Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 08:07


Sous le règne de Josaphat, des hommes éminents sont chargés d’enseigner la doctrine au peuple 2Chroniques 17: 7  La troisième année de son règne, Josaphat envoya ses ministres Ben–Haïl, Abdias, Zacharie, Netaneél et Michée enseigner dans les villes de Juda. 8  ainsi que les Lévites Chemaeyahou, Netaniahou, Zebadiahou, Asaël, Chemiramoth, Jonathan, Adonyahou, Tobiyahou, Tob–Adoniya, Lévites, et avec eux, les sacrificateurs Élichama et Yoram. 9  Ils enseignèrent en Juda, en ayant avec eux le livre de la loi de l’Éternel. Ils parcoururent toutes les villes de Juda en enseignant parmi le peuple.10 La terreur de l’Éternel s’empara de tous les royaumes des pays qui environnaient Juda, et ils ne firent pas la guerre à Josaphat.

 

Dieu, est le seul qui dispense la bonne doctrine pour nous révéler sa volonté.

Il donnera toujours l’intelligence et le discernement à celui ou celle qui les lui demande.  Ce fût le cas de David.

Psaumes 27 : 11  Éternel ! enseigne–moi ta voie, conduis–moi dans le sentier de la droiture… Psaumes 86: 11  Enseigne–moi tes voies, Éternel ! Je marcherai dans ta vérité. Donne–moi un coeur tout simple, que je craigne ton nom.

Psaumes  143: 10  Enseigne–moi à faire ta volonté ! Car c’est toi mon Dieu. Que ton bon Esprit me conduise sur une terre aplanie !

 

Dans tous les domaines de la vie, les préceptes divins ont leurs applications, mais cela exige de notre part une totale obéissance et une totale soumission.

La saine doctrine procède directement de Dieu et règle la vie de ses enfants. A la fin des temps même les païens y auront recours, nous lisons dans Esaïe 2: 2 Il arrivera, à la fin des temps, que Jérusalem la montagne de la Maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par–dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. 3  Des peuples nombreux s’y rendront et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la Maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous instruise de ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel.  Il y a la même pensée presque mot pour mot dans Michée 4: 2. 

 

La saine doctrine a donc pour fondement les Écritures Saintes.

Les écritures sont en quelque sorte l’alliance que Dieu fait avec son peuple.

Jérémie 31:33  Mais voici l‘alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours–là, dit l’Eternel : je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

Hébreux 8:10  Mais voici l‘alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours–là, dit le Seigneur : je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Idem : Hébreux 10:16 

 

Les juifs conservaient cette parole dans le sanctuaire, elle était lue et expliquée aux Juifs.

2 Rois 23 : 3  Le roi se tenait sur l’estrade, et il traita alliance devant l’Eternel, s’engageant à suivre l’Eternel, et à observer ses ordonnances, ses préceptes et ses lois, de tout son cœur et de toute son âme, afin de mettre en pratique les paroles de cette alliance, écrites dans ce livre. Et tout le peuple entra dans l’alliance.// les juifs qui conservaient cette parole dans le sanctuaire, nous devons faire en sorte que la paroles du Christ demeure aussi en nous, dans le temple que nous sommes. 2 Rois 22: 8

 

Bien souvent les prêtres ne remplissaient souvent pas bien leur devoir. Alors Dieu intervenait par l’intermédiaire de ses prophètes pour qu’ils instruisent le peuple et les corrigent.

Osée 4: 6 Mon peuple périt, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai de mon sacerdoce ; comme tu as oublié la loi de ton Dieu, moi de même j’oublierai tes fils. 

Michée 3: 8 Mais moi, je suis rempli de force grâce à l’Esprit de l’Éternel, j’ai le droit et le courage de faire connaître à Jacob son crime et à Israël son péché. 9  Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Jacob et princes de la maison d’Israël, vous qui rendez abominable le droit et qui pervertissez toute droiture, 10  vous qui bâtissez Sion avec le sang versé, et Jérusalem avec la méchanceté. 11  Ses chefs jugent pour des présents, ses sacrificateurs enseignent pour un salaire ses prophètes prédisent pour de l’argent ; et ils s’appuient sur l’Éternel, en disant : l’Éternel n’est–il pas au milieu de nous ? Le malheur ne nous atteindra pas. 12  C’est pourquoi, c’est bien à cause de vous que Sion ( l’Eglise) sera labourée comme un champ, que Jérusalem deviendra un monceau de pierres, et que la montagne du temple deviendra une hauteur couverte de forêt.

 

C’est malheureusement ce à quoi nous assistons encore aujourd’hui. Certaines personnes ou certains ministères sont gèrent de bonnes entreprises religieuses florissantes dont les chefs sont de même disqualifiés par leurs attachements à l’argent.  Aujourd’hui, ils agissent de façon similaire en tenant les mêmes propos sécurisants : « Dieu  n’est–il pas au milieu de nous ? »,   « Faites les constat vous-mêmes les œuvres et les signes ne sont-ils pas au milieu de nous ? », « si Dieu n’approuvait pas notre travail, nous ne connaîtrions pas de telles bénédictions et sa gloire comme vous pouvez le voir ». 

 

Les premières digressions de la saine doctrine sont intervenues avec les nations païennes dont Dieu avait ordonné à son peuple de ne pas côtoyer et encore moins se  mélanger. Dans l’Eglise naissante l’influence vient surtout du monde grec. En effet, l’enseignement des ses philosophes avait pour but la transmission d’un savoir intellectuel essentiellement basé sur la sagesse humaine. Chez les Israélites, le but de la loi était la pratique les commandements ou des règles de savoir-vivre basé sur la sagesse communiquée directement par Dieu. Les maskils hébraïques avaient pour principales vertus de rendre sage, d’être intelligent. Rappel de cette idée avec Paul dans l’épître aux Romains : «  nul n’est intelligent nul ne cherche Dieu… ). Ces maskils étaient essentiellement des psaumes d’enseignement (Ps 32; 42; 44; 55 ; etc.).

 

La doctrine du Christ doit être notre saine doctrine.

Comme le souligne Paul dans son épître aux Ephésiens au chapitre 4 s’il y a un seul corps et un seul Esprit, une seule espérance, celle de votre vocation ; 5  il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui est au–dessus de tous, parmi tous et en tous.

Dans le Nouveau Testament, la doctrine est plus étroitement liée à celui qui la dispense par son enseignement. Le terme grec didaskalos désigne l’enseignant ou plutôt le maître. Jésus était appelé rabbi, rabbouni  car il était un enseignant dans Matthieu  10, Jésus  appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Il leurs recommanda de ne pas aller vers les païens, et de ne pas entrer dans les villes des Samaritains mais plutôt d’aller vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Il leurs dit : en chemin, prêchez que le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. Ne prenez ni or, ni argent, ni monnaie dans vos ceintures, ni sac pour le voyage, ni deux tuniques, ni sandales, ni bâton, car l’ouvrier mérite sa nourriture.

Verset 11  Dans quelque ville ou village que vous entriez, informez–vous s’il s’y trouve quelqu’un qui soit digne (de vous recevoir), et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez. 12  En entrant dans la maison, saluez–la, 13  et, si la maison en est digne, que votre paix vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne à vous. 14  Lorsqu’on ne vous recevra pas et qu’on n’écoutera pas vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville et secouez la poussière de vos pieds. 15  En vérité je vous le dis : Au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville–là. 16   Voici : je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes. 17  Gardez–vous des hommes, car ils vous livreront aux tribunaux et ils vous flagelleront dans leurs synagogues, 18  vous serez menés, à cause de moi, devant des gouverneurs et devant des rois, pour leur servir de témoignage à eux et aux païens. 19  Mais quand on vous livrera, ne vous inquiétez ni de la manière dont vous parlerez ni de ce que vous direz ; ce que vous aurez à dire vous sera donné à l’heure même ; 20  car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. 21  Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant, les enfants se soulèveront contre leurs parents et les feront mourir. 22  Vous serez haïs de tous à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. 23  Quand on vous persécutera dans cette ville–ci, fuyez dans une autre. En vérité je vous le dis, vous n’aurez point achevé (de parcourir) les villes d’Israël, que le Fils de l’homme viendra. 24  Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. 25  Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont surnommé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison surnommeront–ils ainsi les gens de sa maison !

 

La doctrine de Jésus était différente et interpellait les juifs.

Matthieu 7: 28  Après que Jésus eut achevé ces discours, la foule fut frappée de sa doctrine. 

Marc 1: 22  Ils étaient frappés de sa doctrine ; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes.

Marc 1: 27  Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres : Qu’est–ce que ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent !

Marc 11: 18  Les principaux sacrificateurs et les scribes, l’ayant entendu, cherchèrent les moyens de le faire périr ; car ils le craignaient, parce que toute la foule était frappée de sa doctrine.

Luc 4:32  On était frappé de sa doctrine ; car il parlait avec autorité.

En tentant de répondre aux juifs qui l’accusaient de parler de sa propre autorité, Il répondait dans Jean 7:16  ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. 17  Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

Jean 18:19  Le souverain sacrificateur interrogea Jésus sur ses disciples et sur sa doctrine.

Après la mort et la résurrection de Jésus sa doctrine continua à surprendre et déranger les juifs. Dans Actes 9 : 2 Saul, continuait de combattre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur pour lui demander des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s’il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem.

Actes 13:12 rapportent que les autorités romaines étaient aussi alors le proconsul, voyant ce qui était arrivé, crut, étant frappé de la doctrine du Seigneur.

Les grecs aussi s’interrogeaient sur la doctrine de Paul

Actes 17:19  Alors ils le prirent, et le menèrent à l’Aréopage, en disant : Pourrions–nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes ?

Actes 22:4  J’ai persécuté à mort cette doctrine, liant et mettant en prison hommes et femmes.

Actes 24:22  Félix, qui savait assez exactement ce qui concernait cette doctrine, les ajourna, en disant : Quand le tribun Lysias sera venu, j’examinerai votre affaire.

 

Les maîtres juifs et les scribes aimaient à se faire appeler « Rabbi = maître» Matthieu 23: 7.

 

Après la résurrection de Jésus sa doctrine est ensuite poursuivie par les apôtres, les prophètes, les docteurs et les évangélistes

Jean 7: 16  Jésus leur répondit : mon enseignement n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé.17  Si quelqu’un veut faire sa volonté, il reconnaîtra si cet enseignement vient de Dieu, ou si mes paroles viennent de moi–même. 18  Celui dont les paroles viennent de lui–même cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé est vrai, et il n’y a pas d’injustice en lui. 19  Moïse ne vous a–t–il pas donné la loi ? Et nul de vous ne pratique la loi.

L’Esprit du Père encore appelé le consolateur viendra en nous pour enseigner toutes choses. Jean 14: 26  Mais le Consolateur, le Saint–Esprit que le Père enverra en mon nom, c’est lui qui vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que moi je vous ai dit.

 

Jean 16: 13  Quand il sera venu, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car ses paroles ne viendront pas de lui–même, mais il parlera de tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera les choses à venir. 14  Lui me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. 15  Tout ce que le Père a, est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.

C’est Jésus qui a donné les cinq ministères à son Eglise.

Jésus a donné a doté son Eglise de « ministères dons » (Domata en grec) qui sont des  dons de la Parole communiqués à des hommes choisis pour former et équiper les autres membres de Son corps spirituel.

 

Ephésiens 4: 12  pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l’oeuvre du service et de l’édification du corps du Christ,) qui amène au salut, est le fondement de l’Église.

1Corinthiens 12: 28  Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des docteurs ; ensuite il y a (le don) des miracles, puis les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses  sortes de langues.                                   

A Suivre …

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens