Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 10:08

Cet article fait suite à l'article : « comment Jésus voit son Eglise » et ce qu'il lui reproche.

Je vous invite préalablement à lire cet article pour comprendre le sens de ma démarche en lisant l'article qui suit.

A Katz définit Jézabel comme « la combinaison d’un Achab politique et d’une Jézabel religieuse, formant une union vile, impie, étrange et illicite ». Il écrit encore c’est « une puissance dévorante qui rassemble le pire du politique et le pire du religieux ». Nous devons comprendre, qu’elle est « la préfiguration du système religieux et politique de la fin des temps vers lequel nous nous acheminons ».  

Concernant cette doctrine et ses enseignements dont notre Seigneur Jésus nous fait le reproche de tolérer dans l’Eglise, il nous faut préalablement bien comprendre ses actions pour être à l’abri de ses influences et pour cela il nous faut appréhender l’histoire du personnage.

Bien souvent, j’ai pu constater les dégâts que cette puissance de séduction peut faire chez les individus, les familles, dans les assemblées locales et l’Eglise de Christ.

Parmi les dirigeants et les anciens de l’Eglise, nous devrions être les premiers à nous sentir concernés car ce sont eux que Jézabel attaque en premier. Lorsque cette dernière se manifeste de façon visible dans une assemblée c’est que ses enseignements se sont déjà infiltrés dans le groupe. Sans nous condamner, nous devons reconnaître que nous n’avons pas été assez vigilants dans la surveillance des loups ravisseurs transmettant ces enseignements parmi les brebis.

Ici le bon conseil pour se prémunir de son influence est de prendre en compte le fait qu’on puisse à titre personnel être un jour victime de ses artifices et être séduit.

Le bon principe pour la déceler est avant tout de se sentir concerné par le reproche que Jésus fait à son Eglise et comprendre en quoi nous pouvons tolérer ces agissements.

Elie discernera parfaitement à son époque les agissements de Jézabel et il confrontera ses agents (les faux prophètes de Baal), au moment où elle agissait ouvertement sous la forme la plus vile.  La spécialité de Jézabel était de détruire les prophètes de Dieu (ceux et celles qui voient clair et entendent Dieu).  Il y a dans l’esprit de Jézabel quelque chose qui détruit tout sur son passage, qui extermine de façon acharnée et haineuse les prophètes et les serviteurs de Dieu. 

L’esprit d’Elie est la réponse de Dieu à l’influence démoniaque aux attaques du système de Jézabel. Celai englobe le tandem sous lequel elle se dissimule  c'est-à-dire le couple « Achab Jézabel ». Il faut les deux pour que cela fonctionne. Le remède divin est l’esprit d’Elie, la réplique divine est l’adoration et la confrontation. Il n’y a pas de sentiments qui doivent entrer en compte dans ce combat, pas plus que de compromis et de répit.

L’autorité, la puissance et l’audace d’Elie ne sont pas de simples déclarations d’intention mais le fruit de la vérité qui l’habite et l’anime. C’est la vérité divine, l’autorité déléguée de Dieu qui se manifeste en lui.  Son audace lui vient du Dieu vivant qui combat au travers de lui. 1 Rois 17:1 « 1 Alors Élie, le Thishbite, l’un de ceux qui s’étaient établis en Galaad, dit à Achab :L’Éternel, le Dieu d’Israël, en la présence de qui je me tiens, est vivant ! pendant ces années–ci, il n’y aura ni rosée ni pluie, sinon à ma parole ».

Que pouvons retirer de l’histoire de cette reine qui nous aiderait à comprendre les agissements de cet esprit ?

Elle avait corrompu par séduction plus de 10 millions d'israélites qui abandonnèrent les règles de l'alliance divine, en faisant renverser les autels et tuer les prophètes.

Le nom de cette fille du roi de Sidon signifie « sans cohabitation », elle refuse le partage, s'il elle consent à habiter avec quelqu'un comme elle le fit avec Achab c'est pour contrôler et dominer son conjoint.

Dans tout ce que j'ai pu lire et aussi expérimenter concernant son influence, il en ressort plusieurs traits de caractère et faits comportementaux qui reviennent souvent et qui nous permettent de bien l'identifier chez des personnes ou dans un groupe.

Rébellion, et instabilité comportementale, toujours désagréable, antipathie, arrogance, avide de pouvoir, agressivité, haine de l'autorité masculine, très déterminé, tendance à se venger, séduction et mensonge, méchanceté, dirigisme, contrôle, manipulations en tous genres, haine des prophètes, haine de la repentance, menaces et intimidation, entêtement, vit dans le rejet, comportement trouble et vicieux, colères extrêmes, hypocrisie flagrante, destruction mentale, péché sexuel, toujours offensé, lance des rumeurs, reporte ses problèmes et ses fautes sur les autres, émotions trompeuses, fausses compassions, déforme en permanence les choses, égoïsme total, refus de soumission, ne se réconcilie jamais, fierté mal placée, ne fait aucune concession, amertume latente, jalousie, environnement de murmures et de plaintes, accuse les autres en permanence, n'écoute jamais, provoque des ruptures relationnelles familiales et autres, nie l'évidence de ses fautes, fuit les confrontations.

C'est un vrac de choses pour nous aider à percevoir les manipulations et les influences de Jézabel. Toutefois, je mets en garde le lecteur d'une attitude réductrice qui pourrait trouver une de ces caractéristiques chez une personne et en conclure qu'elle est sous influence de Jézabel. Toutefois lorsque plusieurs traits sont décelés chez une personne il y a toutes les chances que nous sommes en présence d'une victime de cette principauté.

Il y a bien entendu beaucoup d’écrits sur le sujet je vous donnerai quelques références d’ouvrages que je vous invite à lire attentivement.

L’esprit de Jézabel de Francis Frangipane Collection discernement : Démasquons les ennemies de l’Eglise.

Les renards dans la vigne de Michelle d’Astier de la Vigerie Edition RDF Extrait les renards dans la vigne (Note: le livre entier peut être téléchargé gratuitement sur le site Blogdei)    http://www.michelledastier.org/index.php/2007/02/16/234-les-nicolaites

4 Vidéos indispensables à regarder sur youtube ( très bonne description de cet esprit )http://www.youtube.com/watch?v=DmXQ_jw-p6c

la stratégie pour la vaincre consiste d'abord à reconnaître cet esprit, ensuite le dénoncer, pour le combattre et la détruire en restant vigilant.

Il est évident que notre société est influencée par ses agissements sensuels et obsessionnels, sa soif de sorcellerie est évidente ainsi que sa haine de l'autorité masculine . Sa présence dans les assemblées locales est de plus en plus forte, voilà pourquoi beaucoup de responsables d'assemblée sont directement attaqués par ses sortilèges et sont eux-mêmes incapables de discernement pour pouvoir libérer ses victimes.

C'est simple, SI l'Eglise se repent humblement, prie, loue et adore Dieu, l'esprit de Jézabel est lié, son emprise sur les personnes se relâche. Notez que la la repentance et l'obéissance sont les clés de notre victoire dans ce combat sans merci que nous devons lui livrer.

Dieu nous invite à l'intercession communautaire sans chercher à parler d'elle.

Ne l'oublions pas c'est notre complaisance à son endroit qui nous est reprochée.

En quoi pourrions-nous être complaisants ? Et qu'est ce qui en nous fait que nous pourrions devenir tolérant à Jézabel ?

Sans hésiter un seul instant, je dirai notre manque de discernement et notre relâchement spirituel qui nous exposent à son influence. Ensuite l'acceptation de courants de pensée du monde, l'orgueil de la connaissance qui enfle, le pouvoir et le manque de sanctification.

Cette tolérance vient de notre indulgence au péché dans l'Eglise au nom de l'amour. Comme le souligne Francis Frangipane dans l'un de ses livres : « C'est venir adorer Dieu dans une assemblée le dimanche matin et tolérer Jézabel dans sa vie en visionnant un film tendancieux le dimanche soir » C'est encore répondre à un regard aguichant dans la semaine, ou faire un pieux mensonge par convenance. Tout cela c'est de la tolérance au péché et à l'immoralité. Il vaut mieux devenir une « grenouille de bénitier » captive aux yeux de certains qu'un « crapaud religieux » qui se baigne dans le monde sans pudeur et qui se dit libre. Le plus judicieux est de vivre dans la crainte de Dieu, c'est la vraie liberté. Lorsqu'on commence à amoindrir les exigences de Dieu et la vie sainte à laquelle il nous appelle, alors on commence à déraper.

Méditez et prenez le temps de prier.

Notre « propre » délivrance de cette puissance nous permet de délivrer ceux et celles qui en sont infectés et esclaves

Nous ne sommes pas démunis pour mener ce combat contre cette forteresse.

2 Corinthiens 10 4 En effet, nos armes de guerre ne sont pas charnelles, mais elles sont puissantes en Dieu, pour renverser les forteresses, 5 Pour détruire les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et pour amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ ; 6 Et nous sommes prêts à punir toute désobéissance, lorsque votre obéissance sera complète.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens