Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 10:54

Deuxième partie

Le Seigneur opère avec nous, en confirmant Sa Parole par les signes qui l' accompagnent.

Ne pas lire cet article sans avoir lu le précédent.

 

Jean 15 :7 « Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples »

C'est le fruit de la Parole que nous allons confesser qui va permettre de voir exaucé ce que nous demandons. Lorsque Nous sommes en «  Christ » nous demeurons dans la foi parce que la Parole de Dieu demeure en nous.

 

Par notre naissance d'en-haut nous sommes au bénéfice du plan complet de notre rédemption. La maladie est le résultat de la chute de l'homme, elle est l’œuvre du diable.

 

Nous ne pouvons pas nous libérer seul de l'emprise du péché sur nos vies.

 

Cela ne peut se faire qu'au travers de l’œuvre accomplie par Jésus-Christ.

 

Dieu a prévu par une naissance d'en-haut de nous faire en quelque sorte revivre en nous régénérant pour que nous soyons libérés du péché en Jésus. Nous recevons la Nature et la Vie du Père : Son Esprit. Nous devenons justes et accédons au statut de fils adoptifs, héritiers de Dieu et co-héritier de Christ.

Cette nouvelle vie d'en-haut nous donne la vie éternelle et la santé divine, notre communion avec le Père et le Fils est rétablie.

 

Esaïe 53 nous parle de notre Rédemption en Jésus qui a été fait péché et qui a pris nos maladies.

 

J'ai lu avec stupeur un article où un homme bien connu déclarait haut et fort que Jésus n'avait pas pris nos maladies sur lui en son esprit. Il affirme que c'est juste son corps qui était malade, parce que son esprit était en Dieu et qu'il ne pouvait pas souffrir dans son esprit.

Quelle folie ! Quand nous sommes malades, tout en nous nous fait souffrir, c'est tout notre être qui est malade.

Luc 22 : 42 En disant : Père, si tu voulais éloigner cette coupe de moi ! toutefois, que ma volonté ne se fasse point, mais la tienne. 43 Et un ange lui apparut du ciel pour le fortifier. 44 Et étant en agonie, il priait plus instamment ; et il lui vint une sueur comme des grumeaux de sang, qui tombaient sur la terre.

 

Matthieu 27 : Matthieu 27:40 Et disant : Toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours, sauve–toi toi–même ; si tu es le Fils de Dieu, descends de la croix. 41 De même aussi les principaux sacrificateurs, avec les scribes et les anciens, disaient en se moquant :42 Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui–même. S’il est le roi d’Israël, qu’il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui.43 Il s’est confié en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant, s’il lui est agréable ; car il a dit : Je suis le Fils de Dieu.44 Les brigands qui étaient crucifiés avec lui l’injuriaient de la même manière.45 Or, depuis la sixième heure, il y eut des ténèbres sur tout le pays, jusqu’à la neuvième heure.46 Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte, en disant : Éli, Éli, lama sabachthani ? c’est–à–dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as–tu abandonné ?47 Et quelques–uns de ceux qui étaient présents, ayant entendu cela, disaient : Il appelle Élie. 48 Et aussitôt quelqu’un d’entre eux courut, et prit une éponge, et l’ayant remplie de vinaigre, il la mit au bout d’un roseau, et lui en donna à boire. 49 Et les autres disaient : Attendez, voyons si Élie viendra le délivrer. 50 Et Jésus, ayant de nouveau crié d’une voix forte, rendit l’esprit. ( à qui Jésus rendit l'esprit : à son Père )

 

De même que le pécheur est contaminé par le « péché », l’homme malade n’est pas seulement malade, mais il devient ce qui le rend malade : « maladie».

 

Le péché est en relation avec l'esprit, la maladie avec l'âme et le corps.

 

Le sarment fait partie du Cep. Le sarment fait autant partie du Cep que le Cep lui-même.

C'est la même pensée quand un membre souffre le corps entier souffre...

 

1 Corinthiens 12:12 “Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ”.

 

Il nous faut comprendre que Dieu a déposé notre péché sur Jésus. Nous avons été cloués avec Lui sur la croix pour que le sacrifice de substitution ait lieu. Il nous a déposés en quelque sorte sur Lui. Il a déposé le péché de l'humanité en totalité sur Jésus.

Nos péchés, nos faiblesses, nos infirmités et toutes nos maladies, et toute notre condamnation liée à notre union avec le diable ont été cloués sur cette croix .

 

Relisons Esaïe 53:10 « Or il a plu à l’Éternel de le frapper ; il l’a mis dans la souffrance ». D'autres traductions disent : « Il a plu à l'Eternel de l'écraser par la maladie ou de le rendre malade ».

Nous oublions vite aussi le verset 6 où « l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous ».

 

 

Jésus en donnant sa vie a pris nos maladies et nos péchés, il a été malade, il a été contaminé par nos maladies et par nos péchés.

C'est le prix qu'il a payé pour nous racheter et en finir avec la malédiction du péché.

 

Colossiens 2 :10 Et vous avez toute plénitude en lui, qui est le chef de toute principauté et puissance.11 En lui aussi vous avez été circoncis, d’une circoncision faite sans main, en dépouillant le corps des péchés de la chair, ce qui est la circoncision de Christ ; 12 Ayant été ensevelis avec lui par le baptême ; en lui aussi vous êtes ressuscités, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts. 13 Et quand vous étiez morts dans vos péchés et dans votre incirconcision charnelle, il vous a vivifiés avec lui, vous ayant pardonné toutes vos fautes. 14 Il a effacé ce qui était contre nous, l’obligation des ordonnances qui s’élevait contre nous ; et il l’a entièrement annulée, en l’attachant à la croix ; 15 Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu’il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d’elles sur cette croix.

Jésus a satisfait les exigences de la justice de Dieu au travers de son fils qui a été fait malédiction pour nous. Nous avons été délivré de l'emprise du péché.

 

Quand allons croire au contenu de notre héritage en Jésus ?

Jean 1:29 « Voici l'Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! »,Jean baptiste a reconnu en cet Homme de Galilée qu'il venait de baptiser le “Substitut du péché”, le “Substitut de la maladie” pour la race humaine.

Le péché et la maladie ont la même origine.

Satan est l'auteur des deux. Je suis sûr que c'est un décret de Dieu que le croyant soit aussi libéré de la maladie qu'il est libéré du péché. Il devrait être aussi libéré de la crainte de la maladie qu’il l’est de la condamnation du péché.

Dieu ne peut pas voir le péché dans la Nouvelle Création. Il ne peut pas non plus voir la maladie dans la Nouvelle Création.

Jacques a écrit : “Quelqu'un parmi vous est-il malade ?” (Jac. 5:13).

Il ne devrait pas y avoir de malades parmi vous, mais si quelqu'un est malade, il est dit ici ce qu'il doit faire.

C'était le plan du Père que chaque croyant sache ce que Pierre nous dit en 1 Pierre 2:24 : “Lui qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le dos, afin que morts aux péchés nous vivions aussi pour la justice ; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris”.

Il veut que nous sachions que lorsqu'Il a déposé nos péchés et nos maladies sur Jésus, et que Jésus les a portés au loin, c'était pour que le péché et la maladie ne dominent plus jamais sur nous.

En second lieu Il veut que nous sachions que la maladie n'a pas sa place dans la Famille de Dieu.

S'il y a de la maladie parmi nous, c'est à cause du faible niveau de notre connaissance de nos droits et de nos privilèges dans notre Rédemption. Cela vient d'un manque de connaissance du fait que Dieu, en déposant nos maladies sur Christ, a réglé le problème de la maladie par la Rédemption.

Nous devrions être aussi libérés de la crainte de la maladie que nous sommes libérés de la condamnation du péché. Les deux viennent de l'adversaire.

Lors de la Nouvelle Naissance, les péchés ont été remis. La nature de péché a été remplacée par la Nature de Dieu.

La maladie s'en va avec les péchés. La maladie est en prise avec le péché.

Jésus n'a jamais condamné les gens malades mais il leur à dit : ne péchez plus...

 

Jean 5:14 Après cela, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voilà, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.

 

Jean 8:11 Elle dit : Personne, Seigneur. Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus ; va et ne pèche plus.

 

Maintenant que la justice de Dieu a été accomplie, notre Père ne voit plus la maladie en ses enfants puisque Jésus la prise à la croix.

 

Quand nous admettrons le fait que notre maladie a été déposée sur Christ et qu'Il a porté nos maladies en Son corps sur le bois, et que par Ses meurtrissures nous sommes guéris ( nous avons été ), ce sera la fin de la domination de la maladie dans nos vies.

 

Savoir ces choses ne nous permet pas d'être guéri si nous ne le croyons pas pour agir dans cette position de foi.

 

La Parole est comme Dieu est. Elle est éternelle et vivante. Elle ne peut pas être annulée ou détruite. Dieu veille sur elle pour qu'elle produise ce qu' elle dit.

C'est Sa Parole qui nous a créé, ne croyez-vous pas qu'il soit en mesure de nous réconcilier avec Lui-Même et nous rendre la santé ?

Ne doutons plus de l'Esprit et de Sa nature qu'il nous donne, croyons que  « Christ en nous » ,

c'est Sa Nature qui nous habite, et nous assure de Sa force, de Sa sagesse, de Sa vie, de Sa puissance pour dominer sur les œuvres du diable.

Satan est un ennemi vaincu, commençons par le croire en célébrant La victoire de Christ dans nos vies.

Nous sommes unis avec Lui dans une Nouvelle vie celle qui vient d'en-haut qui nous donne la garanti de L'Eprit de Dieu. La présence du ressuscité en nous de Celui qui ne meurt plus nous donne Sa Santé éternelle.

 

Apprenons à résister à l'idée du pouvoir de la maladie sur nos corps qui sont le temple de l'Esprit de Dieu. Le diable continuera à nous faire croire que ce n'est pas vrai et que celui qui écrit ces lignes est devenu fou.

 

Contre vents et marées, proclamons que Jésus a pris nos malédictions et tout ce qui nous maintenait dans l'esclavage, si nous agissons en conséquences alors nous ferons ensemble de grands pas de foi dans le domaine de la santé divine en Christ.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens