Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 06:27

Comprendre les différences entre "Torah", "LOI", "Loi" et "loi" !...

 

Source: Ruth. sur "messianique.forum":

Source: http://jyhamon.eklablog.com/amour-et-loi-26-c18218543/7

"Torah", "LOI", "Loi" et "loi" !... J Y Hamon

 

... /...

 

On ne peut pas bien comprendre les lettres des Apôtres et notamment les lettres de l'Apôtre Shaoul (Paul) lorsqu'on voit apparaître dans ses lettres le mot "loi" si l'on ne fait pas la distinction entre La Torah Ecrite de Dieu (5 Livres de Moïse) et la Loi Juive qui fut instituée pour mettre en pratique La Torah Ecrite de Dieu.

 

Il faut savoir que le monde Juif a une loi orale qui régit la façon d'appliquer toute La Torah de Dieu car c'est un peuple qui a vécu avec la Torah pendant des milliers d'années et ils l'ont concrètement appliqué pendant toutes ces années. Donc des régulations ont pris place dans la société Juive sur comment appliquer La Torah Ecrite de Dieu.

 

C'est ce que l'on nomme la loi Juive. (la Halakah)

 

Tout n'est pas à rejeter dans la loi Juive car les Juifs avaient une connaissance de la pratique de la Torah que nous n'avons pas.

Par exemple, sur comment tuer un animal, la façon de le tuer... toute la loi Juive est régi autour de ce qui se pratiquait dans le Temple. Donc on a des choses à apprendre des Juifs, il serait faux et présomptueux de prétendre le contraire.

 

Mais, il y a un mais, c'est qu'il y eut au cours des siècles des rites et traditions qui se sont rajoutées à cette loi Juive complètement en désaccord avec La Torah Ecrite de Dieu annulant La Torah de Dieu, c'est ce que Yéshoua (Jésus) a dénoncé.

 

Yéshoua (Jésus) a dénoncé les takanoth = les traditions qui alourdissent la pratique de La Torah et l'annulent pas beaucoup d'aspects.

 

Il faut aussi tenir compte d'un autre aspect important qui est celui-ci :

 

le mot Grec nomos νόμος traduit par loi est utilisé pour faire mention de La Torah : Les 5 Livres de Moché (Moïse) mais pas uniquement. Ce mot est aussi utilisé pour parler d'un système religieux en particulier, on peut distinguer la différence dans une phrase suivant le contexte de la phrase mais aussi dans beaucoup de cas si le mot a un article défini devant ou s'il n'en a pas.

 

Par exemple s'il y a écrit :

 

ὁ νόμος = La Torah = 5 Livres de Moché (Moïse) = Enseignements de Dieu

 

ou

 

τοῦ νόμος = La Torah = 5 Livres de Moché (Moïse) = Enseignements de Dieu

 

ou

 

τὴν νόμος = La Torah = 5 Livres de Moché (Moïse) = Enseignements de Dieu

 

ect...

 

et encore dans certains cas même lorsqu'il peut y avoir l'article défini devant le mot "Loi", il peut s'agir d'une Loi qui n'est pas La Torah Ecrite (5 Livres de Moïse). Tout dépend dans ce cas du contexte de la phrase. Le mieux c'est lorsqu'il y a écrit dans les lettres des Apôtres "La Loi de Moïse" mais là encore, tout dépend comment et par qui ce terme est employé comme vous pouvez le voir dans le Livre des Actes où cette expression utilisée par des pharisiens est employé dans la perspective d'appliquer la Loi de Moïse selon la loi Juive. Donc il faut surtout tenir compte du contexte de la phrase.

 

On sait aussi que lorsqu'il y a écrit :

 

νόμος loi sans article défini, cela signifie : système religieux qui est soit lié aux 5 Livres de Moché (Moïse) ou soit lié aux lois des hommes.

 

Il faut donc tenir compte du contexte des phrases car le mot loi sans article défini peut soit parler du système religieux lié à La Torah de Dieu ou bien d'un système religieux lié à des doctrines humaines en dehors de La Torah de Dieu nommées aussi les takanoth = traditions de la loi Juive qui est une loi orale rajoutée à La Torah Ecrite de Dieu. Tout dépend du contexte.

 

en tenant compte de cette subtilité, vous verrez que cela peut changer votre perception de certains versets lorsque vous lirez les lettres de Shaul (Paul) dont l'Epitre aux Galates.

 

source de cette information ici : http://concordances.org/greek/3551.htm

 

traduction en Français : 3551 nómos – loi.

 

3551 (nómos) est utilisé pour:

a) La Loi (Ecriture), fait référence aux 5 Livres des Ecritures;

ou

b) à un système religieux ou de pensée (théologie), spécialement quand nomos apparaît sans l'article défini Grec.

 

 

Comprendre les différences entre "Torah", "LOI", "Loi" et "loi" !...

 

il existe beaucoup de lois !!!! on vit dans un pays où le mot "loi" existe et lorsque l'on dit en parlant du pays dans lequel nous résidons que nous suivons la "loi" pour désigner celle de notre pays, nous employons le mot "loi".

 

Donc comprenez bien que lorsque vous lisez les différentes lettres des Apôtres, il vous faut avoir conscience de cette distinction dans le mot "loi" car ce mot "loi" ne signifie pas systématiquement "Torah de Moïse".

 

Juste pour vous donner un exemple, lorsque vous lisez ceci :

 

Romains 2:14 Or, quand les Gentils, qui n'ont point la loi, font naturellement les choses de la loi, n'ayant point la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes ;

 

Une personne qui lira le mot "loi" toujours dans le sens du mot Torah de Moïse ne lira pas bien ce verset.

 

Dans ce passage le mot loi est à prendre dans le sens du texte.

Ici Shaoul (Paul) s'adresse à des Juifs de Rome qui ont donc aussi en plus de La Torah Ecrite la religion Juive ou loi Juive par laquelle ils mettent en pratique La Torah Ecrite de Dieu.

 

οταν γαρ εθνη τα μη νομον εχοντα φυσει τα του νομου ποιη ουτοι νομον μη εχοντες εαυτοις εισιν νομος

 

ici, nous avons plusieurs fois le mot loi sans l'article défini qui est utilisé pour désigner une loi religieuse qui peut être en accord avec La Torah de Dieu ou parfois être reliée aux religions des hommes. C'est important de le souligner et de lire le texte en fonction.

 

Voici donc une meilleure lecture

 

Or, quand les Gentils, qui n'ont point la religion, font naturellement les choses de La Torah, n'ayant point la religion, ils se tiennent lieu de religion à eux-mêmes

 

Comprenez donc que beaucoup d'autres passages sont ainsi mal lus, rien qu'à cause de cette mauvaise traduction du mot loi dans les textes.

 

Galates chapitre 3

 

Galates 3.1 O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Yéshoua (Jésus) Machia'h (Messie) a été peint comme crucifié?

 

L'Apôtre Shaul (Paul) décrit bien le problème de la doctrine des Galates qui mettaient de côté le Sacrifice de Yéshoua (Jésus) à la croix pensant être JUSTIFIES autrement dit SAUVES en accomplissant des oeuvres religieuses.

 

Galates 3.2 Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les œuvres de la religion (νόμου loi sans article défini) que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de La Foi? (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.)

 

Galates 3.3 Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?

 

Shaul (Paul) dit ici aux Galates ceci : Est-ce par les œuvres de la religion que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de La Foi? (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.)

 

On retrouve cette pensée du mérite par les œuvres religieuses dans beaucoup de courants religieux aujourd'hui que ce soit dans le Christianisme et le Judaïsme... qui se servent de La Torah, pratiquant certains Commandements de La Torah et en faisant de ces pratiques un objet de salut mais omettant complètement La Plupart des autres Commandements de La Torah = Foi Véritable. On peut constater aisément que ces courants mélangent bien souvent la pratique de certains Commandements de La Torah en se justifiant par ces pratiques puis délaissent tous les autres commandements de Dieu qui les dérangent. Autrement dit, leur foi n'est pas celle dans Le Dieu de La Torah mais plutôt en un système religieux. La prédication de la Vraie Foi dont parle l'Apôtre Shaul (Paul) est celle-ci :

 

1Corinthiens 7:19 La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des Commandements de Dieu est tout.

 

et encore :

 

Romains 2:13 Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent La Torah τοῦ νόμου qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui mettent La Torah τοῦ νόμου en pratique qui seront justifiés

 

Galates 3.4 Avez-vous tant souffert en vain? si toutefois c'est en vain.

 

Galates 3.5 Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les œuvres de la religion (νόμου loi sans article défini), ou par la prédication de La Foi? (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.)

 

Shaul (Paul) parle ici des œuvres de la religion, il parle ensuite de La Foi qui Sauve mais pour bien comprendre il est intéressant de s'intéresser au mot "Foi" dans la pensée Hébraïque et non dans la pensée Grecque qui est présente dans beaucoup d'esprits occidentaux.

 

En Hébreu La Foi c'est agir, La Foi c'est faire des œuvres, les deux sont indissociables.

 

C'est ici la pensée de Dieu comme le dit Jacques :

Jacques 2:26 Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

 

Galates 3.6 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice, .7 reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) qui sont fils d'Abraham.

 

Shaul (Paul) parle ici aux Galates en leur rappelant les fondamentaux des Promesses de Dieu à l'égard d'Abraham et de la postérité qui lui a été promis.

 

Galates 3.8 Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les nations par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.), a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi!

 

Galates 3.9 de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.

 

et nous revenons aux promesses de l'Israel réunifié par YaHshoua/Yéshoua (Jésus) comme Dieu L'avait promis.

 

 

Galates 3.10 Car tous ceux qui s'attachent aux œuvres de la religion (νόμου loi sans article défini) sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans Le Livre de La Torah τοῦ νόμου, et ne le met pas en pratique. (le principe des religions de ce monde est de prendre un peu de La Torah et de laisser le reste ce qui annule La Torah)

 

Shaul (Paul) dit clairement ici que ceux qui suivent les œuvres religieuses qui délaissent d'autres Commandements de Dieu dans La Torah, affirme que quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de La Torah et ne le met pas en pratique est maudit.

 

Galates 3.11 Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la religion (νόμῳ loi sans article défini), cela est évident, puisqu'il est dit: Le juste vivra par La Foi. (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.)

 

Ici Shaul (Paul) cite le prophète Habacuc :

 

Habacuc 2:4 Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.).

 

Nul n'est justifié par les œuvres humaines, par la religion, par sa pratique religieuse mais nous sommes justifiés par notre Foi, puis ensuite viennent les œuvres pour servir Dieu.

 

Galates 3.12 Or, La Torah ὁ δὲ νόμος ne procède pas de La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.); mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

 

ici le verset a été mal traduit du Grec. ὁ δὲ νόμος οὐκ ἔστιν ἐκ πίστεως

 

on peut lire : ὁ δὲ νόμος La Torah οὐκ ἔστιν n'est pas ἐκ séparé πίστεως de La Foi

 

La Torah n'est pas séparé (ou en dehors) de La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

 

(L'Enseignement de Dieu) n'est pas sans La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.)

 

regarder de plus près ἐκ http://en.wiktionary.org/wiki/%E1%BC%90%CE%BA

 

Galates 3.13 Machia'h (Messie) nous a rachetés de la malédiction de La Torah τοῦ νόμου, (car ceux qui ont péché par leur transgression de La Torah sont maudits) étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois,

 

 

ici il est question de la malédiction engendrée par notre désobéissance aux Commandements de YHWH (L'Eternel) malédiction prévue par La Torah et cette malédiction Yéshoua (Jésus) l'a pris à notre place sur la croix.

 

 

Galates 3.14 afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les nations son accomplissement en Yéshoua (Jésus) Machia'h (Messie), et que nous reçussions par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) l'Esprit qui avait été promis.

 

Comprendre les différences entre "Torah", "LOI", "Loi" et "loi" !...

 

Ici encore, nous voyons la promesse concernant Ephraïm remise en avant par l'Apôtre Shaul (Paul) qu'il mettra en avant aussi dans d'autres passages comme par exemple ci-dessous :

 

Romains 11.25-26 ...une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que LA TOTALITE DES NATIONS (MELO HAGOYIM) מְלֹא-הַגּוֹיִם SOIT ENTREE. Et ainsi TOUT ISRAEL sera sauvé.

 

en accord avec La Prophétie de Jacob

 

Genèse 48.19 ...(Ephraïm) sera plus grand que lui (Manassé), et sa postérité formera MELO HAGOYIM מְלֹא-הַגּוֹיִם.

 

MELO HAGOYIM signifie littéralement "LA TOTALITE DES NATIONS"

 

Galates 3.15 Frères (je parle à la manière des hommes), une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n'est annulée par personne, et personne n'y ajoute.

 

Galates 3.16 Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit: et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule: et à ta postérité, c'est-à-dire, à Machia'h (Messie).

 

Là encore Shaul (Paul) fait référence à La Postérité d'Abraham Le Machia'h (Messie) YaHshoua/Yéshoua (Jésus) Qui Ramène à Lui TOUT Israel Juifs et ceux des nations réunis.

 

Galates 3.17 Voici ce que j'entends: une disposition, que Dieu a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la loi (νόμος loi sans article défini) survenue quatre cents trente ans plus tard.

 

ici Shaul (Paul) affirme que cette promesse de la réunification faites à Avraham ne peut être annulée par les œuvres arrivées 430 ans après.

 

Galates 3.18 Car si l'héritage venait de la religion (νόμου loi sans article défini), il ne viendrait plus de la promesse; or, c'est par la promesse que Dieu a fait à Abraham ce don de sa grâce (son pardon).

 

Ici Shaul (Paul) laisse sous-entendre que les Galates étaient de ceux qui croyaient que la promesse de Dieu ne concernait que ceux qui se faisaient circoncire dans la chair, ils faisaient de la circoncision une prérogative pour accéder au salut et entrer dans l'Assemblée d'Israel mais Shaul (Paul) leur rappelle que ce n'est pas la promesse que Dieu fit à Avraham.

 

Galates 3.19 Pourquoi donc La Torah ὁ νόμος? Elle a été donnée ensuite à cause des transgressions, jusqu'à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges, au moyen d'un médiateur.

 

En effet La Torah a été donnée pour que les hommes connaissent la différence entre le bien et le mal, pour qu'ils connaissent La Volonté de Dieu sachant ce qui plait à Dieu ou pas ayant désormais la possibilité de savoir plaire à Dieu en Lui obéissant ne demeurant plus dans la transgression vis à vis de Dieu.

Le mot "jusqu'à l'arrivée du Machia'h" employé ici n'est pas à comprendre dans la pensée occidentale comme si La Torah était à présent obsolète et abolie et loin derrière nous, non, bien au contraire. La pensée Hébraïque et Biblique de ce que dit Shaul (Paul) ici est celle-ci :

La Torah conduit au Machia'h (Messie), le but de La Torah Est Machia'h (Messie).

Le Machia'h étant La Torah Incarnée par excellence, La Torah prend pleinement vie à travers Yéshoua (Jésus), Lui, ayant pleinement accomplit La Torah et les Prophètes, nous rachetant de nos péchés nous sauvant de la malédiction de La Torah, c'est à dire nous sauvant du bannissement Eternel liée à nos péchés, ayant pris le poids de nos fautes nous permettant donc d'entrer dans l'Alliance de Dieu afin de devenir ses imitateurs et de suivre donc La Torah du Dieu Vivant en Esprit et en Vérité par Lui et pour Lui.

 

 

Galates 3.20 Or, le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Dieu est un seul (UN).

 

Référence ici au Sh'ma du Deutéronome 6:4

 

Écoute, Israël! YHWH (L'Éternel), notre Dieu, est UN.

 

Galates 3.21 La Torah Ὁ οὖν νόμος (Enseignement de Dieu) est-elle donc contre les promesses de Dieu? Loin de là! S'il eût été donné une religion (νόμος loi sans article défini) qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la religion (νόμου loi sans article défini).

 

là encore retraduire selon le mot loi dans le texte Grec.

 

S'il eut été donné une religion qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la religion.

 

ici Shaul (Paul) affirme que La Torah n'est pas contre les promesses de Dieu.

Donc par là, il affirme que les Galates qui se disent observateurs de La Torah mais qui renient les promesses de Dieu ne suivent pas La Torah qu'ils disent suivre.

Et il revient sur le thème de la JUSTIFICATION, les oeuvres des hommes ne JUSTIFIENT pas, Seul Dieu Justifie par Le Sang de Son Fils mort à la croix. Mais cela signifie t-il que nous ne devons plus suivre La Torah de Dieu ? Bien sûr que non !

 

Galates 3.22 Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, (L'Ecriture montre que tous les hommes ont péché) afin que ce qui avait été promis fût donné par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) en Yéshoua (Jésus) Machia'h (Messie) à ceux qui croient.

 

Galates 3.23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée.

 

Ici il nous faut retraduire convenablement ce verset 3.23

 

ὑπὸ νόμον ἐφρουρούμεθα = emprisonnés sous la religion (loi sans article définit)

 

Il faut donc lire :

Avant que La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) vînt, nous étions emprisonnés ou enfermés sous la religion, en vue de La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) qui devait être révélée.

 

Comprendre pour le verset 3.22 que l'Ecriture a montré que tous les hommes étaient pécheurs et ce qui a été promis est le rachat des péchés par YaHshoua/Yéshoua (Jésus) à la croix.

 

 

Galates 3.24 Ainsi La Torah ὁ νόμος a été comme un pédagogue pour nous conduire à Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par la foi.

 

Si on lit ce verset littéralement en Grec Ὥστε ὁ νόμος παιδαγωγὸς ἡμῶν γέγονεν εἰς χριστόν

 

cela donne ceci : Ὥστε car ὁ νόμος La Torah παιδαγωγὸς ἡμῶν Notre pédagogue γέγονεν a été

εἰς χριστόν en Machia'h (Messie) Car La Torah Notre Pédagogue a été en Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.).

 

ou bien

 

Car La Torah a été Notre Pédagogue en Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.).

 

Ici nous pouvons comprendre qu'avant que Machia'h (Messie) ne Soit Révélé en la Personne de Yéshoua (Jésus), c'est à travers Machia'h (Messie) que nos pères Israélites suivaient La Torah comme nous aujourd'hui.

 

cela rejoint aussi ces autres versets de l'Apôtre Shaul (Paul)

 

1Corinthiens 10:4 ...ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Machia'h (Messie).

 

Hébreux 11:24-26 C'est par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) que Moïse, devenu grand, refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon,aimant mieux être maltraité avec le peuple de Dieu que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, regardant l'opprobre de Machia'h (Messie) comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération.

 

 

Contrairement à une fausse idée reçue et véhiculée par les masses, le Messianisme est antérieur aux Apôtres.

Les Apôtres n'ont pas créé un nouveau dogme, une nouvelle religion, ils ont été les messagers de la révélation complète et accomplie du Messianisme que suivaient Adam, ect... et aussi Moché (Moïse) en La Personne de Yéshoua (Jésus) !

 

 

Mais nous pouvons comprendre aussi que La Torah notre pédagogue nous a conduit à Machia'h, mais ce qu'il faut comprendre c'est que Shaul (Paul) fait ici mention du fait que La Torah avant La Venue de Yéshoua (Jésus) nous enseignait Sa Venue.

 

Galates 3.25 La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) étant venue, nous ne sommes plus sous pédagogue.

 

La Foi (La Vraie Doctrine, Emouna = se battre avec Dieu, obéir aux Commandements de Dieu et Batah = Confiance en Dieu) est venue et nous ne sommes plus sous pédagogue.

 

Il n'est pas écrit ici sous CE pédagogue désignant ainsi La Torah mais nous ne sommes plus sous pédagogue.

 

A présent La Vraie Foi étant venue dans nos vies nous n'avons plus besoin d'être enseignés sur Sa Venue. En ce sens nous ne sommes plus sous des enseignements d'hommes concernant les choses de Dieu car en Yéshoua (Jésus) par Lui et en Lui nous comprenons La Torah de YHWH (L'Eternel) car les choses qui étaient cachées nous ont été révélées.

 

 

Galates 3.26 Car vous êtes tous fils de Dieu par La Foi (Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Dieu, agir avec Dieu, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) en Yéshoua (Jésus) Machia'h (Messie);

 

Galates 3.27 vous tous, qui avez été baptisés en Machia'h (Messie), vous avez revêtu Machia'h (Messie).

 

Ici aussi Shaul (Paul) remet en avant les promesses concernant le Royaume du Nord d'Israël banni parmi les nations que Dieu a promis de ramener au sein d'Israël.

 

Osée 1:6-10 Elle conçut de nouveau, et enfanta une fille. Et l'Éternel dit à Osée: Donne-lui le nom de Lo Ruchama; car je n'aurai plus pitié de la maison d'Israël (royaume du nord), je ne lui pardonnerai plus. Mais j'aurai pitié de la maison de Juda (peuple Juif); je les sauverai par l'Éternel, leur Dieu, et je ne les sauverai ni par l'arc, ni par l'épée, ni par les combats, ni par les chevaux, ni par les cavaliers. Elle sevra Lo Ruchama; puis elle conçut, et enfanta un fils. Et l'Éternel dit: Donne-lui le nom de Lo Ammi; car vous n'êtes pas mon peuple, et je ne suis pas votre Dieu. Cependant le nombre des enfants d'Israël (royaume du nord) sera comme le sable de la mer, qui ne peut ni se mesurer ni se compter; et au lieu qu'on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! on leur dira: Fils du Dieu vivant!

 

Shaul (Paul) reprendra ce passage ailleurs :

 

Romains 9:24-26 Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les nations, selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée; et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant.

 

 

Galates 3.28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes UN en Yéshoua (Jésus) Machia'h (Messie).

 

De nouveau ici Shaul (Paul) mentionne la réunification promise par Dieu par les prophètes disant qu'en Yéshoua (Jésus) nous sommes l'Israel Unifié.

 

Galates 3.29 Et si vous êtes à Machia'h (Messie), vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse. Confirmation que nous sommes héritiers, nous sommes donc la descendance promise à Avraham par Yéshoua (Jésus)

 

 

JY Hamon

 

Source: http://jyhamon.eklablog.com/amour-et-loi-26-c18218543/7

Partager cet article

Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens