Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 16:10

Simples d'esprit au lieu de mendiants spirituels ! Article de J-Y Hamaon Fausses traductions

http://jyhamon.eklablog.com/11-simples-d-esprit-au-lieu-de-mendiants-spirituels-a86094526

 

 

"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !"

 

En Matthieu 5:3, bien que la plupart des traductions aient parlé de "pauvres en esprit", beaucoup de "chrétiens" se sont crus autorisés à vanter les mérites des "simples d'esprit" dans le sens où ils le comprenaient eux-mêmes en tant que "insensés" !

Ignorent-ils que la Bible condamne les "insensés" des dizaines de fois, surtout dans les Psaumes et les Proverbes ?!

Seulement deux exemples:

- Ps 5–6 "Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui commettent l'iniquité."

- Pr 1:7 "La crainte de l’Eternel est le commencement de la science; Les insensés méprisent la sagesse et l’instruction."

Le terme grec utilisé pour "pauvres" est "ptochos" (Strong 4434) et ce terme veut dire beaucoup plus que "pauvres" (et surtout pas "simples") puisqu'il s'agit de ceux qui sont "réduits à la mendicité" et "obligés de supplier" !

Les "pauvres" dont il s'agit ici sont donc des "mendiants" de l'esprit, ceux qui ont "faim et soif de nourriture spirituelle" !... ceux qui ont "l'Amour de la Vérité" !

... et donc évidemment pas ces paresseux et ces lâches qui veulent changer leur ignorance et leur faiblesse coupable en pieuses vertus !

On pourrait ajouter que même le mot "heureux" n'est pas une bonne traduction non plus, car il s'agit de "makarios" (Strong 3107, ou "esher" en hébreu, Strong 0835) que Chouraqui traduit fort justement par "en marche"!

Ainsi donc, nous choisirons la traduction suivante:

"En marche (et "au boulot" !) les mendiants spirituels qui ont l'Amour de la Vérité, car le Royaume des cieux est pour eux" ! (Mat 5:3)

Enfin, et pour rappel, ce que l'on a appelé "Béatitudes" ou "sermon sur la montagne" n'est rien d'autre qu'un renvoi aux "Dix commandements" (ou "dix Instructions")... pour ceux qui savent lire.

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 14:35

 

Emprunté au Blog de P Fontaine http://www.patrickfontaine.org

 

 

Yeshoua est celui qui nous a appris à connaître Elohim son Père et notre Père. C'est lui nous aide à nous connaître et à nous aimer.

Psaumes 139:23  Sonde–moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Eprouve–moi, et connais mes pensées !

Luc 12:2  Il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.

Hébreux 4:13  Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.  

Nicolas 

 

Le Jour où je me suis aimé pour de vrai.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai compris qu’en toutes circonstances,

J’étais à la bonne place, au bon moment.

Et, alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle….

L’Estime de soi.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle,

N’étaient rien d’autre qu’un signal

Lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…..

L’Authenticité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai cessé de vouloir une vie différente

Et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive,

Contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle….

La Maturité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai commencé à percevoir l’abus

Dans le fait de forcer une situation ou une personne,

Dans le seul but d’obtenir ce que je veux,

Sachant très bien que ni la personne ni moi-même

Ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…..

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle….

Le Respect.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,

Personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.

Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle….

L’Amour Propre.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai cessé d’avoir peur du temps libre

Et j’ai arrêté de faire de grands plans,

J’ai abandonné les méga-projets du futur.

Aujourd’hui je fais ce qui est correct, ce que j’aime,

Quand ça me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle….

La Simplicité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,

Et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui j’ai découvert…

L’Humilité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.

Aujourd’hui je vis au présent, là où toute la vie se passe.

Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois

Et cela s’appelle…..

La Plénitude.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,

J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.

Mais si je la mets au service de mon cœur

Elle devient une alliée très précieuse

Tout ceci c’est….

Le Savoir Vivre.

 

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter….

Du chaos naissent les étoiles.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…

La Vie!

 

Poème écrit par Kim & Alison McMillen lu par Charlie Chaplin le jour de ses 80 ans.

 

24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 08:38

Ce petit résumé pour notre prière quotidienne au PERE emprunté au Blog de Jean Yves Hamon:

http://jyhamon.eklablog.com/priere-a84269652

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Toi qui es dans les cieux et au-dessus des cieux, Toi que « les cieux et les cieux des cieux ne peuvent contenir » tellement Tu es grand et infini, Toi notre Créateur.

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Que ton Nom (YHWH et Père) soit sanctifié, car tu es Saint, parfaitement Saint, infiniment Saint, merveilleusement Saint, au-delà de toute imagination humaine, et Tu nous dit « soyez saints car Je suis Saint, moi, YHWH votre Elohim » et nous « t'aimons de tout notre coeur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toute notre force » et nous « t'adorons en Esprit et en Vérité ».

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Que Ton règne vienne, que ce règne et ce royaume viennent d'abord en nous: un règne de Sainteté et de Vérité, un règne d'Amour-agapê et de pureté, un règne de Sagesse, de Justice et de miséricorde,

un règne de paix et de repos pour nos âmes, un règne de force et de joie, un règne d'humilité et de parfaite sécurité en Toi.

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Que Ta volonté soit faite sur la Terre et dans nos vies comme aux cieux où Tu règnes, que notre volonté soit d'abord la tienne et que Ta volonté soit la nôtre afin que nous puissions accomplir ce que Tu ordonnes dans les « oeuvres bonnes » que Tu as « préparées d'avance afin que nous les pratiquions » pour Te plaire et pour Ta gloire.

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour, donne-nous d'abord le pain de vie, Ta Parole « vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; celle qui juge les sentiments et les pensées du coeur » afin que notre âme et notre esprit soient parfaitement nourris, donne-nous aussi le pain physique pour le corps, la nourriture et le vêtement, mais « ne nous donne ni pauvreté, ni richesse, accorde–nous le pain qui nous est nécessaire, de peur que, dans l’abondance, nous ne Te reniions et ne disions: Qui est l’Eternel-YHWH ? Ou que, dans la pauvreté, nous ne dérobions, et ne nous attaquions au nom de notre Elohim », donne-nous aussi le pain affectif, des proches, des aides, des frères et des soeurs afin de ne pas traverser les déserts de la vie dans la solitude et merci pour tout ce que Tu donnes et as déjà donné.

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Remets-nous nos dettes comme nous les remettons à nos débiteurs, pardonne-nous nos offenses, nos manquements et nos désobéissances à Ta sainte Loi par « notre Avocat auprès de Toi » car nous décidons de pardonner à quiconque nous a fait du tort, et nous décidons de bénir nos ennemis.

Qu'aucun manque de pardon ne vienne troubler notre relation intime avec Toi, merveilleux Père céleste.

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

Ne nous laisse pas nous soumettre à l'épreuve ou à la tentation, donne nous la force et le désir de nous « soumettre d'abord à Toi afin de résister au diable pour qu'il fuie loin de nous », et dans la tentation ou l'épreuve, donne-nous « le moyen d'en sortir » selon Ta promesse, et délivre-nous du Malin. Car c'est à Toi seul qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire !

 

NOTRE PERE, Abba, YHWH-Adonaï notre Elohim,

 

c'est dans le nom précieux de Ton Fils YESHOUA, le "premier-né" donné par Toi pour notre salut que nous T'avons prié. Amen Amen, en vérité, qu'il en soit ainsi.

 

Références bibliques de JYH : - 1 Rois 8:27; 2 Chro 2:6. - Lévitique 11:45; 19:2... - Deutéronome 6:5; Marc 12:30. - Jean 4:23,24. - Eph 2:10. - Hébreux 4:12. - Proverbes 30:9; - 1 Jean 2:1. - Jacques 4:7. - 1 Cor 10:13. - Rom 8:29; Col 1:15... - Mat 6:9-13.

15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 15:45

« Egalité des sexes » ? Certainement pas !

 

Trop important pour ne pas publier cet article. Les amoureux de la vérité sauront y trouver un éclairage équilibré et scripturaire pour bien appréhender le sujet. Nicolas


Blog de Jean Yves Hamon - http://jyhamon.eklablog.com

« Je veux cependant que vous sachiez que le Mashiah (Christ) est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Elohim est le chef du Mashiah. » (1 Cor 11:3, LSG corrigée)

 

 

« Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Mashiah et à l’Eglise (kehila, ekklesia). » (Eph 5:32, LSG corrigée)

 

Si je commence d'entrée par ces versets primordiaux, c'est pour que l'on sache bien qu'il ne pourra pas y avoir de place ici pour les « raisonnements d'hommes », les « fables religieuses », les « humanismes chrétiens », les « sociologies de salon » et à plus forte raison les « opinions christiano-politiques ».

 

Le catholicisme romain (et plus globalement le « christianisme humaniste et paganisé ») s'évertue depuis des siècles à fausser toutes les règles en matière de sexe.

 

Cela va de la condamnation ancestrale de la femme parce qu'elle aurait « croqué la pomme » (quelle pomme, c'est écrit où ?) à un revirement soudain pour « s'adapter au monde » et à « l'égalité des sexes » !

 

Alors, faisons comme n'importe quel juif de Bérée ayant « des sentiments plus nobles » et allons « vérifier dans les Ecritures (le Tanakh hébreu !) si ce qu'on nous dit est exact ». (Actes 17:11)

 

 

1/ Création de « l'homme ET femme » en Genèse 1:27.

 

« Elohîm crée le glébeux (adamah, au singulier) à sa réplique, à la réplique d’Elohîm, il le crée, mâle et femelle, il les crée. » (Gen 1:27, Chouraqui)

 

Je choisis la version « Chouraqui » parce qu'elle ne laisse aucune ambiguïté sur le singulier utilisé pour définir « l'homme » (ou plutôt « l'être humain ») créé le sixième jour, et sur le fait qu'il était à la fois « mâle et femelle » ou « homme et femme ».

 

Si Chouraqui termine par « Il les crée », c'est parce qu'il respecte le fait qu'un « Elohim pluriel » qui crée « à Son image et à Sa ressemblance » ne peut créer qu'un « homme pluriel » !... et qu'il anticipe évidemment sur la suite des évènements tels qu'Elohim les a prévus en ajoutant « croissez et multipliez-vous » (verset 28).

 

Est-on bien certain que « Adam », à la fois mâle et femelle, était « seul » ? Oui !... car:

 

« YHWH–Adonaï Elohîm dit: «Il n'est pas bien pour le glébeux (l'homme) d'être seul ! Je ferai pour lui une aide contre lui.» (Genèse 2:18)

 

2/ La femelle « tirée » du « côté » du mâle.

 

(Et je précise tout de suite que, plus tard, « l'épouse » va être « tirée du côté de l'Epoux=Yeshoua » !)

 

- « IHVH–Adonaï Elohîm fait tomber une torpeur sur le glébeux (Adam). Il sommeille. Il prend une de ses côtes (tsela=côté, flanc, poutre !), et ferme la chair dessous.

 

IHVH–Adonaï Elohîm bâtit la côte, qu'il avait prise du glébeux, en femme. Il la fait venir vers le glébeux.

 

Le glébeux dit: «Celle–ci, cette fois, c'est l'os de mes os, la chair de ma chair, à celle–ci il sera crié femme – Isha –: oui, de l'homme – Ish – celle–ci est prise.» (Genèse 2:21-23, Chouraqui)

 

Ainsi donc, Elohim venait de séparer ce qui était féminin de ce qui était masculin, ce qui était femelle de ce qui était mâle, ce qui était femme de ce qui était homme !

 

Cette « séparation » était plus qu'une distinction (n'en déplaise aux partisans de la « théorie du genre ») mais c'était aussi la mise en place d'un « ordre hiérarchique » tel que Paul le rappelle en 1 Cor 11:8,9 (LSG):

 

- « En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme; et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme. »

 

De la même façon, et puisque j'ai déjà abordé le sujet, on peut dire que Yeshoua (« l'Epoux ») n'a pas été tiré de « l'Epouse » (« église »), mais « l'Epouse » a été tirée de « l'Epoux-Yeshoua »; et l'Epoux n'a pas été créé à cause de l'Eglise, mais l'Eglise a été créée à cause de l'Epoux-Yeshoua !

(Hélas, quand on observe certains comportements "chrétiens", on a bien l'impression que des hommes créent des "Jésus" pour "leur église" ou "le christ" pour on ne sait quoi !)

 

Il est intéressant de noter à ce sujet ce qui s'est passé sur le poteau d'exécution (« stauros », appelé « crux » par les trinitariens) lorsque Yeshoua a achevé sa vie terrestre et humaine:

 

- « mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau. » (Jean 19:34, LSG)

 

Or, qu'est ce que « l'eau » sinon « la Parole de Vie » qui nourrit « l'Eglise » et qu'est-ce que « le sang » sinon celui de « l'alliance nouvelle » qui donne naissance à cette « église » et « épouse » ?!

 

On retrouve d'ailleurs « l'eau et le sang » (avec « l'Esprit ») en 1 Jean 5:6-8 (LSG):

 

- « C'est lui, Yeshoua Ha Mashiah, qui est venu avec de l'eau et du sang; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité.

 

Car il y en a trois qui rendent témoignage:

 

l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. »

 

Nota: Est-il nécessaire de rappeler que le bout de verset sur le « père, fils, esprit » rajouté par Jérôme de Stridon dans la "Vulgate latine" n'est qu'un cheveu romain dans une soupe babylonienne ?... mais qu'il faut « l'Esprit de Vérité » pour être « d'accord » ?!

 

Autre nota: Je sais que beaucoup de religieux ont décidé que "l'église" était née lors de la fête de Shavouot ("pentecôte", fin du "compte d'Omer") mais je vais juste leur rappeler que "l'assemblée (kéhila) du peuple d'Elohim" existait depuis déjà longtemps et que Yeshoua est venu "compléter" (rendre complet) ce qui était commencé.

 

 

3/ « L'ordre » selon Elohim.

 

Rappelons ce qui était en introduction:

 

« Je veux cependant que vous sachiez que le Mashiah (Christ) est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Elohim est le chef du Mashiah. » (1 Cor 11:3)

 

Alors « Qui » est le « chef » (tête) de « qui » ?

 

1/ Elohim est le chef du Mashiah ! (Et aucune trinité, aucune tri-unité, aucun dieu trine ne peut venir contester cela)

 

2/ Le Mashiah est le chef de l'homme ! (Et le Mashiah est donc le « chef de l'église-kéhila-ekklesia »... ce pourquoi aucun homme ne peut parler à Sa place et bâtir sa propre « église » !)

 

3/ L'homme est le chef de la femme ! (Ceci va évidemment à l'encontre de toutes les formes d'humanisme, y compris l'humanisme franc-maçon auquel le « christianisme » a pourtant adhéré depuis plus de deux siècles en adoptant entre autre son « mariage républicain » tout en affirmant qu'il ne fait que « obéir aux autorités »... mais à « quelles autorités et à quel chef » ?!)

 

4/ Quelle « égalité » ?

 

- Il ne peut pas y avoir « d'égalité » entre Elohim et Yeshoua le Mashiah puisque le premier est le « chef » de l'autre, ce que Yeshoua Lui-même a accepté dans la plus grande des « obéissances »:

 

« lequel, existant en forme de Elohim, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Elohim » ! (Phil 2:6, LSG corrigée)

 

Je tiens à souligner cette obéissance qui doit être la caractéristique de « l'homme-mâle » également et en général, sans quoi il ne pourrait jamais envisager la « soumission » de celle qui est « l'Epouse » (ou « sa femme » pour l'autre niveau).

 

et nous rejetons encore et encore toute forme de « trinité » babylonienne !

 

http://jyhamon.eklablog.com/trinite-24-c18246390

 

- Il ne peut pas y avoir « d'égalité » entre Yeshoua notre Mashiah et « l'homme », d'abord parce que Lui seul bâtit Son Eglise (Mat 16:18) et parce que Lui seul est le « premier-né engendré par le Père » (Romains 8:29; Colossiens 1:15 et 18; Apoc 1:5; Héb 1:5 et 5:5; 1 Jean 5:1; Actes 13:33) alors que les "autres fils" sont "fils adoptifs" (Rom 8:15; 8:23; Galates 4:5; Eph 1:5) !

 

... et puis tout simplement parce que "l'Epoux" n'est pas "l'Epouse" !

 

- Il ne peut y avoir "d'égalité" entre "l'homme-mâle" et la "femme-femelle", tout simplement parce que "la Parole" le dit !

 

Malheureusement, et puisque ce principe a été adopté par "le monde" (et évidemment par le "christianisme humaniste"), on en est arrivé à plus que "l'égalité", c'est à dire à la "confusion des genres" et à l'aboutissement final du "mariage républicain franc-maçon" dans sa forme "mariage gay" !

 

Nota: C'est pour cela que je m'évertue (en vain !) à dire aux « chrétiens » qu'ils se réveillent trop tard et qu'ils se trompent de combat en voulant empêcher ce « mariage gay » puisqu'ils en sont à l'origine (!) par leur acceptation passive, depuis deux siècles, d'un précédent « mariage anti-Loi d'Elohim »... qu'ils ne remettent même pas en cause dans leurs « manifs » ! (Lesquelles manifs sont d'ailleurs organisées par leurs autres maîtres humanistes !... et je ne retire rien à ceci, même pas mon mouvement d'humeur du début que seuls les « non religieux » comprendront: http://jyhamon.eklablog.com/l-art-d-etre-mal-marie-a65122213

 

5/ Conséquences et questions.

 

- La première grande conséquence (d'une mauvaise compréhension) est dramatique puisqu'elle est à l'origine de la pire des apostasies contre laquelle Paul avait pourtant sévèrement mis en garde:

 

La femme Jézabel s'est mise à enseigner !... et elle a créé ses propres « églises » avec ses « doctrines auto-générées » et ses « traditions d'hommes » !

 

Elle continue d'ailleurs sans vergogne et avec de plus en plus de succès dans de multiples « dénominations chrétiennes » toutes apostates et qui n'ont pas compris l'avertissement donné en Apoc 2:20 !... faute d'avoir « des oreilles pour entendre » !

 

Dans cette « grande apostasie », tout a commencé avec le remplacement de Elohim par « Théos » et « Deus » ! http://jyhamon.eklablog.com/1-dieu-au-lieu-de-elohim-a71980755 … et ensuite, la Rome pagano-chrétienne et antisémite n'a plus eu qu'à laisser faire ses « filles »... jusqu'aux « évangéliques » actuels !

 

- La deuxième grande conséquence a été à la fois la rébellion de « l'église » contre son « chef » et la rébellion de « l'enseignée » contre « l'enseignant »... à tous les niveaux !

 

Or, la Parole nous dit clairement qu'il n'y a plus qu'un seul « enseignant » pendant « l'année de grâce » et c'est « l'Esprit de Vérité »... qui « conduit dans TOUTE la Vérité » (Jean 16:13) !

 

Celui-ci, en tant que « enseignant », passe évidemment par des hommes mais certainement pas n'importe lesquels puisque Yeshoua l'a d'abord réservé « aux ONZE » (Mat 28:16), ce qui n'a rien à voir avec une soi-disant « grande commission » donnée au premier « chrétien » venu ! http://jyhamon.eklablog.com/faire-des-disciples-recadrage-a58108481

 

(On connaît d'ailleurs leurs grandes « évangélisations » à coup de massacres organisés dans des Croisades, des Inquisitions, des guerres de religions, des guerres coloniales... jusqu'à la dernière « croisade » de Hitler... élu et/ou accepté par les « chrétiens » !

 

- Enfin, et pour que les choses soient bien claires, Paul (qui a été enseigné directement au 3ème ciel, lui) nous écrit et nous dit:

 

« Je ne permets pas à la femme d’enseigner (didasko), ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence.

 

Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite;

 

et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression. » (1 Tim 2:12-14) !

 

Voir à ce sujet: http://jyhamon.eklablog.com/jezabel-la-fausse-prophetesse-et-les-profondeurs-de-satan-a57537693

 

Des questions éventuelles:

 

- La femme-femelle est-elle écartée de tout « ministère » dans le Corps du Mashiah ?

 

La réponse est évidemment non et on sait quel est le rôle joué en matière « d'annonce » (différent de « enseignement=didasko ») par Myriam de Magdala, par exemple, dès sa rencontre avec le Mashiah Yeshoua (Jean 4:28,29) et encore plus pour annoncer la résurrection (Mat 28:7,8; Jean 20:1,2)...

 

de même que « la foi » a été transmise à Timothée par sa mère Eunice et son aïeule Loïs (2 Tim 1:5).

 

et d'autres femmes ont collaboré en tant que « aide » (évidemment !) avec leur époux; exemple: Priscille avec Aquilas (Actes 18:2; 18:26; 1 Cor 16:19).

 

- Les femmes n'enseignant pas, est-ce que n'importe quel « homme-mâle » peut le faire ? Evidemment non et on a déjà vu plus haut pourquoi.

 

Mais rajoutons ceci dont Paul a également parlé et qui semble bien mal traduit:

 

« Il en est parmi eux qui s’introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce » (2 Tim 3:6)

 

Ce que l'on a traduit par « femmes d'un esprit faible » est « gunaikarion » (Strong 1133) qui veut plutôt dire « femmelettes »... et qui est tout à fait applicable aux « hommes-mâles »... mais qui ne sont ni suffisamment mâles, ni suffisamment sages, ni suffisamment instruits dans les voies de Elohim ! (Est-ce que cela vous rappelle un certain « clergé » ?... et même plusieurs catégories de « clergés » ?)

 

- Est-ce que le « ni homme ni femme » de Galates 3:28 change quelque chose au reste de la Parole de Elohim ?

 

Par principe non !... parce que la Parole ne peut pas se contredire.

Par ailleurs, quelques « chrétiens » ont peut-être remarqué que la « femme-femelle » n'avait pas de sexe masculin et ne pouvait donc pas être « circoncise dans la chair » avant que ne vienne la « circoncision du coeur » !

Le « ni homme ni femme » étant associé au « ni juif ni grec » et au « ni libre ni esclave » confirme donc simplement que cette « circoncision du coeur » peut être étendue aux femmes, aux grecs et aux esclaves... bien qu'il y ait toujours des libres et des esclaves, des juifs et des grecs, et bien sûr des hommes et des femmes (sauf pour les homosexuels et les partisans de la théorie du genre... et du mariage gay !)

 

Merci de bien vouloir vous poser d'autres questions... après vous être posé les bonnes.

 

Nota 1: Ceci n'était pas un article sur « le couple » et la vie du couple, pas non plus un article sur « la famille », pas un article sur les relations entre hommes et femmes sur le lieu de travail... car cela demanderait d'autres développements... qui toutefois n'échapperaient pas aux fondamentaux de la Parole de YHWH-Adonaï notre Elohim.

 

Nota 2: L'auteur de l'article est un « homme-mâle » conscient de ses responsabilités et qui étudie la Parole de son Elohim avec « Amour de la Vérité » en réfutant à l'avance toute critique ou approche humaniste et/ou sexiste avec les qualificatifs désobligeants qui les accompagnent souvent.

 

Nota 3: Cet article touchant finalement à des sujets divers sera publié sous d'autres formes, avec d'autres titres, dans d'autres rubriques du Blog, quitte à être un peu répétitif.

 

 

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 11:04

Je publie cet article de David Wilkerson qui est certainement un des enseignements doctrinaux de Yeshoua qui est le plus clair pour orienter notre marche avec Elohim notre Père. Cet enseignement imagé montre l'importance pour nous de devoir porter beaucoup de fruit durable, mais clarifie aussi notre pensée sur ce que nous devons croire concernant la personnalité souveraine du seul vrai Elohim. Voilà pourquoi Yeshoua dit sans l'ombre d'une seule méprise: c'est ainsi quemon Père ( seul ) sera glorifié, et que vous serez mesdisciples. Cela montre bien qu'Elohim est le seul Elohim , que Lui seul peut et doit être honoré et adoré. Le Fils est totalement dépendant de Lui. MaisElohim Lui, est unique et indépendant de Son Christ Ha Mashiah, qu'Il a engendré.

 

Actes 3:18 Mais Elohim a accompli de la sorte ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous ses prophètes, que sonChrist Ha Mashiahdevait souffrir.

Apocalypse 11:15 Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à sonChrist Ha Mashiah; et il régnera aux siècles des siècles.

Apocalypse 12:10 Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait : Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu-Elohim, et l’autorité de sonChrist Ha Mashiah; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Elohim jour et nuit.

 

Il y a un passage de l’Écriture qui me touche profondément. Jésus a dit : “Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit...Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.”(Jean 15:1-6)

 

J'ai lu et relu ces mots puissants de Christ ( Ha Mashiah ) et je ne peux échapper à leur puissance de conviction. Le Saint-Esprit m'a convaincu de l'importance de comprendre ces mots. : “Mon Père est le vigneron... Tout sarment qui est moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche.”

 

Le fait que les chrétiens doivent porter du fruit n'est pas une option pour Dieu. Il surveille sa vigne et tous les sarments avec une grande jalousie et un grand intérêt, attendant patiemment que les branches portent du fruit. Il se tient à côté, la cisaille à la main, guettant avec amour le plus petit signe de corruption ou de maladie qui pourrait gêner la pousse. Dieu attends de chaque branche qu'elle porte du fruit. Sans fruit, il est impossible de Le glorifier ou d'être un vrai disciple de Christ. Yeshoua dit : « Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. »(Jean 15:8)

 

Porter du fruit a tout à voir avec le fait de faire plaisir à Dieu, de remplir notre mission en Christ, Ha Mashiah et avec le fait de recevoir des réponses à nos prières et à nos demandes. Yeshoua dit : “Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.”(verset 16).

 

En fait, porter du fruit concerne ce que nous devenons, pas simplement ce que nous faisons. Je porte du fruit quand rien n'empêche le flot de vie de Christ Ha Mashiah de circuler en moi. C'est ce que Yeshoua veut dire quand Il dit : « Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.»Jean 15:3).

Il nous dit : «Parce que vous avez cru en Ma parole, que vous l'avez crainte, que vous l'avez laissé révéler tous les secrets cachés, amener à la lumière toutes les choses sombres, parce que vous avez permis à la Parole de Dieu-Elohim de vous purifier, tous les obstacles ont été enlevés !»

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 08:28

"PAR Moïse" au lieu de "A TRAVERS Moïse" !

 

Fausses traductions le 8 Avril 2013

http://jyhamon.eklablog.com/10-par-moise-au-lieu-de-a-travers-moise-a81963246

 

Merci Jean-Yves, c'est parfaitement exact, j'ai vérifié le contenu du texte grec dans l'outil : Interlinear scipture Analyser. Excellent article qui devrait une fois de plus faire réfléchir les antisémites religieux pour qu'ils se rendent à l'évidence qu'il y a eu dans le passé de grandes manipulations de traduction à des fins doctrinales orientées de Bible. Ce sont ces petits détails jugés parfois par nos détracteurs comme insignifiants, mais toutes ces altérations du texte de façon répétitive réussissent à séduire les esprits au point de les aveugler et de les engluer dans de fausses doctrines. Ceux et celles qui sont animés par l'Esprit de vérité sauront se laisser convaincre et seront eux-mêmes conduits par le Rouah hakodesh dans toute la vérité. Nicolas

JOH1_17.png

 

Il existe un verset (Jean 1:17) qui est une monstruosité dans sa traduction et surtout dans l'interprétation qui en est faite par les religieux "anti-Loi d'Elohim", "anti-Elohim", "antisémites" et "antichrist" !

 

Cette (fausse) traduction est celle-ci:

 

- "car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus–Christ." (LSG)

- "Car la loi a été donnée par Moïse; la grâce et la vérité vinrent par Jésus Christ." (Darby)

- "Car la Loi a été donnée par Moïse; la grâce et la vérité est venue par Jésus-Christ." (Martin)

- "Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ." (Ostervald)

 

... et quel est donc le but de cette fausse traduction ?

 

C'est tout simplement de vouloir faire croire que l'on pourrait opposer Yeshoua à Moïse et de remplacer l'un "par" l'autre et de décréter que Yeshoua a "aboli la Loi" !

 

Alors quelle est la "BONNE TRADUCTION" et donc la "BONNE INTERPRETATION" ?

 

Ce qui est véritablement écrit est ceci:

 

"La Torah (Loi) a été donnée A TRAVERS ("dia", Strong 1223) Moïse (Moshé); la grâce (chérissement) et la Vérité sont venues la COMPLETER (ou "rendre vivante","ginomai", Strong 1096) A TRAVERS("dia", Strong 1223) Yeshoua le Mashiah" !! (et non pas "Iésous-christos" !)

 

- Ainsi, chacun devrait savoir que d'une part, il ne s'agit pas de "la Loi DE Moïse" mais bel et bien de "la Loi DE YHWH-Adonaï notre Elohim", cette LOI qu'IL a Lui-même gravée dans "le ROCHER"... et en hébreu ! (Et ce "rocher" était déjà la préfiguration du Mashiah qui est venu la COMPLETER et non pas "l'abolir" !)

 

(Le reste a été "dicté" à Moïse par YHWH dans des Livres qui eux, ont ensuite été déposés à côté de l'Arche d'Alliance, à la différence des "Tables de pierre" qui étaient dedans, Exode 40:20 !)

 

Voir: http://jyhamon.eklablog.com/dans-l-arche-d-alliance-il-y-avait-a47157073)

 

- D'autre part, seuls les "abolitionnistes de la Loi" sont capables de vouloir supprimer la Sainte Loi de Elohim, donc Elohim Lui-même (en le remplaçant par n'importe quel "Deus", "Zeus" ou "Baal")... la meilleure façon étant de "supprimer d'abord Son peuple" (!)... ce qu'ils s'évertuent à faire depuis des siècles et qu'ils vont continuer à faire jusqu'à "la fin" !

 

Ce n'est pas là une mince affaire !... car après les premiers attentats contre la LOI de Elohim par la grande église apostate romaine, c'est aujourd'hui toute la nouvelle tendance évangélico-pentecôtiste qui s'est ruée sur une "abolition de la Loi à la croix"... sans rien comprendre à "la Loi" ! (Voir: http://jyhamon.eklablog.com/9-fin-de-la-loi-au-lieu-de-fin-des-sacrifices-pour-la-justification-a80955574)

 

Voulez-vous savoir pourquoi ce type de gens-là n'utilise jamais le mot "repentance" ? (ou tellement vaguement ?!)

 

C'est parce que:

1/ Cela l'aurait obligé à reconnaître que c'est la repentance "par rapport au péché" !

2/ Cela l'aurait obligé à reconnaître que "le péché est la transgression de la Loi" ! (1 Jean 3:4)

3/ Cela l'aurait obligé à reconnaître qu'il y a donc une "Loi" !

 

Mais il est tellement plus facile d'élaborer un "autre évangile" avec un "autre Yeshoua" (qu'ils appellent Iésous et "Dieu") et un "autre esprit" (2 Cor 11:4)... et avec aussi de "nouveaux commandements de christos" dont on ignore tout mais que la "magie blanche" des évangélico-pentecôtistes vous donnera "par grâce" si vous suivez docilement les tondeurs de moutons !

 

Le coup d'une "repentance" par rapport à une "Loi abolie"... faut le faire !... mais ils le font sans vergogne et vous traiteront de "damnés" et "d'antichrists" si vous ne les suivez pas !

On remarquera surtout que ce sont D'ABORD LES "QUATRE PREMIERES INSTRUCTIONS" DE ELOHIM qui sont "abolies" !... de telle sorte que vous adoriez un "autre Dieu" (c'est à dire Deus au lieu de Elohim) dans un "shabbat permanent" qui n'est autre que "l'esprit d'anesthésie" auquel ils se soumettent et veulent vous soumettre !

 

FUYEZ-LES ET REPENTEZ-VOUS !

8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:52

La tâche suprême de l’Église reste l’évangélisation du monde” Oswald Smith

 

Il y a un sujet qui me titille depuis plusieurs années et que je vais aborder dans cet article.

L'évangélisation, telle que nous la connaissons dans les assemblées et qui ne correspond pas à mon avis à celle que nous devrions vivre.

Ayant lu l'article « Le Troisième Chemin» de Wayne Jacobsen,je trouve que ce qu'il a voulu nous transmettre, s'adapte bien à ce que je voudrais communiquer à mes lecteurs sur le sujet de l'évangélisationtelle qu'elle est pratiquée visiblement dans les églises des hommes. Je vais utiliser amplement en l'adaptant la fin de son document pour poser le problème global de l'évangélisation et de la mission.

Il dit en autre que nous les croyants chrétiens nous sommes confrontésà trois chemins ou trois niveaux dans notre vie au quotidien. Le premier est celui de la «Rébellion », parce que c’est celui où nous substituons notre propre volonté à ce que Dieu-Elohim veut accomplir au travers de nous. C'est le premier point que nous pouvons facilement rapprocherde l'évangélisation que nous connaissons dans les assemblées, car dans ce domaine nous substituons notre propre volonté à celle de Dieu-Elohim, nous entreprenons pour «X» raisons des démarches ou des actions d'évangélisation personnelles ou collectives pour lesquelles nous n'avons jamais écouté Dieu-Elohim. Par conséquent nous faisons des choses indépendamment de Sa volonté. Nous avons reçu aucun appel clair, sinon le fait d'avoir entendu de façon rabâchée que nous devions faire de l' évangélisation pour être un bon chrétien.

J’appellerais le second «Religion», parce qu’il correspond ànos tentatives pour produire la vie divine par nos efforts humains. La encore le chemin suivant de la rébellion est la religion. Entrer en religion ne fait pas de nous un chrétien. Ces deux voies ne nous amènerons jamais à la vraie connaissance d'Elohim et à la plénitude de sa vie et de son Esprit.

La troisième voie est celle que Yeshoua a préparé pour nous, la communion fraternelle.Je préfère ici changer le nom de cette troisième voie, parce que je pense qu'il faut être plus précis. Une communion fraternelle viable avec les autres dépend de notre communion avec Yeshoua et Elohim notre Père céleste. Appelons-la si vous le voulez bien «Relation-communion». Cette « relation communion avec Yeshoua nous conduit à la communion avec Dieu-Elohim son Père. C'est lui seul ( Yeshoua Ha-Mashiah ) qui nous permet de vivre dans la communion du Père et qui va aussi nous permettre de vivre une vie sainte dans la justice et la liberté conforme à la sienne et donc à la volonté d'Elohim.

C'est dans cette troisième voie ce qu'on pourrait trouver la juste place à l' Evangélisation. C'est tout simplement la réponse normale d'homme ou de femme qui cheminent dans une «relation-communion» établie avec Yeshoua et pour qui il est habituel d'entendre sa voix. Ici les disciples de Yeshoua sont les seuls qui sont en mesure de répondre aux ordres de mission du maître et d'accomplir justement les bonnes œuvres . Ephésiens 2:10 Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Yeshoua Ha Mashiah pour les bonnes œuvres, que Dieu-Elohim a préparées d‘avance, afin que nous y marchions.

Je pense que ceux et celles qui marchent dans les deux premières voies en pensant accomplir les bonnes œuvres préparées d'avance, ne se posent jamais de question. Ils avancent en aveugle, ils sont manipulés par le système de l'Eglise (institution humaine)

Si vous avez été déçus maintes fois par vos aspirations spirituelles, peut-être que, vous aussi, vous avez été sur le mauvais chemin.( beaucoup pensent marcher dans la voie de la « relation communion » de Yeshoua qui est Jean 14:6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie; personne ne vient au Père que par moi.) Malheureusement, bien des croyants ont essayé de vivre sur ce même chemin que Paul avait rejeté. Vous n’avez pas besoin d’être Chrétien depuis longtemps pour vous engouffrer dans cette pensée religieusequi vous dit qu’il faut faire plus pour essayer de plaire à Dieu.( De sillonner les rues pour faire du prosélytisme au nom de Yeshoua et inviter les gens à venir entendre cette Bonne Nouvelle dans un bâtiment est une hypocrisie finie. Ne pensez-vous pas qu'il aurait été de la faire entendre immédiatement le moment d'un contact établi ?)Beaucoup de nos institutions religieuses sont construites sur ce principe, parce que les institutions exigent que l’on se conforme et le conformisme est un processus humain.( Des méthodes et des techniques pour atteindre les perdus dont vous avez toutes et tous expérimenté l'inefficacité. Si Dieu-Elohim n'est pas à l'origine de ce que nous voulons entreprendre pour Lui, nous connaîtrons l'échec. )

Jean 10:9 Je suis la porte; si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et sortira, et trouvera de la pâture.

Esaïe 35:8 Et il y aura là une route et un chemin, qui s’appellera le chemin de la sainteté. Celui qui est souillé n’y passera point; mais il sera pour eux seuls : ceux qui marcheront dans ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point.

Esaïe 35:9 Il n’y aura point là de lion; les bêtes farouches n’y monteront pas, et ne s’y trouveront point; mais les rachetés y marcheront.

Matthieu 11:27 Toutes choses m’ont été données par mon Père; et nul ne connaît le Fils que le Père; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le faire connaître.

Actes 4:12 Et il n’y a de salut en aucun autre; car sous le ciel il n’y a pas un autre nom, qui ait été donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés. ( Yeshoua Ha-Mashiah )

Romains 5:2 Qui, par la foi, nous a aussi fait avoir accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu-Elohim;

Ephésiens 2:18 Car par lui nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit.

Hébreux 7:25 C’est pourquoi aussi il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu-Elohimpar lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur.

Hébreux 9:8 Le Saint–Esprit montrant par là que le chemin du saint des saints n’avait pas encore été ouvert, tant que le premier tabernacle subsistait; ce qui est une figure pour le temps présent,

Hébreux 10:19 Ayant donc, frères, la liberté d’entrer dans le sanctuaire, par le sang de Yeshoua,

Hébreux 10:20 Chemin nouveau et vivant, qu’il nous a frayé à travers le voile, c’est–à–dire à travers sa chair ; ( Yeshoua Ha-Mashiah )

1 Pierre 1:21 Qui, parlui,( Yeshoua Ha-Mashiah) croyez en Dieu-Elohim,qui l’a ressuscité des morts, et l’a glorifié, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu-Elohim.

Jean 1:17 Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la véritésont venues par Yeshoua Ha-Mashiah .

Jean 8:32 Et vous connaîtrez la vérité,et la vérité vous affranchira.

Jean 15:1 Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

Toutes les assemblées primitives que Paul établit sur le chemin de la relation, ont fini sur le chemin de l’effort humain. La raison pour laquelle nous avons une grande partie du Nouveau Testament est que les croyants à Corinthe, en Galicie et à Colosses s’étaient engagés sur le mauvais chemin.Ils ont été convaincus par ceux qui se disaient responsables que leur réussite viendrait s’ils se conformaient à leurs exigences.Ils ont tous échangé leur liberté de cette marche en Dieu pour les œuvres vides de l’effort humain. Paul écrivit pour les remettre sur le seul chemin sur lequel nous pouvons découvrir la justice de Dieu : le chemin de la relation. Il ne nous amène pas à nous conformer par obligation, mais nous transforme en partageant Son amour avec nous et en nous montrant comment nous pouvons mettre notre confiance en Lui.

La communion sur le second chemin : Nous connaissons tous la camaraderie d’une vie indulgente. Ceux qui vivent pour servir leurs propres ambitions veulent, soit que d’autres les rejoignent pour qu’ils ne se sentent pas tous seuls, soit détruire ceux qui sont sur leur chemin. Dans ce monde, les relations « passent ou cassent », dans la mesure où elles servent nos intérêts personnels. La communion sur le second chemin, peut être destructrice, mais elle est bien plus subtile. Les gens qui ont été capturés par la religion ont souvent de bonnes intentions.Ils désirent ce que Dieu veut pour eux, mais parce qu’ils sont dans la confusion concernant la manière dont Dieu accomplit Ses plans pour eux, ils peuvent être destructeurs sans même le savoir.

Les structures religieuses tissent leurs relations avec la transparence et le contrôle dans l’intention futile d’aider les gens à essayer de plaire davantage à Dieu. Il est fréquent que leurs mesures n’aient rien à voir avec une marche avec Jésus. Un pasteur d’une TV chrétienne le dit de cette façon : « Aller à l’église, donner ses dîmes et ses offrandes, et observer le Sabbat, sont les doctrines de base du Christianisme.Nous vivons la vie chrétienne en pratiquant ces doctrines fondamentales du Christianisme. » Bien entendu, ce sont des pratiques et non des doctrines,mais il résume là l’attitude de ceux qui sont embourbés dans la religion. Et n’est-il pas intéressant de noter que les actions exigées sont plutôt faites pour soutenir une institution, que pour amener les personnes plus près de Yeshoua et les aider à participer à Sa vie ?

Si vous suivez le mouvement, on vous récompensepar l’approbation et des promesses d’une influence grandissante. Quand vous arrêtez de suivre le mouvement, on vous rejette parce que vous exercez une influence dangereuse.Parce que notre nature déchue a soif d’approbation de la part des autres, les environnements religieux nous manipulent facilement par la peur, la culpabilité et la honte. Il n’existe pas d’entre deux ici, parce que ceux qui sont dans ce cheminement savent combien il est facile de glisser de ce chemin et de retourner vers le monde. Ils considèrent que leur spiritualité est fragile et qu’elle doit être protégée à tout prix.

Pourtant,l’effort humain ne peut saisir la justice de Dieu. Les gens qui suivent ce chemin finissent toujours par faire semblant d’être plus justes. Une hiérarchie se met en place rapidement tandis que les gens qui semblent se conformer aux exigences sont mis en avant par rapport à ceux qui se débattent avec.

Cela m’a toujours dérangé de voir que tant de personnes qui aiment sincèrement Dieu-Elohim au commencement de leur cheminement, finissent embourbés dans des relations manipulatrices et, en fin de compte, font bien plus de mal que de bien pour le Royaume.Maintenant, je comprends. Si nous ne nous embarquons pas sur le seul chemin de justice qui fonctionne, nous devons continuer d’avancer comme nous l’avons fait lors de notre expédition de pêche malheureuse. Nous avons trop investi maintenant pour simplement admettre qu’on ait pu nous égarer et rechercher une meilleure option.

Au mieux, la communion fraternelle sur ce chemin est douloureuse, et semble fondée sur cette notion que dans la misère on est moins seul. Les gens ne parlent pas de la joie de la camaraderie sur ce chemin, mais disent qu’ils ont besoin « d’aller à l’église» de peur de tomber dans l’erreur grave. Il est rare qu’ils aient quelques vraies relationsavec d’autres croyants, parce qu’ils dépensent beaucoup trop d’énergie à faire semblant d’être ce qu’ils savent qu’ils ne sont pas.

La communion fraternelle sur le troisième chemin : Depuis que j’ai découvert la vie sur le chemin de la confiance grandissante en l’amour de Yeshoua pour moi et Son plan pour ma vie, j’ai trouvé une nouvelle profondeur de communion que je n’imaginais pas être possible. Le fait de partager la vie avec les personnes qui sont sur ce chemin accomplit tout ce que les Écritures nous disent concernant la vraie vie du Corps.

Au lieu de prétendre être ce que nous ne sommes pas, nous nous encourageons mutuellement à être vrais. Il est acceptable d’avoir des questionnements sur ce que nous avons besoin de questionner, de demander ce que nous avons besoin de demander et de se débattre là où nous nous débattons.(J'ai souvent entendu - tu te poses trop de question- je pense de plus en plus avoir raison de me les poser )Les gens ne sont pas récompensés en faisant semblant d’être mieux qu’ils ne le sont, mais sont aimés au travers des hauts et des bas, des souffrances et des joies, de doutes et aussi des triomphes. Au lieu d’exploiter le sentiment de honte des gens ou leur besoin d’approbation pour essayer de faire d’eux de meilleurs chrétiens, nous aidons les gens à être libérés de la honte pour qu’ils puissent expérimenter l’amour de Dieu. ( C'est nettement plus sain )

Au lieu de nous charger mutuellement de « tu dois », nous nous aidons l’un l’autre à écouter Dieu-Elohim et à suivre ce qu’Il met sur notre cœur,même si cela veut dire qu’on se trompe en le faisant. Au lieu d’essayer de nous changer les uns les autres, nous nous encourageons simplement à nous approcher encore de Yeshoua, parce que c’est tellement plus plaisant et efficace de Le regarder nous changer. Au lieu de nous manipuler les uns les autres pour faire ce que nous pensons être le plus bénéfique pour le groupe, nous apprenons ensemble à faire confiance à Yeshoua pour nos besoins et nous apercevons que le simple fait de partager ensemble cette vie est le meilleur de la vie du Corps. Puisque nous avons les yeux fixés sur Yeshoua et que nous prenons plaisir à vivre ensemble, nous avons remarqué que ce type de justice et de vie du Corps n’est pas aussi fragile qu’on nous l’avait enseigné. J’avais appris que, si je fréquentais les mauvaises personnes, ou ratais une réunion ou deux, je serais tout d’un coup happé dans la tentation du monde ou séduit par une grave hérésie. Tandis que ceci peut être vrai pour la justice par les œuvres, ce n’est pas vrai pour la justice produite par la foi. Il est capable de nous préserver d’une chute. Il est capable d’établir des liens avec d’autres frères et sœurs exactement comme Il le désire. Il est capable de nous enseigner comment vivre profondément en Lui et connaître la liberté à l’égard de nos attentes et des exigences que nous mettons sur les autres. La justice qui découle de la confiance est incroyablement résistante. Une fois que vous y avez goûté, tout perd de son attrait. Même si je me trouve souvent avec des personnes qui marchent sur le chemin de la Religion, je ne suis même plus tenté de marcher à nouveau sur ce chemin.Je veux bien les aimer, leur raconter des récits d’un chemin meilleur qui les amènerait réellement à la plénitude de la vie de Dieu, mais je n’ai aucun désir d’échanger la puissance de transformation de Dieu contre l’illusion de l’effort humain. C’est la meilleure communion au monde, et j’espère que vous êtes aussi en train de la trouver. Remarquez qu’elle ne vient pas du fait de trouver “le bon groupe” ou de se réunir comme il faut. Vous pouvez cherche éternellement et ne jamais les trouver. Cettecommunion fraternelle coule naturellement parmi les gens qui marchent sur le chemind’une relation toujours approfondie avec Dieu. Je rencontre partout des gens comme cela. Si aujourd’hui vous vous trouvezsur le chemin de la religion, pourquoi ne pas admettre ce qu’il en est et demander au Père de vous en libérer, et de vous montrer le chemin vers une relation grandissante. Alors que vous grandissez en faisant cela, vous vous apercevrez que vous serez connecté à un nombre toujours croissant de gens qui ont compris que faire confiance  à l’amour d’un Père et dépendre de Lui est la seule façon de marcher. Croyez-moi, vous ne voudrez plus jamais retourner à la religion!

Après cette mise au point, je pense que vous devez mieux comprendre où je veux en venir avec l' évangélisation.

Devons-nous comprendre que la tâche prioritaire de l' Eglise est effectivement l'évangélisation du monde?

Devons dans le prolongement de cette pensée enseigner que la mission première de l'Eglise soit l' évangélisation du monde. L'insistance quasi permanente de certains milieux, est-elle une juste réponse? Et mieux, les enseignements dispensés dans la grande majorité de ces assemblées chrétiennes sont-ils appropriés et performants?

L'évangélisation n'a rien à voir avec les techniques empruntées dans le monde des affaires.

 

En toute sincérité les questions ne vous manqueront pas si laissez l'Esprit d'Elohim vous éclairer.

 

Les messages que nous entendons se focalisent sur les versets suivants et plus précisément sur leurs interprétations.

 

Matthieu 28: 19 Allez donc et instruisez toutes les nations, ( ce n'est pas faire de l'évangélisation pour les faire venir dans la religion d'une dénomination quelconque ou encore moins de son bâtiment et de ses doctrines ) «les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit» ( encore une belle manipulation trinitaire (*) ) 20 Et leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé;( leur apprendre à garder les commandements de Yeshoua c'est plus impliquant que de les chatouiller avec un propectus ou un beau concert gospel ) , nous et voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. Amen!

 

(*) Selon Boismard (A l’aube du christianisme), la formule "Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit" ne remonterait pas au Christ.Il cite une étude qui montre qu’Eusèbe de Césarée (mort en 339) connaissait deux versions de ce texte. Le texte classique apparaitrait dans ses œuvres les plus tardives. 17 fois il le citerait sous la forme : "Etant partis, de toutes les nations faites des disciples en mon nom" (notamment Démonstration évangélique, III, 6). Le témoignage d’Eusèbe serait soutenu par celui de Justin dans son Dialogue avec Tryphon composé vers 150. Il écrit : "… certains ayant été fait disciples par le nom de son Christ…". Enfin, il voit un bon parallèle chez Luc 24:47 : "et que soit prêché en son nom le repentir en vue de la rémission des péchés à toutes les nations". Il est à noter que ces paroles sont prononcées devant les 11 comme celles de Matthieu 28:19. Joseph Ratzinger (Introduction à la Chrétienté, p. 50, 51, 53), l’ex pape Benoît XVI, a écrit que le texte a été modifié au 2e ou 3e siècle par Rome.

selonlabible.over-blog.com

 

Marc 16:14 Enfin il se montra aux onze apôtres, comme ils étaient à table, et il leur reprocha leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité.

15 Et il ( Yeshoua ) leur (A qui cela s'adresse-t-il ? Aux onze apôtre de Yeshoua, et pas à chacun d'entre-nous )dit : Allez par tout le monde, et prêchez l’évangile à toute créature. 16 Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira point sera condamné15 Et il leur dit : ( Toujours aux onze apôtre de Yeshoua) : Allez par tout le monde, et prêchez l’évangile à toute créature. 16 Celui ( là c'est à nous que cela s'adresse ) qui croira et sera baptisé, sera sauvé; mais celui qui ne croira point sera condamné.

 

Luc 24: 33 Et se levant à l’heure même, ils retournèrent à Jérusalem ; et ils ( les disciples d'Emaüs ) trouvèrent les onze, et ceux qui étaient avec eux, assemblés, 34 Qui disaient : Le Seigneur est vraiment ressuscité, et il est apparu à Simon. 35 A leur tour, ils racontèrent ce qui leur était arrivé en chemin, et comment ils l’avaient reconnu lorsqu’il avait rompu le pain. 36 Comme ils tenaient ces discours, Yeshoua lui–même se présenta au milieu d’eux, et leur dit: La paix soit avec vous. 37 Mais eux, frappés de stupeur et d’épouvante, croyaient voir un esprit.

38 Et il leur dit: Pourquoi êtes–vous troublés, et pourquoi s’élève–t–il des pensées contraires dans vos cœurs? 39 Voyez mes mains et mes pieds, car c’est moi–même. Touchez–moi et regardez–moi ; car un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’ai. 40 En disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds. 41 Mais comme, dans leur joie, ils ne le croyaient point encore, et qu’ils étaient étonnés, il leur dit: Avez–vous ici quelque chose à manger? 42 Et ils lui présentèrent un morceau de poisson rôti et du miel en rayon. 43 Et l’ayant pris il en mangea en leur présence.

44 Puis il leur dit : C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que tout ce qui a été écrit de moi dans la loi de Moïse et dans les prophètes et dans les psaumes, fût accompli. 45 Alors il leur ouvrit l’esprit, pour qu’ils comprissent les Écritures.

46 Et il leur dit : Ainsi est–il écrit, et ainsi fallait–il que le ha Mashiah ( le Messie, le Christ ) souffrît, et qu’il ressuscitât des morts le troisième jour, 47 Et qu’on prêchât en son nom la repentance et la rémission des péchés, parmi toutes les nations, en commençant par Jérusalem.(A qui cela s'adresse-t-il ? Aux onze apôtre de Yeshoua)48 Or, vous êtes les témoins de ces choses; et voici, je vais vous envoyer ce que mon Père a promis.

 

Je voudrais bien poser la question pour ne pas être taxé de fou révolutionnaire qui marcherait contre l'Eglise. J'ai conscience que le Seigneur nous demande de faire certaines choses mais ce que je vois pratiqué est à l'opposé de ce qu'il nous faudrait pourtant faire.

N'avez-vous pas remarqué que ceux qui prêchent que nous devons évangéliser et agir pour la mission ne le font pas et n'y vont jamais ? Ce n'est pas de cette façon que Yeshoua se comportait avec ses disciples, il faisait, il leurs montrait et il les envoyait ensuite.

 

Je mets en doute, les mobiles personnels des sociétés missionnaires de tous bords confessionnels et une grande partie des ordres de mission qui sont donnés dans les assemblées locales. Les ordres de mission sont reçus directement par ceux qui entendent la voix de Yeshoua. Les autres après reçoivent seulement après une confirmation de l'Esprit attestant la validité de l'ordre divin.

 

C'est d'Elohim seul que viennent les ordres d'aller ou d'action des hommes .

 

Matthieu 15: 13 Mais il répondit: Toute plante que mon Père céleste n’a point plantée, sera déracinée.( Toute action spirituelle dont Elohim n'est pas à l'origine avortera )

 

Jean 6:44 Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour.

 

Jean 8:28 Et Jésus leur dit: Lorsque vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez qui je suis, et que je ne fais rien de moi–même, mais que je dis les choses comme mon Père me les a enseignées.

 

Jean 12:32 Et moi, quand j‘aurai été élevé de la terre, ( ressuscité et glorifié par le Père ) j‘attirerai tous les hommes à moi.

 

Les plus belles actions missionnaires dans les écritures sont le fruit d'homme qui ont entendu Dieu-Elohim et qui y ont répondu tout simplement.Ce n'est pas la conséquence d'une conférence de trois ou quatre jours sur la mission qui doit être à l'origine d'un appel.

 

La grande lacune des actions menées est l'absence d'écoute d'Elohim et de Son Esprit Rouah HaKodesh. C'est la raison pour laquelle les résultats sont si peu concluant. ( je parle ici des assemblées locales en France ) .

 

Ce devrait être dans le monde sans vivre comme le monde. Mais la culture de la différence n'est au programme. Il est pour la plupart du temps pas possible de montrer un être totalement transformé exhalant la bonne odeur de Christ.

 

Il ne suffit pas de dire qu'on est chrétien pour donner l'opportunité aux gens de croire au message de Yeshoua, ni d'arborer une croix ou porter un message sur un polo.

 

Après avoir connu les grandes campagnes d'évangélisation, il y a une incohérence totale puisque les assemblées locales ont du mal à rentrer dans un vrai enseignement pour devenir disciple de Yeshoua. Bien souvent, les gens basculent d'une religion à l'autre sans problème car les fondements ne sont pas posés. Honnêtement ces grandes croisades quelques années après ne donnent pas de vrais disciples ou très peu.

 

Pour certains c'est le travail de la mission, des organisations humaines soutenues par des assemblées locales, et pour d'autres c'est le travail de ministères indépendants qui papillonnent dans les grandes assemblées pour collecter des fonds, et d'autres enfin sollicitent tous les membres des assemblées voulant en faire des experts qu'ils ne seront jamais. Ces chrétiens sont exploités sans vergogne, par des dirigeants qui veulent faire du chiffre oubliant qu'ils consomment tout le temps libre de ces pauvres oubliant la plupart du temps que ces personnes sont des pères et des mères qui souvent travaillent et doivent encore fournir un service pour un autre patron celui de l'assemblée des croyants. J'ai pratiqué cela parce qu'on me l'a appris.

 

Ce que je peux affirmer aujourd'hui, c'est que le personnes que j'ai vu dans mon entourage être touché par la grâce n'étaient pas le fruit de l'évangélisation telle qu'elle est pratiquée dans la grande majorité des assemblées.

 

Loin de moi la pensée de ne rien faire, je crois, plus au fait de répondre à Elohim parce que nous avons cru en Lui et que nous avons parlé.

 

2 Corinthiens 4:10 Nous portons toujours, en notre corps, la mort du Seigneur Yeshoua, afin que la vie de Yeshoua soit aussi manifestée dans notre corps. 11 Car, nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Yeshoua, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle, 12 De sorte que la mort agit en nous, et la vie en vous. 13 Mais ayant le même esprit de foi, selon qu’il est écrit: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ; nous aussi nous croyons, et c’ est pourquoi nous parlons, 14 Sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera aussi par Yeshoua, et nous fera comparaître avec vous. 15 Car toutes ces choses sont pour vous, afin que cette grâce se multipliant, abonde en actions de grâces d’un grand nombre pour la gloire de Dieu-Elohim.

 

Psaumes 98:2 L’Éternel a fait connaître son salut; il a révélé sa justice aux yeux des nations. 3 Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël ; tous les bouts de la terre ont vu le salut de notre Dieu.

 

Esaïe 42:1 Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, mon élu, en qui mon âme prend plaisir. J’ai mis sur lui mon Esprit ; il manifestera la justice aux nations.

 

 

 

 

Actes 13:47 Car le Seigneur nous a ainsi commandé: Je t’ai établi comme la lumière des Gentils, pour être leur salut jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Actes 2:41 Ceux donc qui reçurent de bon cœur sa parole, furent baptisés ; et ce jour–là environ trois mille âmes furent ajoutées aux disciples.

 

Deux beaux exemples de mission réussie : Ananias et Philippe

Actes 9:10 Or il y avait à Damas un disciple, nommé Ananias. Le Seigneur lui dit dans une vision: Ananias! Et il répondit: Me voici, Seigneur. ...12 Et dans une vision il a vu un homme, nommé Ananias, qui est entré, et qui lui a imposé les mains, afin qu’il recouvre la vue...13 Mais Ananias répondit : Seigneur, j’ai appris de plusieurs combien cet homme a fait de mal à tes Saints à Jérusalem...17 Ananias sortit donc, et étant entré dans la maison, il imposa les mains à Saul, et lui dit : Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu dans le chemin par où tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue, et que tu sois rempli du Saint–Esprit.

 

Actes 8 :12 Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle de ce qui concerne le royaume de Dieu et le nom de Yeshoua Ha Mashiah, ils furent baptisés, tant les hommes que les femmes.13 Et Simon lui–même crut aussi, et ayant été baptisé, il ne quittait point Philippe ; et voyant les prodiges et les grands miracles qui se faisaient, il était étonné....26 Or un ange du Seigneur parla à Philippe, et lui dit: Lève–toi, et va vers le midi, sur le chemin désert qui descend de Jérusalem à Gaza...29 Alors l’Esprit dit à Philippe: Approche–toi, et rejoins ce chariot.30 Et Philippe, étant accouru, entendit qu’il lisait le prophète Ésaïe; et il lui dit : Comprends–tu bien ce que tu lis? 31 Il lui répondit: Comment le pourrais–je, si quelqu’un ne me guide? Et il pria Philippe de monter, et de s’asseoir auprès de lui...34 Et l’eunuque prenant la parole dit à Philippe: Je te prie, de qui le prophète dit–il cela? Est–ce de lui–même ou de quelque autre?35 Philippe prenant la parole et commençant par cet endroit de l’Écriture, lui annonça l’Évangile de Jésus...37 Et Philippe lui dit: Si tu crois de tout ton cœur, cela t’est permis. Et l’eunuque répondant, dit: Je crois que Jésus–Christ est le Fils de Dieu. 38 Et il commanda qu’on arrêtât le chariot; et ils descendirent tous deux dans l’eau, Philippe et l’eunuque; et Philippe le baptisa.

 

Actes 16:21 Ce sont des Juifs, et ils enseignent une manière de vivre qu’il ne nous est pas permis de recevoir, ni de suivre, à nous qui sommes Romains. 22 Alors la foule se souleva contre eux, et les préteurs, ayant fait déchirer leurs vêtements, ordonnèrent qu’ils fussent battus de verges. 23 Et après leur avoir infligé plusieurs coups, ils les jetèrent en prison et ordonnèrent au geôlier de les garder sûrement. 24 Ayant reçu cet ordre, celui–ci les jeta dans la prison intérieure, et serra leurs pieds dans des entraves. 25 Sur le minuit, Paul et Silas étant en prières, chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. 26 Et tout d’un coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés, et en même temps toutes les portes furent ouvertes, et les liens de tous furent rompus. 27 Alors le geôlier, s’étant réveillé, et voyant les portes de la prison ouvertes, tira son épée, et allait se tuer, croyant que les prisonniers s’étaient sauvés. 28 Mais Paul d’une voix forte s’écria : Ne te fais point de mal ; car nous sommes tous ici. 29 Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra promptement, et tout tremblant se jeta aux pieds de Paul et de Silas. 30 Puis les menant dehors, il leur dit : Seigneurs, que faut–il que je fasse pour être sauvé ? 31 Ils lui dirent : Crois au Seigneur Jésus–Christ, et tu seras sauvé, toi et ta famille. 32 Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, et à tous ceux qui étaient dans sa maison.

 

Notre défit être une lettre écrite de Ha-Mashiah (Christ) pour être lue dans le monde.

3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:23

La "Fin de la Loi" au lieu de la "fin des sacrifices pour la justification" ! La réforme c'est le retour à la norme et la vérité : Christ, est la fin des sacrifices pour la justification et non la fin de la loi . Yeshoua .Matthieu 5:18  Car je vous le dis en vérité, jusqu’à ce que le ciel et la terre aient passé, il ne passera pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre que tout ne soit accompli.19  Celui donc qui aura violé l’un de ces plus petits commandements, et qui aura ainsi enseigné les hommes, sera estimé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura observés et enseignés, celui–là sera estimé grand dans le royaume des cieux.   NP

 

Fausses traductions : Blog de J-Y Hamon : http://jyhamon.eklablog.com/9-fin-de-la-loi-au-lieu-de-fin-des-sacrifices-pour-la-justification-a80955574

 

En Romains 10: 4 Car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tout croyant. il y a au minimum une fausse interprétation et même très certainement une fausse traduction de "telos" (ce n'est pas la seule et c'est issu de la Vulgate latine commandée "par Rome" à Jérôme de Stridon).

 

- D'abord, beaucoup disent "FIN de la Loi" (et le répètent sans comprendre et en trichant... ) mais il est écrit "fin (telos) de la Loi POUR LA JUSTIFICATION de tous ceux qui croient".

 

Cela veut dire que contrairement à "l'ancienne alliance", il n'y a plus de sacrifices d'animaux à offrir à cause du péché puisque c'est Yeshoua (Jésus) qui est le sacrifice parfait.

 

De même, nous ne sommes plus lapidés pour adultère... mais Yeshoua (Jésus) ajoute toujours (et encore aujourd'hui) "va et NE PECHE PLUS"... sinon c'est la "mort spirituelle"... et c'est le cas de beaucoup (dont les "Facebookeurs") qui se croient vivants mais qui sont morts !! (Apoc 3:1)

 

On peut ajouter que "la Loi" (Commandements) a été portée à un niveau supérieur ou plus exigeant puisque le simple fait de se mettre en colère fait de nous des assassins et que c'est le simple désir dans le coeur qui nous rend adultères !

 

Il s'agit donc ici, en Romains 10:4, uniquement de la "fin des sacrifices pour la justification" ! (la "loi-nomos" ne désignant dans ce cas que ces indications spécifiques de la Torah)

 

- Par ailleurs, le mot "fin" est forcément une fausse traduction puisque "pas un iota ne passera" (y compris et surtout pendant le Millénium... où il n'y aura plus "la grâce" mais la Loi écrite dans les coeurs et sous la surveillance des élus de Dieu-Elohim qui paîtront les nations avec une verge de fer en compagnie de leur Maître: le "lion de la tribu de Juda").

 

Une autre traduction, bien préférable et conforme au reste des Ecritures, serait "finalité, objectif" (de Elohim par Yeshoua !) tel que cela avait été prophétisé maintes fois dans le Tanakh ("la Loi et les prophètes").

 

Mais ce mot "fin" ("telos") veut dire aussi "prix, douane, impôt"... et c'est mon préféré parce qu'il concorde avec le fait que Yeshoua (Jésus) a "payé pour nous" et que c'est le prix du "passage en douane" (et "Pessah" ou "pâque" veut dire "passage" vers le CHEMIN étroit) afin de "marcher comme Il a marché" (1 Jean 2:6).

 

En fait, comme bien souvent, il y a une "dualité" et presque un "midrash" (méthode de lecture juive qui s'oppose à la pensée dualiste exclusive grecque), c'est à dire une double lecture que le "renouvellement de l'intelligence" par le Rouah Hakodesh permet de comprendre (et à condition de bien lire TOUTES les Ecritures puisque beaucoup ont une Bible d'une page et demi !)

 

- Ainsi c'est la "fin" des CONSEQUENCES DE LA "LOI" (du grec "NOMOS" qui correspond surtout aux différents "mitzvots") et donc des sanctions "pénales" prévues par cette "loi" (sacrifices, lapidations... )

 

(Nota: Dans la B'rit Hadashah, le "NT" des religieux, le mot "loi-nomos" est utilisé indifféremment pour "mizvots", "lois cérémonielles ou sacrificielles", "10 commandements" et même "loi romaine" !)

 

- Mais certainement PAS LA "FIN" de la "LOI" (du grec "ENTOLE"= surtout les 10 Commandements écrits sur les tables de pierre et donc "dans le Rocher"=Yeshoua), mais au contraire la capacité de pouvoir la mettre en oeuvre par grâce et par la FOI.

 

De toute façon, il est bien écrit que c'est "L'ACTE (ou ordonnances) QUI NOUS CONDAMNAIT" qui a été "CLOUE A LA CROIX" (Colossiens 2:14)... mais quand on reçoit une condamnation par le tribunal et que c'est Yeshoua (Jésus) qui la paye, cela ne supprime pas le tribunal et encore moins le "Code civil" (en l'occurrence les "dix commandements") qui en est à l'origine.

 

Encore faut-il courir au "trône de la grâce" en se repentant sincèrement à chaque fois que nécessaire pour obtenir miséricorde puisque c'est là que "nous avons un avocat auprès du Père". (1 Jean 2:1)

 

 

Celles et ceux qui se considèrent comme définitivement pardonnés de tout (même de ce qu'ils n'ont pas encore fait) parce que "TOUT aurait été accompli" sont anathèmes et tombent dans "l'endurcissement du coeur" parce qu'ils ont "changé la grâce de notre Dieu-Elohim en dérèglement". (Jude 1:4)

 

D'ailleurs, il n'est pas écrit "tout" mais "C'EST accompli" et Yeshoua (Jésus) savait très bien qu'Il était en train d'accomplir les 4 premières "fêtes de l'Eternel" mais pas les 7 !! (puisque 3 restent à venir).

 

Que chacun s'examine ! (Il est écrit "une" fois que "Dieu-Elohim est Amour" et plus de 400 fois qu'Il est SAINT et exige la sainteté).

 

Nota: Je rappelle que la conversion n'est pas un « coup de baguette magique » et que c’est cela qui est à l’origine de tant de « fausses conversions » avec un « autre Yeshoua (Jésus) ». (2 Cor 11:4)

 

Enfin, on ne met pas la « Loi » (10 commandements au minimum) en pratique POUR être sauvé (on n’est pas des Caïn) mais PARCE QUE on est sauvé et qu’on AIME le Père selon le premier commandement et le Fils selon le même commandement et pour Sa merveilleuse oeuvre rédemptrice.

30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 17:21

David Wilkerson

 

 

Je veux te montrer quatre tragiques conséquences qui s’abattront sur ceux qui détrônent Dieu.

 

1. “Israël est une vigne branchue, il porte du fruit pour lui-même.”(Osée 10:1 version Darby)

 

En Israël, chacun se préoccupait de ses propres intérêts et le résultat était totalement stérile. Osée parlait à des croyants, leur montrant une image de ce qui arrive à tous ceux qui détrônent le Seigneur dans leur vie.

De telles personnes deviennent égoïstes et misérables et tout leur travail est vain, stérile.

 

2. “Leur cœur est partagé ... L'Éternel renversera leurs autels, détruira leurs statues.”(verset 2)

 

Le cœur de notre nation est divisé. Les américains honorent Dieu et leur religion de leurs lèvres mais ils n'adorent pas le Seigneur en esprit et en vérité. Ça a conduit directement à la détérioration de toutes nos institutions sacrées. Lorsqu'on perd la foi en Dieu et qu'on place notre confiance en autre chose, cette chose devient une idole. Cela se produit dans notre pays aujourd'hui. Notre société ne fait plus confiance à Dieu et se tourne vers le gouvernement, le Président, le système éducatif, la sécurité sociale. Tout cela dans le but de trouver une sorte de stabilité.

Dieu dit : “Si vous ne Me faites pas confiance, je fais faire échouer toutes les institutions en qui vous avez placés votre confiance.”

 

3. “Vous avez cultivé le mal, moissonné l'iniquité...Car tu as eu confiance dans ta voie, Dans le nombre de tes vaillants hommes.”(verset 13)

 

Osée dit : “vous n'avez plus confiance en Dieu et maintenant vous allez moissonner l'iniquité !” L'humanité d'aujourd'hui est sophistiquée, éduquée, pleine de connaissance. Nous avons détrôné Dieu, rejetant la Bible et la prière, et mettant à sa place la science, la psychologie et l'éducation. Et pourtant, je te le demande, qu'avons nous récolté ?

Que nous a donc rapporté toute notre connaissance sophistiquée ?

 

4. “Nous n'avons point de roi, car nous n'avons pas craint l'Éternel”(verset 3)

 

Osée était prophète en Israël, mais lorqu' Israël a commencé à sombrer, il n'avait pas la capacité de stopper cette perte de foi. Ses mots n'avaient aucune autorité. Quand il parlait, le peuple se contentait de hocher la tête en disant : “Nous n'avons pas de responsable ayant autorité, pas de

direction. Nous sommes à la dérive.”

 

C'est exactement ce qui se produit aux États-Unis en ce moment, et la même chose se produit dans l'église aujourd'hui. De nombreux chrétiens se moquent de leurs pasteurs, ridiculisant leur autorité. Pourquoi ? Parce que les paroles de ces hommes n'ont plus de puissance. Les gens disent : “Nous n'avons plus de direction dans notre église. Nous sommes perdus, confus.”

Voilà le salaire qui découle du fait de détrôner Dieu !

26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 08:50

 

par Chip Brogden

 

(Traduit de l’anglais par Frédéric Kauffmann)

 

 

C'est un sujet que j'ai à cœur depuis de nombreuses années, je sais combien de disciples de Yeshoua aspirent à vivre cette sous la houlette de ce seul berger, oui le bon. Ce troupeau, n'est pas le résultat du travail des pasteurs des brebis. Nous sommes tous ses brebis, c'est lui qui nous a rachetés et acquis pour Elohim son Père.

 

Hébreux 13:20 Or, que l'Elohim de Dieu de paix, qui a ramené d’entre les morts le souverain Pasteur des brebis, notre Seigneur Yeshoua, par le sang d’une alliance éternelle,

 

1 Pierre 5:4 Et lorsque le souverain Pasteur paraîtra ( notre Yeshoua ) , vous remporterez la couronne incorruptible de gloire.

 

1 Pierre 2:5 Vous aussi, comme des pierres vivantes, vous êtes édifiés, pour être une maison spirituelle, une sacrificature sainte,( un peuple saint ) afin d’offrir des sacrifices spirituels agréables à Elohim, par Yeshoua HaMashia'h.

 

Bonne lecture Nicolas

 

 

Voici l’Eternel Dieu; il vient avec puissance et son bras lui assure la souveraineté. Voici: ses récompenses sont avec lui, et le fruit de son œuvre va devant lui. Comme un berger, il paîtra son troupeau et il rassemblera les agneaux dans ses bras. Sur son sein, il les porte et conduit doucement les brebis qui allaitent. ” (Esaïe 40:10-11)

 

L’Eternel m’adressa la parole en ces termes: Fils d’homme, prophétise au sujet des bergers d’Israël, prophétise et dis à ces bergers: “Voici ce que déclare le Seigneur, l’Eternel: Malheur aux bergers d’Israël qui ne s’occupent que d’eux-mêmes. N’est-ce pas le troupeau que les bergers doivent faire paître? Vous vous êtes nourris de sa graisse et habillés de sa laine, vous avez abattu les bêtes grasses, mais vous ne faites pas paître le troupeau. Vous n’avez pas aidé les brebis chétives à retrouver des forces. Vous n’avez pas soigné celle qui était malade, vous n’avez pas bandé celle qui avait une patte cassée, vous n’avez pas ramené celle qui s’était écartée, vous n’avez pas cherché celle qui était perdue; non, vous leur avez imposé votre autorité par la violence et la tyrannie. Mes brebis se sont dispersées, faute de berger, et elles sont devenues la proie de toutes les bêtes sauvages. Mes brebis se sont égarées sur toutes les montagnes et sur toutes les collines élevées. Elles ont été dispersées sur toute l’étendue du pays, sans que personne en prenne soin ou aille à leur recherche. …J’établirai à leur tête un seul berger qui les fera paître: mon serviteur David; il prendra soin d’elles et sera leur berger. Et moi, l’Eternel, je serai leur Dieu, et mon serviteur David sera prince au milieu d’elles. Moi, l’Eternel, j’ai parlé. ” (Ezéchiel 34:1-24)

 

Moi, je suis le bon berger; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, tout comme le Père me connaît et que je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos. Celles-là aussi, il faut que je les amène; elles écouteront ma voix, ainsi il n’y aura plus qu’un seul troupeau avec un seul berger. ” (Jean 10:14-16)

 

Dans la Bible, l’Eglise est représentée par de nombreuses images. Elle est décrite (entre autres choses) comme une épouse, un corps, une ville, un troupeau de brebis et un temple de pierres vivantes. Chaque image décrit une partie de la vérité mais pas l’entière vérité, nous devons donc être familiers avec chacune de ces images pour connaître le plan de Dieu pour l’Eglise. L’Epouse représente l’union avec Christ, le corps représente la Vie, la Cité représente le refuge et la paix, le troupeau représente l’unité, et le Temple de pierres vivantes représente le travail de Dieu et sa place au milieu de nous.

 

J’aimerai vous parler de l’Eglise en tant que Troupeau.

 

Que nous puissions voir que devant Dieu, il n’y a qu’Un Seul Troupeau, l’Eglise et Un Seul Berger, Jésus Christ. Il n’y a pas plusieurs troupeaux avec plusieurs bergers. Dieu a établi, il y a des centaines d’années que sa préférence allait pour Un Seul Troupeau et Un Seul Berger. Comment en est-il arrivé là ?

 

Dans Ezéchiel 34, le Seigneur se plaint de ce que les bergers d’Israël se sont nourris eux-même et ne se sont pas occupé du troupeau. Ils ont abusé les brebis et ont pris plus qu’ils n’ont donné. Ils ont oublié de soigner les boiteuses, de rechercher les perdues et de les protéger des ennemis. Ils règnent avec force et cruauté. Ils permettent aux brebis de combattre entre elles. Ils laissent les brebis être dispersées et dévorées. Le Seigneur a alors fait le serment, qu’Il allait se débarrasser d’eux et à la place installer un Seul Berger, David, pour s’occuper du troupeau et les rassembler en un seul endroit.

 

Il est clair qu’il ne faut pas prendre ces paroles de Dieu au sens littéral, il ne s’agit pas de vrais bergers dans un vrai pâturage d’Israël, et Dieu n’est pas en train de planifier le retour du Roi David d’entre les morts, pour s’occuper de vraies brebis. Le Seigneur parle de Jésus Christ, qui est connu comme la racine et le rejeton de David. Il est aussi connu en tant que Fils de David et la graine d’Isaïe. Tous ces titres font référence à la même chose. Ils décrivent Sa généalogie humaine, et ils parlent aussi du rapport avec son Père. David est décrit comme un homme d’après le cœur de Dieu. Il est vraiment un Fils de David.

 

De la même façon qu’il y a un Seul Corps avec beaucoup de membres, il y a Un Seul Troupeau avec beaucoup de brebis.

 

LE BON BERGER EST UN SEUL BERGER

 

Jésus est le Bon Berger. Réalisons bien que le Seigneur Jésus Christ est le Seul Qui satisfait entièrement Dieu dans tous les domaines. ”Celui-ci est mon Fils bien aimé – Ecoutez-le. ” Jésus Christ seul satisfait parfaitement le cœur et la volonté de Dieu. Il Lui est parfaitement obéissant en toutes choses. Personne d’autre que Lui sur la terre et dans le ciel n’en est digne. Personne d’autre ne peut prendre le Rouleau, lire ce qu’il y a dedans ou même y jeter un coup d’œil.

 

Parce que le troupeau a été abusé et éparpillé par les mercenaires, Dieu, dans sa sagesse, a déclaré qu’il allait s’occuper du troupeau Lui-même et qu’il les rassemblerait à nouveau, pas seulement d’Israël, mais de toute la terre, incluant les juifs et les gentils, les aimant et s’occupant d’eux. Est-ce que cela s’est déjà produit ? Oui, la parole du Seigneur s’est déjà réalisée. Quand les a-t-Il rassemblées sous Un Seul Berger ? Il l’a fait quand Il a ressuscité Christ d’entre les morts, et qu’il a établi l’Eglise. Jésus Christ est le Bon Berger Qui donne sa vie pour ses brebis.

 

En Jean 17, Jésus dit, ” Je prie qu’il soit un. ” C’est plus qu’un cri pour l’unité dans le corps, c’est un cri pour qu’il n’y ait plus qu’un Seul Troupeau sous la conduite d’un Seul Berger. Laissez moi vous dire que tous ceux qui partagent la Vie du Seigneur sont déjà rassemblés en un seul Corps. Le Seul Troupeau est l'Ekklesia, ” ceux qui sont appelés hors de “, ceux qui ont la révélation de Jésus. Le Seul Berger est Jésus. C’est si clair qu’on ne peut pas le rater.

 

David se réjouissait de ce jour et a déclaré, ” Le Seigneur est mon Berger. ” Nous pouvons aussi le formuler de cette façon, parce que le sens est le même : ” Le Seigneur est mon Pasteur.” Comment cela résonne-t-il à vos oreilles ? Comment pouvez-vous avoir Jésus comme Pasteur ? Le psaume 23 parle de l’Eglise, et Jésus est votre Pasteur. Bien sûr, cela parle de notre relation individuelle avec Christ, mais rappelez-vous, Il a plus d’une brebis. Ce n’est pas seulement vous et Jésus marchant ensemble main dans la main. il y a tout un troupeau dans ce passage. Le texte parle de ce que signifie être soigné par un Berger qui s’occupe de nombreuses brebis.

 

Jésus dit clairement, ” Je suis le Bon Berger. ” Dans Jean 10, Il nous explique la différence entre le Bon Berger et les mercenaires. Il dit même que tous ceux qui sont venus avant Lui étaient des voleurs. C’est pour cela que Dieu a envoyé son Fils pour s’occuper des Brebis. Personne d’autre n’en est digne. En dehors de Lui tous sont des mercenaires. De la même façon que personne n’est digne d’ouvrir le sceau et de lire le contenu du rouleau excepté Christ, personne n’est digne de s’occuper du troupeau de Dieu à part Christ. Dieu a déclaré qu’Il allait s’occuper du troupeau Lui-même, et Il l’a fait et le fait à travers le Seigneur Jésus Christ.

 

LES SOUS BERGERS SERVENT LE CHEF DES BERGERS

 

C’est vrai qu’il y a des hommes qui sont appelés au ministère en tant pasteurs et bergers. Ce sont des dons de Dieu pour l’Eglise tout comme les apôtres, les prophètes, les évangélistes et les enseignants pour construire le Corps et les emmener à Christ. Comme on ne peut pas remettre en question le fait que Dieu ait choisi Jésus pour être Le Berger, pourquoi le Seigneur a-t-il besoin d’établir des pasteurs dans l’Eglise pour son édification ? Quelle est la nature du ministère pastoral dans le nouveau Testament ? Après que Jésus soit ressuscité des morts, Il a donné cet ordre à Pierre en disant, ” Pais Mes brebis. ” Remarquez que les brebis appartiennent au Seigneur Jésus et il est demandé à Pierre de les nourrir. Le Seigneur n’a pas dit qu’Il donnerait à Pierre quelques-unes de ses brebis pour qu’il s’occupe d’elles ou domine sur elles. Il ne donne rien à Pierre de ce qui Lui appartient. Il ne demande pas à Pierre de partir pour commencer une église et de rassembler les gens sous son nom. Il ne dit pas non plus à Pierre de se faire élire pour prendre la place de Jésus en tant que nouveau leader des disciples. En fait, personne n’a jamais été élu pour prendre la place de Jésus après qu’Il ait été enlevé au ciel. Pourquoi ? Parce qu’Il est encore la Tête, et Il est toujours le Bon Berger. Il n’a jamais abandonné sa place. Avez-vous compris cela ? ” Pais MES brebis “, a dit Jésus. A qui sont les brebis ? Au Seigneur.

 

Maintenant nous avons une vision plus claire de la façon dont cela fonctionne. Jésus, le Bon Berger, a demandé à des sous bergers de nourrir et de s’occuper de Ses brebis. Nous savons que Jésus est notre Pain, Viande, Lait, Miel, Eau. Donc nourrir le troupeau signifie les amener à la source Christ. C’est une tâche sainte. C’est beaucoup plus difficile (humainement parlant) que de prêcher un sermon en trois points une fois par semaine.

 

Comment Dieu fait-Il pour réunir tout le monde dans un Seul Troupeau sous un Seul Berger ? Il le fait à travers les sous bergers. Un vrai pasteur est en réalité un sous berger, et le Seigneur Jésus est le Chef des Bergers. Il n’y a que deux classes de bergers. La catégorie de sous berger, ils sont nombreux et la catégorie de Chef des Berger, il n’y en a qu’ Un. Que font les sous bergers ? Les sous bergers servent le Berger Chef. il est supposé rassembler les brebis en un Seul Troupeau, les emmenant à Christ, les nourrissant, s’occupant d’elles et surveillant ce qui appartient au Seigneur.

 

Si Dieu a prévu d’avoir Un Troupeau sous Un Seul Berger alors il est clair que rien n’appartient à un autre individu. Souvent nous entendons les hommes parler de ” mes gens “, ” mes brebis ” ou ” mon église “, comme s’ils possédaient quelque chose en propre. Nous remarquons plutôt que les sous bergers ne possèdent rien, mais sont les administrateurs des biens de Dieu. Les Écritures disent clairement que nous sommes les brebis de Son pâturage. Tout appartient au Père, Qui a donné toutes choses au Fils, le Bon Berger. Aucun sous berger ne peut réclamer quelque chose comme lui appartenant en propre. Si nous réalisions simplement cela, nous commencerions alors tout de suite à traiter les brebis du Seigneur avec plus de respect et d’humilité. Comment un homme peut-il dominer sur quelque chose qui ne lui appartient pas ? Comment peut-il abuser et maltraiter ce qui n’est pas à lui ?

 

Laissez-moi vous poser cette question: Que pensez-vous que le Maître fera aux sous bergers qui dominent sur le troupeau du Seigneur avec cruauté, abusant les brebis, les éparpillant dans toutes les directions, et laissant les ennemis les attaquer de toute part ? le Seigneur va-t-Il juste hausser les épaules ou rendre visite aux sous bergers et venger les brebis ? Nous devons traiter les brebis avec douceur, et s’en occuper avec peur et tremblement. Nous ne devons pas entretenir la pensée que nous pouvons faire ce que nous voulons de ce qui appartient au Seigneur. Ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère.

 

LES MERCENAIRES SERONT JUGES

 

C’est sur ce point que beaucoup se trompent. Ils se disent : ” maintenant que je suis pasteur, je dois m’occuper de ces brebis et elles feraient mieux de se soumettre à moi. Elles doivent adhérer à ma vision du ministère, me rendre l’honneur et la gloire qui est dû à mon nom. Et ainsi de suite. ” Vous avez déjà vu et entendu parler de ces gens. Je le répète, les brebis ne nous appartiennent pas. Jésus dit que le Père Lui a donné les brebis, et aucun homme ne peut les enlever de Ses mains. Il ne va sûrement pas changer d’avis et les donner à un être humain.

 

Voilà la réalité spirituelle. Mais quand nous regardons autour de nous, que voyons nous ? Nous voyons d’abord que le troupeau est éparpillé et divisé. Ensuite, nous voyons que le troupeau est malade et blessé. Enfin, nous voyons que le troupeau est dominé par des bergers individualistes. Il semble que la réalité terrestre n’est pas à la hauteur des réalités spirituelles. D’un côté la promesse est accomplie dans le Bon Berger, et d’un autre côté les conditions déplorables décrites dans Ezéchiel 34 persistent.

 

Que se passe-t-il en général ? Beaucoup de ceux qui se réclament d’ être pasteurs se partagent le troupeau entre eux, se battent au sujet des brebis, essayant de les rassembler autour d’eux comme leur propre petit troupeau dont ils sont les petits bergers. Ils ne travaillent pas pour le compte du Grand Pasteur, mais pour leur propre compte. Jésus dit ” Celui qui ne rassemble avec Moi disperse “. Voilà ce que font les mercenaires. Ils disent qu’ils rassemblent les personnes, mais en faisant cela ils finissent par éparpiller le troupeau du Seigneur. Ils veulent la laine et le gras pour eux-même. Ils prennent plus qu’ils ne donnent. Ils ne s’occupent pas vraiment des brebis. Ce ne sont pas des sous bergers mais des mercenaires. Lisez Ezéchiel 34 et regardez si vous avez déjà expérimenté cela.

 

Je connais très bien les mercenaires car j’en ai été un pendant plusieurs années. Je ne travaillais pas pour le Chef des bergers, mais pour ma dénomination. Je considérais les brebis comme le fruit de mon ministère, pas comme la propriété du Seigneur. Alors le Chef des Bergers m’a obligé à m’arrêter de m’occuper de Ses brebis. C’est seulement plus tard, quand j’ai compris que les brebis lui appartenait qu’Il m’a permis de les nourrir à nouveau en tant que sous berger. Cette fois-ci ce sont les mercenaires qui sont venus et qui m’ont fait partir. Ils acceptaient que je m’occupe de ” leurs ” brebis en tant que mercenaire avec eux mais pas en tant que sous berger. Parce ce qu’être sous berger du Chef des bergers amène la honte sur les mercenaires.

 

Comment pensez-vous que le Chef des bergers va répondre à la situation que nous vivons aujourd’hui ? Premièrement, pensez-vous qu’il soit entièrement aveugle à ce qui se passe ? Loin de là. Que va t-il faire avec ces mercenaires ? Il va les démettre de leurs tâches de s’occuper du troupeau et va appeler les brebis à le suivre Lui. Sachez que personne ne peut enlever un seul des agneaux de la main du Bon Berger. Il connaît ses brebis, et ils le connaissent. Quand Il les appellera, elles viendront en courant.

 

Donc, ce qui arrive, lorsque les brebis se rendent compte qu’elles sont dans quelque chose d’autre que dans le Seul Troupeau, parquées dans une cage avec un mercenaire, le Seigneur les appelle à sortir et à venir à Lui, et les mercenaires seront finalement jugés. Nous n’avons pas à prendre cela en charge nous-même. Le Seigneur s’en occupera. Je suis si reconnaissant qu’Il m’ait jugé et qu’Il ait fait de moi ce qu’il veut que je sois. Maintenant je travaille pour Lui, et plus pour les hommes.

 

L’UNITE EN CHRIST TRANSCENDE TOUTES LES DIVISIONS HUMAINES

 

Nous entendons beaucoup de discussions pour tenter d’unifier l’Eglise, mais tant que nous n’avons pas vu que nous sommes déjà Un Seul Troupeau, nous continuerons simplement d’en parler sans l’expérimenter. Nous devons voir comme Dieu, qu’Il a déjà fait de nous Un Seul Troupeau sous Un Seul Berger. Cela n’est pas pour le futur, mais c’est une réalité spirituelle qui attend que nous y entrions.

 

Permettez-moi de dire que vu du ciel il n’y a que deux groupes de personnes: ceux qui ont la Vie et ceux qui n’ont pas la Vie. Et nous ne pouvons pas dire si quelqu’un a la Vie ou n’a pas la Vie en le jugeant d’après les apparences extérieures ou à la façon dont il loue Dieu, selon l’endroit où il l’adore ou à quelle organisation humaine il appartient ou n’appartient pas. Dieu ne comptabilise pas les membres de l'Ekklésia en consultant les listes de membres de nos dénominations, comptant les têtes le dimanche matin, parcourant les registres de baptême ou regardant le nombre d’églises de maison qui se rassemblent. Nous pouvons trouver ou ne pas trouver la Vie dans ces endroits.

 

Nous pouvons pointer du doigt toutes les dénominations, mouvements, factions, et églises comme preuve que nous ne sommes pas unis. Extérieurement nous sommes divisés. Je doute qu’extérieurement nous ne soyons un jour unis. Le bon grain et l’ivraie, les brebis et les boucs continueront de se mélanger jusqu’à ce qu’ils soient séparés à la fin des temps. Mais nous devons remarquer que jamais Dieu n’acceptera ou ne reconnaîtra aucun de nos noms, organisations ou associations. Ce n’est pas que Dieu soit pour ou contre la dénomination Baptiste ou Pentecôtiste. Il n’en fait simplement aucun cas. Cela n’a pas d’importance pour Lui et n’a pas d’incidence sur Son objectif éternel. Vous pouvez être dedans ou dehors ou contre, comme vous voulez, mais Dieu ne regarde pas à cela. Bien sûr, cela est très important pour les personnes qui ont une mentalité terrestre, mais ceux qui sont assis dans le ciel avec Christ voient les choses sous un autre angle.

 

Alors quand quelqu’un dit qu’il va à l’Eglise Baptiste, je peux dire ” Gloire à Dieu, frère ! Est-ce que vous avez la Vie ? ” Et quand quelqu’un dit qu’il va dans une église de maison, je peux dire ” Gloire à Dieu, sœur ! Est-ce que vous avez la Vie ” Et quand les gens disent qu’ils ne savent pas où aller ou que faire, je peux dire ” Gloire à Dieu ! frères et sœurs ! Est-ce que vous avez la Vie ?

 

Je ne regarde plus sur les choses extérieures, mais intérieures. Vous voyez, si la Vie est là, alors le Fils est là, et c’est tout ce qui intéresse Dieu. Celui qui a le Fils a la Vie. (1 Jean 5:12)

 

Et s’ils ont besoin d’aller dans cela ou de sortir de ceci alors la Vie le leur montrera. Qui suis-je ? Nous ne pouvons pas appeler impur ce que Dieu appelle pur. Nous ne pouvons rejeter ce que le Seigneur accepte.

 

Laissez-moi dire ici et maintenant, que les hommes, et non Dieu, ont commencé toutes les dénominations, institutions, églises de maison sur la face de la terre. Certains peuvent suivre la volonté de Dieu, certains pensent simplement suivre la volonté de Dieu, et la plupart font simplement ce qu’ils veulent sans chercher la volonté de Dieu. Nous ne voulons pas expliquer maintenant comment et pourquoi ils font ce qu’ils font, nous souhaitons simplement dire que les hommes font cela, pas Dieu. Le royaume est en vous. Il n’y a qu’une seule église, et c’est l’Eglise que Jésus construit. Il n’y a qu’Un Seul Troupeau, et un Seul Berger. Tout le reste est secondaire.

 

Quand nous voyons combien de choses sont purement humaines, nous pouvons être fâchés par tout cela, mais Dieu passe outre et transcende les frontières que nous mettons les uns entre les autres. Dieu est simplement trop grand pour se confiner Lui-même à une petite dénomination, et il ne le fera jamais. Il bénit les gens, pas les mouvements. Ils jugent les gens, pas le système. Il ne voit qu’une seule chose, c’est son Fils. Il ne nous donne qu’une seule chose, et c’est son Fils. Si vous avez le Fils, vous avez la Vie. Si vous n’avez pas le Fils, vous n’avez pas la Vie. C’est la seule chose que Dieu regarde.

 

FAIRE SORTIR BABYLONE HORS DE VOUS

 

Ce dont j’ai le plus peur c’est que nous commencions à penser que tous ceux qui n’ont pas la révélation de ” sortir de Babylone ” sont spirituellement morts. J’ai fait cette grande erreur quand Dieu a commencé à me montrer la Vraie Eglise et m’a parlé au sujet du Seul Troupeau. Je jugeais encore d’après les apparences. Laissez moi clarifier tout cela : vous ne pouvez pas plus quitter Babylone en quittant une église qu’un léopard peut changer ses tâches en quittant la jungle. Babylone est un état d’esprit, un paradigme, un esprit religieux, si vous voulez. Certaines personnes qui disent avoir quitté Babylone, sont toujours encore attachées à Babylone. Elles pensent, parlent, se comportent, et agissent avec les autres comme des Babyloniens. Elles ne sont pas vraiment sorties, ils ont juste arrêté d’aller au culte. Si c’est tout ce qu’il fallait faire, comme cela serait facile ! Comme ce serait facile de voir la différence entre le ” vrai ” et le ” faux “, si c’est tout ce à quoi nous devions regarder !

 

De la même façon que nous sommes appelés à être dans le monde mais pas du monde, des gens sont appelés à être ” dans ” Babylone mais pas ” de “Babylone. Certains ont été appelés par Dieu à marcher au milieu de Babylone et à Le représenter là-bas, comme Daniel et Ezéchiel. D’autres ont été appelés par Dieu à sortir de Babylone et à Le représenter à Jérusalem comme Néhémie ou Esdras. Tout le monde n’est pas Daniel, et tout le monde n’est pas Néhémie. Au final Babylone sera jugé et il y aura une Nouvelle Jérusalem. Tous les ” Daniel ” et tous les ” Néhémie ” devront chacun rendre des comptes à Dieu. Alors laissons chacun être là où le Seigneur l’a appelé à être. Le plus important est que si nous restons ou que nous partons, rentrons ou sortons, que cela se fasse par révélation et non à cause des paroles des hommes.

 

Certains mettent en avant la façon de se réunir, et donnent beaucoup d’importance aux détails , l’ endroit où se rencontrer , le pourquoi et le comment de ce que nous sommes supposés faire quand nous nous rencontrons. Ce que je dis c’est : mettez ensemble des personnes qui ont la Vie et le reste se fera tout seul. Nous savons que la Loi a été donnée aux personnes qui n’avait pas de Vie. La loi enseigne sur les choses extérieures, mais la Vie nous enseigne de l’intérieur. Si nous n’avons pas la Vie, alors nous avons besoin de dépendre de règles, de méthodes ou de traditions humaines. Certains disent : cela est trop simpliste de se réunir juste comme cela. Ok, ce n’est que l’idée. Vous voyez, la Vie ne se met pas à couler simplement juste parce que l’on se rencontre dans une réunion. La Vie est toujours présente. Vous ne pouvez pas l’allumer ou l’éteindre comme un interrupteur. La communion n’est pas quelque chose que nous puissions créer dans un tube à essai, c’est une aventure quotidienne et une libération de Vie alors que nous nous consacrons au ministère ” des uns les autres ” indépendamment de l’endroit où nous sommes.

 

LE VRAI TROUPEAU EST UN SEUL TROUPEAU

 

Comment pouvons nous parvenir à l’unité ? Nous ne le pouvons pas. C’est Dieu seul qui peut nous révéler son Fils en tant que Tête de l’Eglise. Si nous voyons la Tête, si nous connaissons le Bon Berger, nous finirons par reconnaître le Corps et le Troupeau. Nous ne pouvons pas dire, nous aimons Dieu si nous n’aimons pas nos frères et sœurs. Nous ne pouvons pas maintenir la communion avec la Tête si nous sommes séparés du Corps. Quand nous suivons Un Seul Berger en tant qu’ Un Seul Troupeau alors nous serons en accord les uns avec les autres. Si nous sommes un avec la Tête, nous sommes un avec le Corps, même si nous ne sommes pas rassemblés dans un même lieu. Mais si nous ne sommes pas un avec la Tête, nous ne sommes pas un avec le Corps, même si nous sommes dans le même lieu comme signe d’unité.

 

Notre prière pour l’Eglise est que nous parvenions tous à l’unité de la foi par la révélation de Christ. Tous ceux qui Le voient, seront comme Lui, parce qu’ils Le verront tel qu’Il est. Et comme Il est ,ainsi sommes nous dans ce monde.

 

Aujourd’hui ce que Dieu a à cœur, c’ est d’avoir Un Seul Troupeau avec Un Seul Berger, Son Fils remplissant tout en tous. Que l’Eglise puisse satisfaire son désir. Amen.

 

 

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens