Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 05:55


Matthieu 4:19  Il leur dit : suivez–moi, et je vous ferai pêcheurs d‘hommes.

Devenir un pêcheur d’homme est quelque chose qui s’apprend en vivant dans la communion intime avec Jésus, cela ne s’improvise pas. Si vous n’êtes pas passionnés de Jésus et si vous ne le suivez pas vous ne serez jamais ce pêcheur d’homme qu’il veut que vous soyez.  Sans parler de ministère, je pense que tous ses disciples doivent le devenir.

J’ai écrit un article récemment intitulé « Vous avez dit : Evangéliser ? ». Cela parlait de la grande commission de Matthieu 28 que Jésus nous a laissée avant de monter au ciel. J’y faisais mention du fait que pour évangéliser qu’il n’y avait pas de méthode particulière mais que nous devions être disponibles pour écouter l’Esprit de Dieu.

C’est Lui, qui nous utilise et qui va conduire les choses. Si nous écoutons Dieu, nous pourrons collaborer avec Lui. Nous serons vite convaincus que c’est toujours Lui qui fera les choses au travers de nous.

Où que vous habitiez, dans toutes les situations, en toutes circonstances, où que vous soyez, vous pouvez devenir le pêcheur d’homme que Jésus veut que vous soyez.

 

Avant de regarder attentivement ce texte d’Actes 17 qui va être une mine d’instruction à exploiter, je voudrais de suite faire une déclaration importante.

Toutes les œuvres qui n’ont pas leurs origines en Dieu sont des œuvres mortes.

Si Dieu n’est pas l’instigateur de nos actions de témoignage ou d’évangélisation nous ferons toujours une œuvre morte. Toute œuvre dont le Christ n’est pas l’ordonnateur et le réalisateur en nous du travail que nous faisons avec une autre personne pour lui annoncer la bonne nouvelle du royaume est une œuvre morte.

Je sais que beaucoup se défendent en avançant ce verset qui suit pour dire qu'il faut annoncer Jésus à tous les hommes en toutes circonstances.

2 Timothée 4: 2  prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

Nous pouvons aussi apprécier le temps favorable pour le faire, car le Seigneur nous a oint de Son Esprit pour annoncer la Bonne Nouvelle.

 Paul instruit Timothée en lui rappelant certaines vérités pour atteindre les païens : il lui dira  tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus–Christ. En d’autres termes il lui dit : ce sont les écritures dont tu as été instruit qui sauvent, il te faut encore mieux les connaître pour annoncer ce qu’elles disent.

Il lui dit encore : toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, il te faut en être imprégnée pour être prêt à faire toute bonne œuvre.

Il lui rappelle que c’est en prêchant la parole, en insistant en toute occasion, favorable ou non, en reprenant, censurant, exhortant et instruisant qu’il pourra réaliser cette bonne oeuvre. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; Paul l’exhortera en lui disant fais bien ton travail : fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Revenons à Actes 17    Paul attendait ses frères à Athènes et était attristé de voir cette ville remplie d’idoles. Il s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et avec ceux qui servaient Dieu. Ces gens allaient tous les jours sur la place publique pour parler avec tous ceux qu’ils pouvaient rencontrer. Parmi eux quelques philosophes épicuriens et stoïciens échangèrent avec lui et furent intrigués par ce que Paul leur disait. Ils s’interrogeaient sur ses propos, ils pensaient qu’il annonçait des divinités étrangères alors qu’il leur annonçait la bonne nouvelle de Jésus et sa résurrection.  Ces derniers l’ayant pris avec eux, le menèrent à l’aréopage, en disant : pourrions–nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu annonces ? Nous t’avons entendons entendu dire certaines choses étranges et nous voudrions donc savoir un peu plus.

Voilà comment Paul s’est trouvé à prêcher Christ aux Athéniens.

Actes 17:  24  Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes (*); 25  il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses. Dieu est esprit  personne ne l’a jamais vu, mais Dieu a envoyé son fils pour nous révéler sa personne. 26  Il a fait que toutes les nations humaines, issues d’un seul (homme Adam tiré de la terre dans lequel il a insufflé son esprit) habitent sur toute la face de la terre ; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure, 27  afin qu’ils cherchent Dieu pour le trouver si possible, en tâtonnant. Or il n’est pas loin de chacun de nous, 28  car en lui (Dieu) nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques–uns de vos poètes : Nous sommes aussi de sa race il les associe à ce Dieu qui donne la vie à tous les hommes. 29  Ainsi donc, étant de la race de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’imagination des hommes. Il les éloigne des divinités que les hommes se fabriquent. Il fait ensuite  une allusion au caractère miséricordieux et bon de Dieu. 30  Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce : donne un ordre maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir (*), 31  parce qu’il a fixé un jour où il va juger le monde selon la justice, par un homme (Jésus)  =  Jésus est un homme glorifié qu’il a désigné, et il en a donné à tous (une preuve digne de) foi en le ressuscitant d’entre les morts.

(*) (metanoeo  « repentez-vous » se repentir, repentance; changer son esprit, changer d’avis, regretter et avoir une aversion extrême pour ses péchés passés.)

Ce texte remarquable nous instruit sur la façon d’opérer de Paul pour atteindre le cœur des gens qui ne connaissent pas Dieu.

Le fait que Dieu ne nous donne pas une méthode pour évangéliser ne doit pas nous empêcher de nous servir de notre intelligence.  Dieu la renouvelle pour nous nous en servions, alors servons-nous en !  

Avant toute chose nous devons savoir exposer l’Evangile d’une façon claire, logique, précise et convaincante pour amener les gens le plus rapidement possible à une situation de questionnement de réflexion favorable à leur repentance et surtout à leur réaction.

Ici, il ne s’agit pas de manipulations commerciales qui sont enseignées et pratiquées dans le monde, mais plutôt d’un accompagnement honnête qui laisse la décision du choix final aux individus. Je vous rappelle que Dieu nous invite à faire le bon choix mais nous ne nous impose rien.

Légitimement les gens que nous côtoyons sont tous en recherche du meilleur pour leur existence.

Paul va s’adresser aux Athéniens en se positionnant dans le domaine qu’ils affectionnent : celui de la religion, « je vois que vous êtes à tous égards extrêmement religieux. »

Il va utiliser un artifice de communication qui est l’empathie en s’intéressant aux gens. Il va faire l’éloge de leur attachement aux choses spirituelles et religieuses sans les choquer. Il va attirer leur attention en s’intéressant à eux : « en passant parmi vous j’ai pu observer tout ce qui est l’objet de votre culte », (de votre dévotion religieuse) et j’ai même trouvé un autel faisant mention « à un dieu inconnu ». Et il va habilement s’appuyer sur ce point pour entreprendre son argumentation : « et bien ce dieu inconnu que vous vénérez sans le connaître, c’est ce que je veux vous annoncer ».

Il se met à leur portée,  là où ils se sentent à l’aise.

Il annonce et parle de son Dieu qui agit qui fait toute chose etc.…

Au verset 32 Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent : nous t’entendrons là–dessus une autre fois.

Il est bon de noter que nous aurons toujours ce genre de réactions lorsque nous parlons à plusieurs personnes à la fois. Le tri se fait naturellement, il ne faut surtout pas s’en offusquer.

Ce texte nous montre clairement que nous sommes le canal, l’instrument que Dieu va utiliser pour que les gens puissent croire.

Jean 17 : 20  Or, je ne prie pas seulement pour eux ; mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole ;

Dans toute œuvre préparée d’avance, il y a la part de l’inspiration divine et la part de l’homme qui coopère avec Dieu.

Pour affronter les grecs les experts de la dialectique et de l’argumentation, Paul va aller à l’essentiel en quelques minutes. Rempli de l’Esprit il va en quelques minutes les bousculer dans leurs raisonnements.

Dieu n’habite pas dans des structures, des programmes, Dieu ne remplira pas un espace qu’on va lui donner ou lui consacrer. On ne peut pas faire habiter Dieu dans des structures humaines ou des pensées humaines. De plus on ne peut rien construire pour Dieu.

Il n’a pas besoin de nous et on ne peut rien faire pour lui. Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit. C’est lui qui donne à tous la vie, son souffle et toutes choses.

Cet Evangile que Paul annonce, il le sait très bien n’est pas de l’homme.

C’est Christ en lui qui vit qui fait l’œuvre. Pouvoir être utilisé pour coopérer avec Dieu est un grand privilège.

La réforme en terme d’évangélisation consiste à quitter « l’évangile de l’homme » Pour servir Dieu et nos frères comme Paul le fit.

L’homme nouveau se renouvelle uniquement en Dieu et en Christ. C'est la vie de Dieu.

Verset 26  Il a fait que toutes les nations humaines, issues d’un seul (homme Adam tiré de la terre (un seul sang) dans lequel il a insufflé son esprit) habitent sur toute la face de la terre ; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure.

Il y a pour l’homme une vraie prédestination biblique, différente de la doctrine de la prédestination. Personne n’est esclave de sa destinée. Le cas le plus frappant est celui de Judas. Il n’était pas prédestiné à trahir Jésus. Cela compromettrait la justice de Dieu si nous étions programmés à l’origine pour la mort ou la vie.

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, mais ce n’est pas pour autant que tous les hommes seront sauvés.

En lui (Dieu) nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit vos poètes. L’Esprit de Dieu est toujours en mouvement et il nous accompagne dans toutes nos actions.

L’homme corporatif est l’homme qui appartient à un corps spirituel qui est cette Eglise invisible que Jésus bâtit. Hébreux 3 : 14  Car nous avons été rendus participants du Christ, si du moins nous retenons fermement, jusqu’à la fin, notre assurance première.  Il est la tête de cette Eglise qui est son corps.  

L’intervention de Paul le pécheur d’homme à l’aréopage se solde par un coup de filet que nous aurions tous aimé pouvoir faire. Le verset 34 mentionne qu’il y eut quelques–uns qui se joignirent à lui, et qui crurent ; parmi lesquels Denis, juge de l’aréopage, et une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

Que cela nous encourage à nous tenir prêts à écouter Dieu pour faire entendre la bonne nouvelle.  1 Pierre 3:15  Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens