Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 08:55

 

Repenser les cinq ministères par Frank Viola

http://www.ptmin.org/fivefold.htm traduction: tommyab.wordpress.com

 

On me demande souvent: « Frank, crois-tu aux cinq ministère mentionnés en Éphésiens 4? Et crois-tu que Dieu est présentement en train de les rétablir? » Dans cet article, je vais tenter de répondre à cette question.

Tout d'abord, ma réponse dépend largement de ce qu'on entend par « les cinq ministères ». De quels

« cinq ministères » parlons-nous? Parlons-nous de la doctrine qui date de 200 ans sur la restauration

des « cinq ministères » ? Ou alors, parlons-nous des dons que Paul avait en tête quand il écrivait Éphésiens 4:9-16?

 

La genèse d'une doctrine

En Angleterre au XIXe siècle, les chrétiens étaient très portés à adopter des croyances à propos de prophéties apocalyptiques concernant le millénium à venir. Le bouleversement de la Révolution française donnait au peuple de Dieu une soif pour un règne de paix qui mettrait tout en ordre.

En 1824, Edward Irving, un pasteur presbytérien en Écosse, a commencé à enseigner que « les cinq ministères » des apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et enseignants avaient disparu de l'église et qu'ils devaient être, restaurés. Selon Irving, la restauration de ces ministères ouvrirait la voie au royaume millénaire de Christ sur la terre.

Irving et ses disciples ont démarré l'Église Catholique Apostolique en 1832. Son objectif principal était de restaurer « les cinq ministères » et inaugurer le royaume millénaire. L'église établit douze

« apôtres » qui devaient être durant les derniers jours les équivalents des douze apôtres nommés par Jésus. Henry Drummond, un riche banquier d'Angleterre, devint le chef de l'église. Drummond lui-même prit la plus haute position, - celle de -« l'apôtre de l'Écosse ».

On prophétisait alors que ces « douze apôtres » seraient les derniers à paraître sur la terre avant le retour du Christ. (C'était en fait du déjà-vu. Mani de Perse au IIIe siècle s'était qualifié lui-même d'être « l'Apôtre de la Lumière », le dernier apôtre de Jésus.)

Finalement, les douze apôtres de l'Église Catholique Apostolique moururent (le dernier en 1901).

Après leur mort, cette église a cessé d'exister en Angleterre. En Allemagne cependant, l'Église

Catholique Apostolique ordonna douze apôtres, et pris le nom de « Nouvelle Église Apostolique ».

 

En 1896, un ministre congrégationaliste du nom de John Alexander Dowie fonda l'Église Catholique Chrétienne. En 1901, avec cinq mille disciples, Dowie fonda la « Cité de Sion », dans le nord-est de l'Illinois. En 1904, Dowie annonça qu'il avait été divinement mandaté pour être le « premier apôtre ».

Il dit ensuite à ses disciples d'anticiper la restauration complète du christianisme apostolique. En 1906, la communauté des croyants dans la ville de Sion commença à s'effondrer. Dowie décéda l'année suivante.

À la suite du célèbre réveil de la rue Azusa en 1906 à Los Angeles, en Californie [ndt: début du mouvement pentecôtiste], l'accent mis sur la restauration de « cinq ministères » et « une puissante effusion du Saint-Esprit, juste avant le retour du Christ » réapparut. Et une nouvelle génération d'apôtres émergea. Luigi Francescon (« apôtre de l'Italie »), Ivan Voronaev (« apôtre des Slaves »), et T.B. Barratt (« apôtre de l'Europe ») ont été quelques-uns d'entre eux. Les dénominations pentecôtistes au Pays de Galles, en Nouvelle-Zélande, en Australie, au Canada et aux États-Unis élurent et ordonnèrent des collèges d'apôtres pour gouverner leurs dénominations.

Avec les années, la doctrine de la restauration des « cinq ministères » s'affaiblit. Mais elle refit surface à nouveau lors d'un réveil débuté à Sharon Orphanage à North Battleford, en Saskatchewan au Canada en 1948. On prophétisait que le mouvement de « New Order of the Latter Rain » (Nouvel ordre de la dernière pluie) comme on l'appelait, allait rétablir les « cinq ministères » pour se préparer à « la manifestation des fils de Dieu » sur la terre.

Mais quand les eaux du réveil reculèrent, la doctrine de la restauration des « cinq ministères » tomba à nouveau dans l'oubli jusqu'à ce qu'elle soit ressuscitée dans le mouvement charismatique de la fin des années 1960. Durant la fin des années '70, l'ardeur de la doctrine commença à diminuer à nouveau jusqu'à ce qu'un groupe d'hommes la ressuscite avec une nouvelle ferveur dans le milieu des années 1990.

 

En 1996, Peter Wagner dirigea une conférence au Fuller Theological Seminary intitulée Colloque

National sur l'Église post-dénominationelle. Cette conférence produisit un nouveau mouvement appelé le « Nouveau Mouvement Apostolique » qui selon Wagner est en train de balayer le globe avec une nouvelle façon de faire l'église. Les églises qui font partie de ce mouvement sont étiquetées « Nouvelles Églises Apostoliques ».

 

En 1999, Wagner tenta d'organiser le mouvement sous le nom de « Coalition internationale des Apôtres » avec Wagner en tant qu'Apôtre président. Le mouvement prétend rétablir « les cinq ministères ».

Entre parenthèses, les églises du mouvement des « Nouvelles Églises Apostoliques » ne sont qu'une nouvelle saveur d'églises institutionnelle charismatiques avec un poste de pasteur moderne (souvent rebaptisé « apôtre »), avec les sermons du dimanche, la chaire, les bancs d'église, les bâtiments d'église, la même façon d'adorer qui date de 500 ans, la musique dirigée par une équipe de louange, etc (voir le livre Pagan Christianity pour connaître l'histoire de ces pratiques religieuses.)

Point important: La doctrine de la restauration des « cinq ministères » date de plus de 180 ans. Et elle a été reformulée de mouvements en mouvements.

Mettre la charrue avant les bœufs Finalement, est-ce que Dieu va restaurer les «cinq ministères »?

 

À mon avis, c'est une mauvaise question. C'est mettre la charrue avant les boeufs. Les dons mentionnés dans Éphésiens 4 sont des personnes que Dieu donne aux corps de Christ comme cadeaux. Ils sont la conséquence naturelle et le produit de la vie d'église organique.

Dans l'ensemble, il y a vingt dons mentionnés dans le Nouveau Testament. Si un groupe de croyants se rassemble autour de Jésus-Christ seul (plutôt qu'autour d'une doctrine, d'un système théologique, ou d'un rituel) - et s'ils n'ont aucun système de clergé - alors le groupe finira par produire tous les dons et les personnes qui existent au sein du corps du Christ.

Il n'y a pas de doute que Paul utilise le corps humain comme une très bonne image pour décrire la

façon dont le corps de Christ fonctionne. Quand une petite fille naît, la plupart de ses capacités

physiques ne sont pas présentes. Elle ne peut pas faire de la bicyclette, ni faire des additions et des soustractions, ni manger avec une fourchette et un couteau.

Toutefois, dans son corps, elle possède le code génétique qui produira le développement physique lui permettant de mener à bien ces capacités. Si elle est nourrie correctement, au bout d'un moment, ces capacités se développeront naturellement en elle. Elle développera ces habiletés d'une façon organique.

 

Pourquoi? Parce que ces capacités sont celles de son espèce en tant qu'être humain. Elles sont le

produit de la vie humaine.

De la même façon, quand une église organique naît, elle possède dans son ADN spirituel tous les dons qui sont en Jésus-Christ. Mais il leur faut du temps pour se développer et émerger. (Malheureusement, nous vivons à une époque où de nombreux dirigeants de l'église ne semblent pas comprendre ce principe spirituel. Ainsi, ils tentent de forcer l'exercice des dons et des ministères dans le corps prématurément.)

Ce dont nous avons besoin donc n'est pas une restauration des soi-disant « cinq ministère », mais une restauration de la vie d'église organique (ndt: normale, vivante). Et c'est ce que Dieu cherche à rétablir aujourd'hui, tout comme à chaque génération.

Par conséquent, si nous pouvions découvrir comment selon la perspective de Dieu une église naît, et comment elle doit être nourrie et entretenue, alors nous verrions une restauration de tous les dons qui sont en Jésus-Christ de la façon qu'ils ont été conçus pour être exprimé. (Pour une discussion détaillée sur la façon dont les églises étaient fondées et soutenues dans le Nouveau Testament, voir Finding Organic Church.)

Depuis que j'assiste aux réunions dans les églises organiques au cours des vingt dernières années, j'ai fait une découverte surprenante: Les dons du Saint-Esprit fonctionnent très différemment dans une expression organique de l'église qu'ils le font dans l'église institutionnelle typique. Le don de prophétie, par exemple, qui émerge d'une authentique vie du corps de Christ est profondément différent de la façon typique dont il est pratiqué dans les églises pentecôtistes/charismatiques. (Dans celles-ci, on s'imite les uns les autres pour pratiquer ce don.)

Dans les années 1980, je faisais partie d'une expression spontanée d'une église organique. La plupart d'entre nous qui nous réunissions provenions de la tradition pentecôtiste/charismatique. Nous fonctionnions librement dans les dons spirituels selon le modèle que cette tradition nous avait donné.

Un certain nombre d'années plus tard, un groupe qui était d'arrière-plan anti-pentecôtiste/charismatique se joignirent à nous, et nous avons alors eu un dilemme de première classe entre les mains.

Après une division « sanglante » de l'église, le Seigneur nous a montré avec grâce que les deux groupes devaient abandonner leurs croyances et leurs pratiques des dons spirituels et les laisser au pied de la croix. Malgré que cela fût difficile, nous avons laissé nos idées et nos pratiques des dons mourir.

Sur la période d'une année, quelque chose de remarquable se produisit. Les dons de l'Esprit Saint ressuscitèrent dans nos réunions. Cependant, ils étaient très différents de ce que chacun d'entre nous avait vu auparavant. L'emballage pentecôtiste/charismatique était complètement arraché. Et ce qui restait était une pure expression du Saint-Esprit qui glorifiait, dévoilait, et élevait le Seigneur Jésus-Christ. Finalement, les deux groupes connurent une expérience unifiée de la puissance et du travail du Saint-Esprit.

Par conséquent, la question urgente est la suivante: Allons-nous sérieusement tenter de découvrir comment nous rassembler simplement autour de Jésus-Christ d'une manière organique? Ou allons-nous ignorer allègrement les principes du Nouveau Testament et pour les deux cents prochaines années continuer à espérer (et prophétiser) que « les cinq ministères » seront un jour être restaurés?

Encore une fois, la façon que Dieu a de faire émerger les dons est d'abord en restaurant la vie du corps.

Les dons n'apparaissent comme par magie parce que quelqu'un écrit un livre et prophétise qu'ils sont sur le point d'arriver. Il ne faut pas non plus conclure qu'ils ont été restaurés quand quelqu'un prétend être le « Premier », le « Dernier » ou le « Nouvel » Apôtre.

Les authentiques apôtres, prophètes, évangélistes, bergers/enseignants sont des gens doués qui grandissent dans les églises organiques - non pas en tant que dirigeants, mais en tant que frères – ayant un statut égal à tout le monde dans l'église. Parce qu'ils ont « poussé » dans le sol de la vie authentique d'église, ils ont été testés et éprouvés pour le Royaume de Dieu et pour les enfants du Seigneur. Leur caractéristique exceptionnelle, c'est qu'ils glorifient, révèlent, présentent, magnifient, et mettent clairement en vue le Seigneur Jésus-Christ, dans des profondeurs inhabituelles et par une expérience pratique.

Tel est l'héritage des dons qui sont mentionnés en Éphésiens 4. Ceci est vrai pour tous les apôtres, prophètes, évangélistes et pasteurs/enseignants dans le premier siècle. Et Jésus-Christ n'a pas changé (Hébreux 13:8)

 

Le péril d'un mauvais environnement

 

Qu'est-ce qui se produit lorsque des chrétiens qui ont des dons grandissent dans une organisation humaine construite sur des systèmes non bibliques plutôt que de grandir naturellement dans une expression organique du corps de Christ? En d'autres mots, qu'arrive-t-il lorsque la seule expérience d'un chrétien qui a un don est celle de l'église institutionnelle moderne?

La réponse? Mélange avec un grand M.

Ajoutez-y aussi une note de bas de page: Dysfonction.

Que se passe-t-il si vous enlevez des ours polaires de leur habitat naturel? S'ils survivent (ce qui n'est pas toujours le cas), ils ne peuvent alors plus fonctionner comme Dieu les a conçu. Ils perdent leur capacité à se reproduire.

Qu'est-ce qui se passe lorsque des lions sont en cage et domestiqués depuis la naissance? Ils perdent leur instinct de prédateur. Ils perdent leur façon naturelle de fonctionner avec laquelle Dieu les avait programmé.

Au cours des dix dernières années, j'ai rencontré des dizaines d'hommes qui étaient des prophètes et des apôtres autoproclamés. Certains avaient véritablement un don. Certains avaient le don d'enseigner.

D'autres avaient un authentique don de guérison. D'autres avaient vraiment un don de parole de connaissance.

Mais la plupart n'avaient aucune réelle profondeur en Christ et très peu d'expérience pour ce qui est de connaître réellement sa croix. Et peu d'entre eux saisissaient le dessein éternel de Dieu ou étaient de réels témoins d'une vie d'église saine, organique et prospère.

Pourquoi cela? En raison de l'institution dans laquelle ils ont été nourris comme croyants. Ou, dans

certains cas, parce qu'ils se sont nourris eux-mêmes en demeurant isolés des autres chrétiens. (Ce dernier est un environnement tout aussi anormal pour un chrétien.)

Ces chrétiens n'ont pas grandi dans leur habitat adéquat. Peu, sinon aucun, d'entre eux ont grandi dans la vie d'un corps organique où ils étaient tout simplement des frères parmi d'autres. Pratiquement aucun d'entre eux ont passé du temps dans une expression de l'église telle que décrite dans le Nouveau Testament où leurs faiblesses et leurs manquements ont été exposés aux autres. Au lieu de cela, la plupart faisaient partie de plusieurs églises institutionnelles et se sont lancé dans le ministère indépendant de leur propre chef. Comme Watchman Nee l'avait déjà noté, « La tragédie dans l'oeuvre chrétienne aujourd'hui, c'est que tant de travailleurs partent travailler alors qu'ils n'ont jamais été envoyés. »

 

Le Nouveau Testament ne prévoit pas une telle situation.

Pour formuler mon inquiétude dans une question, où sont les églises que les « nouveaux apôtres » ont planté qui se réunissent sous la gouverne de Jésus-Christ sans clergé, où les membres se connaissent les uns les autres profondément et expérimentent une profondeur en Christ, où les décisions sont prises par consensus, et où tous les membres fonctionnent dans les réunions sans besoin d'aucun homme pour contrôler, diriger, faciliter, ou dominer?

Encore plus décevant, chaque « apôtre » autoproclamé que je connais dans le mouvement néoapostolique défend farouchement les pratiques de l'église qui sont enracinées dans la tradition païenne et qui ont entravé la direction de Jésus-Christ et le plein fonctionnement de son corps pour les 1800 dernières années. (Si vous ne comprenez pas cette dernière phrase, je vous renvoie à mon livre, Pagan Christianity. En français ici.) Pour ces raisons, je ne suis vraiment pas impressionné par le « Nouveau Mouvement Apostolique ».

 

Quels sont les cinq dons?

 

Lorsque les cinq dons se manifestent organiquement dans une assemblée locale, leur principale fonction est de soutenir et encourager la communauté des croyants à aller vers une maturité spirituelle en Christ, l'unité, et le fonctionnement de chaque membre.

Je vais maintenant tenter de démystifier les soi-disant « cinq ministères » et discuter de la façon dont ils fonctionnaient probablement au premier siècle:

 

Apôtres.

 

Les apôtres ont étaient les fondateurs d'églises, qui ne provenaient pas de l'endroit où ils fondaient des églises, qui avaient un ministère itinérant, et qui voyageaient. Ils étaient des individus qui avaient beaucoup de dons et qui étaient envoyés par le Seigneur et par une église particulière pour planter et pour équiper de nouvelles églises. Les apôtres rendaient fonctionnelle une église en lui donnant naissance, en la démarrant à partir de rien. Ils lui apprenaient également à marcher sur ses deux jambes. Les apôtres avaient d'abord grandi dans une expression organique de la vie d'église en tant que simple frère (ndt: voir Actes 13:1-2), avant d'être envoyés pour planter d'autres églises du même genre. En d'autres termes, ils ont d'abord expérimenté ce qu'ils ont plus tard établi ailleurs. Et ils ont toujours laissé les églises qu'ils plantaient se débrouiller seule, sans installer un clergé ou un rituel religieux.

 

Prophètes.

 

Les prophètes étaient des gens qui avaient une vision claire de Jésus-Christ et qui pouvaient l'exprimer avec lucidité. Les prophètes équipaient l'église en disant les paroles du Seigneur pour le besoin du moment. Parfois, leurs paroles ne faisaient que simplement révéler Christ pour encourager, inspirer et réconforter. D'autres fois, leurs paroles servaient à exprimer une vision spirituelle. Les prophètes cherchent à restaurer la volonté de Dieu chaque fois qu'elle a été perdue. Ils confirmaient parfois les dons et les appels des autres membres et préparaient l'église pour les épreuves futures.

 

Évangélistes.

 

Les évangélistes édifiaient l'église en étant un modèle pour prêcher les bonnes nouvelles aux perdus. C'était des âmes intrépides qui possédaient une hardiesse extraordinaire pour partager Christ avec les non-croyants. Et ils avaient une authentique passion pour les perdus. L'équivalent moderne le plus proche d'un évangéliste est celui d'un vendeur né (un vendeur honnête bien sûr).

 

Bergers/enseignants.

 

Les bergers/enseignants sont les deux faces d'un même don. Dans Éphésiens 4:11, les apôtres, prophètes et évangélistes sont mentionnés séparément, tandis que les bergers et les enseignants sont mis ensemble. En outre, les trois premiers ministères (apôtres, prophètes et évangélistes) sont précédés par les mots « les uns comme.... les autres comme » devant chaque ministère, mais devant les ministères de « pasteurs et docteurs » se trouvent une seule fois les mots « les autres comme », ce qui joint les deux ministères. Cela indique que les bergers (pasteurs) et les enseignants (docteurs) sont un seul don.

 

La tâche principale des bergers/enseignants est d'aider l'église en temps de crise personnelle (berger) et d'éclairer et de cultiver la vie spirituelle de l'Église en révélant le Christ à travers l'exposition de l'Écriture (enseignement). Le pastorat était le côté privé de leur ministère, tandis que l'enseignement était plutôt public. Le plus proche équivalent moderne d'un berger/enseignant du premier siècle est un conseiller chrétien qui est capable d'enseigner.

 

Aucun des cinq ministères ne dominait les réunions de l'église. Ils étaient tout simplement frères et

soeurs dans le corps chargés de certaines fonctions. Tous les autres membres fonctionnaient dans les réunions et dans la vie de communauté de l'église. (Voir Reimagining Church pour plus de détails sur la façon dont l'église du Nouveau Testament fonctionnait et son application pour aujourd'hui.) Dans ce contexte, vous n'auriez jamais vu des titres flatteurs au premier siècle tels que « apôtre Delaquarius Epps », « prophétesse Pamela Jones » ou « évangéliste Tarianna Dunson ». Comme je l'ai écrit ailleurs, l'utilisation des titres honorifiques et les fonctions officielles étaient des choses inconnues des premiers chrétiens.

 

Répondre à l'appel

 

Le fardeau de mon coeur est de voir les croyants être beaucoup moins inquiets de connaître les « cinq ministères » qui sont censés être restaurés un jour et au lieu cela, concentrer leur attention sur la découverte de ce que l'église est censée être conformément à ce que Dieu veut. Après avoir fait cette découverte, le cher peuple du Seigneur sera confronté à une décision. Répondre à l'appel de se réunir autours de Jésus-Christ seul dans la voie qu'il a prescrite. Ou rester enchaînés à la tradition inébranlable des hommes.

 

Si l'ancien chemin est pris, cela engendrera des coûts considérables. Mais tous les dons de Christ finiront éventuellement par sortir d'une manière qu'il a lui-même conçu de façon organique. Et ces dons ne viendront jamais usurper ou de diluer le ministère du corps entier.

Plût à Dieu que tous les hommes et les femmes qui se sentent appelés à être apôtres, prophètes, évangélistes, bergers/enseignants réexaminent sobrement ce que ces ministères étaient vraiment au premier siècle et dans la pensée de Dieu. Je pense que lorsque cela arrivera, beaucoup d'entre eux seront dirigés dans des directions tout à fait nouvelles. Et celles-ci mèneront sans aucun doute à rompre avec des traditions chères et des concepts populaires. Pourtant, c'est seulement par ces éléments que la maison de Dieu commencera à être restaurée sur une plus large échelle. 

Partager cet article

commentaires

search here 07/03/2014 13:24

You have well explained the need to rethink about five departments. These ministries are so much important in our life as they are the core to live in faith. I appreciate your efforts in the concerned matter. God bless!

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens