Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 10:25

Le mot « religion » dans nos milieux porte une charge négative liée à l’histoire des hommes. En effet, la religion est entachée de sang, de haine, causée par toutes les divisions et les guerres occasionnées par des croyances souvent erronées.

 

Je l’avoue moi-même avoir considéré aussi la religion souillée à cause des péchés des hommes. Mais il existe une vraie religion celle de Dieu, qu’il faut honorer et poursuivre, parce que celle-ci est pure et sans tâche. L’apôtre Jacques peut nous réconcilier avec elle.

 

La déclaration lapidaire bien connue « La religion est l’opium du peuple » de Karl Marx a suscité beaucoup de commentaires mais cela n’est pas sans fondement. Oui la religion des hommes est souvent devenue une drogue pour le monde qui emprisonne les gens et les tue.

Le message spécifique de Jésus « l’envoyé de Dieu » a fait de lui le plus grand et le seul vrai révolutionnaire de tous les âges. Il est a taillé en brèche les religions illusoires des hommes qui ne peuvent pas changer et réformer leurs cœurs en profondeur.

La religion n’a jamais sauvé un homme mais Jésus l’a fait : oui, lui seul nous libère de toutes les fausses pour ensuite pratiquer la vraie religion et de devenir un vrai religieux.

 

Nos dictionnaires définissent la religion comme le culte que les hommes rendent à une divinité. Cela inclut la doctrine et les pratiques qui accompagnent les rapports de l'homme avec la divinité, d’où l’assimilation de la religion à la foi, la piété et la croyance de chacun.

 

Le mot « religion » est peu mentionné dans les écritures regardons quelques versets  où il apparaît.

 

Actes 25:19  Mais ils ont eu avec lui certaines disputes touchant leur religion particulière, et sur un certain Jésus mort, que Paul assurait être vivant.

Ici en grec le mot est  « Deisidaimonia » Dans le bon sens de la religion où on révère Dieu, son dieu ou des dieux, et qui fait de nous des gens pieux et religieux.

Dans le mauvais sens de la religion où elle nous conduit à la superstition religieuse.

 

Actes 26:5  Car ils savent, dès l’origine, s’ils veulent en rendre témoignage, que j’ai vécu Pharisien, suivant la secte la plus rigide de notre religion.

Ici le mot grec traduit par religion est  « threskeia » : religion où un culte, une adoration, une vénération est rendue à Dieu. C’est aussi l’aspect disciplinaire pratique et les règles cérémonielles liées à cette adoration.

 

1 Timothée 1:9  Et qui sait que la loi a été établie, non pas pour le juste, mais pour les méchants et les rebelles, pour les impies et les pécheurs, pour les gens sans religion et les profanes, pour les meurtriers de père et de mère, et les homicides.

Ici le mot grec est « anosios » traduit par irréligieux ou sans religion qui n’est pas saint, impie, méchant, sans religion, sacrilège.

 

 Jacques 1 : 26  Si quelqu’un d’entre vous pense être religieux, et ne tient point sa langue en bride, mais trompe son coeur, la religion d’un tel homme est vaine.27  La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur tribulation, et de se conserver pur de la souillure du monde.

Là, le mot grec traduit par religion est : « threskos »  Religieux celui qui craint ou adoration, qui tremble devant Dieu.

L’autre mot religion est similaire en grec à celui d’Actes 26 : 5 c’est  « threskeia » : religion où un culte, une adoration, une vénération est rendu à Dieu. C’est aussi l’aspect disciplinaire pratique et les règles cérémonielles liées à cette adoration.

 

Nous pouvons dire au sujet de la « religion » celle dont la Bible nous parle est celle qui fait de nous de vrais religieux. Des gens qui avant tout  vont être de vrais adorateurs de Dieu, des personnes qui craignent Dieu. Ensuite, elle va nous amener à faire des actes qui vont la rendre pure et sans tache aux yeux de Dieu notre Père.

Soyons attentifs à la nature de ces actes :

 

1-                 Visiter les orphelins et les veuves dans leur tribulation.

2-                 Se conserver pur de la souillure du monde.

 

En fin de compte la vraie religion est bonne ; elle consiste à adorer d’abord Dieu, ensuite à faire le bien tout simplement envers les pauvres, les nécessiteux et tous ceux qui ont besoin d’aide et enfin vivre dans la sainteté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens