Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 08:12

W-E Kenyon 

 

Chapitre 21   Ce que Dieu a proclamé

 

Le fondement de la foi, c'est la Parole Vivante de Dieu. Dieu dit, et cela est. L'homme dit, et peut-être que cela sera.

Ce que Dieu dit n'est jamais “peut-être”. La Parole de Dieu est toujours efficace. La Parole de Dieu fait partie de Dieu, de même que tes paroles font partie de toi. Tes paroles révèlent ton “moi” véritable.

Les gens en viennent à croire au “toi” qui est dans ta voix. Ta voix et tes paroles sont “toi”.

Jésus était la Voix de Dieu. Ce que Jésus disait, le Père le disait. Quand tu lis ce que Jésus a dit, ou que tu en entends la lecture, tu entends Dieu, tu entends la Parole Vivante.

Dieu est derrière ce qu'Il a prononcé. Le trône de Dieu est derrière ce qu'Il a prononcé.

Les caractères de Dieu et les caractères de Jésus sont impliqués dans ce que le Père ou Jésus ont dit.

Ainsi, quand Il dit, Cependant, ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs qu'il s'est chargé ; et nous l'avons considéré comme puni, frappé de Dieu et humilié” (Esaïe 53:4), nous savons que nos maladies ont été déposées sur lui.

Quand Il en arrive au sommet de sa proclamation, “par Ses meurtrissures nous sommes guéris”, nous savons que nous sommes guéris.

C'est la question de la fiabilité de la Parole.

Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités ; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l'Eternel a fait retomber sur lui l'iniquité de nous tous”.” (53:5-6).

Voilà qui règle le problème du péché.

Hébreux 9:26, “Maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice”.

Le problème du péché est réglé parce que Dieu a dit qu'il était réglé. Les problèmes de la maladie et des infirmités sont réglés parce que Dieu a dit qu'Il les avait réglés.

Il a porté nos maladies.

Dieu a dit : “Par Ses meurtrissures vous êtes guéris”, et ainsi le débat est clos.

Il a dit que le problème était résolu. Les maladies ont été enlevées, et donc la maladie et l'infirmité ne domineront plus sur toi.

Il a dit, “Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles” (2 Corinthiens 5:17-18).

La maladie n'a pas sa place dans la Nouvelle Création. C'est Lui qui l'affirme. Cette déclaration fait partie de Lui-même.

Il dit que tu es une Nouvelle Créature. Il dit que tu es Son fils, né d'en haut.

Ce qui est né de l'esprit est esprit”. C'est la constatation d'un fait.

Le péché et la maladie sont un. Ils ne peuvent pas dominer la Nouvelle Création.

Non seulement tu es Son fils, mais tu es aussi cohéritier avec Jésus. Tu es coparticipant en tout ce que Christ est ou a fait.

Cela montre combien tu es intime avec Lui ; “Je suis le Cep, vous êtes les sarments”.

Dieu fait partie de ce qu'Il a dit. En Christ, tu es ce que Dieu dit que tu es.

Tu es une Nouvelle Créature créée en Christ. “Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ Jésus”, pour la Nouvelle Création.

Dieu dit, et cela est. Si tu es une Nouvelle Créature, alors il n'y a aucune condamnation contre toi.

S'il n'y a aucune condamnation, la maladie ne peut pas dominer sur toi. Si tu as commis un péché et que tu l'as confessé, “Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité” (1 Jean 1:9).

Tu es pardonné. Dieu dit, et cela est. Tu n'as rien à faire pour que ce soit à toi. Cela a été écrit pour toi. Traduis-le seulement en acte. Ce verset est comme Dieu. Il fait partie de Dieu.

S'Il dit qu'Il t'a pardonné, c'est qu'Il t'a pardonné. Ce qu'Il a pardonné, Il l'a oublié. C'est comme si cela n'avait jamais existé.

Il n'en reste aucun souvenir. Tu te tiens aussi libre que Jésus en Présence du Père.

Notre vision faussée à cause de la Connaissance Sensorielle nous fait regarder comme au travers d'un verre fumé. La Parole a été obscurcie.

Nous n'avons pas été capables d'appréhender la réalité du rêve de Dieu.

Cette réalité n'est jamais descendue sur l'église. Ils n'ont jamais pris conscience qu'ils étaient libérés de la domination de Satan.

Colossiens 1:13-14, “Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés”.

Nous sommes délivrés de l'autorité de Satan. Nous avons été transférés dans le royaume du Fils de Son amour.

Nous sommes dans le royaume. Nous en sommes des membres. Nous sommes héritiers de Dieu et cohéritiers avec Jésus-Christ.

La domination de Satan est terminée. Nous sommes libres, totalement affranchis. Dieu dit, et cela est. Nous sommes Rachetés.

Non seulement nous avons une parfaite Rédemption, mais nous avons aussi une parfaite rémission de nos péchés.

La rémission se rapporte à ce que nous avons fait avant de Naître de Nouveau.

Le pardon se rapporte à ce que nous faisons après être Né de Nouveau.

La rémission est l'éradication de tout ce qui est lié à notre ancienne vie.

Il n'y a pas de point en suspens dans la Vie Divine. Tu es absolument une Créature Nouvelle. Il n'y a aucune cicatrice de péchés sur toi.

Tu es une Nouvelle Créature créée en Christ Jésus. Tu es Justice de Dieu, créé en Christ Jésus.

Tu es achevé en Lui. Ce que Dieu a rendu Juste est Juste. Ce que Dieu a déclaré Juste est Juste.

Ce que Jésus a rendu Juste par Son Sacrifice de Substitution est ce que Dieu dit, à savoir une chose terminée et parfaite à Ses yeux.

Quand le croyant, dans le calme de son esprit, reconnaît la totale fiabilité de la Parole de Dieu, alors la maladie, les infirmités et les échecs sont du passé.

1 Jean 4:4, “Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde”.

La puissance et la capacité de Dieu sont en toi dès maintenant. Tu te dresses en vainqueur dans chaque combat.

Dieu dit, et cela est. Il n'y a pas de supposition à ce sujet. C'est une réalité absolue qui se conjugue au présent.

S'Il dit que tu es plus que vainqueur, tu l'es, peu importe combien puissantes sont les forces qui s'opposent à toi.

Peu importe ce que la Connaissance sensorielle t'a dit. Tu “renverses les raisonnements” et tu donnes sa place à la Parole de Dieu.

Tu agis comme s'il n'y avait aucun ennemi dans le monde. Quand Il dit, “Mon Dieu pourvoira à tous tes besoins”, tu ne crains pas de faire ce qu'Il te dit de faire.

L'argent sera là pour répondre à toute nécessité. Dieu ne peut pas mentir. Sa Parole fait partie de Lui-même.

Lui et Sa Parole sont un. Il veille sur sa Parole pour l'accomplir. Il est profondément jaloux de Sa Parole. Il veille sur elle avec un soin extrême.

Tout ce dont tu as besoin, c'est d'attirer Son attention sur ce qu'Il a promis, et Il rendra la promesse effective.

La Parole de Dieu a en elle le pouvoir de rendre effectif tout ce qu'Il a promis. Le Logos de Dieu est une chose vivante. Le Logos produit dans le coeur de l'homme la chose même que Dieu a promis de faire.

Nous le prêchons et nous l'enseignons, parce que c'est la Parole vivante en ce jour.

Dieu dit, “quiconque croit en elle ne sera point confus”.

 

La Parole Vivante.

 

La Parole est sans vie tant que la foi n’est pas insufflée en elle par nos propres lèvres. Alors elle devient une force surnaturelle.

Tu peux te souvenir de chapitres entiers de la Parole, mais ils restent morts dans ta vie.

Dès lors que tu agis sur la base de la Parole, elle devient une réalité vivante. Ensuite, alors que tu témoignes et que tu confesses cette Parole, elle devient une force dominante dans ta bouche.

La Parole de Jésus était celle du Père, mais Il la prononçait, Il la vivait, Il la mettait en pratique. C'est ce qui la rend vivante.

Il a dit, “Les paroles que je vous dis ne sont pas de moi, mais sont du Père” (cf. Jean 14:10,24).

Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie” (Jean 6:63).

Nous prenons les paroles de Jésus et nous agissons selon elles. C'est ce qui les rend vivantes.

 

Chapitre 22     Pourquoi ai-je perdu ma guérison?

 

Après ta prière pour moi, je me suis senti parfaitement bien pendant plusieurs jours. Puis tous les symptômes sont revenus et, depuis, c'est l'enfer pour moi. Peux-tu me dire d'où vient le problème ?”

Oui. C'est très simple. Tu as reçu ta guérison par la foi d’un autre. L'adversaire a profité de ton manque de foi pour ramener les symptômes, masquant le tout, et tu as été rempli de crainte au lieu de foi.

Au lieu de te dresser résolument et d'affronter l'adversaire avec la Parole, et d'ordonner que son pouvoir soit brisé au Nom de Jésus-Christ, tu t'es soumis.

Pourquoi t'es-tu soumis ? Parce que tu n'avais aucune fondation dans ta vie. Tu étais comme un homme qui a bâti sa maison sur le sable. La tempête est venue et l'a détruite. Ce que tu dois faire, c'est d'arriver à connaître toi-même le Seigneur au travers de la Parole.

Quand tu sauras que par Ses meurtrissures tu es guéri, et que tu le sauras comme deux et deux font quatre, alors l'ennemi n'aura plus de pouvoir sur toi.

Quand tu sauras quelles sont la puissance et l'autorité du Nom de Jésus, et que tu as un droit juridique de l'utiliser, si l'ennemi t'assiège tu ne seras pas rempli de peur. Tu te moqueras simplement de lui en disant : “Satan, ne sais-tu pas que tu as été balayé ? Quitte mon corps”. Il le quittera.

Aucune personne n'est capable de maintenir sa guérison si celle-ci résulte de la foi d'un autre, à moins que sa foi ne se développe par la Parole, et qu'elle puisse ainsi maintenir ses droits à la Rédemption de Christ”.

 

Chapitre 23    La méthode de Dieu pour guérir est spirituelle

 

Tu as dû voir au cours de l'étude de ce livre que la guérison est spirituelle.

Elle n'est pas mentale comme le proclament ceux qui enseignent la Science Chrétienne ou d'autres métaphysiques. Elle n'est pas non plus physique comme l'enseigne le monde médical. Quand Dieu guérit, Il guérit au travers de l'esprit.

Quand un homme soigne, il doit le faire soit par la pensée qui est gouvernée par les Sens physiques, soit au travers du corps physique.

Tu as compris que l'homme est un être spirituel, et que les plus grandes puissances de la vie sont spirituelles.

Nous avons été témoins qu'une grande nation, après des mois d'une guerre terrible, a vaincu une des plus petites nations du monde. Elle les a vaincus physiquement. Ils ne sont pas encore vaincus mentalement. Cela nécessitera la force brutale. Ils ne sont pas vaincus spirituellement. Ils ne le seront jamais.

Nous pouvons comprendre que les plus grandes puissances dans la vie sont des puissances spirituelles.

L'amour et la haine, la peur et la foi, la joie et la tristesse, tout cela vient de l'esprit.

C'est une chose digne d'être remarquée que lorsque Jésus est entré en scène, Il a exigé la foi. Il a affirmé : “Ta foi t'a guéri”, et : “Toutes choses sont possibles à celui qui croit”.

Nous pourrions multiplier ces citations. Toutes prouvent une chose : que toutes les guérisons de Jésus étaient spirituelles. Il a exigé la foi, or la foi naît de l'esprit.

Dans notre propre ministère nous avons vu des foules de gens guéris de différentes sortes de maladies incurables, et qui ont été guéris invariablement par la Parole de Dieu.

Psaume 107:20, “Il envoya Sa parole et les guérit”.

Le péché avait apporté la maladie sur eux, mais la Parole les a délivrés.

La Parole est le médecin aujourd'hui.

L'homme obtient sa guérison en agissant sur la base de la Parole.

Cette action est appelée la foi. Nous avons découvert que la guérison appartient au croyant.

 

Chapitre 24    Bonnes confessions et mauvaises confessions

 

Pendant longtemps j'ai été perplexe face au fait que dans ma propre vie et dans la vie des autres il y avait le sentiment permanent de la défaite et de l'échec.

J'ai prié pour les malades. Je savais que la Bible disait la vérité, et je l'ai scrutée attentivement pour savoir où était le problème.

Un jour j'ai lu en Hébreux 4:14 que nous devions demeurer fermes dans notre confession (L'Authorized Version traduit : “profession”).

Au chapitre trois des Hébreux, j'ai découvert que le Christianisme est appelé la “grande confession”.

Je me suis demandé : “Dans quelle confession dois-je demeurer ferme ?

Je dois tenir ferme dans ma confession de la fiabilité absolue de la Bible.

Je dois tenir ferme dans ma confession de l'oeuvre Rédemptrice de Christ.

Je dois tenir ferme dans ma confession de la Nouvelle Création et de la réception de la Vie et de la Nature de Dieu.

Je dois tenir ferme dans ma confession que Dieu est la force de ma vie.

Je dois tenir ferme dans ma confession “qu'Il a certainement porté mes maladies et mes souffrances, et que je suis guéri par Ses meurtrissures”.

J'ai découvert qu'il était très difficile de maintenir la confession d'une guérison parfaite quand je souffrais dans mon corps.

J'ai découvert que je faisais deux confessions. Je confessais l'absolue véracité de la Parole de Dieu, et en même temps je confessais que je n'étais pas guéri.

Si on m'avait demandé : “Crois-tu que par Ses meurtrissures tu es guéri ?”, j'aurais dit, “Oui, je le crois”.

Mais, dans la foulée, j'aurais ajouté : “Mais la douleur est encore présente”. La seconde confession annihilait la première.

Je faisais en fait deux confessions : premièrement, une confession de ma parfaite guérison et de ma Rédemption en Christ, et deuxièmement que la Rédemption et la guérison n'étaient pas des réalités.

Alors est survenu un grand combat pour savoir qui aurait la suprématie dans ma confession, jusqu'à ce que j'apprenne à n'avoir qu'une seule confession.

Si je confesse que “mon Dieu pourvoira à tous mes besoins”, je ne dois pas annuler cette confession en ajoutant, “Oui, Dieu pourvoit à mes besoins, mais je n'arrive pas à payer mon loyer. Je n'arrive pas à payer la facture du téléphone”.

 

La foi reste ferme dans la confession de la Parole.

 

La Connaissance Sensorielle maintient ferme la confession des preuves physiques.

Si j'accepte la preuve Physique contre la Parole de Dieu, j'annule la Parole en ce qui me concerne.

Mais je maintiens ferme ma confession que la Parole de Dieu est vraie, que par Ses meurtrissures je suis guéri, que mon Dieu pourvoit à tous mes besoins.

Je maintiens ferme cette confession face aux contradictions apparentes, et Il est tenu de l'accomplir.

Beaucoup de croyants ont échoué quand les choses sont devenues difficiles, car ils avaient perdu leur confession.

Tant que le soleil brillait, leur confession était vigoureuse, forte et claire.

Mais quand la tempête est venue, les mises à l'épreuve sont survenues, et l'adversaire en a profité, et ils ont abandonné leur témoignage.

A chaque fois que tu confesses la maladie, ou la faiblesse ou l’échec, tu élèves l’ennemi au-dessus du Père, et tu détruis ta propre confiance en la Parole.

Tu dois maintenir ferme ta confession face à la défaite apparente.

Tu dois étudier la Parole jusqu'à ce que tu saches quels sont tes droits, et que tu les gardes fermement.

Certains font des confessions sans aucune fondation. Alors l'ennemi les balaye et les frappe méchamment.

Tu dois découvrir quels sont tes droits. Par exemple, tu sais qu'Il a dit : “Il a certainement porté mes maladies et mes souffrances”. Maintenant tu peux faire ta confession.

Oui, en toutes ces choses, je suis plus que vainqueur. C'est là-dessus que tu peux établir ta confession.

Celui qui est en moi est plus grand que celui qui est dans le monde”. Tu établis ta confession là-dessus.

Reste près de ta confession, quoi qu'il arrive, dans les bons et les mauvais jours. Tu sais que ta confession est selon la Parole.

Apocalypse 12:11, “Ils l'ont vaincu à cause du Sang de l'Agneau et à cause de la parole de leur témoignage”. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens