Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 13:46

par Eric-Vincent Dufour du Top chrétien du 6 Janvier 2011

 

Alors que j'étais en train de réfléchir sur le contenu de mon précédent article, j'ai reçu ce texte sur le même sujet. Je le publie à la suite de mon article. NP

Première semaine de janvier, premières décisions de l'année. Promesses de mieux faire, ou de ne plus faire. Promesses d'être ou de ne plus être. Promesses de commencer ou d'arrêter... Chacun de nous l'a fait au moins une fois, avec plus ou moins de sincérité, et l'espoir que cela “marcherait”. Mais avec les années et l'expérience, nous savons tous que très peu de ces vœux pris avec détermination deviendront des réalités permanentes de notre vie.

 

Combien de nos résolutions n'ont pas même dépassé la première semaine ou le premier mois ?

 

Pourquoi cette tradition des vœux au moment de démarrer une nouvelle année ?

 

Sans doute pouvons nous remonter au besoin de se voir donner une seconde chance. Au désir de mieux faire, d'améliorer notre qualité de vie, de reprendre le contrôle de notre existence dans les domaines où nous l'avons perdu.

 

Sur un plan spirituel, ces résolutions ont rarement plus de consistance. Pourquoi ?

 

Parce qu'elles reposent le plus souvent sur notre seule volonté, nos regrets, notre culpabilité aussi. Autant de motivations qui ne sont pas fondées sur une vraie décision spirituelle, un vrai changement en profondeur.

 

Alors, quel vœu pour cette nouvelle année ?

 

Celui de demeurer en Christ, dans son amour.

 

Il nous aime et son amour pour nous ne dépend pas de ce que nous pouvons réaliser ou pas. Ni du nombre de nos victoires ou de nos échecs.

 

Souvenons nous cette année, qu'Il nous a aimé alors que nous ne le connaissions pas. Qu'Il a donné sa vie pour nous quand nous étions encore ses ennemis.

 

Il a montré la nature inconditionnelle de son engagement à notre égard une fois pour toutes.

 

Pourquoi essayons nous si souvent de gagner son affection, comme si elle ne nous était pas acquise?

 

Souvent le désir de “faire” pour Christ, nous a poussé dans des activités qu'Il ne nous avait pas demandé, pourquoi ? Sans doute à cause du besoin d'être rassurés sur nous-mêmes, d'essayer de lui plaire, d'être approuvés par Lui, de compenser nos échecs, nos chutes...

 

Nous sommes pardonnés en Christ. Rien de ce que nous pouvons faire ne peut nous gagner son pardon, il nous suffit juste de l'accepter.

 

Combien de fois aussi avons nous cherché à “aider” Christ à exaucer nos prières, quand nous n'étions pas certains de sa capacité ou de son désir ? Pourquoi ce manque de foi ?

 

Christ, lui-même ne faisait que ce qu'il voyait le Père faire. (Jean 15:9) Suivons son exemple et ne cherchons pas à devancer Dieu, Il n'est jamais en retard !

 

Choisissons pour cette année de nous souvenir de ses Paroles: “Je suis le cep, vous êtes les sarments, celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vos ne pouvez rien faire” (Jean 15:5).

 

Oui, BEAUCOUP ! De quelle façon ? En demeurant dans une position de FOI en Christ. Il est en contrôle. Seule notre foi lui est agréable. (Hébreux 11:6) Si nous semons avec Lui dans notre vie, nous pouvons être sûrs que la récolte sera au rendez-vous.

 

Faisons lui confiance pour les circonstances de notre vie, comme pour les temps et les lieux. Nous Lui avons confié notre existence, Il n'en a pas perdu le contrôle, même si les évènements actuels de votre vie semblent vous prouver l'inverse. Ce que notre Dieu attend de nous c'est que nous lui fassions confiance en toutes circonstances, et que nous nous attendions à Lui, Il est fidèle !

 

Une idée de vœu pour cette année:

 

Mon épouse et moi, dès les premiers temps de notre appel au ministère, avons pris un engagement devant Dieu: Celui de ne jamais lui dire NON.

 

Quelle prise de risque, quelle aventure ! Mais jusqu'à ce jour, nous n'avons jamais regretté une seule seconde cette décision.

 

A t'il toujours été facile de tenir cette parole? Non ! Mais notre vœu était et reste basé sur le fait que quand Dieu nous propose quelque chose de nouveau dans nos vies ou à son service, Il connait nos circonstances, nos capacités, nos limites, nos peurs, et nos incertitudes. Et qu'Il nous garantit dans Sa parole qu'aucune tentation ou épreuve n'irait au delà de nos forces, mais qu'il pourvoirait pour que nous puissions en sortir victorieux. (1 Corinthiens 10:13). Alors, nous l'avons cru !

 

En fait, ce vœu a sans doute été la meilleure décision de notre existence.

 

Il connait nos cœurs et sait de quoi nous sommes fait. Jamais sa conduite remplie de tendresse et de compréhension ne nous a fait défaut. Il nous a emmené sur des chemins que jamais nous n'aurions imaginés possibles, même dans nos rêves les plus insensés. Il a toujours et en tout été fidèle à Sa parole.

 

Alors, ferez-vous le vœu cette année de lui obéir, quel que soit son appel ? Êtes-vous prêts à lui dire OUI ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens