Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 06:00

 

Actes 14 : 21  Quand ils eurent évangélisé cette ville et fait un certain nombre de disciples, ils retournèrent à Lystre, à Icone et à Antioche, 22  fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et disant que c’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu. 23  Ils firent nommer des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru.

Après avoir connu la mode et les extravagances de nos assemblées dans le domaine de la formation au « discipulat ou discipolat ». Je reste convaincu que notre mission est bien celle de faire des disciples de Christ sur cette terre. C’est la mission que Jésus nous a confiée. Toutefois, ma conviction est faite depuis longtemps en ce qui concerne notre façon d’y répondre. Ce que nous appelons et croyons être la formation de disciple dans nos assemblées évangéliques n’est qu’une pâle imitation de ce que Jésus nous demande réellement de faire.  

Le Discipulat: cela vient de l’italien : discepolato : Ensemble de la vie du disciple dans l'imitation du maître et le respect de ses exigences.

Nous avons malheureusement limité notre concept de discipulat à une simple instruction, à de bons enseignements mais dont il manque l’essentiel la pratique et l’appropriation.

Souvent nous avons établi ces programmes sur 3 ans et demi. Nous pensions que cela était le cycle parfait de formation parce que Jésus avait formé ses disciples pendant ce laps de temps. Je ne voudrais pas décourager ceux et celles qui pensant bien faire se sont engagés dans ces types d’enseignements avec des écoles bibliques ou toute autre fabrique humaine ou système à disciples.

Cette CONCEPTION du DISCIPULAT est  à dénoncer. Cette doctrine répandue de nos jours amène les chrétiens à être enseignés à se soumettre anonymement dans un groupe. Cela s’appelle le « discipolat » made in USA une fois de plus. Les gens sont invités à se soumettre et à devenir un petit élément du grand système mécanisé qui nous empêche de vivre notre véritable statut de fils et notre nouvelle identité en Jésus-Christ ! On pense pour nous, on nous dit voilà ce qu’il faut faire. Si nous sommes sensés être en Christ, nous devrions normalement vivre en Lui, et devenir exactement comme Lui au niveau de notre caractère. Christ est le Sauveur, nous ne le sommes pas. C’est lui le Fils premier-né de Dieu, mais nous sommes Ses frères les fils et les filles adoptés par Dieu. La Bible dit qu’il est le premier d’un grand nombre de frères : il s’agit de nous ! Le véritable discipulat nous apprend à vivre pleinement en Christ et à recevoir Son caractère.

Dieu ne veut pas que nous devenions des clones de Christ pour former un ensemble chrétien totalement homogène mais il veut que nous devenions des personnalités individuelles formées sur le modèle de Jésus-Christ. Ainsi nous serons prêts à aller dans le monde, exactement comme Christ en tant qu’ambassadeur et porteur de son salut.

La méthode : Jésus l’a enseignée, nous ne pourrons jamais en trouver une de meilleure.

Que faisait-il ? Il montrait ce qu’il fallait faire en le faisant devant eux. Ensuite, il le faisait faire à ses disciples. Ils reproduisaient les mêmes choses qu’ils l’avaient vu faire. Il les enseignait, les conseillait et il corrigeait leurs erreurs. Ils vivaient avec eux en partageant son intimité, son ministère, ses repas, le repos, les voyages : sa vie.

Ce que le Seigneur m’a fait comprendre avec le texte d’Actes 14 c’est que si Paul après avoir évangélisé à Antioche et Iconium, ils firent un certain nombre de disciples. Il n’est pas question ici d’une formation poussée et suivie avec des fondements et ensuite des affermissements. Il s’agit de nouveaux croyants qui sont instruits mais qui s’engagent à devenir des disciples. C’est comme le baptême qui est un engagement d’une bonne conscience envers Dieu qui se poursuit par un autre celui de devenir disciple de Jésus.

1 Pierre 3:21  Cette eau était une figure du baptême, qui n’est pas la purification des souillures du corps, mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus–Christ.

D’ailleurs ceux qui enseignement sur le discipolat ou qui enseignent pour faire des disciples le sont-il eux-mêmes ?  Voilà pourquoi il nous faut être humble et honnête pour le faire.

1 Corinthiens 9 : 27  Mais je traite durement mon corps, et je le tiens assujetti, de peur qu’après avoir prêché aux autres, je ne sois moi–même réprouvé.(Disqualifié)

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens