Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 09:56

Il est est important que chacun d'entre vous apprenne à lire à l'horloge de Dieu pour discerner les temps que nous vivons. Le Saint-Esprit nous fait découvrir que l'Eglise vit depuis une dizaine d'année un temps de réforme sans précédent. Chaque enfant de Dieu doit identifier et comprendre dans quelle période de l'histoire de l'Eglise il vit. Nous sommes plus au temps de la présence physique Jésus-Christ sur terre...Il vit en nous après que l'Esprit de la promesse fût répandu sur l'Eglise à la pentecôte.

Nous sommes dans l'imminence du retour de Christ. L'Esprit-Saint prépare l'Epouse de Christ à cette rencontre. Pour cela il mène une réforme complète de nos mentalités et de nos cœurs ainsi que du fonctionnement de Son Eglise.

La réforme historique dans l'Eglise a été qu'un premier coup de marteau dans la structure babylonienne, mais nous savons tous que cela n'a fait que l 'ébranler dans la majorité des cas sans toutefois réussir à stopper son influence.

Nous ne sortons pas de cette structure babylonienne si facilement. Nous sommes nés dans le sein de la dérive babylonienne. Beaucoup d'assemblée locales fonctionnent sur son modèle. Nous sommes nés dans Babylone, nous sommes imprégnés de sa mentalité. C'est celle du monde. Jésus a dit vous êtes dans le monde mais vous ne lui appartenez plus.

Babylone : c'est la puissance du monde de Mamon, dont Satan est le maître et qui influence les hommes qui sont sous son emprise.

La réforme a commencé avec le péché d'Adam et d'Eve. Dès la chute, Dieu a cherché à sauver les hommes et à vouloir changer leurs cœurs.

 

La Parole de Dieu et l'action de l'Esprit de Dieu nous font comprendre que cette réforme est nécessaire. Nous pouvons être changés que par Celui qui ne change jamais. Il est le même hier aujourd'hui et éternellement.

Le Seigneur a changé la façon de penser et de concevoir l'Eglise de plusieurs hommes de Dieu dans le monde pour nous faire sortir du « moule babylonien ».

Quelques hommes de Dieu sont en pointe dans notre pays , mais aussi dans toutes les nations pour conduire ce vent réforme et de changement par l'Esprit Saint.

Dieu Lui ne change pas mais veut que nous changions...

L'un d'entre eux après avoir été stoppé dans son ministère par le Seigneur est monté au ciel. Dieu lui a fait comprendre qu'il avait fait beaucoup trop de choses que Dieu ne lui avait jamais demandé. C'est de l'activisme... Il a reçu la révélation de ce que Dieu entend faire aujourd'hui : « Je vais changer la compréhension et l'expression du christianisme en une génération. » C'est environs 25 ans.

Dieu est en train de le faire. Dieu veut vous ayez une bonne lisibilité de l'Eglise que Jésus-Christ Son fils bâtit...

Nous devons réviser bon nombre de paraboles et enseignements de Jésus en lisant les textes bibliques avec les yeux de l'Esprit.

Je vais vous montrer comment une parabole bien connue du Seigneur peut prendre un tout autre éclairage.

C'est ce qui s'est passé pour moi avec le récit de Jean 10.

Le bâtiment qui abrite les brebis n'est pas : la bergerie n'est pas l'Eglise.

Nous avons entendu de beaucoup de prédicateurs dire ; « Venez à l'Eglise ! C'est faux ! »  Le bâtiment n'est pas l'Eglise et l'Eglise n'est pas non plus la bergerie.

Les hommes se sont appropriés l'Eglise avec la pensée Babylonienne, contruisons-nous une Eglise forte, mettons-nous à l'abri. ils se sont créés des bergeries.

Souvenez-vous du langage des gens de Babel : faisons-nous une tour une organisation puissante...Alors que Jésus a dit : « Je bâtirai Mon Eglise. »

Lisons le texte de Jean 10 : 1 En vérité, en vérité je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y pénètre par un autre endroit, est un voleur et un brigand.

Jésus est le seul berger et pasteur de Son Eglise.

2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. ( il vient libérer les brebis qui sont enfermées dans des enclos. Les enclos sont toutes les dénominations qui enferment les brebis pour les exploiter et les tondre. Jésus est venu libérer ces brebis captives de la religion.

3 Le portier (qui est le portier ? Ce n'est pas la porte ...C'est le S-E qui lui seul peut convaincre de péché.)c'est qui lui qui ouvre, pour que les brebis entendent sa voix ; il appelle ses propres brebis par leur nom, et il les mène dehors. Le Saint-Esprit seul peut convaincre de péché et nous libérer de la captivité de la religion des hommes.

 

Ce n'est plus le temps de la bergerie. Toutes les brebis doivent suivre Jésus dehors...

La liberté, c'est d'entrer dans la communion du Berger qui est le seul pasteur de nos âmes.

Apocalypse 3:20 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe ; si quelqu’un entend ma voix et m’ouvre la porte, j’entrerai chez lui, et je souperai avec lui, et lui avec moi. C'est le S-E qui ouvre la porte de nos cœurs.

4 Et quand il a mené dehors ses propres brebis, il marche devant elles, et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.

Qui est ce « il » ?  c'est le berger. Qui sont ses brebis ? Ce sont ceux et celles qui le suivent et qui lui obéissent ...Qui suivez-vous ?

Les brebis le suivent parce qu'elles connaissent sa voix ? Connaissez-vous Sa voix ou suivez-vous un leader charismatique ou encore une organisation?

 

5 Mais elles ne suivront point un étranger ; au contraire, elles le fuiront, parce qu’elles ne connaissent point la voix des étrangers. Si vous connaissez la vérité vous saurez reconnaître le menteur (Satan)

6 Jésus leur dit cette similitude( cette parabole), mais ils ne comprirent point de quoi il leur parlait.

Ce texte peut vous sembler nouveau, les disciples ne comprirent pas : ils n'avaient pas encore le privilège d'avoir en eux le Saint-Esprit pour être totalement éclairé.

Alors Jésus va expliquer et reprendre la parabole. Il a va recommencer son explication pour les éclairer. Il fait la même chose que dans la parabole du semeur et des terrains où ses disciples ne comprenaient pas non plus. Jésus va donc reprendre la parabole avec plus de détails pour aller plus loin et leurs faire comprendre ce qui se cachent derrière ses images ( similitudes ) qu'ils utilisent.

7 Jésus donc leur dit encore : en vérité, en vérité je vous dis, que je suis la porte des brebis.

Je suis la porte des brebis. Je ne suis pas une porte physique mais vous devez passer par la porte que je représente pour trouver le salut.

1 Timothée 2: 5 Car il y a un seul Dieu, et un seul Médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus–Christ, homme. Dieu ne peut pas mourir sur la croix. Attention aux faux enseignements. L’antichrist dit Jean est Celui qui ne croit pas que Jésus était un homme.

8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des larrons et des brigands, mais les brebis = (mes brebis) ne les ont point écoutés.

9 Je suis la porte ; si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il entrera (en moi) et sortira, et trouvera de la pâture = de la nourriture fraîche. Pour cela, il faut sortir de l'enclos... Entrer et sortir : c'est la liberté. Beaucoup d'assemblées locales qui appartiennent à des dénominations enferment les gens. C'est le système babylonien.

Notre compréhension du texte de Jean 10 s'est arrêtée à l'image du bon berger qui rassemble les brebis pour les mettre à l'abri dans la bergerie. C'est l'interprétation la plus courante.

Nous avons été parqué dans de petites bergeries. Les bergers de ces bergeries disent haut et fort que ces petites bergeries font partie de la grande bergerie qui serait l'Eglise de Christ. Nous savons tous qu'il en est rien, il suffit de faire le constat des divisions et de l'indépendance de chacune de ces petites bergeries.

Est-ce que Dieu veut pour nous ? Non bien entendu ! Notre avenir est dans les verts pâturages... et ces pâtures sont dehors... c'est en dehors des traditions des hommes que Jésus nous les fera découvrir. Un de mes frères avec qui nous travaillons dit souvent qu'il existe quelque chose dans le monde qui peut être fort que la Parole de Dieu: « ce sont nos traditions ». C'est dehors que l'on trouve cette bonne nourriture. Quand la trouvons-nous ? Quand on suit Jésus … Le Saint-Esprit va ouvrir la porte de la bergerie et aussi celle de nos cœurs pour nous amener dehors... vers Jésus qui est de la bonne nourriture fraîche. Nous allons alors avoir une nouvelle révélation de cette nourriture céleste dans notre communion avec Jésus. Le Saint-Esprit prendra de ce qui est à Jésus pour nous le donner à manger. Nous deviendrons ce que nous allons manger. « Ce que je prends me prend ».

C'est la signification de l' Eglise : Ecclesia « hors de » = Séparation...Mise à part

10 Le larron ne vient que pour dérober, tuer et détruire ; mais moi, je suis venu, pour que mes brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. Vis-tu de l'abondance de celui qui a tout accompli pour que tu aies tout pleinement.

L'Esprit-Saint veut nous faire « sortir de » pour « entrer dans » l'Eglise de Jésus qui est son corps. Le corps de Christ qui est le rassemblement des élus. Nous sommes le corps de Christ et nous devons avoir cet esprit corporatif, cet esprit d'appartenance à ce corps spirituel, où nous réalisons que nous sommes reliés à la tête : Christ.

11 Je suis le bon berger ; le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Il rappelle qu'il est : la porte et le berger

LES PASTEURS NE SONT PAS LES VRAIS BERGERS Pourquoi ? Parce ils n'ont pas donné leurs vies pour les brebis et ces dernières ne lui appartiennent pas. Quand Dieu m'a demandé de commencer l'assemblée dans notre garage : Jésus m'a dit : « les brebis ne t'appartiennent pas » j'ai dit OK, mais j'ai continuer à travailler comme si elles m'appartenaient un peu. Lorsque certaines d'entre-elles nous ont quitté cela m'a beaucoup affecté même si je voulais me convaincre que cela n'était pas le cas.

 

12 Mais le mercenaire ( le salarié ), qui n’est point le berger, et à qui les brebis n’appartiennent point, voit venir le loup, et abandonne les brebis et s’enfuit ; et le loup ravit les brebis et les disperse.

13 Le mercenaire ( qui sont-ils ? Ils le font pour un salaire) s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il ne se soucie point des brebis. Dans l'économie du royaume de Dieu la monnaie qui a cours c'est le « GRATIS »  Vous avez reçu gratuitement donner gratuitement.

14 Je suis le bon berger, et je connais mes brebis, et je suis connu d’elles,

15 Comme mon Père me connaît, et que je connais mon Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. Ecclesia : hors de.. sortir de Babylone sortir du monde de la corruption... nous sommes appelés hors de...Jésus est venu d'abord pour les juifs et ensuite pour les païens. Il est venu pour nous libérer de la religion et de la tradition des hommes.

16 Et j’ai d’autres brebis c'est d'autres brebis que les brebis d'Israël c'est nous....qui ne sommes pas de cette bergerie ; il faut aussi que je les amène ; et elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau et un seul berger.

17 Voici pourquoi mon Père m’aime ; c’est que je donne ma vie, pour la reprendre.18 Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi–même ; j’ai le pouvoir de la quitter, et le pouvoir de la reprendre ; j’ai reçu cet ordre de mon Père.19 Alors il y eut de nouveau une division entre les Juifs, à cause de ce discours.20 Et plusieurs d’entre eux disaient : Il a un démon, et il est hors de sens ; pourquoi l’écoutez–vous ? 21 D’autres disaient : Ces paroles ne sont pas d’un démoniaque. Un démon peut–il ouvrir les yeux des aveugles ?

On vous traitera de fou. ...

24 Les Juifs s’assemblèrent donc autour de lui, et lui dirent : Jusqu’à quand nous tiendras–tu l’esprit en suspens ? Si tu es le Christ, dis–le–nous franchement. 25 Jésus leur répondit : Je vous l’ai dit, et vous ne le croyez pas ; les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. 26 Mais vous ne croyez pas, parce quevous n’êtes point de mes brebis, comme je vous l’ai dit. 27 Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent.

28 Je leur donne la vie éternelle, elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main.29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous ; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père.

Nous avons de la chance de ne pas avoir de mercenaire ou de salarié dans notre assemblée.

Dieu a commencé à vous faire sortir de l'enclos du monde et de la religion, des assemblées parce que pour naître de nouveau il faut en tout état de cause devra entrer en lui pour sortir d'un endroit pour aller dans un autre.

Dieu n'habite pas dans des temples fait de mains d'homme... L'Eglise a remplacé Dieu. Eglisianisme...La vraie Eglise est dehors...Vous êtes dans le monde sans être du monde.

: « N'allons plus à l'Eglise  soyons l'Eglise celle « qui sort » ou qui « est sortie » ou encore qui va « hors de » et qui est conduit en Christ vers de bons pâturages»

Nous ne pouvons plus aller dans le bâtiment qu'on appelait Eglise car nous sommes l'Eglise.

Nous avons travaillé pour que les gens viennent à Jésus mais souvent, nous les avons parqués dans nos bergeries évangéliques. Ces personnes sont devenus des esclaves de nos organisations humaines. Jésus est venu pour que nous soyons tous libres.

Si les brebis appartiennent à Jésus elles ne nous seront jamais volées. Par contre nous aurons toutes les chances qu'on nous les vole si nous pensons qu'elles nous appartiennent. Jésus a dit que les siennes personne ne les ravira de ses mains. Car beaucoup de serviteurs de Dieu sont dans la concurrence religieuse et la compétition.

Dans le corps de Christ nous ne sommes pas en concurrence mais ensemble en complémentarité.

 

Une autre pensée: Notre vraie nouvelle naissance est lorsque tu sors de la matrice. «  Il faut que tu sortes. »

V 4 elles marchent derrière Lui , elles le suivre... 4 Et quand il a mené dehors ses propres brebis, il marche devant elles, et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.

Il faut venir à la vie en sortant de la matrice de la religion dans laquelle nous avons été enfanté.

Vous pouvez comprendre ce que je vous partage mais il ne faut pas reconstruire une nouvelle bergerie réformée... Nous pouvons être rendu participant à l'action en amenant des âmes à Jésus-Christ qui est la lumière mais c'est Lui qui les sauve et elles lui appartiennent.

L'indépendancecommencequand tu crois avoir tout compris et que tu disposes d'une connaissance supérieure à ton voisin. C'est ce qu'on appelle l'orgueil de la connaissance. Pour s'en prémunir il nous faut toujours dépendre de Jésus.

Avez vous remarqué que dans le domaine naturel des brebis, l'agneau suit toujours sa mère et non le berger? La maturité est là quand on a appris à manger tout seul.

 

Cantiques 2 : 8 C’est ici la voix de mon bien–aimé ; le voici qui vient, sautant sur les montagnes, et bondissant sur les coteaux. Il descend des collines 9 Mon bien–aimé est semblable à la gazelle, ou au faon des biches ; le voilà qui se tient derrière notre muraille ; il regarde par les fenêtres, il s’avance par les treillis. 10 Mon bien–aimé parle et me dit : Lève–toi, ma bien–aimée, ma belle, et viens ! Sors11 Car voici, l’hiver est passé, la pluie a cessé, elle s’en est allée ; 12 Les fleurs paraissent sur la terre, le temps des chansons est venu, et la voix de la tourterelle se fait entendre dans nos campagnes...13 Le figuier a poussé ses premières figues, et les vignes ont des grappes et exhalent leur odeur. Lève–toi, ma bien–aimée, ma belle, et viens ! ...Dieu fait des choses nouvelles 16 Mon bien–aimé est à moi, et je suis à lui ; il paît son troupeau parmi les lis.

 

Christ est notre modèle...il veut que nos foyers soient des ateliers de réformes, des ateliers de recherches et d'expérimentationsnouvelles de la vie et de la communion avec Jésus.

Nous devons apprendre à partager nos perles pour s'édifier les uns et les autres. Ce que le Seigneur nous a révélé... c'est que dans l'Eglise de Jésus ont doit veiller les uns sur les autres pour s'édifier mutuellement.

 

Marc 2 : 21 Personne ne coud un morceau de drap neuf à un vieil habit ; autrement la pièce neuve emporte une partie du vieil habit, et la déchirure en devient plus mauvaise. Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement le vin rompt les outres, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais le vin nouveau doit être mis dans des outres neuves.

De nouvelles choses doivent venir pour chacun de nous pour cela Dieu va détruire, briser, ruiner arracher certaines choses pour permettre à de nouvelles choses puissent prendre naissance en chacun d'entre nous.

Jérémie 1 : 10 Regarde, je t’ai établi aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu démolisses, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.

Dieu ne veut pas que le vin nouveau se perde pour vous. Le vin nouveau de la révélation doit être versé dans des outres nouvelles...

En lisant ces passages, j'ai compris que Dieu voulait pour chacun des ses enfants un cœur nouveau pour recevoir de sa part des choses nouvelles.

Les choses nouvelles dans la vie dérangent en général les choses établies et posent souvent des difficultés à beaucoup de personnes. Nous sommes souvent incapables d'entendre de nouvelles instructions de l'Esprit parce nos cœurs ( le contenant ) n' a pas été changé et ensuite n'a pas été entretenu pour être purifié.

Pour que Dieu puisse faire en nous des choses nouvelles : c'est à dire recevoir du contenu nouveau. Il faut que le contenant c'est à dire notre cœur soit aussi changé.

En d'autres termes, Jésus veut nous faire comprendre qu'il ne peut pas nous donner des révélations nouvelles sans que nos cœurs soient changés.

Réfléchissons un peu aux nombreux enseignements inspirés ou révélations que nous avons pu recevoir mais qui nous ont fait connaître l'éclatement de l'outre ou la déchirure de l'habit dont Jésus nous parle dans ces deux images.

Sur ce point de lumière d'en-haut, je ne peux pas me détacher de l'importance de la nouvelle naissance pour notre marche avec Dieu et de la compréhension de sa volonté pour nous.

Jean 3:4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut–il naître, quand il est vieux ? ( Naître de nouveau ) Peut–il rentrer dans le sein de sa mère, et naître une seconde fois ?

Beaucoup d'entre-nous avons connu une expérience de vie nouvelle avec Christ au travers d'un moule religieux celui de la doctrine évangélique de nos pères.

Notre vie spirituelle doit dépendre d'une révélation personnelle directe de Christ pour que puissions connaître et recevoir de nouvelles choses : une nouvelle compréhension de l'Eglise associée à une nouvelle expression de notre foi.

Il nous faut une nouvelle matrice. Un nouveau cœur, un nouveau contenant pour recevoir un nouveau contenu et des choses nouvelles.

Je sais que ce texte que je vais utiliser maintenant s'adresse aux juifs mais en terme de principe de vie cela peut être reçu pour l'Eglise. Nous pouvons retenir le processus divin de métamorphose de nos êtres, où Dieu fait deux choses essentielles : nous donner un contenant nouveau : un cœur nouveau pour recevoir un contenu nouveau : un esprit nouveau.

Ezéchiel 36 24 Je vous retirerai d’entre les nations, et je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.25 Je répandrai sur vous des eaux pures, et vous serez purifiés ; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. 26 Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. 27 Je mettrai en vous mon Esprit, et je ferai que vous marchiez dans mes statuts, et que vous gardiez mes ordonnances pour les pratiquer.

C'est ces nouvelles choses, ces nouveaux pâturages que Dieu veut nous conduire...

Esaïe 42:9 Voici, les premières choses sont arrivées, et j’en annonce de nouvelles ; je vous les fais entendre avant qu’elles arrivent.

Laissons Dieu purifier nos cœurs de toutes souillures pour recevoir de nouvelles révélations qui impacterons nos vies.

1 Corinthiens 2:4 Et ma parole et ma prédication n’ont point consisté dans des discours pathétiques de la sagesse humaine, mais dans une démonstration d’esprit et de puissance ; 5 Afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. 6 Or, nous prêchons la sagesse parmi les parfaits, une sagesse, non de ce monde, ni des princes de ce monde, qui sont impuissants ; 7 Mais nous prêchons la sagesse de Dieu, en un mystère, sagesse cachée, que Dieu avait destinée avant les siècles pour notre gloire, 8 Et qu’aucun des princes de ce monde n’a connue ; car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient point crucifié le Seigneur de gloire. 9 Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’avait point vues, que l’oreille n’avait point entendues, et qui n’étaient point montées au cœur de l’homme, que Dieu avait préparées pour ceux qui l’aiment. 10 Mais Dieu nous les a révélées par son Esprit ; car l’Esprit sonde toutes choses, même les profondeurs de Dieu. 11 Car qui est–ce qui connaît ce qui est en l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même aussi, personne ne connaît ce qui est en Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. 12 Pour nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour connaître les choses qui nous ont été données de Dieu ; 13 Et nous les annonçons, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne le Saint–Esprit, expliquant les choses spirituelles aux spirituels. 14 Or, l’homme animal ne comprend point les choses de l’Esprit de Dieu ; car elles lui semblent folie, et il ne les peut connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. 15 Mais l’homme spirituel juge de toutes choses, et n’est lui–même jugé par personne. 16 Car qui a connu la pensée du Seigneur pour l’instruire ? Mais nous, nous avons la pensée de Christ.

Le secret le mystère: Christ en nous.... Amen !

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens