Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 14:09

« Ne donnez pas les choses saintes aux chiens, et ne jetez pas vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds, ne se retournent [strépho] et ne vous déchirent [rhegnumi] » (Matthieu 7:6).

Selon la Torah, le chien fait référence à l'homme qui se prostitue, et comme la prostituée, il est en abomination à l'Eternel (Deutéronome 23:17-18). Le chien représente donc l'homme qui fait des compromis avec l'ennemi (prostitution spirituelle caractérisée par l'infidélité envers Dieu) pour en obtenir un gain : "Chacun (dans la cité prostituée) aime les présents et court après les récompenses" (Esaïe 1:21-23). Mais Dieu n'accepte dans Sa Maison ni le salaire de la prostituée, ni le prix (le gain) d'un chien (Deutéronome 23:18). Ceci concerne l'Eglise de Jésus-Christ et non le Royaume de Dieu : Les chiens, les magiciens, les débauchés, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge n'entrerons pas par les portes de la Jérusalem céleste (Apocalypse 22:14-15).

Selon le Psaume 22, lorsque Jésus était sur la croix, les chiens l'environnaient comme une bande sans pitié. Mais Dieu ne L'a pas laissé au pouvoir de ces chiens qui L'auraient déchiqueté avant qu'Il s'offre en sacrifice vivant sur la croix. Et s'ils ont cependant percé ses mains et ses pieds, et s'ils ont partagé sa tunique (Psaume 22:17-22), c'était afin que les Ecritures s'accomplissent. Jésus a aussi dit : "Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens" Matthieu 15:26) car il sait que le chien peut retourner à son vomi (Proverbe 26:11), c'est-à-dire retourner à l'état sauvage. Celui-ci peut donc avoir l'apparence d'une brebis, mais être un faux-prophète qui se comporte en loup ravisseur (Matthieu 7:15).

"Ne donnez pas des choses saintes aux chiens, de peur qu'ils ne les foulent aux pieds", celui qui se prostitue spirituellement, à cause du profit qu'il en tire, méprise la grâce de Dieu (la repentance et le pardon) qu'il considère alors comme son ennemi qu'il combat en le mettant sous ses pieds. Il s'appuie sur son ancienne nature (la chair non crucifiée) pour en tirer un avantage (Philippiens 3:2-7), alors qu'il devrait, comme Paul, considérer ces choses comme de la boue ! (Philippiens 3:8). Puis il se retourne [strépho, se détourner, se convertir selon Matthieu 18:3], c'est-à-dire qu'il se détourne de Dieu ; et il déchire [rhegnumi, littéralement laisser éclater une parole] ses frères et soeurs. L'apôtre Pierre dit de lui : "Sa dernière condition est pire que la première. Car mieux valait pour lui n'avoir pas connu la voie de la justice, que de l'avoir connue et de se détourner du saint commandement qui lui avait été donné" (2 Pierre 2:20-21).

Jean-Louis Coraboeuf
contact@seraia.com
www.seraia.com

 

Partager cet article

commentaires

milliearuna 02/08/2011 17:03


Le véritable évangile coûte effectivement...TOUT : comme pour Jésus, ça lui a tout coûté.
Ceux qui vivent et reçoivent un salaire en se servant du nom de Dieu se trompent d'évangile et ont besoin de faire une véritable conversion, comme les Juifs dans l'AT qui s'étaient "prostitué" avec
les faux dieux du pays de Canaan. Dieu étaient en colère, après les avoir averti de plusieurs manières, et il a fini par les déporter et ils ont tout perdu en fin de compte.
Ou on décide de tout perdre volontairement, ou c'est Dieu lui-même qui nous fera tout perdre de toute manière. Milliearuna


Dokimos de la foi 02/08/2011 09:23


L'amour de l'argent ne fait pas bon ménage avec l'économie du royaume de Dieu. Beaucoup ont de la complaisance avec Mamon. J'ai travaillé dans la finance pendant une grande partie de ma vie
professionnelle, je sais de quoi je parle. Certaines personnes en sont esclaves. L'argent n'est pas un but en soi, mais un moyen, nous allons assister à l'implosion de la finance dans le monde car
les gens ont plus d'intérêt pour l'argent que pour Dieu.
Cette dépendance de l'argent se retrouve un peu dans certains milieux évangéliques quand tu parles de simonie. Certains croyants tentent de manipuler délibérément Dieu en pensant acheter ou vendre
des bienfaits spirituels, y compris la prédication de l'Evangile. Le responsables d'assemblées peuvent abuser et vendre des bénédictions, des grâces, des bénéfices ou élever en dignités en
accordant des statuts à certains frères ou une reconnaissance en contre partie d'une somme d'argent, de services, d'un présent matériel, d'une protection ou d'un piston ou de recommandation. C'est
triste, c'est ce que J-L appelle de la prostitution spirituelle.
Nous avons reçu gratuitement, nous devons donner gratuitement, c'est simple mais ça coûte à ceux qui en vivent.


milliearuna 02/08/2011 08:43


Merci pour cette mise au point, elle est importante. La recherche de gain en se servant de Dieu, cela ne s'appelle-t-il pas la simonie ?
Malheureusement, j'en vois beaucoup qui sont tombés dedans, et n'en prenne pas conscience !


milliearuna 01/08/2011 18:17


Je n'arrive pas à lire le texte intégralement ; les parties droites sont coupées. Est-ce normal ? milliearuna


Dokimos 01/08/2011 18:36



Merci  j'ai corrigé  bonne soirée  Nicolas



Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens