Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 16:28

Écrit par Philippe Dehoux 

La musique chrétienne

Sujet tabou entre tous ! Pouvons nous nous poser des questions sur l’inspiration et le bien fondé de toutes les musiques dites chrétiennes que nous entendons dans nos louanges sans que la majorité des enfants de Dieu ne nous « tombent dessus » à bras raccourcis ? Bien que ce sujet soir extrêmement sensible à aborder dans de nombreuses églises évangéliques et d’obédiences plus larges encore, je crois tout de même qu’il est d’une nécessité absolue de réfléchir de manière posée, sans laisser les débats houleux venir envenimer et ternir ce que l’Esprit Saint nous révèle à travers la Parole de Dieu.

Si nous sommes réellement enfants de Dieu, nous ne verrons alors, aucun inconvénient à ce que nous nous laissions enseigner par L’Esprit de Dieu à travers Sa Parole ! Et nous ne verrons donc aucun inconvénient à ce que le Seigneur puisse, peut être, corriger certaines de nos conceptions et de nos idées en la matière ! Si cela n’est pas le cas, nous pouvons alors, nous poser la question de savoir si c’est Dieu que nous aimons ou si notre propre personne n’est pas devenue l’idole qui a détrônée l’Eternel dans notre vie ?

Ce message est destiné à celles et ceux qui veulent vraiment servir leur Dieu en lui obéissant, l’aimant et le plaçant toujours à la première place dans leurs vies.

Que le Seigneur nous conduise dans la vérité par l’Esprit Saint qu’Il nous a donné. Plaçons nous dans un esprit de prière et humilions nous devant Dieu pour recevoir de Lui, Sa pensée.

L’humanité : Deux postérités !

Pour aborder la question de l’inspiration de la musique, il nous faut remonter à l’origine de l’humanité en nous reportant au livre de la genèse : « Puis Caïn sortit de la présence de l’Éternel et partit habiter dans la terre de Nod à l’est d’Éden. Caïn connut sa femme; elle devint enceinte et accoucha de Hénok. Il bâtit ensuite une ville et donna à cette ville le nom de son fils Hénok. A Hénok naquit Irad, Irad engendra Mehouyaël, Mehouyaël engendra Metouchaël, et Metouchaël engendra Lémek. Lémek prit deux femmes appelées l’une Ada et la seconde Tsilla. Ada accoucha de Yabal: c’est lui l’ancêtre des éleveurs nomades. Le nom de son frère était Youbal: c’est lui l’ancêtre de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. Tsilla, de son côté, accoucha de Toubal-Caïn, qui forgeait tous les outils de bronze et de fer. La soeur de Toubal-Caïn était Naama. » (Génese 4 :16 à 22)

« A Seth aussi il naquit un fils qu’il appela du nom d’Enosch. C’est alors que l’on commença à invoquer le nom de l’Éternel. » (Genèse 4:26)

Ces deux passages du livre de la Genèse, nous révèlent que l’humanité s’est divisée en deux postérités distinctes.

Premièrement celle de Caïn qui, une fois qu’il a tué son frère et s’est endurci dans la rébellion contre Dieu, sort de la présence de l’Eternel. Il devient donc non plus un fils de Dieu, mais un fils du diable qui vit en dehors de la présence de Son créateur et qui doit trouver ses ressources en dehors de Lui. En Caïn se répand le germe de la postérité de la terre c'est-à-dire de cette terre que Dieu a vouée à la malédiction. « …provenant de cette terre que l’Eternel a maudite. » (Genèse 5:29) En lui se perpétue la nature Adamique de l’humanité (rappelons qu’Adam signifie : Être humain issue de la terre), cette nature en rébellion contre Dieu et ses commandements. La Bible jette un trait de lumière sur ce qui caractérise la postérité de Caïn qui veut trouver ses ressources en elle-même. « Ada accoucha de Yabal: c’est lui l’ancêtre des éleveurs nomades. » L’homme subvient à ses besoins en nourriture par ses propres forces et par un système qu’il met en place, l’élevage d’animaux. « Le nom de son frère était Youbal: c’est lui l’ancêtre de tous ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. » Ce passage nous montre que le besoin de satisfaire l’âme de l’homme se trouve dans les arts que la pensée humaine procure. L’âme rebelle de l’homme ne veut et ne peut plus trouver sa satisfaction en Dieu, car la postérité de Caïn et Dieu sont devenus antagonistes. Et enfin, « Tsilla, de son côté, accoucha de Toubal-Caïn, qui forgeait tous les outils de bronze et de fer. » La maîtrise du travail des métaux a procuré à l’homme ses ressources technologiques pour vivre et se défendre. Dans ce texte de la Genèse, nous est résumé ce qu’est l’humanité qui a rejeté Dieu. Depuis lors, toutes les civilisations et toute l’histoire de l’homme (Adamique) nous parlent d’une humanité qui pense, invente, cherche et vit en dehors de la présence de Dieu. Elle croit être libre du joug de Dieu et elle ne se rend pas compte qu’elle s’est placée sous celui de satan. Il n’y a pas de voie neutre, soit nous sommes en Dieu, soit en satan, soit nous sommes inspirés par l’Esprit de Dieu, soit par satan. Nous faire croire que nous pouvons nous tenir dans une position de neutralité est une des meilleurs armes dont dispose satan pour nous tromper et nous séduire.

Deuxièmement, nous avons la postérité de Seth. Le nom de Seth signifie : « compensation », « mis à la place ». La Bible nous montre très clairement que Seth a été donné à Adam et Eve en remplacement d’Abel tué par son frère Caïn. Abel été agréable à Dieu, car contrairement à son frère, il n’a pas essayé d’occulter l’état de rébellion dans lequel les hommes été tombés. Il avait compris en demeurant dans la présence de Dieu que le prix de cette rébellion était l’effusion de sang. C’est pourquoi il offrit en sacrifice un agneau sans défaut.

De plus, par sa mort, Abel préfigure le sacrifice de Jésus sur la croix. Dieu donne donc Seth en compensation d’Abel. En lui, la lignée ou la postérité d’Abel se perpétue. La Bible nous dit qu’il naquit à Seth un fils qu’il nomma Enosh. Enosh signifie : Homme. Dans ce nom ne réside plus la notion de terre. Cette postérité représente ceux qui sont de Dieu, ceux qui sont nés de l’Esprit de Dieu, les fils de Dieu. C’est d’ailleurs, à la naissance d’Enosh que le Nom de l’Eternel commença à être invoqué sur la terre. « A Seth aussi il naquit un fils qu’il appela du nom d’Enosch. C’est alors que l’on commença à invoquer le nom de l’Éternel. » (Genèse 4:26)

Nous venons de voir succinctement, les deux postérités qui se répandent sur la surface de la terre. La postérité de Caïn qui vit en dehors de la présence de Dieu et celle d’Abel, en Seth, qui invoque le Nom de l’Eternel, qui vit pour être témoin de la nature divine dans la création et qui revendique au Nom de Dieu la terre qui Lui appartient de droit, car Dieu est le créateur et satan l’usurpateur. Peut être ne voyez vous pas l’intérêt de développer cet aspect de la Parole de Dieu afin de réfléchir sur le bien fondé de toutes les musiques dites chrétiennes que nous entendons dans nos églises ? Nous verrons un peu plus loin que ce développement trouve toute sa place en la matière. Je voudrais que nous retenions juste cette réalité de ces deux postérités.

Satan avant sa chute.

Penchons nous quelques instant sur ce chérubin glorieux qui se nomme aujourd’hui « shatan » ou « satan » qui signifie : « ennemi » ou « adversaire ». Pour ce faire prenons ce texte du livre d’Ezechiel : « Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu. Tu étais recouvert de pierres très précieuses de toutes les espèces: rubis, topaze et diamant, chrysolithe et onyx, jaspe, saphir, escarboucle, émeraude. Tes tambourins, tes fifres étaient d’or ouvragé, ils furent préparés le jour même où tu fus créé. Or, je t’avais placé avec un chérubin ayant rôle de protecteur; c’est pourquoi je t’ai oint sur ma montagne sainte. C’est là que tu étais. Tu allais et venais au milieu de ces pierres aux feux étincelants. Tu as été irréprochable dans toute ta conduite depuis le jour où tu as été créé, jusqu’à ce que le mal se soit trouvé chez toi. » (Ezechiel 28 : 13 ; 15)

Dans ce passage, le prophète Ezechiel prophétise sur le roi de Tyr qui typifie l’ennemi de Dieu c'est-à-dire satan. A travers le souverain de Tyr, Dieu révèle aux hommes par la bouche de son serviteur les réalités célestes concernant la création du chérubin Lucifer (traduction latine du nom de ce chérubin dont la signification est : « porteur de la lumière ») et de son rôle. Ce texte nous révèle la gloire de ce chérubin, tout nous parle de sa splendeur. Mais il y’a une chose qui nous intéresse tout particulièrement dans cette étude, c’est ce passage : « Tes tambourins, tes fifres étaient d’or ouvragé, ils furent préparés le jour même où tu fus créé » La Bible nous révèle que les instruments de musiques furent préparés pour le jour de la création de Lucifer. Je crois profondément que ce chérubin, Lucifer, avait entre autre pour mission de glorifier Dieu par la musique et les cantiques ! Hélas, ce chérubin couvert de gloire s’est enorgueillit de sa beauté et Dieu prononce sur lui ce jugement : « Par l’importance de ton commerce Tu as été rempli de violence et tu as péché; Je t’exclus de la montagne de Dieu Et je te fais disparaître, chérubin protecteur, Du milieu des pierres ardentes. Ton coeur est devenu arrogant à cause de ta beauté, Tu as corrompu ta sagesse par ta splendeur; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. Par la multitude de tes fautes, Par l’injustice de ton commerce Tu as profané tes sanctuaires; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, Je te réduis en cendre sur la terre Aux yeux de tous ceux qui te regardent. » (Ezechiel 28 : 16 à 18)

Oui Lucifer, le porteur de lumière a voulu s’élever au rang de Dieu en voulant être la lumière ! Mettons ce Nom de Lucifer, porteur de lumière, en comparaison avec Jésus dont l’apôtre Jean disait : « Tout a été fait par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas accueillie. » (Jean 1 : 3 à 5)… « C’était la véritable lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a pas connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçue; mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » (Jean 1 : 9 à 13)

Par son orgueil et sa rébellion, Lucifer est devenu satan, l’ennemi ! Il est sortit de la présence de Dieu, lui en premier « Je t’exclus de la montagne de Dieu » et il en a fait sortir Caïn et toute sa postérité, par la suite. « Puis Caïn sortit de la présence de l’Éternel… »

Ce chérubin déchu qui avait à son service les instruments de musique, n’inspirerait il pas les musiques et les chants de la postérité de Caïn ?

Les cantiques dans la Bible

Ne pensons surtout pas que la musique n’a aucun effet sur notre être spirituel ! Nous voyons à plusieurs reprises l’importance des cantiques dans les lieux célestes : Les psaumes, le cantique de Moïse, celui de Débora etc. Regardons les textes suivants : « Ils chantent un cantique nouveau devant le trône et devant les quatre êtres vivants et les anciens. » (Apocalypse 14:3)

« Ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau: Tes oeuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations! » (Apocalypse 15:3)

« Chantez à l’Éternel un cantique nouveau, Sa louange depuis le bout du monde, Vous qui voguez sur la mer Et vous qui la remplissez, Les îles et leurs habitants! » (Esaïe 42:10)

Chaque créature créée par Dieu a pour vocation de glorifier le Seigneur et l’adorer. Les êtres célestes ne cessent de louer et de rendre gloire à l’Eternel. Nous avons-nous aussi étaient crées pour que par notre vie et notre obéissance nous rendions gloire au Dieu très haut sur la terre. Le vecteur de notre adoration est le cantique. A chaque haut fait de Dieu, les hommes ou les êtres célestes entonnent un cantique à la gloire de l’Eternel. « Ils chantent le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau: Tes oeuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations! »

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de recevoir le livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu, par ton sang, des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation… » (Apocalypse 5:9)

Dans nos cultes d’adoration, les cantiques ont toute leur place : «entretenez-vous par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels; chantez et célébrez le Seigneur de tout votre cœur » (Ephésiens 5:19)

« Que faire donc? Je prierai par l’esprit, mais je prierai aussi avec l’intelligence; je chanterai par l’esprit, mais je chanterai aussi avec l’intelligence. » (1 Corinthiens 14:15)

L’important étant que nos cantiques soient inspirés et conduis par l’Esprit de Dieu. «…des cantiques spirituels » N’oublions jamais que nos cantiques doivent être le reflet d’une adoration intérieure, adoration qui trouve son origine dans notre consécration au Seigneur et dans notre obéissance à Sa Parole et à Sa volonté.

L’inspiration de la musique.

Nous avons dit que satan était, avant sa chute, un chérubin qui avait à son service les instruments de musique afin de glorifier Dieu. Seulement, depuis sa rébellion, il n’a qu’une seule obsession c’est d’être lui-même adoré. « Le diable le (Jésus) transporta encore sur une très haute montagne. Là, il lui montra tous les royaumes du monde et leur magnificence. Puis il lui dit: "tout cela, je te le donnerai si tu te prosternes devant moi pour m’adorer. " (Matthieu 4 : 8 ; 9)

Il veut usurper la place qui revient à Dieu et être adoré par les créatures de l’Eternel. Nous avons également vu que satan a réussi à entraîner toute une postérité des hommes à sa suite. Ce qu’il fait maintenant c’est inspirer les hommes rebelles pour détruire l’œuvre de Dieu et se glorifier. Pour ce faire, il utilise entre autre, la musique pour arriver à ses fins. Peut on réellement dire que satan inspire les musiques de la postérité de Caïn ? Je crois que des déclarations de certains musiciens eux-mêmes répondront à cette question.

« J'étais dirigé et commandé par un pouvoir étranger. Le pouvoir des ténèbres... dont beaucoup de personnes ignorent l'existence. Le pouvoir du Diable. Satan ». Little Richard

« Je sais que les Beatles connaîtront le succès comme aucun groupe ne l’a encore connu. Je le sais très bien, car pour ce succès, j’ai vendu mon âme au diable. » John Lennon à R. Coleman (en 1962) (Coleman, Ray, Lennon p.256)

« Le christianisme est appelé à disparaître, il va diminuer jusqu'à s'évanouir. Je ne tiens pas à en discuter. J'ai raison et l'avenir le prouvera. Nous sommes plus populaires que Jésus-Christ à présent. J'ignore qui des deux disparaîtra le premier, le Rock'N'Roll ou le Christianisme ». John Lennon (San Francisco Chronicle, 13 Avril 1966, p.26)

« Ils sont complètement antichrists. Je veux dire que moi aussi je suis antichrist mais eux(les beatles) le sont tellement qu'ils me choquent » Derek Tylor (agent de presse des Beatles) (Saturday Evening Post, 08/08/1964)

A la remise des MTV Awards en 1992, en direct, le groupe Red Hot Chili Peppers a commencé à exprimer leurs remerciements par ces mots : « Avant tout, nous voulons remercier Satan »...

« Je pense que chaque fois que les gens écoutent mon nouvel album, que cela détruira Dieu dans leurs têtes… » (huH, octobre 1996, p.37) Marylin Manson

Dans la pochette de son album il est écrit ceci : « Avertissement : la musique de Marilyn Manson contient des messages qui tueront Dieu dans vos esprits adolescents. Vous pourriez donc en arriver à vouloir tuer votre maman et votre papa et, éventuellement dans un acte désespéré vous suicider. »

« J’espère que l’on se souviendra de moi comme de celui qui a mis fin au christianisme. » (Spin Magazine, août 1999, p. 34) Marylin Manson

« Je ne sais pas si quelqu’un a réellement compris ce que nous essayons de faire, de piéger les gens. Une fois que nous les avons, nous pouvons leur transmettre notre message. »

(Hit Parader, octobre 1999, p. 22) Marylin Manson

« Une ambiance est en train de se créer par la musique, parce que la musique est quelque chose de spirituel en soit. On peut hypnotiser les gens avec la musique et quand les gens se trouvent dans leur moment le plus faible, vous pouvez prêcher dans leur subconscient tout ce que vous désirez dire. » Jimmy Hendrix

 

Et enfin, Anton Lavey, le grand prêtre de l’église de satan, successeur du fondateur de cette église, Aleister Crowley, qui se disait être la l’incarnation de la bête 666. Anton levey était l’ami de nombre de chanteurs et d’acteurs, il avait notamment comme disciple Marylin Manson. Il déclarait lors d’une interview : « Les rythmes peuvent essentiellement conduire à la sensualité… c’est un peu comme une relation sexuelle, parfois, dans une relation plus lente la charge émotionnelle et plus forte . » « A travers ces rythmes et instruments, je dis bien instruments, je ne prends pas ça à la légère »

Lors de cette interview, anton lavey expliquait comment il recherchait les rythmes et les mélodies pour inciter les auditeurs à la sensualité et à la débauche sexuelle.

Faut il plus d’exemples pour être convaincu de l’inspiration satanique de beaucoup de musiques ? Nous voyons bien que nombre de chanteurs déclarent ouvertement leur volonté de glorifier satan à travers leurs « œuvres » et confesse sans fard, l’inspiration satanique de leurs mélodies, rythmes et paroles ! Leurs revendications à l’appartenance à satan se trouvent même dans les noms de leurs groupes : le groupe français 666, AC/DC (antichrist, death to Christ), black sabbath ou encore demon !

Oui la postérité de Caïn n’est plus seulement sortie de la présence de Dieu, mais elle s’est soumise à un autre dieu, satan, et ses chants sont à la gloire de ce dieu usurpateur.

Le mélange.

«Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ce fut parmi elles qu’ils choisirent leurs femmes. » (Genèse 6:2)

Il nous faut ici, clarifier un point important. Certains enseignements répandent l’idée fausse, que les fils de Dieu dans ce texte de la genèse sont des anges qui auraient choisis des filles des hommes pour en faire leurs femmes. Cet enseignement ne peut tenir au regard de la Parole même de Jésus qui déclarait aux saducéens : « Jésus leur répondit: Vous êtes dans l’erreur, parce que vous ne comprenez ni les Écritures, ni la puissance de Dieu. Car à la résurrection, les hommes ne prendront pas de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel. » (Matthieu 22 : 29 ; 30)

Le terme de fils de Dieu, dans la Bible, peut se rapporter soit à des créatures célestes, «Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l’Éternel, et Satan vint aussi au milieu d’eux. » (Job 1:6) soit à l’homme, comme dans notre texte de la Genèse. Dans ce passage, il s’agit de la postérité d’Abel, les fils de Dieu, qui trouvèrent parmi les filles de la postérité de Caïn leurs femmes. Un mélange se fit donc entre les deux postérités alors même qu’elles sont antagonistes par nature. Lorsque les enfants de Dieu se « mêlent » à la descendance de Caïn, c'est-à-dire au monde, il y’a toujours une réaction de Dieu. La suite du chapitre 6 de la Genèse nous le montre clairement. « Alors l’Éternel dit: car celui-ci n’est que chair, et ses jours seront de 120 ans. » (Genèse 6 : 3) Dieu prononce tout de suite un jugement sur cet acte de mélange, premièrement Son Esprit se retire du milieu de son peuple : « Mon Esprit ne restera pas toujours dans l’homme ». Lorsque Israël s’éloignait de Dieu « La gloire du Dieu d’Israël s’éleva du chérubin sur lequel elle était et se dirigea vers le seuil de la Maison » (Ezechiel 9 : 3) L’Esprit de l’Eternel s’en allait du temple à cause du péché du peuple. Quand nous voulons nous conformer au monde, la communion avec Dieu se rompt tout de suite, car « l‘amour du monde est inimitié contre Dieu » (Jacques 4 : 4)

Deuxièmement, la puissance de vie est soit limité, soit enlevée : « ses jours seront de 120 ans. ». Les hommes vivaient très longtemps avant cet épisode, regardez les généalogies de la genèse, mais lorsque le mélange se fit entre les deux postérités, Dieu ordonna que la vie des hommes soit limitée à 120 ans. Peut être me direz vous que ce mélange eut un effet bénéfique sur l’humanité puisque la Bible dit : « C’était l’époque où il y avait des géants sur la terre, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu’elles leur eurent donné des enfants: ce sont là les héros des temps anciens. » (Genèse 2 : 4) A vue humaine oui, mais regardons plus loin dans le texte : « L’Éternel vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre; et que chaque jour son coeur ne concevait que des pensées mauvaises. L’Éternel regretta d’avoir fait l’homme sur la terre, et son coeur fut affligé. » (Genèse 2 : 5 ; 6).

Ne pensons pas que si nous utilisons les armes, les pensées et les techniques du monde, nous attirerons le monde à Christ, c’est l’inverse qui se produira c’est nous qui serons éloignés de Dieu par notre compromission. La raison en est simplement que Dieu retire Son Esprit et limite la vie spirituelle en nous. La finalité de ce mélange à était la dépravation de tous les hommes !

Lorsque les églises font entrer les méthodes du monde en son sein pour soit disant « évangéliser » le monde, elles trouvent dans la postérité de Caïn des filles à leur goût ! Soyons honnêtes devant le Seigneur, voyons nous la puissance de la vie du Christ au milieu de nos églises ? Le monde est il frappé par la manifestation de cette Vie ? Ou bien, nos assemblées sont elles dans une dépression spirituelle, cherchant désespérément « ce réveil » qui manifestera la gloire de Dieu ? Peut on s’attendre honnêtement à une intervention de Dieu en ce sens lorsque dans nos cultes d’adoration, les rythmes, les mélodies, en une phrase, la musique du monde inspirée par satan se font entendre dans nos églises ? Au regard de ce que nos venons de méditer est il bien séant d’entendre du « heavy metal chrétien », du « rock chrétien » ou du « hard rock chrétien », même si le Nom de notre bien Aimé Seigneur se trouve dans les paroles de ces chansons ? Peut on accepter que la musique que les serviteurs de satan font puisse être utilisé pour glorifier Dieu ? La question importante que nous devons nous poser, est à mon sens, quand nous sommes dans nos cultes d’adoration, qui adorons nous réellement ? Je ne dis pas que nous adorons l’ennemi de Dieu consciemment, mais si nous utilisons se que satan nous propose pour nous séduire, soyons certain que son objectif est de détourner notre adoration de Dieu pour l’attirer à lui !

Je crois profondément que nous sommes entré depuis plusieurs décennies maintenant dans ce temps de l’apocalypse : « Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore, que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint soit encore sanctifié! » (Apocalypse 22:11)

Enfants de Dieu, réfléchissons à nos actions dans le sein de nos églises, ne permettons pas que satan vienne y mettre son empreinte. Plaçons nous devant le Seigneur et demandons lui de nous éclairer sur tout ce qui se fait dans nos assemblées pour qu’Il nous révèle ce qui doit être enlevé et chassons ce qu’Il nous aura montré sans état d’âme. Là où le Christ demeure, satan ne peut subsister, mais si nous nous endurcissons dans notre volonté de nous mélanger au monde, alors c’est le Seigneur qui se retirera et nous serons cohéritiers non pas du royaume de Dieu, mais de la malédiction qui repose sur la postérité de Caïn, sur le monde ! La finalité du mélange des deux postérités dans la Genèse a mené l’humanité au déluge. Ne croyons pas que Dieu acceptera que ses enfants se prostituent avec le monde et son ennemi ! Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens