Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:44

Comment identifier dans l’Eglise aujourd’hui ces faux enseignements ?

Je vous propose de lire 3 passages,  lisons d’abord attentivement 2 Pierre 2 : 1 à 22

2 Pierre 2:15  Qui, ayant quitté le droit chemin, se sont égarés, en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité, mais qui fut repris de son injustice ;

Jude 1:11  Malheur à eux ! car ils ont suivi la voie de Caïn ; en effet, ils se sont jetés dans l’égarement de Balaam, l’amour du gain ; ils ont péri de la rébellion de Coré. Balaam était contre le peuple élu de Dieu comme Caïn était contre son frère Abel. De même, l'Antichrist et ses disciples combattront le peuple élu de Dieu et l’Eglise de Christ

La Bible nous incite à ne pas être une source de scandale et de chute pour nos frères et à nous éloigner de ceux qui causent des divisions. Romains 14:13  Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; mais jugez plutôt qu’il ne faut donner aucune occasion de chute, ni aucun scandale à son frère. Romains 16:17  Cependant, je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales contre la doctrine que vous avez apprise, et à vous éloigner d’eux.

Il était le type du prophète mercenaire, soucieux de tirer un profit des dons qu'il avait reçus de l’Eternel. Le salaire n'est pas toujours une rétribution matérielle, mais peut consister en renommée, en popularité ou en louanges. La tradition juive semble dire que Balaam s'adonnait à l'enchantement et à la divination strictement défendus. Il a dû se rendre à l'évidence que ses enchantements ne pouvaient rien contre Israël.

Les disciples de Balaam semblent toujours demander conseil à Dieu. Mais les paroles de Dieu ne reçoivent pas en eux d’écho favorable pour les incliner à l’obéissance. Ils insistent pour obtenir un accord à l’arraché. Balaam est hermétique à la Justice de Dieu, son orgueil l’aveugle au point de ne plus voir pour Dieu. Il fait fi de l’alliance de Dieu avec son peuple.

Israël ne peut être maudit. La pensée de maudire Israël est opposée au choix de Dieu, et à l'élection de ce peuple.

Balaam n’est ni intègre et n’a pas la crainte de Dieu. Insoumis à Dieu, il accepte de reprendre contact avec les ennemis d’Israël malgré l'interdiction divine.

Balaam typifie le faux prophète par excellence qui aime l’argent et les honneurs. Il méprise la sainteté de Dieu. Israël est l’oint de l’Eternel, son « trésor personnel », la « prunelle de son œil ».

Le résultat de cette doctrine a été désastreux. Vingt-quatre mille Juifs moururent, conséquence de leur péché (Nombres 25:4-9). Les Juifs avaient reçu instruction de ne pas se mêler aux Moabites. La fornication et ces unions illicites les conduit à consommer des viandes consacrées à des divinités moabites.

Deutéronome 23: 2  Le bâtard n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel ; même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel. 3  L’Ammonite et le Moabite n’entreront point dans l’assemblée de l’Éternel ; même leur dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Éternel, à jamais ; 4  Parce qu’ils ne sont point venus au–devant de vous avec le pain et l’eau, dans le chemin, quand vous sortiez d’Égypte, et parce qu’ils firent venir, à prix d’argent, contre toi Balaam, fils de Béor, de Pethor en Mésopotamie, pour te maudire. 5  Mais l’Éternel ton Dieu ne voulut point écouter Balaam ; et l’Éternel ton Dieu changea pour toi la malédiction en bénédiction, parce que l’Éternel ton Dieu t’aime. 6  Tu ne chercheras jamais, tant que tu vivras, leur paix ni leur bien.

Ce qui caractérise l’esprit de Balaam, aujourd’hui et toujours le mensonge et la compromission. Nous retrouvons dans les écritures ce même type d’esprit qui anime ceux qu’on appelle les prophètes de coussinets. Leur message est assez facilement indentifiable. Ils disent toujours que tout va bien, ils annoncent toujours la paix, la réussite, la prospérité sans jamais dénoncer le mal et le péché dans la vie des gens. Bien souvent, ils parlent de l’amour de Dieu inconditionnel, sans aucune exigence. Ils disent Dieu est au contrôle de tout, et qu’il faut surtout ne pas s’inquiéter. 

C’est le rejet de la vérité biblique au profit de théologies mensongères où l’on cherche plutôt un pseudo « bien des gens ».

Ces faux prophètes semblent être éclairés et chercher la volonté de Dieu. Ils illusionnent les gens en leur faisant croire qu’ils apportent la lumière de Dieu. Ce qu’ils font renient ce qu’ils disent. Ils conduisent les gens dans la confusion et l’éloignement de la véritable lumière qui aurait plus les affranchir. 

Ils prédisent au sein du peuple de Dieu comme des voyants ce qui va lui arriver et qui n’arrive jamais. Année après année, ils annoncent de nouvelles saisons, de nouveaux réveils où les choses iront mieux malgré la crise. Le moteur de ces prédicateurs est l’argent et la gloire des hommes.

Le malheur vient de la faiblesse de ceux qui les écoutent. Ils qui courent après leurs conférences et leurs séminaires payants.  Ces personnes ne sont pas profondément attachées à Christ. Voilà pourquoi,  ils se nourrissent d’une nourriture mélangée et frelatée qui répond à leur soif de « miraculeux », « d’inédit » et de « sensationnel ». Ces personnes  acceptent le mensonge au détriment de la vérité de la Parole qui seule peut étancher la soif de Dieu et nous préserver des erreurs.

Ce peuple captif n’aime pas les vrais prophètes qui dénoncent le péché et qui l’invitent à la repentance et au changement d’attitude pour revenir dans les voies du Seigneur.

Dans 1 Rois 22 : 8 le roi d’Israël montre sa haine à l’égard du prophète Michée : « je le hais car il ne me prophétise rien de bon, il ne prophétise que du mal ». C’est probablement   la raison pour laquelle on surnomme les vrais prophètes : « Prophètes de malheurs ».

Pour que l’esprit de Balaam puisse se développer il lui faut un terreau favorable parmi le peuple de Dieu. Ces gens en général écoutent et approuvent ces prophètes de paix et de prospérité. Ils seront conduits dans la voie de Balaam et tomberont dans la fornication et l’adultère spirituel en adoptant les pratiques interdites des moabites. Sans moabites il ne peut pas y avoir de terrain favorable à la séduction contraire à la voie de Christ et donc de prise au mélange doctrinal. 

Quand l’esprit moabite commence à habiter le peuple de Dieu, c’est que l’enseignement de Balaam a commencé à porter ses fruits pourris. Ces faux prophètes sont appelés dans les écritures « les prophètes de coussinets ». Ils mettent à l’aise ceux qui écoutent leurs messages « cool » et où les gens se sentent toujours à l’aise car ces messages ne les remettent jamais en question. Ils ne cherchent jamais à imposer de changement de mentalité pour s’ajuster à la pensée de Dieu. Ils encouragent le peuple à rester comme il est, sans aucune exigence. C’est profonde erreur !  Certes Dieu nous aime comme nous sommes lorsque nous venons à lui, mais son but est de nous changer. Dieu est amour, il nous aime au point de nous avoir donné Son fils pour que nous soyons justement changés et libérés. La vraie grâce, c’est de Lui ressembler et même qu’il vive pleinement en nous.

Ne pas dénoncer « les choses qui ne vont pas » qui sont non conformes à la pensée de Christ, conduit ces gens dans l’endormissement spirituel. Ils vivent dans une sorte de léthargie et une fausse sécurité qui les mènent dans cette voie d’égarement.

Les prophètes de Balaam installent en effet le peuple de Dieu dans une fausse tranquillité qui les conduira à se reposer sur leurs lies (c'est-à-dire leurs propres dépôts hérités de leurs pères, non filtrés du péché) sans jamais pouvoir se remettre en cause de façon salutaire. Jérémie 48 : « 11  Moab était tranquille depuis sa jeunesse ; il reposait sur sa lie; il ne fut pas vidé d’un vase dans un autre ; il n’alla point en captivité ; aussi son goût lui est resté, et son odeur ne s’est point changée. » Dans la mentalité Moabite, il existe une sorte d’absence de volonté de changement. Cela est une conséquence de cette doctrine de Balaam qui tente de détourner l’Eglise du Seigneur des plans de réforme voulus par Dieu.

Cet esprit s’opposera à l’esprit d’Elie dont le but est de ramener le cœur du peuple de Dieu au Père dans une soumission à sa volonté (c’est la réforme des coeurs). Les prophètes animés de l’Esprit d’Elie seront toujours incisifs et sans complaisance sur l’état spirituel des enfants de Dieu. Ils ne diront pas au peuple de Dieu ce qu’il a envie d’entendre, mais plutôt ce qu’il a besoin d’entendre.

Les prophètes de coussinets eux, ne ramèneront jamais vers le Père céleste le cœur des enfants rebelles qui s’en éloignent progressivement toujours plus. Ils les entraîneront plutôt par leurs pratiques prophétiques dans un égarement si profond, qu’ils ne sauront plus discerner la grande Prostituée de l’Epouse. Il est vrai que la description biblique de ces deux femmes fait état d’une certaine ressemblance externe. Toutes les deux sont associées à une ville, toutes deux sont vêtues et couvertes de pierres précieuses, d’or et de perles, toutefois un  abîme nous permet de les différencier. La première est « Jérusalem » l’habitation céleste de Dieu et l’épouse de l’Agneau. La deuxième est « Babylone la grande » la mère des prostituées, l’habitation terrestre des démons. L’une est indépendante, commerce, elle est riche et vit dans le luxe. Elle ressemble beaucoup à l’église de Laodicée qui ne se repent pas de son injustice et qui ne cherche pas à revenir à Dieu. Un peu comme les victimes des enseignements de Balaam qui ne sont persuadés que les gens n’ont rien à changer à leurs comportements. L’autre femme poursuivie par le dragon reconnaît sa faiblesse et sa pauvreté totalement dépendante de Dieu et de Sa protection. Le dragon lui fera la guerre, ainsi qu’à sa postérité qui englobe tous ceux qui auront vaincu et qui se seront repentis.

L’une est appelée à être vue et entendue du monde entier. Elle s’assiéra sur sept montagnes qui représentent les puissants de la terre qui dirigent et dominent le monde politique et religieux  (relire Apocalypse 17 à 20). Sa destinée finale est l’enfer.

L’autre par contre est conduite et nourrie au désert pour se préparer aux noces de l’agneau et être purifiée de ses œuvres mortes. Sa destinée finale est le ciel et la montagne de Dieu.

Pour ces deux femmes et ces deux villes, il y a le passage au désert et à la montagne mais dans des temps qui ne sont pas les mêmes. La femme qui est l’épouse de l’Agneau sortira du désert avec Son Bien-aimé pour les grandes festivités de l’agneau, l’autre la Babylone connaîtra le désert et l’étang de feu.

La doctrine de Balaam peut se résumer à une influence démoniaque à caractère humaniste qui favorise l'égocentrisme, le bien-être et l'amour de soi. Elle s’illustre par la désobéissance,  l'entêtement et la cupidité. Cela englobe toutes les pratiques qui ne sont pas conformes à la volonté divine. Cette expression religieuse idolâtre, l'immorale conduit à la licence. La libéralisation sexuelle qui maintient beaucoup dans l’esclavage.

La doctrine de Balaam est largement enseignée dans l'Eglise aujourd'hui. Le message est simple : « vous êtes sauvés et vous pouvez vivre comme vous l’entendez, Dieu vous aime ». La Bible dit effectivement que nous sommes bien sauvés, (en espérance) toutefois nous sommes engagés dans une course, qu’il nous faut achever mais surtout gagner.

Cette idéologie dangereuse pervertit la foi de beaucoup de gens. Si Jésus nous met en garde c’est qu’à la fin des temps cette fausse doctrine prendra encore un peu plus de la vigueur avec toujours le même but : détruire le peuple de Dieu.

2 Timothée 4:3  Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d‘entendre des choses agréables, ils s’amasseront des docteurs selon leurs convoitises.

Toutes les assemblées où sévit ce courant démoniaque religieux ont un point en commun : le rejet de la Parole en tant que vérité absolue.

Cet enseignement nous fait contester et discuter les choix de Dieu. L’absence de soumission à la volonté divine restera jusqu’à la fin le problème majeur de l’Eglise. Cet enseignement ôte la suprématie de la vérité divine pour laisser place aux pensées orgueilleuses et perverties des hommes. C’est ainsi que la puissance et l’autorité de la Parole de Dieu sont remises en cause.

L’humanisme ne s’inquiète pas de savoir si une chose est pure ou souillée, si une chose est vrai ou fausse, ni de ce qui est bien ou mal dans l’absolu. Il s’intéresse seulement à ce qui apparaît bon ou mauvais à la nature humaine, aux désirs humains, du point de vue des hommes ». Les courants humanistes restent hermétiques  en ce qui concerne les principes qui régissent la justice divine. Il rejette la conception de la rédemption par le sang et n’accepte pas l’explication de l’expiation.

Balaam pensait qu’Israël pouvait être maudit, comme tous les hommes à cause du péché. Il ne tenait pas compte de l’alliance que Dieu avait conclu avec son peuple. Les chrétiens nés de nouveau ne peuvent plus aussi être maudits car Dieu les a bénis, au travers du sang de l’Agneau. Jésus a pris sur Lui toutes les malédictions : «  Christ les a rachetés de la malédiction de la loi, il a été fait malédiction pour eux. Galates 3:13. Le peuple élu a la faveur de l’expiation substitutive de Christ. Les israélites ont vu dans le désert le serpent d’airain attaché au bois, ils ont bu à l’eau du rocher qui préfigurait Christ. Ils sont gravés sur la main de l’Eternel : « Voici, je t’ai gravée sur les paumes de mes mains ; tes murs sont continuellement devant mes yeux.»  Esaïe 49 :16

Tout en sachant qu’il ne pouvait pas maudire ouvertement le peuple élu, Balaam conseilla Balak d’arriver à ses fins en corrompant ce peuple qui ne pouvait être maudit. Il proposa donc à Balak d’inciter les filles de Moab à débaucher les enfants d'Israël en s'unissant par mariage. Méprisant les commandements divins qui interdisaient formellement ces unions.

Il fit chuter les enfants d’Israël dans la désobéissance par des incitations déguisées.
L’impudicité et la débauche firent stopper la marche du peuple de Dieu. C’est ainsi que l’esprit de conquête cessa car le confort et le plaisir détournèrent les cœurs des israélites. Ils restèrent à Sittim et s’adonnèrent une sexualité débridée avec les moabites sombrèrent dans l’abomination en mangeant des viandes sacrifiées aux idoles.

Pour dépeindre l’apostasie survenue dans l’église de Pergame, l’Apocalypse fait référence à ce passage de l’Ancien Testament. Les conséquences dramatiques du compromis ne peuvent être mieux démontrées.

Dans la Nouvelle Alliance, cette même doctrine fait encore tomber des enfants de Dieu.

Les enfants de Balaam sont à l’œuvre dans l’Eglise du 21 siècle de la même façon, leurs enseignements détournent le peuple de Dieu de la vérité et de la saine doctrine. Ils conduisent les gens à discuter la Parole de Dieu au lieu de la pratiquer. C’est une autre voie que celle du Christ ; c’est « la voie de Balaam ».

D’innombrables âmes continuent à être séduites et tombent dans la débauche spirituelle. Leur communion avec Jésus est faussée voir anéantie par toutes sortes de compromis et d’entretien de feux étrangers dans leur existence.

La confusion affaiblit leur crainte de Dieu au point d’endurcir leurs cœurs et de cautériser leurs consciences à l’égard du péché. Les conséquences de la trahison de ce faux prophète sont immenses, dans la chrétienté, les dégâts causés par le mélange !

Les livres d’histoire rapportent que l’empereur Constantin fût à l’origine de la christianisation de l’Europe et qu’il mit fin à la persécution des chrétiens. La vérité est tout autre, l’empire romain n’a pas embrassé la foi chrétienne mais c’est le christianisme qui a subi son influence païenne.

Les peuples qui nouvellement « convertis » au christianisme ont introduit dans le culte de l’Eglise naissante cf. Actes des Apôtres, leurs croyances païennes et leurs divinités sans les abandonner.

Les statues des temples païens surgirent dans les églises sous l'apparence de personnages bibliques qui devinrent les saints du calendrier. Or l’Éternel avait absolument interdit l’adoration et la vénération des statues (Exode 20:4-5) « Tu ne te feras point d’image taillée, ni aucune ressemblance des choses qui sont là-haut dans les cieux, ni ici-bas sur la terre, ni dans les eaux sous la terre ; tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car je suis l’Éternel ton Dieu, un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants, jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent… », et des morts (Deutéronome 18:11). Le culte consacré à ces idoles prit place dans la maison de Dieu et constitua donc une source de feu étranger.

Les mystérieuses pratiques des mages babyloniens, avaient trouvé place à Pergame, et se sont rapidement répandues dans toute la chrétienté. Dès le IVème siècle, des fausses  croyances païennes sont incorporées à l’Évangile et introduites dans les cultes. Les premières traces de dévotion mariale, contraire à la Parole de Dieu, apparaissent dès l’an 431 après J.-C. Il s’agit d’une adaptation raffinée de l’adoration vouée à la déesse babylonienne Sémiramis.

Nous avons souvent entendu parler de toutes ces fausses doctrines qui se sont propagées dans les premiers siècles de l’Eglise naissante surtout par l’église romaine mais ensuite par les pères réformateurs qui après les avoir dénoncées, les ont  ensuite poursuivies avec d’autres formes. Ex : les prières  et les messes pour les morts, de baptême des enfants, l’adoration des anges, la canonisation des saints, la messe, le signe de croix, le port des vêtements cléricaux, le purgatoire, l’extrême-onction, le culte marial, l’immaculée conception, l’assomption…

Toutes ces pratiques contraires à la Parole et aux enseignements du Christ polluèrent l’Eglise. Les évêques étaient avides de pouvoir et ont souvent outrepassé leurs fonctions ecclésiastiques.

En conclusion, Balaam représente le type même du faux prophète intéressé par l'argent et les honneurs. Le comportement de ces personnes est toujours douteux et hypocrite et les  conduit naturellement dans la confusion. Ceux qui les écoutent, sombrent directement dans l'égarement loin de la vérité. Ces faux prophètes connaissent la vérité mais ils la contournent car leurs propres séductions les éloignent de la crainte de Dieu et de la lumière de Sa parole.

Leurs enseignements sont contraires aux commandements de Dieu. Il est très difficile de les faire sortir de leurs séductions. Les positions doivent être très tranchées et brutales  Néhémie devra imposer aux Juifs de se séparer de leurs épouses Moabites Néhémie 13:1-2.

Le seul remède est le retour à la Parole de Dieu.   L’épée de la Parole doit séparer ce qui a besoin de l’être, jusqu’à ce que l’obéissance soit totalement exprimée.

2 Pierre 2 : 15  Qui, ayant quitté le droit chemin, se sont égarés, en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité, mais qui fut repris de son injustice ;16  Une ânesse muette, parlant d’une voix humaine, réprima la folie du prophète.17  Ce sont.18  Car en tenant des discours enflés de des fontaines sans eau, des nuées agitées par un tourbillon ; et l’obscurité des ténèbres leur est réservée pour l’éternité vanité, ils amorcent, par les convoitises de la chair et les impudicités, les personnes qui s’étaient véritablement éloignées de ceux qui vivent dans l’égarement ; 19  Leur promettant la liberté, quoiqu’ils soient eux–mêmes esclaves de la corruption ; car on devient esclave de celui par lequel on est vaincu.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens