Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 09:45

Parachah "Eqev"... "Tu Aimeras d'Amour"

 

LA PARACHAH : « EQEV » (à la suite de … ou pour récompense à l’obéissance)

 

Emprunté au Blog de J-Y Hamon : excellent article faisant ressortir toutes les richesses des textes.

Je me suis régalé

Psaumes 36:8 (36–9) Ils sont rassasiés de l’abondance de ta maison, et tu les abreuves au fleuve de tes délices.

Psaumes 119:47 Je ferai mes délices de tes commandements que j’aime.

Psaumes 119:70 Leur cœur est épaissi comme de la graisse ; moi, je trouve mes délices dans ta loi.

Nicolas

 

Lectures :

Parachah : Dévariym /Deutéronome 7 :12 à11 :25

Haftarah : YéshaYahou/Isaïe 49 :14 à 51 :3

Bérith Hadachah : Hiyzzayon/Apocalypse 7

 

 

Rappel : les commentaires ne sont pas des études, mais des pensées que la lecture de la parachah nous inspire…

 

Introduction

 

Ecouter, entendre, mettre en pratique les commandements, instructions que YHWH donne à "Israël", à l’homme, afin que l’homme-Israël (y compris "l'étranger" qui s'y attache) bénéficie et goûte de toutes les promesses divines. Promesses qui sont la quintessence de l’Amour divin réalisé dans l’unité de l’homme et de son Créateur. Cette parachah nous apprend en effet que D.ieu étant Amour, Il désire que l’homme L’aime, non dans la contrainte, mais que l’homme L’aime de tout son coeur, de tout son être, de toute sa force.

 

C’est le « shéma Israël » mitsvah (commandement) proclamée dans la parachah Vaèthhannan (j’implorais, Deut 3:23 à 7:11) précédant cette parachah éqev où le shéma Israël se poursuit et en particulier au chapitre 10 verset 12 :

 

« Et maintenant Israël que te demande YHWH ton Élohim sinon de craindre YHWH ton Élohim, d’aller sur toutes ses routes, de l’aimer, de servir YHWH ton Élohim de tout ton coeur, de tout ton être. »

 

Reprise une troisième fois au chapitre 11 :13, suivi cette fois de promesses de bénédiction, mais aussi de jugement si le coeur de l’homme s’égare.

 

Le thème de l’Amour est le fil conducteur de la parachah vaèthhannan et de la parachah éqev que nous aimons associer. Ceci nous conduit à « entendre » le shéma (sh’ma) Israël. Ensuite nous nous imprégnerons de la force d’amour qui doit aussi unir l’homme-Israël à sa terre, Éréts Israël, et des bénédictions qui y sont attachées.

Note JYH: Rappelons que la Torah aussi est "Amour" !

 

Tu Aimeras d'Amour

 

Ainsi nous apprenons que la Torah exprime avec force et priorité la puissance de l’Amour. Amour de D.ieu pour Sa création qui doit entendre et vivre en retour dans l’amour pour son Créateur et son proche. C’est ainsi que l’Adôn Yéshoua s’est exprimé dans l’esprit et la continuité de la Torah :

 

« Quelle est la première de toutes les mitsvoth ? Yéshoua répond : la première est : entends Israël, Adonaï, notre Elohim, Adonaï UN et tu aimeras Adonaï ton Elohim de tout ton coeur, de toute ton être, de toute ton intelligence, de toute ton intensité. Et la deuxième est : aime ton compagnon comme toi-même. De mitsvah plus grande, il n’en est pas. » (Marc 12 :28-31

A.Chouraqui).

 

La citation du shéma Israël est connue de tous les hébreux. C’est la profession de foi fondamentale du judaïsme, noyau central des offices quotidiens du matin et du soir (voir dictionnaire du judaïsme). La citation du shéma, complétée par notre Adôn Yéshoua, devrait être connue de tous chrétiens et présentée en prière matin et soir, selon ce qui est écrit : « … quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. » (De.6 :7).

Notre Adonaï Elohim attend que nous l’aimions d’un amour vrai et pur. L’homme ne s’unit dans l’Unité à D.ieu que dans l’Amour parfait, tel l’Amour de notre Adôn Yéshoua. Or, si nous n’avons pas en nous l’Amour que D.ieu veut, nous ne sommes rien. Ainsi l’avait bien compris et proclamé Paul l’apôtre :

« Si je n’ai pas l’amour je ne suis rien … l’amour ne périt jamais … l’amour est plus encore que la foi, que l’espérance … » (1 Co.13).

 

Shéma Israël -Entends Israël

 

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus nous aimons associer la parachah éqev à la parachah vaèthhannan qui proclame la mitsvah du « shéma Israël ». Nous croyons qu’il importe de bien percevoir les richesses cachées du shéma pour glorifier plus encore notre Adôn Elohim de nous avoir donné accès à Sa Torah, la Parole vivante.

Note JYH: Ce "entends Israël" concerne le "tout Israël", ["Maison de Juda" + "Maison d'Israël" + "les étrangers qui s'attachent à Elohim et à Sa Loi"], issu de "l'alliance nouvelle" prophétisée en Jér 31:31 et rappelée en Héb 8:8.

 

Shéma : c’est entendre, c’est percevoir, c’est saisir par l’intelligence et avant tout c’est se taire pour laisser parler Adonaï Elohim. C’est écouter pour comprendre et agir, pour être témoin. Israël et tout Israélite de coeur sont témoins d’Adonaï ainsi qu’il est dit :

 

« Vous êtes mes témoins, dit le Seigneur YHWH et mon serviteur ( Yeshoua ) que j’ai choisi, afin que vous le sachiez que vous me croyiez et comprenez que c’est Moi. Avant moi il n’y a point été formé de D.ieu et après moi il n’y en aura point. Vous êtes mes témoins, dit YHWH , c’est moi qui suis D.ieu (El). » (Isaïe 43 :10)

 

De la concentration sur les « préceptes » d’Adonaï Elohim dépend la mise en pratique des instructions de la Torah. Si l’on « n’entend » plus les préceptes, le bon témoignage n’est plus donné. Tout croyant doit savoir que s’il « dévie » de la Torah, la Parole vivante, il n’est plus témoin. Il est faux témoin.

 

Or, le véritable témoin doit « entendre » (shéma) la Vérité de la Parole et la proclamer et s’y conformer en actes. Car s’il n’entend plus, il proclame sa vérité : il est faux témoin. Il parle pour sa propre gloire, hors de l’Amour vrai pour YHWH Élohim.

 

Israël témoin de la Vérité du D.ieu unique (éhad) est appelé et en particulier dans les temps de la fin, dans les temps du Messie, à faire entendre avec puissance la Vérité du D.ieu UN et de Son Oint. Cette identité de témoin se révèle de manière « cachée » dans la mitsvah « shéma Israël ».

 

« Entends, Israël, YHWH notre Élohim, YHWH Un » (De.6 :4-5)

« Shéma Israël, Adonaï éloheynou Adonaï éhad »

- a : soutenu par un ayin

- d = dalet

-> éd = témoin

 

Dans la version hébraïque originale, les dernières lettres du premier mot shém(a) (aïn) et du dernier mot éha(d) (dalet) sont écrites en gros caractères. Ces deux lettres combinées : aïn + dalet forment le mot hébreu [éd] qui signifie témoin. Et en tant que témoin certifié : « Tu aimeras YHWH ton Élohim de tout ton coeur … »

 

Une nouvelle richesse de lecture se découvre dans le shéma avec le mot coeur : [lév] en hébreu. "Lév" est la forme simple hébraïque du mot coeur. Mais dans le texte original, le mot coeur n’est pas sous sa forme simple, mais sous une forme doublée : "lévav". Ce qui est interprété par savoir aimer D.ieu tel que nous sommes en double pensées de coeur avec notre penchant au bien et au mal. Ce qui signifie que nous n’avons pas à refuser d’aimer D.ieu sous prétexte qu’il y a encore le mal en notre coeur.

 

« Aime D.ieu comme tu es et l’instinct du mal quittera peu à peu tes pensées. Et ne cache rien à D.ieu pour l’aimer ».

 

« Car YHWH connaît les pensées de ton coeur ».

 

- Tu aimeras YHWH Elohim de tout ton coeur (levav), sans rien cacher.

 

- Tu l’aimeras de tout ton être (néphesh), ton être animé par le Souffle de D.ieu.

 

- Tu l’aimeras de toutes tes forces (méodekha), de toute l’énergie que D.ieu te

donne, rends-lui en l’aimant.

 

Amour, Obéissance, et Bénédictions

 

  • « Et tu garderas les commandements et les statuts et les ordonnances que je te commande aujourd’hui pour les pratiquer. » (De.7 :11)

 

- « Et si vous écoutez ces ordonnances et que vous les gardez et les fassiez, il arrivera que YHWH ton D.ieu te gardera l’alliance et la bonté qu’il a jurées à tes pères. Et il t’aimera et te bénira et te multipliera ; et il bénira le fruit de ton ventre et le fruit de ta terre, ton froment et ton moût et ton huile, et la portée de ton gros bétail et l’accroissement de ton menu bétail sur la TERRE QU’IL A JURE A TES PERES DE TE DONNER. » (De.7 :12-13)

 

Garder les préceptes que YHWH notre D.ieu commande à Israël de mettre en pratique, c’est pour Israël apporter les fruits de son amour, preuves de son obéissance respectueuse envers son Créateur. A la suite de quoi il est dit que YHWH notre D.ieu aime et bénit Son peuple en bénissant la terre d’Israël, qui par cette bénédiction produit ses fruits en abondance. Éréts Israël est terre de vie si les enfants d’Israël sont en harmonie avec le Créateur de toutes choses, le Créateur des ciels, de la terre, de la mer et de tout ce qui s’y trouve.

 

La parachah éqev nous démontre que la volonté de YHWH est qu’Israël aime son Créateur par dessus tout et toutes choses sont alors accordées à Israël par l’union d’ordre organique avec la terre que D.ieu lui donne. C’est un mystère que cette union des enfants d’Israël avec la terre donnée par le pacte d’alliance tranchée avec les patriarches.

 

Le peuple d’Israël, sans sa terre est un peuple malade. En exil il survit. Sur sa terre il vit. Éréts Israël est bien une terre de vie qui ne vit que des bénédictions que D.ieu donne à Son peuple.

 

Ezéchiel a reçu les visions de cette situation de « maladie » du peuple dispersé semblable à des ossements desséchés éparpillés aux quatre vents, sans esprit, sans vie. Puis sortis des sépulcres, rassemblés, ramenés dans le pays d’Israël, le Souffle vient en eux et ils vivent !

 

« Je vous rétablirai dans votre pays (sur votre terre) et vous saurez que moi, YHWH, j’ai parlé et agit, dit YHWH. » (Ez.37 :1-11)

 

Et que demande YHWH notre D.ieu pour qu’Israël vive béni sur sa terre ?

 

« Si ce n’est que tu craignes YHWH ton D.ieu afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir YHWH ton D.ieu de tout ton coeur et de toute ton âme ... afin que tu sois heureux. » (De.10 :12-13)

 

« ... Le pays que vous allez posséder est un pays dont YHWH ton D.ieu prend soin et sur lequel YHWH ton D.ieu a continuellement les yeux du commencement à la fin de l’année. » (De.11 :12)

 

La relation du peuple d’Israël avec sa terre est couverte sans cesse par l’ordre de la puissance divine. Nul accord imposé par les nations voulant diviser, partager Israël ne prévaudra. Et même si encore en Israël des coeurs doivent être circoncis (De.10 :16), Israël perdurera car Israël est témoin de D.ieu, témoin sur sa terre, Éréts Israël, d’où un dernier grand témoignage sera proclamé (Ap.11).

 

Shéma Israël ! Et de même, Shéma, peuple dit de la « chrétienté » cohéritiers en Israël car c’est par la puissance de l’Amour du D.ieu Unique, du D.ieu Ehad, que la justice et la paix triompheront des puissances du mal. Que cet amour divin, incarné sur la terre d’Israël dans notre Adôn Yéshoua, unisse Juifs et non Juifs, c’est à dire le « tout Israël » aimant et craignant D.ieu notre Père, sous la bannière du Mashiah Yéshoua, le Saar Shalom, Roi duRoyaume de Paix et de justice qui vient bientôt sur la terre d’Israël.

 

 

A toi toute la gloire !

 

et que ton gros et ton menu bétail se multipliera, et que l’argent et l’or te seront multipliés, et que tout ce qui est à toi se multipliera, alors ton coeur ne s’élève, et que tu n’oublies YHWH, ton D.ieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude ;” (De 8:13-14 DRB)

 

Ce n’est point à cause de ta justice, ni à cause de la droiture de ton coeur que tu entres pour posséder leur pays ; car c’est à cause de la méchanceté de ces nations que YHWH, ton D.ieu, les dépossède devant toi, et afin de ratifier la parole que YHWH a jurée à tes pères, à Abraham, à Isaac, et à Jacob. Et sache que ce n’est pas à cause de ta justice que YHWH, ton D.ieu, te donne ce bon pays pour le posséder ; car tu es un peuple de cou roide.” (De 9:5-6 DRB)

 

Moshéh rappelle au peuple que la « bonne fortune », le confort, la richesse, les réussites sociales ou autres… sont des éléments de bénédiction, mais ils sont susceptibles d’éloigner de D.ieu. Car l’homme dans l’abondance, a propension à oublier qu’il dépend de son Créateur en toutes circonstances.

 

Évidemment, nous pouvons le louer du bout des lèvres, faire acte de « religiosité », mais nous l’avons oublié car nous ne Le reconnaissons pas dans notre vie de chaque instant et nous finissons par admettre que nos

« réussites » sont le résultat de nos capacités.

 

Nous oublions aisément l’omni présence de D.ieu dans notre économie, et nous oublions qu’IL peut « lever » Sa main et la Terre ne donne plus ses produits… Mangerons-nous alors des Dollars ou des Euros ?

 

Réfléchissons un instant : croyons nous fermement que tout ce qui se produit sur cette Terre est permis de D.ieu pour le « bien » de ceux qui l’aiment, pour mener à terme Son bon dessein ? Avons-nous quelques souvenirs de circonstances anodines, quasiment passées inaperçues, mais qui furent néanmoins déterminantes dans notre parcours ? Certainement, nous en avons tous. Pensons-nous que ces circonstances furent le résultat de notre « intelligence » de notre « bonne chance » … ou pensons-nous avoir bénéficié de la miséricorde divine ? Reconnaissons-Le dans toutes nos voies et rendons grâce. Alelou Yah !

 

Pourquoi la richesse n’est elle pas de bon conseil ?

 

Celui qui possède beaucoup peut aisément réaliser des projets, il distribue pour ce qu’il considère bien, en toute bonne conscience… cela est louable à priori. Mais l’argent facile permet par habitude de ne plus se demander :

« si D.ieu le veut », et bientôt la confusion entre Sa volonté et la notre s’installe. Tout devient facilement réalisable et nous oublions que la route qui mène à la catastrophe peut être pavée de « bonnes intentions ».

 

C’est ainsi que le Seigneur dira à propos de l’excellent jeune homme riche qui respectait la Torah :

 

Et Yéshoua dit à ses disciples, En vérité, je vous dis qu’un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux ; et je vous le dis encore…” (Mt 19:23 DRB)

 

Moshéh ne tardait pas à prophétiser à l’égard des bénédictions vécues dans l’oubli de D.ieu :

 

Mais Yéshouroun (autre nom pour Israël) s’est engraissé, et a regimbé, tu es devenu gras, gros, replet ; et il a abandonné le D.ieu qui l’a fait, et il a méprisé le Rocher de son salut.” (De 32:15 DRB)

 

Soyons attentifs et sans juger sachons : si nos acquis, matériel ou intellectuel ou autres suffisances y compris spirituelles, sont un handicap réel pour notre meilleure connaissance de notre D.ieu, alors soyons prêts comme Job, à passer par l’expérience d’une entière dépendance au Seigneur, n’oublions pas que nous lui devons TOUT. Ne cherchons pas notre propre justification dans telle discipline ou telle pratique, notre seule justification est en Yéshoua.

Ce que nous sommes et possédons c’est par Sa grâce.

 

Parce que tu dis, Je suis riche, et je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien; et que tu ne connais pas que, toi, tu es le malheureux et le misérable, et pauvre, et aveugle, et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or passé au feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime ; aie donc du zèle et repens–toi.” (Ap 3:17-19 DRB)

 

Nous ne sommes rien, nous n’avons rien, nous ne pouvons rien, nous ne savons rien… Mais LUI IL est TOUT… et seulement en Lui nous sommes tout.

 

"en toutes choses nous recommandant comme serviteurs d’Élohim, par une grande patience, dans les tribulations, dans les nécessités, dans les détresses, les coups, dans les prisons, dans les troubles, dans les travaux, dans les veilles, dans les jeûnes, par la pureté, par la connaissance, par la longanimité, par la disponibilité, par le Souffle sacré, par un amour sans hypocrisie, par la parole de la vérité, par la puissance d’Élohim, par les armes de justice de la main droite et de la main gauche, dans la gloire et le déshonneur, dans la mauvaise et dans la bonne renommée ; comme séducteurs, mais véritables ; comme inconnus, mais bien connus ; comme mourants, et voici, nous vivons ; comme châtiés, et non mis à mort ; comme attristés, mais toujours joyeux ; comme pauvres, mais enrichissant plusieurs ; comme n’ayant rien, et possédant tout.” (2 Cor 6:4-10)

 

A Lui seul et à l’Agneau soit la gloire.

 

Shabbat Shalom véshavoua tov

 

 

Présentation PDF:

https://dl.dropboxusercontent.com/u/38717170/jyhamon.eklablog.com-Parachah_Eqev_Tu_Aimeras_dAmour.pdf

 

D'après: http://blog.qehila.info/7/

(Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

Partager cet article

Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

snoring mouth guard 05/05/2014 14:01

What I find special about Bible from all other books is that it is the one that shows what true love is. No other god or prophets have sacrificed his life for the sinners. That makes Christianity special. Thanks for a good post.

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens