Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 09:31

 

Nous ne mesurons pas toujours l'étendue de tout ce que Jésus a accompli pour que nous soyons appelés fils et filles de Dieu.

 

Romains 8 :14 Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.15 En effet, vous n’avez pas reçu un esprit d’esclavage, qui ramène à la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d’adoption filiale, par lequel nous crions : Abba ! –– Père ! 16 L’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. 17 Or si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, s’il est vrai que nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.

 

Sinous demeurons en Christet si Christ est véritablement en nous, nous sommes nous aussi héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ. Par voie de conséquence, nous sommes aussi devenus héritiers directs du Père et au même titre que Christ est l'empreintede La personne du (Père), nous avons l'empreinte du Père. (Sa nature et ses gênes spirituels).

 

Hébreux 1:3 Et qui, étant la splendeur de Sa gloire et l’empreinte de Sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, ayant opéré par lui–même la purification de nos péchés, s’est assis à la droite de la Majesté divine dans les lieux très hauts ;

 

Ephésiens 4 : 30 N’attristez pas l’Esprit saint de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour un jour de rédemption. Bible Segond 21 ( marqués d'un sceau : portant sa marque son identité )

 

Jésus est venu du Père pour nous redonner le souffle de vie donné initialement à Adam et Eve mais qu'ils ont perdu.

Genèse 6:3 Alors le SEIGNEUR dit : Mon souffle ( l'esprit de Dieu, son essence )ne restera pas toujours dans l’être humain, car celui–ci n’est que chair ; ses jours seront de cent vingt ans.

 

Genèse 6:6 Le SEIGNEUR regretta d’avoir fait les humains sur la terre, et son cœur fut affligé.

 

Esaïe 63:10 Mais ils ont été rebelles, ils ont attristé son souffle sacré. Alors il s’est changé à leur égard en ennemi ; il les a lui–même combattus.

 

2 Corinthiens 1:22 Il nous a aussi marqués de son sceau, et il a déposé dans notre cœur les arrhes de l‘Esprit.

 

Cette grâce de retrouver l'empreinte du Père devient possible par Christ dès lors que nous devenons les fils et les filles adoptives du Père.

 

2 Corinthiens 3:18 Nous tous qui, le visage dévoilé, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transfigurés en cette même image, de gloire en gloire ; telle est l‘œuvre du Seigneur, qui estl‘Esprit.

2 Corinthiens 5:5 Et c’est Dieu qui nous a produits à cette fin même,(cf 2 Cor 5 :1-4 notre demeure céleste) lui qui nous a donné les arrhes de l‘Esprit.

 

Le Père a donné Son esprit à Son fils.

 

Jean 1:14 Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. (son empreinte son image : le fils est venu nous montrer, révéler le Père )

Jean 14:9 Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu ! Philippe, celui qui m’a vu, a vu le Père. Comment donc dis–tu : Montre–nous le Père ?

Jean 14:10 Ne crois–tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi–même, mais le Père qui demeure en moi, fait lui–même les œuvres que je fais.

2 Corinthiens 4:6 Car le Dieu qui a dit que la lumière resplendisse au milieu des ténèbres, est celui qui a resplendi dans nos cœurs, pour faire briller la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu en la personne de Jésus–Christ.

2 Corinthiens 4:4 Pour les incrédules, dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’esprit, afin qu’ils ne soient pas éclairés par la lumière du glorieux Évangile de Christ,qui est l’image de Dieu. (l'empreinte)

 

Actes 2:33 Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l‘Esprit saint qui avait été promis et il a répandu ce que vous voyez et entendez.

( l'image de Dieu n'est-elle pas son empreinte ? )

 

Colossiens 1:15 C’est lui qui est l’image du Dieu invisible, le premier–né de toutes les créatures.

Le premier de tout ce qui a été créé ou engendré...

 

Colossiens 1:16 Car c’est en lui qu’ont été créées toutes choses dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, soit les trônes, soit les dominations, soit les principautés, soit les puissances. Tout a été créé par lui et pour lui.

 

Jean 14:26 Mais c’est le Défenseur, l‘Esprit saint que le Père enverra en mon nom, qui vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que, moi, je vous ai dit.

Jean 3:34 Car celui (Jésus) que Dieu (le Père) a envoyé dit les paroles de Dieu (Ses paroles), parce que Dieu (le Père) ne lui donne pas l’Esprit par mesure.

 

Jean 1:4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.

 

Colossiens 1:17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent par lui.

Apocalypse 4:11 Seigneur, tu es digne de recevoir la gloire, l’honneur, et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent, et ont été créées.

 

De même que Jésus a reçu du Père l'Esprit Saint, nous avons hérité ce même Esprit

1 Corinthiens 2 :10 Or c’est à nous que Dieu l’a révélé par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 11 Qui donc, parmi les humains, sait ce qui relève de l’humain, sinon l’esprit de l’humain qui est en lui ? De même, personne ne connaît ce qui relève de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu. 12 Or nous, ce n’est pas l’esprit du monde que nous avons reçu, mais l’Esprit qui vient de Dieu, pour que nous sachions ce que Dieu nous a donné par grâce.

 

 

Marc 16:19 Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut élevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.

Luc 20:42 Et David lui–même dit dans le livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds–toi à ma droite,

Luc 20:43 Jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis le marchepied de tes pieds.

Actes 2:33 Élevé donc à la droite de Dieu, et ayant reçu du Père la promesse du Saint–Esprit, il (Jésus) a répandu ce que vous voyez et entendez maintenant.

Actes 7:56 Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.

Romains 8:34 Qui les condamnera ? Christ est mort, et de plus il est ressuscité, il est même assis à la droite de Dieu, et il intercède aussi pour nous.

 

Ephésiens 1:20 Qu’il a déployée en Christ, quand il l’a ressuscité des morts, et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes, 21 Au–dessus de toute principauté, de toute puissance, de tout pouvoir, de toute domination, et de tout nom qui se puisse nommer, non seulement dans ce siècle, mais aussi dans celui qui est à venir. 22 Et il ( Le Père ) a mis toutes choses sous ses pieds,(ceux de Jésus) et l’a donné pour chef suprême de l’Église,

 

Cohéritiers du Christ, assis avec Lui à la droite du Père.

 

Nous vivons d'ores et déjà cette vie d'en haut en communion avec le Père et le fils.

 

Ephésiens 2:6 Il nous a réveillés ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus–Christ,

 

Romains 8:9 Quant à vous, vous n’êtes pas sous l’empire de la chair, mais sous celui de l’Esprit, s’il est vrai que l’Esprit de Dieu habite en vous. Et si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, il ne lui appartient pas. 10 Or si le Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’Esprit est vie à cause de la justice.11 Et si l’Esprit de celui ( l'Esprit du Père) qui a réveillé Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui ( le Père) qui a réveillé le Christ d’entre les morts fera aussi vivre vos corps mortels par son Esprit ( L'Esprit du Père) qui habite en vous.

 

Colossiens 3:1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, Christ est assis à la droite de Dieu.

1 Pierre 1:21 Qui, par lui (le fils) , croyez en Dieu (le Père) , qui l’a ressuscité des morts, et l’a glorifié, afin que votre foi et votre espérance fussent en Dieu (le Père) .

 

1 Pierre 3:22 Qui étant allé au ciel,est à la droite de Dieu, et à qui les anges, les principautés et les puissances sont assujettis.

 

Colossiens 1:27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est, parmi les non–Juifs, la glorieuse richesse de ce mystère : le Christ en vous, l’espérance de la gloire.

Colossiens 2:6 Ainsi, comme vous avez reçu Jésus–Christ, le Seigneur, vivez en lui ;

 

Colossiens 3:3 Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ( le fils) en Dieu (le Père)...11 Il n’y a là ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni homme libre ; mais le Christ est tout et en tous.

 

1 Thessaloniciens 1:1 Paul, Silvain et Timothée, à l’Eglise des Thessaloniciens qui est en Dieu, le Père, et dans le Seigneur Jésus–Christ : Grâce et paix à vous !

 

Apocalypse 3:21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi surmon trône, comme moi j’ai vaincu et suis assis avec mon Père sur son trône.

 

Jude 1:25 A Dieu, seul sage, notre Sauveur, soient gloire et magnificence, force et puissance, et maintenant et dans tous les siècles ! Amen.

 

 

Dieu œuvre en nous directement par Son Esprit. Ce bénéfice est le résultat direct de l’œuvre extraordinaire que Jésus a accomplie en nous sauvant.

 

Romains 5:5 Or l‘espérance ne rend pas honteux, puisque l‘amour de Dieu a été répandu dans notre cœur par l‘Esprit saint qui nous a été donné.

Romains 8:11 Et si l‘Esprit de celui qui a réveillé Jésus d’entre les morts habiteen vous, celui qui a réveillé le Christ d’entre les morts fera aussi vivre vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

 

Romains 8:14 Car tous ceux qui sont conduits par l‘Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

Romains 8:16 L‘Esprit ( l'empreinte du Père ) lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

 

1 Corinthiens 2:10 Or c’est à nous que Dieu l‘a révélé par l‘Esprit. Car l‘Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. 11 Qui donc, parmi les humains, sait ce qui relève de l‘humain, sinon l‘esprit de l‘humain qui est en lui ? De même, personne ne connaît ce qui relève de Dieu, sinon l‘Esprit de Dieu...12 Or nous, ce n’est pas l‘esprit du monde que nous avons reçu, mais l‘Esprit qui vient de Dieu, pour que nous sachions ce que Dieu nous a donné par grâce. 13 Et nous en parlons, non avec les discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l‘Esprit, en associant le spirituel au spirituel.14 Mais l‘homme naturel n’accueille pas ce qui relève de l‘Esprit de Dieu, car c’est une folie pour lui ; il ne peut pas connaître cela, parce que c’est spirituellement qu’on en juge...16 Ne savez–vous pas que vous êtes le sanctuaire de Dieu, et que l‘Esprit de Dieu habite en vous ?

 

1 Corinthiens 6:11 Et pourtant c’est là ce que vous étiez  quelques–uns d’entre vous. Mais vous avez été lavés, vous avez été consacrés, vous avez été justifiés par le nom du Seigneur Jésus–Christ et par l‘Esprit de notre Dieu...19 Ne le savez–vous pas ? Votre corps est le sanctuaire de l‘Esprit saint qui est en vous et que vous tenez de Dieu ; vous ne vous appartenez pas à vous–mêmes,

 

1 Corinthiens 12:3 C’est pourquoi je vous certifie que personne, en parlant par l‘Esprit de Dieu, ne dit : « Anathème à Jésus ! », et que personne ne peut dire : « Jésus est le Seigneur ! », sinon par l‘Esprit saint.

 

Jacques 4:5 Croyez-vous que l’Ecriture parle en vain? C’est avec jalousie que Dieu chérit l‘esprit qu’il a fait habiter en nous.

 

2 Corinthiens 3:3 Il est manifeste que vous êtes une lettre du Christ confiée à notre ministère : une lettre écrite, non pas avec de l‘encre, mais avec l‘Esprit du Dieu vivant ; non pas sur des tablettes de pierre, mais sur des tablettes de chair, sur des cœurs...6 C’est lui aussi qui nous a rendus capables d’être ministres d’une alliance nouvelle, non pas de la lettre, mais de l‘Esprit ; car la lettre tue, mais l‘Esprit fait vivre...8 comment le ministère de l‘Esprit ne le sera–t–il pas à plus forte raison ?...17 Or le Seigneur, c’est l‘Esprit ; et là où est l‘Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 

2 Corinthiens 13:13 Que la grâce du Seigneur Jésus–Christ, l‘amour de Dieu et la communion de l‘Esprit saint soient avec vous tous !

 

Galates 3:5 Celui qui vous accorde l‘Esprit et qui opère des miracles parmi vous, le fait–il donc en vertu des œuvres de la loi, ou parce que vous avez entendu le message de la foi ? ...14 afin que, pour les non–Juifs, la bénédiction d’Abraham soit en Jésus–Christ et que, par la foi, nous recevions l‘Esprit promis.

 

Galates 4:6 Et parce que vous êtes des fils, Dieu a envoyé dans notre cœur l‘Esprit de son Fils, qui crie : « Abba ! Père ! »

 

Galates 5:25 Si nous vivons par l‘Esprit, marchons aussi par l‘Esprit.

 

Galates 6:8 Celui qui sème pour sa propre chair récoltera la moisson de la chair : la pourriture ; mais celui qui sème pour l‘Esprit récoltera la moisson de l‘Esprit : la vie éternelle.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 08:14

Lorsque Dieu nous raconte des histoires vraies, c’est pour nous instruire !

 

Lisons 1 Corinthiens 10 :1 Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, et qu’ils ont tous passé au travers de la mer ; 2 Et qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer ; 3 Et qu’ils ont tous mangé de la même nourriture spirituelle ; 4 Et qu’ils ont tous bu du même breuvage spirituel ; car ils buvaient de l’eau du rocher spirituel qui les suivait ; et ce rocher était Christ ; 5 Mais Dieu ne mit point son affection en la plupart d’entre eux ; car ils tombèrent morts dans le désert. 6 Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemple, afin que nous ne désirions point de mauvaises choses, comme ils en désirèrent. 7 Ne devenez donc point idolâtres, comme quelques–uns d’entre eux, selon qu’il est écrit : Le peuple s’assit pour manger et pour boire, puis ils se levèrent pour danser. 8 Ne commettons point fornication, comme quelques–uns d’entre eux commirent fornication ; et il y en eut vingt–trois mille qui périrent en un même jour. 9 Et ne tentons point le Christ, comme quelques–uns d’entre eux le tentèrent ; et ils périrent par les serpents. 10 Et ne murmurez point, comme quelques–uns d’entre eux murmurèrent ; et ils périrent par l’exterminateur. 11 Or, toutes ces choses leur arrivaient pour servir d’exemple ; et elles sont écrites pour nous instruire, nous qui sommes parvenus aux derniers temps. 12 C’est pourquoi, que celui qui croit être debout, prenne garde qu’il ne tombe. 13 Aucune tentation ne vous est survenue, qui n’ait été une tentation humaine. Or, Dieu est fidèle, et il ne permettra point que vous soyez tentés au–delà de vos forces ; mais avec la tentation il vous en donnera aussi l’issue, afin que vous puissiez la supporter. 14 C’est pourquoi, mes bien–aimés, fuyez l’idolâtrie.

Le Seigneur veut nous éclairer par Sa parole pour nous instruire par des histoires arrivées à ceux qui nous ont devancés dans l’histoire de l’humanité. Dieu a voulu que ces faits soient écrits dans Son livre de vie comme un rappel comme des exemples pour nous éduquer et nous conduire. Ces peuples ont récolté ce qu’ils ont semé, mais ces mesures ont été prises par Dieu justement pour servir "d’exemple aux impies à venir". Si Dieu considère cette histoire comme une leçon pour nous aujourd’hui cela revient à dire que "si nous vivons comme eux, nous aurons à subir les mêmes conséquences".

 

2 Pierre 2 : 6 (L S) Pierre lui aussi nous rappelle que « si Dieu a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir… » Dieu nous fait savoir que nous devons continuellement considérer les conséquences de nos actes. Il nous suffit pour cela de nous souvenir de notre passé, de lire les livres d’histoire, ou la Bible. Pierre nous rappelle cette vérité lorsqu’il écrit "Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché", ni l’ancien monde, ni Sodome et Gomorrhe. Il ne t’épargnera donc pas chacun d’entre-nous. Quiconque d’autre.

 

Nous entendons dans le monde que des villes qui ne s’appellent plus « Sodome et Gomorrhe » subissent aujourd’hui des jugements semblables et sont réduites à néant sans que cela nous émeuve vraiment. Nos cœurs se sont endurcis au point de nous habituer à ce genre d’infos.

Dieu nous demande clairement de sortir de Babylone, de Sodome et du milieu de ceux qui vivent en fin de compte comme le monde.

Hébreux 4 11 Efforçons–nous donc d’entrer dans ce repos, de peur que quelqu’un ne tombe dans une semblable rébellion. Qui nous conduira inéluctablement à un grand châtiment.

 

Nous devons éviter de faire les mêmes erreurs que les israélites qui ont commencé à désirer les choses qui se faisaient dans les nations païennes.

 

Lisons de récit de Genèse 19 : 1 Or, sur le soir les deux anges arrivèrent à Sodome ; et Lot était assis à la porte de Sodome. Et Lot les vit, et il se leva pour aller au–devant d’eux, et se prosterna le visage contre terre. 2 Et il dit : Voici, je vous prie, mes seigneurs, venez loger dans la maison de votre serviteur, et passez–y la nuit et lavez vos pieds ; et demain matin vous vous lèverez, et vous continuerez votre chemin. Mais ils dirent : Non, nous passerons la nuit dans la rue. 3 Mais il les pressa tellement qu’ils allèrent loger chez lui et entrèrent dans sa maison. Et il leur fit un festin, et fit cuire des pains sans levain, et ils mangèrent. 4 Ils n’étaient pas encore couchés, que les hommes de la ville, les hommes de Sodome, environnèrent la maison, depuis le jeune homme jusqu’au vieillard, tout le peuple ensemble. Corruption totale 5 Et appelant Lot, ils lui dirent : Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit ? Fais–les sortir, que nous les connaissions. 6 Alors Lot sortit vers eux à l’entrée de la maison, et il ferma la porte après lui, il voulut les protéger 7 Et il leur dit : Je vous prie, mes frères, ne faites point le mal !8 Voici, j’ai deux filles, qui n’ont point connu d’homme ; je vous les amènerai, et vous leur ferez ce qu’il vous plaira ; seulement ne faites rien à ces hommes, puisqu’ils sont venus à l’ombre de mon toit. 9 Mais ils lui dirent : Retire–toi de là ! Puis ils dirent : Cet homme–là est venu ici comme étranger, et il se mêle de juger ! Eh bien, nous te traiterons plus mal qu’eux. Et, pressant Lot violemment, ils s’approchèrent pour enfoncer la porte. 10 Mais ces hommes, avançant leurs mains, firent rentrer Lot vers eux dans la maison, et fermèrent la porte. Intervention divine pour protéger Lot 11 Puis ils frappèrent d’éblouissement les hommes qui étaient à l’entrée de la maison, depuis le plus petit jusqu’au plus grand ; de sorte qu’ils se lassèrent à chercher la porte. 12 Alors ces hommes dirent à Lot : Qui as–tu encore ici ? Gendre, fils, filles, et tout ce qui est à toi dans la ville, fais tout sortir de ce lieu. 13 Car nous allons détruire ce lieu, parce que le cri contre ses habitants est grand devant l’Éternel, et l’Éternel nous a envoyés pour le détruire. 14 Alors Lot sortit et parla à ses gendres, qui avaient pris ses filles, et leur dit : Levez–vous, sortez de ce lieu ; car l’Éternel va détruire la ville. Mais ses gendres crurent qu’il se moquait. 15 Et dès que l’aurore se leva, les anges pressèrent Lot, en disant : Lève–toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans le châtiment de la ville. Nouvel avertissement pressant divin 16 Et comme il tardait, ces hommes le prirent par la main ; ils prirent aussi par la main sa femme et ses deux filles, parce que l’Éternel voulait l’épargner ; et ils l’emmenèrent, et le mirent hors de la ville. 17 Or, dès qu’ils les eurent fait sortir, l’un d’eux dit : Sauve ta vie ; ne regarde point derrière toi, et ne t’arrête en aucun endroit de la plaine ; sauve–toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. Nouvelle instruction 18 Et Lot leur répondit : Non, Seigneur, je te prie ; 19 Voici, ton serviteur a trouvé grâce devant tes yeux, et tu as signalé ta miséricorde envers moi, en me sauvant la vie. Mais moi, je ne puis me sauver vers la montagne, que le mal ne m’atteigne, et que je ne meure. 20 Voici, je te prie, cette ville est assez proche pour s’y enfuir, et elle est petite ; que je m’y sauve, je te prie,  n’est–elle pas petite ? et que mon âme vive. 21 Et il lui dit : Voici, je t’accorde encore cette grâce, de ne point détruire la ville dont tu as parlé. 22 Hâte–toi de t’y sauver ; car je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu y sois entré. C’est pour cela qu’on appela cette ville Tsoar (petite). 23 Comme le soleil se levait sur la terre, Lot entra dans Tsoar. 24 Alors l’Éternel fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de la part de l’Éternel, du haut des cieux. 25 Et il détruisit ces villes et toute la plaine, et tous les habitants des villes, et les germes de la terre. 26 Mais la femme de Lot regarda derrière elle, et elle devint une statue de sel.

 

Vers quoi allons-nous tourner nos regards quand Dieu parle. Vers nos attaches pourries prêtes à être consumées où vers Dieu qui parle et qui nous révèle son salut ?

 

En Hébreux  Sodome veut dire: « qui brûle ». Il y a des choses dans ce monde vers lesquelles nous ne devons pas aller. Nous risquons de nous brûler. Le feu est toujours attrayant par ses belles couleurs mais lorsqu’on veut trop s’en approcher nous en subissons les conséquences ça nous brûle et nous laissent de cuisantes marques.

Nous avons vite fait d’identifier certaines villes de notre terre à Sodome, mais nous devons penser qu’un cœur mauvais qui courent vers le mal est aussi un cœur sodomite qui peut à tout moment être détruit.

Matthieu 19 : 19 Car c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les fornications, les larcins, les faux témoignages, les blasphèmes. 20 Ce sont ces choses–là qui souillent l’homme ; …

 

Ne cherchons pas à excuser le péché dans nos vies et à le mettre sur le dos des autres. Car nous sommes les vrais responsables.

Jacques 1 : 14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.15 Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché ; et le péché étant consommé, engendre la mort.

 

L’esprit de Sodome ( c’est aussi cet esprit de Babylone ) nous pousse à la déviation, la souillure et au péché. Nous en sommes responsables parce que nous sommes justement attirés et amorcés par notre convoitise des choses du monde.

 

Il y a trois choses qui doivent nous éviter de succomber à l 'attrait du monde.

 

1 Nous devons écouter et prendre en considération toute la Parole pour consumer cet esprit de Sodome qui veut souiller nos cœurs.

Ephésiens 4 : 27 Et ne donnez point accès au diable….30 Et ne contristez point le Saint–Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

 

2 Nous devons avoir le désir de rompre toute relation avec notre péché pour ne pas sombrer dans la convoitise. C’est tout ou rien !

 

3 Nous ne devons jamais essayer de nous libérer seul de cet esprit de Sodome, car nous avons besoin d’une intervention divine.

 

C’est Dieu qui a donné les consignes à Lot pour qu'il s’en sorte.

 

Dieu veut nous éviter d’être jugés, nous et notre pays. Mais si nous choisissons de vivre des vies "d’impies", nous devrons nous attendre aux mêmes conséquences. Nous ne pourrons pas y échapper… qu’importe ce que nous en pensons. Le fait est que si nous menons une vie "d’impie", nous aurons à faire face obligatoirement au jugement. Peut-être pas dans l’immédiat, mais toujours est-il qu’il y aura bel et bien jugement.

 

Dieu nous avertit parce sa volonté est de nous éviter le pire. Il "sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour êtres punis au jour du jugement". C’est ce qui s’est passé lorsqu’il a "sauvé Noé" et "délivré le juste Lot" (2 Pierre 2.5-7). Si nous vivons dans la piété, si nous sommes agréables à Dieu et le servons, il promet de nous accorder son secours, de veiller sur nous et de nous protéger… même si nous sommes dans un environnement impie.

 

Tous ces faits nous sont rappelés par amour. Dieu nous aime et ne veut pas que nous perdions notre héritage . Lisons …

 

1 Jean 1 1 Voyez quel amour le Père nous a témoigné, que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Le monde ne nous connaît point, parce qu’il ne l’a point connu. 2 Bien–aimés, nous sommes à présent enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que quand il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est. 3 Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie lui–même, comme lui est pur. 4 Quiconque pèche, transgresse aussi la loi ; car le péché est une transgression de la loi. 5 Or, vous savez que Jésus–Christ a paru pour ôter nos péchés, et qu’il n’y a point de péché en lui. 6 Quiconque demeure en lui, ne pèche point ; quiconque pèche, ne l’a point vu et ne l’a point connu. 7 Petits enfants, que personne ne vous séduise : celui qui pratique la justice, est juste comme lui–même est juste. 8 Celui qui commet le péché, est du diable ; car le diable pèche dès le commencement. Or, le Fils de Dieu a paru pour détruire les œuvres du diable. 9 Quiconque est né de Dieu, ne commet point le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui ; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. 10 C’est en cela que se révèlent les enfants de Dieu, et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice et n’aime pas son frère, n’est point de Dieu. 11 Car le message que vous avez entendu dès le commencement, c’est que nous nous aimions les uns les autres ; 12 Ne faisons point comme Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua–t–il ? Parce que ses œuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes. 13 Frères, ne vous étonnez point si le monde vous hait. 14 Quand nous aimons nos frères, nous connaissons que nous sommes passés de la mort à la vie. …18 Mes petits enfants, n’aimons pas de paroles ni de la langue, mais en action et en vérité. 19 Car c’est en cela que nous connaissons que nous sommes de la vérité, et que nous assurerons nos cœurs devant lui ; 20 Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. 21 Bien–aimés, si notre cœur ne nous condamne point, nous avons de l’assurance devant Dieu. 22 Et quoi que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements, et que nous faisons ce qui lui est agréable.

 

Laissons Dieu éclairer nos vies par sa Parole.

 

Apprenons à recevoir la révélation incluses dans ces exemples qu’il nous donne dans les écritures pour prendre la bonne direction et faire les bons choix. Dans ces temps d’hyper médiatisation et de communication effrénés sachons nous extraire des fleuves pestilentiels et contaminés de nos villes. Sortir de Sodome c’est faire un choix difficile : celui de prendre la route solitaire opposée. Etre dans ce monde sans vivre comme lui. Tirons profit des leçons de Dieu, Il a prévu pour nous des devoirs de vacances pour ne pas nous égarer. Repentons-nous de notre impiété. Donnons Lui notre vie pour le servir et lui plaire. Celui qui perdra sa vie à cause de Lui la retrouvera Il est digne de confiance. Il sera votre bouclier, votre défenseur, votre rocher, votre forteresse et votre libérateur. Prions pour notre propre réveil avant de réclamer le réveil. Prions pour que notre pays, nos villes reviennent à la justice divine afin que le jugement nous soit épargné.

 

Que l’Esprit sonde nos pensées et nos cœurs. Examinons les choses que nous avons dites et faites, confessons nos fautes pour que nos péchés nous soient pardonnés. Plaçons notre confiance en Dieu, recherchions la sainteté sans la quelle personne ne verra le Seigneur. 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 15:19

 

Parler de notre ministère sans savoir ce qu'on entend par ministère est très dangereux.

 

Nous ne devrions pas parler d'autre ministère que celui de Christ.

 

Certains enseignements partiellement erronés parlent du ministère en le limitant à celui de pasteur.

La problématique vient de la confusion qui résulte du système des organisations chrétiennes centralisées sur un homme en vue qui conduit les autres.

Cette place est enviée en commençant par les nouveaux convertis qui en recevant des encouragements à servir Dieu, ne voient naturellement que cette possibilité de le faire.

L'estrade et le micro deviennent le point de convergence ministériel incontournable.

Beaucoup « d'appelés mais peu d'élus », c'est ce qui explique en partie le peu d'implication des hommes à servir dans l'Eglise.

 

Nous sommes loin de la volonté de Dieu clairement exprimée dans les écritures. Nous tous appelés à servir Dieu.

Il faut commencer par comprendre ce que signifie  « ministère ».

Le mot traduit dans nos bibles par ministère en grec est leitourgia. Il veut dire : Service, assistance, ministère, culte

Cela peut être le travail entrepris par un individu pour administrer avec ses propres son propre argent.

Cela peut être aussi le service militaire ou le service d’un travailleur

Dans le domaine biblique : cela peut concerné le service ou ministère des sacrificateurs relatif aux prières et aux sacrifices offerts à Dieu et enfin le don ou la bienfaisance pour soulager les nécessiteux. Nous sommes bien loin du ministère tel qu'on nous parle dans nos milieux.

 

Si vous ne voulez pas vous tromper à chaque fois que vous voyez le mot ministère remplacez-le par service.

 

 

Le terme spécifique dans le Nouveau Testament pour ministère est "service". Nous retrouvons son origine dans le mot "diacre" (en grec). On ne le trouve pas dans la traduction grecque de l’AncienTestament, ce qui suggère un changement évident de doctrine.

Le mot grec en corrélation avec la prêtrise juive n’est employé que pour le ministère spécifique du Christ

Hébreux 8:6 Mais maintenant Christ a obtenu un ministère d’autant plus excellent, qu’il est Médiateur d’une alliance plus excellente, et qui a été établie sur de meilleures promesses.

 

Au regard de l'histoire du peuple élu bien que nous n'avons plus à nous conformer aux lois juives.

 

1 Pierre 2:9 Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour annoncer les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière ;.

 

Le modèle du ministère chrétien est fourni par Jésus, qui est venu non pour être servi, mais pour servir.

Marc 10:45 Car le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour plusieurs.

Cf Jean 13:4 où Jésus utilisa ce mot à propos du service à table. Il se leva du souper, ôta son manteau ; et ayant pris un linge, il s’en ceignit. qui a été l’objet de la première "ordination" rapportée de ministres chrétiens

Actes 6:2 C’est pourquoi les douze, ayant convoqué la multitude des disciples, leur dirent : Il ne convient pas que nous négligions la parole de Dieu, pour le service des tables.

 

Le service rendu aux autres est considéré comme rendu au Christ.

Matthieu 25:44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand est–ce que nous t’avons vu avoir faim, ou soif, ou être étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne t’avons point assisté ?.

 

Accomplir un tel service nécessite un engagement volontaire et du sérieux car c'est un don de Dieu.

Colossiens 4:17 Et dites à Archippe : Considèrebien le ministère que tu as reçu du Seigneur, afin de le bien remplir.

 

S'attacher au ministère sans s'attacher à Jésus serait la pire des erreurs.

Romains 12:7 Soit le ministère, pour s’attacher au ministère ; soit l’enseignement, pour s’appliquer à l’enseignement ; soit l’exhortation, pour exhorter.

C'est la même chose pour le diaconat.

1 Timothée 3:8 Que les diacres, de même, soient graves, sans duplicité, point adonnés aux excès du vin, ni portés au gain déshonnête ;, le mot est encore utilisé dans un sens plus large

2 Timothée 4:5 Mais toi, sois vigilant en toutes choses, endure les afflictions, fais l’œuvre d’un évangéliste ; remplis complètement ton ministère.

 

La mission pastorale est une composante importante du service entre les uns et les autres dans le corps de Christ. Nous devons veiller les uns sur les autres.

Jean 21:15 Après qu’ils eurent dîné, Jésus dit à Simon Pierre : Simon, fils de Jonas, m’aimes–tu plus que ceux–ci ? Pierre répondit : Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.

 

1 Pierre 5:2 Paissez le troupeau de Dieu qui est au milieu de vous, veillant sur lui, non par contrainte, mais volontairement ; non pour un gain honteux, mais par affection ;.

 

Ce service est accompagné par les enseignements et les exhortations mutuelles en vue de notre édification mutuelle dans le corps.

 

Pas de service sans foi . Nous savons tous que sans la foi, on ne peut pas être agréable à Dieu. La aussi Jésus est au centre de notre ministère-service. Car notre foi vient de ce qu'on entend des Paroles du Christ.

La première forme du service chrétien trouve ses bases dans l’exercice de dons spirituels au sein du corps de Christ.

Romains 12:6 Ayant toutefois des dons différents, selon la grâce qui nous a été donnée ; soit la prophétie, pour l’exercer selon la mesure de la foi ; 7 Soit le ministère, pour s’attacher au ministère ; soit l’enseignement, pour s’appliquer à l’enseignement ; soit l’exhortation, pour exhorter. 8 Celui qui distribue les aumônes,qu’il le fasse avec simplicité ; celui qui préside, qu’il préside avec soin ; celui qui exerce les œuvres de miséricorde, qu’il le fasse avec joie.

 

1 Corinthiens 12:28 Et Dieu a établi dans l’Église, premièrement les apôtres, secondement les prophètes, en troisième lieu les docteurs, ensuite ceux qui opèrent des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues.

 

Ephésiens 4:11 C’est aussi lui qui a établi les uns apôtres, les autres prophètes, les autres évangélistes, et les autres pasteurs et docteurs .

 

Ces dons du Christ faits à L'Eglise correspondent tous à des fonctions et non des titres dans le cadre du service dans le corps.

 

Tous les chrétiens sont appelés à servir 1 Corinthiens 12:11 Mais un seul et même Esprit opère toutes ces choses, distribuant à chacun ses dons, comme il lui plaît., et les "ministres de la parole" sont appelés à les former dans ce but. Les apôtres pouvaient régler les questions avec les anciens

 

Actes 15:6 Alors, les apôtres et les anciens s’assemblèrent pour examiner cette affaire. ou prendre des initiatives Actes 8:14 Cependant, les apôtres qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean,.

 

Les évangélistes avaient eux aussi une mission itinérante mais n’avaient pas la même autorité que les apôtres. Les prophètes ne se contentaient pas de prédire

Actes 11:27 En ce temps–là, des prophètes descendirent de Jérusalem à Antioche.mais édifiaient et réconfortaient les chrétiens par leur enseignement inspiré

1 Corinthiens 14:3 Mais celui qui prophétise, édifie, exhorte et console les hommes par ses paroles.. Les pasteurs et les personnes chargées de l’enseignement

Ephésiens 4:11 C’est aussi lui qui a établi les uns apôtres, les autres prophètes, les autres évangélistes, et les autres pasteurs et docteurs ;étaient probablement des ministres au service de leur congrégation locale, assistés par des administrateurs, alors que d’autres s’occupaient des oeuvres charitables.

Ces ministères étaient au service du corps avec pour principale préoccupation le soin de veiller les uns sur les autres pour que la saine doctrine soit préservée en son sein.

 

Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Matthieu 10:24)

 

Personne ne peut réellement être un serviteur sans être un ouvrier dans le royaume et pour le Royaume, s'il n'est pas d'abord un disciple.

 

Malheureusement certains croient exercer un service pour Dieu en travaillant dur jusqu'à la mort tout en étant dans la chair. Ils pourront même avoir fait des miracles au nom de Jésus et ne pas L'avoir connu du tout.( Matthieu 7:22,23). C'est terrible !

En m'exprimant de la sorte je ne suis pas en train de mépriser les ouvriers et les serviteurs de Dieu. La priorité pour eux comme pour tous les chrétiens est d'être avant de parler.

Jésus a dit:Allez, faites de toutes les nations des disciples. La priorité absolue est d'être un disciple.

Pas de serviteur, pas deministre,ou d'ouvrier pour le Royaume, sans être d'abord undisciple.

Ils peuvent effectivement exercer le ministère et travailler jusqu'à la mort tout en étant dans la chair,et donc sans  Le connaitre du tout.( Matthieu 7:22,23).

 

Notre ministère est un ministère universel

 

2 Corinthiens1 3 Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus–Christ, le Père des miséricordes, et le Dieu de toute consolation, 4 Qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes nous–mêmes consolés de Dieu, nous puissions consoler tous ceux qui sont dans quelque affliction. 5 Car, comme les souffrances de Christ abondent en nous, ainsi notre consolation abonde par Christ. 6 Et, soit que nous soyons affligés, c’est pour votre consolation et votre salut, qui s’opère dans la patience avec laquelle vous endurez les mêmes maux que nous souffrons aussi ; soit que nous soyons consolés, c’est pour votre consolation et votre salut ; 7 (Et l’espérance que nous avons de vous est ferme) sachant que comme vous avez part aux souffrances, vous aurez aussi part à la consolation.


« C’est pourquoi, ayant ce ministère selon la miséricorde qui nous a été donnée… »

Notre ministère spirituel vient de l’expérience personnelle et pas simplement d’une vérité que nous aurions à communiquer.

 

Les fruits produits par la souffrance apprise dans le service-ministère.

 

Si tu ne veux pas souffrir tu ne peux pas servir donc avoir un ministère.

La voie de l'amour dont Paul parle est le vrai ministère.

Il résume cela en disant: « L’amour ne périt jamais » En d'autres termes,l’amour triomphe toujours et n’échoue jamais.

Si le ministère dont parle Paul ici est celui auquel, toi, moi et le reste du peuple de Dieu sont appelés, tant individuellement que collectivement, alors c’est cela le chemin à suivre:

Les écoles bibliques ne qualifient pas pour le ministère.

 

Le ministère n’est pas une l'acquisition d'une masse de connaissances bibliques mais un apprentissage d'une communion avec Jésus qui ne peut pas naître autrement.

 

Le vrai ministère résulte d’une nouvelle découverte de Christ dans les profondeurs de notre être.

 

Nous sommes porteur de Sa vie, et c'est Sa vie qui nous sauve.

Christ, est suffisant en toutes choses, il doit se manifester chez tous les croyants.

 

« C’est Dieu qui a dit: la Lumière brillera dans les ténèbres (c’est un indice, une indication), a brillé dans nos cœurs pour nous donner la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Christ est la lumière d'en haut qui nous donne la Vie. Notre ministère consiste à la faire briller en nous pour les autres.

 

« Nous possédons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’infinie grandeur de la puissance soit attribuée à Dieu et pas à nous. »

 

Aspirer au vrai ministère, implique que nous soyons conformes à tout ce que nous disons. La vérité de Christ sera visible en nous à chaque instant.

 

Paul dit: « Nous croyons, c’est pourquoi nous parlons ». Nous savons, pourquoi nous rendons témoignage.

Nous sommes tous appelés à ce ministère. Il ne consiste pas seulement à prêcher, mais surtout à exprimer la vie du Christ en nous. C'est à ce ministère essentiel que sommes tous appelés.

Que le Seigneur nous donne la force pour ce ministère.

 

« Car Dieu qui a dit: la lumière brillera au sein des ténèbres ! a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Christ sur la face de Christ. » (II Corinthiens 4: 6)

2 Corinthiens 5 : 17, que l’apôtre parle très clairement d’une nouvelle création. Ce verset dit: « Si quelque un est en Christ, il est une nouvelle création… »

La lumière de Christ en nous c'est la vie.

Jean 1 : 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5 Et la lumière a lui dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.

 

Notre ministère est celui de la lumière. Si nous ne sommes pas lumière nous ne pouvons pas communiquer la lumière de Christ. La caractéristique principale de notre nouvelle vie d' en haut est la révélation de la gloire de Dieu sur la face de Christ dans nos cœurs.

 

 

Un autre ministère est celui de la souffrance . Nous règnerons avec Lui et en Lui que si nous souffrons avec Lui

Notre formation au ministère et au service spirituel ne peut pas s'apprendre sans l'expérimentation du service de Christ par le chemin de l’affliction.

Actes 14:22 Fortifiant l’esprit des disciples, les exhortant à persévérer dans la foi, et leur représentant que c’est par beaucoup d’afflictions qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

Nous apprenons par la souffrance Jésus lui même a été élevé à la perfection par la souffrance.

Paul explique cette voie en disant

Colossiens 1:24 Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous, et j’achève de souffrir en ma chair le reste des afflictions de Christ pour son corps, qui est l’Église,

1 Thessalonic 1:6 Et vous avez été nos imitateurs et ceux du Seigneur, ayant reçu la parole avec la joie du Saint–Esprit, au milieu de beaucoup d’afflictions ;

« Nos légères afflictions ne ne durent qu‘un moment, elles représentent pour nous un poids éternel de gloire, car nous ne regardons pas aux choses visibles mais aux choses invisibles. »

 

La souffrance est sans aucun doute une réalité qui nous permet de servir Christ.

 

Beaucoup considèrent les souffrances comme une punition divine mais pas comme une sorte de thérapie pour nous faire connaître la plénitude divine en Christ et devenir à notre tour un vrai ministère de Christ en nous pour les autres..

Dieu veut nous consoler de nos afflictions pour consoler à notre tour ceux qui souffrent

 

Celui qui a connu la mort s'identifie à Paul lorsqu'il écrit qu'il porte en son corps les marques de la mort de Christ car c'est ainsi qu'on être délivré de la mort et vivre pleinement de la vie de Jésus afin que  « La mort qui agit en nous, puisse devenir vie dans les autres.»

 

Cette puissance de vie et de lumière de Christ nous sépare des principes de mort du monde.

2 Corinthiens 4: 3 «  Si notre évangile est voilé, il l’est pour ceux qui périssent, pour les incrédules, dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’esprit et l’intelligence… »

2 Corinthiens 4 : 6 Car le Dieu qui a dit que la lumière resplendisse au milieu des ténèbres, est celui qui a resplendi dans nos cœurs, pour faire briller la lumière de la connaissance de la gloire de Dieu en la personne de Jésus–Christ. 7 Or, nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’excellence de la puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.

Le vrai ministère se différenciera du faux sur la base de la lumière de Christ en nous. C'est cette présence de Jésus qui fera la séparation entre la chair et l’esprit.

 

Chacun d'entre nous pourra exercer ce ministère universel sur la gouvernance de l'Esprit Saint.

2 Corinthiens 3:17 Or, le Seigneur est l’Esprit ; et où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 

Demeurons en Lui servons-le par l'Esprit en restant attaché.

Que ces paroles de Jésus étaient profondes: « Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. »

1 Jean 2:27 Mais l’onction que vous avez reçue de lui, demeure en vous ; et vous n’avez pas besoin que personne vous enseigne ; mais comme cette même onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable, et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui, selon qu’elle vous a enseignés.

 

Que votre ministère soit conforme à celui de Jésus en participant directement au ministère corporatif du Seigneur Jésus . Rentrez dans le repos de Dieu en Christ : il est notre sabbat en toutes choses mais aussi dans notre service pour Lui et les frères en la foi.

 

2 Corinthiens 4: 7 Or, nous avons ce trésor dans des vases de terre, afin que l’excellence de la puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. 8 Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité ; en perplexité, mais non sans espérance ; 9 Persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non entièrement perdus ; 10 Nous portons toujours, en notre corps, la mort du Seigneur Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. 11 Car, nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle,12 De sorte que la mort agit en nous, et la vie en vous. 13 Mais ayant le même esprit de foi, selon qu’il est écrit : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé ; nous aussi nous croyons, et c’ est pourquoi nous parlons, 14 Sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera aussi par Jésus, et nous fera comparaître avec vous. 15 Car toutes ces choses sont pour vous, afin que cette grâce se multipliant, abonde en actions de grâces d’un grand nombre pour la gloire de Dieu. 16 C’est pourquoi nous ne perdons point courage, et si notre homme extérieur se détruit, l’intérieur se renouvelle de jour en jour ; 17 Car notre légère affliction du temps présent produit en nous le poids éternel d’une gloire souverainement excellente ; 18 Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles ; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 12:15

 

Le don du pardon vient en nous lorsque nous recevons Jésus-Christ qui est le don de Dieu. Alors nous recevons S a vie et Sa nature avec bien entendu Sa grâce etSa capacité de pardonner.

Notre pardon et notre capacité à pardonner passe par le fait accepter Christ. Nous recevons le pardon de Dieu et nous pouvons pardonner.

Marc 11 : 24 C’est pourquoi je vous dis : tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé. 25 Et lorsque vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos fautes.

 

Matthieu 6 14 Si vous pardonnez aux gens leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera, à vous aussi, 15 mais si vous ne pardonnez pas aux gens, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.

 

Le non pardon est un poison qui fait beaucoup de ravages parmi les être humains mais aussi malheureusement dans le peuple de Dieu. Je vous propose d'ouvrir ce dossier si important pour faire un « parcours de santé spirituel  » sur le sujet

 

Dans la bonne nouvelle du royaume de Dieu, le péché est destiné être supprimé, à être cloué à la croix. Le pécheur peut être libéré de son péché et recevoir le pardon qui est une grâce et un don de Dieu.

 

La Bible dit que nous sommes tous pécheurs et privés de la gloire de Dieu. Nous ne devons jamais oublier que nous sommes d’anciens pécheurs que Dieu a rachetés par le sang de son fils .

 

Juger le péché c’est du discernement et non pas une condamnation qui condamne et détruit, le pécheur.

Jean 7: 24 Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice. cad selon Christ, car il a été fait pour nous justice. Selon sa Parole.

 

1Corinthiens 2 10 Dieu nous les a révélées par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.11 Qui donc, parmi des hommes, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu.12 Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.13 Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.14 Mais l'homme naturel n'accepte pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge.15 L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne. 16 Car qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ.

La condamnation du jugement dans les écritures est liée à celui de la chair. La faiblesse de la chair et son incapacité à résoudre les problèmes engendrent que des déboires. La nouvelle naissance met un terme au péché.

Jean 8:15 Vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne.

Nous devons juger avec la justice de Dieu. C’est à dire avec Christ selon ses paroles et ses instructions.

Jean 8 7.. Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

Les hypocrites aiment juger les autres, cela leur donne un sentiment de supériorité. C’est l’orgueil qui les pousse à croire autorisé à juger les autres sans se juger eux-même. Notre absence de sainteté nous disqualifie dans le domaine du jugement.

 

Hébreux 5:14 Mais la nourriture solide (La parole de Dieu ) est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. C'est pourquoi ne jugeons de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due.

 

Rappel de quelques versets importants.

 

Psaumes 130:4 Mais le pardon se trouve auprès de toi, afin qu'on te craigne.

Daniel 9:9 Auprès du Seigneur, notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui.

Le sang répandu satisfait les exigences de Dieu pour notre pardon, notre rachat afin que nos péchés soient effacés.

Matthieu 26:28 car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés.

 

Marc 1:4 Jean parut, baptisant dans le désert, et prêchant le baptême de repentance, pour le pardon des péchés.

Marc 3:29 mais quiconque blasphémera contre le Saint-Esprit n'obtiendra jamais de pardon, il est coupable d'un péché éternel.

Actes 2:38 Pierre leur dit, Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, à cause du pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.

Actes 5:31 Dieu l'a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.

Actes 10:43 Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

Actes 13:38 Sachez donc, hommes frères, que c'est par lui quele pardon des péchés vous est annoncé,

 

Ephésiens 1:7 En lui nous avons la rédemption par son sang, le pardon des péchés, selon la richesse de sa grâce,

Colossiens 1:14 en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés.

Hébreux 9:22 Et presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon.

 

Une des choses après l’incrédulité qui freine le plus la marche de l’église et l’action de Dieu est le non pardon.

A l’opposé le pardon est une puissance qui libère et qui guérit. Un auteur bien connu dans les milieux évangéliques a écrit un bon livre sur le sujet. Je rajouterai toutefois que le pardon n'a pas de puissance par lui-même mais c'est le Seigneur qui vient en nous qui nous donne la puissance de libérer cette capacité de pardon qui libère et guérit.

Daniel 4:34 Mais à la fin de ces jours–là, moi, Nébucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel ; le sens me revint, et je bénis le Souverain, et je magnifiai, et j’honorai Celui qui vit éternellement, dont la puissance est une puissance éternelle,dont le règne dure de génération en génération.

Actes 1 : 8 Mais vous recevrez la puissancedu Saint–Esprit, qui viendra sur vous ; et vous me servirez de témoins, tant à Jérusalem que dans toute la Judée, et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.

 

Dans nos rapports mutuels, il existe beaucoup de choses qui peuvent nous vexer et nous offenser. A chaque fois qu’on se retrouver les uns avec les autres il y aura toujours toutes sortes de choses qui seront des sources de perturbations qui ne manqueront pas de nous contrarier ou de nous blesser. Dès que l’offense est là, l’amertume produit des racines qui obscurcissent notre relation avec Dieu et nos frères. La seule chose qui puisse nous libérer est le pardon. Pour pardonner nous devons réaliser que Christ soit bien réel en nous afin qu'il nous en donne le pouvoir et la capacité de pardonner.

Le non pardon endommage nos relations avec nos frères mais surtout notre relation à Dieu. Car Dieu ne peut pas nous bénir tant que l’amertume réside dans nos cœurs.

 

Dieu veut que nous nous aimions et que nous soyons un en Lui en Son fils. Dès que nous nous sentons offensés, toutes les trahisons prennent vie, et nous commençons à nous haïr. De très bons amis, peuvent devenir des ennemis, des relations bénies peuvent en un instant être détruites. Pourquoi ? Parce que l’offense n’a pas été traitée comme il se doit par un véritable pardon en Christ.

 

C’est très important de comprendre ces choses.

 

Pardonner autant de fois qu'il le faudra.

Matthieu 18 21 Alors Pierre s'approcha de lui, et dit, Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? 22 Jésus lui dit, Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. 23 C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs. 24 Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents. 25 Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il soit vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette soit acquittée. 26 Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit, Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout. 27 Emu de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette. 28 Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant, paie ce que tu me dois. 29 Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant, aie patience envers moi, et je te paierai. 30 Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il ait payé ce qu'il devait. 31 Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé. 32 Alors le maîtrefit appeler ce serviteur, et lui dit, méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié; 33 ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi? 34 Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il ait payé tout ce qu'il devait. 35 C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur.

Le pardon de Dieu est conditionné par notre propre pardon.

 

Nous devons apprendre à cultiver une attitude de respect et d’obéissance envers Dieu et envers notre sauveur. Cela ne peut s’exprimer si nous faisons ce que la Parole de Dieu nous enseigne.

 

Jésus a dit : Jean 14 23 … Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. 24 Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles ...

Nous n’honorons pas et n’obéissons pas plus Dieu que nous honorons et obéissons à Sa Parole. Au milieu d’un monde où l’iniquité est grandissante, nous avons besoin de renouveler notre totale soumission à l’autorité des écritures car Paul affirme avec force 2 Timothée 3 16 Toute l'Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. L’apôtre de l’amour a écrit qu’au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.

Le domaine principal dans lequel Dieu teste notre soumission à sa Parole est celui de nos relations les uns avec les autres .

Marc 11 25 Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. 26 Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

A la fin du notre Père Jésus rappelle les conditions requises pour être pardonné. Matthieu 6 12 pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés. A la fin du notre Père Jésus précise au verset 14 la chose suivante : Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; 15 mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.

 

Le pardon n’est pas une émotion mais bien un acte de discipline personnelle et d'obéissance, où nous nous soumettons à la Parole de Dieu et aux autres dans la crainte du Père. Cette attitude de soumission doit s’exercer dans nos foyers et dans l’Eglise.

Ce qu’il faut affirmer haut et fort notre juste jugement en disant que les chrétiens qui ne veulent pas pardonner aux autres se mettent en rébellion envers Dieu et sa Parole. De se fait, ils sortent de la protection et de la juridiction divines.

 

Le manque de pardon érige des barrières entre les gens. Cela empêche la guérison. Nous devons apprendre comment nous pardonner les uns les autres.

Le pardon biblique est fondé sur 3 actions. Les 2 premières sont de notre responsabilité, la dernière appartient à Dieu.

 

L’exercice de la Miséricorde.

La Bible nous présente Dieu comme un Dieu miséricordieux, et nous incite à être miséricordieux comme lui.

Exercer la miséricorde c’est renoncer à ses droits. Nous devons être miséricordieux les uns avec les autres en n’exigeant pas nos droits. C’est là que commence le pardon. Si j’exige mes droits, j’abandonne la voie de la miséricorde et je gèle la situation. Dans le récit du jugement de la femme adultère que les Juifs voulaient lapider. Nous sommes face à des hommes qui avaient évidemment du discernement ( mais qui n’ont pas su dissocier les péchés de la pécheresse ) ce qui ne leur a pas permis de faire miséricorde. Jésus a évidemment lui aussi condamné le péché mais a pardonné le péché de la femme. La différence est considérable, Jésus avait identifié le péché mais a eu la force de pardonner et d’ôter la condamnation. Il a dit à cette femme : va et ne pèche plus. C’est pourquoi Jacques écrit que le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. Jacques 2:13 Ce que Jésus a condamné en vérité, c’est l’absence de miséricorde des juifs.

 

L’exercice du Pardon

Le pardon est lié à la repentance. Le pardon n’est pas une voie optionnelle. Quand nous recevons Jésus, nous recevons le pardon de Dieu. Nous sommes au bénéfice de sa miséricorde et de son pardon.

L’exercice de l’amnistie

C’est enlever les conséquences de ce que nous avons fait. Amnistier quelqu’un c’est enlever la sentence d’un jugement.

 

Ce qu’il faut comprendre c’est que le pardon n’engendre pas la suppression automatique des conséquences ou le jugement. La pardon enlève le ressentiment du cœur. Dans nos relations nous n’avons pas le droit d’amnistier une personne. Nous pouvons ôter le ressentiment de notre cœur, mais nous n’avons pas le pouvoir d’ôter ou d’effacer les conséquences de la faute. La Bible dit celui qui pèche est celui qui mourra, c’est Dieu qui est le juste juge. C’est Jésus qui a le pouvoir de pardonner et d’effacer les conséquences du péché.

 

Prenons un exemple. Si une personne vous a fait du tort, de façon évidente, un frère a menti à votre encontre en faisant courir des fausses choses sur votre compte. Cela vous a terriblement offensé et blessé. Vous avez le devoir de lui pardonner. Votre pardon va enlever l’amertume de votre cœur. Mais cette personne reste responsable envers Dieu de son agissement. Dieu est le seul qui puisse enlever les conséquences de ses mauvaises paroles ou de ses mauvais actes. Cette personne reste en procès avec Dieu.

 

Le pardon c’est quelque chose qui concerne notre relation personnelle avec Dieu.

Dans le régime de la loi de Moïse, cette loi donnée par Dieu protégeait les gens et entraînait le jugement et la restitution d’un vol par exemple.

Dans la nouvelle alliance, nous vivons avec Jésus sous un autre régime celui de la grâce où nous bénéficions du pardon de Dieu inconditionnel. C’est pourquoi, il nous faut à notre tour pardonner.

 

Dans le récit de Matthieu 18 Nous découvrons que le roi va faire preuve de miséricorde envers son serviteur et va non seulement lui pardonner mais enlever sa dette. Il va l’amnistier : blanchir sa dette.

Le récit nous rapporte qu’au bénéfice de ce pardon royal, ce serviteur va se comporter comme un goujat. Il va oublier l’attitude de grâce dont il a bénéficier et ne pas user de cette miséricorde.

Le jugement royal ne s’est pas fait attendre. «  je t’ai pardonné, je t’ai remis tout ce que tu me devais, et toi tu ne veux pas pardonner. Puisque tu agis de la sorte je vais annuler mon pardon et je vais te livrer à la justice. C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur

 

Dans le plan rédempteur de Dieu, il y a 2 formes de pardon.

Le premier est celui que nous recevons lorsque nous acceptons Jésus. Lorsque nous donnons notre vie à Jésus, Dieu nous fait grâce, nous pardonne et nous amnistie en Jésus. Nous méritions que la mort et d’être séparé de Dieu. Mais voilà qu’au bénéfice de la miséricorde de Dieu nous recevons, son pardon, l’expiation de notre péché, où les conséquences de nos fautes sont enlevées.

Le deuxième est celui qui touche à notre relation avec Dieu et donc à notre communion avec lui.

Notre capacité à pardonner aux autres dépend directement de notre communion avec Dieu. En réalité se pardonner les uns aux autres nous permet d’être en contact avec Dieu.

 

Le vrai pardon a aussi deux conditions :

Se repentir en se détournant de ses mauvaises voies et reconnaître nos péchés en les confessant.

En clair, si quelqu’un m’a fait du tort, je ne peux pas exiger que cette personne me présente des excuses pour que je lui pardonne. Je ne peux pas dire : quand il avouera ses torts je lui pardonnerais. Nous devons pardonner aux autres même s’ils ne sont pas décidés à reconnaître les erreurs qu’ils ont faites.

 

Le supplice de la croix est une chose profondément injuste. Jésus meurt pour des injustes voilà pourquoi il pria son Père en disant : « pardonne-leurs ».

Pensez-vous que Dieu pardonne à tous ceux qui ont fait le mal ?

Jésus a fait cette prière pour ne pas être dans l’amertume envers ces personnes et rester en communion avec son Père.

 

En vérité, Le pardon nous garde en communion avec Dieu, mais n’amnistie pas la ou les personnes qui nous ont fait du mal. Les pénalités les conséquences pourront peut-être ôter pour eux s’ils se repentent. Mais ce qui est sûr : c’est que mon pardon me permet de rester en communion avec Dieu.

 

Le non pardon coupe la relation avec Dieu. Dieu s’engage à s’occuper de la personne qui a fauté. Dieu continue à s’occuper de la personne qui vous a offensé, jusqu’à ce qu’elle se sente coupable et se repente.

 

Lorsque vous pardonnez vous n’amnistiez pas la faute de l’offenseur vous préservez seulement votre communion avec Dieu. Ne vous inquiétez pas Dieu s’occupe de lui.

 

Vous connaissez le repentir de David, et ce Dieu a dit. Son repentir restaura sa communion avec Dieu, mais les conséquences furent que la déclaration de Dieu : l’épée ne quittera jamais plus ta maison. La famille de David a du payer le lourd tribut de ce jugement. La nouvelle alliance peut nous affranchir de ce genre de condamnation.

Mais attention de ne pas tomber vers l’irréparable.

Hébreux 6 4 Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, ( c’est à dire à son pardon ) qui ont eu part au Saint-Esprit, 5 qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, 6 et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu'ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l'exposent à l'ignominie.

Parfois certaines personnes ont du mal à se pardonner. En fait, cela est assimilable à de l’incrédulité. Si Dieu nous dit qu’il nous pardonne, il faut Le croire, sinon nous ne croyons pas Dieu. Dieu efface notre passé, il enlève ce passé si nous détournons du problème qui nous tourmente. Dieu le prend, alors lâchons-le et ne nous condamnons plus. Ne donnons plus de prise à l’accusateur des frères. Disons ce que Dieu dit tout simplement à notre sujet.

 

Si vous refusez de lâcher prise ou de pardonner à une personne vous devenez esclave de cette chose ou de cette personne.

 

Pardonnez à vos ennemis, souvenez vous si vous ne pardonnez pas : c'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son cœur Le pardon est une puissance qui libère, qui préserve votre communion avec Dieu.

Pardonner ce n’est pas amnistier le péché ou l’offense, c’est bannir l’amertume qui tue votre communion avec Dieu.

 

Refusons l’offense, ne cherchons pas des versets pour justifier notre position de non pardon.

 

Pardonnons pour être à notre tour pardonné. Le vrai pardon est sans conditions.

 

Saint-Esprit ouvre les yeux de nos cœurs à la parole de Dieu pour nous faire passer des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, car c’est ainsi que nous recevrons en pardonnant, par la foi en Jésus, le pardon de nos péchés et l'héritage avec les sanctifiés.

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 08:35

Les scientifiques affirment que nous rêvons tous sans exception. Toutefois, nous ne souvenons bien peu de ces rêves. Vous avez probablement entendu parler de la célèbre déclaration de Martin Luther King  : « j’ai fait un rêve ». J’ai envie de vous demander :  Depuis combien de temps n'avez vous pas fait un rêve formidable? Une chose qui sorte de l'ordinaire que vous n’arrivez plus à effacer de votre mémoire et pour laquelle vous souhaitez une réalisation dans votre vie...

Cette sorte de rêve marque une vie au point de conditionner le reste de notre existence.

Peut-être que vous vous êtes déjà amusés comme les enfants à rêver éveillé, faisant abstraction de tout ce qui vous entoure et en laissant votre imagination vagabonder vers de nouveaux idéaux. Nous avons besoin de rêver pour le royaume de Dieu. Notre créateur nous invite à expérimenter cette dimension de foi et cette capacité créatrice au travers de l'espérance des choses dont nous rêvons et nous allons ambitionner pour le royaume de Dieu.

Hébreux 11:1 Or, la foi est une ferme attente des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit point.

Cette espérance vient par la consolation et l'espérance que nous donnent la parole de Dieu.

Romains 15:4 Or, tout ce qui a été écrit autrefois, a été écrit pour notre instruction, afin que, par la patience et la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance.

Si Je vous demandais de passer à l'acte en fermant les yeux et de rêver quelques instants, je suis à peu près sûr que vous rêveriez de choses personnelles centrées sur vous-même, votre famille, votre travail, votre avenir etc..

Ce n’est pas un problème en soi, de penser ainsi, c'est même légitime. Ce qui intéresse le plus un individu c’est lui-même. Voilà pourquoi il est bon de nous adresser à Dieu qui nous aime et qui s’intéresse au plus haut point à nous. La Bible nous enseigne que le plus court chemin pour voir nos rêves se réaliser c'est de prier notre Pèredans le Nom de Jésus.

Mais en ce qui concerne l'Eglise de Jésus, quelles sont vos ambitions et vos rêves pour Elle ?

Nous entendons souvent parler de vagues de réveil dans le monde, sans les voir atteindre l’occident et plus particulièrement notre pays. Il nous semble même que l’œuvre de Dieu et L'Eglise marquent le pas.Les gens qui nous entourent sont de plus en plus durs à convaincre. Tout cela nous installe malheureusement dans une sorte de fatalisme. L'Eglise subit, se cache, elle n'a plus l'influence que Jésus lui avait annoncée. Alors, c'est l'immobilisme, nous nous arrêtons parce que nous n'attendons plus de moisson d'âmes.

Nous sommes même convaincus que tout ira de mal en pis à quoi bon travailler puisque nous n'avons plus d'espérance de voir les choses s'améliorer. C'est comme cela parce que nous croyons que c'est bientôt la fin des temps et qu'en fin de compte Dieu ne fait plus rien. Et pourtant, la Parole de Dieu déclare que Dieu, lui ne dort pas. En fait, Son peuple s’est assoupi ! Le terrain de nos cœurs s'est endurci...

La Parole de Dieu n'est plus reçu dans un cœur bon et honnête. Dieu n'est plus écouté ! Il n'y a plus de persévérance.

Luc 8 :12 La semence, c’est la parole de Dieu ; ceux qui la reçoivent le long du chemin sont ceux qui l’écoutent ; mais le diable vient, qui ôte cette parole de leur cœur, de peur qu’en croyant, ils ne soient sauvés ; 13 Ceux qui la reçoivent dans des endroits pierreux sont ceux qui ayant entendu la parole, la reçoivent avec joie, mais ils n’ont point de racine, et ils ne croient que pour un temps ; et quand la tentation survient, ils se retirent ;14 Et ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui ont entendu la parole ; mais qui, s’en allant, la laissent étouffer par les inquiétudes, par les richesses et par les voluptés de cette vie, de sorte qu’ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité ;

Une des choses les plus utiles et sages que nous pourrions faire pour espérer vivre une nouvelle percée spirituelle dans les prochains mois serait de nous concentrer sur l'état de nos cœurs.

Il y a une phase capitale qui consiste à défricher un champ nouveau dans nos cœurs pour recevoir de nouvelles pensées de Dieu, la semence de nouveaux projets pour Dieu.Ce concept, est un labour spirituel.

C'est une étape cruciale qui n’est pas ou peu, voir même jamais enseignée.

Je vais vous partager quelques pensées à ce propos et vous inviter à lire deux versets du prophète Osée.

« Et vous, Osée 10. 12semez pour la justice, moissonnez dans la loyauté, défrichez-vousun champ nouveau! Il est temps de chercher l’Éternel,jusqu’à ce qu’il vienne et répande pour vous la justice. » 13 Vous avez cultivé le mal, moissonné l’iniquité, mangé le fruit du mensonge; car tu as eu confiance dans ta voie.

Combien de fois nous avons travaillé en vain, en remplissant des citernes crevassées, mis du vin nouveau dans de vieilles outres.

Pourquoi tant de travail infructueux ?

Nous avons cultivé le mal, moissonné l’iniquité, mangé le fruit du mensonge; car nous avons eu confiance dans notre voie et notre propre travail.

Psaumes 51 : 17 Le sacrifice agréable à Dieu, c’est un esprit brisé ; ô Dieu, tu ne méprises pas le cœur contrit et brisé.

Psaumes 126:5 Ceux qui sèment avec larmes moissonneront avec chants d’allégresse. 6 Celui qui marche en pleurant, quand il porte la semence, revient avec allégresse, quand il porte ses gerbes.

Proverbes 11:18 … celui qui sème la justice a un salaire véritable. Nous semons avec nos bouches :

Proverbes 18:21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue; quiconque l’aime en mangera les fruits.

Que devons-nous semer ?Christ !

Si Christ vit en nous, Ses Paroles demeurent en nous, c'est Lui qui sortira de nos bouche et ce sont Ses paroles qui seront semées. Combien il est important de veiller à ce qu'il demeure dans nos cœurs

Ecclésiaste 11:6 Dès le matinsème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre sont également bons.

Jacques 3:18 Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix.

Jérémie 4:3 Car ainsi parle l’Éternel aux hommes de Juda et de Jérusalem: Défrichez-vous un champ nouveau, et ne semez pas parmi les épines.

Psaumes 105:4 Ayez recours à l’Éternel et à son appui, Cherchez continuellement sa face! Il y a une façon de rechercher et de trouver Dieu : C’est en le cherchant de tout son cœur Jérémie 29:13

Cherchez-moi, et vous vivrez! Plusieurs fois nous trouvons dans la bouche d’Amos ces paroles.

Sophonie 2:1 Rentrez en vous-mêmes, examinez-vous, nation sans pudeur, 2 Avant que le décret s’exécute et que ce jour passe comme la balle, avant que la colère ardente de l’Éternel fonde sur vous, avant que le jour de la colère de l’Éternel fonde sur vous! 3 Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez ses ordonnances! Recherchez la justice, recherchez l’humilité!Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel

Esaïe 30:23 Alors il répandra la pluiesur la semence que tu auras mise en terre

Qu'allons nous mettre dans nos cœurs, quels sont les projets que nous allons permettre à Dieu de voir germer dans nos cœurs?

Ézéchiel 34:26 j’enverrai la pluie en son temps, et ce sera une pluie de bénédiction.

1 Corinthiens 3:6 J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, 7 en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.

Le concept du labour est très important dans la Bible et c’est en réalité une des étapes logique du processus naturel qui peut produire une nouvelle saison, et un renouveau dans nos assemblées si nous comprenons que cela commence dans nos propres cœurs C’est pourquoi il nous faut que le socle de la parole de Dieu puisse labourer nos cœurs! Il faut que nos cœurs soient changés par ce qui est immuable et indéformable : la Parole de Dieu.

Bien souvent, nos cœurs sont devenus des terrains inculte parce qu'ils ont cessé d'être cultivés et entretenus. Si nous n'avons pas la vision de la récolte, nous ne rendrons pas nos cœurs arables. L'espoir d'une récolte, seul peut nous permettre de recevoir un ensemencement des œuvres de Dieu. .Les terrains de nos cœurs ontbesoin d’être à nouveau défoncés et aérés, avant de pouvoir être à nouveau ensemencés.

Nos assemblées sont devenues souvent desterrains improductifs pour les rêves et, les visions de Dieu. Nos cœurs n'ont pas été cultivés, voilà pourquoi ils sont devenus aujourd’hui improductifs. Nos cœurs sont des terrains laissés à l'abandon.Nous ne pouvons pas nous satisfaire du confort de l’Église et nous reposer sur les choses acquises dans le passé. Regarder vers l’extérieur en attendant un changement, un renouveau ou une visitation est une erreur. Chaque génération, chaque cœur doit entretenir un rêve pour le royaume de Dieu.

Nos cœurs ne languissent plus après l'eau de l'arrière saison. Dieu ne fera pas pleuvoir si nous ne labourons pas nos cœurs!

Notre responsabilité en tant qu' Eglise de Jésus-Christ est de retravailler le terrain endurci de nos cœurs avant celle des autres. Il y a des choses enfouies dans le sol que nous devons éliminer.

Marc 4 : 14 Le semeur sème la Parole.15 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux en qui la Parole est semée, mais aussitôt qu’ils l’ont entendue, Satan vient et enlève la Parole qui avait été semée dans leurs cœurs ;16 De même, ceux qui reçoivent la semence dans des endroits pierreux, sont ceux qui, ayant entendu la Parole, la reçoivent d’abord avec joie ;17 Mais ils n’ont point de racine en eux–mêmes, et ils ne durent qu’un moment, de sorte que l’affliction ou la persécution survenant pour la Parole, ils sont aussitôt scandalisés.18 Et ceux qui reçoivent la semence parmi les épines, ce sont ceux qui écoutent la Parole ;19 Mais les soucis de ce monde, la séduction des richesses et les passions pour les autres choses survenant, étouffent la Parole, et elle devient infructueuse ;20 Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent et qui portent du fruit, un grain trente, un autre soixante, et un autre cent.

Luc 8 : 15 Mais ce qui est tombé dans une bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon, la retiennent et portent du fruit avec persévérance.

Un réveil peut prendre place grâce à une seule personne qui commence à labourer son champ, c’est à dire qui va commencer à se remettre à travailler honnêtement le terrain de son cœur.

Imaginons le résultat si plusieurs chrétiens d’une ville et d’un pays se mettaient à défricher à labourer leurs cœurs!

Les chrétiens sont dans l'attentisme. Le réveil n'est pas pour l’Église, c'est pour les gens du dehors, ceux pour les quels justement nous devons briller. Mais si l’Église n'est pas réveillée et ne redevient pas influente, il ne se passera pas grand chose. Dieu veut que nous devenions les partenaires des œuvres de Christ.

Dieu n'a pas changé d'optique en ce qui concerne les incroyants il veut qu'ils soient sauvés. Nous bloquons ce travail par notre absence de foi, car nos cœurs se sont rétrécis. Nous devons labourer nos cœurs pour ensemencer Christ en nous et espérer et croire à une nouvelle moisson.Dieu fera pleuvoir sur et croître Christ dans les autres, à cette condition.

Concrètement, c’est quoi, labourer son cœur ?

Pour qu'un labour puisse être entrepris, il faut rêver de moisson et prendre conscience de l'état du terrain. Pour cela il faut préparer la terre pour qu'elle puisse être ensemencée. Ce travail long et difficile s'adresse à des ouvriers expérimentés. Cela passe par différentes étapes : le défonçage, le retournement du terrain, l'enfouissement et ensuite le brisement des mottes pour obtenir une terre souple et légère propice à l'ensemencement.

Chip Brodgen écrit dans l'un de ses articles « Observez le peu d'attention qui est donnée à la nécessité du brisement parmi ceux qui parlent si ardemment de la puissance de Dieu. Nous devrions avoir peur d'écouter quelqu'un qui enseigne au sujet de la puissance de Dieu mais qui n'enseigne pas au sujet de la nécessité du brisement. Invariablement la puissance, une fois reçue, polluera l'esprit et la fierté va s'installer. »

 

A l'image des mottes de terres dures qui doivent brisées, de façon pratique nous devons laisser Dieu nous conduire au brisement et agir en sorte qu'un défrichement d'un champ nouveau puisse avoir lieu au dedans de nous.

Préparons nos cœurs , en brisant les mottes, c'est à dire les parties de nos cœurs qui se sont endurcies. Elles doivent disparaître et retrouver une légèreté qui leurs permettra à nouveau de recevoir une nouvelle semence et porter du fruit pour Dieu.

C’est placer notre esprit dans des dispositions convenables pour recevoir la Parole de Dieu.

Comment nos cœurs doivent-ils être labourés ?

L'expert en la matière c'est Dieu. Il y a un temps pour toutes choses et un ordre à suivre dans le naturel qui a son pendant dans le domaine spirituel.

Esaïe 28 : 23 Écoutez–moi bien, faites attention à ce que je vais dire : 24 Ne le savez–vous pas ? Le paysan qui veut semer ne passe pas tout son temps à labourer son champ, à y tracer des sillons et à y passer la herse. 25 Mais après avoir égalisé la surface du sol, il répand les grainesde nigelle, puis de cumin ; il met en place le blé, le millet et l’orge aux endroits qui conviennent et le blé dur sur les bords. 26 Tel est le procédé que son Dieu lui a donné à suivre et qu’il lui a enseigné. 27 On n’égrène pas la nigelle en se servant d’un traîneau ; on ne fait pas non plus passer les roues d’un chariot sur le cumin. Mais c’est au bâton qu’on doit battre la nigelle et le cumin. 28 Le blé doit être passé sous le poids du traîneau, mais pas indéfiniment. On manœuvre la roue du chariot et son attelage, mais non jusqu’à broyer le grain. 29 Ce procédé lui aussi vient du Seigneur de l’univers, qui montre ainsi à quel point son plan est merveilleux et son savoir–faire immense.

Dans sa bonté pour les hommes Dieu veut aussi donner la pluie nécessaire en son temps pour bénir nos cultures.

Deutéronome 28:12 L’Éternel t’ouvrira son bon trésor, les cieux, pour donner à ta terre la pluie en sa saison, et pour bénir toutes les œuvres de tes mains.

Notre responsabilité est complète s’il ne pleut pas. Voilà ce que Dieu fait à la vigne qui est une image de Son peuple. Esaïe 5:6 Je la réduirai en désert ; elle ne sera plus taillée ni bêchée ; elle montera en ronces et en épines ; je commanderai aux nuées de ne plus faire tomber la pluie sur elle.

Nous avons besoin de nous remettre en question. Commençons par regarder nos cœurs car c'est du cœur que peuvent jaillir le mal et le bien. Nous sommes parfois tentés de nous battre pour conserver une bonne apparence.

Sommes- nous prêts à laisser Dieu travailler nos cœurs, pour nous remettre en question ?

Je vous propose quelques pistes de réflexions :

Examiner l’état d’esprit de nos cœurs

Faire le bilan de notre situation spirituelle aujourd’hui, où en sommes-nous ?

Considérer nos actions et nos voies et lister nos manquements, les domaines où nous avons faillis.

Nous repentir et se mettre à l'ouvrage...Si nous voulons espérer récolter quelque chose, nous ne pouvons pas éluder cette phase du travail de défrichage, de nettoyage et de préparation de nos cœurs

Labourer nos cœurs endurcis, envahis par les mauvaises herbes pour mettre un terme à l'improductivité dans nos vies.

Daniel, Néhémie on été des instruments du renouveau dans leur génération, parce qu’ils ont commencé par labourer leur propre cœur, et ensuite intercéder pourleur peuple.

Nous devons nous convaincre du péché de notre immobilisme et nous repentir.

2 Chroniques 7 : 14 Et que mon peuple, sur lequel mon nom est invoqué, s’humilie, prie, et cherche ma face, et qu’il se détourne de ses mauvaises voies,alors je l’exauceraides cieux, je pardonnerai ses péchés, et je guérirai son pays.15 Mes yeux seront désormais ouverts, et mes oreilles seront attentives à la prière faite en ce lieu.

Sans prise de conscience de notre péché et de celui de notre nation. L’Eglise ne pourra pas entrer dans une phase active de préparation pour influencer les gens qui ne connaissent pas Dieu. On ne peut pas rencontrer Dieu sans se préparer.

Pas de raccourci ou de négociation possible. Sans défrichage pas deréelle repentance.

Défrichons nos cœurs et remettons-nous à l'écoute du Seigneur et au travail.

Pour concrétiser cela, je vous invite à noter sur une feuille de papier, ce qu'il vous semble devoir labourer.

Les péchés d’omission : ce sont nos manques et nos négligences.

Notre manque de gratitude envers Dieu, manque de foi : incrédulité, manque d’amour pour Dieu, manque de compassion, manque de sollicitude pour les païens, manque de renoncement à nous-même.

Négligence de la Parole de Dieu, négligence de la prière, négligence envers l’église locale, manière dont nous nous sommes acquittés de ces devoirs, manque d’amour pour l’âme de nos semblables, négligence des devoirs de famille, négligence des devoirs à l’égard des autres en général, négligence à veiller sur nos frères.

Les péchés de commission : C’est nos attitudes volontaires et nos actes directs. Dispositions mondaines, Orgueil : « le moi », l’argent et le sexe, les envies, l’esprit de censure, la médisance, la légèreté, le mensonge, la fourberie, l’hypocrisie, le vol de Dieu, nos mauvaises humeurs, le barrage à la vérité pour autrui.


Faisonscette démarche honnêtement et sincèrement. Ca fait mal de voir la réalité de nos fautes. Lorsqu’on décide de labourer son propre cœur, on fait face à la vérité, on ne rêve plus.

2 Corinthiens 13: 5 Mettons–nous nous–mêmes à l’épreuve, pour voir si nous sommes dans la foi ; examinons–nous nous–mêmes. Ne reconnaissons–nous pas que Jésus–Christ est en nous ? A moins, peut–être, que l’examen ne soit un échec en ce qui nous concerne.

1 Corinthiens 1 : 10 Tenons-nous tous par exemple à cause de notre Seigneur Jésus-Christ, un même langage, sommes-nous engagés à ne point avoir de division parmi nous, à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment.

Portons-nous simplement du fruit comme Jésus nous le demande ? Dieu attend notre obéissance à sa Parole par des actes.

Répondons-nous à son ordre de mission d’aller, de prêcher de baptiser et d’enseigner :

Prenons à cœur de travailler à nous sortir de notre léthargie. Appelons la pluie de Dieu dans notre génération et notre région.

Les méthodes peuvent changer mais le contenu des ordres de Jésus sont immuables, nous devons retrouver les objectifs de Dieu et ne plus les quitter des yeux.

 

Rentrons dans le contrat de l’alliance éternelle avec Jésus.

Plus notre engagement sera fort à servir Dieu et l’église plus nous grandirons. La préparation de l’Epouse doit être notre seule raison de vivre, notre seul objectif, notre destinée commune.

 

Quel est votre objectif, maintenant, quels vont-être vos rêves, vos ambitions pour Dieu et votre assemblée locale. Jésus a dit je bâtirai Mon Eglise, nous ne pouvons pas rêver mieux que de connaître Ses objectifs et de Les réaliser.

Partager cet article
Repost0
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 11:00

Or pur, vêtement blanc, et collyre divin : les remèdes qu'il nous faut.

Choisir notre maître est notre défi !

Jésus a dit à ses disciples : Nul ne peut être en même temps au service de deux maîtres, car ou bien il détestera l’un et aimera l’autre, ou bien il sera dévoué au premier et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir en même temps Dieu et l’Argent « Mamon ». Matthieu 6:24

Matthieu 6:33 Cherchez premièrement le royaume de Dieu, faites donc du règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux votre préoccupation première, et toutes ces choses vous seront données en plus.

 

Maintenant regardons ce que Jésus dit à l’église de Laodicée.

Tous les érudits de la Bible sont formels pour reconnaître que cette église à laquelle Jésus s’adresse ressemble fort à l’Eglise des derniers temps, celle de son retour.

L’exhortation faite à l’Eglise de Laodicée nous concerne si seulement nous voulons bien entendre ce que l’Esprit dit à l’Eglise mais si nous voulons bien écouter les conseils de Jésus à Son Eglise: Lui : « l’Amen, le témoin fidèle, et véritable ».

Jésus est fidèle, c’est à dire qu’il ne change pas, il est constant. Véritable sous-entend : que Jésus ne dit que la vérité. Même si parfois elle n’est pas facile à entendre. A contrario un faux témoin peut nous mentir en cherchant à nous flatter. Il pourra nous dire des choses qui peuvent être vraies, mais surtout des choses que nous souhaitons entendre plutôt que celles que nous avons besoin d’entendre.

Combien dans nos assemblées certains cherchent à entendre des choses douces au détriment de vérités qui pourraient nous amener au changement et au progrès dans la marche chrétienne.

Jamais Jésus ne réconfortera ou exhortera une personne aux dépens de la vérité dont elle a besoin.

Lisons Apocalypse 3 : 15 Je connais ta conduite ( tes œuvres ) et je sais que tu n’es ni froid, ni bouillant. Ah! si seulement tu étais froid ou bouillant! 16 Mais puisque tu es tiède, puisque tu n’es ni froid, ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche.17 Tu dis: Je suis riche! J’ai amassé des trésors! Je n’ai besoin de rien! Et tu ne te rends pas compte que tu es misérable et pitoyable, que tu es pauvre, aveugle et nu! 18 C’est pourquoi je te donne un conseil: achète chez moi de l’or purifié au feu pour devenir réellement riche, des vêtements blancs pour te couvrir afin qu’on ne voie pas ta honteuse nudité, et un collyre pour soigner tes yeux afin que tu puisses voir clair.19 Moi, ceux que j’aime, je les reprends et je les corrige. Fais donc preuve de zèle, et change!

 

Le constat et le reproche de Jésus sont directs : tu es ni froide, ni bouillante V 15 à 17

Jésus nous fait le reproche de nos œuvres, il dit qu’il connaît notre conduite, nos œuvres, il ne parle pas de nos intentions. Vous connaissez tous le dicton : le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions. Il parle de ce que nous sommes réellement. Ce que nous faisons et ce que nous produisons reflètent ce que nous sommes.

Ici ce sont nos actes qui posent problème.

Les froids sont ceux qui commettent des actes et des œuvres contraires à la volonté de Dieu. Ils ne peuvent pas prétendre être ce qu’ils ne sont pas. Ils savent ce qu’ils sont parce que c’est délibérément qu’ils ont choisi d’être ce qu’ils sont. Ils vivent pour eux-mêmes, pour le travail, l’argent, les divertissements.

Les enflammés, les bouillants sont embrasés du feu de Dieu. Ils se sont purifiés, et continuent à le faire dans la présence de Dieu. Ils sont animés et passionnés pour une vie sainte que Dieu attend de ceux qui l'aiment. Ils aiment avant tout obéir à Dieu et le servir avec joie.

Les tièdes se confondent avec les gens du monde, ils ont les mêmes pensées, ils se conduisent de la même façon, égoïstement en pensant qu’à servir leurs propres désirs et leurs intérêts personnels.

La tiédeur a trop de chaleur pour être froide et trop de froideur pour être chaude. C’est justement ceux que Jésus va vomir de sa bouche.

Dans le corps de Christ il n’y aura de la place que pour les chauds de cœur. Les tièdes seront vomis par le corps du Christ, ils se trompent en pensant appartenir à Jésus.

Leur grand problème est leur grande séduction et l'aveuglement qui en résulte.

Les pécheurs délibéres eux savent qu’ils ne servent pas Dieu, il est plus facile de les atteindre. Les tièdes pensent servir Dieu, ils confessent qu’ils sont sauvés par grâce tout en étant privés. C’est pourquoi il leurs est plus difficile de les amener à une véritable relation avec Dieu. Ils disent : Je suis riche! J’ai amassé des trésors! Je n’ai besoin de rien! Je sais...

Et il ne se rendent pas compte qu’ils sont misérables et pitoyables, qu’ils sont pauvres, aveugles et nus!

 

La question que nous devons nous poser ici : N'est-ce pas cette pseudo liberté religieuse et notre matérialisme qui nous a détournés insidieusement du véritable évangile au point de nous rendre aveugles et nus?

Proverbes 23:23 Acquiers la vérité, la sagesse, l’instruction et le discernement, et ne t’en dessaisis pas.

Esaïe 55 1 Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau! Et même vous qui n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez! Venez acheter sans argent, oui, sans paiement, du vin, du lait! 2 Pourquoi dépensez-vous votre argent pour payer ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour une nourriture qui ne rassasie pas? Ecoutez, oui, écoutez-moi, alors vous mangerez ce qui est bon, vous vous délecterez d’aliments savoureux. 3 Tendez l’oreille, venez à moi, écoutez-moi et vous vivrez.

 

Le conseil de Jésus à son Eglise. V 18 Jésus conseille vivement d’achèter de Lui : 3 choses.

Premièrement : nous acheter de l'or purifié au feu 

 

L’or dans son état le plus pur est mou et malléable. Un cœur pur devant Dieu est un cœur pur comme l’or affiné. Un cœur de chair et non un cœur dur. L’auteur de l épître aux hébreux nous met en garde contre la séduction du péché qui endurcit notre cœur. Le péché est la manifestation de la désobéissance de l’homme à la loi de Dieu. Le péché devient cette substance qui se mélange à l’or pour constituer un alliage qui va endurcir nos cœurs. Un cœur qui ne brûle plus pour Jésus devient dur et insensible. Un cœur aveugle cherchant son propre plaisir, son confort, ses intérêts personnels. Ils aiment Dieu avec des mots et des pratiques, mais dans leur séduction ils trouvent leur plaisir dans le monde plutôt qu’en Dieu.

Ils sont les tièdes que Jésus vomira. Les habitudes du monde sont rentrées dans l’Eglise, elles nous souillent. Nos valeurs sont polluées, nous nous croyons riches mais nous sommes pauvres, nous sommes comme les pharisiens.

Matthieu 23:13 Mais malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! car vous fermez le royaume des cieux devant les hommes; car vous n’entrez pas vous-mêmes, ni ne permettez à ceux qui entrent, d’entrer.

Matthieu 23:15 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! car vous parcourez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et quand il l’est devenu, vous le rendez fils de la géhenne deux fois plus que vous.

Dieu veut nous passer au creuset de l’adversité pour nous purifier.

Psaumes 12:6 Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures, un argent affiné dans le creuset de terre, coulé sept fois. Dieu veut que sa Parole demeure en nous, pour cela son feu va nous consumer. Nos épreuves et nos tribulations sont le feu de Dieu, son processus de purification pour séparer en nous ce qui est vil de ce qui est pur.

Esaïe 48:10 Voici, je te purifierai mais non comme de l’argent, je t’ai choisi au creuset de l’affliction.

Dieu va nous permettre de recevoir sa parole pour nous donner du discernement.

Pour faire la différence entre ce qui est bon et mauvais, et par son feu nous porter à ébullition afin d’écumer toutes nos impuretés. C’est douloureux mais salutaire.

 

Deuxièment : nous vêtir de vêtements blancs.

 

Eglise revêt tes habits d’apparat Jérusalem, ville sainte Esaïe 52 : 1

Il nous appartient de nous revêtir du Seigneur Jésus-Christ.

Romains 13:4 Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ et ne vous préoccupez pas de satisfaire les désirs de l’homme livré à lui-même. Nous ne vivons plus pour nous même mais pour Dieu.

Galates 3:27 Car vous tous qui avez été baptisés pour le Christ, vous vous êtes revêtus du Christ.

Revêtons-nous de l’homme nouveau, créé conformément à la pensée de Dieu, pour mener la vie juste et sainte que produit la vérité.

Si nous nous sommes revêtus de l’homme nouveau. Nous allons être renouvelés jour après jour en Jésus pour être l’image de notre Créateur afin de parvenir à la pleine connaissance, pour que le Christ, qui est tout soit en nous tous Colossiens 3:10 -12

Ainsi, puisque Dieu nous a choisis pour lui appartenir et qu’il nous aime, revêtons-nous d’ardente bonté, de bienveillance, d’humilité, de douceur, de patience

Romains 8:12-13 Ainsi donc, frères, si nous avons des obligations, ce n’est pas envers l’homme livré à lui- même pour vivre à sa manière.13 Car, si vous vivez à la manière de l’homme livré à lui-même, vous allez mourir, mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les actes mauvais que vous accomplissez dans votre corps, vous vivrez.

 

Dans Galates 5:16 L’apôtre Paul encourage les Galates à laisser le Saint-Esprit diriger leur vie, ainsi leur dit-il vous n’obéirez pas aux désirs qui animent les hommes livrés à eux-mêmes.

Les vêtements blancs sont les vêtements de salut dont nous parle le prophètes Esaïe. 61:10 Je me réjouirai avec joie en l’Eternel, mon âme s’égayera en mon Dieu; car il m’a revêtu des vêtements du salut , il m’a couvert de la robe de la justice, comme un fiancé se pare de son turban et comme une fiancée s’orne de ses joyaux.

Apocalypse 7 : 9 Après cela, je vis une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer. C’étaient des gens de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, de toute langue. Ils se tenaient debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de tuniques blanches et ils avaient à la main des branches de palmiers. 10 Ils proclamaient d’une voix forte: le salut appartient à notre Dieu qui siège sur le trône, et à l’Agneau. … 19 : 14 Ce sont ceux qui viennent de la grande détresse. Ils ont lavé et blanchi leurs tuniques dans le sang de l’Agneau.

 

Notre foi ne sera jamais réelle tant qu’elle n’est pas accompagnée des œuvres correspondantes. Cette foi sans les œuvres est morte.

Si Jésus avertit son Eglise, c’est parce nous sommes nus sans actes justes ou sans œuvres. Nous devons sortir de notre tiédeur, ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain.

Dites-moi à quoi ça sert de faire des kilomètres pour assister à des conférences ou des séminaires sur des services de miracles et de guérisons, assister encore à des rencontres prophétiques qui vous annoncent des changements professionnels bénis, comment avoir une double onction comment être acteur du réveil etc…Ne recherchons pas le succès spirituel, qui flatterait notre égo, cherchons Dieu, cherchons à faire sa volonté. Dieu ne sera jamais plus puissant dans une région ou dans une autre, lui ne change jamais. C’est nous qui devons être changés.

Il nous faudra tous paraître devant le tribunal de Christ afin qu’il soit rendu à chacun selon ce qu’il aura fait, ses œuvres, soit en bien ou en mal. 2 Corinthiens 5 : 9-11

 

Troisièment nous devons prendre un collyre.

 

L'étymologie du mot "collyre" a pour racine le mot "kollura" qui signifie painou gâteau. Nous avons besoin du pain venu du ciel pour éclairer notre vision des choses terrestres.

Nous ne savons pas que nous sommes pauvres et misérables... Combien de fois par notre orgueil et notre suffisance nous sommes passés à côté de bien des pains et des gâteaux que Dieu nous a préparés.

Après avoir conseillé à son église de lui acheter de l’or affiné et des vêtements blancs, Jésus lui conseille de lui acheter un collyre, un baume pour voir clair.

En réalité, nous avons une vision trouble des choses spirituellesonne vision de l'Eglise « corps de Christ ». Notre tiédeur est la conséquence d'une alimentation spirituelle malsaine et avariée.Nous avons ingurgité à profusion des faux enseignements sans nous en rendre compte et avoir vérifié qu'il s'agissait bien de la saine doctrine. L’incapacité à valider ce qu’on entend en le comparant à la parole de Dieu, est la preuve de notre immaturité. On finit par nous faire croire aux mensonges en condidérant que Dieu fait des choses nouvelles qui ne sont pas écrites dans Sa Parole. Nous allons plus loin que le contenu de ce que Dieu annonce dans sa parole et qu'il fera. Le problème est que nous considérons cela comme étant la vérité. Ne nous étonnons pas ensuite que la vérité annoncée, soit rejetée.

Qu’entendons-nous alors ? Les messages sont extrémistes ou faux, les prédicateurs veulent nous remettre sous la loi. Oui la loi de Christ.

Nos yeux ont besoin de voir comme le Seigneur voit et non comme le monde perçoit les choses.

Dans le passage suivant nous voyons que la Parole de Dieu est lumière et elle nous permet de voir.

Psaume 36 : 10 « Par ta lumière, nous voyons la lumière »  

David s’exprimait de la sorte, en écrivant ceci  : «  Ta Parole est une lampe sur mon sentier ». C’est seulement en passant du temps dans sa présence, et en méditant ses préceptes que nous serons éclairés.

Jésus lui-même est la lumière du monde et veut que nous soyons nous aussi des lumières en le laissant vivre en nous par Son Esprit.

L’apôtre Paul prie pour les éphésiens puissent voir dans le domaine spirituel.

Ephésiens 1:18  en sorte qu’ilillumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints.  

 

Moïse et Josué étaient de bons et de fidèles leaders, parce qu’ils s’attachaient à la présence de Dieu. Alors que les israélites étaient toujours repris pour leurs mauvaises perceptions de ce que Dieu voulait pour eux.

Josué avait une vision juste des choses par ce qu’il passait du temps avec Dieu. Il peut y avoir des chrétiens super spirituels qui passent du temps avec Dieu mais qui ne portent pas de bons fruits parce qu’ils demeurent aveugles. Si nous savons les choses sans les faire, nous sommes aveugles. Notre foi est pratique doit produire des fruits durables.

 

L’Eglise aujourd’hui vit dans une « fausse grâce », elle connaît des tensions et des divisions parce qu’il y a du mélange en son sein. Des personnes marchent charnellement et religieusement et d'autres s'appliquent à vouloir vivre conduit par l'Esprit comme Dieu le veut.

 

La première écoute des messages inspirés mais ne sortent pas à la rencontre personnelle du Seigneur. Ils vivent cette relation avec Lui au travers de l'Eglise institution qui parle de Dieu. Ils n’ont pas soif et faim de Jésus c’est pourquoi leurs œuvres sont tièdes. D'autres dans cette catégorie recherchent Jésus au travers de la connaissance mais ne le servent pas. Ils recherchent encore leur propre intérêt, et ce que cela peut leur apporter. Ils adoptent un comportement religieux mais leurs œuvres sont tièdes.

L'Eglise doit sortir de sa torpeur pour connaître et reconnaître son aveuglement. Elle doit se repentir pour connaître un changement. Une réforme de coeur et de mentalité

Enfin la deuxième catégorie, est celle issue de ce travail de réforme que l'Esprit de Dieu nous appelle tous à vivre. Ces personnes ont pris conscience de leur aveuglement pour se repentir et apprendre à vivre dans une totale dépendance de Christ.

 

Matthieu 7:15 Gardez-vous des faux prophètes! Lorsqu’ils vous abordent, ils se donnent l‘apparence d’agneaux mais, en réalité, ce sont des loups féroces.

Matthieu 23:14 Malheur à vous, spécialistes de la Loi et pharisiens hypocrites, car vous dépouillez les veuves de leurs biens, tout en faisant de longues prières pour l‘apparence. C’est pourquoi votre condamnation n’en sera que plus sévère.

1 Timothée 4 1 Cependant, l’Esprit déclare clairement que, dans les derniers temps, plusieurs se détourneront de la foi parce qu’ils s’attacheront à des esprits trompeurs et à des enseignements inspirés par des démons.2 Ils seront séduits par l’hypocrisie de prédicateurs de mensonges dont la conscience est comme marquée au fer rouge.

2 Timothée 3 1 Sache bien que dans la période finale de l’histoire, les temps seront difficiles. 2 Les hommes seront égoïstes, avides d’argent, vantards et prétentieux. Ils parleront de Dieu d’une manière injurieuse et n’auront pas d’égards pour leurs parents. Ils seront ingrats, dépourvus de respect pour ce qui est sacré, 3 sans coeur, sans pitié, calomniateurs, incapables de se maîtriser, cruels, ennemis du bien; 4 emportés par leurs passions et enflés d’orgueil, ils seront prêts à toutes les trahisons. Ils aimeront le plaisir plutôt que Dieu. 5 Certes, ils resteront attachés aux pratiques extérieures de la religion mais, en réalité, ils ne voudront rien savoir de ce qui en fait la force. Détourne-toi de ces gens-là!

 

Ps 81:14 Oh! si mon peuple m'écoutait, Si Israël marchait dans mes voies! ...Je le nourrirais du meilleur froment, et je le rassasierais du miel du rocher.

 

Par la foi nous pouvons manger les meilleurs produits et hériter des meilleurs promesses, encore faut-il que les yeux de nos coeurs soient illuminés !


Ce que Dieu fait, pourquoi il le fait et ce qu’il attend de nous.

 

Un certain évangile de tiédeur, nous a volé le feu de notre premier amour.

Que faire pour que cela change, pour retrouver cet embrasement de cœur, pour que nous le voyons de nos yeux et que nous y goûtions.

L’Eglise doit retrouver sa ferveur et changer de mentalité même si ça fait longtemps que l'on connaît le Seigneur ! Alors nous recommencerons à manger des gâteaux et des pains succulents qui vont nous ouvrir les yeux du cœur.

 

Un retour à une juste relation amoureuse avec notre Seigneur doit être l'objet de nos recherches.

 

Apocalypse 3:19  Moi, ceux que j’aime, je les reprends et je les corrige ( je reprends et je châtie tous ceux que j'aime). Fais donc preuve de zèle, et change! ( repens-toi.) Voici, je me tiens à la porte, ( à la porte de ton cœur ) et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.  

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 08:39

Souvent à juste titre nous parlons de la tradition comme étant la seule chose qui peut être parfois plus forte que la Parole de Dieu. Jésus a soutenu la même pensée dans Marc 7:9 Lorsqu'Il disait aux pharisiens  : « Vous annulez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition ...13 Anéantissant la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie ; et vous faites beaucoup d’autres choses semblables. »

Ce que Jésus veut nous faire comprendre ici, c'est que notre tradition est la seule chose qui peut nous empêcher de vivre les commandements de Dieu. Lorsque les liens de nos traditions nous enlacent, nous ne pouvons plus vivre dans l'obéissance à la Parole de Dieu et donc de bénéficier des promesses de Dieu.

Cependant dans l'absolu c'est faux car rien ne résiste à la Parole de Dieu, car la Parole est Dieu. Si c'est le cas, je ne vois pas ce qui pourrait être plus fort que Dieu. Nous sommes les seuls responsables. Cette Parole est un feu dévorant qui peut consumer nos forteresses mentales et un marteau qui brise le roc de nos faux raisonnements.

Lisons un texte étonnant d' Esaïe 28  . ll s'agit en effet d'une conversation secrète qui s'est tenu dans le monde spirituel invisible. C'est comme si Dieu avait mis des capteurs microphoniques dans le quartier général de Satan et qu'il nous permet de participer à la conversation en direct qu'il a avec les puissances des ténèbres.

Esaïe 28 : 14 C’est pourquoi, écoutez la parole de l’Éternel, hommes moqueurs, qui dominez sur ce peuple de Jérusalem.15 Car vous dites : nous avons fait alliance avec la mort, et nous avons fait accord avec le Sépulcre ; quand le fléau débordé passera, il ne nous atteindra point ; car nous avons pris la tromperie pour refuge, et le mensonge pour asile.16 C’est pourquoi, ainsi a dit le Seigneur, l’Éternel : voici, j’ai posé en Sion une pierre, une pierre angulaire, éprouvée et précieuse, solidement posée ; celui qui s’y appuiera ne s’enfuira point. 17 Je prendrai le droit pour règle et la justice pour niveau ; et la grêle emportera le refuge de tromperie, et les eaux inonderont l’asile de mensonge. 18 Votre alliance avec la mort sera abolie, et votre accord avec le Sépulcre ne tiendra point. Quand le fléau débordé passera, vous serez foulés par lui.19 Sitôt qu’il passera, il vous saisira ; car il passera matin après matin, de jour et de nuit, et la frayeur seule sera votre instruction. 20 Car le lit sera trop court pour s’y étendre, et la couverture trop étroite, quand on voudra s’envelopper. 21 Car l’Éternel se lèvera, comme à la montagne de Pératsim ; il se courroucera, comme dans la vallée de Gabaon, pour faire son oeuvre, son oeuvre inconnue, et pour exécuter son travail, son travail inaccoutumé. 22 Et maintenant ne faites pas les moqueurs, de peur que vos liens ne se resserrent ; car j’ai entendu que la destruction est résolue par le Seigneur, l’Éternel des armées, contre toute la terre. 23 Prêtez l’oreille, écoutez ma voix ; soyez attentifs, écoutez ma parole !

 

Je voudrais vous encourager à écouter le Seigneur avec persévérance surtout lorsque vous n'avez pas de réponse de sa part à vos questions et vos prières.

Ecouter Sa Parole et veiller à ce qu'Elle demeure en vous surtout quand vous êtes en difficulté. Cela va devenir crucial et votre seule planche de salut pour sortir de la crise que nous traversons. Parfois le ciel vous semble totalement fermé et vous avez le sentiment de ne plus être compris de vos frères et soeurs. Vous pensez même qu'ils vous jugent et vous en veulent.

Nous sommes dévastés spirituellement. Dieu attend de notre part une réaction. Celle de votre foi pour libérer le territoire occupé par les puissances des ténèbres. Le dessein de l'Eglise est e se libérer de la domination et de l'emprise du malin de nos coeurs.

Ne nous berçons pas d'illusion, Dieu il est vrai nous a donné Son autorité, mais rien ne nous sera acquis si nous ne cherchons pas à combattre pour arracher et déposséder le diable. Il nous faut déloger les forteresses et mener ensemble cette reconquête du territoire.

Voici ce que Dieu dit aux puissances des ténèbres : « Ecoutez donc la parole de l'Eternel », moqueurs, vous qui dominez sur ce peuple de Jérusalem. Nous sommes le peuple de Dieu, nous devons entreprendre une grande libération celle de nos cœurs captifs.

Cela commence par l'écoute de Dieu. Lorsque Dieu parle ici de ceux qui dominent; Il parle des puissances des ténèbres décrites dans l'apôtre Paul dans Ephésiens 6.

 

Lisons dans Proverbes 13 : 12 L’espérance différée ( qui se prolonge ) fait languir le coeur ( coeur abattu) ; mais le souhait accompli est comme l’arbre de vie.

Souvent lorsque nous n'obtenons pas les réponses souhaitées, celles que nous aimerions entendre, nous murmurons, et nous finissons par résister à Dieu sans en prendre conscience.

Croyez-vous un seul instant que Dieu ne puisse pas connaître pas nos luttes et entendre nos mumures ?

Dans ces moments d'attente, il faut apprendre à gérer ces temps de silence. Car comme le dit Proverbe ci-dessus : « l’espérance différée fait languir le coeur » .

Pour que notre coeur ne soit pas atteint, abattu ou malade dans de telles circonstances, nous allons partager quelques pistes de sortie de crise.

 

Peut-être que vous pouvez vous sentir concernés, sachez que nous sommes tous concernés car nous sommes un corps.

Grâce à Dieu, il a des réponses Notre réaction doit être collective.

D 'abord, écoutons Dieu, nous devons nous remémorer tout ce que Dieu a fait pour nous dans le passé. Nous devons compter tous ses bienfaits et surtout Lui rendre grâce.

 

Que faisons-nous quand notre vérité ( ce que nous croyons être juste ) n'est pas la vérité de Dieu ?... Quand la réalité de notre vie n'est pas ce que Dieu attend, il nous faut le reconnaître ce qui ne va pas et nous repentir...

Notre 1 ère tentation est de chercher un coupable, nous voulons comprendre, avoir une réponse. Nous exigeons une réponse. Rien ne se passe alors le découragement nous atteint et nous nous épuisons. La situation vécue nous dépasse et nous fait déprimer. Nous ne comprenons plus ce qui nous arrive.

Certaines personnes parmi nous pensaient être dans la vérité, être dans la foi mais elles se sont empêtrées dans des « pourquoi » . Elles ne peuvent plus entendre la voix de Dieu et ce qu'il veut leurs dire … ensuite, elles ont le sentiment que Dieu les a abandonné et que plus personnes ne les aiment. C'est la faute des anciens et de leurs femmes. Elles se sentent oubliées, trahies et vivent un profond rejet.

Dieu les aime malgré tout mais elles n'arrivent à le croire. Alors l'espérance d'une issue  disparaît.

Savoir que Dieu nous aime même lorsque nous n'entrons pas dans ses promesses est une ancre pour notre âme.

Alors comment renouer avec la victoire ? Nous devons nous lever pour combattre en apprenant à résister et à persévérer.

Ne nous relâchons pas. Hébreux 6 : 12 Afin que vous ne deveniez pas paresseux, mais que vous imitiez ceux qui, par la foi et par la patience, héritent des promesses.

 

Notre combat est celui de la foi nécessite d'apprendre à garder la foi jusqu'à la fin de nos vies.

2 Timothée 4 : 7 J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.

La destruction de notre foi c'est l'objectif de Satan. Notre combat est celui de la vie. Voilà pourquoi Il nous faut alimenter et protéger notre foi. Le diable a peur de ta foi. Il faut que ta foi soit contagieuse pour que tu ne sois pas contaminé par la crainte et la peur. Immunité. On doit se garder 1 Jean 5 : 4 Parce que tout ce qui est né de Dieu, est victorieux du monde, et la victoire qui a vaincu le monde, c’est notre foi.

La joie du Seigneur doit redevenir notre force. Réjouissons-nous toujours dans le Seigneur.

Néhémie 8:10 Et ils leur dirent : Allez, mangez des viandes grasses, et buvez du vin doux, et envoyez des portions à ceux qui n’ont rien d’apprêté, car ce jour est consacré à notre Seigneur ; ne soyez donc point affligés, car la joie de l’Éternel est votre force.

1 Thessaloniciens 1:6 Et vous avez été nos imitateurs et ceux du Seigneur, ayant reçu la parole avec la joie du Saint–Esprit, au milieu de beaucoup d’afflictions ;

Retournons au texte de Proverbes 13 pour y trouver d'autres instructions qui nous aideront à sortir de la zone de déprime spirituelle.

 

Blottissons-nous dans la Parole pour y demeurer.

13 Celui qui méprise la parole, se perd ; mais celui qui respecte le commandement, en aura la récompense.

Recevons les enseignements du sage.

14 L’enseignement du sage est une source de vie, pour se détourner des pièges de la mort.

Cherchons à avoir un bon raisonnement.

15 Une raison saine donne de la grâce ; mais la voie de ceux qui agissent perfidement, est rude.

Soyons avertis, circonspects, clairvoyants, prudents, réfléchis, sensés.

16 Tout homme bien avisé agit avec intelligence ; mais l’insensé fait voir sa folie.

Ecoutons les messagers fidèles.

17 Le méchant messager (c'est l'infidèle celui ou celle qui trahit ) tombera dans le mal ; mais le messager fidèleapporte la guérison.

Recevons l'instruction et la réprimande.

18 La pauvreté et l’ignominie arriveront à celui qui rejette l’instruction ; mais celui qui profite de la réprimande, sera honoré.

Détournons-nous du mal.

19 Le souhait accompli est une chose douce à l’âme ; mais se détourner du mal fait horreur aux insensés.

Veillons à nos fréquentations, les mauvais fréquentations peuvent nous perdre.

20 Celui qui fréquente les sages, deviendra sage ; mais le compagnon des fous se perdra.

 

Que Dieu nous donne un coeur intelligent et docile qui écoute et qui soit attentif comme celui du roi Salomon.

1 Rois 3 : 9 Donne donc à ton serviteur un coeur intelligent, pour juger ton peuple, et pour discerner entre le bien et le mal ; car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ?LSG

9 Donne donc à ton serviteur un coeur qui écoute, pour juger ton peuple, pour discerner entre le bien et le mal ; car qui est capable de juger ton si grand peuple DARBY

9 Accordez donc à votre serviteur un coeur attentif pour juger votre peuple, pour discerner le bien et le mal. Car qui pourrait juger votre peuple, ce peuple si nombreux?»

un coeur docile, apte à écouter SEGOND 21

 

Jacques 1:18 Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de la vérité, afin que nous fussions comme les prémices de ses créatures. 19 Ainsi, mes frères bien–aimés, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère ;

Notre foi vient de ce qu'on écoute de la Parole de Dieu....lien entre 1 Rois 3 : 9 et Prov 13 : 12

Romains 10:17 La foi vient donc de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 09:41

Le récit de 2 Rois 2  me rappelle l’état de l’Eglise et ce que nous entendons sur la dégradation de sa spiritualité. La piété des saints diminue, les tentatives d’améliorations et les remèdes semblent inefficaces. : 19 Les gens de la ville de Jéricho dirent à Elisée: voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. 20 Il dit: Apportez-moi un plat neuf, et mettez-y du sel. Et ils le lui apportèrent. 21 Il alla vers la source des eaux, et il y jeta du sel, et dit: ainsi parle l Eternel : j’assainis ces eaux; il n’en proviendra plus ni mort, ni stérilité. 22 Et les eaux furent assainies, jusqu’à ce jour, selon la parole qu’Elisée avait prononcée.

Nos bâtiments sont beaux, confortables comme l’était la ville de Jéricho. Jéricho pourrait représenter nos églises mais aussi nous-mêmes puisque nous sommes l’Eglise. Jésus a comparé les pharisiens à des sépulcres blanchis qui paraissent beaux de l’extérieur mais qui sont pleins de mauvaises choses.

Matthieu 23:27 Quel malheur pour vous, scribes et pharisiens, hypocrites ! Vous ressemblez à des sépulcres blanchis qui paraissent beaux au dehors, et qui au dedans sont pleins d’ossements de morts et de toute espèce d’impureté.

Le problème de la stérilité était lié à la mauvaise qualité de l’eau qui alimente nos cœurs L’eau dans la Bible représente la vie, la Parole Dieu, mais aussi l’action du Saint-Esprit. Si dans une église l’enseignement n’est plus conforme à la saine doctrine nous mettons les gens qui nous écoutent en danger. Danger de stérilité, danger d’avortement spirituel, ( donc plus de croissance et de procréation ) en résumé en danger de mort, alors que nous devrions être la lumière du monde. Nous devrions être le sel de la terre, enfanter la vie de Christ chez les autres, donner des réponses, nous devrions générer la vie du Christ autour de nous, être une lettre de Christ ouverte.

Si l’Eglise est malade, c’est parce que peut-être les leaders sont malades. Lorsque les enseignements ne produisent plus la vie, nous devrions nous poser de vraies questions. Les eaux, que nous buvons ne sont-elles pas devenues amères ? Les messages que nous écoutons passivement n'engendrent-ils pas une vie stérile comme à Jéricho? Une terre stérile : celle de nos cœurs ?. Les enseignants ne sont bien sûr pas les seuls responsables. Il appartient à chaque chrétien de vérifier l’état de l’eau qui l'abreuve.

Il y a ici un parallèle évident à faire avec la parabole des terrains qui représentent l'état de nos cœurs. Luc 8 : 11 Voici ce que signifie cette parabole: La semence, c’est la parole de Dieu. 12 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux qui entendent; puis le diable vient, et enlève de leur cœur la parole,de peur qu’ils ne croient et soient sauvés. 13 Ceux qui sont sur le roc, ce sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la parole, la reçoivent avec joie; mais ils n’ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation. 14 Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. 15 Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole avec un cœur honnête et bon,la retiennent, et portent du fruit avec persévérance.

La Parole de Dieu est sensée engendrer la vie.

Luc 4 : L’homme ne vivra pas de pain seulement mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Il y a un message particulier adapté à chaque génération, pour chaque époque, pour chaque moment, pour chaque circonstance. C’est une grande responsabilité pour les enseignants ( ceux qui ont un des cinq ministères de la Parole ) de ne pas donner une eau contaminée. Matthieu 24 44 C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas. 45 Quel est donc le serviteur fidèle et prudent, que son maître a établi sur ses gens, pour leur donner la nourriture au temps convenable? Ce qu’on attend d’un ancien, d’un ministre de Dieu fidèle , d’un serviteur de Dieu c’est qu’il ait la Parole qu’il faut au temps convenable.

Nous sommes malades d’un manque d’amour pour Dieu et Sa Parole. C’est pourquoi les eaux sont devenues amères et que nos vies sont devenues si peu fructueuses pour ne pas dire stériles.

Il faut assainir la source de nos enseignements dans nos églises et revenir à la Parole pure. Nous devons reconnaître que nos enseignements ont été influencés par des doctrines erronées, des modes, des techniques issues directement de l’enfer, des doctrines de démons. Un autre évangile est prêché qui n’a rien à voir avec le véritable Evangile de Jésus-Christ.

La source doit être purifiée, assainie. La réforme dans nos assemblées commencent par le changement de nos enseignements et le retour à la primauté de la parole de Dieu dans nos vies. Un retour aux priorités de la saine doctrine, un retour aux fondements, aux choses essentielles, un retour à « la norme de Christ ».

Les anciens (les presbytéros) dans nos assemblées doivent être les moteurs de ce changement de cap. Dieu attend le réveil des pères spirituels, des sacrificateurs dans leur foyer qui vont conduire leurs familles à la seule vraie source de la vie : « Christ ».

Les enseignements doivent être recentrés sur Christ, ils doivent susciter, stimuler la foi, l’amour de Dieu et la sainteté.

Beaucoup de chrétiens se sont détournés de cette vie christocentrique parce que de faux enseignements les ont conduits à se tourner sur eux-mêmes. Ces fausses doctrines valorisent leurs égos, leurs droits.

Beaucoup de principes du monde, issus de la psychologie moderne, du new-âge, des sciences occultes ont envahi notre société, nos entreprises mais aussi malheureusement nos assemblées.

Ces techniques de relations d’aide n’aident vraiment pas les gens, pas plus que les séminaires prophétiques ou de délivrance sans résultats notoires. Les gens sont fatigués, ils ont été dépouillés financièrement, ils ont fait le tour de l’hexagone et des ministères qui tiennent des conférences en vain. Des années après, nous retrouvons ces personnes toujours empêtrées avec les mêmes problèmes et les mêmes souffrances. Elles sont les victimes de charlatans de faux ouvriers qui prêchent un faux évangile. Ils détournent l’attention des gens sur leur personne et non sur Christ.

Je connais beaucoup de gens qui ont reçu de belles prophéties. Mais honnêtement : est ce que ces prophéties ont véritablement changé quelque chose dans leur vie ? Est-ce que ces paroles les ont véritablement fait grandir ? encouragé ? Se sont-elles même réalisées ? Souvent c’est l’amertume, le doute qui ont pris place dans les cœurs.

Ces fausses paroles ne les ont pas aidé ou fait grandir dans l'amour pour Dieu.

Il faut être honnête, nous pouvons avoir de beaux locaux, de bons programmes, de bons sites web, mais ce n'est pas cela qui nous fera grandir. Notre enseignement qu’a-t-il produit ? Nous sommes loin d’être dans l’état spirituel que Dieu attend.

L’eau de la parole qu’a-t-elle produite ? Beaucoup de gens après des années d’enseignements ne savent toujours pas ce que Dieu attend d’eux.

Certains ont toujours du mal à lire la Parole. La source, l’origine du mal est « l’eau est amère ».

Certains refusent soit la nourriture ou se nourrissent de toutes sortes de littératures avec des mélanges avariés qui apportent le feu étranger, la stérilité et la mort.

L’eau reste essentielle à la vie. L’eau et l’esprit vivifient. Nous avons besoin de cette eau vive qui apporte la vie.

2 Corinthiens 3 : 6 Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie.

Jean 6:63 C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

Romains 8:2 En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

1 Jean 1:1 Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie

Jean 5:21 Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, ainsi le Fils donne la vie à qui il veut.

1 Corinthiens 15:45 C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.

Le Saint-Esprit veut nous conduire dans toute la vérité. Le Saint-Esprit vient pour nous illuminer par la révélation de la Parole. Dieu est lié à Sa Parole, le Saint-Esprit nous ramène toujours à la parole de Dieu.

Lorsque Jésus parle du Saint-Esprit il dit de lui qu’il le glorifiera. Jésus est la Parole de Dieu c’est Lui que le Saint-Esprit glorifie.

Si nous voulons savoir si nous marchons dans la vérité de la saine doctrine, il nous suffit de vérifier si Christ est glorifié au milieu de nous. Est-ce que la Parole est honorée et respectée au milieu de nous ? Si on aime Dieu on fait ce qu’il nous demande dans sa parole. 1 Corinthiens 12 : 3 C’est pourquoi Paul déclare : nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! Nous ne pouvons pas glorifier Jésus sans l’aide du Saint-Esprit. Si quelqu’un n’a pas l’esprit de Christ il ne lui appartient pas.

Le Saint-Esprit amène la vie de la Parole dans une assemblée locale par l'enseignement partagé par les uns et les autres. C’est pourquoi nous insistons sur l'instruction et les fondements de la vie chrétienne.

Est-ce que les enseignements me conduisent par L’Esprit à vivre dans la crainte et la révérence du Seigneur.

Il faut qu’il y ait la vie dans votre source. C’est le Saint-Esprit qui produit la vie par la parole.

Nous sommes responsables, de la qualité de l'enseignement que nous recevons. L’image du sel qu’Elisée a utilisé symboliquement pour purifier l’eau est importante à saisir .

Dieu n’est pas notre petit copain à qui on donne des ordres : fais ceci ou cela. Saint-Esprit descends, Saint-Esprit fais-ci fais cela.

Jean 6 : 53 Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58 C’est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n’en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. 59 Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm. 60 Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter 61 Jésus, sachant en lui-même que ses disciples murmuraient à ce sujet, leur dit: Cela vous scandalise-t-il? 62 Et si vous voyez le Fils de l’homme monter où il était auparavant?…63 C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

Ne cherchez plus à boire et à manger ce que vous avez envie.Il faut faut entendre des messages qui apportent la vie.

Vous ne pourrez donner aux autres que ce que vous aurez vous- mêmes cherché et reçu. Dieu cherche des hommes et des femmes qui vont donner « Christ » à ceux qui ne le connaissent pas, quel héritage allez-vous donné à vos enfants ?

Il faut devenir des pères et des mères devenir des adultes pour procréer.

Ne plus chercher à paraître, ne cachez plus la mort si elle est en vous.

Dénonçons la stérilité, ne traitons pas le problème superficiellement, retournons à la parole, retournons à la source de notre état spirituel. Purifions l’eau qui nous abreuve. Il n’ y a de puissance que pour la vérité, cette vérité vous rendra libre et vous affranchira.

La révélation de la parole éclaire et nous permet de contrer les fausses doctrines et de dénoncer les faux docteurs. 

Revenons aux fondements des enseignements apostoliques. Retournons à Christ la source d'eau vive. Cela nécessite parfois de marcher à contre courant. Soyons la lumière du monde, le sel de la terre pour que de nous jaillisse une source d’eaux vives. 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:51

Il est fréquent d'entendre dans nos assemblées que chacun doit se responsabiliser pour se nourrir spirituellement. Pour affronter les jours difficiles qui viennent, il nous faut une foi forte et donc une prise de conscience pour y veiller. Demeurer dans la Parole est la seule garantie de nous prémunir de la séduction des fausses doctrines.

Nos églises locales sont en crises parce nous sommes malades parce que prenons une nourriture spirituelle frelatée. Les enseignements reçus en sont la cause.

S'il n’y a plus de révélation du Seigneur, il n'y a plusd’eaux vives qui apportent la vie dans les coeurs.

Nous constatons la baisse de spiritualité sans remettre en cause la nature et la source des enseignements qui leur ont été données.

La réforme d’une chose est possible que lorsqu’on est en mesure de prendre conscience de ce qui ne va pas.

L’apôtre Pierre dira que la responsabilité des dirigeants ou anciens consiste à tenir l’église (cad les saints ) en éveil par de sains avertissements, afin que chacun puisse toujours se souvenir de ces choses essentielles afin de ne pas les oublier et de s’en détourner. 2 Pierre 2 12 Avertir les saints de l’Eglise est quelque chose qui m’obsède parce que le retour de Jésus est imminent. L’ Esprit-Saint seul peut nous convaincre de pécher et nous enseigner la vérité en toutes choses.

Beaucoup se comportent un peu comme ces automobilistes qui chaque matin se rendent machinalement à leur lieu de travail sans trop faire attention à tous les panneaux routiers qui signalent des dangers. Nous faisons beaucoup trop de choses par habitude sans pouvoir porter notre attention sur les choses essentielles et vitales. Une multiplicité d’informations nous agressent et occupent nos pensées, et nous détournent de l’essentiel.

La question qui vient alors à l’esprit est : quels sont ces avertissements auxquels nous devons être vigilants.

Dans 2 Pierre 2 l’apôtre écrit : Dans le passé : il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, renieront le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine. Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions, et la voie de la vérité sera calomniée à cause d’eux. Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses…, Ces gens-là sont des fontaines sans eau,… leurs discours sont enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d’échapper aux hommes qui vivent dans l’égarement; ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.

Pierre écrit, c’est la seconde lettre que je vous écris, car je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence, afin que vous vous souveniez des choses annoncées d’avance par les saints prophètes, et du commandement du Seigneur.

Ici, il est parlé de paroles trompeuses, d’enseignements erronés qui égarent les croyants. Notre mission est d’enseigner la vérité à l’Eglise. Ce qui est juste aux yeux de Dieu : c'est la saine doctrine qui va rendre les gens vraiment libres en Christ. Ne nous trompons pas la saine doctrine : c'est Christ et rien d'autre.



2 Rois 2 : 19 à 22 Avant de lire ces 4 versets, les situer dans leur contexte en racontant ce qui s’est passé avant que l’ Eternel fit enlèver Elie au ciel dans un tourbillon. Elisée averti de cet enlèvement ne voulait plus quitter Elie.

Alors les fils des prophètes de Béthel vinrent à la rencontre d’Elisée, et lui dirent: sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître ? Je le sais aussi; taisez-vous répondit-il.

Elie devait se rendre de Béthel à Jéricho, car l’Eternel le lui avait demandé. Il proposa à Elisée de rester à Béthel. Il répondit à Elie: l’Eternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point. Et ils arrivèrent tous deux à Jéricho.

Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho s’approchèrent d’Elisée, et lui dirent la même chose que les fils des prophètes de Béthel : sais-tu que l’Eternel enlève aujourd’hui ton maître ? il leur répondit: oui je le sais aussi; taisez-vous.

Elie comme à chaque fois demanda à Elisée de rester à Jéricho parce que l’Eternel lui demandait d’aller au Jourdain. ( 15 Km environ ) Une fois encore Elisée répondit à Elie : l’Eternel est vivant et ton âme est vivante! je ne te quitterai point.

Alors qu’ils poursuivirent tous deux leur chemin.

50 fils des prophètes arrivèrent et s’arrêtèrent à distance en vis-à-vis d’Elie et d’Elisée qui s’étaient arrêtés au bord du Jourdain.

Elie prit son manteau, le roula, et en frappa les eaux, qui se partagèrent et ils passèrent tous deux à sec le Jourdain.

Une fois passés sur l’autre rive du fleuve, Elie s’adressa à Elisée et lui dit : demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé. Elisée répondit: fasse que je reçoive je te prie, une double portion de ton esprit!

Elie lui dit: tu me demandes une chose difficile. Cependant si tu me fixes du regard pendant que je serai enlevé, cela t’arrivera; sinon, cela ne t’arrivera pas.

Alors qu’ils continuaient à parler en marchant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Elie monta au ciel dans un tourbillon.

Elisée regardait et criait: Mon père! mon père! Char d’Israël et sa cavalerie! Et il ne le vit plus. Elisée prit ses vêtements et les déchira en deux. Il s’empara du manteau qu’Elie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s’arrêta au bord du Jourdain; et en frappa les eaux comme Elie l’avait fait, en disant : Où est l’Eternel, le Dieu d’Elie? Alors les eaux se partagèrent à nouveau et Elisée pu retraverser le Jourdain.

Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho, ayant aperçu Elisée qui revenait du Jourdain lui dirent: L’esprit d’Elie repose sur toi ! Elisée! ils s’approchèrent de lui et se prosternèrent à ses pieds face contre terre.

Donc après l’enlèvement d’Elie, ces fils des prophètes de Jéricho, lui dirent: voici, il y a parmi tes serviteurs cinquante hommes vaillants; veux-tu qu’ils aillent chercher ton maître? Peut-être que l’esprit de l’Eternel l’a emporté et l’a transporté sur une montagne ou une quelconque vallée. Il répondit: ne les envoyez pas. Mais ils insistèrent lourdement. Alors, Elisée alors leurs dit : faites donc ce qui vous semble bon. Ils envoyèrent les cinquante hommes chercher Elie et après trois jours de vains efforts ils ne le trouvèrent point. De retour auprès d’Elisée, il leur dit: ne vous avais-je pas dit de ne pas y aller ?

Lisons maintenant notre texte dans 2 Rois 2 : 19 Les gens de la ville de Jéricho dirent à Elisée: voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile. 20 Il dit: Apportez-moi un plat neuf, et mettez-y du sel. Et ils le lui apportèrent. 21 Il alla vers la source des eaux, et il y jeta du sel, et dit: ainsi parle l Eternel : j’assainis ces eaux; il n’en proviendra plus ni mort, ni stérilité. 22 Et les eaux furent assainies, jusqu’à ce jour, selon la parole qu’Elisée avait prononcée.

Je vais utiliser ce cours récit ralatif au ministère prophétique d’Elisée pour en tirer réflexions et instructions. Cela nous aidera à nous préparer pour affronter les jours qui viennent.

Beaucoup de personnes parmi le peuple de Dieu sont directement influencées par de faux enseignements qui les contaminent. Ces fausses doctrines amènent la mort doucement dans nos églises sans que les chrétiens s’en rendent vraiment compte, parce que la source de leur approvisionnement en eau est devenue polluée et ne leurs apporte plus la vie.

Il nous est fait état d’une très belle ville : Jéricho signifie en hébreux : « la ville des palmiers » probablement à cause de l’existence d’une excellente source qui l’irriguait. Un superbe "oasis" où il faisait probablement bon vivre car des fils de prophètes s’y étaient installés.

Mais cette ville connaissait des temps difficiles. Les eaux de cette source étaient devenues infectes et impropres à la consommation. Cela engendrait la stérilité parmi ses habitants. Ils étaient confrontés une sorte de malédiction liée directement à ce qui avait fait sa prospérité et son bien-être. Les eaux devenues étaient devenues amères. La conséquence induite était la stérilité et la mort. Certaines versions de la bible rendent plus fortement cette malédiction : « la terre était devenue stérile ou infertile » et « les femmes avortaient ».

La Bible dit clairement qu’un malheur une malédiction ne viennent jamais sans que Dieu en soit l’auteur.

Amos 3:6 Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans que le peuple soit dans l‘épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, sans que l‘Eternel en soit l’auteur?

Dieu est Dieu, il tient tout sous son contrôle, sans toutefois être directement l’auteur du mal. Lorsque les lois divines sont transgressées cela entraîne des conséquences pour les villes et donc les hommes qui y vivent. Jacques 1:13 Que personne, lorsqu’il est mis à l’épreuve, ne dise : « C’est Dieu qui me met à l’épreuve. » Car Dieu ne peut être mis à l’épreuve par le mal, et lui–même ne met personne à l’épreuve. 14 Mais chacun est mis à l’épreuve par son propre désir, qui l’attire et le séduit.15 Puis le désir, lorsqu’il a conçu, met au monde le péché ; et le péché, parvenu à son terme, fait naître la mort.

Nous devons donc nous poser des questions sur les raisons de ce mal être dans l’Eglise en général. Quelles sont les raisons du refroidissement de notre amour pour de Dieu. Pourquoi nos cœurs sont-ils si partagés, pourquoi notre enthousiasme n’est plus ce qu’il a été, pourquoi notre absence d’engagement, notre immobilisme ?

Il nous faut identifier bibliquement parlant l’origine de nos maux. En effet, lorsque nous parlons et nous agissons nous sommes directement influencés par ce qui a nourri notre âme.

Matthieu 12:34 Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l’êtes? Car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.

Luc 6:45 L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son coeur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor; car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle.

Le coeur en grec c’est kardia (kar-dee’-ah) kardia cor en (latin) c’est cet organe du corps humain qui est le centre et le moteur denotre circulation sanguine. Nous y prenons un soin attentif car cette pompe est le siège de notre vie physique.

Notre cœur selon les écritures est non seulement le centre de toute vie physique mais aussi de la vie spirituelle.

Notre âme et notre esprit sont le centre et le siège de notre vie spirituelle. C’est la, que se trouve la source et le siège de tous nos désirs, envies, buts, efforts. C’est dans notre cœur que nous trouvons nos capacités de compréhension, nos facultés intellectuelles : le siège de notre intelligence, de notre volonté et de notre caractère. Notre âme est siège de nos sensibilités, nos affections, nos émotions, nos désirs, nos appétits, nos passions

Comme l’enseigne Jésus, notre âme est affectée par la nature de la source qui alimente notre cœur. Notre vie est donc directement affectée par la qualité de l’enseignement qui aura influencé positivement ou négativement nos pensées.

Elisée va faire un acte ou un geste prophétique symbolique en prenant un plat neuf et du sel. Nous retiendrons qu’il est allé à la source pour résoudre le problème le problème de l’eau. Le mot plat récipient en hébreux tsalach (tsaw-lakh’) est de la même famille qu’un autre mot qui a une connotation de prospérité, réussite, succès, victoire, d’accomplissement.

Le mot sel melach (meh’-lakh) mettre (du sel), s’évanouir, s’en aller, se dissiper, disparaître. Le sel redonne du goût à ce qui en a pas ou perdu.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 07:35

Babylone est présentée dans la Bible comme un mystère (Apocalypse 17:5,7). Sa signification est en quelque sorte cachée à la compréhension humaine. Si vous désirez en avoir une bonne compréhension et une bonne interprétation, demandez à Dieu d’en avoir la révélation. Nous avons besoin de la lumière du Saint-Esprit pour nous aider à comprendre toutes les vérités contenues dans les Écritures et cela est particulièrement vrai pour la compréhension de Babylone la mystérieuse.

Il faut arrêter de limiter notre identification de Babylone à certaine dénomination. Il nous est plus difficile de la reconnaître parmi nous et en chacun de nous.

L’orgueil de cette influence babylonienne nous amène à penser que notre assemblée est mieux que les autres et que notre doctrine est la seule valable. Nous sommes assez expert pour identifier l’esprit babylonien dans les autres assemblées, mais suffisamment aveugles pour ne pas voir son influence dans nos propres vies. C’est humblement que nous devons chercher la signification de ce mystère qui influence nos vies.

La problématique de Babylone est son importance. Elle affecte le monde entier à l’heure de la mondialisation. Ses effets influencent sans distinction toutes les nations. Voilà pourquoi les hommes retiennent leur souffle sur la surface de notre planète. « Babylone était une coupe d'or dans la main du Seigneur ; elle a enivré la terre entière. Les nations s'enivrèrent de son vin ; de plus, elles sont maintenant devenues folles ». (Jérémie 51:7). L'ancienne Babel ou Babylone était la source des religions païennes. Quand les hommes essayent de construire « leur tour religieuse », indépendamment de Dieu, ils se trouvent à adorer d'autres dieux et le mal se répand. Israël a fini par céder à l’influence des autres nations, après avoir succombé à leurs influences, Israël chuta et provoqua le jugement de Dieu et sa captivité babylonienne.

Dans le livre de l'Apocalypse , nous lisons : « Car toutes les nations se sont enivrées du vin de la passion de son immoralité, et les rois de la terre ont commis des actes d'immoralité avec elle ». La Babylone spirituelle représente aussi une entité spirituelle (principauté) qui influence la façon de penser du monde entier. Babylone corrompt et contamine le monde et la chrétienté si nous ne veillons pas les uns sur les autres. L’histoire de la captivité du peuple de Dieu élu, doit nous servir de leçon. La Babylone spirituelle a conduit « d’Israël spirituel » dans une nouvelle captivité. D’Israël spirituel : c’est l’Église de Jésus, la pollution spirituelle est déjà faite, voilà pourquoi Jésus dit : « sortez du milieu d’elle mon peuple ». Mettez-vous à part sanctifiez-vous.

Le catholicisme romain est concerné par cette entité babylonienne, mais il n'est pas tout seul, le monde protestant est aussi affecté par son influence.

La lecture attentive des Écritures nous permet d’identifier légitimement le système de fonctionnement de l'église catholique romaine. Nous ne pouvons pas en faire le rapprochement dans les descriptions de la Babylone décrite comme une prostituée assise sur 7 collines (Apocalypse 17:9) car nous savons tous que Rome est assise sur 7 collines. La femme règne sur les rois de la terre (Apocalypse 17:18...) L’histoire de l’église au travers des siècles, atteste l’influence considérable qu’à jouer la papauté sur le monde et plus particulièrement en Europe. La richesse de Babylone dépeinte dans Apocalypse 18:12 peut être comparée à celle de la curie romaine. Les richesses vaticanes et la surface immobilière de l’Église catholique romaine dans le monde ne sont plus un secret pour personne. La femme « était ivre du sang des saints, et du sang des témoins de Jésus » (Apocalypse 17:6). Pendant des siècles, tous les disciples de Jésus, qui ont défiés l'autorité de Rome, ont connus le martyr. Plus terrible que ces faits historiques Rome continue à perpétuer cet esprit babylonien inclus dans ses enseignements en entraînant dans la mort spirituelle des millions de gens.

Dans Apocalypse 17, la femme est décrite comme « la grande prostituée » (verset 1) et « la mère des prostituées et des abominations sur la terre » (verset 5). Une prostituée est une femme qui offre son corps pour de l'argent. Dieu a créé le sexe pour la communion entre l'homme et la femme, mais la prostitution en est une utilisation vile pour la recherche d'argent. D'une manière générale, l'église de Rome a utilisé le désir humain pour la communion avec Dieu et l'évangile de Jésus-Christ l'a rendue riche, puissante et adulée. Cette grande prostituée est le fruit dernier de la semence charnelle semée à la Tour de Babel. Nous voyons une ville et une grande tour construite de la terre, entièrement basées sur l'initiative de l'homme. Au centre, il y a un homme devant lequel d'autres s'agenouillent jusqu'au sol et l'adorent.

Nous ne considérons pas les prêtres et les membres de cette église comme des corrompus ou des méchants. Nous devons ici considérer l'église en tant qu'organisation et système religieux. Les individus en tant que tels peuvent avoir une réelle expérience de Dieu et avoir une vie correcte. L'église catholique a toujours prêché quelque vérité, et les individus ont souvent honoré cette vérité et se sont élevés au-dessus de leurs enseignants. « Il n'y en a même peu à Sardes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; et ils marcheront avec moi vêtus de blanc ; car ils en sont dignes » (Apocalypse 3:4).

Les dénominations protestantes sorties de la tutelle catholique romaine sont aussi concernées.

Les dénominations protestantes n’ont pas fait mieux que l’église de Rome. Elles ont identifié beaucoup d’erreurs dans la prostitution et dans ses pratiques. Elles ont tenté de s’en débarrasser en les dénonçant, en les condamnant, et en essayant des s’en soustraire. Toutefois, il est indéniable que la réforme est issue de cette mère nourricière qu’est l'église de Rome.

La réforme engagée s’est vite laissée corrompre par cet esprit babylonien. Les églises évangéliques issues de la réforme sont elles-mêmes issues de l’Église romaine. Il est nécessaire de préciser à nouveau cela. Si Rome est la mère des prostituées, nous qui sommes historiquement ses fils et ses filles pouvons-nous considérer toutes nos dénominations en dehors de toute influence babylonienne si décriée dans l’église romaine ?

Quand nous les examinons, nous voyons les mêmes tours humaines ascendantes ; les briques terrestres tenues ensemble par du goudron. Elles se sont toutes fait des noms qu’elles aiment plus que tout ; elles oublient souvent le nom de leur sauveur et beaucoup de leurs membres sont de vrais incrédules, vivant dans la désillusion de la religion évangélique ( Babylone ). Ils vivent dans la malédiction de la loi, pauvreté, infirmité, maladie, et la mort. C'est une pleine séduction spirituelle.

Beaucoup d'authentiques disciples de Jésus souffrent, ils appartiennent à des dénominations dont les responsables nient le fait que Jésus soit le fils de Dieu, rejettent les Écritures et inventent leur propre religion. Nous sommes dans un temps de purification où nous ne pouvons pas continuer dans la toxicité des mélanges. 2 Corinthiens 6: 14 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? 15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? 16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. 18 Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant.

 

Les dénominations protestantes majoritaires confortent cette pensée babylonienne, elles continuent à se rassembler au travers de fédérations, de familles d’Églises. L’aveuglement est profond. Des dirigeants aveuglés conduisent des brebis aveugles les tenant captives, voilà pourquoi il faut sortir du système babylonien et de son emprise.

 

Beaucoup de dénominations protestantes se rapprochent de plus en plus de Rome c’est le même esprit qui est à l'initiative de ces tentatives de rapprochement.Pourquoi ? La raison principale c’est un avis personnel : L'islamisation du monde fait peur à la chrétienté. Cela ne doit pas faire peur à l’Église que Jésus-Christ bâtit.

Rapprochons-nous ! Les théologies et les doctrines sont différentes mais c’est le même esprit qui est à l’œuvre dans cette fausse unité babylonienne  agissante c'est : « l’ œcuménisme ».

 

Beaucoup d’églises sont dirigées par des hommes corrompus dont les buts et les motivations sont purement humaines. L’œuvre du Saint-Esprit est annihilée. Si le Saint-Esprit se retirerait de la terre, la plupart des d'église continueraient à fonctionner sans s’en rendre compte. Nous devons reconnaître que nos assemblées se sont appauvries parce que le Seigneur n'est plus dans nos programmes.

L'histoire prouve que les israélites après avoir renoncé plusieurs fois aux pratiques des nations païennes ont repris ces pratiques interdites par Dieu. Ils rendaient un culte à Dieu tout en continuant leurs traditions et leurs pratiques illicites. C’est ce qu’on appelle : le mélange = confusion, et la prostitution spirituelle.

Beaucoup de dénominations chrétiennes se sont « Babelisées ». Leur coeur a été corrompu par le monde.

Beaucoup de dénominations font aussi partie de Babylone sans le savoir. Les cœurs des leurs membres sont atteints par cette principauté aux influences tentaculaires. Il ne suffit pas de connaître les Écritures pour être juste aux yeux de Dieu. Il faut encore vivre notre vie avec des actes conformes à la foi que nous professons.

N’oublions jamais que les choses que Jésus critiqua le plus chez les pharisiens étaient l’hypocrisie etla fausseté . Ils pensaient être détenteurs de la vérité qui est dans la loi sans vraiment la mettre en pratique. Ces gens se considéraient comme différents et supérieurs aux autres, ils se sont emparés de la chair de Moïse en proclamant : enseigner et croire les Écritures. Leur concept religieux était similaire aux gens de Babel. Leur religion ne venait pas de Dieu, mais de l'homme. Ils aimaient les places d'honneur aux banquets et les sièges de distinction dans les synagogues. Ils aimaient les titres et les rangs, la reconnaissance des hommes. Ils s’activaient pour faire des disciples et des prosélytes en voyageant sur terre et mer. A vue humaine, ils semblaient respectueux des commandements mais ils étaient faux et remplis d'hypocrisie. ( Matthieu 23 ).

Personnellement, je crois qu’on peut se voir comme des croyants éclairés par la connaissance que donnent les écritures, mais encore héberger des pensées babyloniennes.

Ces incrustations de Babylone on prit racine et résidence en nous par les faux enseignements que nous avons reçus qui sont des dérives de la saine doctrine.

Cet esprit nous a formaté comme ces briques qui ont servi à édifier cette tour de Babel. Dieu ne donne pas le Saint-Esprit à ceux qui pourraient avoir une doctrine correcte, mais à tous ceux qui Lui obéissent (Actes 5:32).

Si nous n’écoutons pas le Saint-Esprit et si nous n’obéissons pas à la Parole de Dieu, notre connaissance biblique nous conduira à la construction d’une autre tour de Babel!

 

Le mystère de Babylone était écrit sur le front de la femme; « la grande prostituée ». Vous pouvez quitter un groupe parce que vous y avait décelé Babylone, mais si ce nom de Babylone est encore écrit sur votre front, dans vos pensées et dans votre intelligence, vous aurez encore toute les chances de rester sous son influence. Nous reproduirons bientôt un autre modèle babylonien comme l’on fait les milliers de chrétiens évangéliques. Nous ne ferons pas mieux et nous n’irons pas mieux qu'avant. Le problème va au-delà de la question d'appartenance à une église. Ne cherchons pas à remplacer notre assemblée locale par une autre qui serait non babylonienne; cherchons plutôt à extirper de nous-même cet esprit babylonien.

 

La racine de Babylone est l'orgueil humain. La connaissance du bien et du mal « Le cœur de l'homme naturel est plus décevant que tout et incurable » écrit Jérémie dans le chapitre 17: 9 Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: qui peut le connaître? 10 Moi, l’Éternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres. C'est là où le vrai problème se situe. Nous aimons construire quelque chose qui nous donne un peu de gloire et de notoriété. Nous proclamons que nous désirons donner à Dieu toute la gloire, et puis nous la Lui volons tranquillement. Nous déclarons n’avoir aucun désir de plaire aux hommes, mais nous attendons leurs applaudissements. Nous ne souhaitons pas quitter la ville pour « aller à Jésus hors du camp, en portant son opprobre. »

L’esprit de la connaissance du bien et du mal, c'est croire qu'on sait mieux que les autres: « Je sais mieux que »… C’est l’esprit babylonien qui résulte du péché originel.

 

Revenons à cette pensée de prostitution spirituelle. Une prostituée utilise le sexe d'une manière totalement fausse pour gagner de l'argent. Toute église qui utilise la religion pour obtenir de l'argent de ses membres commet une prostitution spirituelle! Tout homme de Dieu qui utilise ses dons spirituels pour devenir riche fait la même chose! Tout homme qui désire devenir pasteur pour un salaire ou un statut pourra être engagé dans une affaire de prostitution spirituelle!

L'argent n'est pas le seul problème. Nous devons éviter de voir ce qui ne va pas chez les autres en n’acceptant pas de nous examiner en premier. Si nous utilisons l'évangile et nos dons spirituels ou ministère pour construire nos propres royaumes et satisfaire nos ambitions nous ne sommes pas différents des prostitués spirituels.

 

Notre objectif final : c'est de détruire Babylone en nous. C'est en stopper son influence qui nous conduit au péché. Seule l’œuvre permanente de la croix dans nos cœurs peut nous y faire parvenir.

Babylone doit être détruite. Jésus fut ainsi nommé (Au-dehors = Yahweh sauve) parce qu'il a donné sa vie pour détruire le péché et son influence. La religion humaine n'a jamais eu le pouvoir ni le désir de sauver les gens de leurs péchés. La religion humaine engendre toute sorte de méchanceté. Dans beaucoup d'églises aujourd’hui les membres n’obéissent plus aux commandements de Dieu, ils adorent d'autres dieux ;ils s'agenouillent devant des idoles modernes,ils utilisent sans cesse le nom de Dieu en vain , ils déshonorent leurs parents calomnient, ils pèchent sexuellement, ils s’enrichissent en volant, ils font de faux témoignages … Pourquoi ? parce que Babylone œuvre encore en eux. La plupart ne sont pas nés de nouveau.

La crainte de Dieu a baissé d’un cran, les gens ne sont plus prêts à se battre contre le péché. L’intégrité a disparu il n’y a pas de haine pour le péché. Nous ne pouvons pas combattre ce que nous ne haïssons pas. Les loisirs, l’amusement, les conférences sur la psychologie les nouveaux médias l’information détournent le peuple de Dieu. On a plus d’intérêt pour les conférences, la politique, les droits de l'homme, les nouvelles méthodes de communication, les nouvelles technologies tout cela au détriment de Dieu. Ce n'est pas juste aux yeux de Dieu. Dieu d’abord !

L’apôtre Paul s'exprime au sujet de la guerre spirituelle, dans Éphésiens 6:10–18. Les deux premiers éléments d'armure qu'il nomme sont la vérité et la justice. Il parle aussi de la foi, de la parole de Dieu et de la prière. Les fondements d'une authentique délivrance sont une vie juste, basée sur la foi et sous la direction de l'Esprit Saint. Ceux qui cherchent la délivrance d'esprits impurs doivent se repentir et se détourner de leurs péchés. Les puissances diaboliques sont attirées là où est le péché et se reproduisent dans ce milieu. Babylone abonde tant en péchés qu'en esprits impurs.

 

La Babylone est plus étendue qu’on l’imagine. Elle est représentée par le gouvernement du monde politique économique et religieux. Tout ce que l'homme aura construit sans Dieu. Le roi Nebucanetzar de Babylone eût le rêve d'une grande statue qui représentait les royaumes de la terre. Il vit aussi une pierre qui vint heurter la statue à ses pieds et la détruire. Cette pierre, Daniel lui dit, que c'était le royaume de Dieu. Elle devint une grande montagne et remplit la terre. Tous les systèmes du monde doivent être détruits et abandonner pour laisser la place au royaume de notre Seigneur Jésus Christ. Amen.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens