Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:52

La tâche suprême de l’Église reste l’évangélisation du monde” Oswald Smith

 

Il y a un sujet qui me titille depuis plusieurs années et que je vais aborder dans cet article.

L'évangélisation, telle que nous la connaissons dans les assemblées et qui ne correspond pas à mon avis à celle que nous devrions vivre.

Ayant lu l'article « Le Troisième Chemin» de Wayne Jacobsen,je trouve que ce qu'il a voulu nous transmettre, s'adapte bien à ce que je voudrais communiquer à mes lecteurs sur le sujet de l'évangélisationtelle qu'elle est pratiquée visiblement dans les églises des hommes. Je vais utiliser amplement en l'adaptant la fin de son document pour poser le problème global de l'évangélisation et de la mission.

Il dit en autre que nous les croyants chrétiens nous sommes confrontésà trois chemins ou trois niveaux dans notre vie au quotidien. Le premier est celui de la «Rébellion », parce que c’est celui où nous substituons notre propre volonté à ce que Dieu-Elohim veut accomplir au travers de nous. C'est le premier point que nous pouvons facilement rapprocherde l'évangélisation que nous connaissons dans les assemblées, car dans ce domaine nous substituons notre propre volonté à celle de Dieu-Elohim, nous entreprenons pour «X» raisons des démarches ou des actions d'évangélisation personnelles ou collectives pour lesquelles nous n'avons jamais écouté Dieu-Elohim. Par conséquent nous faisons des choses indépendamment de Sa volonté. Nous avons reçu aucun appel clair, sinon le fait d'avoir entendu de façon rabâchée que nous devions faire de l' évangélisation pour être un bon chrétien.

J’appellerais le second «Religion», parce qu’il correspond ànos tentatives pour produire la vie divine par nos efforts humains. La encore le chemin suivant de la rébellion est la religion. Entrer en religion ne fait pas de nous un chrétien. Ces deux voies ne nous amènerons jamais à la vraie connaissance d'Elohim et à la plénitude de sa vie et de son Esprit.

La troisième voie est celle que Yeshoua a préparé pour nous, la communion fraternelle.Je préfère ici changer le nom de cette troisième voie, parce que je pense qu'il faut être plus précis. Une communion fraternelle viable avec les autres dépend de notre communion avec Yeshoua et Elohim notre Père céleste. Appelons-la si vous le voulez bien «Relation-communion». Cette « relation communion avec Yeshoua nous conduit à la communion avec Dieu-Elohim son Père. C'est lui seul ( Yeshoua Ha-Mashiah ) qui nous permet de vivre dans la communion du Père et qui va aussi nous permettre de vivre une vie sainte dans la justice et la liberté conforme à la sienne et donc à la volonté d'Elohim.

C'est dans cette troisième voie ce qu'on pourrait trouver la juste place à l' Evangélisation. C'est tout simplement la réponse normale d'homme ou de femme qui cheminent dans une «relation-communion» établie avec Yeshoua et pour qui il est habituel d'entendre sa voix. Ici les disciples de Yeshoua sont les seuls qui sont en mesure de répondre aux ordres de mission du maître et d'accomplir justement les bonnes œuvres . Ephésiens 2:10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Yeshoua Ha Mashiah pour les bonnes œuvres, que Dieu-Elohim a préparées d‘avance, afin que nous y marchions.

Je pense que ceux et celles qui marchent dans les deux premières voies en pensant accomplir les bonnes œuvres préparées d'avance, ne se posent jamais de question. Ils avancent en aveugle, ils sont manipulés par le système de l'Eglise (institution humaine)

Si vous avez été déçus maintes fois par vos aspirations spirituelles, peut-être que, vous aussi, vous avez été sur le mauvais chemin.( beaucoup pensent marcher dans la voie de la « relation communion » de Yeshoua qui est Jean 14:6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie; personne ne vient au Père que par moi.) Malheureusement, bien des croyants ont essayé de vivre sur ce même chemin que Paul avait rejeté. Vous n’avez pas besoin d’être Chrétien depuis longtemps pour vous engouffrer dans cette pensée religieusequi vous dit qu’il faut faire plus pour essayer de plaire à Dieu.( De sillonner les rues pour faire du prosélytisme au nom de Yeshoua et inviter les gens à venir entendre cette Bonne Nouvelle dans un bâtiment est une hypocrisie finie. Ne pensez-vous pas qu'il aurait été de la faire entendre immédiatement le moment d'un contact établi ?)Beaucoup de nos institutions religieuses sont construites sur ce principe, parce que les institutions exigent que l’on se conforme et le conformisme est un processus humain.( Des méthodes et des techniques pour atteindre les perdus dont vous avez toutes et tous expérimenté l'inefficacité. Si Dieu-Elohim n'est pas à l'origine de ce que nous voulons entreprendre pour Lui, nous connaîtrons l'échec. )

Jean 10:9 Je suis la porte; si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et trouvera de la pâture.

Esaïe 35:8 Et il y aura là une route et un chemin, qui s’appellera le chemin de la sainteté. Celui qui est souillé n’y passera point; mais il sera pour eux seuls : ceux qui marcheront dans ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point.

Esaïe 35:9 Il n’y aura point là de lion; les bêtes farouches n’y monteront pas, et ne s’y trouveront point; mais les rachetés y marcheront.

Matthieu 11:27 Toutes choses m’ont été données par mon Père; et nul ne connaît le Fils que le Père; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le faire connaître.

Actes 4:12 Et il n’y a de salut en aucun autre; car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés. ( Yeshoua Ha-Mashiah )

Romains 5:2 Qui, par la foi, nous a aussi fait avoir accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu-Elohim;

Ephésiens 2:18 Car par lui nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit.

Hébreux 7:25 C’est pourquoi aussi il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu-Elohimpar lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

Hébreux 9:8 Le Saint–Esprit montrant par là que le chemin du saint des saints n’avait pas encore été ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait; ce qui est une figure pour le temps présent,

Hébreux 10:19 Ayant donc, frères, la liberté d’entrer dans le sanctuaire, par le sang de Yeshoua,

Hébreux 10:20 Chemin nouveau et vivant, qu’il nous a frayé à travers le voile, c’est–à–dire à travers sa chair ; ( Yeshoua Ha-Mashiah )

1 Pierre 1:21 Qui, parlui,( Yeshoua Ha-Mashiah) croyez en Dieu-Elohim,qui l’a ressuscité des morts, et l’a glorifié, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu-Elohim.

Jean 1:17 Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la véritésont venues par Yeshoua Ha-Mashiah .

Jean 8:32 Et vous connaîtrez la vérité,et la vérité vous affranchira.

Jean 15:1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

Toutes les assemblées primitives que Paul établit sur le chemin de la relation, ont fini sur le chemin de l’effort humain. La raison pour laquelle nous avons une grande partie du Nouveau Testament est que les croyants à Corinthe, en Galicie et à Colosses s’étaient engagés sur le mauvais chemin.Ils ont été convaincus par ceux qui se disaient responsables que leur réussite viendrait s’ils se conformaient à leurs exigences.Ils ont tous échangé leur liberté de cette marche en Dieu pour les œuvres vides de l’effort humain. Paul écrivit pour les remettre sur le seul chemin sur lequel nous pouvons découvrir la justice de Dieu : le chemin de la relation. Il ne nous amène pas à nous conformer par obligation, mais nous transforme en partageant Son amour avec nous et en nous montrant comment nous pouvons mettre notre confiance en Lui.

La communion sur le second chemin : Nous connaissons tous la camaraderie d’une vie indulgente. Ceux qui vivent pour servir leurs propres ambitions veulent, soit que d’autres les rejoignent pour qu’ils ne se sentent pas tous seuls, soit détruire ceux qui sont sur leur chemin. Dans ce monde, les relations « passent ou cassent », dans la mesure où elles servent nos intérêts personnels. La communion sur le second chemin, peut être destructrice, mais elle est bien plus subtile. Les gens qui ont été capturés par la religion ont souvent de bonnes intentions.Ils désirent ce que Dieu veut pour eux, mais parce qu’ils sont dans la confusion concernant la manière dont Dieu accomplit Ses plans pour eux, ils peuvent être destructeurs sans même le savoir.

Les structures religieuses tissent leurs relations avec la transparence et le contrôle dans l’intention futile d’aider les gens à essayer de plaire davantage à Dieu. Il est fréquent que leurs mesures n’aient rien à voir avec une marche avec Jésus. Un pasteur d’une TV chrétienne le dit de cette façon : « Aller à l’église, donner ses dîmes et ses offrandes, et observer le Sabbat, sont les doctrines de base du Christianisme.Nous vivons la vie chrétienne en pratiquant ces doctrines fondamentales du Christianisme. » Bien entendu, ce sont des pratiques et non des doctrines,mais il résume là l’attitude de ceux qui sont embourbés dans la religion. Et n’est-il pas intéressant de noter que les actions exigées sont plutôt faites pour soutenir une institution, que pour amener les personnes plus près de Yeshoua et les aider à participer à Sa vie ?

Si vous suivez le mouvement, on vous récompensepar l’approbation et des promesses d’une influence grandissante. Quand vous arrêtez de suivre le mouvement, on vous rejette parce que vous exercez une influence dangereuse.Parce que notre nature déchue a soif d’approbation de la part des autres, les environnements religieux nous manipulent facilement par la peur, la culpabilité et la honte. Il n’existe pas d’entre deux ici, parce que ceux qui sont dans ce cheminement savent combien il est facile de glisser de ce chemin et de retourner vers le monde. Ils considèrent que leur spiritualité est fragile et qu’elle doit être protégée à tout prix.

Pourtant,l’effort humain ne peut saisir la justice de Dieu. Les gens qui suivent ce chemin finissent toujours par faire semblant d’être plus justes. Une hiérarchie se met en place rapidement tandis que les gens qui semblent se conformer aux exigences sont mis en avant par rapport à ceux qui se débattent avec.

Cela m’a toujours dérangé de voir que tant de personnes qui aiment sincèrement Dieu-Elohim au commencement de leur cheminement, finissent embourbés dans des relations manipulatrices et, en fin de compte, font bien plus de mal que de bien pour le Royaume.Maintenant, je comprends. Si nous ne nous embarquons pas sur le seul chemin de justice qui fonctionne, nous devons continuer d’avancer comme nous l’avons fait lors de notre expédition de pêche malheureuse. Nous avons trop investi maintenant pour simplement admettre qu’on ait pu nous égarer et rechercher une meilleure option.

Au mieux, la communion fraternelle sur ce chemin est douloureuse, et semble fondée sur cette notion que dans la misère on est moins seul. Les gens ne parlent pas de la joie de la camaraderie sur ce chemin, mais disent qu’ils ont besoin « d’aller à l’église» de peur de tomber dans l’erreur grave. Il est rare qu’ils aient quelques vraies relationsavec d’autres croyants, parce qu’ils dépensent beaucoup trop d’énergie à faire semblant d’être ce qu’ils savent qu’ils ne sont pas.

La communion fraternelle sur le troisième chemin : Depuis que j’ai découvert la vie sur le chemin de la confiance grandissante en l’amour de Yeshoua pour moi et Son plan pour ma vie, j’ai trouvé une nouvelle profondeur de communion que je n’imaginais pas être possible. Le fait de partager la vie avec les personnes qui sont sur ce chemin accomplit tout ce que les Écritures nous disent concernant la vraie vie du Corps.

Au lieu de prétendre être ce que nous ne sommes pas, nous nous encourageons mutuellement à être vrais. Il est acceptable d’avoir des questionnements sur ce que nous avons besoin de questionner, de demander ce que nous avons besoin de demander et de se débattre là où nous nous débattons.(J'ai souvent entendu - tu te poses trop de question- je pense de plus en plus avoir raison de me les poser )Les gens ne sont pas récompensés en faisant semblant d’être mieux qu’ils ne le sont, mais sont aimés au travers des hauts et des bas, des souffrances et des joies, de doutes et aussi des triomphes. Au lieu d’exploiter le sentiment de honte des gens ou leur besoin d’approbation pour essayer de faire d’eux de meilleurs chrétiens, nous aidons les gens à être libérés de la honte pour qu’ils puissent expérimenter l’amour de Dieu. ( C'est nettement plus sain )

Au lieu de nous charger mutuellement de « tu dois », nous nous aidons l’un l’autre à écouter Dieu-Elohim et à suivre ce qu’Il met sur notre cœur,même si cela veut dire qu’on se trompe en le faisant. Au lieu d’essayer de nous changer les uns les autres, nous nous encourageons simplement à nous approcher encore de Yeshoua, parce que c’est tellement plus plaisant et efficace de Le regarder nous changer. Au lieu de nous manipuler les uns les autres pour faire ce que nous pensons être le plus bénéfique pour le groupe, nous apprenons ensemble à faire confiance à Yeshoua pour nos besoins et nous apercevons que le simple fait de partager ensemble cette vie est le meilleur de la vie du Corps. Puisque nous avons les yeux fixés sur Yeshoua et que nous prenons plaisir à vivre ensemble, nous avons remarqué que ce type de justice et de vie du Corps n’est pas aussi fragile qu’on nous l’avait enseigné. J’avais appris que, si je fréquentais les mauvaises personnes, ou ratais une réunion ou deux, je serais tout d’un coup happé dans la tentation du monde ou séduit par une grave hérésie. Tandis que ceci peut être vrai pour la justice par les œuvres, ce n’est pas vrai pour la justice produite par la foi. Il est capable de nous préserver d’une chute. Il est capable d’établir des liens avec d’autres frères et sœurs exactement comme Il le désire. Il est capable de nous enseigner comment vivre profondément en Lui et connaître la liberté à l’égard de nos attentes et des exigences que nous mettons sur les autres. La justice qui découle de la confiance est incroyablement résistante. Une fois que vous y avez goûté, tout perd de son attrait. Même si je me trouve souvent avec des personnes qui marchent sur le chemin de la Religion, je ne suis même plus tenté de marcher à nouveau sur ce chemin.Je veux bien les aimer, leur raconter des récits d’un chemin meilleur qui les amènerait réellement à la plénitude de la vie de Dieu, mais je n’ai aucun désir d’échanger la puissance de transformation de Dieu contre l’illusion de l’effort humain. C’est la meilleure communion au monde, et j’espère que vous êtes aussi en train de la trouver. Remarquez qu’elle ne vient pas du fait de trouver “le bon groupe” ou de se réunir comme il faut. Vous pouvez cherche éternellement et ne jamais les trouver. Cettecommunion fraternelle coule naturellement parmi les gens qui marchent sur le chemind’une relation toujours approfondie avec Dieu. Je rencontre partout des gens comme cela. Si aujourd’hui vous vous trouvezsur le chemin de la religion, pourquoi ne pas admettre ce qu’il en est et demander au Père de vous en libérer, et de vous montrer le chemin vers une relation grandissante. Alors que vous grandissez en faisant cela, vous vous apercevrez que vous serez connecté à un nombre toujours croissant de gens qui ont compris que faire confiance  à l’amour d’un Père et dépendre de Lui est la seule façon de marcher. Croyez-moi, vous ne voudrez plus jamais retourner à la religion!

Après cette mise au point, je pense que vous devez mieux comprendre où je veux en venir avec l' évangélisation.

Devons-nous comprendre que la tâche prioritaire de l' Eglise est effectivement l'évangélisation du monde?

Devons dans le prolongement de cette pensée enseigner que la mission première de l'Eglise soit l' évangélisation du monde. L'insistance quasi permanente de certains milieux, est-elle une juste réponse? Et mieux, les enseignements dispensés dans la grande majorité de ces assemblées chrétiennes sont-ils appropriés et performants?

L'évangélisation n'a rien à voir avec les techniques empruntées dans le monde des affaires.

 

En toute sincérité les questions ne vous manqueront pas si laissez l'Esprit d'Elohim vous éclairer.

 

Les messages que nous entendons se focalisent sur les versets suivants et plus précisément sur leurs interprétations.

 

Matthieu 28: 19 Allez donc et instruisez toutes les nations, ( ce n'est pas faire de l'évangélisation pour les faire venir dans la religion d'une dénomination quelconque ou encore moins de son bâtiment et de ses doctrines ) «les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit» ( encore une belle manipulation trinitaire (*) ) 20 Et leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé;( leur apprendre à garder les commandements de Yeshoua c'est plus impliquant que de les chatouiller avec un propectus ou un beau concert gospel ) , nous et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Amen!

 

(*) Selon Boismard (A l’aube du christianisme), la formule "Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit" ne remonterait pas au Christ.Il cite une étude qui montre qu’Eusèbe de Césarée (mort en 339) connaissait deux versions de ce texte. Le texte classique apparaitrait dans ses œuvres les plus tardives. 17 fois il le citerait sous la forme : "Etant partis, de toutes les nations faites des disciples en mon nom" (notamment Démonstration évangélique, III, 6). Le témoignage d’Eusèbe serait soutenu par celui de Justin dans son Dialogue avec Tryphon composé vers 150. Il écrit : "… certains ayant été fait disciples par le nom de son Christ…". Enfin, il voit un bon parallèle chez Luc 24:47 : "et que soit prêché en son nom le repentir en vue de la rémission des péchés à toutes les nations". Il est à noter que ces paroles sont prononcées devant les 11 comme celles de Matthieu 28:19. Joseph Ratzinger (Introduction à la Chrétienté, p. 50, 51, 53), l’ex pape Benoît XVI, a écrit que le texte a été modifié au 2e ou 3e siècle par Rome.

selonlabible.over-blog.com

 

Marc 16:14 Enfin il se montra aux onze apôtres, comme ils étaient à table, et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité.

15 Et il ( Yeshoua ) leur (A qui cela s'adresse-t-il ? Aux onze apôtre de Yeshoua, et pas à chacun d'entre-nous )dit : Allez par tout le monde, et prêchez l’évangile à toute créature. 16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira point sera condamné15 Et il leur dit : ( Toujours aux onze apôtre de Yeshoua) : Allez par tout le monde, et prêchez l’évangile à toute créature. 16 Celui ( là c'est à nous que cela s'adresse ) qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira point sera condamné.

 

Luc 24: 33 Et se levant à l’heure même, ils retournèrent à Jérusalem ; et ils ( les disciples d'Emaüs ) trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux, assemblés, 34 Qui disaient : Le Seigneur est vraiment ressuscité, et il est apparu à Simon. 35 A leur tour, ils racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin, et comment ils l’avaient reconnu lorsqu’il avait rompu le pain. 36 Comme ils tenaient ces discours, Yeshoua lui–même se présenta au milieu d’eux, et leur dit: La paix soit avec vous. 37 Mais eux, frappés de stupeur et d’épouvante, croyaient voir un esprit.

38 Et il leur dit: Pourquoi êtes–vous troublés, et pourquoi s’élève–t–il des pensées contraires dans vos cœurs? 39 Voyez mes mains et mes pieds, car c’est moi–même. Touchez–moi et regardez–moi ; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. 40 En disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds. 41 Mais comme, dans leur joie, ils ne le croyaient point encore, et qu’ils étaient étonnés, il leur dit: Avez–vous ici quelque chose à manger? 42 Et ils lui présentèrent un morceau de poisson rôti et du miel en rayon. 43 Et l’ayant pris il en mangea en leur présence.

44 Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse et dans les prophètes et dans les psaumes, fût accompli. 45 Alors il leur ouvrit l’esprit, pour qu’ils comprissent les Écritures.

46 Et il leur dit : Ainsi est–il écrit, et ainsi fallait–il que le ha Mashiah ( le Messie, le Christ ) souffrît, et qu’il ressuscitât des morts le troisième jour, 47 Et qu’on prêchât en son nom la repentance et la rémission des péchés, parmi toutes les nations, en commençant par Jérusalem.(A qui cela s'adresse-t-il ? Aux onze apôtre de Yeshoua)48 Or, vous êtes les témoins de ces choses; et voici, je vais vous envoyer ce que mon Père a promis.

 

Je voudrais bien poser la question pour ne pas être taxé de fou révolutionnaire qui marcherait contre l'Eglise. J'ai conscience que le Seigneur nous demande de faire certaines choses mais ce que je vois pratiqué est à l'opposé de ce qu'il nous faudrait pourtant faire.

N'avez-vous pas remarqué que ceux qui prêchent que nous devons évangéliser et agir pour la mission ne le font pas et n'y vont jamais ? Ce n'est pas de cette façon que Yeshoua se comportait avec ses disciples, il faisait, il leurs montrait et il les envoyait ensuite.

 

Je mets en doute, les mobiles personnels des sociétés missionnaires de tous bords confessionnels et une grande partie des ordres de mission qui sont donnés dans les assemblées locales. Les ordres de mission sont reçus directement par ceux qui entendent la voix de Yeshoua. Les autres après reçoivent seulement après une confirmation de l'Esprit attestant la validité de l'ordre divin.

 

C'est d'Elohim seul que viennent les ordres d'aller ou d'action des hommes .

 

Matthieu 15: 13 Mais il répondit: Toute plante que mon Père céleste n’a point plantée, sera déracinée.( Toute action spirituelle dont Elohim n'est pas à l'origine avortera )

 

Jean 6:44 Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour.

 

Jean 8:28 Et Jésus leur dit: Lorsque vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez qui je suis, et que je ne fais rien de moi–même, mais que je dis les choses comme mon Père me les a enseignées.

 

Jean 12:32 Et moi, quand j‘aurai été élevé de la terre, ( ressuscité et glorifié par le Père ) j‘attirerai tous les hommes à moi.

 

Les plus belles actions missionnaires dans les écritures sont le fruit d'homme qui ont entendu Dieu-Elohim et qui y ont répondu tout simplement.Ce n'est pas la conséquence d'une conférence de trois ou quatre jours sur la mission qui doit être à l'origine d'un appel.

 

La grande lacune des actions menées est l'absence d'écoute d'Elohim et de Son Esprit Rouah HaKodesh. C'est la raison pour laquelle les résultats sont si peu concluant. ( je parle ici des assemblées locales en France ) .

 

Ce devrait être dans le monde sans vivre comme le monde. Mais la culture de la différence n'est au programme. Il est pour la plupart du temps pas possible de montrer un être totalement transformé exhalant la bonne odeur de Christ.

 

Il ne suffit pas de dire qu'on est chrétien pour donner l'opportunité aux gens de croire au message de Yeshoua, ni d'arborer une croix ou porter un message sur un polo.

 

Après avoir connu les grandes campagnes d'évangélisation, il y a une incohérence totale puisque les assemblées locales ont du mal à rentrer dans un vrai enseignement pour devenir disciple de Yeshoua. Bien souvent, les gens basculent d'une religion à l'autre sans problème car les fondements ne sont pas posés. Honnêtement ces grandes croisades quelques années après ne donnent pas de vrais disciples ou très peu.

 

Pour certains c'est le travail de la mission, des organisations humaines soutenues par des assemblées locales, et pour d'autres c'est le travail de ministères indépendants qui papillonnent dans les grandes assemblées pour collecter des fonds, et d'autres enfin sollicitent tous les membres des assemblées voulant en faire des experts qu'ils ne seront jamais. Ces chrétiens sont exploités sans vergogne, par des dirigeants qui veulent faire du chiffre oubliant qu'ils consomment tout le temps libre de ces pauvres oubliant la plupart du temps que ces personnes sont des pères et des mères qui souvent travaillent et doivent encore fournir un service pour un autre patron celui de l'assemblée des croyants. J'ai pratiqué cela parce qu'on me l'a appris.

 

Ce que je peux affirmer aujourd'hui, c'est que le personnes que j'ai vu dans mon entourage être touché par la grâce n'étaient pas le fruit de l'évangélisation telle qu'elle est pratiquée dans la grande majorité des assemblées.

 

Loin de moi la pensée de ne rien faire, je crois, plus au fait de répondre à Elohim parce que nous avons cru en Lui et que nous avons parlé.

 

2 Corinthiens 4:10 Nous portons toujours, en notre corps, la mort du Seigneur Yeshoua, afin que la vie de Yeshoua soit aussi manifestée dans notre corps. 11 Car, nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Yeshoua, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle, 12 De sorte que la mort agit en nous, et la vie en vous. 13 Mais ayant le même esprit de foi, selon qu’il est écrit: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ; nous aussi nous croyons, et c’ est pourquoi nous parlons, 14 Sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera aussi par Yeshoua, et nous fera comparaître avec vous. 15 Car toutes ces choses sont pour vous, afin que cette grâce se multipliant, abonde en actions de grâces d’un grand nombre pour la gloire de Dieu-Elohim.

 

Psaumes 98:2 L’Éternel a fait connaître son salut; il a révélé sa justice aux yeux des nations. 3 Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël ; tous les bouts de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

 

Esaïe 42:1 Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis sur lui mon Esprit ; il manifestera la justice aux nations.

 

 

 

 

Actes 13:47 Car le Seigneur nous a ainsi commandé: Je t’ai établi comme la lumière des Gentils, pour être leur salut jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Actes 2:41 Ceux donc qui reçurent de bon cœur sa parole, furent baptisés ; et ce jour–là environ trois mille âmes furent ajoutées aux disciples.

 

Deux beaux exemples de mission réussie : Ananias et Philippe

Actes 9:10 Or il y avait à Damas un disciple, nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: Ananias! Et il répondit: Me voici, Seigneur. ...12 Et dans une vision il a vu un homme, nommé Ananias, qui est entré, et qui lui a imposé les mains, afin qu’il recouvre la vue...13 Mais Ananias répondit : Seigneur, j’ai appris de plusieurs combien cet homme a fait de mal à tes Saints à Jérusalem...17 Ananias sortit donc, et étant entré dans la maison, il imposa les mains à Saul, et lui dit : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu dans le chemin par où tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue, et que tu sois rempli du Saint–Esprit.

 

Actes 8 :12 Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle de ce qui concerne le royaume de Dieu et le nom de Yeshoua Ha Mashiah, ils furent baptisés, tant les hommes que les femmes.13 Et Simon lui–même crut aussi, et ayant été baptisé, il ne quittait point Philippe ; et voyant les prodiges et les grands miracles qui se faisaient, il était étonné....26 Or un ange du Seigneur parla à Philippe, et lui dit: Lève–toi, et va vers le midi, sur le chemin désert qui descend de Jérusalem à Gaza...29 Alors l’Esprit dit à Philippe: Approche–toi, et rejoins ce chariot.30 Et Philippe, étant accouru, entendit qu’il lisait le prophète Ésaïe; et il lui dit : Comprends–tu bien ce que tu lis? 31 Il lui répondit: Comment le pourrais–je, si quelqu’un ne me guide? Et il pria Philippe de monter, et de s’asseoir auprès de lui...34 Et l’eunuque prenant la parole dit à Philippe: Je te prie, de qui le prophète dit–il cela? Est–ce de lui–même ou de quelque autre?35 Philippe prenant la parole et commençant par cet endroit de l’Écriture, lui annonça l’Évangile de Jésus...37 Et Philippe lui dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela t’est permis. Et l’eunuque répondant, dit: Je crois que Jésus–Christ est le Fils de Dieu. 38 Et il commanda qu’on arrêtât le chariot; et ils descendirent tous deux dans l’eau, Philippe et l’eunuque; et Philippe le baptisa.

 

Actes 16:21 Ce sont des Juifs, et ils enseignent une manière de vivre qu’il ne nous est pas permis de recevoir, ni de suivre, à nous qui sommes Romains. 22 Alors la foule se souleva contre eux, et les préteurs, ayant fait déchirer leurs vêtements, ordonnèrent qu’ils fussent battus de verges. 23 Et après leur avoir infligé plusieurs coups, ils les jetèrent en prison et ordonnèrent au geôlier de les garder sûrement. 24 Ayant reçu cet ordre, celui–ci les jeta dans la prison intérieure, et serra leurs pieds dans des entraves. 25 Sur le minuit, Paul et Silas étant en prières, chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. 26 Et tout d’un coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés, et en même temps toutes les portes furent ouvertes, et les liens de tous furent rompus. 27 Alors le geôlier, s’étant réveillé, et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et allait se tuer, croyant que les prisonniers s’étaient sauvés. 28 Mais Paul d’une voix forte s’écria : Ne te fais point de mal ; car nous sommes tous ici. 29 Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra promptement, et tout tremblant se jeta aux pieds de Paul et de Silas. 30 Puis les menant dehors, il leur dit : Seigneurs, que faut–il que je fasse pour être sauvé ? 31 Ils lui dirent : Crois au Seigneur Jésus–Christ, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, et à tous ceux qui étaient dans sa maison.

 

Notre défit être une lettre écrite de Ha-Mashiah (Christ) pour être lue dans le monde.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens