Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 07:53

 

 

Cette courte lettre de Jude m'interpelle toujours pour plusieurs raisons. La première c'est la concision et la clarté du sujet traité : une sorte de mise en garde rappelant que nous devons combattre pour le fondement de notre salut et de notre foi transmise une fois pour toutes. Une deuxième qui est la description qui qualifie les impies. C'est une sorte de thermomètre spirituel qui nous permet de nous situer. Enfin une autre chose qui me semble capitale c'est le rappel de la saine doctrine relative à Elohim. Elohim seul, est notre Sauveur, non pas que Yeshouah Ha-Mashiah (Jésus-Christ) notre Seigneur ne le soit pas, il l'est bien entendu mais il l'est que par la volonté d'Elohim, Celui qui l'a suscité et engendré pour nous sauver. C'est la raison pour laquelle la gloire, la majesté, la force et la puissance doivent revenir seulement à Elohim.

Il y a plusieurs sauveurs dans les écritures, ils le sont dans le cours de l'histoire pour un peuple, pour une situation donnée, mais il y a qu'un seul sauveur pour l'humanité entière : Yeshoua et c'est Elohim qui l'a suscité en son temps, d'abord pour son peuple élu et pour les nations du monde..

 

J'espère que ma lecture suscitera votre intérêt et vous apportera d'autres pistes de réflexion.

 

Luc 1: 68 Béni soit le Seigneur, le Dieu-Elohim d’Israël ( c'est aussi le notre ce n'est pas un nouveau Elohim, c'est le même ), De ce qu’il a visité et racheté son peuple ( d'Israël, c'est pour lui d'abord que Yeshoua a été envoyé ) ,69 Et nous a suscité un puissant Sauveur ( l'initiateur de ce salut en Yeshoua est Elohim, il ne faut pas se méprendre ) dans la maison de David, son serviteur,70 Comme Il ( Elohim ) l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes des temps anciens,71 Un Sauveur qui nous délivre de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent ! 72 C’est ainsi quII ( Elohim) manifeste sa miséricorde envers nos pères, et se souvient de sa sainte alliance73 Selon le serment par lequel il avait juré à Abraham, notre père, 74 De nous permettre, après que nous serions délivrés de la main de nos ennemis, de le servir sans crainte, 75 En marchant devant lui dans la sainteté et dans la justice tous les jours de notre vie. 76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très–Haut ; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer Ses voies, 77 afin de donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés, 78 Grâce aux entrailles de la miséricorde de notre Dieu-Elohim, En vertu de laquelle le soleil levant nous a visités d’en haut,79 Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort, pour diriger nos pas dans le chemin de la paix. 80 Or, l’enfant croissait, et se fortifiait en esprit. Et il demeura dans les déserts, jusqu’au jour où il se présenta devant Israël. ( en son temps, celui qu’Elohim a voulu pour ce sauveur )

 

Luc 2 : 11 c’est qu’aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Ha-Mashiah ( le Christ), le Seigneur.

 

Actes 13:23 C’est de la postérité de David que Dieu-Elohim, selon sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Yeshoua (Jésus)

 

Dieu-Elohim est le seul sauveur qui peut Lui seul susciter des sauveurs.

 

Isaïe 19:20 Ce sera pour l’Eternel des armées un signe et un témoignage dans le pays d’Egypte ; Ils crieront à l’Eternel à cause des oppresseurs, Et Il ( l'Elohim sauveur ) leur enverra un sauveur et un défenseur pour les délivrer.

Esaïe 41:14 Ne crains rien, vermisseau de Jacob, Faible reste d’Israël ; Je viens à ton secours, dit l’Eternel, et le Saint d’Israël est ton sauveur.

Les textes ne manquent pas pour valider cette pensée.

Esaïe 41:14 Ne crains rien, vermisseau de Jacob, Faible reste d’Israël ; Je viens à ton secours, dit l’Eternel, Et le Saint d’Israël est ton sauveur.

Esaïe 43:3 Car je suis l’Eternel, ton Dieu-Elohim, Le Saint d’Israël, ton sauveur ; Je donne l’Egypte pour ta rançon, L’Ethiopie et Saba à ta place.

Esaïe 43:11 C’est moi, moi qui suis l’Eternel, et hors moi il n’y a point de sauveur.

Esaïe 45:15 Mais tu es un Dieu-Elohim qui te caches, Dieu d’Israël, sauveur !

Esaïe 49:26 Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût ; et toute chair saura que je suis l’Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob.

Esaïe 60:16 Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois ; et tu sauras que je suis l’Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob.

 

Esaïe 63:16 Tu es cependant notre père, car Abraham ne nous connaît pas, et Israël ignore qui nous sommes ; C’est toi, Eternel, qui es notre père, qui, dès l’éternité, t’appelles notre sauveur.

 

Osée 13:4 Et moi, je suis l’Eternel, ton Elohim, dès le pays d’Egypte. Tu ne connais d’autre Elohim que moi, et il n’y a de sauveur que moi.

 

Luc 1:47 Et mon esprit se réjouit en Dieu-Elohim, mon Sauveur,

 

 

1 Jude, serviteur de Yeshouah Ha Mashiah (Jésus-Christ,) et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Elohim le Père, et gardés pour Yeshouah Ha Mashiah:

2 que la miséricorde, la paix et la charité vous soient multipliées!

3 Bien-aimés ( ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Elohim le Père, et gardés pour Yeshouah Ha Mashiah) , comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes.

 

4 Car il s’est glissé parmi vous certains hommes,( ici nous sommes en face de responsabilités que beaucoup ne peuvent pas prendre position ni être sur leur garde parce que dans beaucoup l'enseignement manipulatoire ne permet pas aux gens d' avoir cette saine méfiance.) dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent en dissolution ( désagrégation, perte de cohésion, éclatement , destruction de la foi ) , et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ.

 

5 Je veux vous rappeler, à vous qui savez fort bien toutes ces choses, que le Seigneur ( Elohim ), après avoir sauvé le peuple et l’avoir tiré du pays d’Egypte, fit ensuite périr les incrédules;6 qu’il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges ( démons ) qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure; 7 que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux ( ces hommes ) à l’impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel. 8 Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires.9 Or, l’archange Michel, lorsqu’il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas porter contre lui un jugement injurieux, mais il dit: que le Seigneur te réprime! 10 Eux,( ces hommes )au contraire, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu’ils savent naturellement comme les brutes. 11 Malheur à eux! (ces hommes ) car ils ont suivi la voie de Caïn ( un homme qui leurs ressemble de la même nature qu'eux ), ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré.

 

12 Ce sont des écueils dans vos agapes ( ils sont parmi nous même dans des partages de vie familiale et de vie intime : c'est terrible !), faisant impudemment bonne chère, se repaissant eux-mêmes. Ce sont des nuées sans eau, poussées par les vents; des arbres d’automne sans fruits, deux fois morts, déracinés; 3 des vagues furieuses de la mer, rejetant l’écume de leurs impuretés; des astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité. ( une description sans compromis à l'instar de celles de Yeshoua qui n'avait pas peur de prononcer à l'endroit ces personnes et de porter une appréciation juste ( jugement ) sur ce qu'elles sont vraiment )

 

14 C’est aussi pour eux qu’Enoch, le septième depuis Adam, a prophétisé en ces termes: Voici, le Seigneur est venu avec ses saintes myriades,

15 pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d’impiété qu’ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu’ont proférées contre Lui ( Elohim ) des pécheurs impies. (ces hommes )

 

16 Ce sont des gens ( ces hommes, n'ont pas changé ) qui murmurent, qui se plaignent de leur sort, qui marchent selon leurs convoitises, qui ont à la bouche des paroles hautaines, qui admirent les personnes par motif d’intérêt. ( Ici chacun doit faire son examen de conscience personnel et tout mettre en œuvre pour ne pas leurs ressembler )

 

17 Mais vous, bien-aimés, souvenez-vous des choses annoncées d’avance par les apôtres de notre Seigneur- Yeshouah Ha Mashiah (Jésus-Christ,) . 18 Ils (les apôtres de notre Seigneur) vous disaient qu’au dernier temps il y aurait des moqueurs (ces hommes ) , marchant selon leurs convoitises impies; ( dans une totale indépendance d'Elohim, selon leurs penchants charnels, leurs propres ambitions et leurs propres envies ) 19 ce sont ceux (ces hommes ) qui provoquent des divisions, hommes sensuels, n’ayant pas l’esprit. ( L'esprit renouvelé parce qu'ils n'ont pas l'Esprit d'Elohim en eux et qui ne Lui appartiennent pas )

 

21 maintenez-vous dans l’amour de Elohim, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Yeshouah Ha Mashiah (Jésus-Christ ) ( Notre avocat auprès du Père qui intercède pour nous dans sa fonction de grand sacrificateur )

Hébreux 5:6 Comme il dit encore ailleurs: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l’ordre de Melchisédek.

Hébreux 6:20 là où Yeshoua est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek.

 

Hébreux 7:17 car ce témoignage lui est rendu : Tu es sacrificateur pour toujours Selon l’ordre de Melchisédek....

Hébreux 7:21 car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Yeshoua l’est devenu avec serment par Celui ( Elohim) qui lui a dit : le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. –

Hébreux 13:11 Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp.

Yeshoua a apporté une fois pour toute notre condamnation par l'effusion de son propre sang.

 

Hébreux 12 : 22 Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité de l'Elohim vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges,

23 de l’assemblée des premiers–nés inscrits dans les cieux, du juge qui est l'Elohim de tous, des esprits des justes ( nous les rachetés) parvenus à la perfection,24 de Yeshoua qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel. 25 Gardez–vous de refuser d’entendre Celui ( Elohim) qui parle ; car si ceux–là n’ont pas échappé qui refusèrent d’entendre Celui ( Elohim) qui publiait les oracles sur la terre, combien moins échapperons–nous, si nous nous détournons de Celui ( Elohim) qui parle du haut des cieux,

20 Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, ( objet de notre combat cette foi transmise une fois pour toutes par Yeshoua et ses apôtres. ) et priant par le Saint-Esprit,( l'Esprit du Père déposé dans nos cœurs et nos esprits )pour la vie éternelle.

 

Jean 14:17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu‘il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.

Jean 16:13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui–même, mais il dira tout ce qu‘il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

 

Romains 8 : 9 Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu-Elohim habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ ,( c'est l'Esprit du Père dont Elohim l'a rempli à saturation ) il ne lui appartient pas.10 ¶ Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.

11 Et si l’Esprit de Celui ( Elohim notre Père )qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. 12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. 13 Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit ( de notre Père Elohim ) vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, 14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit d'Elohim sont fils de Dieu-Elohim. 15 Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption ( celui du Père ), par lequel nous crions: Abba! Père! 16 L’Esprit lui-même ( lequel Celui que notre Dieu-Elohim a déposé en son fils Yeshoua , mais aussi nous ses fils adoptifs le frères de Yeshoua ) rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu-Elohim. 17 Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu-Elohim, et cohéritiers de Ha-Mashiah (Christ), si toutefois nous souffrons avec lui ( Yeshoua ), afin d’être glorifiés avec lui ( Yeshoua ).

 

Notre action : 3 attitudes à tenir : reprendre, sauver en arrachant et avoir une pitié remplie de crainte.

 

22 Reprenez les uns, ( qui sont « les uns » ? ce sont : ) ceux qui contestent;

23 sauvez-en d’autres en les arrachant du feu; et pour d’autres encore, ( probablement les impies et les impudiques c'est une piste possible car il en est fait mention dans cette lettre, ce qui suit tend à confirmer cette hypothèse puisqu'il est parlé de crainte de toucher même leurs vêtements pouvant être contaminés par leurs actes charnels pervers et condamnables ) ayez une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.

 

 

Enfin une salutation finale conforme à toutes celles des apôtres dans leurs lettres qui ne permettent aucune interprétation possible laissant imaginer que la personne du Père du fils et de l'Esprit soit une seule et même personne. « trinité »

24 Or, à Celui ( Elohim ) qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant Sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, 25 à Elohim seul, notre Sauveur, par Yeshouah Ha Mashiah (Jésus-Christ) notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance,( à Elohim notre Père qui est aussi Celui de Yeshoua) dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen!

Partager cet article

Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

Christian Baert 03/11/2013 08:35

Que signifie l’expression “un seul Jéhovah ou YeHoWaH”?

ALORS que les Israélites allaient entrer en Terre promise, Moïse leur déclara: “Écoute, ô Israël: l’Éternel (ou Jéhovah), notre Dieu, est un seul Éternel (ou Jéhovah).” (Deutéronome 6:4). Qu’entendait-il par cette expression?

Avant de répondre, il n’est pas inutile d’examiner l’opinion d’après laquelle le sens de la déclaration de Moïse serait que Dieu est une “trinité”, un seul Dieu composé de trois personnes égales en puissance et en éternité.
À la base de cette idée se trouve le fait que le mot traduit par “Dieu”, ʼÈlohim, est au pluriel en hébreu. D’aucuns y voient l’indice que Dieu est constitué de plus d’une personne, d’autant plus, disent-ils, que le mot traduit par “un seul” est ehhadd, terme que les rédacteurs de la Bible emploient à plusieurs reprises pour dénoter l’unité de plus d’une personne, par exemple quand il est dit que le mari et sa femme sont “une seule chair”. (Genèse 2:24.) L’expression “un seul Jéhovah” s’appliquerait, selon eux, à une “unité composée” faisant intervenir trois personnes.
Arrêtons-nous d’abord sur le raisonnement tiré du mot ʼÈlohim, “Dieu”, qui est au pluriel en hébreu. Cela ne permet absolument pas d’affirmer que Dieu est constitué de plus d’une personne. Il est courant, en hébreu, d’employer le pluriel pour parler d’un être ou d’une chose unique en son genre. Par exemple, voici ce qu’on peut lire dans le Journal américain de littérature et de langue sémites (Tome XXI, juillet 1905), sous la plume d’Aaron Ember: “En hébreu, le pluriel s’employait pour désigner plusieurs phénomènes de l’univers, parce qu’ils évoquaient une idée de grandeur, d’excellence et de majesté.” Illustrant son propos, Ember poursuivait en ces termes: “En divers passages de l’Ancien Testament, le roi de Perse est appelé melakhim, ‘roi’ au pluriel, dans le sens de ‘grand roi’; de même, ‘l’Empire perse’ se dit mamlakhoth, pluriel du mot ‘royaume’, au sens de ‘grand royaume’.” Ensuite, l’auteur en arrivait au terme hébreu traduit par “Dieu”:
“On a avancé diverses théories pour expliquer la forme pluriel du mot ʼèlohim qui désigne le Dieu d’Israël. La moins plausible est celle de ces anciens théologiens qui, à la suite de Pierre Lombard au XIIe siècle, voyaient dans le pluriel une allusion à la Trinité. (...) Mais, puisque les verbes et les adjectifs avec lesquels ʼèlohim se construisait étaient au singulier, c’est la preuve que toute idée de pluralité dans ce mot, lorsqu’il s’applique au Dieu d’Israël, avait complètement disparu de la langue de l’Ancien Testament. (...) ʼÈlohim ne peut être qu’un pluriel intensif, qui dénote la grandeur et la majesté, exactement comme si l’on disait ‘le grand Dieu’. Ce pluriel s’assimile à adonim [‘maître’], et à baalim [‘seigneur’, ‘propriétaire’], employés pour désigner certains êtres humains.”
Le raisonnement qui voit plus d’une seule personne en Dieu sous prétexte que le mot hébreu ʼÈlohim est au pluriel n’est donc pas fondé.
Quant à soutenir qu’en Deutéronome 6:4, le mot hébreu qui signifie “un seul” indique que Dieu se compose de plus d’une personne, cela ne repose sur rien de solide non plus, puisque l’expression “un seul” signifie fréquemment dans les Écritures un seul à l’exclusion des autres. Par exemple, “il y a quelqu’un de seul, mais pas de second”; “deux valent mieux qu’un”; “il y en a une qui est ma colombe, mon irréprochable. Il y en a une qui appartient à sa mère.” Ecclésiaste 4:8, 9; Cantiques 6:9.
Ceci dit, revenons à la question posée au début de l’article. Que signifie l’expression “un seul Jéhovah”?
Le contexte nous apprend que Moïse venait de finir de répéter les Dix Commandements à “tout Israël”. (Deutéronome 5:1-22.) Le premier de ces commandements disait: “Tu ne dois jamais avoir d’autres dieux contre ma face.” (Deutéronome 5:7). En déclarant que le Dieu d’Israël était “un seul Jéhovah”, Moïse mettait sans doute en cause deux aspects du faux culte des nations gentiles. Lesquels?
D’une part, ces nations étaient polythéistes; elles adoraient beaucoup de dieux, alors qu’Israël n’avait qu’un seul Dieu, Jéhovah, comme l’apôtre Paul le rappela clairement: “Bien qu’il y ait ceux qu’on appelle ‘dieux’, soit au ciel, soit sur la terre, tout comme il y a beaucoup de ‘dieux’ et beaucoup de ‘seigneurs’. cependant pour nous il n’y a qu’un seul Dieu, le Père.” 1Corinthiens 8:5, 6.
D’autre part, même dans les cas où des Gentils adoraient un dieu particulier, ce dieu revêtait des aspects différents suivant l’endroit où son culte se déroulait. Ainsi, les Écritures montrent que Baal, dieu unique, donna lieu à différents Baals régionaux, Baal de Péor en Moab, Baal-Bérith à Sichem et Baal-Zébub à Écron (Nombres 25:3, 5; Juges 8:33; II Rois 1:2-6). Quant aux répercussions que cela entraînait sur l’unité du culte du dieu, l’orientaliste E. Rosenmüller souligna au début du siècle dernier que les Gentils adoraient “non seulement beaucoup de dieux, mais encore que la sottise de leurs coutumes religieuses était telle, qu’ils adoraient leur seul et même dieu sous des noms différents, comme s’il se multipliait en autant d’autres dieux”. Lorsque ces gens adoraient “Baal” chacun à leur manière, c’est comme si le nom “Baal” recouvrait en fait de nombreux dieux. D’ailleurs, voici l’exemple que donne un Dictionnaire de théologie de l’Ancien Testament paru en langue anglaise il y a quatre ans:
“On pourrait très bien comparer les multiples manifestations ‘régionales’ du culte de Baal à celles du culte de Marie chez les catholiques. Tout comme on parle de Notre-Dame de Paris, de Lourdes ou du Nord, on peut très bien parler du Seigneur [Baal] de Zaphon, de Sidon ou d’Ugarit, même s’ils ne représentent dans notre esprit que de simples modifications du même personnage.” Tome II, p. 186.
À l’inverse de ces superstitions, Moïse déclara que le dieu d’Israël était un “seul Jéhovah”, ce qui signifiait que Jéhovah était le seul et unique Dieu. Il devait être adoré uniquement ainsi, et non pas divisé en différents “Jéhovahs” régionaux, comme c’était le cas pour les “Baals”. Juges 2:11; 3:7; 8:33.
Les Écritures montrent que le jour approche où toute l’humanité reconnaîtra que Jéhovah est seul et unique en son genre. C’est ce que Dieu fit annoncer par l’entremise du prophète Zacharie en ces termes: “Jéhovah devra devenir roi sur toute la terre. En ce jour-là, Jéhovah se révélera être un seul, et son nom un seul.” (Zacharie 14:9). Ce texte implique que tout le genre humain reconnaîtra la souveraineté de Jéhovah. On n’adorera que lui seul, et on rendra à Jéhovah un service sacré, non pas comme s’il était divisé en différents dieux variant d’un endroit à l’autre, mais comme un être unique, à qui le monde entier rendra un culte également unique (Éphésiens 4:4-6). Alors, par toute la terre, les humains seront unanimes à dire: “Jéhovah, notre Dieu, est un seul Jéhovah.”
[Note]
Citation des Scholia in Deuteronomium, notes rédigées en latin par Rosenmüller (théologien).

PS. Si vous désirez plus amples renseignements sur ce sujet, sachez que je suis à votre dispostion à l'adresse : baert.c@gmail.com

JYH 28/11/2013 22:45

Le "J" n'existant pas en hébreu, "Jéhovah" fait donc partie des "autres dieux" avec les "autres doctrines" (autres évangiles) qui y sont attachées, et donc certainement avec un "autre Yeshoua" (2 Cor 11:4).
L'approche intellectuelle ne permet jamais de proposer "la bonne nouvelle du ROYAUME" avec ses "nouvelles créatures", ses "élus".
Rappelons ceci:
"Ne vous y trompez pas, mes frères bien-aimés: toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du PERE DES LUMIERES (Elohim), chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation. Il nous a engendrés selon sa volonté, PAR LA PAROLE DE VERITE (Yeshoua, le Fils premier-né), afin que nous soyons en quelque sorte les PREMICES DE SES CREATURES." (Jacques 1:16,17)
Et également:
" Aussi la création attend–elle avec un ardent désir la révélation des fils de Elohim". (Rom 8:19)

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens