Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 17:44

Jésus attribue et associe cette fausse doctrine à ce faux prophète. Nous ne pouvons pas avoir une bonne compréhension du danger qu’elle représente aujourd’hui sans intégrer l’histoire même de ce faux prophète à notre réflexion.

De l’histoire de cet homme reste la «  voie de Balaam »  dont les enseignements continuent à se répandre pour constituer aujourd’hui ce qu’on appelle la " doctrine de Balaam "
que la Bible réprouve en parlant de « l’égarement de Balaam ».
2 Pierre 2 :15 ; Jude 11 ; Apocalypse 2 :14

 Ce qui est sûr c’est que cette doctrine satanique aujourd’hui combat Christ et son Eglise. Elle le fait de la même façon que Balaam et Balak le firent autrefois pour séduire le peuple élu en tentant de contrarier ses plans divins pour lui.

Notre objectif dans cette étude est bien entendu d’appréhender ses actions d’autrefois pour s’en prémunir aujourd’hui dans l’Eglise.

Apocalypse 2 : 12- 17 : « 12   Écris aussi à l’ange de l’Église de PERGAME : Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë à deux tranchants : 13  Je connais tes oeuvres, et le lieu que tu habites, où Satan a son trône ; et tu retiens mon nom, et tu n’as point renié ma foi, même aux jours où Antipas, mon fidèle martyr, a été mis à mort au milieu de vous, où Satan habite. 14  Mais j’ai quelque peu de chose contre toi, c’est que tu as là des gens qui tiennent la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre un scandale devant les enfants d’Israël, pour qu’ils mangeassent des choses sacrifiées aux idoles, et qu’ils tombassent dans la fornication., .16  Repens–toi donc ; sinon je viendrai bientôt à toi, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche

Jésus parle de son Eglise de Pergame infectée par cette « doctrine satanique de Balaam ». Il dit qu’il viendra la combattre par la Parole de vérité qui est matérialisée dans l’épître aux hébreux par l’épée à deux tranchants et dans le livre de l’Apocalypse par l’épée qui sort de sa bouche.

L’esprit de Balaam est un esprit de mensonge, de fourberie et de prostitution qui produit  mélange et confusion chez ceux qui en sont victimes.  L’enseignement de cette fausse doctrine s’oppose totalement à la saine doctrine qui est celle de Christ « la  Parole de Vérité ». Les personnes séduites et donc influencées par cet enseignement vont devenir idolâtres. Elles connaîtront une véritable prostitution spirituelle. Seule l’épée de la Parole pourra combattre cette fausse doctrine et ouvrir les yeux de ceux qui seront dévorés par cet enseignement destructeur. Nous retrouvons l’effet vertueux de cette épée à double tranchant qui sépare toutes les parties prenantes des nos pensées où le mélange aura pris place. Hébreux 4 : 12 : « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles.. »

Il est intéressant avant de s’intéresser à l’histoire proprement dite de ce devin, de s’arrêter sur l’étymologie de certains noms et mots que nous rencontrerons dans les textes.

Moab qui signifie « issu d’un père » cf. . Dictionnaire Emmaüs. C’est aussi le nom du fils que Lot eut avec sa fille. Autrement dit, Moab est le fruit incestueux d’une union illicite. Voilà pourquoi lorsque à la source d’une chose, le mensonge, la fausseté, le mélange incestueux sont présents on peut dire que l’esprit de Balaam est à l’œuvre.

Balaam signifie : « celui qui dévore » (Dictionnaire Biblique Emmaüs 2002. Le nom Balaam est dérivé de Baal. Le mot « am  = peuple, cela veut dire qu’il est celui qui détruit le peuple, qui détruit le temple, qui avale.  Le nom de Baal se réfère à la nature de culte païen : « Ils abandonnèrent l’Eternel, et ils servirent Baal et les Astartés »  Juges 2 :13.

La tradition juive, parle de Bilam, qui est « celui qui a abîmé le peuple ».  Son association et ses conseils impies donnés à Balak, roi de Moab feront tomber les enfants d’Israël dans l’immoralité et l’idolâtrie. Il monnaya ses pouvoirs de voyant reçus de Dieu à cause se son  avidité et de sa cupidité bassement mercantiles. Il négociait ses dons pour s’enrichir. La tradition juive rapporte qu’il était craint dans son entourage pour ses accès de colère et ses menaces.

Baal-Peor  signifie « seigneur de la brèche » lieu de la chute, divinité adorée à Peor avec la pratique de rites que Dieu réprouve.

Balak  signifie ; « celui qui dévaste », « qui gaspille » car Baal (Satan) est le « seigneur de la brèche ». Ce roi était lié aux Madianites et aux Ammonites hostiles à Dieu.  Il est a noté que la signification des noms de Balaam et de Balak était assez similaire,  leur dénominateur commun était « la destruction ».

Pour bien comprendre les agissements de ce faux prophète, lisons attentivement son histoire dans Nombres 22 à 25

Les Juifs entrés dans le pays de Canaan, venaient de détruire les royaumes d'Og, roi de Basan, et Sihon, roi des Amoréens. Cela avait provoqué la peur chez Balak, roi de Moab. Il était terrorisé par la crainte que suscitait les enfants de d’Israël. Il se rendit donc à Pethor en Mésopotamie pour solliciter le service de Balaam le prophète. Il devait probablement avoir une certaine renommée pour qu’un roi fasse appel à lui pour maudire Israël. Balaam entre en scène dans l’histoire d’Israël alors que ce dernier campait dans les plaines de Moab. Nombres 22 : 6 Viens donc maintenant, je te prie ; maudis–moi ce peuple, car il est plus puissant que moi. ( Balak) Peut–être que je pourrai le battre, et que je le chasserai du pays ; car je sais que celui que tu bénis est béni, et que celui que tu maudis est maudit.

Balaam connaissez probablement les commandements de l’Eternel, mais accepta le compromis financier en parlant avec les chefs de Moab qui voulaient maudire Israël. Il est devenu un traître par ses agissements douteux et flous. C’est ainsi que l’apôtre Pierre le dépeint en disant qu’il « aima le salaire de l’iniquité « Ces gens-là sont des fontaines sans eau… l’obscurité des ténèbres leur sont réservée »  2 Pierre 2 :15-16.

Balak va une première fois tenter d’obtenir gain de cause avec Balaam en lui envoyant une délégation et des présents. Balaam ne le renvoya pas directement mais temporisa en leur disant qu’il leurs donnera une réponse après avoir consulté Dieu. Il leurs offrit l’hospitalité pour la nuit. Dieu interviendra directement pour lui interdire d’aller avec eux et de ne pas maudire Israël. Balaam suivit les instructions de l’Eternel.

Face à ce premier échec Balak réitéra l’invitation à suivre une nouvelle délégation de son royaume avec des présents encore plus importants et des promesses d’honneur en contre partie de la malédiction sur Israël.

Une deuxième fois Balaam tergiverse, négocie et temporise. Il n’obéit pas totalement et n’applique pas correctement les instructions de Dieu. V 18  Mais Balaam répondit aux serviteurs de Balak : quand Balak me donnerait sa maison pleine d’argent et d’or, je ne pourrais pas transgresser l’ordre de l’Éternel, mon Dieu, pour faire une chose petite ou grande.19  Toutefois, demeurez ici, je vous prie, vous aussi cette nuit, que je sache ce que l’Éternel continuera de me dire.

L’Eternel avait déjà dit ce qu’il devait faire. Il attendait de sa part une autre réponse. Dieu intervient pour la deuxième fois et lui donne cette fois-ci instruction de les suivre. Le prophète n’entend plus rien sinon sa propre voix et ses propres pensées.

La colère de Dieu s’enflamma contre lui et l’aveugle au point où il ne voit pas l’ange de l’Eternel qui lui barre le chemin.

Balaam brutalise sa pauvre ânesse terrorisée à la vue de l’ange de L’Eternel. Dieu va s’adresser à Balaam en faisant parler son ânesse. Il entretient une conversation avec l’animal sans se rendre compte de sa folie. Nombres 22:31  Alors l’Éternel ouvrit les yeux de Balaam, et il vit l’ange de l’Éternel qui se tenait dans le chemin, son épée nue dans la main ; et il s’inclina et se prosterna sur son visage. …34  Alors Balaam dit à l’ange de l’Éternel : j’ai péché ; car je ne savais point que tu te tinsses dans le chemin contre moi ; et maintenant, si cela te déplaît, je m’en retournerai.

La Parole de Dieu n’a pas suffit pour convaincre Balaam. Lorsque Dieu dit « oui ou non » cela devrait être suffisant.  Le « oui » de Dieu est alors permissif pour que Balaam qui va s’enliser dans son égarement. Nombres 22 : 20  Et Dieu vint à Balaam la nuit, et lui dit : si ces hommes sont venus pour t’appeler, lève–toi, va avec eux ; mais tu ne feras que ce que je te dirai. 21  Balaam se leva donc le matin, sella son ânesse, et s’en alla avec les seigneurs de Moab.

Dieu permet que de tels événements nous arrivent pour nous corriger et nous éduquer. Il a fallu que le Seigneur fasse parler un âne pour le stopper dans son entêtement ! C’est son ânesse terrifiée qui lui a sauvé la vie. Son œil exercé du prophète n’était plus opérationnel il était dans une cécité totale.

Balaam s’en alla avec les seigneurs de Balak. Balaam annonce à Balak qu’il ne pourra pas dire autre chose que ce que Dieu mettra dans sa bouche.

Balak prit Balaam, et le fit monter sur les hauts lieux de Baal. A plusieurs reprises Balaam demanda à Balak de construire sept autels, et de lui apprêter des taureaux et des béliers avant de prendre le conseil de Dieu. A chaque fois Dieu lui confirma sa bénédiction et sa protection pour son peuple Israël.  Balak se mis alors en colère contre Balaam, et lui dit : je  t’ai appelé pour maudire mes ennemis, et voici, tu les as bénis déjà trois fois !

Après ces différents échecs Balaam et Balak se séparèrent.

L’association aux ennemis d’Israël entraîna Balaam dans la compromission et l’égarement personnel. Tout en sachant ce que le peuple encourait en bafouant les commandements de Dieu, Balaam dispensa des conseils iniques à Balak  qui firent tomber Israël dans l’immoralité et l’idolâtrie. Seule, l’intervention de Phinées sauvera Israël, mais 24 000 israélites trouvèrent la mort à cause de leur désobéissance. Voila pourquoi Balaam sera une tâche dans l’histoire du peuple juif et surtout dans la mémoire collective des israélites.

Josué 24:9  Balak, fils de Tsippor, roi de Moab, se leva et fit la guerre à Israël. Il appela Balaam, fils de Béor, pour vous maudire. 10  Mais je ne voulus point écouter Balaam ; il vous bénit, et je vous délivrai de la main de Balak.

Néhémie 13:2  Parce qu’ils n’étaient point venus au–devant des enfants d’Israël avec du pain et de l’eau, mais qu’ils avaient soudoyé Balaam contre eux, pour les maudire ; mais notre Dieu changea la malédiction en bénédiction.

Michée 6:5  Mon peuple, rappelle–toi donc ce que projetait Balak, roi de Moab, et ce que lui répondit Balaam, fils de Béor, et ce que je fis depuis Sittim à Guilgal, afin que tu connaisses les justes voies de l’Éternel !

Que retirez de cette histoire ?

L’histoire de ce faux prophète est marquée par une progression constante de sa confusion et de son incapacité à se soumettre à Dieu. Sa désobéissance et ses fautes incessantes l’ont plongé dans une culpabilité de plus en plus grande. Il s’est ensuite, livré à des enchantements en faisant appel au monde des ténèbres pour entraver la marche d’Israël. Il s’est délibérément assujetti et allié aux forces maléfiques ce que Dieu interdit absolument : c’est la voie de l’égarement de Balaam. Après avoir échoué dans ses manipulations occultes, il a élaboré une stratégie démoniaque pour conduire Balak à détruire Israël par l’intérieur. C’est ce que Apocalypse 2 : 14 appelle l’enseignement  ou la doctrine de Balaam.

Balaam savait que Dieu protégerait toujours Israël si le peuple restait dans l’obéissance aux exigences de la loi et qu’en fin de compte il aurait la victoire sur ses ennemis. Fort de cette pensée, il savait que s’il le poussait à la désobéissance envers Dieu, il serait immédiatement exposé au jugement divin et serait vaincu. C’est ainsi que dans la perversion de ses pensées, il conçut un plan diabolique pour égarer les israélites. Il influença donc le roi Balak à organiser une fête avec les jeunes filles de Moab qui avaient pour objectif  de séduire les jeunes gens d’Israël à seule fin de les inciter à l’adoration de leurs idoles et de leur faire connaître le jugement de Dieu et la défaite.

Cette stratégie de Balaam réussit, il a vendu ses frères détournant Israël de son Dieu. Le peuple se livra d’abord à la débauche avec les moabites et ensuite participa aux sacrifices de leurs dieux moabites.  Nombres 25:3 

Il fût la principale pierre d’achoppement qui fit trébucher le peuple de Dieu sous l’Ancienne Alliance.

 Notre prochaine étude aura pour objectif de comprendre comment fonctionnent ceux qui enseignent cette fausse doctrine afin de l’identifier dans l’Eglise aujourd’hui et de mieux s’en prémunir. 

Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 10:43

 

 

J’ai confectionné cet outil à caractère pédagogique pour aller à l’essentiel des choses qui pourraient  nous être reprochées par Jésus.

Certains lisent ces lettres avec la tendance à les attribuer à des périodes de l’histoire de l’Eglise. Personnellement, J’ai la conviction que toutes ces lettres peuvent naturellement nous concerner.

L’Eglise que Jésus bâtit est une et indivisible au travers de l’histoire. L’église naissante a connue la persécution et aujourd’hui encore, des chrétiens dans l’Eglise sont persécutés pour leur foi.

Nous sommes probablement à la fin de l’histoire de l’Eglise et cette dernière est un peu moribonde. Elle doit se préparer et se sanctifier pour le retour de Jésus et les noces de l’agneau.

Apocalypse 1 : 20  Quant au mystère des sept étoiles que tu as vues dans ma main droite, et aux sept porte–lampes d’or, les sept étoiles sont les anges des sept Eglises, et les sept porte–lampes sont les sept Eglises.

Il est celui qui tient les 7 étoiles dans sa main droite et qui marche au milieu des 7 lampes d’or.

Il est celui qui est le premier et le dernier, celui qui était mort et qui est revenu à la vie.

Il est celui qui possède l’épée aiguë à 2 tranchants.

Il est le Fils de Dieu, celui dont les yeux flamboient comme du feu et dont les pieds brillent comme du bronze poli.

Il est celui qui possède les 7 esprits de Dieu et les 7 étoiles.

Il est celui qui est saint et véritable, celui qui possède la clé du roi David, celui qui ouvre et qui ferme et personne ne peut ouvrir. 

Il est encore l’Amen, le témoin fidèle et véritable, celui qui est à l’origine de tout ce que Dieu a créé.

Ce qui caractérise ces sept lettres, c’est le fait que Jésus les connaisse toutes parfaitement.

Rien de ce que nous faisons ou pensons ne lui est étranger, je vous invite à la transparence pour parcourir et poursuivre l’étude des plus et moins de ces assemblées.

Ephèse : Je connais tout ce que tu as fait.

Le constat de Jésus sur son état

               La peine que tu t’es donnée

               La patience que tu as montrée

               Ton rejet des méchants

               Ta patience dans la souffrance pour moi

               Ta résistance au découragement

               Tu détestes comme moi les Nicolaïtes

Les reproches de Jésus

               Ton amour du début s’est refroidi

Les conseils de Jésus

       Souviens-toi d’où tu es tombé

       Change d’attitude

       Agis comme tu l’as fait au commencement

       Ecoutes ce que l’Esprit te dit

Les conséquences pour son avenir

      Si tu n’obéis et que tu ne changes pas j’ôterai ta lampe de sa place

      Si tu remportes la victoire tu auras le droit de manger de l’arbre de vie du jardin de Dieu

Smyrne  Je connais ce que tu vis :

Le constat de Jésus sur son état

               Tes souffrances

               Ta pauvreté mais ta richesse

               Ton rejet des faux juifs

Les reproches de Jésus

               Néant

Les conseils de Jésus

  N’aie pas peur de ce que tu vas souffrir

  Le diable mettra plusieurs à l’épreuve en  les jetant en prison, vous souffrirez pendant 10 jours

  Ecoute ce que l’Esprit te dit

  Sois fidèle jusqu’à la mort

Les conséquences pour son avenir

  Je te donnerai  la couronne de vie

  Si tu remportes la victoire tu ne connaîtras pas la seconde mort

 Pergame   Je sais où tu demeures : là où Satan a son trône

 Le constat de Jésus de son état

               Tu es fermement attachée à moi

               Tu n’as pas rejeté la foi en moi, même quand Antipas mon témoin fidèle a été mis à mort chez vous, là où Satan demeure

Les reproches de Jésus

               Il y a parmi vous des gens attachés à la doctrine de Balaam et à la doctrine des Nicoilaïtes

 Les conseils de Jésus

    Change d’attitude  

Les conséquences pour son avenir

  Si tu ne changes d’attitude, je viendrai à toi et je combattrai ces gens avec l’épée qui sort de ma bouche

Pour ceux qui vaincront, je donnerai de la manne cachée.

Je donnerai à chacun un caillou blanc sur lequel est écrit un nom nouveau que personne ne connaît sinon celui qui le reçoit.

 Thyatire   Je connais tout ce que tu fais

 Le constat de Jésus sur son état

               Ton amour

               Ta fidélité

               Ton dévouement dans le service

               Ta patience

               Ton activité encore plus grande qu’au commencement

Les reproches de Jésus

               Tu tolères Jézabel

Les conseils de Jésus

       Tenez fermement ce que vous avez jusqu’à ce que je vienne

Les conséquences pour ton avenir

       A ceux qui auront vaincu et qui auront continué à pratiquer jusqu’à la fin ce que je veux : je leur accorderai le pouvoir que j’ai reçu de mon Père:

      Le pouvoir sur les nations avec une autorité de fer

     L’étoile du matin

 Sardes  Je connais tout ce que tu fais.

 Le constat de Jésus sur son état

               Tu as la réputation d’être vivant mais tu es mort.

               Quelque uns des tiens à Sardes n’ont pas sali leurs vêtements

Les reproches de Jésus

               Tu es mort et tes actions ne sont pas parfaites

Les conseils de Jésus

       Réveille-toi, affermis ce que tu as encore, avant que cela ne vienne à mourir complètement

      Rappelle-toi l’enseignement que tu as reçu, comment tu l’as entendu; obéis à cet enseignement et change de comportement

Les conséquences pour ton avenir

      Si tu ne te réveilles pas, je viendrai te surprendre comme un voleur sans que tu saches l’heure.

     Ceux qui n’auront pas Sali leurs vêtements seront dignes de marcher avec moi habillés de blanc, je n’effacerai pas leurs noms du livre de vie. Je déclarerai devant mon Père qu’ils m’appartiennent.

 Philadelphie  Je connais tout ce que tu fais.

Le constat de Jésus sur son état

               Tu as peu de puissance

               Tu as obéis à ma parole

               Tu m’as été fidèle

               Tu as gardé mon ordre d’être persévérant

Les reproches de Jésus

·                     Néant

Les conséquences pour son avenir

        Je ferai de celui qui vaincra une colonne dans le temple de mon Dieu et il n’en sortira plus.

       J’écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la ville de mon Dieu : la nouvelle Jérusalem qui va descendre du ciel.

Les conseils de Jésus

      Tiens fermement ce que tu as afin que personne ne te prenne le prix de la victoire.

      Que chacun écoute ce que l’Esprit dit

 Laodicée Je connais tout ce que tu as fait.

Le constat de Jésus sur son état

               Tu es ni froid ni bouillant

               Tu es tiède

               Tu dis que tu es riche et que tu as fait de bonnes affaires et que tu manques de rien

Les  reproches de Jésus

               Tu es pauvre, nu et aveugle

               Tu es malheureux et misérable

Les conseils de Jésus

       Achète chez moi de l’or purifié au feu pour que tu sois riche

      Achète des vêtements blancs pour t’en revêtir et cacher ta honteuse nudité, ainsi qu’un collyre pour tes yeux

Les conséquences pour son avenir

      Si tu n’obéis et que tu ne changes pas j’ôterai ta lampe de sa place

     Si tu remportes la victoire tu auras le droit de manger de l’arbre de vie du jardin de Dieu

Je vous propose prochainement d’étudier les principaux reproches que Jésus a fait à ces églises et qui peuvent être d’actualité pour nous.

       Ce qui en nous atteste que notre amour du début s’est refroidi

                Ce qui en nous est  attaché à la doctrine de Balaam et à la doctrine des Nicoilaïtes

               Ce qui en nous est une tolérance à Jézabel

       Ce qui en nous est mort et quelle est la partie de nos actions qui ne sont pas parfaites

               Ce qui fait qu’on est pauvre, nu et aveugle

               Ce qui fait que nous sommes malheureux et misérable

Partager cet article
Repost0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 20:52

La Bible enseigne que la foi peut être grande ou petite selon les individus et que Dieu a départi une portion de foi à chacun.

Toutefois cette foi dépend du contenu que chacun veut bien lui donner.

 

Romains 10:17  « La foi vient donc de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu. »

Jésus est l’auteur de notre foi et il est celui qui accomplit la justice de Dieu pour nous sauver et nous la révéler. C’est encore Lui qui nous mettre en contact avec son Père par la foi.

Nous savons aussi tous que sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu et que nous sommes aussi justifiés par la foi.

Romains 10:6  Mais la justice qui vient de la foi

Ephésiens 2:8  Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu ;

Ce don de Dieu est Jésus par lequel notre foi puise son vrai contenu et permet à la justice de Dieu de s’accomplir en nous.

Philippiens 3:9  Et que je sois trouvé en lui, ayant, non point ma justice, celle qui vient de la loi, mais celle qui s’obtient parla foi en Christ, la justice de Dieu par la foi ;

 

Je voudrais après avoir fait ce rappel élémentaire de la foi vous faire réfléchir à un aspect précis de « son contenu » c'est-à-dire : ce en quoi nous croyons.

Il est un domaine de notre pour lequel il est important de réfléchir c’est bien notre résurrection avec Jésus.

Romains 6:4  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous marchions, nous aussi, dans une vie nouvelle… 8  Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,

Colossiens 2:12  Ayant été ensevelis avec lui par le baptême ; en lui aussi vous êtes ressuscités, par la foi en la puissance de Dieu, qui l’a ressuscité des morts.

1 Thessaloniciens 4:14  Car si nous croyons que Jésus est mort, et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus, pour être avec lui, ceux qui sont morts.

Nous voyons clairement que si nous perdons de vue la réalité de la résurrection de Jésus et par voie de conséquence la notre,  notre foi risque fort de chavirer et de devenir une coquille vide.

 

Lisons attentivement ce texte de l’apôtre Paul qui m’a fait réfléchir et qui vous aussi ne vous laissera pas insensibles.

1 Corinthiens 15 : 12 Or, si l’on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques–uns parmi vous disent–ils qu’il n’y a point de résurrection des morts ? 13  Et s’il n’y a point de résurrection des morts, Christ aussi n’est point ressuscité. 14  Et si Christ n’est point ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine.15  Il se trouve même que nous sommes de faux témoins de Dieu ; car nous avons rendu ce témoignage à l’égard de Dieu, qu’il a ressuscité Christ, lequel il n’a point ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. 16  Car, si les morts ne ressuscitent point, Christ n’est pas non plus ressuscité. 17  Et si Christ n’est point ressuscité, votre foi est vaine, et vous êtes encore dans vos péchés. 18  Ceux donc qui sont morts en Christ, sont aussi perdus. 19  Si nous n’avons d’espérance en Christ que pour cette vie seulement, nous sommes de tous les hommes les plus misérables.

 

Dans Luc 18 Jésus en parlant de lui-même et de son retour disait : «   Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera–t–il la foi sur la terre ? » Cela sous-entend que cette foi pourra être rare. Personnellement, j’ai la conviction que nous devons en parler et plus y faire référence, car la résurrection est la clé de voûte de notre foi en Christ. J’ai fait le constat que les gens du monde veulent bien entendre parler de Jésus mais ne sont pas prêts à croire en sa résurrection.  

 

Grâce à Dieu, Paul affirme le fait de la résurrection du Christ pour que nous puissions caler l’espérance de la notre.

 

20  Mais maintenant, Christ est ressuscité, et il est devenu les prémices de ceux qui sont morts. 21  En effet, puisque la mort est venue par un homme, la résurrection des morts est venue aussi par un homme. 22  Car, comme tous meurent en Adam, de même tous revivront en Christ ; 23  Mais chacun en son propre rang ; Christ est les prémices, ensuite ceux qui sont de Christ, à son avènement. 24  Après cela viendra la fin, quand il remettra le royaume à Dieu le Père, après avoir détruit tout empire, toute domination et toute puissance ; 25  Car il doit régner jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26  L’ennemi qui sera détruit le dernier, c’est la mort ; 27  Car Dieu a mis toutes choses sous ses pieds. Or, quand il dit que toutes choses lui sont assujetties, il est évident que Celui (Dieu le Père) qui lui (Jésus) a assujetti toutes choses, est excepté.

 

28  Et après que toutes choses lui auront été assujetties, alors aussi le Fils même sera assujetti à celui qui lui a assujetti toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous. 29  Autrement, que feront ceux qui sont baptisés pour les morts ? Si absolument les morts ne ressuscitent point, pourquoi aussi sont–ils baptisés pour les morts ? 30  Et pourquoi nous–mêmes sommes–nous à toute heure en péril ? 31  Je meurs chaque jour ; je vous l’atteste par le sujet que j’ai de me glorifier de vous en Jésus–Christ notre Seigneur. 32  Si j’ai combattu contre les bêtes à Éphèse dans des vues humaines, quel avantage en ai–je ? Si les morts ne ressuscitent point, mangeons et buvons, car demain nous mourrons. 33  Ne vous abusez point : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. 34  Sortez de votre ivresse, pour vivre justement, et ne péchez point ; car quelques–uns sont sans la connaissance de Dieu ; je le dis à votre honte.

35 Mais quelqu’un dira : Comment les morts ressuscitent–ils ? Avec quel corps viennent–ils ?

Eh bien pour le savoir prenez votre Bible et lisez la fin du chapitre 15.

Partager cet article
Repost0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 08:08

Ephésiens 6:10 Au reste, mes frères, fortifiez–vous dans le Seigneur, et par sa force toute puissante.

 

Voilà une recommandation dont nous devrions apporter la plus grande attention.

Se fortifier dans le Seigneur : « endunamoo » en grec a le sens de devenir fort ou plus fort,  plus robuste de recevoir de nouvelles forces mais aussi de guérir.

Bien entendu, il s’agit ici de forces spirituelles, de recevoir des nouvelles ressources spirituelles. Dans la compréhension de beaucoup de gens, il est plus facile de concevoir la force obtenue par des exercices physiques appropriés nécessaires à notre bonne santé. Dans ce domaine le bénéfice sans être forcément apparent est perçu et compris par ceux qui s’y adonnent. Dans le domaine spirituel le bénéfice est encore moins évident, mais ce qui est sûr c’est ceux et celles qui vivent dans une pratique d’une communion continue en recherchant la présence de Dieu vivent de la force même du Seigneur.

C’est celle que Paul appelle : « la force toute puissante du Seigneur ».

 

Nous pouvons tous et toutes la connaître en cherchant tout simplement Sa présence.

Voilà pourquoi la prière de Paul va dans ce sens. Il prie pour que nous soyons fortifiés dans notre être intérieur : "notre esprit".

 

Ephésiens 3 : 14  C’est pour ce sujet que je fléchis les genoux devant le Père de notre Seigneur Jésus–Christ, 15  de qui toute famille, dans les cieux et sur la terre, tire son nom ; 16  afin que, selon les richesses de sa gloire, il vous donne d’être puissamment fortifiés par son Esprit, dans l’homme intérieur, 17  afin que Christ habite dans vos coeurs par la foi ; 18  et que, enracinés et fondés dans la charité, vous puissiez comprendre, avec tous les saints, quelle en est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, 19  et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu. 20  Or, à Celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment plus que tout ce que nous demandons et que nous pensons ; à 21  A Lui soit la gloire dans l’Église, par Jésus–Christ, dans tous les âges, aux siècles des siècles ! Amen.

 

Dieu lui-même est notre force et notre protection

Psaumes 28:8  L’Éternel est la force des siens, le rempart et le salut de son Oint.

 

L’invoquer, pour exaucé, délivré, fortifié.

Psaumes 138:3  Le jour que je t’ai invoqué, tu m’as exaucé ; tu m’as délivré, tu as fortifié mon âme.

Le transfert de sa force vient toujours à point nommé pour ceux qui sont rentrés dans son alliance.

Esaïe 40:29  Il donne de la force à celui qui est lassé ; il accroît la vigueur de celui qui est affaibli. 30  Les jeunes gens se fatiguent et se lassent, les jeunes hommes deviennent chancelants. 31  Mais ceux qui s’attendent à l’Éternel reprennent de nouvelles forces. Les ailes leur reviennent comme aux aigles. Ils courront, et ne se fatigueront point ; ils marcheront, et ne se lasseront point.

 

Esaïe 41:10   Ne crains point, car je suis avec toi ; ne sois point éperdu, car je suis ton Dieu ! Je te fortifie, je t’aide, et je te maintiens par la droite de ma justice.

 

Zacharie 10:12  Je les fortifierai en l’Éternel, et ils marcheront en son nom, dit l’Éternel.

 

La reconnaissance de notre faiblesse laisse Sa grâce nous visiter et permet à Sa force toute puissante de se déverser en nous.

2 Corinthiens 12:9  Mais il m’a dit : Ma grâce te suffit ; car ma force s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc plus volontiers dans mes infirmités, afin que la force de Christ habite en moi.

 

Ses ressources sont à notre disposition par la foi et nous donnent accès à toutes choses.

Philippiens 4:13  Je puis tout par Christ, qui me fortifie.

Colossiens 1:11  Fortifiés en toute manière selon sa puissance glorieuse, pour avoir toute patience, et constance avec joie ;

2 Timothée 4:17  Mais le Seigneur s’est tenu près de moi et m’a fortifié, afin que par moi la prédication eût une pleine efficacité, et que tous les Gentils l’entendissent ; et j’ai été délivré de la gueule du lion.

 

En lui, par lui,  avec lui seul que nos forces spirituelles grandiront.

 

Ephésiens 4:16  C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui–même dans la charité.

Colossiens 1:29  C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

 

Soyez encouragés !

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 09:25


Matthieu 9 : 10  Et voici, Jésus étant à table dans la maison de Matthieu, beaucoup de péagers et de gens de mauvaise vie vinrent, et se mirent à table avec Jésus et ses disciples.11  Les pharisiens, voyant cela, dirent à ses disciples : pourquoi votre maître mange–t–il avec les péagers et les gens de mauvaise vie ?12  Et Jésus, l’ayant entendu, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui sont en santé qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal.13  Mais allez, et apprenez ce que signifie : Je veux la miséricorde, et non pas le sacrifice, car ce ne sont pas des justes que je suis venu appeler à la repentance, mais des pécheurs.

Au travers de la lecture de ce cours passage, où il est reproché à Jésus d’être en contact avec des gens au témoignage douteux, j’ai été interpellé par la réponse de Jésus à laquelle, je vous invite à porter la plus grande attention.

N’oublions jamais que nous sommes en mission permanente, pour atteindre les pécheurs. Pour cela,  il nous faut être en contact avec eux.

Beaucoup de chrétiens fuient la présence des gens du monde et se restreignent qu’à des relations avec des croyants, ou des enfants de Dieu.

Pourquoi ?  Tout simplement parce qu’on leur a prêché un message erroné centré autour d’une mauvaise interprétation des écritures.

 

2 Corinthiens 6 : 14  Ne vous mettez pas sous un même joug avec les infidèles ; car qu’y a–t–il de commun entre la justice et l’iniquité ? et quelle union y a–t–il entre la lumière et les ténèbres ? 15  Quel accord entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?

16  Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. 17  C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et vous séparez, dit le Seigneur, et ne touchez point à ce qui est impur, et je vous recevrai .

Paul ici, ne nous encourage pas à ne plus avoir de contact avec les pécheurs, mais à ne pas nous mettre sous le joug des infidèles, à ne pas faire alliance avec des païens. Il nous incite à ne pas participer à l’impureté. Ce n’est pas la même chose.

 

2 Corinthiens 7:1   Ayant donc, bien–aimés, de telles promesses, purifions–nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.

Psaumes 1:1   Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, et qui ne se tient pas dans la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas au banc des moqueurs ; 2  Mais qui prend son plaisir dans la loi de l’Éternel, et médite sa loi jour et nuit.

Apocalypse 18:4  Puis j’entendis une autre voix du ciel, qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple ; de peur que, participant à ses péchés, vous n’ayez aussi part à ses plaies ;

La aussi, il ne faut pas se méprendre sur l’interprétation, il s’agit de sortir de Babylone c’est sortir de l’Eglise corrompue, du système de « la religion des hommes »…

 

Actes 2 : 38  Et Pierre leur dit : repentez–vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus–Christ, pour la rémission de ses péchés ; et vous recevrez le don du Saint–Esprit.39  Car la promesse a été faite à vous et à vos enfants, et à tous ceux qui sont éloignés, autant que le Seigneur notre Dieu en appellera.40  Et il les conjurait par plusieurs autres discours et les exhortait, en disant : Sauvez–vous de cette race perverse.

Pour faire ce que Pierre fit ce jour là  il faut être en contact avec les pécheurs, c’est à eux qu’il s’adresse. Le sens de l’influence est celui de la vie du Christ qui est en nous et qui doit être apportée au monde.

Dans Matthieu 10  Jésus dira à ses disciples : « 5   Jésus envoya ces douze–là, et il leur donna ses ordres, en disant : N’allez point vers les gentils, et n’entrez dans aucune ville des Samaritains ;6  Mais allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.7  Et quand vous serez partis, prêchez, et dites : Le royaume des cieux approche. 8  Guérissez les malades, nettoyez les lépreux, ressuscitez les morts, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.

A ces mêmes disciples il leur dira ensuite dans Matthieu 28 : 16   Or les onze disciples s’en allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait assignée. 17  Et quand ils le virent, ils l’adorèrent ; mais il y en eut qui doutèrent. 18  Et Jésus, s’approchant, leur parla et leur dit : Toute puissance m’a été donnée dans le ciel et sur la terre ; 19  Allez donc et instruisez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint–Esprit,

 

Romains 10:14  Comment donc invoqueront–ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront–ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment en entendront–ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ?


Vouloir éviter le contact des pécheurs pour se maintenir dans la sainteté est une erreur, se tenir dans la sainteté au milieu des pécheurs est un témoignage pour eux.

Attention à force de vouloir être trop mis à part, vous n’aurez plus l’occasion d’être le sel de la terre, la lumière, pour les pécheurs qui vous entourent. Soyons une lumière pour le pécheurs.

N’oublions pas que nous étions des pécheurs, alors n’ayons pas peur d’être en contact avec eux pour la bonne cause.

Romains 5:8  Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

1 Timothée 1:15  C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus–Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

Nous sommes aussi appelés à être en contact avec des pécheurs pour avoir l’opportunité de leurs annoncer le salut en Christ mais aussi la rémission des péchés.

Jean 20 : 23  Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 14:56

Dans le domaine de la vie naturelle nous naissons pour faire un voyage inéluctable vers la mort physique. Ce voyage est plus ou moins long en fonction du nombre d’années que Dieu nous accorde.

Chaque jour vécu sur cette terre nous rapproche de cette destination finale.

Dans le domaine spirituel nous fonctionnons avec un processus similaire mais dont la finalité est différente.

Lors de notre nouvelle naissance notre vie naturelle ( notre chair ) est mise à mort et va connaître une lente agonie spirituelle volontaire dont chacun d’entre-nous doit assurer son exécution.

L’acceptation de la croix : c’est notre association à la mort et à la résurrection du Christ.  Cela nous permet de rentrer dans la réalité d’une nouvelle dimension spirituelle : « Du Christ qui vit en nous ».

Cette longue mise à mort a débuté à notre nouvelle naissance et s’achèvera lorsque « Christ sera totalement formé en nous ».  Jean le Baptiste l’a totalement bien perçu dans l’Esprit en disant : « Il faut qu’il croisse, et que je diminue » ce qui revient à dire pour qu’il croisse en moi, je dois diminuer et mourir progressivement.

Plus nous faisons disparaître notre propre autonomie charnelle plus  Sa vie prendra place en nous.

Dans Jean 3 : Jean-baptiste dit clairement qu’il n’est pas le Christ, mais qu’il a été envoyé devant lui. Au verset 29  Celui qui a l’épouse est l’époux ; mais l’ami de l’époux, qui est présent et qui l’écoute, est ravi de joie d’entendre la voix de l’époux ; et cette joie, qui est la mienne, est parfaite. 30  Il faut qu’il croisse, et que je diminue. 31  Celui qui vient d’en haut est au–dessus de tous ; celui qui vient de la terre est de la terre et parle de la terre ; celui qui est venu du ciel est au–dessus de tous. 32  Et il rend témoignage de ce qu’il a vu et entendu ; mais personne ne reçoit son témoignage. 33  Celui qui a reçu son témoignage a scellé que Dieu est véritable. 34  Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit par mesure.  35  Le Père aime le Fils et a mis toutes choses en sa main. 36  Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais celui qui désobéit au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

 

Colossiens 1:18  Et c’est lui qui est la tête du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier–né d’entre les morts, afin qu’il tienne le premier rang en toutes choses.

Notre vie avec Dieu consiste  à veiller à la mise à mort permanente de notre volonté et de notre nature charnelle.

1 Pierre 4:1  Christ ayant donc souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez–vous de cette même pensée, que celui qui a souffert en la chair, a cessé de pécher ; 2  Afin de ne plus vivre selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.

 

La pensée de la mort comme prélude à la vie dans les enseignements dispensés par notre Seigneur est une constante. Paul lui nous rappelle que la nature corrompue de l’homme ne peut accéder au royaume de Dieu et à l’éternité. Cela a commencé au jardin d’Eden ou Adam a été empêché de prendre de l’arbre de Vie.

Jean 12:24  En vérité, en vérité je vous le dis : Si le grain de froment ne meurt après qu’on l’a jeté dans la terre, il demeure seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.

 

Romains 6:9  Sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus, et que la mort n’a plus de pouvoir sur lui.

1 Corinthiens 15:36  Insensé, ce que tu sèmes ne prend point vie, s’il ne meurt auparavant.

…50 Or, je dis ceci, frères ; c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite point l’incorruptibilité.

 

Jésus a détruit celui qui avait le pouvoir de corruption et de mort par le péché sur nos vies.

Hébreux 2:14  Puis donc que les enfants participent de la chair et du sang, il en a aussi de même participé, afin que par la mort il détruisît celui qui avait l’empire de la mort, c’est–à–dire, le diable 

Colossiens 1:22  Il vous a maintenant réconciliés, dans le corps de sa chair, par sa mort, pour vous présenter devant lui saints, sans tache et irrépréhensibles ;

Cette lente agonie de notre chair a commencé par notre crucifixion avec Christ.

Galates 5:24  Or, ceux qui appartiennent à Christ, ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.

Paul utilise le langage de la culture pour nous faire comprendre que ceux qui donne libre cours à leur vie naturelle récolteront la corruption mais ceux qui se soumettent à s’attendent à l’Esprit hériteront la vie Eternelle.

Galates 6:8  Celui qui sème pour sa chair, moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.

 

Galates 5:16  Je dis donc : Marchez selon l’Esprit, et n’accomplissez point les désirs de la chair. 17  Car la chair a des désirs contraires à l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à la chair, et ces deux choses sont opposées l’une à l’autre ; de telle sorte que vous ne faites point les choses que vous voudriez.

 

Galates 2:20  Je suis crucifié avec Christ, et si je vis, ce n’est plus moi, mais c’est Christ qui vit en moi ; et si je vis encore dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé, et qui s’est donné lui–même pour moi.

 

2 Corinthiens 4:11  Car, nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle,

 

Nous avons besoin de Sa vie en permanence, voilà pourquoi l’apôtre Paul parle de revêtir Christ et ne point pactiser avec notre chair qui doit mourir.

Romains 13:14  Mais revêtez–vous du Seigneur Jésus–Christ, et ne flattez point la chair dans ses convoitises.

 

Marcher en nouveauté de vie c’est marcher selon l’esprit. Nous devons apprendre à écouter l’Esprit de Dieu au travers de notre esprit.

Romains 8: 1  Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus–Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l’esprit ; 2  Parce que la loi de l’Esprit de vie, qui est en Jésus–Christ, m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. 3  Car ce qui était impossible à la loi, parce qu’elle était affaiblie par la chair, Dieu l’a fait : envoyant son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché ; et pour le péché, il a condamné le péché dans la chair ; 4  Afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. 5  Car ceux qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair ; mais ceux qui vivent selon l’esprit, s’affectionnent aux choses de l’esprit. 6  Car l’affection de la chair c’est la mort ; mais l’affection de l’esprit c’est la vie et la paix ; 7  parce que l’affection de la chair est inimitié contre Dieu ; car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu ; et en effet, elle ne le peut.8  Or, ceux qui sont dans la chair, ne peuvent plaire à Dieu. 9  Pour vous, vous n’êtes point dans la chair, mais dans l’esprit, s’il est vrai que l’Esprit de Dieu habite en vous. Or, si quelqu’un n’a point l’Esprit de Christ, celui–là n’est point à Lui.10   Mais si Christ est en vous, le corps est bien mort à cause du péché, mais l’esprit est vivant à cause de la justice. 11  Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus des morts, habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels, par son Esprit qui habite en vous.12  Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair. 13  En effet, si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez.

 

Joyeux enterrement de votre vieil homme !

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 23:23

 

Le dernier des cinq principes sur lesquels était assise la réforme protestante du XVIème siècle était en latin : « Ecclesia reformata semper reformanda » ce qui veut dire  pour nous : l'église réformée est toujours à réformer. Dommage que ceux qui ont emboîtés le pas aux pères réformateurs aient oubliés avec les années cette vérité.  La véritable Eglise réformée est constituée de ceux et celles qui laissent l’Esprit Saint circoncire leurs cœurs tous les jours par la parole pour vivre une réforme permanente. Dieu veut nous aider à renouveler notre intelligence pour mieux comprendre la nature de son amour. Nous devons le laisser opérer sur nos cœurs pour que notre amour pour Lui augmente de plus en plus en connaissance et en pleine intelligence  conformément à la prière que Paul fît pour les Philippiens.

Lors d’un message sur l’amour du prochain, je faisais allusion à certains enseignements erronés qui ont pu perturber notre compréhension de l’amour de Dieu. Cet amour de Dieu est indissociable de l’amour du prochain. La nature même de Dieu est d’aimer. Nous avons aussi conclu que nous ne pouvions pas connaître Dieu sans connaître ses voies et ses pensées.

Esaïe 54 : 6  Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve; invoquez-le, tandis qu’il est près. 7  Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées; qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. 8  Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Eternel. 9  Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. Nous avons dit aussi que nous ne pouvions pas dire que nous aimons Dieu sans aimer notre prochain pas plus que nous pouvons aimer notre prochain sans aimer Dieu en premier.

Ce message sur l’amour de Dieu et de son prochain est capital. Jésus en parle en disant qu’il n’existe pas de commandements plus importants que ces deux là.  Marc 12 : 30 Voici le premier : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur; et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. 31  Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux–là. Paul surenchérit dans cette pensée en écrivant dans Romains 13: 8-10: Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet, les commandements : tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. A qui Paul s’adresse-t-il  et à qui demande-t-il de s’aimer les uns les autres ?  Aux chrétiens de Rome. L’amour ne fait point de mal à notre prochain, donc en premier lieu nos frères et sœurs dans la foi qui aiment Dieu en respectant ses ordonnances et ses commandements. Ensuite, ce sera ceux que Dieu mettra sur notre route et qui peuvent avoir besoin de nous. Si L’amour de Dieu est en nous l’accomplissement de la loi a lieu. Si Jésus vit en nous il y a poursuite de l’accomplissement de la loi, car il n’est pas venu sur cette terre pour l’abolir mais bien l’accomplir.

Aimer Dieu : c’est être en accord avec ses voies et ses pensées. C’est en conséquence : le connaître en alignant nos pensées sur les siennes, en acceptant qu’il puisse aimer le monde tout en haïssant ceux qui font le mal. C’est pratiquer ses commandements et faire ce qu’il veut. Nous sommes loin de l’amour humaniste qui consiste à aimer tout le monde indistinctement et croire que Dieu est tellement bon qu’il sauvera même les pécheurs et les criminels non repentis.

Galates 5:13   Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez–vous, par amour, serviteurs les uns des autres.14 car toute la loi est accomplie dans une seule parole, dans celle–ci : tu aimeras ton prochain comme toi–même. (cad tous les commandements de Dieu enfermés en une seule chose )

A qui Paul s’adresse-t-il en écrivant sa lettre aux Romains et aux Galates ? A des croyants à des chrétiens. Notre premier prochain est bien celui qui est proche de nous, notre frère et notre sœur dans la foi, car l’un et l’autre sont sensés faire le bien comme Dieu l’exige de la part de tous ses enfants.

Faire du bien à tous mais surtout à ceux qui sont de la famille de la foi. Galates 6 : 9  Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.10  Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi.

1 Jean 3:17  Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure–t–il en lui ?

D’où l’importance de ne pas se tromper sur l’identité de son prochain. Il y trois choses concernant votre prochain, pour lesquelles vous ne devez et vous ne pouvez plus vous tromper.

La 1ère : c’est que Satan ne peut pas être votre prochain pas plus que les méchants qui haïssent Dieu.

La 2ème : les religieux et les hypocrites qui disent aimer Dieu sans aimer les gens qui sont dans le besoin ne peuvent pas être considéré comme votre prochain. La 3ème : est que vous devez aimer votre prochain ( cad celui qui fait donc le bien), comme Dieu l’aime pas plus pas moins.

Je vous invite pour ceux qui ont des doutes à relire attentivement la réponse que Jésus donna au docteur de la loi qui lui avait posé la question : « qui est mon prochain ? » Une relecture attentive vous permettra de connaître votre véritable prochain. C’est bien celui qui accomplit la loi en faisant ce quelle dit. (Toi fais de même). Jésus est le type même du prochain de celui qui fait le bien. Jésus n’a jamais dit que le pauvre homme laissé à demi-mort sur la route de Jéricho était notre prochain.

 

Notre prochain n’est pas n’importe quel vis à vis, ou le premier venu,  mais celui qui fait le bien et qui m’est proche parce que l’amour de Dieu demeure en lui : celui là est votre frère.

Souvenez-vous de la réponse que Jésus fit au docteur de la loi qui voulu l’éprouver en lui posant cette question : «  Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands? C’est celui qui a exercé la miséricorde envers lui, répondit le docteur de la loi. Jésus lui dit: Va, et toi, fais de même » = cad exerce la miséricorde et aime de cette façon.

Celui que l’on doit aimer comme nous-même est bien celui qui fait miséricorde et qui est habité par l’amour de Dieu. C’est notre frère.

Maintenant faisons le rapprochement avec Marc 3 : 32 On vient dire un jour à Jésus : Voilà, ta mère et tes frères sont là dehors, qui te demandent. 33  Mais il répondit : qui est ma mère, ou qui sont mes frères ? 34  Et jetant les yeux sur ceux qui étaient autour de lui, il dit : voici ma mère et mes frères.35  Car quiconque fera la volonté de Dieu, celui–là est mon frère, et ma soeur et ma mère.

Qui oserait dire que Jésus est un ingrat et qu’il n’aime pas sa famille ? Jésus veut nous faire  comprendre que dans la famille de Dieu  l’important est avant tout d’aimer Dieu en faisant ce qu’il dit.

La Parole de Dieu ne nous dit jamais que nous devons aimer les méchants pas plus que Dieu les aime d’ailleurs, mais nous devons aimer nos ennemis à cause de la nouvelle nature que nous avons reçue de Dieu qui est l’amour.

Voilà pourquoi nous pouvons leurs pardonner comme Dieu nous a aussi pardonné. 

La confusion pour de nombreuses personnes sur l’amour de Dieu n’est pas due seulement à la méconnaissance de l’amour de Dieu ou de l’absence de mise en pratique de cet amour mais aussi à la mauvaise indentification de ceux qui sont nos ennemis et la mauvaise compréhension biblique de des méchants.

Notre ennemi est Satan : le diable. Il est le méchant par excellence. Dans le royaume Satan qui est le monde les gens qui sont sous son influence, ceux qui sont ses sujets l’ont pour dieu, sont eux aussi  méchants et ennemis de Dieu. Satan les contrôle par le mensonge en aveuglant leur intelligence.

Ce nom de méchant est donné en particulier dans les Psaumes, à tous ceux qui s'opposent à Dieu et désobéissent à sa Loi.  rasha‘ (raw-shaw’) en hébreux signifie :  Le méchant, le coupable, celui qui a tort, qui est hostile à Dieu , c’est celui qui mérite la mort, l’impie, l’inique, le pêcheur le criminel.

La bible enseigne que le péché est attaché à la personne des méchants. Celui qui pèche est celui qui mourra.

Un frère peut devenir méchant par absence de vigilance et manque d’amour envers Dieu. Le  Dr de la loi connaissait le commandement mais ne pouvait pas le pratiquer car il méconnaissait qui était son prochain et qu’il devait être le prochain du pauvre homme blessé en faisant le bien comme le samaritain.

Ne jouons pas à picorer entre l’AT et le NT pour défendre des opinions. Prenons tout le conseil de Dieu pour être éclairé. Dieu ne change pas et sa Parole non plus.

Romains 15:4  Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant, ont été écrites pour notre instruction ; afin que par la patience et par la consolation des Ecritures nous ayons espérance. Voilà pourquoi son Fils Jésus n’est pas venu pour abolir la loi de Dieu mais l’accomplir.

Exode 23 : 31  Vous serez pour moi des hommes saints. Vous ne mangerez point de chair déchirée dans les champs: vous la jetterez aux chiens. 1  Tu ne répandras point de faux bruit. Tu ne te joindras point au méchant pour faire un faux témoignage. 2  Tu ne suivras point la multitude pour faire le mal; et tu ne déposeras point dans un procès en te mettant du ôté du grand nombre, pour violer la justice. 3  Tu ne favoriseras point le pauvre dans son procès.1 Jean 3:6  Par conséquent, celui qui demeure uni à lui (Dieu) ne pèche pas et celui qui pèche ne l’a jamais vu et ne l’a jamais connu.

 

1 Jean 3:8  Celui qui s’adonne au péché appartient au diable, car le diable pèche dès le commencement. Or, le Fils de Dieu est précisément apparu pour détruire les oeuvres du diable.

Ezéchiel 33:9  Si, au contraire, tu avertis le méchant en lui demandant d’abandonner sa mauvaise conduite, et s’il ne veut pas l’abandonner, il mourra à cause de sa faute, mais toi, tu seras déchargé de toute responsabilité.

Ezéchiel 18:4  … Eh bien, c’est la personne qui pèche qui devra mourir…20  C’est l’homme qui pèche qui mourra…. A celui qui est juste, sa droiture sera portée à son compte, et l’on portera au compte du méchant sa méchanceté.

Alors, notre Dieu si aimant aime-t-il tout le monde et en particulier les méchants ?

Dans l’absolu oui car il a donné son fils pour que des injustes, les méchants, les impies puissent être sauvés, mais en même temps il n’aime pas ceux ce qu’ils font par ce qu’il n’aime pas l’injustice. Dans ma Bible les méchants sont associés au mal qu’ils font. Dieu aime les pécheurs que pour un seul but : les sauver. Et pour les sauver, il exige qu’ils se repentent. C’est seulement lorsque les pécheurs se repentent que la miséricorde de Dieu est efficiente et opérante. 

La bonté et la miséricorde de Dieu se manifestent quand le pécheur abandonne le péché.

Esaïe 55:7  Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées; qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.

1 Timothée 1:15  C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier.

Alors la grâce et le pardon de Dieu interviennent et leurs sont accordés.

Le temps de la grâce : c’est ce qu’on appelle encore la dispensation la grâce dont Dieu en fixera un jour, le terme. Pendant cette période il est possible aux hommes de se repentir pour être gracié (absout et pardonné). Cette grâce n’est effective que lorsque le pécheur s’est repenti.

Notre Dieu d’amour a de la haine pour les méchants = ceux qui s'opposent à Dieu et désobéissent à sa Loi, c’est la raison pour laquelle l’enfer leur est destiné. Soyez rassurés dans sa bonté effectivement Dieu fait luire son soleil sur les méchants aussi bien que sur les bons, et il accorde sa pluie à ceux qui sont justes comme aux injustes. Toutefois, il fait la différence dans sa justice et son amour entre ceux qui l’aiment et ceux qui le haïssent.

Matthieu 5:45  Ainsi vous vous comporterez vraiment comme des enfants de votre Père céleste,…

Matthieu 13:49  C’est ainsi que les choses se passeront à la fin du monde : les anges viendront et sépareront les méchants d’avec les justes. Qui sont les méchants ? = ceux qui s'opposent à Dieu et désobéissent à sa Loi. Qui sont les justes ? : Ceux qui font le bien.

Alors la grande question qui s’impose à nous vient de la parole de Jésus suivante :

Luc 6:35  Vous, au contraire, aimez vos ennemis, faites–leur du bien et prêtez sans espoir de retour. Alors votre récompense sera grande, vous serez les fils du Très–Haut, parce qu’il est lui–même bon pour les ingrats et les méchants.

A qui Jésus s’adresse-t-il ici ? Aux juifs, aux pharisiens à ses disciples qui l’avaient suivi, dans une synagogue le jour du sabbat.

Dans le même chapitre quelques versets avant Jésus nous indiquent clairement ceux que nous devons considérer comme nos ennemis. Lisons au verset 27 Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez: aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 28  bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. 29  Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta tunique. 30  Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare. 31  Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux.

Maintenant, il est important de nous déterminer pour bien identifier qui sont nos ennemis.

A la lecture de ces 5 versets nous devons comprendre que nos ennemis sont : ceux qui nous haïssent, ceux qui nous maudissent, ceux qui nous maltraitent, ceux qui nous frappent, ceux qui prennent nos biens, ceux qui nous empruntent, ceux qui nous volent.

Croyez-vous un seul instant que Dieu aime ce qui font de telles choses ? Non . Tous ceux et celles qui font du mal et le mal ont leur juge. A moi la vengeance dit Dieu. Romains 2 : 2  Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité.

Ne nous faisons pas justice nous-même.

Jean 9:31  Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui là qu’il exauce.

Réfléchissons un peu. Nous savons que Jésus n’a jamais parlé de sa propre autorité, lorsqu’il parle il le fait selon ce qu’il a entendu de son père. Nous savons qu’il ne peut pas avoir dit quelque chose qui soit en contradiction avec son Père. Jésus ne peut pas non plus être dans confusion dans ce qu’il dit. Nous devons apprendre à bien connaître Son amour pour aimer comme Il aime. Et ça commence par comprendre que son amour peut aussi inclure la haine des méchants. Ce même Jésus que nous aimons serait-il sans amour dans la description que Jean fait dans Apocalypse 19:15  Et il sortait de sa bouche une épée tranchante, pour en frapper les nations ; car il les gouvernera avec une verge de fer, et il foulera la cuve du vin de l’indignation et de la colère du Dieu tout–puissant. Je ne pense pas l’amour de Dieu infini est juste. En effet, les commandements : tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi–même. L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi. L’amour de Dieu : c’est être en accord avec les voies de Dieu et ses pensées. C’est par voie de conséquence : c’est pratiquer ce que Dieu est et ce qu’il veut.  Voilà  pourquoi ceux qui font le mal, nos ennemis sont ennemis de Dieu et que Dieu les hait car ils n’accomplissent pas ce que la loi enseigne. L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

L’ennemi : c’est celui qui est hostile  Hostilité : en hébreux « oyebh », se comporter en ennemi; en grec c’est : echthros; antidikos: partie adverse; L'hostilité trouve sa source dans la chute de l'homme. Le méchant, l'impie hait le juste en raison de sa justice  Voilà pourquoi l’apôtre Jean nous invite dans 1Jean 3. 2  à ne pas ressembler à Caïn, qui était du malin, et qui tua son frère. Et pourquoi le tua-t-il ?  Par ce que ses oeuvres étaient mauvaises, et que celles de son frère étaient justes.

Jean 3:20  « Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées »

Lorsque Jésus s’adresse à ses frères qui ne croyaient pas en lui, il leur dira :

Jean 7:7  « Le monde ne peut vous haïr; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises ».  L’amour de Dieu véritable consiste à dire avertir les pécheurs.

A cause de cette inimitié, Dieu se fait l'Ennemi des ennemis des croyants

Dans  l'A.T. les israélites étaient encouragés à traiter leurs ennemis personnels avec miséricorde.

Exode 23 : 21  Tu ne maltraiteras point l’étranger, et tu ne l’opprimeras point; car vous avez été étrangers dans le pays d’Egypte. 22  Tu n’affligeras point la veuve, ni l’orphelin. 23  Si tu les affliges, et qu’ils viennent à moi, j’entendrai leurs cris; 24  ma colère s’enflammera, et je vous détruirai par l’épée; vos femmes deviendront veuves, et vos enfants orphelins.

Proverbes 24:17  Ne te réjouis pas de la chute de ton ennemi, et que ton cœur ne soit pas dans l’allégresse quand il chancelle,

Proverbes 25:21  Si ton ennemi a faim, donne–lui du pain à manger ; S’il a soif, donne–lui de l’eau à boire.

Jésus-Christ a vraiment aimé ses ennemis ceux qui l’ont tué. « Luc 23 : 34  Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort ». Lorsque nous étions ennemis, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils Nous étions aussi ennemis de Dieu « Romains 5 8  Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. …10  Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie ». « Colossiens  1 : 21  Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres »

Voilà pourquoi les chrétiens doivent chercher à surmonter l'hostilité de leurs ennemis avec l'amour de Jésus-Christ.

Dieu aime le monde mais n’aime pas le péché et ceux le commettent. « Romains 5:8  Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous ».

Ce qu’il nous faut bien admettre pour comprendre correctement le concept biblique de l’amour de Dieu : c’est que ce Dieu qui aime les hommes pour les sauver, mais il a aussi de la haine pour les méchants à cause de leurs péchés. Son amour est donc indissociable de la justice et du jugement, de l’enfer qu’il leurs destine aux méchants parce qu’il est juste. Voilà pourquoi dans son amour, il a envoyé son propre fils mourir sur une croix pour nous donner l’opportunité de rompre avec le péché, de nous délivrer de l’esclavage du péché afin que nous devenions ses enfants. S’il a détruit  la terre et les hommes une première fois, en préservant Noé et sa famille à cause de la méchanceté des hommes, il a détruit Sodome et Gomorhe par le feu, à cause de la perversion et de la méchanceté des hommes. Croyez-vous que Dieu qui est amour a détruit la terre une première fois ne jugera-t-il pas une seconde fois la terre et ne tiendra pas rigueur à ceux qui méprisent le sacrifice de son fils ?  

Je vous invite à réajuster votre façon de voir l’amour de Dieu et à craindre son Saint Nom. Si Dieu aimerait sans haïr les pécheurs, tout le monde tout le monde serait sauvé et Jésus serait mort en vain.

Pour tous ceux qui pensent que Dieu aime tout le monde, ils devront supprimer beaucoup de versets dans leur Bible et ils seront vite pris de crises existentialistes profondes.

La grande difficulté est d’admettre qu’un Dieu aimant puisse en même temps haïr les méchants. Dieu est Dieu et non un homme pour avoir des insuffisances et des sauts d’humeurs ou des contradictions avec lui-même. Concevoir que Dieu puisse haïr les méchants et aimer les pécheurs au point de donner son fils unique est difficile à admettre pour nous. Si la Parole de Dieu nous invite à être parfait comme notre Père céleste est parfait. C’est que nous pouvons le prendre en exemple surtout lorsque il nous parle d’aimer. Aimer parfaitement comme lui aime parfaitement.

« Jérémie 12:1  Tu es juste ! Eternel, comment donc oserais–je contester avec toi ? Cependant, je voudrais discuter avec toi de la justice. Pourquoi les méchants réussissent–ils ? Pourquoi les infidèles vivent–ils si tranquilles ? »

« Psaumes 94:3  Combien de temps les méchants, Eternel, combien de temps les méchants vont–ils encore triompher ? »

 La patience de Dieu est la réponse…

« Malachie 3:18  Alors à nouveau vous verrez qu’il y a une différence entre les justes et les méchants, et entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas ».

« Malachie 4:3  Vous piétinerez les méchants qui seront réduits en poussière sous la plante de vos pieds, au jour où j’agirai, déclare l’Eternel, le Seigneur des armées célestes. »

Luc 11:42  « Mais malheur à vous, pharisiens ! parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue, et de toutes les herbes, et que vous négligez la justice et l’amour de Dieu : c’est là ce qu’il fallait pratiquer, sans omettre les autres choses. »

Psaumes 1:5  « C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au jour du jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes; » 

Quel rapport y a-t –il entre les méchants et les justes… 2 Corinthiens 6:16 »  Et quel rapport entre le temple de Dieu et les idoles ? Car vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. »

Psaumes 11:5  « L’Eternel sonde le juste; Il hait le méchant et celui qui se plaît à la violence. »

Psaumes 5 : 4  « Car tu n’es pas un Dieu qui prenne plaisir à l’iniquité ; le méchant n’habitera point avec toi. 5   Les hommes superbes ne subsisteront pas devant tes yeux ; tu hais tous les ouvriers d’iniquité. 6  Tu feras périr ceux qui profèrent le mensonge ; l’Éternel a en abomination l’homme de sang et de fraude. »

Proverbes 6:16 «  Il y a six choses que hait l’Eternel, et même sept qu’il a en horreur 17  Les yeux hautains, la langue menteuse, les mains qui répandent le sang innocent, 18  le coeur qui médite des projets iniques, les pieds qui se hâtent de courir au mal, 19  le faux témoin qui dit des mensonges, et celui qui excite des querelles entre frères. »

Proverbes 13:21 «  Le malheur poursuit ceux qui pèchent, mais le bonheur récompense les justes. »

Esaïe 1:28 «  Mais la ruine atteindra tous les rebelles et les pécheurs, et ceux qui abandonnent l’Eternel périront. Dieu serai-il injuste en disant cela ? »

Esaïe 13:9 «  Voici, le jour de l’Eternel arrive, jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, qui réduira la terre en solitude, et en exterminera les pécheurs. Dieu se serait-il trompé en parlant de la sorte ? »

Esaïe 33:14 «  Les pécheurs sont effrayés dans Sion, un tremblement saisit les impies: qui de nous pourra rester auprès d’un feu dévorant? Qui de nous pourra rester auprès de flammes éternelles? « 

Voici quelques textes parmi beaucoup d’autres qui doivent vous aider à comprendre que Dieu qui est amour a de la haine pour ceux qui font le mal.

Psaumes 11:6  « Il fait pleuvoir sur les méchants du charbon, du feu et du soufre. Il les expose au vent brûlant : voilà la part qu’il leur réserve. »

Deutéronome 7:10  « Mais il use directement de représailles envers ceux qui le haïssent, et il les fait périr; il ne diffère point envers celui qui le hait, il use directement de représailles. »

« Romains 1 : 18  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, 19 car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. « 

Esaïe 48:22  Esaïe 57:21  «  Mais, a dit l’Eternel, il n’y a pas de paix pour les méchants ! »

Luc 5:30  « Les pharisiens et les scribes murmurèrent, et dirent à ses disciples: pourquoi mangez-vous et buvez-vous avec les publicains et les gens de mauvaise vie? » 

Pour les sauver. Ce fût le but de sa vie. Nous aussi nous devons aimer nos ennemis pour ce seul objectif. Nous devons aimer tout le monde, du même amour que Dieu en vue seulement du salut des pécheurs, mais fuir leur péché. Nous devons faire miséricorde comme Dieu fait miséricorde… Avoir de la compassion à cause de leur état d’ignorance et de perdition, en ayant compassion et en faisant miséricorde quand les  pécheurs se repentent.  C’est là seulement que Dieu pardonne et fait grâce. Voilà pourquoi Jésus a dit vous êtes dans le monde sans être du monde. Vous devez être parmi eux en vous montrant différents. En n’oubliant pas de dénoncer et de désapprouver ce qu’ils font, car dans le cas contraire notre amour deviendrait faux.

Luc 15:1 « Tous les publicains et les gens de mauvaise vie s’approchaient de Jésus pour l’entendre. » Que voulaient-ils entendre ? Quelqu’un qui les approuvait ? Non, quelqu’un qui leur montait quelque chose d’autre qui révèle l’amour du Père. Le Seigneur n’était pas injuste en s’adressant aux perdus de son temps.

Oui Dieu est miséricordieux riches en bonté mais il n’aime pas du tout les pécheurs et les impies. Psaumes 86:5  Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent. Tous ceux qui invoqueront (qui feront appel à lui ) le Seigneur seront sauvés.

Psaumes 86:15  « Mais toi, Seigneur, tu es un Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité »

Psaumes 130:7  Psaumes 145:8  Exode 34:6  Nombres 14:18 

Exode 34:7  « qui conserve son amour jusqu’à mille générations, qui pardonne l’iniquité, la rébellion et le péché, mais qui ne tient point le coupable pour innocent, et qui punit l’iniquité des pères sur les enfants et sur les enfants des enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération! »

Deutéronome 5:10  « et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui l’aiment et qui gardent mes commandements. Notre Dieu est miséricordieux et bon et pourtant il punit l’iniquité des Pères… parce qu’il est juste.

Jacques 4:4  « Adultères que vous êtes ! ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. » Jean 15:18  « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. 19  Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. …23  Celui qui me hait, hait aussi mon Père. »

1 Jean 2:9 «  Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. »

Matthieu 6:24  « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. »

1 Jean 2:11 «  Mais celui qui hait son frère est dans les ténèbres, il marche dans les ténèbres, et il ne sait où il va, parce que les ténèbres ont aveuglé ses yeux. »

1 Jean 3:15 «  Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui. » Cad l’amour de Dieu ne demeure pas en lui

Psaumes 139:21  « Eternel, n’aurais–je pas de la haine pour ceux qui te haïssent, du dégoût pour ceux qui s’élèvent contre toi ? 22  Je les hais d’une parfaite haine ; Ils sont pour moi des ennemis. »

Est-ce que ces paroles de David sont compatibles avec l’amour de Dieu ?

Jésus ne reprend pas les croyant de l’Eglise d’Ephèse Apocalypse   2 : 2 «  Je connais ton activité, la peine que tu t’es donnée et ta persévérance. Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants ; tu as mis à l’épreuve ceux qui se disent apôtres mais ne le sont pas et tu as démasqué leur imposture. je sais que tu hais les méchants » Si Dieu hait ceux qui font le mal, ceux qui aiment Dieu pensent comme Lui et sont préservés .

Psaumes 26:5  « Je hais la compagnie de ceux qui font le mal, je ne vais pas m’asseoir chez les méchants. « 

Psaumes 104:35  « Que les pécheurs soient ôtés de la terre ! Que les méchants n’existent plus ! Que tout mon être loue l’Eternel ! Oui, louez l’Eternel ! »

Psaumes 119:53  « Je suis indigné en voyant les méchants délaisser ta Loi. »

Proverbes 11:23  « Toutes les aspirations des justes tendent vers le bien, mais tout ce que les méchants peuvent espérer, c’est la colère de Dieu. »

Proverbes 21:7  « les méchants sont emportés par la ruine. »

Psaumes 37:20 «  Les méchants périssent et les ennemis de l’Eternel sont comme les fleurs des prés : ils disparaîtront ; comme une fumée, ils s’évanouiront. »

Psaumes 37:28  « Car l’Eternel aime qu’on suive le droit, et ceux qui le servent ne seront jamais délaissés par lui. Ils seront gardés éternellement, mais les malfaisants seront supprimés, la postérité de tous les méchants sera retranchée ; »

Psaumes 37:40 «  Il leur vient en aide et il les délivre de tous les méchants. Il les sauvera car ils ont cherché leur refuge en lui. »

Psaumes 145:20 «  L’Eternel garde tous ceux qui l’aiment, mais il détruira tous les méchants. »

Proverbes 10:30  « Le juste ne sera jamais ébranlé, mais les méchants ne demeureront pas sur la terre. »

Proverbes 13:25  « Le juste mange et il est rassasié, mais les méchants sont affamés. »

Proverbes 14:19  « Les méchants auront à baisser la tête devant les bons, et les hommes mauvais à la porte des justes. »

Romains 5:5 «  Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint–Esprit qui nous a été donné. »

1 Jean 5:3  « Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, »

1 Jean 4:16 «  Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 17  Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde : c’est en cela que l’amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l’assurance au jour du jugement. 18  La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. »

1 Jean 4:7  « Bien–aimés, aimons nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. 8  Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 9  L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. 10  Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. »

1 Jean 4:12  « Personne n’a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour est parfait en nous. »  

Les uns les autres ce n’est pas les païens et ceux qui font le mal mais les croyants auxquels Jean adresse sa lettre.

1 Jean 3:1  « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. »

Si on devait aimer le monde il ne faudrait pas s’en séparer comme nous y incitent les écritures.

1 Jean 2:15  « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; Jacques 4:4  Adultères que vous êtes ! ne savez–vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. »

1 Pierre 1:22 «  Purifions nos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère entre-nous, aimons-nous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur. Hébreux 13:1  Persévérons dans l’amour fraternel. « 

Romains 12:10  « Par amour fraternel, soyons pleins d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usons de prévenances réciproques. »

Jean 13:35  « C’est à cet amour que tous connaîtront que nous sommes ses disciples, ayons de l’amour  les uns pour les autres ».

Dieu veut marcher au milieu de nous être notre Dieu, et que nous soyons son peuple.

Nous sommes son temple et son Esprit habite en nous, prenons soin de lui car Si quelqu’un détruit ce temple de Dieu, Dieu le détruira, maintenons ce temple dans la sainteté et la communion de Dieu.

Celui qui vaincra, héritera toutes choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. Car la bonté de Dieu est grande pour ceux qui le craignent, maintenons-nous dans son amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus–Christ pour la vie éternelle.

Apprenons à connaître son amour qui surpasse toute connaissance, afin que nous nous soyons remplis de toute la plénitude de Dieu et de son amour.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 09:14

 

La meilleure façon de rater un projet ou une œuvre est de faire « relâche ».

De quoi s’agit-il ?

Proverbes 18:9  Celui qui se relâche dans son travail est frère de celui qui détruit.

La force d’un projet trouve son énergie dans l’urgence et la priorité qu’on va lui donner.

Nous nous laissons rapidement gagner par notre nature charnelle qui nous détourne vite de l’essentiel et de ce qui est capital pour se livrer à des choses futiles. 

C’est en écoutant une exhortation faite par mon frère Olivier D aux saints de don assemblée que la pensée de ce message m’a été donnée.

Le risque permanent dans l’existence est de passer de l’essentiel au futile.

C’est comme si nous avions oublié que nous avons donné notre vie au Seigneur et que nous sommes les membres de Son corps qui est l’Eglise.

Nous devrions être en permanence préoccupés par le royaume de Dieu et vivre dans l’attente du retour de Jésus.

A cette période de l’année beaucoup se laissent gagner par la « relâche ». Tous les ans les chrétiens font comme les gens du monde ils attendent les beaux jours, les « sacro saintes » vacances pour faire comme la majorité d’eux : « relâche ». Les vacances ne sont plus un temps de restauration familiale, c’est le temps de tous les abus et de toutes les ruptures. Pour les gens du monde la priorité est accordée à la « déesse vacances ».  Celle-ci n’est pas répertoriée dans le catalogue des divinités de la mythologie grecque ou égyptienne. Mais que ne sacrifions-nous pas à cette nouvelle idole si présente dans nos pensées et notre culture ?

J’ai le sentiment que beaucoup oublie que Jésus est notre seul véritable repos

Il y a la fausse relâche des hommes, celle qu’ils attendent une fois par an. La vraie  relâche appartient aux enfants de Dieu qui vivent dans l’intimité du Seigneur. Il est « le repos de Dieu ».

Matthieu 11:28  Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Hébreux 3:11  Je jurai donc dans ma colère: Ils n’entreront pas dans mon repos !

Hébreux 4:3  Pour nous qui avons cru, nous entrons dans le repos, selon qu’il dit: Je jurai dans ma colère : Ils n’entreront pas dans mon repos ! Il dit cela, quoique ses œuvres eussent été achevées depuis la création du monde…5  Et ici encore : Ils n’entreront pas dans mon repos !

 

Les sommes d’argent englouties pour les vacances sont impressionnantes pour faire la rupture et bien souvent les gens reviennent plus fatigués qu’ils sont partis. Beaucoup préfèrent se priver d’une nourriture saine et convenable pour s’amuser et se distraire.

La crise est bien là mais on pense que les vacances éloigneront les dures réalités.

Les loisirs et la distraction sont les mamelles nourricières des « vacanciers ».

On veut oublier la grisaille de l’hiver, le soleil c’est bon alors on expose son corps au dieu soleil des heures durant.

Nous avons besoin de repos physique certes, mais le plus important le repos pour nos âmes.

Proverbes 9 : 10  Le commencement de la sagesse est la crainte de l’Éternel ; et la science des saints c’est la prudence.

Seul le Seigneur peut répondre aux aspirations profondes de nos cœurs et nous garder dans l’attachement aux choses essentielles.

Colossiens 3:1  Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d‘en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 2  Affectionnez–vous aux choses d‘en haut, et non à celles qui sont sur la terre.

Ce qui est valable dans le monde physique et matériel se retrouve dans le monde spirituel

Proverbes 23:21  Car l’ivrogne et celui qui se livre à des excès s’appauvrissent, et l’assoupissement fait porter des haillons.

Proverbes 24:30  J’ai passé près du champ d’un paresseux, et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens. 31  Et voici, les épines y croissaient partout, Les ronces en couvraient la face, et le mur de pierres était écroulé. 32  J’ai regardé attentivement, et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu.33  un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, un peu croiser les mains pour dormir !… 34  Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, et la disette, comme un homme en armes.

L’activité d’un homme fait sa force et sa richesse.

N’avez-vous pas remarqué autour de vous que les gens actifs sont souvent des passionnés ? Des gens qui se concentrent sur ce qu’ils aiment par-dessus tout.

Il y a des choix prioritaires à faire qui évitent de nous faire tomber dans la relâche.

Notre dépendance à Jésus est directement proportionnelle à l’amour que nous lui manifestons et à la communion que nous avons avec Lui.

2 Timothée 2:4  Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé.

 

Proverbes 12:27  Le paresseux ne rôtit pas son gibier ; mais le précieux trésor d’un

homme, c’est l’activité.

 

L’apôtre Paul dans Romains 12 une longue liste de recommandations que je vous invite à relire attentivement, mais je retiendrai trois d’entre-elles qui conviennent à notre sujet.

Romains 12:11  Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur.

Pour passer du futile à l’essentiel, j’ai compilé quelques textes des écritures qui nous aideront à réfléchir pour nous éviter de tomber dans la  relâche, celle qui fait tant de dégâts à cette approche de l’été.

Le premier texte est un enseignement de Jésus.

Luc 9:59  Il dit à un autre : Suis–moi. Et il répondit : Seigneur, permets–moi d’aller d’abord ensevelir mon père. 60  Mais Jésus lui dit : laisse les morts ensevelir leurs morts ; et toi, va annoncer le royaume de Dieu. 61  Un autre dit : Je te suivrai, Seigneur, mais permets–moi d’aller d’abord prendre congé de ceux de ma maison. 62  Jésus lui répondit : quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.

Jésus n’est pas pour l’irrespect des défunts, il veut nous faire prendre conscience de ce qui est important et ce qui l’est moins.

Dans cet échange avec Jésus la personne poursuit sa conversation avec Jésus et lui dit, je te suivrai pas de problème, mais permets-moi simplement d’aller prendre congé de ma famille.  Cette personne ne semble avoir mesuré la priorité que Jésus donne à tout autre chose : « celle d’annoncer le royaume de Dieu. »

Alors, Jésus va utiliser une image familière de l’époque pour lui faire comprendre sa pensée. Il va utiliser la scène du labour. Aujourd’hui pour chacun d’entre-nous  l’expression « mettre la main à la charrue » ne veut plus dire grand-chose. L’explication qui me semble la plus plausible est que Jésus voulait montrer que le laboureur lorsqu’il est en train de charruer vise l’autre bout du champ sans s’en détourner et surtout sans s’arrêter dans son travail pour tracer un sillon droit.  La relâche surtout dans le domaine spirituel est des plus dangereuse. Mettre la main à la charrue, c’est lever le pied et faire : « relâche ».

Un autre danger  est l’amour du monde présent. Il peut détrôner notre amour pour Dieu.

2 Timothée 4:10  car Démas m’a abandonné, par amour pour le siècle présent, et il est parti pour Thessalonique ; Crescens est allé en Galatie, Tite en Dalmatie.

Nous avons tous fait le constat que l’amour du monde présent nous entraîne dans bien d’autres tourments et travers : l’attrait des richesses, les tentations diverses, les soucis, les plaisirs et la convoitise.

Luc 8:14  Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité.

 

1 Timothée 6:9  Mais ceux qui veulent s’enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. 10  Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques–uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux–mêmes dans bien des tourments. 11  Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. 12  Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins.

 

Voilà pourquoi ne nous détournons pas des priorités et de nos engagements

1 Corinthiens 9:25  Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons–le pour une couronne incorruptible. 26  Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air.

Ne succombons pas à la fausse relâche pour ne pas perdre du terrain dans notre marche spirituelle. Le terrain perdu est toujours plus difficile à reprendre.

2 Pierre 2:20  En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus–Christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première.

Notre vrai repos et notre vraie liberté sont dans une parfaite union à Christ. Négliger cette union c’est mépriser le prix du sacrifice que Jésus a accompli pour nous. Il suffit de peu de choses pour retourner aux principes de ce monde, pour faire comme tout le monde et redevenir esclaves des hommes.  Juste un peu de « relâche»

1 Corinthiens 7:22  Car l’esclave qui a été appelé dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de même, l’homme libre qui a été appelé est un esclave de Christ. 23  Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes.

Fixons nos regards sur Christ : Celui qui est la Parole faite chair qui seul peut nous rendre heureux en toutes choses.

Jacques 1:25  Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui–là sera heureux dans son activité.

Hébreux 6:12  en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses.

Souvenez-vous …

Psaumes 106:3  Heureux ceux qui observent la loi, qui pratiquent la justice en tout temps ! = sans relâche !

Psaumes 119:2  Heureux ceux qui gardent ses préceptes, qui le cherchent de tout leur cœur,

Jean 13:17  Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

1 Corinthiens 15:58  Ainsi, mes frères bien–aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l’œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur.

Apocalypse 14:13   Et j’entendis du ciel une voix qui disait : écris : heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent.

 

2 Timothée 4:7  J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi.

J’ose espérer que vous allez être tenus en éveil par ces quelques lignes. Pardonnez-moi de vous bousculer avant l’été, les chiens du grand berger de vos âmes ont été lâchés, acceptez qu’on vous mordille un peu les mollets pour vous éviter de vous éloigner de Celui qui peut vous garder de tout mal.

2 Pierre 1:13  Et je regarde comme un devoir, aussi longtemps que je suis dans cette tente, de vous tenir en éveil par des avertissements,

2 Pierre 3:1  Voici déjà, bien–aimés, la seconde lettre que je vous écris. Dans l’une et dans l’autre je cherche à éveiller par des avertissements votre saine intelligence.

 

Relaxez-vous ! Reposez-vous,  mais dans le Seigneur ! Entrez dans son Repos !

Partager cet article
Repost0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 05:55


Matthieu 4:19  Il leur dit : suivez–moi, et je vous ferai pêcheurs d‘hommes.

Devenir un pêcheur d’homme est quelque chose qui s’apprend en vivant dans la communion intime avec Jésus, cela ne s’improvise pas. Si vous n’êtes pas passionnés de Jésus et si vous ne le suivez pas vous ne serez jamais ce pêcheur d’homme qu’il veut que vous soyez.  Sans parler de ministère, je pense que tous ses disciples doivent le devenir.

J’ai écrit un article récemment intitulé « Vous avez dit : Evangéliser ? ». Cela parlait de la grande commission de Matthieu 28 que Jésus nous a laissée avant de monter au ciel. J’y faisais mention du fait que pour évangéliser qu’il n’y avait pas de méthode particulière mais que nous devions être disponibles pour écouter l’Esprit de Dieu.

C’est Lui, qui nous utilise et qui va conduire les choses. Si nous écoutons Dieu, nous pourrons collaborer avec Lui. Nous serons vite convaincus que c’est toujours Lui qui fera les choses au travers de nous.

Où que vous habitiez, dans toutes les situations, en toutes circonstances, où que vous soyez, vous pouvez devenir le pêcheur d’homme que Jésus veut que vous soyez.

 

Avant de regarder attentivement ce texte d’Actes 17 qui va être une mine d’instruction à exploiter, je voudrais de suite faire une déclaration importante.

Toutes les œuvres qui n’ont pas leurs origines en Dieu sont des œuvres mortes.

Si Dieu n’est pas l’instigateur de nos actions de témoignage ou d’évangélisation nous ferons toujours une œuvre morte. Toute œuvre dont le Christ n’est pas l’ordonnateur et le réalisateur en nous du travail que nous faisons avec une autre personne pour lui annoncer la bonne nouvelle du royaume est une œuvre morte.

Je sais que beaucoup se défendent en avançant ce verset qui suit pour dire qu'il faut annoncer Jésus à tous les hommes en toutes circonstances.

2 Timothée 4: 2  prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.

Nous pouvons aussi apprécier le temps favorable pour le faire, car le Seigneur nous a oint de Son Esprit pour annoncer la Bonne Nouvelle.

 Paul instruit Timothée en lui rappelant certaines vérités pour atteindre les païens : il lui dira  tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus–Christ. En d’autres termes il lui dit : ce sont les écritures dont tu as été instruit qui sauvent, il te faut encore mieux les connaître pour annoncer ce qu’elles disent.

Il lui dit encore : toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, il te faut en être imprégnée pour être prêt à faire toute bonne œuvre.

Il lui rappelle que c’est en prêchant la parole, en insistant en toute occasion, favorable ou non, en reprenant, censurant, exhortant et instruisant qu’il pourra réaliser cette bonne oeuvre. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; Paul l’exhortera en lui disant fais bien ton travail : fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère.

Revenons à Actes 17    Paul attendait ses frères à Athènes et était attristé de voir cette ville remplie d’idoles. Il s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et avec ceux qui servaient Dieu. Ces gens allaient tous les jours sur la place publique pour parler avec tous ceux qu’ils pouvaient rencontrer. Parmi eux quelques philosophes épicuriens et stoïciens échangèrent avec lui et furent intrigués par ce que Paul leur disait. Ils s’interrogeaient sur ses propos, ils pensaient qu’il annonçait des divinités étrangères alors qu’il leur annonçait la bonne nouvelle de Jésus et sa résurrection.  Ces derniers l’ayant pris avec eux, le menèrent à l’aréopage, en disant : pourrions–nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu annonces ? Nous t’avons entendons entendu dire certaines choses étranges et nous voudrions donc savoir un peu plus.

Voilà comment Paul s’est trouvé à prêcher Christ aux Athéniens.

Actes 17:  24  Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes (*); 25  il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses. Dieu est esprit  personne ne l’a jamais vu, mais Dieu a envoyé son fils pour nous révéler sa personne. 26  Il a fait que toutes les nations humaines, issues d’un seul (homme Adam tiré de la terre dans lequel il a insufflé son esprit) habitent sur toute la face de la terre ; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure, 27  afin qu’ils cherchent Dieu pour le trouver si possible, en tâtonnant. Or il n’est pas loin de chacun de nous, 28  car en lui (Dieu) nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques–uns de vos poètes : Nous sommes aussi de sa race il les associe à ce Dieu qui donne la vie à tous les hommes. 29  Ainsi donc, étant de la race de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’imagination des hommes. Il les éloigne des divinités que les hommes se fabriquent. Il fait ensuite  une allusion au caractère miséricordieux et bon de Dieu. 30  Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce : donne un ordre maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir (*), 31  parce qu’il a fixé un jour où il va juger le monde selon la justice, par un homme (Jésus)  =  Jésus est un homme glorifié qu’il a désigné, et il en a donné à tous (une preuve digne de) foi en le ressuscitant d’entre les morts.

(*) (metanoeo  « repentez-vous » se repentir, repentance; changer son esprit, changer d’avis, regretter et avoir une aversion extrême pour ses péchés passés.)

Ce texte remarquable nous instruit sur la façon d’opérer de Paul pour atteindre le cœur des gens qui ne connaissent pas Dieu.

Le fait que Dieu ne nous donne pas une méthode pour évangéliser ne doit pas nous empêcher de nous servir de notre intelligence.  Dieu la renouvelle pour nous nous en servions, alors servons-nous en !  

Avant toute chose nous devons savoir exposer l’Evangile d’une façon claire, logique, précise et convaincante pour amener les gens le plus rapidement possible à une situation de questionnement de réflexion favorable à leur repentance et surtout à leur réaction.

Ici, il ne s’agit pas de manipulations commerciales qui sont enseignées et pratiquées dans le monde, mais plutôt d’un accompagnement honnête qui laisse la décision du choix final aux individus. Je vous rappelle que Dieu nous invite à faire le bon choix mais nous ne nous impose rien.

Légitimement les gens que nous côtoyons sont tous en recherche du meilleur pour leur existence.

Paul va s’adresser aux Athéniens en se positionnant dans le domaine qu’ils affectionnent : celui de la religion, « je vois que vous êtes à tous égards extrêmement religieux. »

Il va utiliser un artifice de communication qui est l’empathie en s’intéressant aux gens. Il va faire l’éloge de leur attachement aux choses spirituelles et religieuses sans les choquer. Il va attirer leur attention en s’intéressant à eux : « en passant parmi vous j’ai pu observer tout ce qui est l’objet de votre culte », (de votre dévotion religieuse) et j’ai même trouvé un autel faisant mention « à un dieu inconnu ». Et il va habilement s’appuyer sur ce point pour entreprendre son argumentation : « et bien ce dieu inconnu que vous vénérez sans le connaître, c’est ce que je veux vous annoncer ».

Il se met à leur portée,  là où ils se sentent à l’aise.

Il annonce et parle de son Dieu qui agit qui fait toute chose etc.…

Au verset 32 Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent : nous t’entendrons là–dessus une autre fois.

Il est bon de noter que nous aurons toujours ce genre de réactions lorsque nous parlons à plusieurs personnes à la fois. Le tri se fait naturellement, il ne faut surtout pas s’en offusquer.

Ce texte nous montre clairement que nous sommes le canal, l’instrument que Dieu va utiliser pour que les gens puissent croire.

Jean 17 : 20  Or, je ne prie pas seulement pour eux ; mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole ;

Dans toute œuvre préparée d’avance, il y a la part de l’inspiration divine et la part de l’homme qui coopère avec Dieu.

Pour affronter les grecs les experts de la dialectique et de l’argumentation, Paul va aller à l’essentiel en quelques minutes. Rempli de l’Esprit il va en quelques minutes les bousculer dans leurs raisonnements.

Dieu n’habite pas dans des structures, des programmes, Dieu ne remplira pas un espace qu’on va lui donner ou lui consacrer. On ne peut pas faire habiter Dieu dans des structures humaines ou des pensées humaines. De plus on ne peut rien construire pour Dieu.

Il n’a pas besoin de nous et on ne peut rien faire pour lui. Il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit. C’est lui qui donne à tous la vie, son souffle et toutes choses.

Cet Evangile que Paul annonce, il le sait très bien n’est pas de l’homme.

C’est Christ en lui qui vit qui fait l’œuvre. Pouvoir être utilisé pour coopérer avec Dieu est un grand privilège.

La réforme en terme d’évangélisation consiste à quitter « l’évangile de l’homme » Pour servir Dieu et nos frères comme Paul le fit.

L’homme nouveau se renouvelle uniquement en Dieu et en Christ. C'est la vie de Dieu.

Verset 26  Il a fait que toutes les nations humaines, issues d’un seul (homme Adam tiré de la terre (un seul sang) dans lequel il a insufflé son esprit) habitent sur toute la face de la terre ; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure.

Il y a pour l’homme une vraie prédestination biblique, différente de la doctrine de la prédestination. Personne n’est esclave de sa destinée. Le cas le plus frappant est celui de Judas. Il n’était pas prédestiné à trahir Jésus. Cela compromettrait la justice de Dieu si nous étions programmés à l’origine pour la mort ou la vie.

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés, mais ce n’est pas pour autant que tous les hommes seront sauvés.

En lui (Dieu) nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit vos poètes. L’Esprit de Dieu est toujours en mouvement et il nous accompagne dans toutes nos actions.

L’homme corporatif est l’homme qui appartient à un corps spirituel qui est cette Eglise invisible que Jésus bâtit. Hébreux 3 : 14  Car nous avons été rendus participants du Christ, si du moins nous retenons fermement, jusqu’à la fin, notre assurance première.  Il est la tête de cette Eglise qui est son corps.  

L’intervention de Paul le pécheur d’homme à l’aréopage se solde par un coup de filet que nous aurions tous aimé pouvoir faire. Le verset 34 mentionne qu’il y eut quelques–uns qui se joignirent à lui, et qui crurent ; parmi lesquels Denis, juge de l’aréopage, et une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

Que cela nous encourage à nous tenir prêts à écouter Dieu pour faire entendre la bonne nouvelle.  1 Pierre 3:15  Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous

Partager cet article
Repost0
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 20:04

Observer les instructions de Jésus ne devrait pas normalement nous laisser la moindre possibilité d’interprétation partisane.  Pourquoi ?  Parce qu’un ordre ou un commandement nous est donné en général pour être exécuté et suivi avec précision.

Quand le Seigneur nous demande de prier : il nous faut prier, alors prions ! lorsqu’il demande  de vivre dans la sainteté : vivons saintement, faisons-le !  C’est cela obéir.

Obéir à un ordre, c’est faire totalement et exactement ce qu’il prescrit en terme d’instruction, c'est en réaliser son contenu. Il n’est pas question ici d’en discuter l’opportunité, la validité est-ce valable pour nous aujourd’hui ou pas. Etc.…

 

2 Timothée 3:16  Toute l’Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice ;

Luc 16:17 ... il n’est possible qu’un seul trait de lettre de la loi soit aboli.

Jacques 2:10  Car, quiconque aura observé toute la loi, s’il vient à pécher dans un seul point, devient coupable de tous.

Obéir partiellement équivaut à désobéir. 1 Samuel 15:22  Samuel dit : L’Eternel trouve–t–il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de l’Eternel ? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers.

Béni soit Dieu notre Père de nous avoir donné Jésus, et de ce que Christ soit devenu aujourd’hui une réalité en nous. Sans Lui nous ne pourrions accomplir ses commandements. Il est venu les accomplir d’une certaine manière en chacun de nous, faut-il évidemment qu’il vive vraiment en nous.

Je voudrais attirer votre attention sur ces 2 versets de Matthieu 28 : 19 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,  20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. 

Ils résument la dernière instruction de Jésus à ses disciples, communément appelée « le grand mandat ou la grande commission ».  A qui Jésus s’adressent-il ?  Aux  12, aux 70 mais aussi aux disciples de Jésus qui suivirent après, les 120, puis  les 3000 et tous ceux qui le sont devenus depuis.

La première chose sur lequel je veux attirer votre attention c’est que ce passage s’adresse uniquement aux disciples et à eux seuls.

L’Eglise a étendu et démocratisé ce commandement à tous croyants rassemblés dans les assemblées locales toutes familles chrétiennes confondues en les encourageant à témoigner et ensuite à faire des disciples sans parfois être né de nouveau et encore moins être un disciple de Christ. C’est la grande erreur, qu’il faut corriger.

Certains disent aussi que ce n’est pas leur ministère : c’est aussi une erreur aussi importante car si nous sommes disciple de Christ, obligatoirement nous sommes concernés par « le commandement de la grande commission ».

La problématique ici, c’est qu’on a tout mélangé et bien souvent nous ne voulons pas faire tout simplement ce que Jésus nous ordonne et nous montre. Nous prétextons que les temps changent et qu’il faut nous adapter. Faire ce que Jésus ordonne ne se limite pas à distribuer des papiers dans la rue,  à faire du porte à porte, à faire de grandes campagnes d’évangélisation, à faire des réunions par affinités, où à faire de l’évangélisation par l’amitié ou encore des concerts de musique, c’est une partie non négligeable de l’ordre mais ce n’est pas tout. Il nous faut aussi et surtout suivre ces personnes contactées en les enseignant à pratiquer les instructions du Christ.

L’Eglise de Jésus, un corps spirituel vivant sous sa seule autorité, il en est le seul chef Christ. Ses disciples doivent Lui emboîter le pas et poursuivre son œuvre comme il l’enseigne et non autrement.

Je vous invite à remettre à plat son commandement et en tirer les conclusions qui s’imposent.

Matthieu 28

19  (Ost) Allez donc et instruisez toutes les nations, …

19  (BBA) Allez, instruisez toutes les nations…

19  (BFC) Allez donc auprès des gens de toutes les nations et faites d’eux mes disciples ; …

19  (DRB) Allez donc, et faites disciples toutes les nations, …

19  (Jer) Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, …

19  (LSG) Allez, faites de toutes les nations des disciples, …

19  (Mar) Allez donc, et enseignez toutes les nations, …

19  (NBS) Allez, faites des gens de toutes les nations des disciples, …

19  (NEG) Allez, faites de toutes les nations des disciples,

19  (PDV) Allez chez tous les peuples pour que les gens deviennent mes disciples. …

19  (PVV) allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, …

19  (Sem) allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples, …

19  (SER) Allez, faites de toutes les nations des disciples, …

19  (TOB) Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, …

 

20  (Ost) Et leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé ; …

20  (BBA) leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé. …

20  (BFC) et enseignez–leur à pratiquer tout ce que je vous ai commandé. …

20  (DRB) leur enseignant à garder toutes les choses que je vous ai commandées. …

20  (Jer) et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit.

20  (LSG) et enseignez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. …

20  (Mar) {Et} les enseignant de garder tout ce que je vous ai commandé. …

20  (NBS) et enseignez–leur à garder tout ce que je vous ai commandé. …

20  (NEG) et enseignez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. …

20  (PDV) Apprenez–leur à obéir à tous les commandements que je vous ai donnés. …

20  (PVV) et apprenez–leur à observer tout ce que je vous ai prescrit.

20  (Sem) et apprenez–leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit.

20  (SER) et enseignez–leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. …

20  (TOB) leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. …

 
Il y a ici 2 ou 3 grandes instructions en fonction des traducteurs.

1 Allez faites des disciples et baptisez-les

2  Enseignez–leur apprenez-leur à garder, à obéir, à observer et à pratiquer  tout ce que je vous ai commandé c'est-à-dire : Apprenez-leur à faire tout ce que vous m’avez vu faire ou que je vous dis. Pratiquez-le, obéissez  concrètement.

Jésus s’adresse ici à ceux qui sont devenus ses disciples et non à ceux qui ne le sont pas encore.

Tite 1:9  Attaché à la véritable doctrine qui doit être enseignée, afin qu’il soit capable, tant d’exhorter, selon la saine doctrine, que de convaincre ceux qui s’y opposent.

Etre formé et équipé pour assumer la mission.

2 Timothée 2:2  Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie–le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.

Garder ses commandements : c'est les pratiquer. Ce qui reste de ce que nous avons appris à l'école c'est ce que nous avons pratiqué et utilisé au quotidien : toute les connaissances accumulées sans avoir été pratiquées seront toujours vite oubliées.

Jésus lorsqu’il enseignait montrait et faisait faire ensuite ce qu’il avait lui-même fait et montré. C’est ce qu’on appelle l’apprentissage par la mise en pratique.

Que leur a-t-il montré à ses disciples : comment aimer vivre dans la justice en faisant le bien.

Ne vous  bornez pas à écouter la parole mais mettez la parole en pratique.

Le travail de Jésus : le modèle du maître avait pour cible les juifs (son peuple les enfants d’Israël) Ses instructions sont encore valables.

Matthieu 9: 35 (LSG) Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. 

Matthieu 10:5  Tels sont les douze que Jésus envoya, après leur avoir donné les instructions suivantes : n’allez pas vers les païens, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ;

Marc 6 : 7  Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs. 8  Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n’est un bâton ; de n’avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture ; 9  de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques. 10  Puis il leur dit : dans quelque maison que vous entriez, restez–y jusqu’à ce que vous partiez de ce lieu. 11  Et, s’il y a quelque part des gens qui ne vous reçoivent ni ne vous écoutent, retirez–vous de là, et secouez la poussière de vos pieds, afin que cela leur serve de témoignage. 12  Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance. 13  Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient.

Luc 10:1  Après cela, le Seigneur désigna encore soixante–dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui–même devait aller.

Luc 10:17  Les soixante–dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom.

Le travail de ses disciples est le même que le siens.

Son ordre de mission pour tous ses disciples (Son Eglise ) consigné dans Matthieu 28 : 19-20   la cible est les païens, c’est plus vaste il s‘adresse au monde.

Question : est-ce que l'Evangélisation contemporaine  revisitée et imaginée par la Chrétienté est conforme à celle que Jésus et les apôtres nous ont laissée ?  

Faisons-nous ce qu’il faut pour les enseigner les instruire pour qu’ils deviennent de vrais disciples du Christ.

La réponse honnête est Non. Car il eut fallu avant que nous soyons chacun d’entre-nous de vrais disciples.

Nous devons réviser notre façon de faire.

Regardons comment s’y prennent les évangélistes dans les actes des apôtres. Prenons les cas de Philippe qui fît les mêmes choses que Jésus mais en se tournant maintenant vers les samaritains « donc les païens ».

Actes 8 : 4 Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole.  5 Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ.  6 Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu'elles apprirent et virent les miracles qu'il faisait.  7 Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris.  8 Et il y eut une grande joie dans cette ville.  9 Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie et provoquait l'étonnement du peuple de la Samarie.  10 Tous, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, l'écoutaient attentivement, et disaient: celui-ci est la puissance de Dieu, celle qui s'appelle la grande.  11 Ils l'écoutaient attentivement, parce qu'il les avait longtemps étonnés par ses actes de magie.  12 Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.  13 Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement les miracles et les grands prodiges qui s'opéraient.  14 Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean.  15 Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit. 

Faisons de même, pas plus pas moins…

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens