Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 18:55

Notre foi dépend de la nature de notre connaissance. Cette connaissance conditionne ce que nous croyons, ce que nous disons, en fin de compte ce que nous sommes.

Mon peuple meurt faute de connaissance Osée

Notre foi dépend de la nature de l'arbre qui nous nourrit.

Tout commence dans la Genèse, dans le jardin d'Eden où il y avait toutes sortes d'arbres,mais surtout avec deux arbres particuliers.

 

Genèse 2:9 Et l’Éternel Dieu fit germer du sol toute sorte d’arbres agréables à la vue, et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

 

Genèse 2:17 Mais, quant à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras point ; car au jour où tu en mangeras, certainement tu mourras.

 

Genèse 3:22 Et l’Éternel Dieu dit : Voici, l’homme est devenu comme l’un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Et maintenant prenons garde qu’il n’avance sa main, et ne prenne aussi de l’arbre de vie, et qu’il n’en mange, et ne vive à toujours.

 

L'humanité entière a été polluée par la désobéissance d'Adam et Eve qui ont mangé de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Dieu avait donné instruction de ne pas manger de cet arbre à cause du risque de la mort encourue. Cette connaissance donne un sentiment de supériorité qui conduit à l'orgueil et à la rébellion puis à la chute. Cette connaissance conduit à « devenir plus intelligent que », elle nous fait croire qu'on « sait mieux que  les autres».  La conséquence  de cette connaissance celle du monde déchu conduit à : « une mort certaine»

 

Faites bien attention aux versets que vous allez lire maintenant. Le récit dans ce passage fait appel aux 5 sens d'Adam et Eve.

 

Genèse 3 :4 Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez nullement ;5 Mais Dieu sait qu’au jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. 6 Et la femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, et qu’il était agréable à la vue, et que l’arbre était désirable ; et elle prit de son fruit et en mangea, et en donna aussi à son mari auprès d’elle, et il en mangea.7 Et les yeux de tous deux s’ouvrirent ; et ils connurent qu’ils étaient nus ; et ils cousirent des feuilles de figuier, et se firent des ceintures.8 Et ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui se promenait dans le jardin, au vent du jour. Et Adam et sa femme se cachèrent de devant la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.

 

L'enseignement général de nos écoles et l'enseignement supérieur de nos universités proviennent directement de l'influence de l' arbre de la connaissance du bien et du mal. Ce que le monde produit procède et est issu de cet arbre.

 

Toutes les ressources distillées dans nos têtes viennent de cette connaissance basée uniquement sur nos cinq sens.

 

Nous pouvons tous en faire le constat. Il en est ainsi pour toutes les sciences et les choses qui nous ont été enseignées depuis notre plus petite enfance. Toutes ces connaissances scientifiques, philosophiques que nous avons acquises l'ont été par la vue, le goût, l'ouïe, l'odorat le toucher, nos cinq sens.

Notre corps et notre âme sont les parties de notre être qui sont sollicitées par cette connaissance.

 

Cette connaissance rend l'homme bancal et limité, parce qu'il lui manque une dimension essentielle, celle de l'Esprit. Nous avons été créé à l'image de Dieu notre Père qui est Esprit. L'esprit de l'homme est anéanti par cette connaissance et la connexion avec Dieu est rompue à cause de cette connaissance de l'arbre du bien et du mal.

Cette connaissance est étrangère à la pensée de Dieu. Le cerveau de l'être humain  déchu ne perçoit pas les choses divines et surnaturelles.

Seule la naissance d'en-haut, nous reconnecte à Dieu.

Cette connaissance du bien et du mal ne nous permet donc pas de communiquer avec Dieu, ni de découvrir l'origine de la matière, de la création,et de l'origine de la vie.

Tout ce qu'elle peut nous faire découvrir, ce sont les choses qu'elle peut voir, entendre, goûter, sentir ou toucher. Cette « connaissance sensorielle » est basée sur nos cinq sens et produit inéluctablement une foi sensorielle qui lui ressemble.

 

Il est indispensable de comprendre que notre foi doit trouver sa force dans l'arbre de vie cela pour être soi-même guéri et guérir ceux qui sont malades.

 

Romains 10:17 La foi vient donc de ce qu’on entend ;et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

Luc 4:4 Et Jésus lui répondit : Il est écrit : L‘homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole de Dieu.

Apocalypse 19 : 11 Je vis ensuite le ciel ouvert, et voici un cheval blanc, et celui qui était monté dessus, s’appelait le FIDELE et le VÉRITABLE, qui juge et qui combat avec justice. 12 Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; il avait sur sa tête plusieurs diadèmes. Il avait un nom écrit que personne ne connaît que lui–même. 13 Il était vêtu d’un manteau teint de sang, etson nom s’appelle, LA PAROLE DE DIEU.

Jean 6:63 C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous dis sont esprit et vie.

Romains 8:2 Parce que la loi de l’Esprit de vie, qui est en Jésus–Christ, m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

 

Il est indispensable pour recevoir la guérison divine de comprendre cela pour avoir une foi ferme en un Dieu qui guérit et qui peut nous maintenir en bonne santé.

 

L'autre connaissance vient de  « l'arbre de vie » qui est au centre de tout ce que Dieu a fait depuis le jardin d'Eden. De lui seul vient cette autre connaissance qui donne la vie éternelle et la véritable intelligence.

La véritable intelligence procède de la Parole qui nous fait connaître Dieu.

 

Jésus est l'alpha et l’oméga le début et la fin de toutes choses par la volonté de Dieu. Il est l'arbre de vie.

1 Jean 5:20 Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné l’intelligence pour connaître le Véritable ; et nous sommes en ce Véritable, en son Fils Jésus–Christ. C’est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle.

 

La dernière partie de cette phrase est une prière de bénédiction adressée à Dieu.

1 Jean 5 :20 Nous savons aussi que le fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable ( Dieu le Père et l'unique Dieu) ; et nous sommes dans le Véritable (Dieu), en son fils Jésus, le Messie. C'estlui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle

L’expression « Véritable » et « Dieu Véritable » s’applique ici au Père, et non à Jésus

Jésus est venu sur terre pour nous révéler le Père et nous le faire connaître.

 

Jésus est celui qui nous révèle au travers de La Parole de Dieu cette connaissance qui n'est pas basée sur la vue et les sens mais la révélation du divin et du spirituel. Il est l'auteur de notre foi.

C'est la “connaissance révélée”. Elle nous met en contact avec Dieu qui est éternel et Esprit.

 

La Parole de Dieu nous révèle le “pourquoi” de la création de l'homme, l'intention et le plan éternel de Dieu, la raison d'être de l'homme, la nature de l'homme et le but suprême de l'homme.

Elle s'occupe de choses que les sens ne peuvent ni découvrir ni connaître sans l'aide de cette connaissance révélée.

Ce qui est malheureux, c'est que cette connaissance sensorielle a pris l'ascendant dans le fonctionnement de beaucoup d'assemblées locales.

 

Voilà pourquoi d'ailleurs l'Eglise de Jésus celle qu'il bâtit est avant tout un organisme spirituel, un corps spirituel . Elle ne peut être dirigée que par l'Esprit de Dieu et non par les sens.

Dans l'Eglise institutionnelle des hommes, c'est la connaissance sensorielle a pris l'ascendant sur la vie de l'Esprit. Nous savons tous que la chair combat toujours les choses de l'Esprit. L'Eglise institution est totalement gouvernée par la connaissance du bien et du mal, par la connaissance sensorielle.

Nous faisons le constat que la connaissance sensorielle, ne comprend pas les choses spirituelles. Elle ne croit plus aux miracles, n'attend pas de réponses aux prières, elle doute de la résurrection de Jésus et ne croit plus aux guérisons.

Elle ne peut pas expliquer et croire Dieu et l' œuvre accomplie par Jésus. Elle ne permet de rentrer dans les promesses de Dieu.

L'esprit corrompu de l'homme est affamé de cette connaissance et la recherche constamment.

La vérité ne peut pas être trouvée par les sens, c'est une personne que l'on reçoit. Elle ne peut être découverte que par l'esprit.

2 Corinthiens 3:17 Or, le Seigneur est l’Esprit ; et où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

Jésus notre arbre de vie est le chemin, la vérité et la vie.

 

La connaissance sensorielle produit des hommes corrompus par la connaissance qui produit le péché la maladie et la mort. Elle fait des hommes avides de philosophies, et de théories humaines. Les personnes animées par cette connaissance recherche la vérité, ils peuvent parler de choses spirituelles, mais ne les vivent pas. Ils parlent que Jésus qui guérissait mais ils ne vivent pas de la vie de Jésus qui guérit.

 

Jésus a dit : “Je suis le chemin, la vérité, et la vie”. Jésus est l'auteur de notre salut et de notre foi.

 

Jean 20:24 Or, Thomas, l’un des douze, appelé Didyme, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint.

25 Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois la marque des clous dans ses mains, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne le croirai point.26 Huit jours après, ses disciples étaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, et se tint au milieu d’eux et dit : La paix soit avec vous ! 27 Puis il dit à Thomas : Mets ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et la mets dans mon côté, et ne sois pas incrédule, mais croyant.28 Thomas répondit et lui dit : Mon Seigneur et mon Dieu !29 Jésus lui dit : parce que tu m’as vu, Thomas, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !

 

Cela veux dire que si notre foi est basée sur nos sens , elle sera toujours faible et remplie de doute.

La leçon de Jésus à Thomas ne doit pas être oubliée : «  ne sois pas incrédule, crois, parce que tu m’as vu, tu as cru mais moi je te dis « Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru ! » La foi est une ferme assurance des chose qu'on ne voit pas.Hébreux 11:1 Or, la foi est une ferme attente des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit point.

La foi de Thomas est totalement limitée par ses sens. Sa confession est négative tue la foi et empêche Thomas de croire les promesses de Dieu.  «  Sije ne vois ( le sens de la vue) la marque des clous dans ses mains, et sije ne mets mon doigt dans la marque des clous (le sens du toucher) et sije ne mets ma main dans son côté ( le sens du toucher), je ne le croirai point. »

Au passage lorsque Thomas répondit à Jésus : Mon Seigneur et mon Dieu! Il s'exclama tout simplement « ..... ..... Adonaï Vé Elohaï ! » comme l’aurait fait n’importe quel Israélite devant un tel miracle (Celui de la résurrection de Jésus). Thomas était un vrai juif il ne pouvait pas appeler Jésus « mon Dieu », ni d’ailleurs aucun des apôtres ni les premiers disciples, car pour eux Jésus était un homme venu de Dieu (Messie) et non le seul et unique Dieu.

 

Galates 4 :21 Dites–moi, vous qui voulez être sous la loi, n’entendez–vous point la loi ?22 Car il est écrit, qu’Abraham eut deux fils ; l’un de l’esclave, et l’autre de la femme libre.23 Mais celui de l’esclave naquit selon la chair ; et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.

(De qui est la promesse : de Dieu ) 24 Ces choses sont allégoriques ; car ces deux femmes sont deux alliances, l’une du mont Sina, qui enfante des esclaves, et c’est Agar. 25 Car Agar signifie le mont Sina, en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem d’à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants ; 26 Mais la Jérusalem d’en haut est libre,( c'est l'Eglise que Jésus bâtit ) et c’est elle qui est la mère de nous tous. 27 Car il est écrit : Réjouis–toi, stérile, toi qui n’enfantais point, éclate et pousse des cris, toi qui n’as pas été en travail d’enfant ; car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme qui avait l’époux. 28 Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, ( la postérité d'Abraham le croyant... la postérité de Jésus-Christ ) de même qu’Isaac. 29 Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l’Esprit, il en est de même maintenant. 30 Mais que dit l’Écriture ? Chasse l’esclave et son fils ; car le fils de l’esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre. 31 Or, frères, nous sommes les enfants, non de l’esclave, mais de la femme libre. ( la Jérusalem céleste ) 1 Tenez–vous donc fermes dans la liberté, dont Christ vous a rendus libres, et ne vous remettez pas de nouveau sous le joug de la servitude.

 

Dans notre rédemption en Christ, il y a pour nous une pleine guérison de notre Dieu qui se présente à nous comme Celui qui nous guérit .

 

Exode 15:26 Et il dit : Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel ton Dieu (= Sa Parole ), si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l’oreille à ses commandements ( Sa Parole ) et si tu gardes toutes ses ordonnances ( Sa Parole ), je ne t’infligerai aucune des maladies que j’ai infligées à l’Égypte ; car je suis l’Éternel qui te guérit.

 

Matthieu 8:17 Afin que s’accomplît ce qui avait été dit par Ésaïe le prophète en ces termes : Il a pris nos langueurs, et s’est chargé de nos maladies.

 

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

milliearuna 20/04/2012 15:52

L'arbre de la connaissance du bien et du mal est le systême-type de la loi. L'arbre de vie est le systême-type de la grâce.
Adam (le type de l'homme terrestre) a choisi l'arbre de la loi, duquel il goûte à la fois le bien et le mal. Les deux vont obligatoirement ensemble. C'est-à-dire qu'en croyant faire le bien, on
fait aussi le mal, on n'a pas de 3ème choix. Je prends l'exemple d'un chirurgien qui enlève les cellules cancéreuses d'un malade : il va faire le bien en tuant les cellules cancéreuses grâce aux
rayons, mais il va faire le mal inévitablement aussi, en tuant aussi des cellules saines, proches de celles qui sont atteintes.
Dans le systême de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Adam (et tous ceux qui sont des types de l'homme terrestre comme lui) ne vivra jamais autre chose qu'une vie sous la dépendance du
bien et du mal. Sa vie n'est rien d'autre qu'une série de bonheurs et de malheurs.

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens