Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 09:57

En ce temps où on tire traditionnellement la galette des rois, je vous invite à prendre l’engagement de manger à la table du Seigneur pour manger « la galette du Roi des rois.» tout au long de cette nouvelle année.

 

Dieu veut nous faire participer à l’intimité de sa table. De quelle table s’agit-il ? Dans Apocalypse 3:20 Voici, ce que dit Jésus ; je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi? Si quelqu’un entend l’appel de Jésus qui frappe à la porte de nos cœurs, il peut le connaître intimement et partage la table de sa Parole.

 

Le désir du Père et de Jésus est de nous voir les aimer en gardant sa Parole. Cette seule condition satisfaite peut nous établir dans cette communion.

Jean 14:23 Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.

La table, c’est ce qu’il y a de plus précieux et saint. Notre communion intime avec lui, nécessite un repli, un arrêt de toutes nos activités, pour prendre le temps de l’écouter comme doivent le faire tout vrai disciple. C’est dans le calme et la confiance que nous pouvons lui ouvrir la porte de nos cœurs et atteindre le sien.

Il nous suffit de prendre le temps de passer à table pour chercher sa présence.

Sa table est toujours et constamment dressée pour ceux et celles qui ont faim et soif de lui.

 

Dans le tabernacle cette table et ce pain était une image du Christ offert Exode 25:30 Tu mettras sur la table le pain offert, constamment, devant moi.

La sainteté de cette table est évidente Hébreux 9:2 En effet, une première tente avait été installée, qu’on appelle le Sacré, où se trouvaient le porte–lampes, la table et les pains offerts.

Il y a beaucoup d’autres allusions dans les écritures qui nous invitent soit à des noces ou à des repas à l’invitation de Jésus comme dans Apocalypse 19:9 Heureux ceux qui sont invités au dîner des noces de l’agneau ! ou Luc 22:30 où Jésus parle de manger et boire à sa table, dans son royaume

Matthieu 25:10 Pendant qu’elles allaient en acheter, le marié arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

Le prophète Malachie, s’en prend aux prêtres et aux sacrificateurs qui méprisent Dieu en n’accordant pas une pleine sainteté à sa table.

Malachie 1:7 Vous apportez sur mon autel une nourriture souillée, et vous dites : « En quoi t’avons–nous souillé ? » C’est en disant : « La table du SEIGNEURest chose méprisable. »...12 Mais vous, vous me profanez, en disant : « La table du Seigneur est souillée, et la nourriture qu’elle rapporte est méprisable. »

 

La vie chrétienne : c’est sérieux.

Beaucoup pense que puisque Dieu est amour il nous pardonne toute nos fautes et donc ne nous punit plus. Il pardonne toutes nos fautes si nous nous repentons sincèrement.

Vous vous souvenez probablement du récit du centenier qui aborda Jésus qui entrait dans Capernaüm. Il lui demanda en priant de faire quelque chose pour son serviteur couché dans sa maison, et qui était atteint de paralysie qui le faisait beaucoup souffrir. Devant tant de foi et de compassion Jésus lui dit: j’irai, et je le guérirai.

Alors le centenier lui ô Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri, moi je suis soumis à mes supérieurs, j’ai des soldats sous mes ordres; et je les commande et ils exécutent mes ordres je dis à l’un: Va! et il va; à l’autre: Viens! et il vient; et à mon serviteur: Fais cela! et il le fait. Après l’avoir entendu et vu son cœur Jésus dit à ceux qui le suivaient: Je vous le dis en vérité, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi. Mais ce qui m’intéresse, c’est le commentaire que Jésus fait ensuite :

 

Matthieu 8:11 Je vous le dis, beaucoup viendront de l’est et de l’ouest pour s’installer à table avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux. 12 Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

J’espère que vous comprenez de qui peuvent bien être ces fils du royaume qui seront jetés dans les ténèbres du dehors.

L’auteur de l’épître aux hébreux écrit : Combien pire, ne le pensez–vous pas, sera le châtiment mérité par ceux qui auront piétiné le Fils de Dieu, qui auront tenu pour profane le sang de l’alliance par lequel nous avons été consacré, qui auront outragé l’Esprit de la grâce !

Les chrétiens peuvent adorer le Seigneur faire de belles prières mais ne pas s’installer à la table du Seigneur comme il le souhaite.

Beaucoup trop pactisent inconsciemment encore avec le diable ou des mécréants. En consacrant bien plus de temps à des futilités qui les éloignent de Dieu.

 

Psaumes 1 : 1 Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, 2 Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit! 3 Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: tout ce qu’il fait lui réussit.

Paul nous rappelle à l’ordre : 1 Corinthiens 10:21 Vous ne pouvez pas boire à la coupe du Seigneur et à la coupe des démons ; vous ne pouvez pas partager la table du Seigneur et la table des démons.

 

Notre héritage frères et sœurs est saint, il consiste à pouvoir manger « la galette du Roi des rois. » tous le jours et d’être pleinement rassasié sans jamais nous lasser.

 

Vous connaissez tous le Psaume 23 de David. 1 L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. 3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. 4 Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent. 5 Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires; tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde. 6 Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours.

 

A quelle table allez-vous vous asseoir en cette nouvelle année ? Cette promesse de pouvoir manger de l’arbre de vie et de boire de l’eau de la vie nous est offert dès maintenant par la foi en Jésus.

Lisons ensemble dans Jean 4 le récit de l’entretien de Jésus eut avec la samaritaine.

Il arrive à Sychar en Samarie près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. V.7 Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit: donne-moi à boire. 8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9 La femme samaritaine lui dit: comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. 10 Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. 11 Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; d’où aurais-tu donc cette eau vive? 12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux? 13 Jésus lui répondit: Quiconque boit de cette eau aura encore soif; 14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15 La femme lui dit: Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. …Jésus continue son entretien avec cette femme, la questionne sur son mari, parle ensuite de l’endroit où il faut adoré et du Messie qui doit venir… au V 25 La femme lui dit: Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26 Jésus lui dit: Je le suis, moi qui te parle. 27 Là-dessus arrivèrent ses disciples, qui furent étonnés de ce qu’il parlait avec une femme. Toutefois aucun ne dit: Que demandes-tu? ou: De quoi parles-tu avec elle? 28 Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s’en alla dans la ville, et dit aux gens: 29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ? 30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. 31 Pendant ce temps, les disciples le pressaient de manger, disant: Rabbi, mange. 32 Mais il leur dit: J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. 33 Les disciples se disaient donc les uns aux autres: Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger? 34 Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre. 39 Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme: Il m’a dit tout ce que j’ai fait. 40 Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d’eux. Et il resta là deux jours. 41 Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; 42 et ils disaient à la femme: Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde.

 

Vous connaissez toutes et tous ce récit . Nous allons juste nous concentrer sur une chose : sur ce que Jésus a voulu lui faire découvrir : le don, le trésor, l’héritage de la vie. Jésus va attirer l’attention de cette femme pour le reconnaître comme le messie. Ce matin, je vous convie en ce début d’année à recentrer nos vies sur notre héritage suprême. Jésus est l’arbre de vie du paradis de Dieu : c’est lui le pain de Vie et l’eau de la Vie, lui seul satisfait pleinement nos âmes.

La samaritaine va recevoir le don de Dieu qui va lui ouvrir l’intelligence et lui faire découvrir le lieu où elle peut être abreuvée constamment. Il va lui falloir un peu de temps pour qu’elle réalise que c’est Jésus lui-même.

Il va l’aider à sortir de son quotidien qui consistait à aller puiser de l’eau régulièrement pour les siens. Il va la faire sortir de ses limites, de ce qu’elle sait, de sa zone de confort, d'habitudes et de ses traditions.

Ce sont toujours nos propres traditions et connaissances que nous mettons en avant lorsque quelque chose de nouveau se présente à nous. 12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux?

Jésus va percuter son mode de fonctionnement pour l’amener à changer. Il va lui dire : Si tu connaissais le don de Dieuet qui est celui qui te dit: donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive.

 

Avant de devenir une source pour les autres, comme cette samaritaine nous devons être déconnectés de toutes les autres sources pour être connectés à la seule source d’eau vive. Nous devons tout miser sur Jésus pour devenir comme cette samaritaine une source de salut et de vie pour les autres. Dès qu’elle a cru elle s’est connectée à la vraie source. Si nous comprenons que c’est Dieu qui parle à nos cœurs faisons en sorte que ça change immédiatement.

 

Si nous ne recevons pas Jésus nous ne pouvons hériter de sa table : de sa communion intime. Nous avons besoin de nous connecter tous les jours à lui. Nous devons être quotidiennement abreuvés de la source de vie, de ses paroles sont esprit et vie.

Pour que nos bouches soient comme le mentionne Proverbes 10:11 une source de vie pour les autres il faut que nos cœurs soient remplis de la parole de vie, alors comme le dit ce verset : La bouche du juste est une source de vie ; Cela sera ton partage. C’est de l’abondance du cœur que notre bouche parlera.

Proverbes 13:14 L’enseignement du sage est une source de vie pour s’écarter des pièges de la mort.

Proverbes 14:27 La crainte du SEIGNEUR est une source de vie, pour s’écarter des pièges de la mort.

Proverbes 16:22 Le bon sens est une source de vie pour ceux qui le possèdent ; la correction des imbéciles, c’est l’imbécillité.

Nous sommes sanctifiés par la Parole

Ézéchiel 36 25 Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutesvos souillures et de toutes vos idoles. 26 Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. 27 Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. 28 Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.

 

Esaïe 55 : 1 Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, même celui qui n’a pas d’argent! Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer! 2 Pourquoi pesez-vous de l’argent pour ce qui ne nourrit pas? Pourquoi travaillez-vous pour ce qui ne rassasie pas? Ecoutez-moi donc, et vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets succulents. 3 Prêtez l’oreille, et venez à moi, écoutez, et votre âme vivra: Je traiterai avec vous une alliance éternelle, pour rendre durables mes faveurs envers David.

 

La gratuité de cette table est une réalité, le seul coût est « un choix » : le nôtre, qui consiste à éliminer toutes les autres sources. Ce sont toutes nos idoles qui nous empêchent d’être de vrais adorateurs. Si la vérité de la Parole de Dieu n’est pas en nous, nous ne pouvons pas valoriser Jésus par nos louanges et notre adoration.

Sur quelle source sommes-nous branchés ? Est-ce que cette source déborde de notre temple ?

Cherchons à mieux connaître Jésus, consacrons lui du temps, apprenons à tout perdre pour gagner Christ.

Adoration et louange peuvent devenir souillées, et nos prières polluées si nous ne veillons pas à nous sanctifier par sa Parole.

Dans le monde, il y a des chanteurs, dans l’église il y a des chantres et des louangeurs, ce n’est pas la même chose.

Les uns chantent l’humanité, les seconds sont aussi des musiciens mais avant tout des adorateurs. Pour être un adorateur, il faut être un intime de Jésus, avoir une seule connexion et chasser toutes les idoles de nos vies.

 

Soyons de vrais convertis et des apprenti-disciples de Christ.

En restant dans l'optique de notre fameuse « galette du Roi des rois », si vous voulez avoir la fève de cette galette, il n’y a pas de raccourci il nous faut la manger entièrement.

C'est seulement quand Sa Parole demeure en nous que nous commençons à régner avec Lui.

Il nous faut manger le livre. Paul Corinthiens 4:8 Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner. Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous!

Jésus est à la fois l’eau et le pain de vie qui nous permet de commencer à régner avec Lui

Jean 6:27 Œuvrez, non pas en vue de la nourriture qui se perd, mais en vue de la nourriture qui demeure pour la vie éternelle, celle que le Fils de l’homme vous donnera ; car c’est lui que le Père Dieu a marqué de son sceau. Ils lui dirent : que devons–nous faire pour accomplir les œuvres de Dieu ? 29 Jésus leur répondit : L’œuvre de Dieu, c’est que vous mettiez votre foi en celui qu’il a lui–même envoyé. Ils ont compris qu’il parlait de lui 30 Ils lui dirent alors : quel signe produis–tu donc, toi, Jésus qui te dit être l’envoyé de Dieu pour que nous voyions et que nous te croyions ? Quelle œuvre fais–tu ? 31 Nos pères ont mangé la manne dans le désert, Ici la tradition mosaïque est opposée à ce qui est nouveau avec Christ selon ce qui est écrit : Il leur donna à manger du pain venu du ciel. 32 Jésus leur dit : Amen, amen, je vous le dis, ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel, c’est mon Père qui vous donne le vrai pain du ciel ; 33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel pour donner la vie au monde. 34 Ils lui dirent : Seigneur, donne–nous toujours ce pain–là. : 35 Jésus leur dit : C’est moi qui suis le pain de la vie.

 

Ici, c'est un peu la même démarche que fit la samaritaine gile de Jean au chapitre 4. Les juifs qui écoutaient Jésus ont fait la même requête fît. : « Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif ».V 36 Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui met sa foi en moi n’aura jamais soif. …40 La volonté de mon Père, en effet, c’est que quiconque : celui ou celle qui le veut voit le Fils et met sa foi en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le relèverai au dernier jour. 41 Les Juifs maugréaient à son sujet, parce qu’il avait dit : C’est moi qui suis le pain descendu du ciel.42 Ils disaient : N’est–ce pas Jésus, le fils de Joseph, dont nous, nous connaissons le père et la mère ? Comment peut–il dire maintenant : « Je suis descendu du ciel ! » 43 Jésus leur répondit : Ne maugréez pas entre vous.44 Personne ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et moi, je le relèverai au dernier jour. 45 Il est écrit dans les Prophètes : Ils seront tous instruits de Dieu. Qui peut être instruit de Dieu sinon celui qui le recherche. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. 46 Non pas que quelqu’un ait vu le Père, sinon celui qui est issu de Dieu ; lui a vu le Père. 47 Amen, amen, je vous le dis, celui qui croit a la vie éternelle. 48 C’est moi qui suis le pain de la vie.

Frères et sœurs la galette du Roi des rois c’est la meilleure.

 

49 Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50 Le pain que voici, c’est celui qui descend du ciel, pour que celui qui en mange ne meure pas.51 C’est moi qui suis le pain vivant descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra pour toujours ; et le pain que, moi, je donnerai, c’est ma chair, pour la vie du monde.52 Les Juifs se querellaient entre eux ; ils disaient : Comment celui–ci peut–il nous donner sa chair à manger ? Ce qui est de la chair ne peut pas concevoir et recevoir les choses de l’esprit. 53 Jésus leur dit : Amen, amen, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous. 54 Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le relèverai au dernier jour. 55 Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang est vraie boisson. La comme dans le récit avec la samaritaine il va plus loin où il souhaitait les amener à croire. 56 Celui qui mange ma chairet boit mon sang demeure en moi, comme moi en lui. 57 Comme le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et comme moi, je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.58 Voici le pain descendu du ciel. Il n’est pas comme celui qu’ont mangé les pères : ils sont morts. Celui qui mange ce pain vivra pour toujours.59 Voilà ce qu’il dit alors qu’il enseignait dans la synagogue, à Capharnaüm.

 

Comprenez-vous frères et sœurs l’importance de nos rappels incessants des prédications ?

Dans Galates 5 Paul dit : ce qui est important c’est d’être une nouvelle créature. Dans 2 Corinthiens 5  :17 il dit Si quelqu’un est en Christ, en d’autre termes si quelqu’un demeure en lui, en d’autres termes si quelqu’un à une communion intime avec lui il est une nouvelle créature, les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Si c’est le cas c’est parfait, mais si ce n’est pas votre cas, voulez-vous vraiment voir les choses changer ? Alors venez devant sans une minute d’hésitation.

 

Pour que les choses anciennes passent et que toutes choses deviennent nouvelles, nous avons besoin tout simplement de reconnaître que nous avons besoin de nous tenir à Sa table, pour véritablement partager chaque jour une communion plus intime avec Lui. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens