Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 07:29

 

Ecrit de E.W Kenyon

Chapitre 5 La valeur de la confession

 

La confession permanente de notre Rédemption de la domination de Satan est nécessaire, de même que la confession que Satan ne nous gouverne plus, ni par la condamnation, ni par la crainte de la maladie.

Nous maintenons ferme cette confession, notre confession de la défaite de Satan.

Nous, les croyants, nous ne demandons pas la guérison, car nous avons été guéris.

Nous ne demandons pas à devenir justes, car nous avons déjà été rendus justes.

Nous ne demandons pas notre Rédemption, car notre Rédemption est un fait absolu.

Dans la pensée du Père, nous sommes parfaitement guéris et parfaitement libres du péché, car Il a déposé nos maladies et nos péchés sur Son Fils.

Son Fils a été fait péché avec nos péchés. Il a été rendu malade avec nos maladies.

Dans la pensée de Christ, nous sommes parfaitement guéris car Il est capable de se souvenir du moment où Il a été fait péché avec nos péchés, et où Il a été rendu malade avec nos maladies. Il se souvient du moment où Il a ôté notre péché et nos maladies.

Dans la pensée du Saint-Esprit nous sommes absolument libérés des deux, car Il se souvient du moment où Christ a été fait péché et du moment où Il a été rendu malade. Il se souvient du moment où Il a ressuscité Jésus d'entre les morts.

Christ était libre de notre péché et de notre maladie. Tous les deux ont été ôtés avant Sa Résurrection.

La Parole déclare que par “par Ses meurtrissures nous avons été guéris”.

Tout le problème est que nous reconnaissions l'absolue véracité de cette Parole. Ce n'est pas de très bon goût de Lui demander de nous guérir, car Il l'a déjà fait.

Cette vérité a été un choc quand je l'ai vue pour la première fois.

Il a déclaré que nous sommes guéris. Donc nous le sommes.

Le seul problème maintenant, c'est d'être en parfaite harmonie avec Sa Parole.

S'Il déclare que nous sommes guéris, alors il nous appartient de le remercier pour Son oeuvre déjà accomplie.

 

Le renouvellement de la pensée

Je pense que je dois aborder un autre thème un instant. C'est celui du renouvellement de nos pensées. Seule notre pensée Renouvelée peut saisir ces vérités.

Ton esprit a été régénéré, mais pas ta pensée. Jusqu'à présent, elle a reçu toute sa connaissance au travers des sens, et elle doit donc être renouvelée.

Romains 12:2 : “Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon agréable et parfait”.

La même vérité est apportée en Tite 3:5, en Ephésiens 4:23 et en Colossiens 3:10 :

Il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit”.

Vous avez été instruits … à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité”.

Vous avez revêtu l’homme nouveau qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé”.

Ce renouvellement de la pensée vient par la méditation et par l'action selon la Parole.

Dès que la personne est Née de nouveau, elle demande que le Saint-Esprit vienne et fasse Sa demeure en son corps.

Luc 11:13 montre l'attitude du Père face à cela : “A combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent”.

Aussi sûrement que nous Lui en faisons la demande, aussi sûrement le Saint-Esprit viendra faire Sa demeure dans nos corps.

La pensée renouvelée voit que tout ce qu'il y a à faire pour sa guérison, c'est de louer le Père pour cela. Elle dit : “Mes maladies ont été déposées sur Christ et Il les a enlevées. Je suis guéri. Je remercie le Père de ce que c'est fait”.

La souffrance est peut-être encore là. La douleur est peut-être évidente. Ce ne sont que des témoignages des sens.

Nous refusons d'écouter le témoignage de nos sens. Nous acceptons la Parole de Dieu et agissons selon elle. Aussi sûrement que Dieu est sur le trône, Il fera que cette Parole produise effet en nous.

Nous ne demandons pas la puissance, car Celui qui est puissance est en nous.

Nous ne demandons pas la sagesse, car Christ a été fait sagesse pour nous (1 Cor. 1:30).

Nous ne demandons pas la Rédemption, car il est notre Rédemption.

Nous ne demandons pas la sanctification, car il a été fait sanctification pour nous.

Nous ne demandons pas la justice, car il a été fait justice pour nous.

Cette vie de foi est la plus belle chose du monde. Nous sortons de l'ancien domaine des sens dans lequel nous vivions.

Nous avons toujours vécu avec Thomas. En Jean 20:25 il a dit : “Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point”.

Jésus s'est montré à lui et lui a dit : “Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois”. Alors Thomas s'est écrié : “Mon Seigneur et mon Dieu !” Mais Jésus lui a dit : “Parce que tu m'as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru !

Nous ne devrions pas avoir besoin de la preuve des sens. Reposons-nous sur la Parole.

Ephésiens 1:3 : “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions dans les lieux célestes en Christ”.

Nous faisons partie de la famille. Tout ce que le Père possède appartient aux enfants. Tu es l'un d'eux. Tu as été béni.

 

La guérison du monde

Dieu rencontre l'homme là où l'homme se trouve.

La plupart des guérisons accomplies par les apôtres et l'église des premiers temps se sont accomplies parmi des hommes et des femmes qui n'étaient pas encore devenus Chrétiens. Ils étaient ou des païens ou des Juifs.

La guérison était la méthode de Dieu pour faire de la publicité, la méthode de Dieu pour Se révéler à la pensée naturelle.

Jésus était une intrusion dans le domaine des sens. L'église, la Nouvelle Création, étaient une invasion dans le domaine des sens.

Mais aujourd'hui les hommes de la “connaissance sensorielle” on envahi l'église et l'ont rendue captive.

Le domaine des sens est le domaine de l'homme naturel, c'est-à-dire de l'homme qui ne croit qu'en ce qu'il peut entendre, goûter, sentir, toucher ou voir.

L'intrusion de Dieu dans ce domaine en la personne de Son Fils comme tête de l'église a été une invasion miraculeuse.

Marc 16:16-21 nous en donne la preuve : “Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru …”.

 

Notre confession nous emprisonne ou nous libère.

Une solide confession alliée à une action correspondante fondée sur la Parole introduit Dieu sur scène.

Maintenir ferme notre confession quand les sens la contredisent prouve que l'on est désormais établi dans la Parole.

Une confession inspirée par Satan est toujours dangereuse.

Souviens-toi que c'est lui qui a apporté cette maladie et l'a placée sur toi.

Reconnaître la maladie, c'est comme donner ta signature pour un colis que la poste t'a laissé. Satan a alors le récépissé de ta maladie. Tu l'as acceptée.

Le récépissé de Dieu pour notre guérison parfaite c'est : “Assurément Il a porté nos maladies et enduré nos infirmités”.

Une confession positive domine les circonstances, tandis qu'une confession vacillante permet aux circonstances de nous gouverner.

Ta confession est ce que Dieu dit de notre maladie. Une confession négative rendra la maladie plus forte. Ainsi ta confession te guérit ou te maintient malade. La confession de tes lèvres doit avoir l'accord total de ton coeur. 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens