Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:35

Les scientifiques affirment que nous rêvons tous sans exception. Toutefois, nous ne souvenons bien peu de ces rêves. Vous avez probablement entendu parler de la célèbre déclaration de Martin Luther King  : « j’ai fait un rêve ». J’ai envie de vous demander :  Depuis combien de temps n'avez vous pas fait un rêve formidable? Une chose qui sorte de l'ordinaire que vous n’arrivez plus à effacer de votre mémoire et pour laquelle vous souhaitez une réalisation dans votre vie...

Cette sorte de rêve marque une vie au point de conditionner le reste de notre existence.

Peut-être que vous vous êtes déjà amusés comme les enfants à rêver éveillé, faisant abstraction de tout ce qui vous entoure et en laissant votre imagination vagabonder vers de nouveaux idéaux. Nous avons besoin de rêver pour le royaume de Dieu. Notre créateur nous invite à expérimenter cette dimension de foi et cette capacité créatrice au travers de l'espérance des choses dont nous rêvons et nous allons ambitionner pour le royaume de Dieu.

Hébreux 11:1 Or, la foi est une ferme attente des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit point.

Cette espérance vient par la consolation et l'espérance que nous donnent la parole de Dieu.

Romains 15:4 Or, tout ce qui a été écrit autrefois, a été écrit pour notre instruction, afin que, par la patience et la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance.

Si Je vous demandais de passer à l'acte en fermant les yeux et de rêver quelques instants, je suis à peu près sûr que vous rêveriez de choses personnelles centrées sur vous-même, votre famille, votre travail, votre avenir etc..

Ce n’est pas un problème en soi, de penser ainsi, c'est même légitime. Ce qui intéresse le plus un individu c’est lui-même. Voilà pourquoi il est bon de nous adresser à Dieu qui nous aime et qui s’intéresse au plus haut point à nous. La Bible nous enseigne que le plus court chemin pour voir nos rêves se réaliser c'est de prier notre Pèredans le Nom de Jésus.

Mais en ce qui concerne l'Eglise de Jésus, quelles sont vos ambitions et vos rêves pour Elle ?

Nous entendons souvent parler de vagues de réveil dans le monde, sans les voir atteindre l’occident et plus particulièrement notre pays. Il nous semble même que l’œuvre de Dieu et L'Eglise marquent le pas.Les gens qui nous entourent sont de plus en plus durs à convaincre. Tout cela nous installe malheureusement dans une sorte de fatalisme. L'Eglise subit, se cache, elle n'a plus l'influence que Jésus lui avait annoncée. Alors, c'est l'immobilisme, nous nous arrêtons parce que nous n'attendons plus de moisson d'âmes.

Nous sommes même convaincus que tout ira de mal en pis à quoi bon travailler puisque nous n'avons plus d'espérance de voir les choses s'améliorer. C'est comme cela parce que nous croyons que c'est bientôt la fin des temps et qu'en fin de compte Dieu ne fait plus rien. Et pourtant, la Parole de Dieu déclare que Dieu, lui ne dort pas. En fait, Son peuple s’est assoupi ! Le terrain de nos cœurs s'est endurci...

La Parole de Dieu n'est plus reçu dans un cœur bon et honnête. Dieu n'est plus écouté ! Il n'y a plus de persévérance.

Luc 8 :12 La semence, c’est la parole de Dieu ; ceux qui la reçoivent le long du chemin sont ceux qui l’écoutent ; mais le diable vient, qui ôte cette parole de leur cœur, de peur qu’en croyant, ils ne soient sauvés ; 13 Ceux qui la reçoivent dans des endroits pierreux sont ceux qui ayant entendu la parole, la reçoivent avec joie, mais ils n’ont point de racine, et ils ne croient que pour un temps ; et quand la tentation survient, ils se retirent ;14 Et ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui ont entendu la parole ; mais qui, s’en allant, la laissent étouffer par les inquiétudes, par les richesses et par les voluptés de cette vie, de sorte qu’ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité ;

Une des choses les plus utiles et sages que nous pourrions faire pour espérer vivre une nouvelle percée spirituelle dans les prochains mois serait de nous concentrer sur l'état de nos cœurs.

Il y a une phase capitale qui consiste à défricher un champ nouveau dans nos cœurs pour recevoir de nouvelles pensées de Dieu, la semence de nouveaux projets pour Dieu.Ce concept, est un labour spirituel.

C'est une étape cruciale qui n’est pas ou peu, voir même jamais enseignée.

Je vais vous partager quelques pensées à ce propos et vous inviter à lire deux versets du prophète Osée.

« Et vous, Osée 10. 12semez pour la justice, moissonnez dans la loyauté, défrichez-vousun champ nouveau! Il est temps de chercher l’Éternel,jusqu’à ce qu’il vienne et répande pour vous la justice. » 13 Vous avez cultivé le mal, moissonné l’iniquité, mangé le fruit du mensonge; car tu as eu confiance dans ta voie.

Combien de fois nous avons travaillé en vain, en remplissant des citernes crevassées, mis du vin nouveau dans de vieilles outres.

Pourquoi tant de travail infructueux ?

Nous avons cultivé le mal, moissonné l’iniquité, mangé le fruit du mensonge; car nous avons eu confiance dans notre voie et notre propre travail.

Psaumes 51 : 17 Le sacrifice agréable à Dieu, c’est un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne méprises pas le cœur contrit et brisé.

Psaumes 126:5 Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse. 6 Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.

Proverbes 11:18 … celui qui sème la justice a un salaire véritable. Nous semons avec nos bouches :

Proverbes 18:21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; quiconque l’aime en mangera les fruits.

Que devons-nous semer ?Christ !

Si Christ vit en nous, Ses Paroles demeurent en nous, c'est Lui qui sortira de nos bouche et ce sont Ses paroles qui seront semées. Combien il est important de veiller à ce qu'il demeure dans nos cœurs

Ecclésiaste 11:6 Dès le matinsème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre sont également bons.

Jacques 3:18 Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.

Jérémie 4:3 Car ainsi parle l’Éternel aux hommes de Juda et de Jérusalem: Défrichez-vous un champ nouveau, et ne semez pas parmi les épines.

Psaumes 105:4 Ayez recours à l’Éternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face! Il y a une façon de rechercher et de trouver Dieu : C’est en le cherchant de tout son cœur Jérémie 29:13

Cherchez-moi, et vous vivrez! Plusieurs fois nous trouvons dans la bouche d’Amos ces paroles.

Sophonie 2:1 Rentrez en vous-mêmes, examinez-vous, nation sans pudeur, 2 Avant que le décret s’exécute et que ce jour passe comme la balle, avant que la colère ardente de l’Éternel fonde sur vous, avant que le jour de la colère de l’Éternel fonde sur vous! 3 Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez ses ordonnances! Recherchez la justice, recherchez l’humilité!Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel

Esaïe 30:23 Alors il répandra la pluiesur la semence que tu auras mise en terre

Qu'allons nous mettre dans nos cœurs, quels sont les projets que nous allons permettre à Dieu de voir germer dans nos cœurs?

Ézéchiel 34:26 j’enverrai la pluie en son temps, et ce sera une pluie de bénédiction.

1 Corinthiens 3:6 J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, 7 en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.

Le concept du labour est très important dans la Bible et c’est en réalité une des étapes logique du processus naturel qui peut produire une nouvelle saison, et un renouveau dans nos assemblées si nous comprenons que cela commence dans nos propres cœurs C’est pourquoi il nous faut que le socle de la parole de Dieu puisse labourer nos cœurs! Il faut que nos cœurs soient changés par ce qui est immuable et indéformable : la Parole de Dieu.

Bien souvent, nos cœurs sont devenus des terrains inculte parce qu'ils ont cessé d'être cultivés et entretenus. Si nous n'avons pas la vision de la récolte, nous ne rendrons pas nos cœurs arables. L'espoir d'une récolte, seul peut nous permettre de recevoir un ensemencement des œuvres de Dieu. .Les terrains de nos cœurs ontbesoin d’être à nouveau défoncés et aérés, avant de pouvoir être à nouveau ensemencés.

Nos assemblées sont devenues souvent desterrains improductifs pour les rêves et, les visions de Dieu. Nos cœurs n'ont pas été cultivés, voilà pourquoi ils sont devenus aujourd’hui improductifs. Nos cœurs sont des terrains laissés à l'abandon.Nous ne pouvons pas nous satisfaire du confort de l’Église et nous reposer sur les choses acquises dans le passé. Regarder vers l’extérieur en attendant un changement, un renouveau ou une visitation est une erreur. Chaque génération, chaque cœur doit entretenir un rêve pour le royaume de Dieu.

Nos cœurs ne languissent plus après l'eau de l'arrière saison. Dieu ne fera pas pleuvoir si nous ne labourons pas nos cœurs!

Notre responsabilité en tant qu' Eglise de Jésus-Christ est de retravailler le terrain endurci de nos cœurs avant celle des autres. Il y a des choses enfouies dans le sol que nous devons éliminer.

Marc 4 : 14 Le semeur sème la Parole.15 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux en qui la Parole est semée, mais aussitôt qu’ils l’ont entendue, Satan vient et enlève la Parole qui avait été semée dans leurs cœurs ;16 De même, ceux qui reçoivent la semence dans des endroits pierreux, sont ceux qui, ayant entendu la Parole, la reçoivent d’abord avec joie ;17 Mais ils n’ont point de racine en eux–mêmes, et ils ne durent qu’un moment, de sorte que l’affliction ou la persécution survenant pour la Parole, ils sont aussitôt scandalisés.18 Et ceux qui reçoivent la semence parmi les épines, ce sont ceux qui écoutent la Parole ;19 Mais les soucis de ce monde, la séduction des richesses et les passions pour les autres choses survenant, étouffent la Parole, et elle devient infructueuse ;20 Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent et qui portent du fruit, un grain trente, un autre soixante, et un autre cent.

Luc 8 : 15 Mais ce qui est tombé dans une bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent et portent du fruit avec persévérance.

Un réveil peut prendre place grâce à une seule personne qui commence à labourer son champ, c’est à dire qui va commencer à se remettre à travailler honnêtement le terrain de son cœur.

Imaginons le résultat si plusieurs chrétiens d’une ville et d’un pays se mettaient à défricher à labourer leurs cœurs!

Les chrétiens sont dans l'attentisme. Le réveil n'est pas pour l’Église, c'est pour les gens du dehors, ceux pour les quels justement nous devons briller. Mais si l’Église n'est pas réveillée et ne redevient pas influente, il ne se passera pas grand chose. Dieu veut que nous devenions les partenaires des œuvres de Christ.

Dieu n'a pas changé d'optique en ce qui concerne les incroyants il veut qu'ils soient sauvés. Nous bloquons ce travail par notre absence de foi, car nos cœurs se sont rétrécis. Nous devons labourer nos cœurs pour ensemencer Christ en nous et espérer et croire à une nouvelle moisson.Dieu fera pleuvoir sur et croître Christ dans les autres, à cette condition.

Concrètement, c’est quoi, labourer son cœur ?

Pour qu'un labour puisse être entrepris, il faut rêver de moisson et prendre conscience de l'état du terrain. Pour cela il faut préparer la terre pour qu'elle puisse être ensemencée. Ce travail long et difficile s'adresse à des ouvriers expérimentés. Cela passe par différentes étapes : le défonçage, le retournement du terrain, l'enfouissement et ensuite le brisement des mottes pour obtenir une terre souple et légère propice à l'ensemencement.

Chip Brodgen écrit dans l'un de ses articles « Observez le peu d'attention qui est donnée à la nécessité du brisement parmi ceux qui parlent si ardemment de la puissance de Dieu. Nous devrions avoir peur d'écouter quelqu'un qui enseigne au sujet de la puissance de Dieu mais qui n'enseigne pas au sujet de la nécessité du brisement. Invariablement la puissance, une fois reçue, polluera l'esprit et la fierté va s'installer. »

 

A l'image des mottes de terres dures qui doivent brisées, de façon pratique nous devons laisser Dieu nous conduire au brisement et agir en sorte qu'un défrichement d'un champ nouveau puisse avoir lieu au dedans de nous.

Préparons nos cœurs , en brisant les mottes, c'est à dire les parties de nos cœurs qui se sont endurcies. Elles doivent disparaître et retrouver une légèreté qui leurs permettra à nouveau de recevoir une nouvelle semence et porter du fruit pour Dieu.

C’est placer notre esprit dans des dispositions convenables pour recevoir la Parole de Dieu.

Comment nos cœurs doivent-ils être labourés ?

L'expert en la matière c'est Dieu. Il y a un temps pour toutes choses et un ordre à suivre dans le naturel qui a son pendant dans le domaine spirituel.

Esaïe 28 : 23 Écoutez–moi bien, faites attention à ce que je vais dire : 24 Ne le savez–vous pas ? Le paysan qui veut semer ne passe pas tout son temps à labourer son champ, à y tracer des sillons et à y passer la herse. 25 Mais après avoir égalisé la surface du sol, il répand les grainesde nigelle, puis de cumin ; il met en place le blé, le millet et l’orge aux endroits qui conviennent et le blé dur sur les bords. 26 Tel est le procédé que son Dieu lui a donné à suivre et qu’il lui a enseigné. 27 On n’égrène pas la nigelle en se servant d’un traîneau ; on ne fait pas non plus passer les roues d’un chariot sur le cumin. Mais c’est au bâton qu’on doit battre la nigelle et le cumin. 28 Le blé doit être passé sous le poids du traîneau, mais pas indéfiniment. On manœuvre la roue du chariot et son attelage, mais non jusqu’à broyer le grain. 29 Ce procédé lui aussi vient du Seigneur de l’univers, qui montre ainsi à quel point son plan est merveilleux et son savoir–faire immense.

Dans sa bonté pour les hommes Dieu veut aussi donner la pluie nécessaire en son temps pour bénir nos cultures.

Deutéronome 28:12 L’Éternel t’ouvrira son bon trésor, les cieux, pour donner à ta terre la pluie en sa saison, et pour bénir toutes les œuvres de tes mains.

Notre responsabilité est complète s’il ne pleut pas. Voilà ce que Dieu fait à la vigne qui est une image de Son peuple. Esaïe 5:6 Je la réduirai en désert ; elle ne sera plus taillée ni bêchée ; elle montera en ronces et en épines ; je commanderai aux nuées de ne plus faire tomber la pluie sur elle.

Nous avons besoin de nous remettre en question. Commençons par regarder nos cœurs car c'est du cœur que peuvent jaillir le mal et le bien. Nous sommes parfois tentés de nous battre pour conserver une bonne apparence.

Sommes- nous prêts à laisser Dieu travailler nos cœurs, pour nous remettre en question ?

Je vous propose quelques pistes de réflexions :

Examiner l’état d’esprit de nos cœurs

Faire le bilan de notre situation spirituelle aujourd’hui, où en sommes-nous ?

Considérer nos actions et nos voies et lister nos manquements, les domaines où nous avons faillis.

Nous repentir et se mettre à l'ouvrage...Si nous voulons espérer récolter quelque chose, nous ne pouvons pas éluder cette phase du travail de défrichage, de nettoyage et de préparation de nos cœurs

Labourer nos cœurs endurcis, envahis par les mauvaises herbes pour mettre un terme à l'improductivité dans nos vies.

Daniel, Néhémie on été des instruments du renouveau dans leur génération, parce qu’ils ont commencé par labourer leur propre cœur, et ensuite intercéder pourleur peuple.

Nous devons nous convaincre du péché de notre immobilisme et nous repentir.

2 Chroniques 7 : 14 Et que mon peuple, sur lequel mon nom est invoqué, s’humilie, prie, et cherche ma face, et qu’il se détourne de ses mauvaises voies,alors je l’exauceraides cieux, je pardonnerai ses péchés, et je guérirai son pays.15 Mes yeux seront désormais ouverts, et mes oreilles seront attentives à la prière faite en ce lieu.

Sans prise de conscience de notre péché et de celui de notre nation. L’Eglise ne pourra pas entrer dans une phase active de préparation pour influencer les gens qui ne connaissent pas Dieu. On ne peut pas rencontrer Dieu sans se préparer.

Pas de raccourci ou de négociation possible. Sans défrichage pas deréelle repentance.

Défrichons nos cœurs et remettons-nous à l'écoute du Seigneur et au travail.

Pour concrétiser cela, je vous invite à noter sur une feuille de papier, ce qu'il vous semble devoir labourer.

Les péchés d’omission : ce sont nos manques et nos négligences.

Notre manque de gratitude envers Dieu, manque de foi : incrédulité, manque d’amour pour Dieu, manque de compassion, manque de sollicitude pour les païens, manque de renoncement à nous-même.

Négligence de la Parole de Dieu, négligence de la prière, négligence envers l’église locale, manière dont nous nous sommes acquittés de ces devoirs, manque d’amour pour l’âme de nos semblables, négligence des devoirs de famille, négligence des devoirs à l’égard des autres en général, négligence à veiller sur nos frères.

Les péchés de commission : C’est nos attitudes volontaires et nos actes directs. Dispositions mondaines, Orgueil : « le moi », l’argent et le sexe, les envies, l’esprit de censure, la médisance, la légèreté, le mensonge, la fourberie, l’hypocrisie, le vol de Dieu, nos mauvaises humeurs, le barrage à la vérité pour autrui.


Faisonscette démarche honnêtement et sincèrement. Ca fait mal de voir la réalité de nos fautes. Lorsqu’on décide de labourer son propre cœur, on fait face à la vérité, on ne rêve plus.

2 Corinthiens 13: 5 Mettons–nous nous–mêmes à l’épreuve, pour voir si nous sommes dans la foi ; examinons–nous nous–mêmes. Ne reconnaissons–nous pas que Jésus–Christ est en nous ? A moins, peut–être, que l’examen ne soit un échec en ce qui nous concerne.

1 Corinthiens 1 : 10 Tenons-nous tous par exemple à cause de notre Seigneur Jésus-Christ, un même langage, sommes-nous engagés à ne point avoir de division parmi nous, à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

Portons-nous simplement du fruit comme Jésus nous le demande ? Dieu attend notre obéissance à sa Parole par des actes.

Répondons-nous à son ordre de mission d’aller, de prêcher de baptiser et d’enseigner :

Prenons à cœur de travailler à nous sortir de notre léthargie. Appelons la pluie de Dieu dans notre génération et notre région.

Les méthodes peuvent changer mais le contenu des ordres de Jésus sont immuables, nous devons retrouver les objectifs de Dieu et ne plus les quitter des yeux.

 

Rentrons dans le contrat de l’alliance éternelle avec Jésus.

Plus notre engagement sera fort à servir Dieu et l’église plus nous grandirons. La préparation de l’Epouse doit être notre seule raison de vivre, notre seul objectif, notre destinée commune.

 

Quel est votre objectif, maintenant, quels vont-être vos rêves, vos ambitions pour Dieu et votre assemblée locale. Jésus a dit je bâtirai Mon Eglise, nous ne pouvons pas rêver mieux que de connaître Ses objectifs et de Les réaliser.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens