Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 12:30

Les voies de Dieu semblent souvent paradoxales pour l'esprit humain. Il dit : “Pour vivre, tu dois mourir. Pour gagner ta vie, tu dois la perdre. Pour être fort, tu dois d'abord être faible.”

 

Un des plus grands paradoxes dans tout cela : pour être vraiment libre, tu dois devenir esclave. Pour gagner la plus grande des libertés en Dieu, tu dois abandonner tous tes droits et devenir esclave du Seigneur Jésus Christ pour le reste de ta vie. C'est un glorieux esclavage de l'amour qui mène à la plus grande forme de liberté. C'est un renoncement volontaire à soi-même, causé par l'amour et l'affection et qui amène à considérer la servitude comme étant plus grande que la filiation.

 

En ces temps où le peuple de Dieu est obsédé par le fait de clamer ses droits aux bénédictions du Seigneur, cela nous profiterait à tous de permettre au Saint-Esprit d'ouvrir nos yeux. Il pourrait ainsi nous montrer un endroit au delà de tout ce que nous avons déjà pu découvrir. Bien sûr, c'est un ordre divin que de recevoir de la main de Dieu toutes les bonnes choses qu'il a en réserve, et aucun de ses enfants ne doit se sentir coupable des bénédictions qui lui sont accordées.

 

Cependant, nous avons besoin de voir qu'il existe quelque chose de meilleur que la prospérité et les bénédictions. Quelque chose de bien plus gratifiant que tout ce qu'il nous accorde chaque jour.

 

Etre un esclave, c’est entrer dans le sacerdoce du service du maître. C'est ce qui est décrit dans ces merveilleux versets :

 

« Si tu achètes un esclave hébreu, il servira six années ; mais la septième, il sortira libre, sans rien payer. S'il est entré seul, il sortira seul ; s'il avait une femme, sa femme sortira avec lui. Si c'est son maître qui lui a donné une femme, et qu'il en ait eu des fils ou des filles, la femme et ses enfants seront à son maître, et il sortira seul.

Si l'esclave dit : J'aime mon maître, ma femme et mes enfants, je ne veux pas sortir libre, alors son maître le conduira devant Dieu, et le fera approcher de la porte ou du poteau, et son maître lui percera l'oreille avec un poinçon, et l'esclave sera pour toujours à son service. »(Exode 21:2-6)

 

Ces versets nous montrent combien Dieu se préoccupent des esclaves et des serviteurs. En filigrane, on y trouve le portrait de l'esclave du Seigneur Jésus Christ.

 

Christ est le maître et nous sommes les serviteurs pour qui la liberté a été acquise. La croix est le sabbat de Dieu, l'année de relâche pour tous les prisonniers, les captifs, les esclaves, les serviteurs; et nous tous qui avions été achetés sous la Loi et avons été libérés par la grâce !

 

Nous sommes libérés du péché mais, par choix, nous sommes esclaves de Christ pour toujours.

 

David Wilkerson http://www.worldchallenge.org/

 

 

Tout en lisant cet article que j'ai apprécié, d'autres versets me sont venus à l'esprit. Tout cela m'a fait réfléchir et poussé à quelques commentaires personnels.

 

 

Rien n'est plus terrible que l'exploitation de l'homme par l'homme. L'esclavagisme sous sa forme historique a cessé officiellement pour être remplacé par bien d'autres formes d'esclavagisme.

 

Notre quotidien atteste et prouve que l'humanité entière est soumise au prince des ténèbres qui contrôle le monde entier sauf ceux et celles qui ont été transféré dans le royaume de Jésus-Christ.

 

Actes 26 : 18 Pour leur ouvrir les yeux, et les faire passer des ténèbres à la lumière, et de l’empire de Satan à Dieu, afin que par la foi en moi, ils reçoivent la rémission des péchés, et qu’ils aient part à l’héritage des saints.

Colossiens 1:13 Qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres, et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien–aimé,

 

La domination reste toutefois sous l'influence du prince de la puissance de l’air, cet esprit qui agit maintenant dans le monde et les fils de la rébellion.

1 Jean 5:19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est plongé dans le mal.

Les royaumes de cette terre sont en sa possession.

Matthieu  4 : 8 Le diable le mena encore sur une montagne fort haute, et lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire ; 9 et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si, te prosternant, tu m’adores.

 

Dieu ordonne que nous soyons fort mais pas par nos propres forces.

Notre force est lorsque nous nous confions en Lui. Voilà pourquoi il n' y a pas de contradictions dans ce que D Wilkerson écrit dans son article : «  Il dit : “Pour vivre, tu dois mourir. Pour gagner ta vie, tu dois la perdre. Pour être fort, tu dois d'abord être faible.”

 

Psaumes 68:28 Ton Dieu a ordonné ta force. Affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous !

 

Psaumes 71:3 Sois pour moi un rocher de retraite, où je puisse toujours me retirer ; tu as ordonné que je sois sauvé ; car tu es mon rocher et ma forteresse.

 

Esaïe 40:31 Mais ceux qui s’attendent à l’Éternel reprennent de nouvelles forces. Les ailes leur reviennent comme aux aigles. Ils courront, et ne se fatigueront point ; ils marcheront, et ne se lasseront point.

 

C'est aussi le cas du paralytique, qui trouve sa force pour marcher dans la foi en Jésus qui lui ordonne de se lever et de marcher.

Jean 5:8 Jésus lui dit : Lève–toi, emporte ton lit, et marche.9 Et aussitôt l’homme fut guéri ; et il prit son lit, et marcha. Or, ce jour–là était un sabbat.

 

Idem dans ce récit, le paralytique trouve sa force dans le nom de Jésus et les paroles de Pierre qui manifesta l'autorité de son, Seigneur.

Actes 3:6 Alors Pierre lui dit : Je n’ai ni argent, ni or ; mais ce que j’ai, je te le donne ; au nom de Jésus de Nazareth, lève–toi et marche.7 Et l’ayant pris par la main droite, il le leva ; et à l’instant la plante de ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ;8 Et sautant, il se tint debout, et marcha, et il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant et louant Dieu.

 

L'accomplissement se Sa force se concrétise lorsque nous diminuons et queLui grandit en nous.

 

Jean 3:30 Il faut qu’il croisse, et que je diminue.

 

2 Corinthiens 12:9 Mais il m’a dit : Ma grâce te suffit ; car ma force s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc plus volontiers dans mes infirmités, afin que la force de Christ habite en moi.

10 C’est pourquoi je me complais dans les infirmités, dans les opprobres, dans les misères, dans les persécutions, dans les angoisses pour le Christ ; car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort.

 

1 Corinthiens 7:22 Car l’esclave qui a été appelé par le Seigneur, est l’affranchi du Seigneur ; de même aussi, l’homme libre qui a été appelé, est l’esclave de Christ.

Ce renoncement volontaire à soi-même, causé par l'amour et l'affection est la plus belle chose qui soit . Ce doux paradoxe m'émeut et me donne une grande reconnaissance envers Dieu. Sans cette servitude voulue, sans prendre le joug doux est léger de Jésus nous ne pouvons pas vivre toute les dimensions de notre filiation divine. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens