Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:51

Il est fréquent d'entendre dans nos assemblées que chacun doit se responsabiliser pour se nourrir spirituellement. Pour affronter les jours difficiles qui viennent, il nous faut une foi forte et donc une prise de conscience pour y veiller. Demeurer dans la Parole est la seule garantie de nous prémunir de la séduction des fausses doctrines.

Nos églises locales sont en crises parce nous sommes malades parce que prenons une nourriture spirituelle frelatée. Les enseignements reçus en sont la cause.

S'il n’y a plus de révélation du Seigneur, il n'y a plusd’eaux vives qui apportent la vie dans les coeurs.

Nous constatons la baisse de spiritualité sans remettre en cause la nature et la source des enseignements qui leur ont été données.

La réforme d’une chose est possible que lorsqu’on est en mesure de prendre conscience de ce qui ne va pas.

L’apôtre Pierre dira que la responsabilité des dirigeants ou anciens consiste à tenir l’église (cad les saints ) en éveil par de sains avertissements, afin que chacun puisse toujours se souvenir de ces choses essentielles afin de ne pas les oublier et de s’en détourner. 2 Pierre 2 12 Avertir les saints de l’Eglise est quelque chose qui m’obsède parce que le retour de Jésus est imminent. L’ Esprit-Saint seul peut nous convaincre de pécher et nous enseigner la vérité en toutes choses.

Beaucoup se comportent un peu comme ces automobilistes qui chaque matin se rendent machinalement à leur lieu de travail sans trop faire attention à tous les panneaux routiers qui signalent des dangers. Nous faisons beaucoup trop de choses par habitude sans pouvoir porter notre attention sur les choses essentielles et vitales. Une multiplicité d’informations nous agressent et occupent nos pensées, et nous détournent de l’essentiel.

La question qui vient alors à l’esprit est : quels sont ces avertissements auxquels nous devons être vigilants.

Dans 2 Pierre 2 l’apôtre écrit : Dans le passé : il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, renieront le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses…, Ces gens-là sont des fontaines sans eau,… leurs discours sont enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d’échapper aux hommes qui vivent dans l’égarement; ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.

Pierre écrit, c’est la seconde lettre que je vous écris, car je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur.

Ici, il est parlé de paroles trompeuses, d’enseignements erronés qui égarent les croyants. Notre mission est d’enseigner la vérité à l’Eglise. Ce qui est juste aux yeux de Dieu : c'est la saine doctrine qui va rendre les gens vraiment libres en Christ. Ne nous trompons pas la saine doctrine : c'est Christ et rien d'autre.



2 Rois 2 : 19 à 22 Avant de lire ces 4 versets, les situer dans leur contexte en racontant ce qui s’est passé avant que l’ Eternel fit enlèver Elie au ciel dans un tourbillon. Elisée averti de cet enlèvement ne voulait plus quitter Elie.

Alors les fils des prophètes de Béthel vinrent à la rencontre d’Elisée, et lui dirent: sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître ? Je le sais aussi; taisez-vous répondit-il.

Elie devait se rendre de Béthel à Jéricho, car l’Eternel le lui avait demandé. Il proposa à Elisée de rester à Béthel. Il répondit à Elie: l’Eternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent tous deux à Jéricho.

Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s’approchèrent d’Elisée, et lui dirent la même chose que les fils des prophètes de Béthel : sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître ? il leur répondit: oui je le sais aussi; taisez-vous.

Elie comme à chaque fois demanda à Elisée de rester à Jéricho parce que l’Eternel lui demandait d’aller au Jourdain. ( 15 Km environ ) Une fois encore Elisée répondit à Elie : l’Eternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point.

Alors qu’ils poursuivirent tous deux leur chemin.

50 fils des prophètes arrivèrent et s’arrêtèrent à distance en vis-à-vis d’Elie et d’Elisée qui s’étaient arrêtés au bord du Jourdain.

Elie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent et ils passèrent tous deux à sec le Jourdain.

Une fois passés sur l’autre rive du fleuve, Elie s’adressa à Elisée et lui dit : demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé. Elisée répondit: fasse que je reçoive je te prie, une double portion de ton esprit!

Elie lui dit: tu me demandes une chose difficile. Cependant si tu me fixes du regard pendant que je serai enlevé, cela t’arrivera; sinon, cela ne t’arrivera pas.

Alors qu’ils continuaient à parler en marchant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon.

Elisée regardait et criait: Mon père! mon père! Char d’Israël et sa cavalerie! Et il ne le vit plus. Elisée prit ses vêtements et les déchira en deux. Il s’empara du manteau qu’Elie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s’arrêta au bord du Jourdain; et en frappa les eaux comme Elie l’avait fait, en disant : Où est l’Eternel, le Dieu d’Elie? Alors les eaux se partagèrent à nouveau et Elisée pu retraverser le Jourdain.

Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho, ayant aperçu Elisée qui revenait du Jourdain lui dirent: L’esprit d’Elie repose sur toi ! Elisée! ils s’approchèrent de lui et se prosternèrent à ses pieds face contre terre.

Donc après l’enlèvement d’Elie, ces fils des prophètes de Jéricho, lui dirent: voici, il y a parmi tes serviteurs cinquante hommes vaillants; veux-tu qu’ils aillent chercher ton maître? Peut-être que l’esprit de l’Eternel l’a emporté et l’a transporté sur une montagne ou une quelconque vallée. Il répondit: ne les envoyez pas. Mais ils insistèrent lourdement. Alors, Elisée alors leurs dit : faites donc ce qui vous semble bon. Ils envoyèrent les cinquante hommes chercher Elie et après trois jours de vains efforts ils ne le trouvèrent point. De retour auprès d’Elisée, il leur dit: ne vous avais-je pas dit de ne pas y aller ?

Lisons maintenant notre texte dans 2 Rois 2 : 19 Les gens de la ville de Jéricho dirent à Elisée: voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. 20 Il dit: Apportez-moi un plat neuf, et mettez-y du sel. Et ils le lui apportèrent. 21 Il alla vers la source des eaux, et il y jeta du sel, et dit: ainsi parle l Eternel : j’assainis ces eaux; il n’en proviendra plus ni mort, ni stérilité. 22 Et les eaux furent assainies, jusqu’à ce jour, selon la parole qu’Elisée avait prononcée.

Je vais utiliser ce cours récit ralatif au ministère prophétique d’Elisée pour en tirer réflexions et instructions. Cela nous aidera à nous préparer pour affronter les jours qui viennent.

Beaucoup de personnes parmi le peuple de Dieu sont directement influencées par de faux enseignements qui les contaminent. Ces fausses doctrines amènent la mort doucement dans nos églises sans que les chrétiens s’en rendent vraiment compte, parce que la source de leur approvisionnement en eau est devenue polluée et ne leurs apporte plus la vie.

Il nous est fait état d’une très belle ville : Jéricho signifie en hébreux : « la ville des palmiers » probablement à cause de l’existence d’une excellente source qui l’irriguait. Un superbe "oasis" où il faisait probablement bon vivre car des fils de prophètes s’y étaient installés.

Mais cette ville connaissait des temps difficiles. Les eaux de cette source étaient devenues infectes et impropres à la consommation. Cela engendrait la stérilité parmi ses habitants. Ils étaient confrontés une sorte de malédiction liée directement à ce qui avait fait sa prospérité et son bien-être. Les eaux devenues étaient devenues amères. La conséquence induite était la stérilité et la mort. Certaines versions de la bible rendent plus fortement cette malédiction : « la terre était devenue stérile ou infertile » et « les femmes avortaient ».

La Bible dit clairement qu’un malheur une malédiction ne viennent jamais sans que Dieu en soit l’auteur.

Amos 3:6 Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans que le peuple soit dans l‘épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, sans que l‘Eternel en soit l’auteur?

Dieu est Dieu, il tient tout sous son contrôle, sans toutefois être directement l’auteur du mal. Lorsque les lois divines sont transgressées cela entraîne des conséquences pour les villes et donc les hommes qui y vivent. Jacques 1:13 Que personne, lorsqu’il est mis à l’épreuve, ne dise : « C’est Dieu qui me met à l’épreuve. » Car Dieu ne peut être mis à l’épreuve par le mal, et lui–même ne met personne à l’épreuve. 14 Mais chacun est mis à l’épreuve par son propre désir, qui l’attire et le séduit.15 Puis le désir, lorsqu’il a conçu, met au monde le péché ; et le péché, parvenu à son terme, fait naître la mort.

Nous devons donc nous poser des questions sur les raisons de ce mal être dans l’Eglise en général. Quelles sont les raisons du refroidissement de notre amour pour de Dieu. Pourquoi nos cœurs sont-ils si partagés, pourquoi notre enthousiasme n’est plus ce qu’il a été, pourquoi notre absence d’engagement, notre immobilisme ?

Il nous faut identifier bibliquement parlant l’origine de nos maux. En effet, lorsque nous parlons et nous agissons nous sommes directement influencés par ce qui a nourri notre âme.

Matthieu 12:34 Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes? Car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.

Luc 6:45 L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.

Le coeur en grec c’est kardia (kar-dee’-ah) kardia cor en (latin) c’est cet organe du corps humain qui est le centre et le moteur denotre circulation sanguine. Nous y prenons un soin attentif car cette pompe est le siège de notre vie physique.

Notre cœur selon les écritures est non seulement le centre de toute vie physique mais aussi de la vie spirituelle.

Notre âme et notre esprit sont le centre et le siège de notre vie spirituelle. C’est la, que se trouve la source et le siège de tous nos désirs, envies, buts, efforts. C’est dans notre cœur que nous trouvons nos capacités de compréhension, nos facultés intellectuelles : le siège de notre intelligence, de notre volonté et de notre caractère. Notre âme est siège de nos sensibilités, nos affections, nos émotions, nos désirs, nos appétits, nos passions

Comme l’enseigne Jésus, notre âme est affectée par la nature de la source qui alimente notre cœur. Notre vie est donc directement affectée par la qualité de l’enseignement qui aura influencé positivement ou négativement nos pensées.

Elisée va faire un acte ou un geste prophétique symbolique en prenant un plat neuf et du sel. Nous retiendrons qu’il est allé à la source pour résoudre le problème le problème de l’eau. Le mot plat récipient en hébreux tsalach (tsaw-lakh’) est de la même famille qu’un autre mot qui a une connotation de prospérité, réussite, succès, victoire, d’accomplissement.

Le mot sel melach (meh’-lakh) mettre (du sel), s’évanouir, s’en aller, se dissiper, disparaître. Le sel redonne du goût à ce qui en a pas ou perdu.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens