Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 10:07

Luc 9:20 Et vous, leur dit–il, qui dites–vous que je suis ? Et Pierre répondit : Tu es le Christ de Dieu.

 

Il y a une idée bien ancrée chez beaucoup de gens qui pensent que le messie est Dieu-Elohim. C'est encore une forteresse spirituelle de cette fausse doctrine trinitaire qui les enferme dans une sorte d'incapacité à raisonner sainement sur le sujet. Je ne compte pas le nombre de réponses faites à des personnes qui justement n'osent pas faire de commentaire directement sur le Blog, lorsqu'ils me questionnent sur le sujet puisqu'ils le méconnaissent . Ces questions posées un peu en secret attestent que pour beaucoup cette doctrine trinitaire est quelque chose qu'ils ont adoptée sans y avoir beaucoup réfléchi. Voilà pourquoi lorsqu'ils sont contraints d'échanger avec des gens avertis ils sont en difficulté faute d'arguments solides.

 

Cet article veut montrer que le Christ ne peut pas être Dieu-Elohim comme certains le prétendent. J'évite mes propres commentaires en laissant la Parole faire son travail sur les cœurs.

 

Apocalypse 11:15 Or, le septième ange sonna de la trompette, et de grandes voix se firent entendre dans le ciel, qui disaient : Les royaumes du monde sont soumis à notre Seigneur et à son Christ, ( pas d’ambiguïté possible il y a bien une différence entre Le Seigneur : Dieu Elohim et le Christ Ha-Mashiah qui est un homme oint ) et il régnera ( Dieu Elohim ) aux siècles des siècles.16 Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu-Elohim, 17 en disant: Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne.

 

Apocalypse 12:10 Puis j’entendis dans le ciel une grande voix, qui disait : Maintenant sont venus le salut et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ ; car l’accusateur de nos frères, qui les accusait jour et nuit devant la face de notre Dieu, a été précipité.

Notez dans ces deux passages que Christ : Ha-Mashiah appartient à Elohim sans être toutefois Elohim : « son Christ ».

 

Daniel 9:25 Sache–le donc et comprends : depuis l’émission de la parole ordonnant de retourner et de rebâtir Jérusalem, jusqu’au Christ, le Conducteur, ( l'oint le messie ) il y a sept semaines et soixante–deux semaines : les places et les fossés seront rétablis, mais en un temps fâcheux. 26 Et après les soixante–deux semaines, le Christ sera retranché, et non pour lui. Et le peuple d’un conducteur qui viendra, détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin sera dans ce débordement ; les désolations sont déterminées jusqu’au terme de la guerre.

 

Jean 1:41 André trouva le premier Simon son frère, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (c’est–à–dire, le Christ, l’Oint de qui ? De Dieu-Elohim ).

 

Jean 4:25 Cette femme lui répondit : Je sais que le Messie, celui qu’on appelle Christ, doit venir ; quand il sera venu, ( il s'agit bien d'un homme, dans l'esprit de cette femme, la preuve nous donné au verset 29 ) il nous annoncera toutes choses.

 

Jean 4:29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ?

 

Tous les versets qui suivent attestent que les gens attendaient un homme, un messie venu de Dieu-Elohim et non pas Elohim lui-même.

 

Jean 4:42 et ils disaient à la femme: Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde.

Jean 6:69 Et nous avons cru et nous avons connu que tu es le Christ, le Saint de Dieu.

 

Jean 7:41 D’autres disaient: C’est le Christ. Et d’autres disaient: Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ?

 

Jean 11:27 Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde.

 

Jean 20:31 Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.

 

Actes 9:22 Cependant Saul se fortifiait de plus en plus, et il confondait les Juifs qui habitaient Damas, démontrant que Jésus est le Christ.

 

Actes 17:3 expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ.

 

1 Jean 5:1 Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu-Elohim, et quiconque aime Celui ( Dieu-Elohim ) qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui.

 

Voilà encore une parole prophétique attribuée à Yeshoua Ha-Mashiah qui montre bien qu'Elohim a établi et engendré son Christ pour être la, lumière des nations.

 

Esaïe 49:6 Il dit: C’est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d’Israël: Je t’établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre. 7 Ainsi parle l’Eternel, le rédempteur, le Saint d’Israël, à celui qu’on méprise, qui est en horreur au peuple, à l’esclave des puissants: des rois le verront, et ils se lèveront, des princes, et ils se prosterneront, à cause de l’Eternel, qui est fidèle, du Saint d’Israël, qui t’a ( son Christ son Oint son Ha-(Mashiah ) choisi.

 

Esaïe 49:22 Ainsi a parlé le Seigneur, l’Eternel: Voici: je lèverai ma main vers les nations, je dresserai ma bannière vers les peuples; et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, ils porteront tes filles sur les épaules. 23 Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices; ils se prosterneront devant toi la face contre terre, et ils lécheront la poussière de tes pieds, et tu sauras que je suis l’Eternel, et que ceux qui espèrent en moi ne seront point confus.

 

Esaïe 55:5 Voici, tu appelleras des nations que tu ne connais pas, Et les nations qui ne te connaissent pas accourront vers toi, à cause de l’Eternel, ton Dieu, du Saint d’Israël, qui te glorifie.

 

Psaumes 22:27 Toutes les extrémités de la terre penseront à l’Eternel et se tourneront vers lui; toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face.

Partager cet article

Repost 0
Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

ntjufen 26/09/2013 23:09

Nicolas,
Votre prise de hauteur par rapport à l'ironie de mon post vous honore. Toutefois, votre réponse me fait tressaillir:
"Oui pour moi c'est juste. Le premier c'est la création effective du monde, le deuxième dans Jean c'est l'établissement d'une nouvelle ère pour l'humanité avec le ministère de Yeshoua."
Donc pour vous, il y a deux commencements dans la Bible: un premier, effectif, et un deuxième symbolique, si je puis reformuler votre propos. Corrigez-moi si je m'abuse.
Je n'avais jamais auparavant eu connaissance d'une telle lecture. Donc quand Paul écrit:
- Rom 1:36 C'est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen!
- 1Cor 8:6 néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes."
Paul se contredit-il? Lui qui a directement reçu la révélation du mystère de Yeshua?
En Romain, "de lui" renvoie au Maschiah
En 1Corinthiens, "de lui" renvoie à Elohim.

Puis, quand Paul écrit:

"Col 1:15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
Col 1:16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
Col 1:17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. "
On ne peut qu’être interloqué par ce que Paul lui-même appelle un mystère, celui de Maschiah. (http://ntjufen.wordpress.com/2013/07/22/mystere-delohim/)
Sans souscrire à la construction trinitaire (le concept de personnes pour évoquer les aspects du Conseil élohimique me gêne), je ne puis que m'ébaubir de la grandeur du Mystère de Maschiah. Cette image du feu dévorant et de la flammèche qui en procède me vient d'En-Haut, j'en suis persuadé. Ce feu-là, nous n'en avons qu'un vision parcellaire. Yeshua est venu nous le révéler en scellant la réconciliation du Créateur avec Sa créature.
Paix vous soit!

ntjufen 24/09/2013 19:47

"incapacité à raisonner sainement"
"sans y avoir beaucoup réfléchi"

Voilà deux morceaux choisis de votre propos introductif qui me font peur. Vos convictions, vous les avez donc obtenu après "mûre réflexion"? Chapeau! Formidable!
J'admire la hauteur, la puissance, la profondeur d'une telle réflexion qui apporte de sensationnelles révélations comme celles que vous apportez pour réduire des doctrines peu réfléchies, telles la trinité.
Question: en Genèse 1, Elohim YHWH est présenté comme créateur; en Jean 1, Yeshua est présenté comme créateur: sont-ce deux commencements distincts désignant deux processus distincts? Sans faire de l'arithmétique, vous ne voyez qu'un pluriel de majesté dans "Elohim"? Vous devez connaitre des occurrences (env. 66) vétérotestamentaires d'un Eloha, parfois jouxtant Elohim? Pourquoi?
Visiblement, vous avez la science des mystères! Alors, prenez-vous au sérieux Yeshua/YHWH lorsque l'ekklesia est présentée comme l' "épouse" du Maschiah, Son "corps"?
Merci d'éclairer ma lanterne. Shalom

Nicolas P 26/09/2013 07:20

Bonjour ,



Bien que le ton sarcastique que vous utilisez dans votre commentaire ne me plaise pas beaucoup, je vais tenter de répondre à vos questions en y faisant abstraction et en respectant ce que vous croyez.




Question: en Genèse 1, Elohim YHWH est présenté comme créateur; en Jean 1, Yeshua est présenté comme créateur: sont-ce deux commencements distincts désignant deux processus distincts? Oui pour moi c'est juste. Le premier c'est la création effective du monde, le deuxième dans Jean c'est l'établissement d'une nouvelle ère pour l'humanité avec le ministère de Yeshoua.


Hébreux 1:3 et qui, étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, ( Si yeshoua est le reflet il n'est pas la source de la lumière ( Elohim) de même s'il est l'empreinte de sa personne il n'est pas Elohim. ) et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts,




l'ekklesia est présentée comme l' "épouse" du Maschiah,( C'est une image montrant l'unité de Yeshoua et de Son "corps" l'ekklesia (corps spirituel ) // avec l'union d'un homme et d'une femme.




Si Yeshoua a dit que le Père qui est Elohim est plus grand que lui, Yeshoua n'est pas Elohim.




Concernant ELOHIM et ELOHA, je n'ai pas la compétence pour donner une autre réponse que celle des spécialistes :

Elohim (et Eloha)
Article détaillé : Elohim.

Elohim (Hébreu : אלהים) est le Nom le plus couramment utilisé de Dieu dans la Bible hébraïque, et le premier à y apparaître (Gn I,1). Contrairement aux autres noms mentionnés dans cet article, il est aussi utilisé pour désigner les divinités des autres religions (ex : Ex IX,1, Ex XII,12, Ex XX,3).

En dépit du -im, terminaison habituelle de nombreux pluriels en hébreu, le mot Elohim, lorsqu'il se réfère au Dieu d'Israël, est grammaticalement singulier, le verbe qui le suit l'étant aussi. Les critiques y voient une preuve d'un polythéisme originel, ne manquant pas de souligner, par exemple, que le verset Gn I,25 porte le pluriel, comme le verset Ex XX,2, qui parle des elohim des nations. Joël M. Hoffman suggère qu'אלהים dérive d'אלים, "elim" (dieux), avec un heh inséré à dessein.1
Toutefois, l'hébreu admet l'existence de mots exclusivement pluriels (de forme), comme Behemoth ou, en hébreu moderne, be'alim ("propriétaire"), qui se conjuguent au singulier malgré leur apparence.

Pour les savants juifs et chrétiens, ce pluriel apparent n'a jamais posé problème : à propos du fameux verset Gen. 1:25, un midrash rapporté par Rachi met en scène Moïse attirant l'attention de Dieu sur le fait que les adversaires du monothéisme pourraient en tirer quelque argument. "Écris!, lui est-il répondu, ceux qui veulent errer erreront".

Beaucoup y voient non pas un "Nom", mais un attribut (l'Elohim, le Tétragramme qui Est Elohim). Le Ramban rapporte une tradition expliquant Elohim comme El hem, "Puissance d'eux", c'est-à-dire Puissance de tout et tous, sur tout et tous ou, simplement, le Tout-puissant.

D'autres interprètent le -im comme l'expression de la majesté (pluralis majestatis) ou de l'excellence (pluralis excellentiae), marque de grandeur et de dignité. Cf. l'usage similaire du pluriel pour ba'al (maître) et adon (seigneur). Cette position traditionnelle a été révisée par les exégètes chrétiens modernes, qui considèrent cette interprétation comme fallacieuse : pour eux, l'usage du pluriel de majesté n'est venu que bien plus tard. Selon Richard Toporoski, une autorité en matière de classiques, il apparaît pour la première fois sous Dioclétien (284-305 EC)²[réf. insuffisante]. Gesenius écrit dans sa Grammaire hébraïque ³ que :

Les grammairiens Juifs appellent ces pluriels … plur. virium ou virtutum; les grammairiens plus tardifs les nomment plur. excellentiae, magnitudinis, ou plur. maiestaticus.Ce nom a été suggéré par le Nous utilisé par les rois parlant d'eux-mêmes. (cf. X,19 et XI,31); et le pluriel utilisé par Dieu dans Gn I,26 et XI,;7; VI,8 a également été incorrectement interprété de la sorte. Il est cependant soit communicatif (incluant les anges présents, ce qui est le cas d'Isaïe 6:8 et Gen. 3:22), soit, selon d'autres, une indication de la plénitude de force et pouvoir implicite.
La meilleure explication est celle d'un pluriel d'auto-déliberation.
L'utilisation d'un pluriel comme marque de respect est assez étrangère à l'hébreu.
Dans la perspective chrétienne, ce nom au pluriel mais toujours associé à un verbe au singulier, transcrit en mots humains la plénitude de Dieu, être unique composé de trois « personnes » ou hypostases : Dieu-le Père, Dieu-le Fils (Jésus), Dieu-l'Esprit saint. À noter que cette conception des trois personnes de la divinité se trouve présentée dès le troisième mot de la Bible « Berechit bara Elohim (...) » = litt : « En un commencement, Dieux créa (...) ».

La forme plurielle -im peut également être comprise comme une dénotation d'abstraction, cf. en hébreu hayim ("vie") ou betoulim ("virginité", mais peut aussi se comprendre comme signes de virginité). Dans ce sens, Elohim signifie "divinité" ou "déité". Le mot hayim est assez similairement, syntacticalement singulier lorsqu'il est utilisé comme nom, mais syntacticalement pluriel sinon.

La forme Eloah (אלוה, qui peut sembler être la forme singulière d'"Elohim") est beaucoup plus rare, utilisée dans des œuvres poétiques et prosaïques beaucoup plus tardives (41 occurrences dans le Livre de Job).
Le terme Eloha est utilisé en six endroits pour désigner des divinités étrangères (ex : XXXII,15 et Da XI,37-38). Il y désigne une divinité locale
C'est sur cette base que certains pensent qu'"Eloha" est la forme non pas singulière, mais particulière d'"Elohim" : on peut dire de Lui qu'Il fut l'Eloha d'Abraham, l'Eloha d'Isaac, l'Eloha de Jacob à une époque où ils étaient les seuls à le penser, mais dès l'instant où une communauté comprend l'idée de Son existence, le terme d'Eloha devient impropre, car "si mon Dieu est effectivement mon Dieu, Il ne pourrait être le Dieu de quelqu'un d'autre"
On retrouve l'équivalent d'"Eloha" en Arabe (Ilah, singulier - "un dieu", opposé à Allah - "le Dieu") et en Araméen (Elaha).

La racine d'"Elohim" et "Eloha" est inconnue.
Selon les Sages juifs (cf. supra), ils dérivent de El, "puissance", ce qui expliquerait son emploi dans Ex XXI,6 pour désigner des "juges et hommes puissants", et l'obscur chapitre 6 de Genèse, où il est question de "fils d'Elohim" : anges, ou "simples" fils de puissants ?
Une autre hypothèse les fait provenir d'un verbe apparenté à l'arabe alih (être égaré, effrayé, chercher refuge contre la peur) -- Eloah et Elohim signifieraient alors "Lui qui inspire la crainte et la révérence" ou "Lui en Qui l'on trouve refuge contre la peur."

1Hoffman Joel M., 2004. In the Beginning: A Short History of the Hebrew Language NYU Press.
²R.Traduction à partir de Toporoski, "What was the origin of the royal "we" and why is it no longer used?", (Times of London, May 29, 2002. Ed. F1, p. 32)
³Traduction à partir de Gesenius' Hebrew Grammar (A. E. Cowley, ed., Oxford, 1976, p.398)

Honnêtement ces explications me dépassent un peu et ne sont pas essentielles pour comprendre ce qui est à comprendre.

Le mieux pour éclairer votre lanterne et répondre à vos questions c'est de se laisser éclairer par Elohim qui est l'Elohim des lumières et par son Fils Yeshoua qui lui est la lumière des nations.




Fraternellement Nicolas

Nikkos 24/09/2013 19:31

Bonjour Millie
Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est écrit premièrement Il et non Ils au pluriel, toutes les autres références données sont suffisantes pour comprendre le dessein éternel d'Elohim qu'il a conçu au travers de Yeshoua son Fils : celui qu'il a engendré, rempli de son Esprit pour nous révéler sa sainte volonté. Tout cela est a rapproché de la compréhension de cette soumission de Yeshoua a l'endroit de son Elohim. Cf : l'explication de Paul un peu plus bas.
Apocalypse 11 15 Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient: Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ; et il régnera aux siècles des siècles. 16 Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leurs trônes, se prosternèrent sur leurs faces, et ils adorèrent Dieu, 17 en disant: Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, de ce que tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne.
Apocalypse 12 : il est encore mentionné qu'il s'agit bien du règne de notre Dieu-Elohim, Bien entendu confirme

Elohim a associé son Fils à tout ce qu'il fait étant entendu que ce dernier lui est entièrement soumis et lui remettra toutes choses à la fin.

1 Corinthiens 15 : 27 Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu’il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. 28 Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous. Nicolas

milliearuna 24/09/2013 13:42

Bonjour Nicolas,
Je n'ai pas d'a priori concernant ce que tu dis. Je suis prête à entendre ce que tu te donnes tant de mal à expliquer. J'ai seulement besoin d'avoir des éclaircissements sur un passage (je bloque déjà !). C'est à propos du "il" dans le 1er passage biblique que tu donnes à lire : Or, le 7è ange sonna de la trompette, et de grandes voix se firent entendre dans le ciel, qui disaient : Les royaumes du monde sont soumis à notre Seigneur et à son Christ et il régnera aux siècles des siècles".
Tu affirmes que "il" est obligatoirement mit pour Dieu (Elohim), et je voudrais que tu m'expliques pourquoi tu peux l'affirmer. Pour l'instant, ce que je comprends jusqu'à ce passage qui parle de "il", c'est que tous les royaumes du monde sont désormais soumis à notre Seigneur et à son Christ (ça c'est clair !). Puis, aussitôt après, dans la même phrase le texte ajoute : "et il règnera aux siècles des siècles". Alors ? je lis clairement qu'ils sont 2 (notre Seigneur ET son Christ), mais malgré ces 2 sujets, le texte dit "IL" règnera... Pourquoi ?
Merci de ta réponse
milliearuna

valérien 24/09/2013 13:24

TB.

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens