Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 15:58

Cet article a pour but de nous aider à comprendre les nuances et les subtilités de ces deux actes important dans l'Eglise.

La Parole de Dieu nous encourage tous à servir en commençant par être des témoins de Jésus-Christ. Donc en quelque sorte à parler pour dire de ce que Jésus a fait dans sa vie et comment il a changé notre vie. Il est évident que dans notre vie quotidienne doit être le reflet de ce qu'on dit lorsqu'on témoigne. J'ai remarqué que souvent notre témoignage silencieux d'une vie avec Jésus parle mieux au gens que tout autre démarche volontaire où nous affichons la couleur de notre chrétienté. Nous n'avons pas besoin de dire que nous sommes chrétiens mais l'amour de Christ en nous doit être vu et c'est cela qui compte et qui permet aux inconvertis de croire.

Beaucoup cherchent à placer un petit témoignage pour rassurer leur conscience, par ce qu'on leurs a prêché qu'il fallait le faire si on était un bon chrétien. Aujourd'hui, je pense que c'est une erreur, nous devons d'abord écouter Dieu et témoigner ensuite si la porte d'un coeur est ouverte. Beaucoup de témoignage n'ont pas été de bon témoignage parce qu'on à forcé les gens à le faire, alors les démarches de témoignage ont plus ressemblées à des camelots qui vendent leurs salades. Beaucoup o été des rabatteurs pour conduire les gens vers des assemblées locales plutôt que vers Jésus.

 

Mais notre objectif n'est pas de parler du témoignage chrétien mais plutôt de tenter de mettre de l'ordre dans les pensées en ce qui concerne la prédication et l'enseignement.

Personnellement, je pense que tout le monde peut prêcher plus ou moins bien selon ses capacités et son élocution mais je ne suis pas convaincu que tout le monde puisse enseigner.

La meilleure façon de le faire et de laisser la Parole de Dieu nous le révéler.

 

Seule l'étude approfondie nous en donnera la possibilité. Etude faite avec la Bible Online.

 

1 Corinthiens 2:4 mon enseignement et ma prédication n’avaient rien des discours de la sagesse humaine, mais c’est la puissance de l’Esprit divin qui en faisait une démonstration convaincante.

Par contre ce qui est sûr c'est que l'Esprit peut se saisir de n »importe quel chrétien pour faire une démonstration de la puissance de Dieu. Ce la n'est pas une contradiction avec ce que je viens de dire précédemment.

Je crois d'abord que nous sommes tous appelés à être des serviteurs de Dieu, mais je crois aussi que tous ne sont pas propre à enseigner.

2 Timothée 2:24 Or, il ne faut pas qu’un serviteur du Seigneur ait des querelles ; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience ;

Maintenant cet autre verset de Paul confirme cette pensée mais

Jacques 3:1 Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement.

 

Il nous faut aujourd'hui intégrer le fonction d'enseignant de L'esprit de Dieu qui est sensé enseigner chaque enfant de Dieu en direct. L'implication et l'inspiration de l'Esprit sont primordiales dans l'enseignement. Au demeurant le fait que l'Esprit-Saint veuille et puisse nous enseigner toutes choses cela ne signe pas l'arrêt de travail pour les enseignants.

Jean 14:26 Mais le consolateur, l’Esprit–Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.

Maintenant ce qui est sûr quand l'enseignant par excellence viendra, nos enseignants cesseront d'enseigner car tous connaîtrons le Seigneur. J'imagine que la transition sera difficile pour certains car l'enseignement aest devenu pour eux une seconde nature.

Hébreux 8:11 Aucun n’enseignera plus son concitoyen, ni aucun son frère, en disant : connais le Seigneur ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand d’entre eux ;

 

 

Enseigner Enseignement.

(gr. didaskô: enseigner; didaskalia: ce qui est enseigné; didachê: doctrine, instruction).

 

L’enseignement occupe une place de première importance dans le N.T.  

 

C’est le verbe enseigner qui est utilisé pour caractériser le plus souvent la prédication de Jésus

 

Marc 1:21 Ils entrent dans Capharnaüm. S’étant rendu à la synagogue le jour du sabbat, il se mit à enseigner.

Marc 2:13 Il sortit encore du côté de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les instruisait.

Marc 4:1 Il se remit à enseigner au bord de la mer. Il se rassemble auprès de lui une foule si nombreuse qu’il monte dans un bateau, sur la mer, et s’y assied. Toute la foule était à terre, près de la mer.2 Il les instruisait longuement en paraboles et leur disait, dans son enseignement :

Marc 6:2 Quand le sabbat fut venu, il se mit à enseigner dans la synagogue. Une multitude d’auditeurs, ébahis, se demandaient : D’où cela lui vient–il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée ? Et comment de tels miracles se font–ils par ses mains ?

Luc 5:3 Il monta dans l’un de ces bateaux, qui était à Simon, et il lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit, et du bateau il instruisait les foules.

Luc 5:17 Un de ces jours–là, il enseignait. Des pharisiens et des maîtres de la loi étaient assis ; ils étaient venus de tous les villages de Galilée et de Judée, et de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était là pour qu’il réalise des guérisons.

Jean 18:20 Jésus lui répondit : Moi, j’ai parlé ouvertement au monde ; j’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, là où tous les Juifs se rassemblent, et je n’ai rien dit en secret.

 

Enseigner est ce que Jésus a commandé à ses disciples avant de quitter cette terre.

 

Matthieu 28:19 Allez, faites des gens de toutes les nations des disciples, baptisez–les pour le nom du Père, du Fils et de l’Esprit saint, 20 et enseignez–leur à garder tout ce que je vous ai commandé. Quant à moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

 

Il y a deux formes d’enseignement:

 

  1. enseigner les incroyants pour en faire des disciples;

  2. enseigner les baptisés pour qu’ils conforment leur vie à l’enseignement du Christ et des apôtres.

Le mot enseignement s’applique, en effet, aussi à l’évangélisation.

 

1 Timothée 2:7 en vue duquel, moi, j’ai été institué héraut, apôtre (je dis la vérité, je ne mens pas) et maître pour les non–Juifs, dans la foi et la vérité.

2 Timothée 1:11 C’est pour cette bonne nouvelle que, moi, j’ai été institué héraut, apôtre et maître.

 

L’enseignement occupe une place importante dans l’Eglise naissante.

Le sanhédrin a interdit de "parler et d’enseigner au nom de Jésus"

Actes 4:18 Alors ils les appelèrent et leur enjoignirent formellement de ne plus parler ni enseigner au nom de Jésus.

Romains 6:17 Mais, grâce à Dieu, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi, de cœur, au modèle d’enseignement auquel vous avez été confiés.

Romains 16:17 Je vous encourage, mes frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des chutes, contrairement à l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez–vous d’eux.

 

Dans l'enseignement il y a une notion de marche selon la doctrine de Jésus-Christ et de transmission de cette dernière.

1 Corinthiens 4:17 A cet effet, je vous ai envoyé Timothée, qui, dans le Seigneur, est mon enfant bien–aimé et digne de confiance ; il vous rappellera mes voies en Jésus–Christ, telles que je les enseigne partout, dans toutes les Eglises.

1 Corinthiens 11:23 Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il allait être livré, prit du pain ;

Galates 6:6 Que celui à qui l’on enseigne la Parole fasse participer à tous ses biens celui qui l’enseigne.

Colossiens 2:7 enracinez–vous et construisez–vous en lui, affermissez–vous dans la foi, conformément à ce qui vous a été enseigné, et abondez en actions de grâces.

 

Les apôtres "entrèrent dès le matin dans le Temple et se mirent à enseigner (5.21; cf. 5.25, 42).

Ici nous constatons clairement que ce n'est pas forcément les anciens établis dans les assemblées locales mais des ministère bien affermis.

Pendant toute une année, Barnabas et Saul enseignèrent les nouveaux convertis à Antioche (11.26). A Corinthe,

 

Paul consacra "un an et six mois à enseigner la parole de Dieu parmi eux" (18.11; cf. 19.9-10; 20.20; 21.28). Dans beaucoup d’autres passages des Actes. (2.42; 4.2; 5.28; 13.1; 15.35; 28.31)

Dans les épîtres.

Romains 6:17 Mais, grâce à Dieu, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi, de cœur, au modèle d’enseignement auquel vous avez été confiés.

 

Dans le corps de Christ lorsque certains ministères font des choses non conforme à l 'Evangile il faut s 'éloigner d'eux.

Romains 16:17 Je vous encourage, mes frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des chutes, contrairement à l’enseignement que vous avez reçu. Eloignez–vous d’eux.

1 Corinthiens 4:17 A cet effet, je vous ai envoyé Timothée, qui, dans le Seigneur, est mon enfant bien–aimé et digne de confiance ; il vous rappellera mes voies en Jésus–Christ, telles que je les enseigne partout, dans toutes les Eglises.

 

Les enseignants : Ils ne doivent pas enseigner ce qu'ils ont encie d'enseigner mais le contenu de la doctrine de Christ et de s'y tenir.

 

1 Timothée 3:2 Il faut donc que l’épiscope soit irrépréhensible, qu’il soit l’homme d’une seule femme, qu’il soit sobre, pondéré, décent, hospitalier, apte à l’enseignement,

1 Timothée 4:11 Voilà ce que tu dois enjoindre et enseigner.

1 Timothée 4:16 Veille sur toi–même et sur ton enseignement ; demeure dans tout cela. Car en agissant ainsi, tu sauveras et toi–même et ceux qui t’écoutent.

1 Timothée 5:17 Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui se donnent de la peine dans la Parole et l’enseignement.

2 Timothée 2:2 Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie–le à des gens dignes de confiance qui seront capables, à leur tour, de l’enseigner à d’autres.

2 Timothée 2:24 Or un esclave du Seigneur ne doit pas se quereller. Il doit au contraire être affable envers tous, apte à enseigner, prêt à supporter le mal

 

J'aimerai poser la question à certains jeunes serviteurs qui avez-vous suivi avant d'enseigner?

2 Timothée 3:10 Quant à toi, tu m’as bien suivi dans l’enseignement, la conduite, les projets, la foi, la patience, l’amour, la persévérance,

Tite 2:7 à tous égards, en te montrant toi–même un modèle de belles œuvres, avec un enseignement pur, digne,

Combien de fois voyons-nous les gens refuser de recevoir les fondements de la foi chrétienne c'est triste car ils pensent ne plus en avoir besoin. C'est tout le contraire ils ne possèdent même pas le minimum requis en ce qui concerne les premiers élément de la Parole de Dieu.

Hébreux 5:12 Alors que vous devriez, depuis le temps, être des maîtres, vous avez de nouveau besoin qu’on vous enseigne les premiers éléments des paroles de Dieu : vous en êtes venus à avoir besoin, non pas de nourriture solide, mais de lait.

 

Le mot « enseigneré caractérise la prédication apostolique.

 

Paul présente l’enseignement comme un charisme, c'est à dire un don.

Romains 12:7 si c’est de servir, qu’on se consacre au service ; que celui qui enseigne se consacre à l’enseignement 

Il le possédait lui-même 2 Timothée 1:11 C’est pour cette bonne nouvelle que, moi, j’ai été institué héraut, apôtre et maître.

 

 

Actes 15:35 Paul et Barnabé séjournèrent à Antioche, enseignant et annonçant, avec beaucoup d’autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.

 

Apollos

Actes 18:24 Or un Juif nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Ecritures, était arrivé à Ephèse. 25 Il était instruit dans la voie du Seigneur et, fervent d’esprit, il disait et enseignait avec exactitude ce qui concernait Jésus, alors qu’il ne connaissait que le baptême de Jean.

 

Ce don consiste à présenter la vérité de manière suffisamment simple pour que ceux qui recoivent l'enseignement puissent l’assimiler. "Compliquer ce qui est simple est à la portée de chacun, mais rendre compréhensible ce qui est difficile est la marque du bon enseignant."

Cela implique d’abord une assimilation personnelle de la vérité par l’enseignant, puis une sélection de la matière pour retenir les éléments correspondant aux besoins et au niveau de ceux que l’on veut enseigner, ensuite une restructuration de cette matière suivant une ordonnance logique et facile à mémoriser, enfin, le choix des moyens de communication et, éventuellement, des aides audio-visuelles nécessaires et appropriées à l’auditoire.

 

D’après 1 Timothée 3 : 2, l’ancien doit être "propre à l’enseignement", c’est la qualification qui le distingue du diacre, d’où l’on peut conclure que, normalement, l’ancien participe à une certaine forme du ministère de la parole.

Dans le don de "docteur" ou d’enseignant, il faut distinguer la définition de la doctrine de sa transmission.

 

Le docteur doit être en mesure de définir les grandes doctrines de la Bible, Il est capable de les formuler clairement dans le langage moderne et compréhensif pour tous.

Il peut expliquer et brosser de vastes fresques mettant les différents aspects de la vérité en relation l’un avec l’autre.

Il apporte la lumière et élucide les points difficiles, les textes obscurs.

Toutes ces aptitudes et compétences ont été et restent la tâche des "docteurs de l’Eglise" (comme Athanase, Augustin, Luther, Calvin...).

Dieu a donné aussi à notre époque des docteurs qui reformulent les vérités éternelles dans le langage actuel. Ces derniers savent extraire de la Parole de Dieu la réponse aux préoccupations des hommes de notre temps.

 

 

Marc 16:20 Les disciples partirent pour annoncer partout la Bonne Nouvelle. Le Seigneur les aidait dans ce travail et confirmait la vérité de leur prédication par les signes miraculeux qui l’accompagnaient.

Actes 6:4 Nous pourrons ainsi continuer à donner tout notre temps à la prière et à la tâche de la prédication.

1 Corinthiens 1:21 En effet, les humains, avec toute leur sagesse, ont été incapables de reconnaître Dieu là où il manifestait sa sagesse. C’est pourquoi, Dieu a décidé de sauver ceux qui croient grâce à cette prédication apparemment folle de la croix.

1 Corinthiens 2:4 mon enseignement et ma prédication n’avaient rien des discours de la sagesse humaine, mais c’est la puissance de l’Esprit divin qui en faisait une démonstration convaincante.

1 Corinthiens 9:18 Quel est alors mon salaire ? C’est la satisfaction d’annoncer la Bonne Nouvelle gratuitement, sans user des droits que me confère la prédication de cette Bonne Nouvelle.

2 Corinthiens 4:5 En effet, dans notre prédication, ce n’est pas nous–mêmes que nous annonçons, mais Jésus–Christ comme Seigneur ; quant à nous, nous déclarons être vos serviteurs à cause de Jésus.

2 Corinthiens 6:7 par notre prédication de la vérité et grâce à la puissance de Dieu. Nos armes offensives et défensives, c’est de faire ce qui est juste aux yeux de Dieu.

 

 

Prédication prêcher. Dans le N.T., le verbe kêrussô (= proclamer une nouvelle) est le plus caractéristique des termes grecs rendus en français par prêcher. Il apparaît environ 60 fois (p. ex. Matthieu. 3.1; Marc. 1.14; Actes. 10.42; 1 Corinthiens : 1.23; 2 Timothée :.4:2).

Euaggelizomai est un synonyme qui signifie annoncer de bonnes nouvelles ou évangéliser. Il est mentionné plus de 50 fois (p. ex. Luc. 3: 18; 4:18; Actes. 5 :42; Romains. 10 :15; 1 Corinthiens 1:17).

Kêrussô met l’accent sur l’action de prêcher et euaggelizomai souligne la nature glorieuse du message proclamé.

En comparaison de l’importance de ces termes dans le N.T., il est surprenant que l’A.T. ne désigne pas la proclamation des prophètes comme "prédication".

Dans Jonas. 3.2, la Colombe rend le verbe kêrussô (LXX) par le mot proclamation.

Dans Esaïe. 61.1, kêrussô qui est combiné avec euaggelizomai est rendu par les mots porter de bonnes nouvelles. Dans Michée. 3.5, les faux prophètes annoncent (kêrussô) la paix à ceux qui peuvent leur donner à manger. Dans 2 Pierre 2: .5, Noé est appelé "prédicateur de la justice".

 

Si on observe des différences entre la proclamation prophétique (qui inclut en gén. une révélation directe) et la prédication chrétienne, les prophètes d’Israël peuvent cep. être considérés comme les prédicateurs de leur époque (ils sont les prédécesseurs des hérauts de l’Evangile dans le N.T.), car ils ont prêché le jugement et le salut et ils ont appelé les hommes à la repentance. Après l’exil, la prédication du contenu de l’Ecriture a eu une place importante dans la liturgie de la synagogue.

 

Ainsi la prédication est la proclamation de la Parole de Dieu contenue dans la Bible.  

Dans le N.T., cette proclamation est centrée sur l’oeuvre rédemptrice de Jésus-Christ, elle appelle les hommes à la repentance, la foi et l’obéissance. C’est le moyen choisi par Dieu pour, d’une part, annoncer l’Evangile du salut au monde non croyant et, d’autre part, fortifier la vie spirituelle des chrétiens.

 

Le contenu de la prédication.

 

Dans les évangiles synoptiques, Jésus est présenté comme étant un prédicateur, un docteur et un homme qui avait la capacité de guérir.

Matthieu 4:23 Il parcourait toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la bonne nouvelle du Règne et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple.

Marc 1:39 Et il se rendit dans toute la Galilée, proclamant le message dans leurs synagogues et chassant les démons.

Luc 4:44 Et il proclamait le message dans les synagogues de la Judée.

 

Il a annoncé la bonne nouvelle du royaume de Dieu et a insisté sur la nécessité de la repentance et la foi en Dieu.

Matthieu 9:35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages, il enseignait dans leurs synagogues, proclamait la bonne nouvelle du Règne et guérissait toute maladie et toute infirmité

 

Il a considéré son ministère de prédicateur comme une mission que Dieu lui avait confiée.

Marc 1:38 Il leur répond : Allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame le message ; car c’est pour cela que je suis sorti.

 

Sa mission accomplissait les prophéties messianiques.

Luc 4:18 L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ; il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le retour à la vue, pour renvoyer libres les opprimés, 19 pour proclamer une année d’accueil de la part du Seigneur. 20 Puis il roula le livre, le rendit au servant et s’assit. Les yeux de tous, dans la synagogue, étaient fixés sur lui. 21 Alors il se mit à leur dire : Aujourd’hui cette Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.

 

Dans les Actes et certains passages des épîtres de Paul, les apôtres prêchent aussi le royaume de Dieu

Actes 28:31 il proclamait le règne de Dieu et enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus–Christ avec une entière assurance, sans empêchement.

Romains 10:8 Que dit–elle donc ? La Parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur –– c’est là la parole de la foi, que nous proclamons.

1 Corinthiens 1:23 Or nous, nous proclamons un Christ crucifié, cause de chute pour les Juifs et folie pour les non–Juifs ;

1 Thessaloniciens 2: 9 Vous vous rappelez en effet, frères, notre travail et notre peine : c’est en œuvrant nuit et jour, pour n’être à charge à aucun de vous, que nous vous avons proclamé la bonne nouvelle de Dieu

 

Et Jésus-Christ qui est toujours au centre de leur proclamation

Actes 2:22 Hommes d’Israël, écoutez ces paroles ! Jésus le Nazoréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a produits par son entremise au milieu de vous, comme vous le savez vous–mêmes,

Actes 2:23 cet homme, livré selon les décisions arrêtées dans la prescience de Dieu, vous l’avez supprimé en le faisant crucifier par des sans–loi.

Actes 2:24 Dieu l’a relevé en le délivrant des douleurs de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il soit retenu par elle.

Actes 2:25 Car David a dit de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu’il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé. 26 Voilà pourquoi mon cœur est en fête et ma langue est transportée d’allégresse ; ma chair même reposera dans l’espérance ; 27 car tu ne m’abandonneras pas au séjour des morts, tu ne laisseras pas ton Saint voir la décomposition. 28 Tu m’as fait connaître les chemins de la vie, tu me rempliras de bonheur par ta présence. 29 Mes frères, qu’il me soit permis de vous dire ceci avec assurance, au sujet du patriarche David : il est mort, il a été enseveli et son tombeau est encore aujourd’hui parmi nous. 30 Comme il était prophète et qu’il savait que Dieu lui avait juré par serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, 31 il a vu d’avance la résurrection du Christ et il en a parlé, en disant qu’il n’a pas été abandonné au séjour des morts et que sa chair n’a pas vu la décomposition. 32 Ce Jésus, Dieu l’a relevé ; nous en sommes tous témoins. 33 Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l’Esprit saint qui avait été promis et il a répandu ce que vous voyez et entendez. 34 Ce n’est pas David, en effet, qui est monté aux cieux, mais il dit lui–même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds–toi à ma droite, 35 jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. 36 Que toute la maison d’Israël le sache donc bien : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous avez crucifié !

 

Actes 5:42 Et chaque jour, au temple et dans les maisons, ils ne cessaient d’enseigner et d’annoncer la bonne nouvelle du Christ, Jésus.

Actes 11:20 Il y eut cependant parmi eux quelques hommes de Chypre et de Cyrène qui, venus à Antioche, parlèrent aussi aux gens de langue grecque et leur annoncèrent la bonne nouvelle du Seigneur Jésus.

Actes 17:3 dont il ouvrait le sens pour établir que le Christ devait souffrir et se relever d’entre les morts. Ce Jésus que, moi, je vous annonce, disait–il, c’est lui qui est le Christ !

2 Corinthiens 1:19 Car le Fils de Dieu, Jésus–Christ, que nous avons proclamé parmi vous, moi, Silvain et Timothée, n’a pas été « oui » et « non » : en lui il n’y a que « oui ».

2 Corinthiens 4:5 En effet, ce n’est pas sur nous–mêmes que porte notre proclamation : nous proclamons que Jésus–Christ est le Seigneur, et que nous–mêmes sommes vos esclaves à cause de Jésus.

 

Le N.T. opère une distinction entre l’enseignement et la prédication qui n’est ni rigide ni importante.

Exemples : Matthieu. 4:23; 11.1; Ephésiens. 4:11; 1 Timothée 2.7; 2 Timothée 1 :11; 4 : 2-4),

Là où Matthieu. 4.:3 parle de Jésus enseignant et prêchant, les passages parallèles de Marc. 1.39 et Luc. 4.44 utilisent seulement le mot prêcher.

Là où Matthieu 4 :17 et Marc. 1.14-15 présentent Jésus prêchant le royaume de Dieu, Luc. 4.15 dit qu’il enseignait dans les synagogues.

 

 

Marc utilise indifféremment l’un et l’autre terme pour la même forme de ministère oral (cf. 1.14, 15, 21, 38, 39; cf. Actes. 5.42; 28.31; Colossiens. 1.28).

 

Ainsi cette différenciation relevée par C.H. Dodd dans "La prédication apostolique et son développement" (original anglais publié en 1936), n’est pas si absolue dans le N.T., car prédication et enseignement annoncent l’Evangile du salut éternel par la mort et la résurrection de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Matthieu 4.23; 11.1; 2Timothée 4: 2-4

La prédication vise plutôt la conversion des non-croyants et l’enseignement cherche à édifier les croyants dans la foi.

 

Dans le N.T., les mots grecs principaux pour prêcher sont liés à la notion d’autorité.

 

Mais ce n’est pas le prédicateur qui est important, car c’est le message qui fait autorité.

Le message du prédicateur est rempli de la puissance divine.

Après avoir exprimé son désir de prêcher à Rome, Paul ajoute que l’Evangile est "la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit".

Romains 1:16 Car je n’ai pas honte de la bonne nouvelle ; elle est en effet puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif d’abord, mais aussi du Grec.

 

Lorsque ce message est fidèlement proclamé, le Saint-Esprit, par le miracle de la grâce, produit la foi et amène les aveugles à la lumière. Il donne la vie à ceux qui étaient voués à la mort due au péché.

1 Corinthiens 1:18 En effet, la parole de la croix est folie pour ceux qui vont à leur perte, mais pour nous qui sommes sur la voie du salut, elle est puissance de Dieu. (cf. Ephésiens. 2 : 1ss)

 

Le prédicateur chrétien proclame l’Evangile à cause de l’appel irrésistible de Dieu.

Actes 4:20 car nous, nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu.

Avec Paul il s’écrie: "Malheur à moi si je n’évangélise"

1 Corinthiens 9:16 En effet, annoncer la bonne nouvelle n’est pas pour moi un motif de fierté, car la nécessité m’en est imposée ; quel malheur pour moi, en effet, si je n’annonçais pas la bonne nouvelle !

Pour cela il a reçu un don particulier conféré par le Saint-Esprit (cf. 1 Corithiens :12.4-11, 28s.).

 

Sa tâche constitue la meilleure récompense qu’il puisse désirer. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens