Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 09:51

Actes 1 : 8 Mais vous recevrez la puissance du Saint–Esprit, qui viendra sur vous ; et vous me servirez de témoins, tant à Jérusalem que dans toute la Judée, et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. 9 Et après qu’il eut dit ces paroles, il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux.

 

Dans nos bibles le sens original du mot « témoin » est moins fort et moins explicite que sa compréhension courante. Le mot témoin est aussi celui de martyr. Cela nous éclaire sur le fait que nous sommes témoins de Christ pas seulement par des mots mais par une vie vécue, qui inclut la mort violente.

Témoins = martus (mar’-toos)

Témoin au sens légal et historique : spectateur d’une chose, exempl. d’une lutte

Témoin au sens éthique. Ceux ou celles qui ont prouvé « la force et l’authenticité de leur foi en Christ en supportant une mort violente » les martyrs

 

Bien peu de gens accordent à leur confession la place qu'elle devrait avoir quand ils veulent être les témoins du Christ.

Ils peuvent l'être que si la vie du Christ en eux est manifeste.

La confusion vient de la tradition de la « confession » enseignée dans l'église catholique romaine qui la situe dans la reconnaissance négative des fautes, des péchés, des manquements et de toutes les faiblesses des hommes. C'est cette perception négative de la confession qui prive beaucoup de croyants des promesses de Dieu pour leur vie.

La véritable vie de disciple de Christ nécessite une vraie confession. « Confesser Christ » ne consiste pas à dire simplement : « je confesse que Jésus est mon sauveur et mon Seigneur », c'est de le prouver par une vie vécue dans l'intimité et la totale dépendance de « Sa » personne.

 

Confesser Christ : c'est avoir Sa vie en nous. « En affirmant par nos bouches ce que nous croyons, sans contredire par d'autres propos contraires la Parole de Dieu. »

Comment ? « En donnant au monde une attestation quotidienne de Sa vie expérimentée et vécue en chacun de nous ». « une preuve »

S'il en est ainsi et seulement ainsi, nous serons bien Ses témoins.

Les témoins de quoi ?  « Les témoins de Sa vérité et de Sa vie que nous avons acceptées. »

 

La confession de notre foi tient dans la vie du vrai croyant ( le disciple de Jésus) une place prépondérante. Dieu a voulu que Sa vie, Son amour soient donnés au monde par le témoignage de son propre fils dans nos vies.

 

Comment ? Par les paroles qui sortent de nos bouches.

Jésus a été le précurseur de ce témoignage par les paroles qui sont sorties de sa bouche et qui ont été une source de bénédiction pour beaucoup. Ils disaient ce qu'il avait entendu de la part de son Père.

 

Lorsque nous devenons une lettre vivante écrite et lue par les gens qui nous entourent nous devenons Ses témoins.

Jean 17 : 20 Or, je ne prie pas seulement pour eux ; mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole ;

 

Le problème récurrent de la chrétienté et de l'Eglise contemporaine est l'ignorance de ce que nous avons à confesser.

Notre confession devrait être établie sur quatre axes centrés sur l'oeuvre du Père et du Fils.

Le premier sur ce que Dieu a accompli pour nous en Jésus-Christ.

Le second sur ce que Dieu a accompli en nous par Sa Parole et Son Esprit.

Le troisième sur ce que nous sommes devenus ( notre nouveau statut ) pour le Père en Jésus-Christ.

Le quatrième sur ce que Dieu et Sa Parole sont en mesure d'accomplir par nous au moyen de

notre « confession-témoignage ».

 

Nous savons tous que nous ne pouvons pas témoigner de choses que nous ne connaissons pas. Les choses qui comptent sont celles que nous avons expérimentées après les avoir vues et entendues.

Concernant Les promesses, nous pouvons en bénéficier que si nous savons ce que nous sommes en Jésus-Christ par la foi en la Parole de Dieu.

Peu de chrétiens osent dire aux personnes de leur entourage ce que Christ a fait pour eux. Cette confession fait défaut parce que malheureusement peu d'entre-eux ont expérimenté « la vie de Christ en eux ».

 

Nous sommes de nouvelles créatures. 2 Corinthiens 5 : 17 Si donc quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature ; les choses vieilles sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

Si l'Eglise commencait à confesser et à rendre ce témoignage de Christ en eux, beaucoup plus de gens connaîtraient une révolution et un changement de coeur et de mentalité. Nous ne sommes pas des « sous produits de Dieu » mais bien des fils et des filles de Dieu à part entière. Nous ne sommes plus que des « pauvres pécheurs repentis et pardonnés », mais nous sommes devenus de nouvelles créatures en Christ, destinées à régner avec Sa vie, Sa Nature, toute Sa puissance et Son autorité . Ces choses nous sont acquises dès lors que Christ est en chacun de nous.

 

Ephésiens 1 : 7 En qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon les richesses de sa grâce, 8 qu’il a répandue sur nous abondamment par toute sorte de sagesse et d’intelligence ;

Nous ne mesurons pas l'impact que pourrait avoir L'Eglise, si tous ceux qui en font partie prenaient conscience de leur complet rachat en Christ et commençaient à le confesser.

Cela ferait cesser immédiatement la domination de Satan sur nos vies.

En devenant une nouvelle création nous accueillons un nouveau Seigneur et maître qui vient en nous régner. Nous avons été transféré dans le royaume de son fils bien-aimé. La domination de Satan s'achève dans notre vie dès lors que celle de Jésus-Christ commence.

A ce moment précis, le péché, la maladie, les douleurs, les maux, les mauvais penchants n'ont plus d'emprises sur nos vies, puisque en Jésus nous sommes devenus de nouvelles créatures.

 

Si nous prenions plus au sérieux les promesses de Dieu et tout ce qui nous est dit dans la Parole , il est évident que nous vivrions un christianisme beaucoup plus révolutionnaire et exaltant.

 

Fils et filles de Dieu, en quelle Parole croyons-nous ? Relisons attentivement ces passages si familiers auxquels nous devons porter la plus grande attention.

 

Esaïe 41 :10 Ne crains point, car je suis avec toi ; ne sois point éperdu, car je suis ton Dieu ! Je te fortifie, je t’aide, et je te maintiens par la droite de ma justice. 11 Voici, tous ceux qui s’irritent contre toi, seront honteux et confus. Ils seront réduits à rien et périront, ceux qui s’élèvent contre toi. 12 Tu les chercheras, et tu ne les trouveras plus, ceux qui disputaient contre toi ; ceux qui te faisaient la guerre, périront et seront anéantis. 13 Car c’est moi, l’Éternel ton Dieu, qui te prends par la main et qui te dis : Ne crains point, je suis ton aide !

Ces déclarations ne sont-elles pas les plus extraordinaires qui soient et les plus assurantes pour nous ?

Romains 8 : 31 Que dirons–nous donc sur cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Matthieu 28 :19 Allez donc et instruisez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit, 20 et leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé ; et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Amen !

 

Et ce passage de 1 Jean 4/4 le« tout terrain de votre foi ». Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que Celui qui est en vous, est plus grand que celui qui est dans le monde.

Jésus ne vit-il pas en nous ? Nous pouvons confesser en le croyant que Dieu est en nous à chaque instant de notre vie. Wouah !

Nous sommes l'habitation de Dieu. Ce n'est pas rien ! Une telle confession doit nous donner une « assurance tous risques » des ressources divines plus que suffisantes pour nous mettre à l'abri en toutes circonstances.

Nous sommes en mesure d'avancer avec Dieu et d'aborder sans craintes toutes les épreuves de la vie.

Pourquoi ? Parce nous savons maintenant que Dieu ne peut pas mentir et que Celui qui vit en nous et plus grand et plus fort que toutes les forces sataniques qui peuvent être déployées contre nous.

Notre confession, c'est les paroles qui sortiront de nos bouches pour rappeler de façon incessante la réalité du contenu des promesses de Dieu.I

Il n'y a plus rien qui ne puisse trouver de solutions si nous croyons Dieu, quand « Il » dit qu'il est pour nous et avec nous.

Aucun ennemi ne peut nous vaincre, car Satan est pour Christ un ennemi vaincu. Donc, si Jésus-Christ vit en nous, Satan est aussi un ennemi vaincu pour nous.

Colossiens 2 : 14 Il a effacé ce qui était contre nous, l’obligation des ordonnances qui s’élevait contre nous ; et il l’a entièrement annulée, en l’attachant à la croix ;15 Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu’il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d’elles sur cette croix.

 

Nous confessons le psaume de David : L’Éternel est mon berger ;je n’aurai point de disette. 2 Il me fait reposer dans des pâturages herbeux ; il me mène le long des eaux tranquilles. 3 Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. 4 Même quand je marcherais dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal ; car tu es avec moi ; c’est ton bâton et ta houlette qui me consolent. 5 Tu dresses la table devant moi, à la vue de ceux qui me persécutent ; tu oins ma tête d’huile ; ma coupe déborde. 6 Oui, les biens et la miséricorde m’accompagneront tous les jours de ma vie,et j’habiterai dans la maison de l’Éternel pour l’éternité.

Ouh lala...

Nous sommes en marche triomphale derrière le vainqueur. Nous sommes au comble de la joie, car Il nous fait triompher, nous dominons toutes les circonstances et les victoires nous sont assurées.

J'allais oublier ce passage.Philippiens 4 :13 Je puis tout par Christ, qui me fortifie.

Dieu est pour nous ! Rien ne doit nous effrayer...

Notre salut se résume en une confession incessante de tout ce que Sa Parole dit être pour nous.

Dieu est non seulement notre force, il est à nos côtés, en nous et pour nous. Il est notre salut : Apocalypse 19:1 Après cela j’entendis comme la voix d’une grande multitude, dans le ciel, qui disait : Alléluia ! (Louez l’Éternel.) Le salut, et la gloire, et l’honneur, et la puissance au Seigneur notre Dieu !

 

La confession de notre rédemption est capitale.

Nous avons été délivrés du pouvoir du diable au prix d'un grand rachat.

Romains 8:23 Et non seulement elle, mais nous aussi qui avons les prémices de l’Esprit, nous soupirons en nous–mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.

1 Corinthiens 1:30 Or, c’est par Lui que vous êtes en Jésus–Christ, qui nous a été fait de la part de Dieu, sagesse, justice, sanctification et rédemption ;

Ephésiens 1:7 En qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon les richesses de sa grâce, idem Colossiens 1:14

Ephésiens 1:14 Lequel est un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux qu’il s’est acquis, à la louange de sa gloire.

Hébreux 9:12 Est entré une seule fois dans le saint des saints, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle.

Lorsqu'il est parlé de notre salut dans nos bibles, le mot grec employé est beaucoup plus précis et fort que le mot « salut » choisi par les traducteurs de la Bible. Le mot « sozo » en grec veut dire : être sauvé, être guéri préservé de la destruction, de tout préjudice ; libéré de la maladie, le fait de retrouver la santé, sauvé de toutes sortes de maux.

 

Voilà ce que Dieu veut que nous confessions de nos lèvres. Nous sommes acceptés de Dieu parce que Jésus nous en a acquis le droit. Il est notre justice et il vit en nous, voilà pourquoi nous sommes justifiés et que nous pouvons nous tenir devant Dieu

1 Corinthiens 1:30 Or, c’est par Lui que vous êtes en Jésus–Christ, qui nous a été fait de la part de Dieu, sagesse, justice, sanctification et rédemption ;

Romains 10:10 Car on croit du coeur, pour obtenir la justice, et l’on fait confession de la bouche pour le salut.

Merci Seigneur, nous pouvons nous tenir devant Toi dans la justice comme si nos péchés n'avaient jamais existés. Cette justice est en nous, nous l'avons reçue de Jésus, nous avons Sa nature et nous avons Sa justice.

 

C'est cette confession qui honore notre Père Céleste, elle nous permet de Lui rendre gloire, de faire monter vers Lui des actions de grâce et des louanges. Confesser ces vérités nous donne de la hardiesse et de l'assurance dans notre vie de prières.

Nous ne sommes plus limités. Par la foi en ces promesses, nous héritons des choses célestes. Le ciel nous est ouvert, parce que nous avons en nous « Celui qui peut toutes choses ».

 

Il est le cep auquel nous sommes connectés, nous vivons de Sa vie. Nous recevons de Son amour et nous vivons pour porter Ses fruits en nous.

Nous pouvons proclamer que le péché n'a plus d'emprise sur nous et qu'il ne peut plus nous dominer..

Le Saint-Esprit nous enseigne cela et nous a ressuscité avec Christ.

Nous avons le droit d' utiliser Le nom de Jésus. Nous pouvons confesser ce Nom dans toutes nos prières.

Jean 14 :12 En vérité, en vérité je vous le dis : Celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes que celles–ci, parce que je vais vers mon Père. 13 Et ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. 14 Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai

Jean 15 :7 Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez.

Luc 10 : 19 Voici, je vous donne le pouvoir de marcher sur les serpents, sur les scorpions, et sur toutes les forces de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.

Notons bien ici qu'il n'est pas mentionné de restriction sur les forces ennemies.

 

Dieu accomplit et poursuit son oeuvre terrestre au travers de Son Corps. Son corps, c'est nous si nous le croyons... Il vit au travers de nous. Puisqu'il vit : nous vivons !

Notre ministère universel (notre service de Dieu) est à notre portée. Nous n'avons pas besoin d'aller à des séminaires thélogiques pour comprendre « comment faire », nous devons simplement croire que Jésus veut le faire et le fera au travers de nous, si nous le croyons et le confessons de nos lèvres.

Marc 16 : 18 Ils saisiront les serpents ; quand ils auront bu quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et ils seront guéris.

Nos mains deviennent des canaux de Sa puissance et de Sa vie. La vie abondante nous la vivons parce qu'il vit en nous. Ses paroles deviennent les nôtres, et nous permettent de manifester Sa puissance pour briser les jougs et délivrer les gens.

Plus nous confesserons que l'amour de Dieu nous presse, plus notre foi grandira.

 

La confession de cette vie de Jésus-Christ en nous va nous positionner dans une position d'autorité voulue par Dieu. Elle nous fait passer au naturel du monde au surnaturel de Dieu. Cette confession permet à l'Esprit d'agir puissament dans notre esprit et tout notre être.

 

Romains 10 : 9 Elle dit que si tu confesses de tabouche que Jésus est le Seigneur, et que tu croies dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car on croit du coeur, pour obtenir la justice, et l’on fait confession de la bouche pour le salut. 11 En effet, l’Écriture dit : Quiconque croit en lui, ne sera point confus.

Dans ce passage, nous sommes en présence de Deux confessions.

 

La première est le règne de Christ en nous : c'est sa seigneurie sur nos vies.

La deuxième est la réalité de l'obtention de Sa justice et de notre salut. Nous sommes sauvés par l'oeuvre expiatrice de la croix.

 

Notre sincérité ne nous fera jamais hériter des promesses de Dieu. Seule notre confession honnête de la Parole nous permettra de vivre pleinement les promesses de Dieu.

Dieu attend que nous pratiquions cette confession pour l'honorer par notre foi. Alors Ses promesses trouveront leurs accomplissements dans nos vies.

 

Notre foi grandira si nous permettont aux oeuvres de Christ qu'il a préparées puissent se réaliser en nous.

Jacques 2 : 14 Mes frères, que servira–t–il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a point les œuvres ? Cette foi le peut–elle sauver ?

La foi sans les oeuvres est inopérante. Donc notre « confession-témoignage » n'aura aucune force sans la manifestation de Ses oeuvres manifstée au travers nous.

Nous vivrons cette vie conquérante en confessant de nos bouches Ses Paroles.

 

Romains 8 : 36 Selon qu’il est écrit : Nous sommes livrés à la mort tous les jours à cause de toi, et nous sommes regardés comme des brebis destinées à la tuerie. 37 Au contraire, dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs, par celui qui nous a aimés. 38 Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir,39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus–Christ notre Seigneur.

 

Soyons témoins de Christ par notre engagement à croire Sa Parole en toutes circonstances en la confessant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens