Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 08:00

W-E Kenyon 

 

Chapitre 25    Jésus, le Souverain Sacrificateur

 

Le ministère de Jésus à la droite du Père est un des thèmes les plus précieux de la Révélation de Paul.

Le problème de l'autorité de l'épître aux Hébreux est réglé. Cette épître fait partie de cette Révélation.

Personne n'aurait pu la donner comme Paul nous l'a donnée. C'est la Révélation de ce que Jésus a accompli depuis le moment où Il a été fait péché sur la croix, jusqu'à ce qu'Il prenne place à la droite du Père.

Toute cette oeuvre nous est offerte dans cette merveilleuse révélation.

 

Non seulement Paul nous fait savoir ce que Christ a fait pour nous par Sa Substitution, mais il nous fait savoir ce que le Saint-Esprit, au travers de la Parole et sur la base de l'oeuvre de Substitution de Christ, accomplit dans la vie des individus.

Cette Révélation comporte en fait quatre aspects.

Premièrement, ce que Christ a fait pour nous.

Deuxièmement, ce que le Saint-Esprit, au travers de la Parole, accomplit en nous.

Troisièmement, ce que Jésus fait maintenant à la droite du Père pour nous.

Quatrièmement, ce que Son amour fait au travers de nous dans les ministères.

Nous avons passé beaucoup de temps à étudier ce que Christ a fait pour nous, mais très peu de temps a été consacré à ce qu'Il fait en nous, et encore moins à ce qu'Il fait maintenant dans Sa fonction de Souverain Sacrificateur à la droite du Père.

 

Tous Son ministère en notre faveur aurait été un échec total s'Il n'accomplissait pas maintenant un ministère en notre faveur à la droite du Père.

Jésus est mort en étant l'Agneau. Il est ressuscité comme le Seigneur Souverain Sacrificateur. Son premier ministère, après être ressuscité d'entre les morts, est décrit en Jean 20:15-18.

Jésus a rencontré Marie après Sa résurrection. Elle est tombée à Ses pieds, ce qui n'est pas étonnant.

Il lui a dit : “Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu”.

Que voulait-Il dire ? Il est mort en tant qu'Agneau Substitut. Il est ressuscité en tant que Seigneur Souverain Sacrificateur.

Hébreux 2:17, “En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple”.

Il est un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle, non pas au service de l'homme, mais au service de Dieu.

Les exigences de la Justice devaient être satisfaites autant qu'il devait être répondu aux besoins de l'homme.

Il était nécessaire qu'Il puisse, en tant que Souverain Sacrificateur, faire l'expiation pour les péchés du peuple.

Cela est rapporté en Hébreux 9:11-12, “Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir ; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire qui n'est pas de cette création ; - et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle”.

Christ est venu”. D'où venait-il ? Du lieu où Il était allé comme Substitut, quand Il a satisfait les exigences de la Justice, là où Il a satisfait les exigences de la Cour Suprême de l'univers contre une humanité rebelle.

Il a dû porter Son Sang jusque dans le Lieu Très Saint céleste, et avec le Sang sceller l'acte de notre Rédemption.

Son Sang est le garant aujourd'hui de la fiabilité de notre Rédemption.

Tout comme le Souverain Sacrificateur sous la première alliance portait le sang dans le saint des saints une fois par an pour accomplir l'expiation annuelle, Jésus y a porté Son propre Sang et Il a accompli une fois pour toutes une Rédemption Eternelle.

L'expiation signifiait seulement couvrir le péché d'Israël, tandis que les péchés étaient emportés au loin par le bouc émissaire.

La Nature de péché de l'homme qui lui faisait briser la Loi (non pas l'acte, mais la cause de l'acte) était inimitié contre Dieu et devait être couvert.

 

Maintenant Jésus est venu abolir cette Nature par le sacrifice de Lui-même.

Hébreux 9:26, “Maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice”.

Il ne s'agissait pas des péchés commis par l'homme, mais de la Nature de péché de l'homme qui devait être abolie. Cette Nature de péché était la mort spirituelle, la Nature de Satan.

Les péchés étaient de petites choses qui pouvaient être purifiées. Mais la Nature de péché a nécessité que le Fils bien-aimé de Dieu devienne Lui-même péché, afin que nous puissions devenir Justice de Dieu en Lui.

Il a pris nos péchés afin que nous puissions devenir Justes. Il a pris notre mort spirituelle afin que nous puissions avoir la Vie Eternelle.

Il a pris notre rejet, notre nature hors-la-loi, afin que nous puissions occuper la position de fils avec le Père.

Oh, la grâce incommensurable de Dieu dévoilée dans le Sacrifice de Jésus !

Il a porté Son propre Sang dans le Saint des Saints Céleste, et au lieu d'accomplir un Sacrifice annuel, Il nous a offert une Rédemption Eternelle.

Hébreux 2:17, “En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu”.

Il est un Souverain Sacrificateur miséricordieux et fidèle.

Dieu devait être satisfait. Il fallait répondre aux exigences de la Justice.

Il a été fait péché, Il a été condamné, et pendant trois jours et trois nuits Il a été en Enfer, enfermé dans les Prisons de la Mort.

La Cour Suprême a pu totalement Le justifier en tant que notre Substitut et le proclamer parfaitement Juste.

Il avait répondu aux exigences de la Justice et a été libéré.

Dieu a dit de Lui : “Aujourd'hui, je t'ai engendré”.

En quel jour a-t-Il été engendré ? Ce fut le troisième jour, au fond des Prisons de la Mort, qu'Il est Né de Nouveau de l'Esprit.

Ce fut Sa Nouvelle Naissance.

C'est alors que nous avons été régénérés, car nous sommes Son ouvrage, créés en Christ Jésus.

C'est là qu'Il a été justifié dans l'esprit.

Il a non seulement été proclamé Juste, mais Il a été fait Justice avec la Nature même de Dieu.

Ayant désormais été fait Justice, ayant vaincu Satan, l'ayant dépouillé de son autorité, Il est ressuscité d'entre les morts et la Cour Suprême de l'univers a apposé le sceau d'approbation sur Son oeuvre en notre faveur.

Ensuite Il a pu pénétrer dans le Saint des Saints, et s'asseoir à la droite de la Majesté dans les lieux Très Hauts.

Il avait fait le sacrifice propitiatoire pour nos péchés. Le mot “Propitiation” signifie “Substitution”.

Il a été fait Substitution pour les péchés du peuple.

Ayant lui-même souffert en étant tenté, Il est capable de secourir ceux qui sont tentés.

Hébreux 3:1, “C'est pourquoi, frères saints, vous qui avez part à la vocation céleste, considérez l'apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons”.

Le Christianisme est appelé “une Confession”. L'oeuvre achevée de Jésus-Christ est appelée “une Confession”.

Tu comprends désormais Romains 10:9 à 10, “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus …”.

Le Christianisme est une confession.

 

C'est la confession de l'oeuvre achevée de Jésus.

C'est confesser qu'Il est assis à la droite du Père et qu'Il nous a parfaitement rachetés.

C'est confesser notre état de fils, notre position en Christ, nos droits et nos privilèges.

C'est confesser notre domination sur la maladie et la faiblesse et sur Satan, dans le Nom de Jésus.

Quelle confession !

Hébreux 4:14-16 nous transporte un pas plus loin dans le déploiement du ministère de Souverain Sacrificateur de Jésus.

Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins”.

Tout le ministère de Jésus s'articule autour de cette fonction de Souverain Sacrificateur.

C'est en tant que Souverain Sacrificateur, qu'Il a porté Son Sang jusque dans le Saint des Saints.

C'est en tant que Souverain Sacrificateur qu'Il s’est assis à la droite de la Majesté dans les lieux Très Hauts.

Il est le Souverain Sacrificateur Médiateur entre Dieu et l'homme.

Personne ne peut aller au Père si ce n'est au travers de lui.

Jésus a dit, “Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi”.

Pierre a dit, en Actes 4:12, “Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés”.

Jésus est le seul chemin pour parvenir dans la présence du Père sans condamnation.

Est-il étonnant que l'église primitive ait été appelée “la Voie” ?

Actes 9:2, “Il lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des partisans de la nouvelle „Voie', hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem”.

Actes 19:9, “Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la „Voie' du Seigneur, il se retira d'eux, sépara ses disciples, et enseigna chaque jour dans l'école d'un nommé Tyrannus”.

 

Actes 19:23, “Il survint, à cette époque, un grand trouble au sujet de la « Voie du Seigneur ».

Voir aussi Actes 24:14 et 22, Actes 16:17, Esaïe 30:21, Esaïe 35:8.

Il est non seulement le Souverain Sacrificateur, le Médiateur, mais à l'instant où un homme accepte Christ, Il devient son Souverain Sacrificateur Intercesseur.

 

Il vit à toujours pour intercéder en faveur du croyant.

En Esaïe 53:12, Romains 8:34 et Hébreux 7:25, Il est présenté comme un Intercesseur pour le croyant.

Il vit à toujours pour intercéder. Quel ministère, quel service !

Il n'a jamais l'occasion de prendre des vacances. Il n'a aucune possibilité de se mettre à l'écart un seul instant.

Personne d'autre ne peut agir comme Souverain Sacrificateur, comme Médiateur, comme Intercesseur.

Il a encore un autre ministère important. Il est l’Avocat.

Quand le croyant est tenté et que Satan prend le dessus sur lui, et qu'il crie avec angoisse pour obtenir miséricorde, nous L'entendons murmurer, Jean 1:9, “Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité”.

 

Le point culminant est atteint avec ce qui est dit dans un verset suivant, “Mes petits enfants, je vous écris ces choses afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu'un a péché, nous avons un Avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste” (1 Jean 2:1).

Il est Juste afin de pouvoir se rendre dans la Présence du Père quand nous perdons le sentiment de Justice à cause de nos mauvaises actions.

En tant que notre Avocat, Il nous restitue notre sentiment perdu de Justice.

Il est le Seigneur et la Tête de l'Eglise.

David a prophétisé à Son sujet au Psaume 23:1, “L'Eternel est mon Berger, je ne manquerai de rien”.

Il est le gardien, celui qui aime, l'Epoux du Corps.

Il est le Premier Né d'entre les morts, le chef de toutes les principautés et de toute puissance.

Il est mon Seigneur ressuscité assis à la droite du Père.

Accompagne-moi dans toute l'épître aux Hébreux, et tu découvriras une révélation continue de ces différents aspects de Son ministère de Souverain Sacrificateur.

Hébreux 4:14, “Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons”.

C'est le Fils dans la Souveraine Sacrificature.

 

Demeurons fermes dans la foi que nous professons”. Qu'est-ce que notre confession ? Elle est notre Rédemption, notre Régénération, notre Union avec le Père en Christ, notre Victoire sur les circonstances, sur les démons et sur les maladies, notre Indépendance en Christ de la Loi.

Ce Souverain Sacrificateur, sachant que l'homme souffre d'un complexe d'infériorité à cause de la mort spirituelle dit : “Approchons-nous avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos moments de besoins”.

 

Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans toutefois commettre de péché”.

L'expression “avec assurance” signifie “avec liberté de langage”.

Dans le texte de la Peshito, il y a une note marginale qui indique : “à visage découvert”. Nous nous approchons sans aucun sentiment de culpabilité ou de péché, comme un enfant qui s'approche d'un parent sur terre.

En effet, tout souverain sacrificateur étant pris du milieu des hommes”, a des faiblesses.

Jésus avait nos faiblesses.

Il n'avait rien qu'Il ne l'ait pris de nous et pris sur Lui. Il ne venait pas de la semence de Lévi. Il n'était pas souverain sacrificateur de naissance.

Il était sacrificateur par décret de Dieu.

Hébreux 7:21-22, “Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek, - Jésus est par cela même le garant d'une alliance plus excellente”.

Il est Souverain Sacrificateur, Il est le Garant de cette Nouvelle Alliance. La Nouvelle Alliance a Jésus pour Chef.

Il était le sacrifice de l'Alliance.

Son Sang était le sang de l'Alliance.

Sa Vie était la vie de l'Alliance.

Il en est aujourd'hui le Garant.

Chaque verset, de Matthieu à l'Apocalypse, est garanti par le Seigneur Jésus Lui-même.

Son trône même en garantit chaque parole.

De même que Dieu est devenu le Garant de l'Alliance Abrahamique, Jésus est désormais devenu le Garant de cette Nouvelle Alliance.

 

Il peut l'être, car “Il demeure à toujours”. Sa sacrificature est immuable. “C'est pour cela aussi qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur” (Hébreux 7:25).

Il nous convenait d'avoir un souverain sacrificateur comme lui”. Je crois qu'il n'y a pas d'affirmation plus réconfortante que celle-ci dans toute la révélation.

Considère-le dans toute Sa grâce et Sa beauté et dans Son amour débordant.

Il nous convenait d'avoir un Souverain Sacrificateur comme lui.

Nous sommes de Nouvelles Créatures. Nous sommes dans le Bien-aimé.

Nous sommes ce que le Père possède de plus précieux et de plus beau.

Nous sommes membres de Son propre corps.

C'est ce que Christ dit au verset 27 : “Il n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car ceci il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même”.

Il a été fait péché pour nous.

Il a sacrifié pour les péchés une fois pour toutes, puis Il s’est assis à la droite de la Majesté dans les lieux Très Hauts.

Comprends-tu ce que cela signifie, quand Il dit qu'Il s'est assis ?

Cela signifie que ta Rédemption est une affaire achevée.

Tu es guéri.

Dans la pensée du Père, tu te portes aussi bien que Jésus.

Tu es totalement vainqueur.

La misère, les manques, le besoin, sont des choses du passé.

“ … afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins” (Hébreux 4:16).

Mon Dieu pourvoira à tous vos besoins”.

Ton Père céleste sait que tu as besoin de ces choses. Jésus l'a prouvé durant Sa marche sur terre.

Il a nourri les foules.

Il a offert aux disciples un monceau de poissons.

Il a transformé l'eau en vin.

Il a guéri les malades et répondu à chaque besoin de l'homme.

Tel est mon Seigneur.

Il est le Médiateur de cette Nouvelle Alliance.

Il se tient entre l'humanité et le Père, avec Ses mains percées et son flanc blessé et son front marqué par les épines.

Il est le Médiateur. Penses-tu qu'Il repoussera quiconque viendrait au Père ?

Jamais !

Chaque homme perdu a un droit juridique à la Vie Eternelle.

Jésus a pris sa place, et se porte garant pour lui dès lors qu'il dit, “Mon Dieu, je prends Ton Fils comme mon Sauveur, et je Le confesse comme mon Seigneur”.

Le ministère de la Souveraine Sacrificature de Jésus répond à chaque besoin du croyant dès lors qu'il est Né de Nouveau, et jusqu'à ce qu'il débouche dans la présence du Père à la fin de son existence.

 

CONCLUSION

 

Si tu as lu ce livre partiellement, relis-le entièrement en l'étudiant et en le méditant afin d'en t'approprier les profondes vérités. Si tu l'as lu, c'est un bon commemncement.

Toutefois, il ne te servira à rien, à moins que tu prennes la résolution d'agir selon les Ecritures qui ont été citées. Les promesses qui s'appliquent à ton cas sont inutiles jusqu'à ce que tu les mettes en action.

Croire : c'est agir selon la Parole.

La foi est la conséquence de l'action.

Mais il ne peut y avoir ni guérison, ni délivrance, ni victoire avant que tu ne mettes en action la Parole.

Tu peux mettre en action les autres pour qu'ils agissent pour toi. Ils t'apporteront un soulagement temporaire. Ton besoin, c'est d'apprendre à agir toi-même.

Il te serait bénéfique de demander la première leçon de notre cours par correspondance intitulé “Une étude de la Bible à la lumière de notre Rédemption en Christ” (“A Study of the Bible in the light of our Redemption in Christ”), et de commencer à connaître la Parole.

Plusieurs nous ont demandé d'inclure dans ce livre des témoignages de guérisons miraculeuses constatées pendant notre ministère, mais nous ne pensons pas que ce serait sage.

Notre but en imprimant ce livre est que les gens puissent voir leur délivrance en Christ de l'oppression et de la maladie, afin qu’ils puissent voir leur complète rédemption comme déjà acquise à leur profit. Nous croyons que s'ils se mettaient à lire les manifestations physiques dans la vie des autres, ils regarderaient inconsciemment à la guérison des autres, et ne verraient pas leur propre délivrance comme déjà accomplie.

C'est pourquoi nous laissons le message dans ce livre être seulement la déclaration de la Parole de Dieu sur nos droits et privilèges en Christ.

 

Nous voulons que tu examines la Parole pour ta guérison. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens