Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 08:45

 

Dans cette étude de Jean 15 nous avons vu que quatre mots importants revenaient souvent : les :fruits ( 8 fois) , le verbe demeurer ( 13 fois) , commandement ( 5 fois ), aimer ( 9 fois ).

 

Dans Jean 8 : 31 Jésus dit donc aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes véritablement mes disciples. 32 Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

Dans notre texte étudié Yeshoua dit au verset 8 que nous serons ses disciples si nous portons beaucoup de fruit  :Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup defruit, et vous serez mes disciples. Mais au verset 7 il donne les conditions pour porter du fruit et être un disciple : «  Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous »

 

Jean 15 : 1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. 2 Il retranche tout sarment en moi qui ne porte point de fruit ; et il émonde tout sarment qui porte du fruit, afin qu’il porte encore plus de fruit. 3 Vous êtes déjà nets, à cause de la parole que je vous ai annoncée. 4 Demeurez en moi, et moi, je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut porter du fruit de lui–même, s’il ne demeure au cep, vous non plus, si vous ne demeurez en moi.5 Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeureporte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. 6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche ; puis on ramasse les sarments et on les jette au feu, et ils brûlent.7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez. 8 Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples. 9 Comme mon Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés ; demeurezdans mon amour. 10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerezdans mon amour , comme j’ai gardé les commandementsde mon Père, et je demeure dans son amour .11 Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeureen vous et que votre joie soit accomplie. 12 Mon commandement, c’est que vous vous aimiez les uns les autres, comme je vous ai aimés. 13 Nul n’a un plus grandamour que celui qui donne sa vie pour ses amis. 14 Vous serez mes amis, si vous faites tout ce que je vous commande. 15 Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que son maître fait, mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai entendu de mon Père. 16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis, et qui vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit soit permanent ; et que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. 17 Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

 

Ce verbe « demeurer » résonne fortement au cœur de l'enseignement ce texte de Yeshoua que nous étudions. Le mot grec meno que nos traducteurs ont traduit par demeurer est meno. Sa signification est beaucoup plus riche que le mot lui-même .  L'amplification de sa signification est plus vaste que le fait de demeurer, de rester au regard d'un lieu où l'on réside, ça peut être aussi s’arrêter, séjourner, prolonger, attendre, toujours par rapport à un endroit où on loge, mais aussi subsister en tant que personne, en référence au temps : continuer à être présent et à être gardé, continuer à être, ne pas périr, durer, endurer, à survivre, à vivre, aussi en référence à un état ou une condition et encore rester le même, ne pas devenir un autre ou différent, persévérer dans une situation en s'attendant à quelqu'un. Je laisse à chacun la possibilité de mieux comprendre le sens de « demeurer ».

 

Yeshoua 3 Vous êtes déjà nets (katharos en grec : pur, net, blanc, purifié Vous êtes déjà nets, à cause de la parole que je vous ai annoncée.

Par similitude avec ce que la nature nous enseigne, nous pouvons imaginer une vigne éclaircie par élagage pour porter plus de fruit . Une de nos amies avec qui nous avons partagé ce texte nous a dit : « en étudiant ce texte le Seigneur me faisait comprendre que j'étais encore comme une vigne en « fouillis » où les sarments partent dans tous les sens et qui ont besoin d'être émondés. » je trouve cela très bon car c'est exactement ce que le Seigneur fait avec chacun d'entre-nous pour que nous portions plus de fruit.

 

Cette sanctification en quelque sorte vient par l'effet de la Parole de Dieu-Elohim que nous entendons et dont Notre Seigneur Yeshoua est le porte-parole .

 

Jean 17:17 Sanctifie–les par ta vérité : ta parole ( celle de son Père, qui est Dieu-Elohim Jean 1:1 )est la vérité...:19 Et je me sanctifie moi–même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité. ( Par la méditation des paroles de son Père )

 

2 Samuel 7:28 Maintenant, Seigneur Eternel, tu es Dieu, et tes paroles sont vérité, et tu as annoncé cette grâce à ton serviteur.

 

Psaumes 119:11 Je serre ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre toi.

 

Jacques 1:21 C’est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes. 22 Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez–vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur,

 

 

 

Si le Seigneur s'exprime si fortement avec ce verbe « demeurer », c'est que c'est important et capital pour nous .

Je vais paraphraser son enseignement en le décomposant pour mieux en saisir toute la quintessence .

4 Demeurez en moi, et moi, je demeurerai en vous.Comme le sarment ne peut porter du fruit de lui–même, s’il ne demeure au cep, vous non plus, si vous ne demeurez en moi.( Le point de départ est une injonction, une instruction conditionnelle, si vous ne restez pas attachés à moi pour porter du fruit, comme le sarment ne peut non plus porter de fruit s'il n'est pas attaché au cep .C'est à nous premièrement vouloir rester dépendant de Yeshoua, comme lui même s'est rendu dépendant de son Père, alors il demeurera en nous par l'Esprit . C'est important d'admettre et de reconnaître que sans lui rester attaché, nous ne pouvons rien faire. Ce fruit que notre Dieu-Elohim notre Père veut nous voir porter n'est produit en nous qu'au travers de Christ qui vit en nous.)

 

Notre Seigneur va ensuite rappeler son identification au cep et nous rappeler que nous sommes les sarments qui seuls ne peuvent porter du fruit. C'est lui qui nous permet de le produire, il le fait au travers de nous uniquement si nous lui sommes attachés. 5 Je suisle cep, et vous les sarments. Celui qui demeureen moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. (il enfonce le clou de cette vérité, au verset 4, au verset 5 il considère que cette instruction est accomplie en disant «  celui en qui je demeure . »   )

 

Maintenant il donne les conséquence de la séparation du sarment du cep.

 

6 Si quelqu’un ne demeureen moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche ; puis on ramasse les sarments et on les jette au feu, et ils brûlent.

C'est ce qui se passe, après les vendanges, le vigneron taille presque tous les sarments pour reformer l'allure désordonnée de la vigne et la préparer pour la prochaine récolte. Tous les sarments coupés du cep vont sécher et seront jetés au feu.

 

Au verset suivant, Yeshoua lie l'action de demeurer en lui au fait que ses paroles, et ses enseignements demeurent en nous . C'est cela qui nous ouvre la porte aux exaucement de notre Père.

7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez.

 

Non seulement, notre Père est honoré par le fait de porter du fruit, mais c'est ce qui fait de nous des disciples de Yeshoua.

 

8 Mon Père sera glorifié, si vous portez beaucoup de fruit, et vous serez mes disciples.

 

Le Seigneur va maintenant rattacher tout cela à l'amour en démontrant l'amour de Dieu-Elohim, pour son Fils et l'amour de ce dernier pour nous, en nous exhortant à rester dans cet amour.

 

9 Comme mon Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés ; demeurez dans mon amour.

 

1 Jean 5:1 Quiconque croit que Jésus est le Christ, est engendré de Dieu ; et quiconque aime Dieu qui l’a engendré, aime aussi celui qui est engendré de lui. 2 Nous connaissons en ceci que nous aimons les enfants de Dieu, c’est que nous aimons Dieu, et que nous gardons ses commandements. 3 Car ceci est l’amour de Dieu, c’est que nous gardions ses commandements ; or, ses commandements ne sont pas pénibles,

10 Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour , comme j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour .

 

La finalité de tout cela est la joie de Dieu-Elohim qui nous habite.

 

11 Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie demeure en vous et que votre joie soit accomplie.

 

Les versets 9 à 10 nous serviront à aborder dans le prochain Blog : les deux derniers mots qui confère à ce texte l'importance du mot commandement ( cité 5 fois ), d'aimer ( 9 fois )

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens