Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 09:19

Nous pouvons très souvent passer à côté de l'essentiel dans les cultes que nous voulons rendre à Dieu.

Nous pouvons en effet dérouler dans tous les ordres possibles et inimaginables la louange, l'adoration, les prières actions de grâce, le partage de la Parole de Dieu sous toutes les formes possibles sans vraiment rendre un culte à Dieu qui l'honore.

Beaucoup dans les assemblées honorent Dieu avec ce qu'ils appellent encore «culte» mais ils ne réalisent pas qu'ils peuvent faire ces choses sans vraiment adorer Dieu et atteindre son coeur.

 

Depuis le culte dominical institué par l'empereur païen Constantin, le chrétienté s'est empêtré dans les formes sans se préoccuper du fond.

Dieu s'intéresse aux formes mais surtout à nos cœurs. Nous voyons ce qu'il a dit à Son peuple concernant ce que les israélites faisaient. Il leur a dit d'arrêter offrir des sacrifices et cesser d'observer les fêtes (qu'il a lui-même institués) jusqu'à ce qu'ils apprennent à prendre soin de ceux qui les entourent. 

 

Esaïe 1 :11 Qu’ai–je à faire, dit l’Éternel, de la multitude de vos sacrifices ? Je suis rassasié d’holocaustes de béliers et de la graisse des veaux gras ; je ne prends point plaisir au sang des taureaux, ni des agneaux, ni des boucs. 12 Quand vous venez vous présenter devant ma face, qui vous demande de fouler mes parvis ? 13 Ne continuez plus d’apporter des offrandes vaines ; j’ai en horreur le parfum, la nouvelle lune, le sabbat et l’assemblée ; je ne puis souffrir ensemble le crime et les solennités. 14 Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes ; elles me sont à charge ; je suis las de les supporter. 15 Quand vous étendez vos mains, je cache mes yeux de vous ; quand vous multipliez les prières, je n’écoute point. Vos mains sont pleines de sang. 16 Lavez–vous, nettoyez–vous ! Otez de devant mes yeux la malice de vos actions.17 Cessez de mal faire ; apprenez à bien faire ; recherchez la droiture ; protégez l’opprimé, faites droit à l’orphelin, défendez la veuve

 

Il est aussi possible de faire plein de choses pour les autres qui ne sont pas effectivement propre à servir Le royaume de Dieu et la cause de Jésus-Christ . Il est possible de nourrir, vêtir, de soins et guérir sans écouter Dieu et cela ne donnera pas l'honneur et la gloire à Dieu car cela aura été fait sans le mandat de Jésus-Christ. Cela peut aussi être une œuvre morte, sans Christ, sans la foi en Son Nom. Ces œuvres là ne sont pas plus agréable à Dieu.

 

Jean 15:5 Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit ; car sans moi, vous ne pouvez rien faire.

Sans une réelle communion avec Jésus aucun culte ne sera agréable au Père, nos meilleurs efforts, et nos nouveaux engagements pour changer les choses n'y pourront rien.

 

Il est donc impossible d'adorer Dieu sans réellement lui obéir et être au service des autres. Les deux vont de pair.

Marc 12:30 Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. C’est là le premier commandement. 31 Et voici le second qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. Il n’y a point d’autre commandement plus grand que ceux–ci.

Galates 5:14 Car toute la loi est accomplie dans une seule parole, en celle–ci : Tu aimeras ton prochain comme toi–même.

Jacques 2:8 Si vous accomplissez la loi royale, selon l’Écriture : Tu aimeras ton prochain comme toi–même, vous faites bien ;C'est comme aimer Dieu et son prochain.

Jean 2 : 9 Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore à présent dans les ténèbres.10 Celui qui aime son frère, demeure dans la lumière, et rien en lui ne le fait broncher.11 Mais celui qui hait son frère, est dans les ténèbres, et marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux.

Donc en d'autres termes tout ce qu'il pourrait faire pour rendre un culte à Dieu serait compromis.

1 Jean 3: 14 Quand nous aimons nos frères, nous connaissons que nous sommes passés de la mort à la vie. Celui qui n’aime pas son frère demeure dans la mort. 15 Quiconque hait son frère est un meurtrier ; et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui. 16 Nous avons connu la charité, en ce qu’Il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères. 17 Or, celui qui aurait des biens de ce monde, et qui, voyant son frère dans le besoin, lui fermerait ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeurerait–il en lui ? 18 Mes petits enfants, n’aimons pas de paroles ni de la langue, mais en action et en vérité. 19 Car c’est en cela que nous connaissons que nous sommes de la vérité, et que nous assurerons nos cœurs devant lui ;

En action et en vérité apprenons à rendre un culte raisonnable à Dieu !

Il ne faut plus tricher, il faut vivre dans la vérité et agir. Cela nous conduira obligatoirement à changer et à la repentance.

Les Pharisiens ne comprenaient pas la relation normale qu'il y a entre le culte, le sacrifice et l'accomplissement des règles de la loi avec le devoir de celui d'aimer son prochain. Répondre au besoin des gens tout le long de la semaine contribue en quelque sorte au culte que nous rendons au Seigneur.

 

Les Israélites croyaient adorer Dieu en pratiquant les règles de la loi et l'observance du culte établis par Dieu .

Ce que Dieu attend de ses enfants c'est des cœurs qui pratiquent ce qui est juste tout au long de leur vie en restant attaché à Jésus, c'est ainsi que nous l'honorerons par un culte permanent raisonnable.

 

De même, dans le NT, nous avons ces mêmes comportements où les choses pratiquées étaient sans valeur, car ceux et celles qui les faisaient ne se préoccupaient pas des personnes avec qui elles étaient en relation.

 1 Corinthiens11 : 17 Or, en ce que je vais vous dire, je ne vous loue point : c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour empirer.18 Car, premièrement, j’apprends que lorsque vous vous assemblez dans l’Église, il y a des divisions parmi vous, et j’en crois une partie,19 Car il faut qu’il y ait des schismes parmi vous, afin que ceux d’entre vous qui sont approuvés, soient manifestés.20 Lors donc que vous vous assemblez dans un même lieu, ce n’est pas pour manger la Cène du Seigneur ; 21 Car au repas, chacun se hâte de prendre son souper particulier ; en sorte que l’un a faim, et l’autre est repu. 22 N’avez–vous pas des maisons pour manger et pour boire ? Ou méprisez–vous l’Église de Dieu, et faites–vous honte à ceux qui n’ont rien ?Que vous dirai–je ? Vous louerai–je ? Je ne vous loue point de cela. 23 Car pour moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai aussi enseigné ; c’est que le Seigneur Jésus, la nuit qu’il fut livré, prit du pain ;24 Et ayant rendu grâces, il le rompit, et dit : Prenez, mangez ; ceci est mon corps, qui est rompu pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. 25 De même aussi, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. 26 Car toutes les fois que vous mangez de ce pain, et que vous buvez de cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 27 C’est pourquoi, quiconque mangera de ce pain, ou boira de la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28 Que chacun donc s’éprouve soi–même, et qu’ainsi il mange de ce pain et boive de cette coupe ; 29 Car celui qui en mange et qui en boit indignement, mange et boit sa condamnation, ne discernant point le corps du Seigneur. 30 C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts. 31 Car si nous nous jugions nous–mêmes, nous ne serions point jugés.

32 Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons point condamnés avec le monde. 33 C’est pourquoi, mes frères, quand vous vous assemblez pour manger, attendez–vous les uns les autres. 34 Et si quelqu’un a faim, qu’il mange dans sa maison, afin que vous ne vous assembliez point pour votre condamnation. Quant aux autres choses, je les réglerai quand je serai arrivé.

 

Jacques souligne l'importance de la vérité dans la foi en pratiquant le bien. Notre foi sans les œuvres est morte et n'honore pas Dieu.

 

Jacques 1 :23 Car, si quelqu’un écoute la parole, et ne la met point en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel ;24 Et qui, dès qu’il s’est regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. 25 Mais celui qui aura plongé ses regards dans la loi parfaite, celle de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais pratiquant les oeuvres, celui–là sera heureux dans ce qu’il aura fait. 26 Si quelqu’un d’entre vous pense être religieux, et ne tient point sa langue en bride, mais trompe son coeur, la religion d’un tel homme est vaine. 27 La religion pure et sans tache devant Dieu notre Père, c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur tribulation, et de se conserver pur de la souillure du monde.

Jacques 2:20 Mais, ô homme vain ! veux–tu savoir que la foi sans les oeuvres, est morte ?

Jacques 2:26 Car comme le corps sans âme est mort, de même, la foi sans les oeuvres est morte.

 

Jean écrit avec d'autres termes : si quelqu'un n'aime ses frères par des actes concrets ne peut pas dire qu'il aime Dieu qu'il ne voit pas. Nos déclaration d'amour ne suffisent pas, nous devrions y réfléchir.

 

Dans l'éloge à l'amour selon Dieu de 1 Corinthiens chapitre 13. Paul commence par souligner le fait que tous nos meilleurs dons spirituels tels que la prophétie, les langues, la foi ne sont rien s'ils ne sont pas exercés avec amour. 

Tout cet amour décrit dans 1 Corinthiens 13:4-7 . est une longue liste définissant la façon dont nous devons nous comporter avec les autres!

 

Arrêtons de faire pour faire, de chanter pour chanter de rendre un culte pour rendre un culte !

 

Toutes nos bonnes actions doivent être faites en Jésus. Toutes nos bonnes pratiques, nos règles, nos résolutions de nous lever tôt le matin pour prier, d'entendre des enregistrements d'enseignements d'apprendre des versets par cœur, de mettre d'énormes sommes dans les corbeilles d'offrandes et soutenir fortement les œuvres missionnaires, de servir tous les blessés, tous les perdus, tous les nécessiteux autour de nous, ne peuvent pas contribuer à elles seules à rendre un culte à Dieu si nos cœurs ne sont pas entièrement consacrés à Dieu et à nos frères.

Romains 12 : 1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, c’est votre culte raisonnable. 2 Et ne vous conformez point au présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin que vous éprouviez que la volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite.

 

Donner un verre d'eau, c'est rendre un culte d'adoration à Jésus-Christ en l'honorant...

Notre culte quotidien raisonnable c'est aimer Dieu et nos frères en pratiquant le bien et accomplissant avec « Christ en nous » les œuvres que Dieu a préparés d'avance pour nous.

Partager cet article

commentaires

milliearuna 14/03/2011 07:49


Je pense que sa foi est faussée. C'est une foi religieuse qui cherche à mériter quelque chose. En tout cas, ce dont je suis sure c'est que la femme qui s'occupe d'autre chose que d'être une
bénédiction pour son mari et ses enfants, n'est pas dans la vraie foi, dans la vérité, elle est dans l'erreur ; elle recherche ce qui lui plait, ce qui plait à son âme, et elle marche par la chair
et non par l'Esprit. L'épouse est faite pour l'époux d'abord. Seulement ensuite, le Seigneur peut l'appeler à étendre l'espace de sa tente. Mais elle a déjà beaucoup à faire avec le mari, les
enfants, et plus tard, les petits-enfants. Je ne critique pas le travail des femmes, mais celles qui privilégient leur mission première, ont la foi et les oeuvres. C'est une question difficile je
sais dans notre civilisation post soixanthuitarde, beaucoup de femmes chrétiennes ne sont pas au foyer. La convoitise est souvent la source de cette dérive. Peut-être que je suis extrême, mais il y
a tellement de divorces et d'enfants mal élevés dans le monde dit "chrétien", que je remets en doute la foi dans laquelle ils vivent. L'évangile est une mort avant d'être une vie nouvelle.


milliearuna 13/03/2011 10:02


Je suis tout à fait d'accord. Je crois aussi que le fait de s'assembler en groupe aide à dévoiler les coeurs. Plus le groupe est petit, plus les membres sont proches et plus on peut les uns et les
autres s'édifier dans l'amour. C'est l'amour qui édifie, et non la connaissance. La connaissance enfle, mais l'amour édifie. Quand nous vivons l'église-famille, il n'y a pas beaucoup de choses qui
passent inaperçues aux yeux des uns et des autres. L'édification peut être faite en profondeur. Toujours en se frottent et en se polissant les uns aux autres, tous les jours, comme une famille dont
les membres vivent ensemble.
Par contre,plus le groupe est grand, plus c'est facile à tout à chacun de "jouer au chrétien" sous la religiosité.
Pour que chacun puisse pratiquer les oeuvres bonnes que le Seigneur a préparé d'avance concernant chacun, il faut avoir reçu SA révélation. Ce n'est que dans la crainte de son nom et dans la
conscience de qui nous sommes par rapport à lui, de la prise de conscience qu'il faut ABSOLUMENT faire mourir les oeuvres de notre chair, que nous pourrons alors demeurer en LUI.
Je sais aussi d'avance, sans avoir reçu une révélation pour cela, que le rôle dévolu par Dieu à une femme mariée est sans conteste de s'occuper de son mari d'abord, puis de ses enfants. Car
personne d'autre qu'elle ne pourra le faire. Combien il y en a qui cherchent ailleurs et délaissent leur mission première. Quand je vois une femme mariée s'occuper d'autre chose, j'ai des doutes
sur sa foi.


Dokimos 13/03/2011 20:44



Merci pour ton commentaire, et plus particulièrement en ce qui concerne la première mission de la femme mariée. Le fait que les femmes soient souvent obligées de travailler ne facilite pas la vie
des ménages surtout quand il y a en plus des enfants. Peux-tu m'expliquer ce que tu entends par "Quand je vois une
femme mariée s'occuper d'autre chose, j'ai des doutes sur sa foi." Je ne comprends pas bien ce que tu veux dire ? merci 



Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens