Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 09:26

 

Nous sommes nombreux à aimer cet enseignement de Yeshoua dans Jean 15. En effet, il enferme une mine de richesses de première importance pour commencer à vivre une véritable vie de disciple.

Avec quelques ami(e)s , nous avons choisi d'avoir un atelier de réflexion et de méditation sur ce texte.

Je sais par expérience que lorsque nous nous livrons à ce genre de travail, l'Esprit de notre Dieu-Elohim nous ouvre l'esprit pour nous enseigner directement. Je crois à l'efficacité de l'étude et de la méditation corporative de la Parole de Dieu-Elohim.

 

Dans cette publication, je vous livre le fruit de mon investigation consécutive à l'écoute du Seigneur : dans un prochain blog, je vous partagerai la réflexion de mes ami(e)s.

 

Nous avons donc eu hier un premier partage au sujet de Jean 15 : nous sommes déjà au bénéfice de plusieurs pensées édifiantes . Je vous propose aussi d'y participer en apportant votre contribution dans la rubrique « commentaires »

 

Une dernière pensée à propos de toute étude de la Parole et de tout enseignement : que voulons-nous en faire ? La mettre en pratique dans notre quotidien pour vivre comme Yeshoua a vécu et pouvoir dire comme lui : «  Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre ». Jean 4 : 34

 

Quelques versets qui appuient cette idée.

 

Jacques 1 : 21 C’est pourquoi, vous dépouillant de toute souillure et des excès de la malice, recevez avec douceur la parole qui est plantée en vous, qui peut sauver vos âmes. 22 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous–mêmes par de faux raisonnements. 23 Car, si quelqu’un écoute la parole, et ne la met point en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel ; 24 Et qui, dès qu’il s’est regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était.25 Mais celui qui aura plongé ses regards dans la loi parfaite, celle de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais pratiquant les œuvres, celui–là sera heureux dans ce qu’il aura fait.

 

1 Rois 8:61 Que votre cœur soit tout à l’Éternel, notre Dieu, comme il l’est aujourd’hui, pour suivre ses lois et pour observer ses commandements.

 

2 Rois 23:3 Le roi se tenait sur l’estrade, et il traita alliance devant l’Éternel, s’engageant à suivre l’Éternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son cœur et de toute son âme, afin de mettre en pratique les paroles de cette alliance, écrites dans ce livre. Et tout le peuple entra dans l’alliance.

 

Matthieu 28:20 et enseignez–leur à observer tout ( mettre en pratique ) ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

 

L'important n'est pas la loi par elle-même mais l'application de cette loi pour être heureux.

 

Romains 2:14 Quand les païens, qui n’ont point la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n’ont point la loi, une loi pour eux–mêmes ;

 

Deutéronome 30 : 19 J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité,20 pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui : car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

 

Après ce long préambule venons en à notre étude de jean 15. Il s'agit donc ici de ma propre investigation.

 

Dans cet enseignement imagé , Yeshoua nous enseigne plusieurs choses.

Une fois de plus il utilise des images bien identifiées de tous car elles font partie de notre quotidien et peuvent nous faire comprendre les vérités spirituelles qu'il veut nous enseigner. Ces incessantes similitudes qu'il utilise nous aident à converger vers ces vérités. Il faut bien entendu que ces images nous soient familières, c'est particulièrement le cas pour nous qui vivons dans une région où il y a beaucoup de vignes.

 

Jean 15 : 1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

 

La première chose qu'il faut noter ici c'est que Yeshoua n'est pas le vigneron, il est le cep.

Il est l'objet de toute l'attention, de l'amour et des soins du vigneron qui représente Dieu son Père. Confondre les deux est une erreur. Le vigneron ( l' image de Dieu-Elohim ) ne peut pas être confondu avec le fils qui est le cep. Ce que j'avance ici se retrouve tout au long des écrits bibliques.

 

Matthieu 3:17 Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

 

2 Pierre 1:17 Car il a reçu de Dieu le Père honneur et gloire, quand la gloire magnifique lui fit entendre une voix qui disait : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.

 

Le cep est l'objet de tous les soins et de l'amour du vigneron. Les vrais vignerons sont des gens passionnés qui aiment leur métier et dont les ceps de leurs vignes sont l'objet de toute leur attention et de leur amour.

Le cep a une spécificité c'est qu'il porte les sarments qui eux mêmes portent des fruits. L'ensemble de ce qui est visible est porté par ce qui ne l'est pas.

Le Cep et les sarments sont portés par les racines.La source et l'origine de toutes chosesTout existe par Celui qui a tout créé pour nous.

 

Dans d'autre passage la vigne est identifiable au peuple de Dieu-Elohim.

 

Les fruits que nous portons ne peuvent être portés par nous-mêmes que lorsque nous sommes attachés au cep. C'est en ce sens qu'il faut comprendre que nous devons demeurer en Yeshoua pour porter du fruit car sans lui, vous ne pouvons rien faire.

Tout ce que nous sommes transite par lui et dépend de lui, qui lui-même dépend de Celui qui l'a engendré et envoyé sur terre pour le représenter et nous sauver.

Il y a encore une caractéristique propre au cep c'est qu'il est le vrai et le seul cep qui peut nous faire porter des fruits.

Il nous faut bien intégrer cette pensée.

Yeshoua est le seul vrai cep : cela veut dire qu'il peut exister d'autres ceps sur lesquels les hommes peuvent bâtir leur existence. C'est la raison pour laquelle il est important de comprendre qu'il est le seul chemin, la seule voie, la seule solution pour nous.

 

Actes 4:12 Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.

Jean 14:6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

1 Corinthiens 3:11 Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus–Christ.

1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus–Christ homme,

 

 

Colossiens 1:13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,

En quelque sorte nous avons été arrachés à d'autres ceps pour être greffés ou entés au vrai cep.

Notre Dieu-Elohim est préoccupé par les fruits qu'il veut nous voir porter sur son cep : c'est à dire en Yeshoua. Il attend de notre part que nous portions qu'une seule sorte de fruits, et ces fruits poussent uniquement en Christ, lorsque la vie de notre Dieu-Elohim nous est transmise au travers du cep.

 

Hébreux 12 2 les yeux fixés sur Jésus, l’auteur et le consommateur de la foi, lui qui, au lieu de la joie qu’il avait devant lui, méprisant l’ignominie, a souffert en croix, et " s’est assis a la droite du trône de Dieu ".

 

Les soins et la thérapie divine : l'émondage

Il y a plusieurs mots qui reviennent souvent dans ce passage et qui vont nous confirmer les orientations de cœur du message que le Seigneur veut nous enseigner.

Cela tourne essentiellement autour de 4 mots que nous devons retenir pour ne pas nous égarer dans l'interprétation.

Qui sont : fruit ( 8) , demeurer ( 13) , commandement ( 5 ), aimer ( 9).

 

 

Jean 15 : 2 Il retranche tout sarment en moi qui ne porte point defruit ; et il émonde tout sarment qui porte dufruit, afin qu’il porte encore plus defruit.

 

Le vigneron est préoccupé par le fruit.

 

Luc 13:6 Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint pour y chercher du fruit, et il n’en trouva point. 7 Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit à ce figuier, et je n’en trouve point. Coupe–le: pourquoi occupe–t–il la terre inutilement ? … 9 Peut–être à l’avenir donnera–t–il du fruit ; sinon, tu le couperas.

 

De suite, on comprend que tout va tourner autour du fruit. L'image de la grappe de raisin est intéressante car ce fruit est composée de plusieurs grains.

La meilleure illustration de ces fruits contenus dans cette grappe est Galates 5:22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance... 

 

Maintenant je vous propose de regarder les principaux versets qui nous parlent de fruits que nous trouvons dans les écritures et qui doivent nous parler dans cette étude.

.

Matthieu 3:8 Produisez donc du fruit digne de la repentance,

 

Matthieu 12:33 Ou dites que l’arbre est bon et que son fruit est bon, ou dites que l’arbre est mauvais et que son fruit est mauvais ; car on connaît l’arbre par le fruit.

 

La bonne semence, un cœur bon et honnête, sont les garanties de fruits portés avec persévérance.

 

Matthieu 13:8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente... 23 Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre,( c'est recevoir la Parole dans un cœur bien disposé ) c’est celui qui entend la parole, et qui la comprend, et qui porte du fruit ; en sorte qu’un grain en produit cent, un autre soixante, et un autre trente.

Luc 8:15 Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent, et portent du fruit avec persévérance.

 

Donner du fruit et ne pas en donner dépend de l'état du cœur qui va recevoir la Parole.

 

Marc 4:7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne donna point de fruit. 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un.

 

Matthieu 13:26 Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.

 

L'importance de l'arrivée à maturation du fruit.

Cela implique une surveillance et une appréciation du degré de maturité pour que le fuit soit collecté au bon moment. C'est le vigneron qui choisit ce moment. Ce n'est ni le cep ni les sarments qui décident.

Marc 4:29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.

Les obstacles à la croissance qui amène les fruits à maturité dans la vie du croyant.

Luc 8:14 Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité.

 

Le fruit est aussi identifié à son cep, ainsi que sa nature.

Luc 6:43 Ce n’est pas un bon arbre qui porte du mauvais fruit, ni un mauvais arbre qui porte du bon fruit. 44 Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces.

 

 

Mourir à soi pour porter beaucoup du fruit.

Jean 12:24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

 

La nature des fruits que nous devons porter en Christ.

 

Galates 5:22 Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, 23 la douceur, la tempérance... 

 

Éphésiens 5:9 Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte debonté, de justice et de vérité.

 

Philippiens 1:11 remplis du fruit de justice qui est par Jésus–Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

Jacques 3:18 Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.

 

La correction et le châtiment divin c'est une sorte d' émondage en vue d'un fruit paisible

Hébreux 12:11 Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie ; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice.

 

 

Les dons en vue des fruits.

Philippiens 4:17 Ce n’est pas que je recherche les dons ; mais je recherche le fruit qui abonde pour votre compte.

 

Notre louange est un fruit qui procède de notre cœur pour notre Dieu-Elohim.

Hébreux 13:15 Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est–à–dire le fruit de lèvres qui confessent son nom.

 

2 Jean 1:8 Prenez garde à vous–mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense.

 

Apocalypse 22:2 Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.

 

 

 

3 Vous êtes déjà nets, à cause de la parole que je vous ai annoncée.

 

Romains 6:17 Mais grâces soient rendues à Dieu, de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine qui vous a été donnée. 18 Or, ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. 19 Je parle suivant l’usage des hommes, à cause de l’infirmité de votre chair. En effet, de même que vous avez livré vos membres pour servir à l’impureté et à l’injustice pour l’iniquité, ainsi livrez–les maintenant comme esclaves à la justice pour la sainteté. 20 Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. 21 Quel fruit retiriez–vous donc alors des choses dont vous avez honte présentement ? Car leur fin est la mort. 22 Mais maintenant affranchis du péché et esclaves de Dieu, vous en retirez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle ;

 

Nous allons terminer la première partie de cette étude avec le fait que les sarments , ( les croyants ) nous ne pouvons pas porter de fruit sans demeurer en Yeshoua c'est à dire attaché au cep.

 

4 Demeurezen moi, et moi, je demeureraien vous. Comme le sarment ne peut porter du fruitde lui–même, s’il ne demeureau cep, vous non plus, si vous ne demeurezen moi.5 Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeureen moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire.6 Si quelqu’un ne demeurepas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche ; puis on ramasse les sarments et on les jette au feu, et ils brûlent.7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurenten vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez.

 

Dieu-Elohim est glorifié si nous portons beaucoup de fruit en son Fils.

8 Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup defruit, et vous serez mes disciples.

 

9 Comme mon Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés ; demeurez dans mon amour. 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme j’ai gardé les commandementsde mon Père, et je demeuredans son amour. 11 Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeure en vous amour, et que votre joie soit accomplie. 12 Mon commandement, c’est que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés. 13 Nul n’a un plus grand amour que celui qui donne sa vie pour ses amis. 14 Vous serez mes amis, si vous faites tout ce que je vous commande. 15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que son maître fait, mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai entendu de mon Père.

 

Choisis par Yéshoua pour porter du fruit durable en son Nom.

16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et qui vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit soit permanent ; et que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. 17 Ce que je vous commande, c’est de vous aimerles uns les autres.

 

 

Nous poursuivrons notre étude dans le prochain blog avec le 3 autres mots-clé : demeurer , commandement , aimer

 

1 Jean 1:1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé, et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie ; 2 (Car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue, et nous en rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père, et qui s’est manifestée à nous). 3 Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, afin que vous ayez communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec Jésus–Christ son Fils.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens