Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 07:43

Je publie cet article avant de sortir mon dernier article sur la loi de Moïse non abolie mais accomplie par la loi de Christ, car il éclaircit et peut dissiper la confusion faite sur la loi en général.  NP

 

 

La Torah avant La Torah

Ruth Administratrice le Mer 29 Aoû - 3:41

http://messianique.forumpro.fr/t2561-torah-orale-ou-torah-ecrite#25581

 

Une question peut se poser.

Les patriarches depuis Adam suivaient-ils Les Commandements de Dieu ?

Si oui quels étaient ces Commandements ? Alors que Moïse n'avait pas encore reçu La Torah Ecrite au Mont Horeb.

 

Tout d'abord il nous faut considérer ce qu'est la Torah de Dieu ?

 

La Torah de Dieu est la Pensée de Dieu, ce que Dieu Considère être bien ou mal.

 

Donc lorsqu'on sait cela on peut affirmer que la Torah est Eternelle car Elle est la Pensée de Dieu et tout comme Dieu, la Pensée de Dieu est Eternelle car Elle est en Dieu.

 

Nous avons plusieurs preuves Bibliques que Dieu Instruisit Ses serviteurs soit par la transmission d'Adam et Eve à leur descendance soit de vive voix.

 

Par exemple pour l'alimentation, on voit qu'il est évident que les lois alimentaires et sacrificielles étaient déjà connu et suivis par les Patriarches.

 

Par exemple Abel savait quel animal offrir à Dieu en sacrifice.

Il offrit un animal pur. Comment savait-il distinguer les animaux purs qui devaient être offerts à Dieu ? Soit par ses parents soit par Dieu Lui-Même qui lui avait dit.

 

Genèse 4:3-4 Or, il arriva au bout de quelque temps que Caïn offrit à YHWH (L'Eternel) en oblation des fruits de la terre; Et qu'Abel aussi offrit des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. Et l'Eternel eut égard à Abel et à son oblation.

 

Prenons l'exemple de Noé.

 

Genèse 7:1-2 YHWH (L'Éternel) dit à Noé: "Entre, toi et toute ta famille, dans l'arche; car c'est toi que j'ai reconnu honnête parmi cette génération." De tout quadrupède pur, tu prendras sept couples, le mâle et sa femelle; et des quadrupèdes non purs, deux, le mâle et sa femelle.

 

Pour choisir parmi les quadrupèdes purs, Noé devait forcemment connaître les viandes pures et impures. Notons que Noé offrit aussi des sacrifices à YHWH (L'Eternel)

 

Genèse 8:20 Noé érigea un autel à YHWH (L'Éternel); il prit de tous les quadrupèdes purs, de tous les oiseaux purs, et les offrit en holocauste sur l'autel.

 

donc Noé connaissait la différence entre les animaux purs et les animaux impurs.

Comment le savait-il puisque La Torah Ecrite n'avait pas encore été donnée à Moïse ?

 

Deux seules explications, cela leur a été transmis par leur parents qui le tenaient de leur parents depuis Adam et Eve ou bien Dieu leur a dit de vive voix.

 

Donc il est évident qu'Adam et Eve, Noé, Avraham... ceux qui ont été des serviteurs de Dieu mangeaient kasher. Comment imaginer qu'Avraham qui reçu YHWH (L'Eternel) et les deux anges sous sa tente ne connaissait pas quoi leur offrir comme viande entre le pur et l'impur.

 

Genèse 18:1-8 Puis YHWH (L'Eternel) apparut à Abraham dans les plaines de Mamré, comme il était assis à la porte de sa tente pendant la chaleur du jour. Car, levant ses yeux, il regarda, et voici, trois hommes parurent près de lui; et dès qu'il les eut aperçus, il courut au-devant d'eux, de la porte de sa tente, et il se prosterna en terre; Et il dit Mon Seigneur, je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, la tente de ton serviteur. Qu'on prenne, je vous prie, un peu d'eau, et lavez vos pieds; cependant reposez-vous sous un arbre. Et j'apporterai un morceau de pain, afin de fortifier votre cœur, ensuite vous passerez outre; car c'est pour cela que vous êtes venus vers votre serviteur. Et ils dirent: Fais ce que tu as dit. Abraham donc s'en alla en hâte dans la tente vers Sara, et lui dit Hâte-toi, prends trois mesures de fleur de farine, pétris-les, et fais des gâteaux. Puis Abraham courut à son troupeau, et il y prit un veau tendre et bon, et il le donna à un serviteur, qui se hâta de l'apprêter. Ensuite il prit du beurre et du lait, et le veau qu'on avait apprêté, et il le mit devant eux. Il se tenait auprès d'eux sous l'arbre, et ils mangèrent.

 

Mais les patriarches avaient-il connaissance de toute La Torah telle que nous là connaissons aujourd'hui comme elle fut donnée par écrit à Moïse ?

 

Disons qu'ils connaissaient La Torah en partie mais pas complètement telle qu'elle fut complétée par la suite par Dieu, car au fur et à mesure, Dieu donna de nouveaux Commandements qu'Il ne leur avait pas encore donné.

 

Il faut bien comprendre que La Torah de Dieu non écrite au temps d'Avraham avait été donnée en partie oralement soit par La Voix de Dieu soit par Adam et Eve à qui Dieu l'avait transmis, Adam et Eve qui l'ont ensuite transmis à leur descendance comme pour l'alimentation qui était observé conformément à des versets clairs dans La Torah à ce sujet, Noé sachant discerner les animaux purs des animaux impurs.

 

Concernant le Shabbat, je pense qu'il était observé par les patriarches car transmis depuis le jardin d'Eden mais je m' appuis ici sur ma propre conviction, je ne peux l'affirmer avec des versets Bibliques car tout n'est pas dit dans La Torah bien que l'on voit que dans certains pays le sabbat a été transmis traditionnellement sans que ces peuples n'aient forcément eu connaissance de La Torah Ecrite, ce qui irait dans le sens de ce que je crois.

 

Il est aussi évident que d'autres prescriptions Torahiques comme les lois morales de La Torah étaient suivis par les patriarches qui suivirent Dieu car cela leur avait été transmis par Adam et Eve ou par Dieu Lui-Même qui leur avait parlé de vive voix.

 

Pour la circoncision elle n'est arrivée qu'avec Avraham, pour les fêtes de Dieu dans La Torah, elle n'ont été prescrites qu'après la sortie d'Egypte au Mont Sinaï car elles sont en lien avec la libération d'Egypte et le pays promis. Donc des rajouts ont été apportés au Mont Sinaï afin que le peuple ait par écrit ce qu'il connaissait déjà en partie oralement mais qu'il ne possédait pas en totalité. Car il faut bien se dire que La Torah, c'est ce que Dieu pense et bien qu'Il ne l'avait pas mis par écrit de tous temps, cette Loi existait bien dans Le Coeur et La Pensée de Dieu qu'Il transmettait oralement.

 

Nous constatons aussi qu'avant que La Torah Ecrite ne fut donnée au Mont Sinaï, Avraham prit pour femme sa soeur Sarah alors que cela fut interdit par la suite par YHWH (L'Eternel) dans La Torah Ecrite.

 

Dans les temps d'Avraham, Dieu autorisa les mariages entre frères et soeurs pour que l'espèce humaine se multiplie sur la face du globe.

 

Car comment Seth fils d'Adam et Eve aurait eu des enfant s'il n'avait pas pris pour femme une de ses soeurs ? Et ainsi de suite... Cela était inévitable. Dieu l'a donc autorisé pendant une période de temps déterminé. Et Avraham était dans cette période de temps. Dans la généalogie, Avraham vient peu de temps après Noé où cette règle est naturelle au sein des peuples en ces temps-là, tout simplement car cette coutume est transmise depuis le jardin d'Eden en vu de peupler la terre.

 

Puis, lorsque Dieu Donna Sa Torah Ecrite, Il proclama l'interdiction de cette pratique.

Car les hommes n'avaient plus besoin de prendre leurs soeurs comme femmes pour procréer.

 

Ce qui était toléré par Dieu pendant un temps au vu de la nécessité du peuplement a été ensuite condamné par Dieu dans Sa Torah. Donc Avraham n'a pas transgressé la Loi de Dieu en vigueur en son temps qui ne comprenait pas ce Commandement comme Noé n'a pas transgressé la Loi de Dieu en vigueur en son temps qui ne comprenait pas la circoncision qui n'a été prescrite par Dieu qu'avec Avraham.

 

La Torah Finale Ecrite donnée à Moché (Moïse) au Mont Sinaï est Celle qui prévaut aujourd'hui car Dieu a donné Sa Torah Complète par écrit qui dans La Nouvelle Alliance du sang de Yéshoua, elle est gravée dans nos coeurs afin que nous là mettions en application.

 

Il faut savoir que le pharisianisme contre lequel Yéshoua (Jésus) s'est élévé, mettait en avant une Torah orale que les rabbins Juifs orthodoxes ont aujourd'hui préservé en grande partie.

 

C'est à dire il s'agit d'ériger au même niveau que La Torah écrite de YHWH (L'Eternel) = 5 Livres de Moché (Moïse), les enseignements oraux de ceux qu'ils appellent "les sages", qui pour beaucoup se trouvent dans la série d'ouvrages que l'on nomme "le talmud".

 

Le problème, c'est que bien que certaines traditions des Juifs orthodoxes n'entrent pas en contradiction avec La Torah de YHWH (L'Eternel) d'autre entrent en contradiction avec La Torah de YHWH (L'Eternel) et en alourdissent la pratique.

 

C'est ici ce que dénonçait Yéshoua (Jésus) disant :

 

Matthieu 23:4 Ils lient des fardeaux pesants, et les mettent sur les épaules des hommes, mais ils ne veulent pas les remuer du doigt.

 

Matthieu 15:3-9 Il (Yéshoua) leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition? Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi. C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.

 

Pour bien comprendre la dérive du Judaïsme par rapport à La Torah, il nous faut comprendre la pensée des pharisiens.

 

Le pharisaïsme est un courant de la pensée juive durant la période de la fin du deuxième Temple dont les adeptes sont appelés pharisiens. D'après Flavius Josèphe, ils représentaient l'une des trois grandes organisations religieuses en Eretz Israël à l'époque. Ils seraient les ancêtres du judaïsme rabbinique né à la suite de la destruction du Temple en 70 après J.C.

Le mot pharisien vient du terme hébreu péroushim (פרושים) qui signifie séparés. (...)

 

Maïmonide dans son commentaire de la mishna Haguiga 2:7 : « Ceux qui se gardent de l’impureté en toute circonstance, y compris lorsqu’ils réalisent des activités ordinaires – ne nécessitant pas d’être nécessairement en état de pureté ou de sainteté – sont appelés « péroushim ».

 

(...)

 

Leur capacité à faire évoluer le dogme juif tient au rôle qu'ils accordent à la Loi orale. En effet, ils vont au-delà du texte écrit et au nom de la tradition orale, révélée à Moïse en même temps que la Loi écrite selon eux, ils le précisent et l’enrichissent. Leur soumission à la Loi orale les place en opposants aux sadducéens, qui ont leur propre exégèse orale, et qui ne reconnaissent pas son autorité. Elle impliquera le développement de la synagogue comme lieu où l'on interprète la loi. Le pharisaïsme est ainsi à l'origine du rabbinisme et de la mise par écrit de la Loi orale dans le Talmud.

La Loi orale devient donc un objet d'étude plus important encore que le Pentateuque, puisque celle-ci condense et réunit tous les écrits du Tanakh au moyen d'études de la Guémara sur ces versets.

 

(...)

 

Les origines du pharisaïsme sont obscures. Il semblerait que cette idéologie ait lentement mûri au sein des générations de Scribes et de Sages associés aux travaux du Sanhédrin. Son affirmation comme mouvement conscient et organisé est dû à la révolte des Maccabées contre l'hellénisme apparu sous la domination syrienne au IIe siècle av. J. C..

Sous la domination hasmonéenne, les Pharisiens sont en compétition avec les Saduccéens pour la direction spirituelle de la Judée et du peuple juif. Ils semblent être un mouvement possédant une forte assise populaire constituée de fermiers et de citadins pieux. Au contraire, les Saduccéens semblent représenter les intérêts de la caste sacerdotale traditionnellement associée au pouvoir politique.

Lors de la destruction du Temple de Jérusalem par les Romains (70 ap.J.C) et de la dispersion des Juifs, seuls subsisteront les Pharisiens. Ils sont les seuls en effet à être en mesure de s'accommoder de la disparition du Temple et à disposer d'une structure alternative pour cultiver la tradition. Dès lors, le terme de pharisaïsme tombe en désuétude puisqu'il se confond avec le judaïsme.

 

Donc tout laisse à démontrer que le Judaïsme que nous connaissons découle du pharisianisme. Les descendants des pharisiens semblent incarnés par les Juifs orthodoxes de ce siècle, tous les autres courants du Judaïsme (conservateur, ect...) ayant calqué les traditions othodoxes.

 

Les péroushim פרושים "les séparés" (pharisiens) estiment devoir rester dans un état de pureté corporelle permanente en dehors de tout lien avec Le Tabernacle de Dieu alors que les lois de purification corporelle comme citées dans le chapitre 15 du Lévitique : après avoir toucher une femme menstruée sans rapport sexuel, après une pollution chez l'homme, après une relation sexuelle normale dans le couple en dehors des menstruations de la femme, après une gonorrhée chez l'homme sont liées au Tabernacle de Dieu.

 

Les pharisiens comme les Juifs orthodoxes aujourd'hui estiment devoir garder cet état de pureté permanent en dehors du Temple de YHWH (L'Eternel)

 

les Juifs orthodoxes ont rajouté beaucoup d'autres lois rituelles à celle de La Torah.

 

Les Juifs orthodoxes mélangent des rites de purification tirées de leur loi orale qui ne fait absolument pas parti de La Torah de Dieu avec les Commandements de purification dans La Torah relatifs au Temple de Dieu.

 

Par exemple, un fait montre bien l'incohérence de la doctrine orthodoxe avec celle de La Torah, celui concernant la purification après contact avec un mort.

 

Il est clair dans la Torah que sans la cendre de la vache rousse la personne n'est pas pure.

 

Nombres 19 L'Éternel parla à Moïse et à Aaron, et dit: 2 Voici ce qui est ordonné par la loi que l'Éternel a prescrite, en disant: Parle aux enfants d'Israël, et qu'ils t'amènent une vache rousse, sans tache, sans défaut corporel, et qui n'ait point porté le joug. 3 Vous la remettrez au sacrificateur Éléazar, qui la fera sortir du camp, et on l'égorgera devant lui. 4Le sacrificateur Éléazar prendra du sang de la vache avec le doigt, et il en fera sept fois l'aspersion sur le devant de la tente d'assignation. 5 On brûlera la vache sous ses yeux; on brûlera sa peau, sa chair et son sang, avec ses excréments. 6 Le sacrificateur prendra du bois de cèdre, de l'hysope et du cramoisi, et il les jettera au milieu des flammes qui consumeront la vache. 7 Le sacrificateur lavera ses vêtements, et lavera son corps dans l'eau; puis il rentrera dans le camp, et sera impur jusqu'au soir. 8 Celui qui aura brûlé la vache lavera ses vêtements dans l'eau, et lavera son corps dans l'eau; et il sera impur jusqu'au soir. 9 Un homme pur recueillera la cendre de la vache, et la déposera hors du camp, dans un lieu pur; on la conservera pour l'assemblée des enfants d'Israël,

afin d'en faire l'eau de purification. C'est une eau expiatoire. 10 Celui qui aura recueilli la cendre de la vache lavera ses vêtements, et sera impur jusqu'au soir. Ce sera une loi perpétuelle pour les enfants d'Israël et pour l'étranger en séjour au milieu d'eux. 11 Celui qui touchera un mort, un corps humain quelconque, sera impur pendant sept jours. 12 Il se purifiera avec cette eau le troisième jour et le septième jour, et il sera pur; mais, s'il ne se purifie pas le troisième jour et le septième jour, il ne sera pas pur. 13 Celui qui touchera un mort, le corps d'un homme qui sera mort, et qui ne se purifiera pas, souille le tabernacle de l'Éternel; celui-là sera retranché d'Israël. Comme l'eau de purification (avec la cendre de la vache rousse) n'a pas été répandue sur lui, il est impur, et son impureté est encore sur lui. 14 Voici la loi. Lorsqu'un homme mourra dans une tente, quiconque entrera dans la tente, et quiconque se trouvera dans la tente, sera impur pendant sept jours. 15 Tout vase découvert, sur lequel il n'y aura point de couvercle attaché, sera impur. 16 Quiconque touchera, dans les champs, un homme tué par l'épée, ou un mort, ou des ossements humains, ou un sépulcre, sera impur pendant sept jours. 17 On prendra, pour celui qui est impur, de la cendre de la victime expiatoire qui a été brûlée, et on mettra dessus de l'eau vive dans un vase. 18 Un homme pur prendra de l'hysope, et la trempera dans l'eau; puis il en fera l'aspersion sur la tente, sur tous les ustensiles, sur les personnes qui sont là, sur celui qui a touché des ossements, ou un homme tué, ou un mort, ou un sépulcre. 19.Celui qui est pur fera l'aspersion sur celui qui est impur, le troisième jour et le septième jour, et il le purifiera le septième jour. Il lavera ses vêtements, et se lavera dans l'eau; et le soir, il sera pur. 20 Un homme qui sera impur, et qui ne se purifiera pas, sera retranché du milieu de l'assemblée, car il a souillé le sanctuaire de l'Éternel; comme l'eau de purification n'a pas été répandue sur lui, il est impur. 21 Ce sera pour eux une loi perpétuelle. Celui qui fera l'aspersion de l'eau de purification lavera ses vêtements, et celui qui touchera l'eau de purification sera impur jusqu'au soir. 22 Tout ce que touchera celui qui est impur sera souillé, et la personne qui le touchera sera impure jusqu'au soir.

 

Il est un fait que nul sans Le Tabernacle de Dieu ne peut se purifier après le contact d'un mort car le sacrifice de la vache rousse est nécessaire. Tous les rites de purification sont liés au Tabernacle de Dieu afin de ne pas souiller son Saint Tabernacle. Ces rites de purification sont établis par Dieu pour celui ou celle qui doit se rendre à Son Tabernacle afin de ne pas souiller Le Tabernacle de Dieu car La Sainte Présence Physique de Dieu s'y trouvait mais ces rites de purification n'ont pas été établis pour être suivis si l'on ne se rend pas au Tabernacle de Dieu et pour preuve sans le sacrifice de la vache rousse la purification après contact d'un mort ne peut être conforme à ce que Dieu Exige.

 

Les Juifs orthodoxes pourront faire tous les rites du purification qu'ils veulent concernant le contact avec les morts, sans la cendre de la vache rousse, ils sont impurs.

 

De plus, il est triste que les Juifs orthodoxes refusent Le Sacrifice de Yéshoua (Jésus) qui peut expier toute leur impureté corporelle comme leur impureté de coeur.

 

Car voici la cohérence absolue de l'accomplissement de La Torah par Yéshoua (Jésus).

Par Yéshoua (Jésus) il est absolument possible de mettre en application TOUTE La Torah de YHWH (L'Eternel).

 

Car Yéshoua (Jésus) Est notre Souverain Sacrificateur qui entre dans Le Temple de Dieu dans le ciel qui n'est pas fait de main d'homme et Il présente pour nous son propre sang versé à la croix pour toutes nos impuretés et tous nos péchés. Ainsi en Lui nous appliquons parfaitement La Torah en gardant Tous Ses Commandements et tout ce qui est relatif au Temple Céleste, Il s'en charge pour nous en attendant que Son Troisième Temple soit sur terre et qu'Il vienne y habiter durant le millénium.

 

Beaucoup croient alors à tord en lisant ces paroles que la torah orale de Yéshoua (Jésus) aurait allégé La Torah Ecrite de YHWH (L'Eternel). Ceux qui s'appuient sur ce faux raisonnement croient que La Torah serait un Joug rude et difficile que Yéshoua (Jésus) enlèverait. Mais en réalité il est faux de faire croire que La Torah serait un Joug rude et pesant !

 

תּוֹרָה Torah signifie : enseignement, instruction

 

עֹל Ol signifie Joug

 

Au contraire La Torah de YHWH (L'Eternel) = Sa Parole Est la Religion de liberté décrite par Yaakov (Jacques) car elle nous libère du joug rude et des fardeaux lourds et pesants des hommes, de l'esclavage des fausses religions dont Yéshoua (Jésus) Est Venu nous libérer par Son Joug doux qui consiste à obéir aux commandements de YHWH en Esprit et en Vérité car les commandements de Dieu ne sont pas pénibles comme le confirme Yohanan (Jean) ci-dessous :

 

1Jean 5:3 Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements. et ses commandements ne sont pas pénibles

 

Il n'est pas difficile de garder les Commandements de Dieu pour celui ou celle qui aime Dieu car tout se résume ainsi : AIMER DIEU ! Et celui ou celle qui L'aime Lui obéit et se met sous Son Joug.

 

Jacques 1:22-25 Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était. Mais celui qui aura plongé les regards dans la religion parfaite (loi sans article défini), la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l' oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vivi 27/02/2013 09:56

vaste de sujet l'ethique et la bible!! nous devons cependant toutes nos réponses au sein de celle ci demandons la sagesse et la connaissance et surtout l'amour la justice pour comprendre et mener à
bien nos entreprises (action d'entreprendre) merci

Didier Sion 06/02/2013 11:28

Excellent article !! Rien à redire ...

L'idée que la " Loi " a évolué dans le temps est vraie et utile pour nous aujourd'hui: nous devons demander au Seigneur Dieu-Elohim comment appliquer la Loi écrite par Moshe-Moïse, et aussi au
sujet de ce qui nous préoccupe aujourd'hui et qui n'est évidemment pas expliqué dans cette "Torah", comme par exemple les problèmes liés aux dons d'organes ou la procréation in vitro.

Dieu-Elohim est vivant, Son Instruction (Torah) aussi est vivante !

Merci.

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens