Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 08:17

la grâce et la vérité"... "l'Ourim et le Thoumim"

"Pectoral" du "Grand Cohen" avec les douze pierres précieuses représentant les "douze tribus d'Israël", dont les deux cristaux de "l'Ourim" et du "Thoumim":

 

"la grâce et la vérité"... "l'Ourim et le Thoumim"

 

Beaucoup veulent considérer que "la Loi" (Torah) aurait été "abolie" sous prétexte (et par exemple) qu'elle serait remplacée par "la grâce et la vérité", et donc par Yeshoua.

Nous allons voir qu'une meilleure interprétation et traduction parle plutôt de "lumières et perfections", c'est à dire "l'Ourim et le Thoumim" ou "pectoral du jugement" qui était sur la poitrine du grand Cohen ou "souverain sacrificateur"... or, c'est Yeshoua ressuscité qui est actuellement notre seul "Souverain Sacrificateur" auprès du Père (Hébreux 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 13 !) ainsi que notre "avocat" auprès de Lui (1 Jean 2:1) lorsque nous péchons contre la Torah (contre YHWH) et que nous venons devant le trône de la grâce.

 

Voici le point de départ de cette étude.

 

Yo'hanan/Jean 1:17

Car la Torah a été donnée par Moshéh, la Grâce et la Vérité sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

Il est intéressant de bien étudier ce verset dans la pensée Hébraïque du terme ici.

 

En effet pourquoi Yo'hanan l'immergeur (Jean le baptiste) mettrait en opposition la Vérité et la Torah ? Comme si la Torah n'était pas en Elle-même la Vérité ?

 

En réalité, Yo'hanan ici n'oppose rien.

 

Je souhaite vous partager ici cette compréhension du texte qui est celle-ci :

 

Voici comment nous pouvons lire ce texte :

 

Yo'hanan/Jean 1:17

Car la Torah a été donnée par Moshéh, l'Ourim et le Thoumim sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

 

Shémoth-Exode 28:30 (Septante)

Tu mettras sur le rational (étoffe) du jugement : Manifestation δήλωσιν et Vérité ἀλήθειαν; et le rational (étoffe) sera sur la poitrine d'Aaron lorsqu'il entrera dans le saint devant YHWH. Et Aaron portera toujours sur sa poitrine, le jugement des fils d'Israël devant YHWH.

 

 

Vayiqra-Lévitique 8:7-8 (Septante)

Il mit à Aaron la tunique, le ceignit de la ceinture ; il le revêtit de la robe longue, et sur la robe, il placa l'éphod, qu'il ajusta et serra sur lui par ses liens ; sur l'éphod il plaça l'étoffe, et sur l'étoffe, la Manifestation et la Vérité (Ourim et Thoumim).

 

 

Devarim-Deutéronome 27:21 (Septante)

Et il se tiendra devant Eléazar le sacrificateur et ils lui demanderont devant YHWH, le jugement de l'Ourim : Ils sortiront à sa parole et à sa parole ils entreront, lui et les enfants d'Israël d'un commun accord et toute l'assemblée.

 

Mais alors, vous demanderez, comment peut-on en arriver à une telle conclusion?

Je vais essayez de vous en convaincre.

 

Etudions d'abord ce que signifie l'Ourim et le Thoumim.

 

1/ Ourim אורים = Lumières ou Lentille qui brille ou Illuminant

 

Le terme Araméen pour lentille qui brille aspaklarya meira, le terme aspaklarya a été traduit par "verre" "miroir" "objectif" "téléscope", ect...

 

La signification première est celle d'un moyen par lequel l'Inspiration Divine se manifeste.

 

Dans le texte Grec du verset cité de Yo'hanan nous avons le mot χαρις qui en première signification signifie "Ce qui brille" voir :

 

http://fr.wiktionary.org/wiki/%CF%87%CE%AC%CF%81%CE%B9%CF%82

 

Yo'hanan/Jean 1:17 Car la Torah a été donnée par Moshéh, ce qui brille χαρις et la Vérité sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

Ici il est tout à fait vraisemblable que Yo'hanan fasse référence à l'Ourim.

 

De plus, dans la Septante nous avons cette traduction Grecque du mot Ourim qui est :

 

Shémoth-Exode 28:30 (Septante)

Tu mettras sur le rational (étoffe) du jugement : Manifestation δήλωσιν et Vérité ; et le rational (étoffe) sera sur la poitrine d'Aaron lorsqu'il entrera dans le saint devant YHWH. Et Aaron portera toujours sur sa poitrine, le jugement des fils d'Israël devant YHWH.

 

Ourim est donc traduit aussi dans la Septante par : Manifestation δήλωσιν, car cela découle de l'idée du mot Ourim qui en effet est l'Inspiration Divine qui se manifeste.

 

Mais ailleurs, la Septante traduit Ourim par "Lumières" φωτίζουσιν qui est le sens de Ourim. La Lumière qui se manifeste.

 

De plus, lorsque le Souverain Sacrificateur demandait à Elohim quoi faire dans certains cas, alors Elohim se manifestait à Lui.

 

Et en effet, Yéshoua Est La Manifestation Visible d'Elohim, Il Est Celui qui Brille, qui apporte la Lumière sur le Jugement d'Elohim, Celui qui répond sur La Torah, Celui qui Enseigne la Torah, Celui qui répond concernant les Commandements d'Elohim. Il est l'Ourim.

 

2/ Thoumim תומים signifie Perfections qui a été traduit aussi dans la Septante par le mot ἀλήθειαν aléthéia qui signifie la Vérité dans le sens de "Vérité Divine Révélée à l'homme"

 

Shémoth-Exode 28:30 (Septante)

Tu mettras sur le rational (étoffe) du jugement : Manifestation δήλωσιν et Vérité ἀλήθειαν; et le rational (étoffe) sera sur la poitrine d'Aaron lorsqu'il entrera dans le saint devant YHWH. Et Aaron portera toujours sur sa poitrine, le jugement des fils d'Israël devant YHWH.

Yo'hanan emploit le même terme que dans la Septante avec le mot αληθεια

 

Yo'hanan/Jean 1:17 Car la Torah a été donnée par Moshéh, Ce qui brille χαρις et la Vérité αληθεια sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

Donc nous pouvons bien lire :

 

Yo'hanan/Jean 1:17 Car la Torah a été donnée par Moshéh, l'Ourim et le Thoumim sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

L'Ourim et le Thoumim étaient nommés "Pectoral du Jugement" car ce pectoral représente Le Jugement que donnait Elohim sur une question lorsque le Souverain Sacrificateur s'avançait pour consulter Elohim sur quoi faire dans certaines situations.

 

Et ici, lorsque nous lisons bien ce que dit Yo'hanan, nous voyons très bien ce qu'il nous enseigne ici.

 

Yéshoua Machia'h Est Celui que l'on consulte pour rendre le Jugement concernant La Torah.

 

C'est pourquoi juste avant d'écrire les paroles de Yo'hanan l'Immergeur qui disent que par Yéshoua sont venus l'Ourim et le Thoumim, Yo'hanan dira ceci dans la même pensée avec des jeux de mots seulement visibles en Hébreu :

 

Yo'hanan-Jean 1:1-18 Au commencement était la Parole, la Parole était avec Elohim, et la Parole était El. (Voir: http://jyhamon.eklablog.com/15-etait-dieu-elohim-au-lieu-de-un-dieu-un-el-a93366483

Elle était au commencement avec Elohim.

Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n'a été fait sans elle.

 

En elle était la vie, et la vie était la lumière אור (racine du mot Ourim אורים) des hommes.

 

Et la lumière אור (racine du mot Ourim אורים) a lui dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue.

 

Il y eut un homme, appelé Yo'hanan, qui fut envoyé d'Elohim.

 

Il vint pour être témoin, pour rendre témoignage à la lumière אור (racine du mot Ourim אורים), afin que tous crussent par lui.

 

Il n'était pas la lumière אור (racine du mot Ourim אורים), mais il était envoyé pour rendre témoignage à la lumière אור (racine du mot Ourim אורים).

 

La véritable αληθινον (traduction Grecque du Thoumim) lumière אור (racine du mot Ourim אורים) qui éclaire tout homme était venue dans le monde.

 

Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle; mais Lui le monde ne l'a pas connu.

Il est venu chez les siens; et les siens ne l'ont point reçu.

Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit d'être faits enfants d'Elohim, savoir, à ceux qui croient en Son Nom,

Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais d'Elohim.

 

Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de l'Ourim et du Thoumim, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.

 

Yo'hanan lui rendit témoignage, lorsqu'il s'écria en disant: C'est ici celui dont je disais: Celui qui vient après moi est au-dessus de moi, parce qu'il était avant moi. (en tant que "Parole"... et aussi "lumière", deux "fonctions" de Elohim)

Et nous avons tous reçu de sa plénitude, grâce sur les grâces. (ce qui brille sur les brillants, les lumières, les Ourim)

 

Car la Torah a été donnée par Moshéh, l'Ourim et le Thoumim sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

Personne n'a jamais vu Elohim; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître.

 

En effet l'Ourim et le Thoumim, le Jugement, les réponses à La Torah sont venues par Yéshoua notre Adon Bien-Aimé.

 

Comme l'a annoncé YHWH Notre Elohim par son serviteur Moshéh :

 

Devarim/Deutéronome 18:18-19 (Septante)

"Je leur susciterai pour eux un prophète parmi leurs frères, comme toi, et Je mettrai mes paroles dans sa bouche, et Il leur dira ce que Je lui commanderai.

Et quelque homme qui n'écoutera pas les paroles que ce prophète prononcera en mon Nom, Je me vengerai sur lui."

 

Ensuite, il est intéressant de constater dans les textes Biblique que l'Ourim et le Thoumim n'étaient plus consultés après le Roi David mais que les Prophètes sont venus remplacer la consultation de l'Ourim et du Thoumim.

 

Pour connaître ce qu'Elohim pensait, on consultait seulement les Prophètes.

 

Lire dans le Livre d'Ezra-Esdras ceci :

 

Esdras 2:61-63 (Massorétique)

Et parmi les descendants des prêtres: les enfants de Hobaïa, les enfants de Hakoç, les enfants de Barzillaï, qui avait pris pour femme une des filles de Barzillaï le Galaadite et en avait adopté le nom. Ceux-là recherchèrent leurs tables de généalogie, mais elles ne purent être retrouvées; aussi furent-ils déchus du sacerdoce. Le gouverneur leur défendit de manger des choses éminemment saintes, jusqu'au jour où officierait [de nouveau] un prêtre portant les Ourim et les Toumim.

 

ici dans ce passage, la Septante traduira Ourim et Thoumim par Les Lumières et les Perfections

 

Il est connu par les religieux Juifs que cinq choses manquaient dans le Second Temple :

L'Arche d'Alliance, le Feu Sacré, l'Ourim et le Thoumim, le Shékinah, et l'huile d'onction.

 

Donc les Juifs après l'exil, attendaient le Souverain Sacrificateur qui serait capable de lire l'Ourim et le Thoumim et Yo'hanan l'immergeur va leur annonçer ceci :

 

Yo'hanan/Jean 1:17

Car la Torah a été donnée par Moshéh, l'Ourim et le Thoumim sont venues par Yéshoua Machia'h.

 

L'Ourim et le Thoumim ne remplacent pas La Torah mais ils en font pleinement partie, Yéshoua Est Le Pectoral du Jugement qui explique La Torah en profondeur par le Souffle d'Elohim qui vit en Ses Elus. Il Est Le Souverain Sacrificateur que nous consultons pour savoir ce que dit Elohim concernant La Torah.

 

Et bien sûr le mot χαρις traduit par Grâce signifiant aussi Miséricorde, Faveur, Bienveillance, Yéshoua est aussi venu manifester la Miséricorde d'Elohim par son sang pour nous qui sommes pécheurs.

 

"la grâce et la vérité"... "l'Ourim et le Thoumim"

 

Nota: le mot "divination" ne convient pas, il s'agit de consulter YHWH.

 

 

D'après "Ruth" sur "messianique.forumpro" lu aussi sur le Blog de J – Y Hamon

 

 

 

Partager cet article

Dokimos de foi Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens