Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 20:37

 

"Croix" au lieu de "poteau d'exécution" !

Emprunté à J-Y Hamon

Attention à la CRUCI-FICTION ! Elle est fausse !

 

Ce n'est pas celle que nous demande Elohim le Père ! (Voir Galates 5: 4  Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. ( stauroo en grec ( strong ):  garnir de pieux, dresser des pieux, fortifier de pieux dressés, monter une palissade, crucifier, crucifier quelqu’un,  crucifier la chair, détruire entièrement son pouvoir, la nature de la figure impliquant que la destruction se fait avec une peine intense)   Le mot "croix" n'existe nulle part dans la Bible, et surtout pas dans la traduction grecque qui a servi de référence pour la traduction latine de la Vulgate du Vatican.

 

C'est partout le mot "stauros" qui est utilisé et ce mot est un mot grec indiquant un "pieu" ou une poutre, ou mieux encore un "poteau d'exécution".

 

Un stauros n’indique donc jamais un crux ou une croix. L’origine du crux alias la croix associée au Mashiah provient de Constantin Empereur. Yeshoua Ha Mashiah est mort sur un stauros, pas une croix ou un crux. Une croix alias un crux n'est pas un stauros !

 

 

Constantin, empereur romain élevé au rang des apôtres par "la grande ville", la prostituée spirituelle, est à l’origine de la remise en vigueur d’un très ancien symbole païen : Le " T " de Tammuz devenu un crux, soit une croix .

 

(Tammuz est le "fils ressuscité" de la trilogie ou trinité babylonienne comprenant Sémiramis, Nimrod et... Tammuz, "trinité" reprise dans les religions païennes égyptienne, grecque et romaine)

 

De la même façon, le verbe "crucifier" n'existe pas non plus et devrait toujours être traduit par "exécution... sur le poteau".

 

 

A plus forte raison, il n'existe nulle part non plus de "signe de croix", celui-ci n'étant toujours associé qu'aux pratiques païennes des différents trinitaires d'origine babylonienne et donc des égyptiens, des grecs et des romains dits "chrétiens".

 

Les disciples de Yeshoua n'ont évidemment jamais utilisé ce signe païen qui est un signe d'appartenance aux religions concernées, c'est à dire aux adorations de "dieux trinitaires" qui voulaient faire disparaître notre seul et véritable ELOHIM !

 

 

Même si une "poutre" pouvait être "portée" et placée sur le "poteau", nous n'avons à retenir que le principe: "Maudit est quiconque est pendu au bois"

(Galates 3:13), afin de comprendre que le sacrifice parfait de Yeshoua remplace toutes les autres "ordonnances d'exécution physique" (lapidation, sacrifices d'animaux..) mais évidemment pas "la Loi" qui en est à l'origine.

 

 

 

 

On peut ajouter que le quolibet moqueur de "christianos" (dont on ne sait dans quelle langue il a été dit aux juifs messianiques d'Antioche, Actes 11:26) concernait aussi bien les "christianos Isis et Osiris" (adorateurs de la reine du ciel), les "christianos Mithra" (adorateurs du dieu soleil), etc... qui sont encore aujourd'hui près d'un milliard et demi sur Terre (plus de 2 milliards si on ajoute les autres "sectes chrétiennes") !

 

Le fait que les sectes protestantes, pentecôtistes, évangéliques, etc, aient repris cette appellation moqueuse vient du fait qu'elles ont repris les mêmes dogmes fondateurs que "l'église de Rome", à savoir par exemple la "trinité païenne" et le "dimanche païen" contre le seul, véritable et unique Elohim (YHWH-Adonaï) et contre le(s) Saint(s) Shabbat(s) du même YHWH (dit "l'Eternel").

 

 

Revenons donc à l'essentiel:

 

"Ceux qui sont à Yeshoua le Messie ont exécuté la chair avec ses passions et ses désirs." (Galates 5:24)

... afin de "marcher comme Il (Yeshoua) a marché Lui-même"

(1 Jean 2:6)

C'est aussi la "sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur." (Héb 12:14

 

Nota: Je voudrais ajouter que personne, à ma connaissance, n'a jamais trouvé de description ou représentation précise du "serpent d'airain" que Moïse fabriqua dans le désert à la demande de YHWH (Nombres 21:9) mais il n'est écit nulle part que c'était une "crux".

 

On sait aussi que Ezéchias, roi de Juda, détruisit plus tard ce "Nehuschtan" lorsqu'il fut devenu un "objet de culte" ! (2 Rois 18:4)

 

Il reste pourtant encore aujourd'hui beaucoup d'adorateurs de la "sainte croix" !

 

 

JYH

 

13/03/2013

(Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source)

 

 

Commentaire d'Aline Mercredi 13 Mars

 

Ce serait le patibulum qui, fixé sur le poteau, formerait la croix ...

 

fr.wikipedia.org/wiki/Patibulum

 

Réponse de J-Y Hamon

 

J'ai écrit ailleurs (sur Fb)... Peu importe le "mode d'exécution".

 

Ce qui est important, c'est que "l'agneau pur et sans tache" ait été sacrifié à notre place afin d'être le "premier-né de beaucoup de frères" et le premier-né de la "nouvelle création" en tant que "nouvel Adam".

 

L'autre chose importante, c'est que son "exécution" a été maquillée en "exécution de Dieu (ELOHIM)" pour le remplacer par le Deus trinitaire romain et païen !

 

PS: Pourrais-tu faire quelque chose pour ne pas laisser apparaître les traces de "codage"... (ou je ne sais comment ça s'appelle).

 

Commentaire d'effelle

Mercredi 13 Mars à 19:04

 

Peut-être allez-vous trouver mes questions stupides.... Je n'ai, c'est vrai, jamais entendu appeler Jésus, Yeshoua ou Dieu, Elohim. J'ai toujours aussi entendu parler de la crucifixion de Jésus.... Quand j'étais adolescente et que je vivais en Bretagne, un pasteur s'est installé pas loin de ma famille. C'est ainsi qu'à l'ocassion d'une invitation à me joindre à une réunion dans une toute petite salle sans prestige, j'ai découvert, pour la première fois de ma vie, la Bible. Je n'en avais jamais vu ni feuilletée et encore moins lue.... Je n'ai pas décidé qu'un pasteur de la mouvance évangélique s'adresserait à moi et je reste infiniment reconnaissante à mon Dieu de s'être fait connaître à moi à ce moment-là de ma vie... Peu importe par quel intermédiaire car je n'ai pas été formatée alors qu'en revanche j'ai appris là que Yeshoua, ce n'est pas naturel pour moi de dire ainsi, avait donné sa vie en rançon paur mon péché. La lecture fait partie de ma vie et l'enseignement que j'ai acquis provient autant voire davantage, de mes lectures, je ne sais bien entendu pas exactement dans quelle proportion. Les traductions erronées, donc mensongères me choquent. Ces manipulations sont insidieuses. Est-il possible aujourd'hui de trouver une bible dans laquelle apparait, par exemple, non pas "Jésus" mais "Yeshoua", dans laquelle la croix n'est pas mentionnée ni le terme crucifié.... Avez-vous découvert au fur et à mesure les fausses traductions ? Lorsque vous lisez votre bible, corrigez-vous les fausses traductions au fur et à mesure que vous les rencontrez, tout simplement ? Comme je ne savais pas où écrire ce message, je l'ai écris là, cela aurait sans doute pu être ailleurs. J'ai découvert votre blog par l'intermédiaire du blog Dokimos de foi de Nicolas

 

Réponse de J-Y Hamon

 

J'ai subi comme tout le monde la désinformation (et même l'escroquerie) ambiante pendant très longtemps (une quarantaine d'années)... mais "l'Amour-agapê de la Vérité" m'a conduit comme un certain nombre d'autres à chercher et chercher encore pour démasquer les menteurs et le mensonge.

 

J'en suis arrivé à travailler sur plus de 20 Bibles différentes puisque aucune n'est parfaite.

 

Les juifs messianiques nous apportent beaucoup avec le Tanakh hébreu et même "Chouraqui" qui n'est pas encore "éclairé" nous donne au moins un bon minimum sur les noms propres (dont YHWH-Adonaï, Yeshoua, Elohim, etc... même avec quelques légères variantes d'orthographe).

 

La "Concordance Strong" avec traductions des mots hébraïques et grecs est également très utile... pour les chercheurs et enseignants (Je ne parle pas des "enseignants des différentes dénominations religieuses" qui font ce qu'ils peuvent et sont malheureusement souvent "aux ordres" de leurs supérieurs hiérarchiques).

 

Commentaire d'effelle Jeudi 14 Mars

 

Merci pour ce partage de votre itinéraire à vous. Pour ma part, j'ai commencé à découvrir l'immense richesse de la Bible par le biais d'angles de vue et donc de commentaires différents, dans les ouvrages rédigés par des pasteurs réformés tels Alphonse Maillot ou Lytta Basset. Oui, je leur dois une autre lecture. J'ai aussi à ma portée une concordance mais pas celle que vous citez, et bien évidemment la Bible traduite du texte original par le Rabbinat Français au dos de laquelle sont écrits ces mots de Jacob Kaplan, Grand Rabbin de France "Sur le chemin que nous montre la Bible se trouve la manne céleste qui fortifie et élève les coeurs, les éloigne du mal, les oriente vers le bien, les console dans l'affliction, leur inspire confiance en l'avenir. Aux heures calmes comme aux époques troublées, dans la joie comme dans la tristesse, dans le bonheur comme dans l'épreuve, il n'est pas de meilleure nourriture spirituelle. Veut-on célébrer l'Eternel, élever vers le ciel des actions de grâces, épancher son âme devant Dieu, implorer sa miséricorde, elle offre une abondance de versets qu'on croirait écrits pour chacun de nous". J'éprouve également un immense respect pour l'érudit André Chouraqui auquel on doit une traduction de la Bible.

 

réponse de J-Y Hamon

 

Je voudrais ajouter que personne, à ma connaissance, n'a jamais trouvé de description ou représentation précise du "serpent d'airain" que Moïse fabriqua dans le désert à la demande de YHWH (Nombres 21:9) mais il n'est écrit nulle part que c'était une "crux".

 

On sait aussi que Ezéchias, roi de Juda, détruisit plus tard ce "Nehuschtan" lorsqu'il fut devenu un "objet de culte" ! (2 Rois 18:4)

 

Il reste pourtant encore aujourd'hui beaucoup d'adorateurs de la "sainte croix" !

 

 

Jeudi 17 Octobre Commentaire de Jéremie29.13

 

Bonjour à tous, je viens rajouter une précision afin d'avoir votre opinion :

 

le mot "stauros" veut dire pieu et non croix. Cela est vrai comme sens premier mais les dictionnaires mettent le mot croix comme sens secondaire du mot stauros. si vous prenez un dictionnaire français-grec et cherchez le mot "croix", vous trouverez "stauros" ... Pourquoi ?

 

les grecs n'ont qu'un seul terme pour croix et poteau (comme les français n'ont qu'un seul terme pour aimer la nourriture et aimer une personne

 

(alors que l'anglais a "like" et "love").

 

De plus cela va Contre les découvertes archéologiques: elles démontrent que les gens de l'époque étaient crucifiés. (Les Dossiers de l'Archéologie n°10 page 107. Article du professeur N.Haas de l'Université Hébraïque de Jérusalem.)

 

En Espérant que l'amour de la vérité vous fera prendre en considération ce commentaire afin que l'on puisse échanger dessus.

 

Thomas.

 

Réponse de J-Y Hamon

Oui, ça ne change rien à la "saine doctrine"... à condition que ce soit effectivement la "saine doctrine"...

... car si on se sert de la "croix" pour en faire des "signes de croix", des "crucifix" et bien sûr une "trinité" avec un "baptême trinitaire", alors ça devient très grave parce que babylonien.

 

Le but principal était ici de rappeler que "stauros" ou "crux", c'est un "bois" de malédiction (Gal 3:13) et que nous devons être "baptisés en Sa mort" (celle de Yeshoua, Rom 6:3,4) et non pas dans le baptême trinitaire babylonien.

 

Shalom.

Partager cet article

Repost 0
Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

Jacques Guillard 07/11/2013 00:47

Cher Nicolas
Encore une fois MERCI pour cette opportunité de nous remettre en question. Cela est une occasion de plus pour développer et raffermir nos croyances personnelles. Que dans notre union avec Yeshoua, notre Dieu et Père nous établisse fermement en Sa Présence!

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens