Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 16:00

Bien souvent nous confessons que nous sommes morts au péché et nous nous évertuons de l'évincer de nos vies. Si nous sommes bien morts au péché bien que physiquement bien vivant et que nous luttons toujours contre lui, ne sommes-nous pas dans une sorte de contradiction ?

 

En réalité, il nous colle encore à la peau.

 

Certains minimisent le péché dans leur vie, d'autres se sentent tellement libres et libérés qu'ils font n'importe quoi et vivent complétement dedans, d'autres vivent dans la condamnation constante du péché et d'autres culpabilisent de leur incapacité à en avoir le dessus.

 

Du coup, j'ai eu envie d'approfondir la question.

 

Comme je le dis souvent, c'est Dieu qui a toujours raison, l'important c'est de se conformer à la révélation de ce que Jésus-Christ a accompli pour nous à l'égard du péché.

 

Il a été envoyé par Dieu son Père dans la chair du péché pour le condamner et le détruire.

 

Je suis intimement convaincu que le péché a été vaincu par Jésus et que nous pouvons vivre totalement affranchi de son action dans notre existence libre de toute condamnation. Pourquoi ?Tout simplement parce que Dieu nous le dit dans sa Parole.

 

Au tout début de ce chapitre 6 de l'épître aux Romains l'apôtre Paul dit que nous sommes morts au péché. Il nous positionne face à un dilemme en disant comment pourrions-nous alors encore vivre dans le péché.

Il y a une confusion entre le fait de vivre dans le péché de façon constante et le fait d'être tenté par le mal.

C'est lorsque nous succombons à la tentation que nous péchons. La cause de nos déboires est l'incapacité à identifier et résister à l'acteur de ces tentations. Il est vaincu par la victoire de Jésus mais beaucoup vivent dans la compréhension de ce que Jésus a fait pour nous mais l'ignore dans la pratique. Comment pouvons nous encore permettre à un être déchu de nous maintenir sous son influence, celle du péché et ensuite de nous accuser.

 

Jacques 1 :12 Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment. 13 Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui–même personne.14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. 15 Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort.

 

Les vrais questions sont posées par l'apôtre Paul.

 

Romains 6 1 Que dirons–nous donc ? Demeurerons–nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? 2 Nullement ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions–nous encore en lui ?

En posant ces questions il oriente notre réflexion par une autre question qui enferme un embryon de réponse .

3 Ne savez–vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus–Christ, nous avons été baptisés en sa mort ? 4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous marchions, nous aussi, dans une vie nouvelle.

Paul va développer une autre idée, non seulement nous sommes morts et ressuscités avec Christ, mais nous sommes aussi associés à lui pour faire un seul corps.

5 Car si, lui devenant semblables dans sa mort, nous avons été faits une même plante avec lui, nous le serons aussi à sa résurrection ;

 

Alors question pourquoi ?

6 Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, ( ici nous devons comprendre qu'il s'agit bien de notre nature adamique : notre homme naturel, dont la nature est corrompue, qui est coupé de la vie de Dieu .) afin que le corps du péché soit détruit, et que nous ne soyons plus asservis au péché.

C'est par la foi en Christ que nous accédons à cette liberté.

7 Car celui qui est mort, est affranchi du péché.( notre mort avec Christ est l'association à sa mort et à la fin du pouvoir du péché sur nos vies )

 

Notre vie est désormais totalement dépendante de Jésus. C'est seulement si nous demeurons dans cette dépendance et cette communion que nous pourrons vivre dans cette liberté à l'égard du péché.

8 Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, ( c'est un futur en ce qui concerne la réalisation, nous sommes de même sauvés en espérance.)

 

Le salaire du péché c'est la mort, c'est de cette conséquence du péché que Christ nous a libéré.

9 Sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus, et que la mort n’a plus de pouvoir sur lui.10 Car en mourant, il est mort une seule fois pour le péché ; mais en vivant, il vit pour Dieu.

 

Donc, ici , nous sommes dans le droit du royaume de Dieu. C'est dans la position en Christ ayant satisfait la justice de Dieu que nous devons nous trouver. Si nous comprenons cela nous allons adopter une attitude de racheté, de libéré étant mort au péché mais vivant pour Dieu en Jésus-Christ. Une fois de plus les choses sont claires, Jésus est ramené de la mort à la vie par Dieu son Père, il vit désormais pour l'éternité pour Lui.

Si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui ( c'est notre la foi qui nous assure que nous vivrons aussi avec lui )

 

Ici, nous avons une clé de notre victoire sur le péché : c'est une attitude à maintenir : Se considérer comme mort au péché, et vivant pour Dieu en Jésus–Christ.

11 Vous aussi, considérez–vous comme morts au péché, mais vivants à Dieu en Jésus–Christ notre Seigneur.

 

Maintenant, que nous avons compris, nous pouvons résister aux convoitises du péché, en nous considérant graciés, rachetés et vivants pour Dieu.

12 Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, pour lui obéir en ses convoitises ;

13 Ne livrez point vos membres au péché, pour être des instruments d’iniquité ; mais donnez–vous à Dieu, comme de morts étant devenus vivants, et consacrez vos membres à Dieu, pour être des instruments de justice.

 

Ici Paul met l'accent sur un autre aspect de notre position en Christ ( position de vie nouvelle )

Nos démêlés et nos déboires avec le péché proviennent du fait que beaucoup de chrétiens vivent dans l'ignorance du changement de régime. Nous sommes passés sous le régime de la loi de Christ.

14 Car le péché ne dominera pas sur vous, parce que vous n’êtes point sous la loi,mais sous la grâce.

 

Alors l'apôtre va poser de nouveau la question et nous faire prendre conscience de notre responsabilité d'aller plus loin que notre déclaration : « je suis mort » !

15 Quoi donc, pécherons–nous, parce que nous ne sommes point sous la loi, mais sous la grâce ? La réponse est formelle : Nullement !

Nous sommes devenus esclave de la justice en Jésus.

16 Ne savez–vous pas que si vous vous rendez esclaves de quelqu’un pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez ; soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ? 17 Mais grâces soient rendues à Dieu, de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine qui vous a été donnée.

 

Notre responsabilité est dans l'obéissance, c'est ainsi que nous serons totalement affranchis du péché.

18 Or, ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. 19 Je parle suivant l’usage des hommes, à cause de l’infirmité de votre chair. En effet, de même que vous avez livré vos membres pour servir à l’impureté et à l’injustice pour l’iniquité, ainsilivrez–les maintenant comme esclaves à la justice pour la sainteté. 20 Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. 21 Quel fruit retiriez–vous donc alors des choses dont vous avez honte présentement ? Car leur fin est la mort. 22 Mais maintenant affranchis du péché et esclaves de Dieu, vous en retirez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle ; 23 Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus–Christ notre Seigneur.

 

Durant son ministère terrestre Jésus faisait comprendre aux personnes qu'il avait guéries où aux personnes pécheresses qu'elles ne devaient plus pécher.

La grâce du Seigneur nous est faite justement pour ne plus pécher.

 

Libérés et guéris du péché par Christ.

Jean 5:14 Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voici, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.

Jean 8:11 Elle répondit : Non, Seigneur. Et Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.

 

L'apôtre Jean nous donne aussi quelques clés qui peuvent nous aider à mieux nous maintenir dans cette position de mort au péché.

1 Jean 1 : 8 Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous nous séduisons nous–mêmes, et la vérité n’est point en nous. 9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 10 Si nous disons que nous n’avons point de péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. 1 Jean 2 : 1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père,Jésus–Christ le Juste.2 C’est lui qui est la propitiation pour nos péchés ;(Jésus est le sacrifice ou la victime de propitiation, offerte à Dieu pour le rendre propice, là aussi il est important de comprendre que Jésus n'est pas Dieu au sens où la doctrine trinitaire l'a positionné à l'égal du Père. Dieu serait alors la victime depropitiation ce qui est totalement impossible. )et non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier.

...11 Mais celui qui hait son frère, est dans les ténèbres, etmarche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce queles ténèbres ont aveuglé ses yeux.12 Petits enfants, je vous écris,parce que vos péchés vous sont pardonnésà cause de son nom

 

1 Jean 3:4 Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. 5 Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en lui de péché.

 

Jean confirme que celui ou celle qui est né de Dieu ne pratique pas le péché à condition que la Parole de Dieu, Christ en nous nous rappelle que cette semence divine nous garde.

1 Jean 3:9 Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu.

 

Paul va poursuivre son argumentation pour nous faire comprendre que nous ne nous appartenons plus mais que nous sommes à Dieu...

 

Romains 7 : 1 Frères, ne savez–vous pas, (car je parle àdes personnes qui connaissent la loi ( la loi de Moïse ) que la loi n’a de pouvoir sur l’homme que pendant qu’il est en vie ?

2 En effet, la femme qui est mariée, est liée par la loi à son mari, tant qu’il est vivant ; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi du mari. 3 Si donc, durant la vie de son mari, elle épouse un autre homme, elle sera appelée adultère ; mais si son mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu’elle n’est point adultère, si elle épouse un autre homme.

4 Ainsi donc, vous aussi, mes frères, vous êtes morts à la loi, par le corps de Christ, pour être à un autre, savoir, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. 5 Car lorsque nous étions dans la chair, ( l'homme naturel non régénéré ) les passions des péchés, excitées par la loi, agissaient dans nos membres, de manière à produire des fruits pour la mort. 6 Mais maintenant que nous sommes délivrés de la loi, étant morts à celle sous laquelle nous étions retenus,nous servons Dieu dans un esprit nouveau, et non selon la lettre, qui a vieilli.

 

C'est la loi qui nous fait connaître le péché et qui nous met devant notre condition de pécheurs.

7 Que dirons–nous donc ? La loi est–elle la cause du péché ? Nullement ! Au contraire, je n’ai connu le péché que par la loi ; car je n’eusse point connu la convoitise, si la loi n’eût dit : Tu ne convoiteras point. 8 Mais le péché, prenant occasion du commandement, a produit en moi toute sorte de convoitises. Car sans la loi, le péché est mort. 9 Pour moi, autrefois sans loi, je vivais ; nousmais le commandement étant venu, le péché a repris vie,10 Et moi, je suis mort ; et il s’est trouvé que le commandement, qui devait me donner la vie, m’a donné la mort. 11 Car le péché, prenant occasion du commandement m’a séduit, et par lui m’a fait mourir. 12 Ainsi la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. 13 Nullement ! mais c’est le péché, afin qu’il parût péché, en me donnant la mort par une chose bonne et que le péché devînt excessivement pécheur par le commandement.

 

Alors Paul remet l'accent sur notre nature charnelle qui doit constamment mourir, c'est notre seul travail, c'est le seul effort que nous ayons à faire : crucifier notre chair qui ne peut pas être sauvée.

 

14 Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle ; mais moi, je suis charnel, vendu au péché.

15 Car je n’approuve point ce que je fais, je ne fais point ce que je veux, mais je fais ce que je hais.16 Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne. 17 Et maintenant ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi. 18 Car je sais quele bien n’habite point en moi, c’est–à–dire, dans ma chair, parce que j’ai la volonté de faire le bien ; mais je ne parviens pas à l’accomplir. 19 Car je ne fais pas le bien que je veux ; mais je fais le mal que je ne veux pas faire. 20 Que si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, mais c’est le péché qui habite en moi.21 Je trouve donc cette loi en moi ; c’est que quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ;23 Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres.

 

C'est le combat de la foi faire mourir notre chair pour que Christ règne et grandisse en chacun de nous. Nous ne devons jamais oublier que notre chair est associée au péché et à sa loi.

24 Misérable homme que je suis ! qui me délivrera de ce fardeau de mort ? 25 Je rends grâces à Dieu par Jésus–Christ notre Seigneur ! Je suis donc assujetti moi–même, par l’esprit, à la loi de Dieu, mais par la chair, à la loi du péché.

 

La clé : notre affranchissement du péché est seulement en Christ et en sa loi de l'Esprit de Vie.

Romains 8 : 1 Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus–Christ,qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit ; 2 Parce que la loi de l’Esprit de vie, qui est en Jésus–Christ, m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

3 Car ce qui était impossible à la loi, parce qu’elle était affaiblie par la chair, Dieu l’a fait : envoyant son propre Fils(Jésus )dans une chair semblable à celle du péché ; et pour le péché, il a condamné le péché dans la chair ;

 

Notre liberté est liée à la vie du Fils de Dieu en chacun de nous.

4 Afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. 5 Car ceux qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair ; mais ceux qui vivent selon l’esprit, s’affectionnent aux choses de l’esprit. 6 Car l’affection de la chair c’est la mort ; mais l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix ; 7 Parce que l’affection de la chair est inimitié contre Dieu ; car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu ; et en effet, elle ne le peut. 8 Or, ceux qui sont dans la chair, ne peuvent plaire à Dieu. 9 Pour vous, vous n’êtes point dans la chair, mais dans l’esprit, s’il est vrai que l’Esprit de Dieu habite en vous. Or, si quelqu’un n’a point l’Esprit de Christ, celui–là n’est point à Lui.

10 Mais si Christ est en vous, le corps est bien mort à cause du péché,mais l’esprit est vivant à cause de la justice. Prendre conscience de l'Esprit de Dieu 11 Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus des morts, ( C'est l'Esprit même de Dieu notre Père ) habite en vous, celui ( Dieu le Père )qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous.

 

La victoire sur le péché consiste à ne plus vivre selon notre nature charnelle. Nous devons identifier et faire mourir ses œuvres. Nous avons reçu une nouvelle nature en Christ reçue

d'en-haut.

12 Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

13 En effet, si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les œuvres du corps, vous vivrez. 14 Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu, sont enfants de Dieu.15 Car vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions : Abba, Père. 16 Car l’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit, que nous sommes enfants de Dieu. 17 Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers ; héritiers de Dieu,et cohéritiers de Christ ;si toutefois nous souffrons avec lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec lui.

....

24 Car nous sommes sauvés en espérance.Or, l’espérance que l’on voit n’est plus espérance ; en effet, comment espérerait–on ce que l’on voit ? 25 Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, c’est que nous l’attendons avec patience.

 

Merci à tous les saints que vous êtes, les affranchis du péché, les héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ  d'avoir pris le temps de lire cet article.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cailleux 01/06/2012 22:10

Bonjour
Je voudrai savoir ce que veut dire demander au pere par le nom de jésus.

Que Notre père vous bénissent;

Dokimos 03/06/2012 18:34



Bonjour P


Demander au Père dans le Nom de Jésus c'est la seule façon de pouvoir être exaucé dans nos prières. Nous devons prier le Père (Dieu ) au Nom de Son Fils jésus qui est le seul médiateur en tre Lui
et les hommes. Le Père tout remis l'autorité de Son royaume à son Fils.


Jean 16: Jean 16:23   En ce jour–là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez
au Père, il vous le donnera en mon nom.24  Jusqu’à présent vous n‘avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous
recevrez, afin que votre joie soit parfaite.


1 Timothée 2:5  Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les
hommes, Jésus–Christ homme,


Marc 16 17  Et voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : Ils chasseront les démons en mon nom;( jésus
) ils parleront de nouvelles langues ;


Ce nom est puissant, c'est une clé pour la prière.


Soyez bénis    Nicolas 


 



Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens