Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 09:10

Dans la dernière partie de sa lettre Paul poursuis ses recommandations comportementales à avoir à l'endroit des autorités, toujours avec le soucis d'être prêts à toute bonne œuvre. J'en profite ici pour souligner l'importance que notre foi et notre connaissance de Dieu-Elohim doivient être accompagnées d’œuvres bonnes.

Avant d'aborder la suite prenons deux passages qui semblent se contredire mais qui ne s'opposent pas.

 

Romains 2 : 19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. 21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, 22 justice de Dieu par la foi en Jésus–Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction. 23 Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ. 25 C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis–je, 26 de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. 27 Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ?Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi. 28 Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. 29 Ou bien Dieu est–il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l’est–il pas aussi des païens ? Oui, il l’est aussi des païens, 30 puisqu’il y a un seul Dieu, qui justifiera par la foi les circoncis, et par la foi les incirconcis. 31 Anéantissons–nous donc la loi par la foi ?Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. 1 Que dirons–nous donc qu’Abraham, notre père, a obtenu selon la chair ? 2 Si Abraham a été justifié par les œuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu. 3 Car que dit l’Ecriture ? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. 4 Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due ; 5 et à celui qui ne fait point d’œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l’impie, sa foi lui est imputée à justice. 6 De même David exprime le bonheur de l’homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres: 7 Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts ! 8 Heureux l’homme à qui le Seigneur n’impute pas son péché ! 9 Ce bonheur n’est–il que pour les circoncis, ou est–il également pour les incirconcis ? Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham.

 

Jacques 2:18 Mais quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre–moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres.

Jacques 2:20 Veux–tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ?

Jacques 2:26 Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

 

Les écrits de Paul et Jacques ne sont pas contradictoires, ils se rejoignent pour notre bonne compréhension en ce qui concerne la foi et les œuvres.

 

Si nous plaçons les œuvres avant la foi et la grâce nous sommes dans l'erreur. De même si les œuvres ne suivent pas la foi, cette dernière est vaine et nous sommes encore dans l'erreur.

 

Aucune œuvre ne pourra nous faire acquérir le salut, seul le sacrifice de Yeshoua nous ouvre par grâce l'accès à la vie éternelle. Une fois, gracié, nous devons produire des fruits correspondants à notre foi que nous professons en Dieu-Elohim et Yeshoua.

 

D'ailleurs, Paul confirme son accord avec Jacques dans les versets ci-dessous.

 

Tite 3 : 1 Avertis–les d’être soumis aux princes et aux magistrats, de leur obéir, d’être prêts à toute bonne œuvre ; 2 De ne médire de personne, de n’être point querelleurs, d’être modérés, et de montrer une parfaite douceur envers tous les hommes. 3 Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, assujettis à des passions et à des voluptés diverses, vivant dans la malice et dans l’envie, dignes de haine, et nous haïssant les uns les autres.

 

4 Mais lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, 5 Non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le bain de la régénération, et le renouvellement du Saint–Esprit, 6 Qu’il a répandu avec richesse sur nous, par Jésus–Christ notre Sauveur ;7 Afin que, justifiés par sa grâce, nous fussions héritiers de la vie éternelle selon notre espérance.

 

8 Cette parole est certaine, et je veux que tu établisses fortement ces choses, afin que ceux qui ont cru en Dieu s’appliquent à pratiquer les bonnes œuvres ; voilà les choses qui sont bonnes et utiles aux hommes.

 

Ce qu'il faut éviter est clairement défini.

9 Mais évite les questions folles, les généalogies, les contestations et les disputes touchant la loi ; car elles sont inutiles et vaines.

 

Le verset qui suit est plus qu'une recommandation apostolique, mais un ordre.

 

10 Éloigne–toi de l’homme hérétique, après l’avoir averti une première et une seconde fois ; 11 Sachant qu’un tel homme est perverti, et qu’il pèche, en se condamnant lui–même.

Nous avons du mal à suivre cet ordre pensant que nous ne devons pas juger qui que ce soit. A cause de faux enseignements sur le jugement, cela nous a forgé un comportement erroné où nous nous interdisons de juger surtout les « pasteurs » les anciens. Ne nous étonnons pas de subir passivement tous leurs abus et dérèglements. Nous devons juger de tout et avoir un bon discernement pour pouvoir passer à l'action et nous éloigner de telles personnes.

 

Maintenant quelques recommandations pratiques et fraternelles très importantes.

Je pense que les bonnes œuvres commencent par la communauté des saints. Nous devons apprendre à libérer nos finances entre-nous d'abord avant que cela s'étende à l'extérieur. Lorsque nous commençons à manifester de l'amour et de la libéralité pour les plus démunis autour de nous, nous commençons à contribuer à l'expansion du royaume de Dieu-Elohim.

C'est en nous voyant vivre en nous soutenant mutuellement et partageant nos biens que notre amour se manifestera aux gens qui nous entourent. C'est aussi simple que cela.

 

1 Jean 4:16 Pour nous, nous avons connu et cru l‘amour que Dieu a pour nous : Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour, demeure en Dieu et Dieu en lui.

Jean 13: 34 Je vous donne un commandement nouveau ; c’est que vous vous aimiez les uns les autres ; 35 C‘est à ceci que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

 

 

12 Lorsque j’enverrai Artémas, ou Tychique vers toi, hâte–toi de venir auprès de moi à Nicopolis ; car j’ai résolu d’y passer l’hiver. 13 Reconduis avec soin Zénas, le docteur de la loi, et Apollos, en sorte que rien ne leur manque. 14 Et que les nôtres apprennent aussi à faire de bonnes œuvres, dans les besoins pressants, afin qu’ils ne demeurent pas sans fruit. 15 Tous ceux qui sont avec moi te saluent. Salue ceux qui nous aiment dans la foi. La grâce soit avec vous tous ! Amen.

 

 

Partager cet article

commentaires

francelle 18/01/2013 20:33

"Il y a tant de choses à dire sur les faux enseignements"..
La tâche est ardue mais n'y renoncez pas. Merci

Jean Yves Hamon 17/01/2013 06:50

En fait, les lettres de Paul (dont la lettre aux Romains) sont de véritables hyper-paraboles à cause de cette horrible traduction grecque de la Septante, puis latine de la Vulgate.
Effectivement, dans cette traduction le mot "nomos" (loi) veut dire tantôt "lois sacrificielles" (le "code pénal"), tantôt "613 Mizvots", tantôt "10 Commandements", et même "loi romaine" !
Ainsi, pour qui n'a pas étudié "les Ecritures" (comme ceux de Bérée), il est impossible de distinguer des "oeuvres de la loi" qui "justifiaient" (Rom 2:20) puisque c'était les "lois sacrificielles"
pour le pardon des péchés, et les autres "oeuvres de la Loi" que sont les "oeuvres bonnes" conformes aux "10 Commandements" mis en application "par grâce et par la Foi".
Ces dernières sont devenues possibles par le sacrifice de Yeshoua (qui se substitue à toute autre "sacrifice d'animaux" ou autres lois sacrificielles) en nous donnant aussi Son Esprit Saint (Rouah
Hakodesh) qui nous permet de "marcher comme Il a marché Lui-même". (1 Jean 2:6)
(C'est pour faire court... mais il y aurait tant à dire sur les faux enseignements à ce sujet... )

Dokimos de foi Nicolas Papaïconomou 17/01/2013 07:38



Merci Jean-Yves pour cet éclairage complémentaire. Il est clair que plus nous prêtons attention à la traduction des écrits initiaux plus on est attéré par l'ampleur des manipulations dont ces
derniers sont infestés. Tenir de tels propos aujourd'hui, était chose impossible pour moi, il y a quelques années, mais je suis convaincu que c'est une saine démarche pour nous montrer que la
vérité n'a de puissance que pour la vérité.  Notre Père céleste par Son Esprit nous instruit en ce sens, je trouve cela exaltant.    Sois béni et encouragé  
 Nicolas 



Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens