Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 13:58

Texte de Ian Thomas

« L'Eternel parla à Moïse, et dit : Prends la verge, et convoque l'assemblée, toi et ton frère Aaron. Vous parlerez en leur présence au rocher ». (vs 7-8). La première fois, lors de leur séjour à Horeb, il fut ordonné à Moïse de frapper le rocher, symbole de Jésus-Christ crucifié. Et que devait-il faire à présent?

Il devait parler au rocher symbole de Jésus-Christ ressuscité et exalté auprès du Père, lequel « après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu» (Hébreux 10 :12), et dont le corps ne devait jamais plus être brisé, ni le sang répandu.

« Vous parlerez au rocher.., et il donnera ses eaux ; tu feras sortir pour eux de l'eau du rocher ».

Les instructions de Dieu étaient explicites. Le rocher ne devait pas être frappé à nouveau car «...par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés» (Héb. 10.14). Nous ne devons pas maintenant chercher parmi les morts Celui qui est vivant, car Il a été glorifié! Dieu dit : « Parlez au rocher! ».

Mais Moïse s'adressa au peuple en ces termes : « Ecoutez donc rebelles!» Est-ce là ce que vous aimeriez avoir à dire à vos auditeurs après 38 ans de ministère? « Ecoutez donc rebelles! Est-ce de ce rocher que nous vous ferons sortir de l'eau ? ».

Non, Dieu n'avait pas ordonné à Moïse de faire sortir l'eau du rocher par ses propres forces, mais seulement de parler au rocher, et il donnerait son eau spontanément. « Celui qui croit en moi, dit le Seigneur Jésus, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, ...Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l' Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié » (Jean 7. 38-39).

Etant réconciliés avec Dieu par le Rocher frappé vous devez être sauvés par Sa vie ?

Le Rocher vivant. La vie chrétienne, c'est celle qu' a vécu le Seigneur Jésus il y a deux mille ans et qu'Il veut revivre en vous aujourd'hui. Tout ce qui appartient à la vie et à la piété vous a été donné en Lui, en tant que participants de la nature divine.

2 Pierre 1:1 Siméon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus–Christ, à ceux qui ont eu en partage une foi du même prix que la nôtre, dans la justice de notre Dieuet de notre Sauveur Jésus–Christ.

Certaines versions traduisent « notre Dieu et sauveur Jésus-Christ » omettant de

2 La grâce et la paix vous soient multipliées, dans la connaissance de Dieu et de notre Seigneur Jésus. 3 Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui regarde la vie et la piété, par la connaissance de celui (Jésus ) qui nous a appelés par sa gloire et par sa vertu ;

«Puis Moïse leva la main et frappa deux fois le rocher avec sa verge... » (Nombres. 20.11) ce rocher qui ne devait être frappé qu'une seule fois ! Dans le langage symbolique, il prêchait bien Christ crucifié; mais non ressuscité, le laissant en quelque sorte sur la Croix. C'est pourquoi, bien que ses exhortations eussent parfois affecté le peuple jusqu'aux larmes de repentance, il n'a jamais pu les introduire dans le Pays.

Il chercha bien à les persuader, par les encouragements comme par les menaces, et d'un cœur droit il se tint sur la brèche pour intercéder pour eux; mais il ne put les empêcher de s'égarer toujours à nouveau, et ne put les faire parvenir au but.

Ceci doit être pour nous un avertissement solennel; car si nous ne prêchons que la moitié du message, notre ministère restera incomplet. Nous aurons la charge de tout un tas de «bébés spirituels» dont nous devrons remplir les biberons tout en les promenant par les chemins du désert. Nous pourrons réussir à les faire sortir d'Egypte, mais jamais à les introduire dans la Terre Promise.

Commentaire de Nicolas

La relecture attentive du texte de Ian Thomas m'a conduit à poursuivre ma propre méditation sur le symbole du rocher.

Ce qu'il nous faut retenir c'est que Jésus devait être frappé qu'une seule fois.

Tout d'abord, il faut bien s'entendre sur ce qu'est un symbole. Si un symbole par définition est : la représentation concrète d'une notion abstraite, comme peut l'être le cœur peut l'être pour symboliser l'amour, nous comprenons vite qu'il y a un risque de voir le symbole se confondre avec la réalité de ce qu'il est sensé représenter. Chez les chrétiens j'ai remarqué qu'on a vite fait de confondre le symbolique et la vraie nature des choses. On a vite fait d'accorder à l'image symbolique une sorte de déification qui n'est pas sans poser de problème. Ex : je te loue toi le rocher des âges... je te loue

Autres exemples : lorsque Jésus utilise une métaphore ou une image pour dire qu'il est la porte, nous ne devons pas dessiner une porte pour faire croire par exemple aux enfants et aux plus grands qu'il est une porte. Il est seulement le médiateur par lequel on peut accéder au salut de Dieu : l'endroit par lequel tout homme va trouver le salut.

Le serpent d'airain  qui fût aussi l'objet de leur salut et de leur guérison fût adoré (alors qu'il préfiguré symboliquement la mort de Christ qui prend la condamnation et la malédiction )

Nombres 21: 7 Alors le peuple vint vers Moïse, et ils dirent : Nous avons péché, car nous avons parlé contre l’Éternel et contre toi ( Moïse type et image de Christ ). Prie l’Éternel, pour qu’il éloigne de nous les serpents. Et Moïse pria ( intercéda comme Christ le fait encore pour nous en tant que grand sacrificateur) pour le peuple.8 Et l’Éternel dit à Moïse : Fais–toi un serpent brûlant,( préfiguration encore de Christ notre substitut ) et mets–le sur une perche ; et il arrivera que quiconque sera mordu et le regardera, sera guéri.( le :c'est encore la préfiguration de Christ , quand on tourne verslui les regards on est rayonnant de joie et sauvé) 9 Moïse fit donc un serpent d‘airain, et il le mit sur une perche ; et il arriva que quand le serpent avait mordu un homme, il regardait le serpent d‘airain, et il était guéri.

2 Rois 18:4 Il ôta les hauts lieux ; il mit en pièces les statues ; il abattit les images d’Ashéra, et brisa le serpent d‘airain que Moïse avait fait, parce que jusqu’à ce jour–là les enfants d’Israël lui faisaient des encensements ; et on le nommait Néhushtan.

En disant cela il y a un peu d'exagération de ma part mais il nous faut admettre qu'une allégorie, un attribut, une effigie, une figuration, un image, une représentation d'une chose ou d'une personne ne seront jamais la vraie nature de ce qui est symbolisé.



En ce qui concerne le rocher sensé « symboliser Christ » est associé à l'eau qui jaillit. La aussi nous sommes dans le symbolisme, Jésus est la source d'eau vive jaillissante qui désaltère spirituellemement.

Hébreux 10 : 12 Mais lui, ayant offert un seul sacrificepour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu, 13 Attendant désormais que ses ennemis deviennent le marchepied de ses pieds. 14 Car, par une seule oblation il a rendu parfaits pour toujours ceux qui sont sanctifiés. 15 Et le Saint–Esprit nous le témoigne aussi ; car, après avoir dit d’abord : 16 Voici l’alliance que je traiterai avec eux après ces jours–là, dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leurs cœurs, et je les écrirai dans leurs entendements ; il ajoute : 17 Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. 18 Or, où la rémission des péchés est faite, il n’y a plus d’oblation pour le péché.

Il n'y donc plus besoin de sacrifice. Voilà pourquoi Jésus devait être frappé qu'une fois, son sang ne doit plus couler.

J'ai entendu un jour un message dont je réalise aujourd'hui la fausseté. Le prédicateur « disait « c'est le temps de la grâce le sang de Jésus continue à couler pour toi mon frère. » C'est faux vous le comprenez bien, il a coulé mais ne coulera plus. La justice de Dieu a été satisfaite, à nous de le comprendre et de ne pas être incrédule.

En effet, Jésus a été frappé pour nos péchés une seule fois, et son sang ne coulera plus, et nous n'avons pas à ajouter quoique ce soit à son sacrifice.

Dieu a réunit toutes choses en Son Fils pour boire à un seul rocher spirituel : Christ.

1 Corinthiens 10:4 Et qu’ils ont tousbu du même breuvage spirituel; car ils buvaient de l’eau du rocher spirituel qui les suivait ; et ce rocher était Christ ;

« Christ en nous c'est l'assurance d'être rassasié en toutes choses par l'eau vive du rocher spirituel. »

Voilà encore une image de Christ : la pierre sur laquelle le incrédules se blessent et buttent.

1Pierre 2:7 Vous en recevrez donc de l’honneur, vous qui croyez ; mais pour les incrédules, la pierre que ceux qui bâtissaient ont rejetée, est devenue une pierre angulaire, et une pierre d’achoppement et un rocher de scandale ;



Ces symboles sont l'ombre des chose à venir qui s'éclairent pour nous.

Colossiens 2:17 C’était l’ombre des choses qui devaient venir, mais le corps en est en Christ.

Hébreux 10:1 Or, la loi, ayant l’ombre des biens à venir, non l’image même des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu’on offre continuellement chaque année, rendre parfaits ceux qui s’approchent de ces sacrifices.

Exode 17:6 Voici, je me tiendrai devant toi, là, sur le rocher, en Horeb, et tu frapperas le rocher ; et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. Moïse fit donc ainsi aux yeux des anciens d’Israël.



Autre pensée : l'eau et le sang

Pour que l'eau jaillisse du rocher, il fallait que le rocher : Christ soit frappé qu'une seule fois, c'est la raison aussi pour laquelle le sang du sacrifice de Jésus l'agneau de Dieu ( encore une image ou un symbole du Christ ) devait coulé qu'une seule fois.

C'est ce qui confère à Christ la capacité de donner à ceux et celle qui croient la vie éternelle.



1 Jean 5 :6 C’est ce même Jésus, le Christ, qui est venu avec l’eau et le sang ; non seulement avec l’eau, mais avec l’eau et le sang ; et c’est l’Esprit qui en rend témoignage, parce que l’Esprit est la vérité. 7 Car il y en a trois qui rendent témoignage dans le ciel, le Père, la Parole, et le Saint–Esprit, et ces trois–là sont un. 8 Il y en a aussi trois qui rendent témoignage sur la terre ; l’Esprit, l’eau, et le sang ; et ces trois–là se rapportent à une seule chose. 9 Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est d’un plus grand poids ; or, c’est là le témoignage que Dieu a rendu de son Fils. 10 Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage de Dieu en lui–même ;celui qui ne croit point Dieu, le fait menteur, puisqu’il n’a pas cru au témoignage que Dieu a rendu de son Fils. 11 Et voici le témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle ; et cette vie est dans son Fils. 12 Qui a le Fils, a la vie ; qui n’a point le Fils de Dieu, n’a point la vie. 13 Je vous ai écrit ces choses, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, et afin que vous croyiez au nom du Fils de Dieu.



Nombres 20:11 Et Moïse leva la main, et frappa le rocher avec sa verge, par deux fois ; alors des eaux sortirent en abondance, et l’assemblée but, et leur bétail aussi.

(seh’-lah) Séla =" rocher" rocher escarpé, falaise, roc, pic. Le sens figuré : comme une forteresse de l’Eternel: sûreté.

 

L'eau qui sort du rocher c'est aussi Christ.

Christ est le rocher frappé mais aussi l'eau de la vie : celle qui sort de Lui c'est la vie éternelle.

Jean 4:10 Jésus répondit et lui dit : Si tu connaissais le don de Dieu, et qui est celui qui te dit : Donne–moi à boire, tu lui demanderais toi–même, et il te donnerait de l’eau vive.

Jean 4:14 Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, n’aura plus jamais soif, mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira pour la vie éternelle.



Soif de Christ... plus on est illuminé par Christ plus on avance dans Sa connaissance car il est aussi la Lumière du monde. C'est gratuit...

Jean 7:37 Le dernier et le grand jour de la fête, Jésus se trouvait là, et s’écriait : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive.

Apocalypse 22:17 L’Esprit et l’Épouse disent : Viens. Que celui qui l’entend, dise aussi : Viens. Que celui qui a soif, vienne ; et que celui qui voudra de l’eau vive, en reçoive gratuitement.



 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens