Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 11:56
Ce que David Wilkerson écrit ici met en avant le problème de l'homme qui a besoin d'être écouté et aimé. Nous pouvons aujourd'hui nous adresser à notre Père céleste parce que Jésus nous l'a révélé. En son Nom nous avons un accès auprès de Lui, même si nous ne le voyons pas avec nos yeux physiques nous pouvons entendre et communier avec Celui qui est Esprit et qui vit en nous. Nicolas

David Wilkerson
 
Souvent, des gens nous écrivent en disant : “Je n’ai personne à qui parler, personne avec qui partager mon fardeau. Personne n’a le temps d’écouter mon cri. J’ai besoin de quelqu’un auprès duquel je pourrai épancher mon cœur. »
 
Le roi David était entouré de gens. Il était marié, avait une famille très nombreuse et avait de nombreux compagnons à ses côtés. Pourtant, nous entendons le même cri de la part de David « A qui irai-je ? » C’est dans notre nature de vouloir un autre être humain, avec un visage, des yeux et des oreilles, qui nous écoute et nous conseille.
 
Quand Job se retrouva submergé par ses épreuves, il s'écria avec douleur : « Oh qui me fera trouver quelqu’un qui m’écoute ? » (Job 31 : 35). Il prononça ce cri alors qu’il était assis avec ses soi-disant amis. Mais ces amis n’avaient aucune compassion pour les épreuves de Job. Au contraire, ils étaient des messagers de désespoir.
 
Dans sa peine, Job se tourna vers le Seigneur, lui seul : « Dès maintenant mon témoin est dans le ciel, mon témoin est dans les lieux élevés… C’est Dieu que j’implore avec larmes » (Job 16 : 19-20). Dans les psaumes, David pressait le peuple de Dieu de faire de même : « En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos cœurs en sa présence ! Dieu est notre refuge » (Psaume 62 : 9).
David écrivait dans le psaume 142 : « De ma voix je crie à l'Éternel, de ma voix j'implore l'Éternel. Je répands ma plainte devant lui, je lui raconte ma détresse. Quand mon esprit est abattu au dedans de moi, Toi, tu connais mon sentier. Sur la route où je marche ils m'ont tendu un piège. Jette les yeux à droite, et regarde ! Personne ne me reconnaît, tout refuge est perdu pour moi, Nul ne prend souci de mon âme. Éternel ! c'est à toi que je crie. Je dis : tu es mon refuge, mon partage sur la terre des vivants. » (Psaumes 142 : 1 à 6)
 
Je crois dans mon cœur que ce message est une invitation pour toi de la part du Saint Esprit à trouver un lieu caché dans lequel tu pourrais souvent aller répandre ton âme devant le Seigneur. David « répandait sa complainte » et tu peux faire de même. Tu peux parler à Jésus de tout, de tes problèmes, de tes combats actuels, de tes finances, de ta santé et lui dire combien tu es abattu au-dedans de toi et même combien tu es découragé. Il t’écoutera avec amour et compassion et il ne méprisera pas ton cri.
 
Dieu a répondu à David. Il a répondu à Job. Et depuis des siècles, il a répondu au cœur de tous ceux qui ont cru dans ses promesses. De même, il a promis de t’écouter et de te guider. En fait, il a fait le serment d’être ta force. Va à lui et tu en sortira renouvelé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dokimos de la foi 01/06/2011 07:53


Ok je suis d'accord avec toi Voir Job 2 :11 Trois amis de Job apprirent tous les malheurs qui lui étaient arrivés ; ils vinrent chacun de son pays : Eliphaz le Témanite, Bildad le
Shouhite et Tsophar le Naamatite. Ils se concertèrent pour aller le plaindre et le consoler.
12 Ayant levé les yeux sur lui de loin, ils ne le reconnurent pas et se mirent à sangloter. Ils déchirèrent leurs manteaux et jetèrent de la poussière vers le ciel, au–dessus de leur tête.
13 Ils s’assirent avec lui par terre, pendant sept jours et sept nuits ; personne ne lui dit un mot, car ils voyaient que sa douleur était très grande.

Je ne connais pas beaucoup d'amis qui auraient fait la même chose en manifestant autant d'amour et de compassion pour leur ami affligé.
Toutefois, ce que D Wilkerson veut mettre en avant c'est le fait que notre seul recours au jour du malheur soit Dieu, il est notre seule ressource, ce fût l'expérience de David, de Job et de bien
d'autres gens.


Laure 01/06/2011 07:27


Concernant les commentaires au sujet des "amis de Job" même s'ils viennent d'un serviteur de Dieu bien connu du milieu cchrétien, je ne peux pas adhérer à ce qu'il a écri concernant "les trois
amis" qui seraient dénuer de compassion vis a vis des souffrances de Job .... à chacun de reprendre ce livre et d'étudier les comportements et les paroles....et surtout à chacun de se mettre dans
la situation....et si chacun est bien objectif...et bien ce chacun ne fera pas mieux et surtout ne se verra pas sans compassion...ceci pour dire qu'il faut cesser de répéter des commentaires "tout
fait" et de comprendre les textes selon le coeur de Dieu : il est temps que le Chrétien se fasse sa propre "opinion en Dieu" surtout au sujet du livre de Job ! soyons dépendant du Seigneur et non
de la pensée ou interprétention d'un homme !


Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens