Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 23:15

3 ème partie

 

Comme je l'ai mentionné dans mes articles précédents le sujet traité n'est pas facile.

 

Une fois encore, nous devons être des explorateurs, des chercheurs de pépites d'or. Lorsque nous étudions la loi d' Elohim, nous ne devons pas perdre de vue que cette loi a son essence en Lui, il est la Parole.

Ensuite nous devons être humble et apprendre des uns et des autres sans nous bloquer sur nos acquits. Je pense que l'article relatif à la Torah Orale ou Torah écrite de Ruth vous aidera comme cela m'a aidé  à comprendre que la loi d'Elohim est en Lui et en son Fils. Voilà pourquoi il nous a donné de Son Esprit « Rouah-hakodesh, son « souffle de vie saint qui nous parle » justement pour que nous ayons la compréhension de Sa pensée.

C'est lorsque nous nous laissons conduire et enseigner par Son Esprit nous avons l'assurance que la loi d'Elohim est appliquée dans notre vie.

 

La finalité ne doit pas consister à défendre un point de vue sur une définition plus juste de la loi de l'Eternel , à en avoir une meilleure compréhension, ou encore à être convaincu ou pas de son actualité pour nous aujourd'hui. Il est impératif de la suivre, de la vivre, et d'en appliquer les commandements d'Elohim.

 

Nous oublions trop souvent dans nos prises de position que la loi de l'Eternel appartient avant tout à Elohim. C'est Lui qui l'a dictée à Moïse, c'est Lui qui l'a donnée à son Fils pour qu'il soit Son porte parole et c'est encore Lui qui vient l'écrire sur les tables de nos cœurs pour que nous puissions la vivre.

 

Tout cela pour dire que la loi de Moïse, prend toute sa valeur dans son accomplissement dans l’œuvre de Yeshoua qui va lui rendre toute sa force car très peu de personnes étaient capables de d'être juste en l'appliquant. La loi de Christ accomplit la loi de Moïse et nous rend capable de la vivre, si nous demeurons dans la communion de l'amour du Père et du Fils.

 

Je vous propose de balayer encore une fois quelques passages des écritures et d'en faire quelques commentaires.

 

Galates 3:24 De sorte que la loi ( de Moïse ) a été notre conducteur pour nous mener à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.

 

Ce verset est capital dans le positionnement que nous devons librement prendre. La loi de Moïse étant pour la majorité des gens , confondue avec la Torah qui était une loi orale. Cela amène une certaine confusion qu'il faut faire disparaître. Au même titre que la loi divine, celle d'Elohim existait avant même qu'elle soit donnée à Moïse et ensuite promulguée par ce dernier au peuple.

 

Maintenant , il y a la dure réalité de notre incapacité à l'appliquer sans l'intervention de Yeshoua. La sainteté de cette loi a été bafouée tout au long de l'histoire des hommes.

 

Actes 13:39 Et que c’est par lui ( Yeshoua ) que tous ceux qui croient sont justifiés de toutes les choses dont vous n’avez pu être justifiés par la loi de Moïse.( la loi de Moïse n'a pas pu nous justifier à cause de notre incapacité à l'accomplir )

 

Romains 3:31 Anéantissons–nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. ( Oui c'est bien Paul qui dit que cette loi est confirmée par notre foien celui qu'Elohim a envoyé )

 

Romains 9:4 qui sont Israélites, à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la loi, et le culte, (9–5) et les promesses, ( c'est bien aux israélites qu' appartiennent en premier chef, la loi et toutes ces choses qui s'y rattachent )

 

 

Romains 10:4 car Christ est la fin de la loi, ( qui cesse d'être un conducteur puisque Christ l'a accomplie pour que nous les païens nous soyons justifiés par la foi en Yeshoua et que nous devenions aussi le peuple d'Elohim ) pour la justification de tous ceux qui croient. ( ce sont ceux qui ont foi en Yeshoua, voilà pourquoi les israélites ne trouvent pas la grâce d'Elohim encore aujourd'hui Galates 5:4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce.

Jean 1 : 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus–Christ. 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.)

 

Ce qui est certain c'est ce que Moïse dit : L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. Cela ne doit pas nous autoriser à croire que nous nous pouvons faire n'importe quoi en pensant n'avoir plus à obéir aux commandements d'Elohim. La justice qui vient de la foi confesse Yeshoua en croyant du cœur et copiant sa vie et son obéissance à la loi d'Elohim.

Romains 10:5 En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi : L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. 6 Mais la justice qui vient de la foi parle ainsi : ...La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Voilà la parole de la foique nous prêchons. 9 Elle dit que si tu confesses de ta boucheque Jésus est le Seigneur, et que tu croies dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car on croit du cœur, pour obtenir la justice, et l’on fait confession de la bouche pour le salut. 11 En effet, l’Écriture dit : Quiconque croit en lui, ne sera point confus.

 

La pratique de l'amour accomplit la loi, ça c'est la loi de Christ.

 

Romains 13:8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ;car celui qui aime les autres a accompli la loi.

Romains 13:10 L’amour ne fait point de mal au prochain :l’amour est donc l’accomplissement de la loi.

 

Romains 7:4 De même, mes frères, vous aussi vous avez été, par le corps de Christ, mis à mort en ce qui concerne la loi,pour que vous apparteniez à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. 5 Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort. 6 Mais maintenant, nous avons été dégagés de la loi, étant morts à cette loi sous laquelle nous étions retenus, de sorte que nous servons dans un esprit nouveau, et non selon la lettre qui a vieilli.7 Que dirons–nous donc ? La loi est–elle péché ? Loin de là ! Mais je n’ai connu le péché que par la loi. Car je n’aurais pas connu la convoitise, si la loi n’eût dit: Tu ne convoiteras point.

 

Romains 7:22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; 23 mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres...25 Grâces soient rendues à Dieu par Jésus–Christ notre Seigneur !… Ainsi donc, moi–même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.

 

Romains 8:2 En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus–Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. 3 Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, –Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, 4 et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit...7 car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.

 

Romains 10:4 car Christ est la fin de la loi, ( Torah orale avec ses règles des traditions juives ) pour la justification de tous ceux qui croient. 5 En effet, Moïse définit ainsi la justice qui vient de la loi ( d'Elohim ) : L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. ( personnellement je pense aux 10 commandements )

 

Il y a aura toujours des gens qui voudront être plus royalistes que notre Yeshoua pour appliquer la lettre de la loi qui tue sans se laisser éclairer par l'esprit qui donne la vie aux commandements d'Elohim.

Le danger viendra toujours de l'application charnelle des lois. Souvent on a tendance a se moquer des juifs orthodoxes avec leur rigueur, mais toutes les religions sont plus ou moins orthodoxes en se conformant chacune à leur propre dogme religieux, à leur propre doctrine, et propres usages. Yeshoua montre ici l'incohérence de l'application à la lettre de la loi.

Jean 7:21 Jésus répondit et leur dit : J’ai fait une œuvre, et vous en êtes tous étonnés. 22 Moïse vous a ordonné la circoncision (non qu’elle vienne de Moïse, mais des pères ( les patriarches ) , et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. 23 Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez–vous contre moi, parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat ? 24 Ne jugez point selon l’apparence, mais jugez selon la justice.

 

Idem ici

Actes 15:5 Mais quelques–uns de la secte des Pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu’il fallait circoncire les Gentils, et leur ordonner de garder la loi de Moïse ( les additifs de la loi orale ) .

Ce sont toujours ceux qui sont animés par des esprits religieux qui veulent maintenir ces règles de leurs traditions, ainsi que les coutumes juives.

 

Le verset qui suit montre que Paul à son arrivée à Rome ayant pris contact avec les juifs de la cité a utilisé toute sa connaissance de la loi de Moïse et des écrits des prophètes pour les persuader et les convaincre de croire en Yeshoua le messie. Je pense qu'en agissant de la sorte il donnait le preuve que pour lui la loi de Moïse allait dans le sens de son abolition en l’œuvre accomplie par Yeshoua.

 

Actes 28:17 Trois jours après, Paul assembla les principaux des Juifs, et quand ils furent réunis, il leur dit : Hommes frères, quoique je n’aie rien fait contre le peuple, ni contre les coutumes de nos pères,j’ai été emprisonné à Jérusalem, et mis entre les mains des Romains, 18 Qui, après m’avoir examiné, voulaient me relâcher, parce que je n’ai rien fait qui mérite la mort.19 Mais les Juifs s’y opposant, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans que j’aie pourtant lieu d’accuser ma nation. 20 C’est pour ce sujet donc que j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je suis lié de cette chaîne.21 Et ils lui répondirent : Nous n’avons point reçu de lettres de Judée à ton sujet ; et il n’est venu aucun frère qui ait rapporté ou dit du mal de toi. 22 Néanmoins, nous désirons apprendre de toi quels sont tes sentiments, car pour cette secte nous savons qu’on s’y oppose partout. 23 Lui ayant assigné un jour, ils vinrent en plus grand nombre chez lui à l’hôtellerie ; et depuis le matin jusqu’au soir il leur annonçait le royaume de Dieu, en rendant témoignage, et les persuadant, par la loi de Moïse et par les prophètes, de ce qui regarde Jésus. ( Ici nous avons le témoignage que Paul voyait la loi de Moïse ( Torah écrite ) dans la pensée de son accomplissement en Yeshoua et non dans le sens de son abolition. L'abolition de la loi orale est celle des traditions et coutumes juives qui sont venues se fondre à la loi divine la Torah écrite. Si Yeshoua est venu l'accomplir de quelle loi Paul parlait-il lorsqu'il a dit qu'elle était abolie ? Sans nul doute la réponse est dans la bouche de notre maître qui lui a condamné les coutumes et les traditions les pharisiens. C'était bien les traditions et les coutumes de la loi orale qui ont été rajoutées aux dix commandements. ) 24 Les uns furent persuadés de ce qu’il disait ; mais les autres ne crurent point. 25 Et comme ils n’étaient pas d’accord entre eux, ils se retirèrent, après que Paul leur eut dit cette parole : Le Saint–Esprit a bien parlé à nos pères par Ésaïe le prophète, lorsqu’il a dit : 26 Va vers ce peuple et dis–lui : vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; et en voyant, vous verrez, et ne discernerez point.( il faut croire que cela n'a pas changé pour le moment seulement ) 27 Car le cœur de ce peuple est endurci ; ils ont entendu dur de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. 28 Sachez donc que le salut de Dieu est envoyé aux Gentils, et qu’ils l’écouteront. 29 Et quand il eut dit cela, les Juifs s’en allèrent, ayant une grande contestation entre eux. 30 Or Paul demeura deux ans entiers dans son logement privé, où il recevait tous ceux qui venaient le voir, 31 Prêchant le royaume de Dieu, et enseignant les choses qui regardent le Seigneur Jésus–Christ, avec toute liberté et sans aucun empêchement.

 

Je pense qu'il faut replacer l'accomplissement de la loi de Moïse avec Christ dans l'histoire et le déroulement du plan divin pour l'homme.

 

Luc 16 : 14 Les pharisiens, qui étaient avares, écoutaient tout cela, et se moquaient de lui. 15 Et il leur dit : Pour vous, vous voulez passer pour justes devant les hommes ; mais Dieu connaît vos cœurs ; car ce qui est élevé devant les hommes est une abomination devant Dieu. 16 La loi et les prophètes vont jusqu’à Jean ; depuis ce temps–là le royaume de Dieu est annoncé, 17 Et chacun y entre par la violence. Mais, il est plus aisé que le ciel et la terre passent, qu’il n’est possible qu’un seul trait de lettre de la loi soit aboli. ( Çac'est Yeshoua qui le dit et c'est important de s'y référer : il n’est pas possible qu’un seul trait de lettre de la loi ( Torah écrite ) soit aboli. C'est clair ! C'est la raison pour laquelle il faut voir un accomplissement de cette loi plutôt qu'une abolition )…. Lire l'histoire de l'homme riche et de Lazare...25 Mais Abraham répondit : Mon fils, souviens–toi que tu as eu tes biens pendant ta vie, et que Lazare y a eu des maux ; maintenant il est consolé, et toi tu es dans les tourments. 26 Outre cela, il y a un grand abîme entre vous et nous, de sorte que ceux qui voudraient passer d’ici à vous, ne le peuvent ; non plus que ceux qui voudraient traverser de là jusqu’à nous. 27 Et le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d’envoyer Lazare dans la maison de mon père 28 (Car j’ai cinq frères), pour leur attester ces choses, de peur qu’ils ne viennent aussi dans ce lieu de tourments. 29 Abraham lui répondit :Ils ont Moïse et les prophètes ; qu’ils les écoutent. 30 Le riche dit : Non, père Abraham ; mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. 31 Et Abraham lui dit : S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne seraient pas non plus persuadés, quand même l’un des morts ressusciterait.

 

L'apôtre Jean dit que le péché est la transgression de la loi. ( divine celle d'Elohim )

 

1 Jean 3 : 4 Quiconque pèche, transgresse aussi la loi ( de quelle loi s'agit-il ici ? La loi écrite ) ; car le péché est une transgression de la loi.5 Or, vous savez que Jésus–Christ a paru pour ôter nos péchés, et qu’il n’y a point de péché en lui. ( en Yeshoua celui qu'Elohim a envoyé pour nous sauver )6 Quiconque demeure en lui, ne pèche point  ( donc accomplit la loi d'Elohim ) ; quiconque pèche, ne l’a point vu et ne l’a point connu.

 

Il y a maintenant pour moi, un éclairage que je n'avais pas avant de lire l'article de mon frère Jean-Yves que j'ai publié sur mon blog cf : http://nikkos.over-blog.fr/article-la-dramatique-confusion-entre-la-loi-nomos-et-la-loi-entole-114588977.html

 

Je reprends le tableau très explicite qu'il a utilisé pour montrer la différence qu'il y a entre la Loi d'Elohim et la loi de Moïse. Certes la loi de Moïse c'est Dieu qui lui a donnée : lisez attentivement ce qui suit.

 

La loi d'Elohim a été écrite directement par Lui sur des tables de pierre, la loi de Moïse a été écrite par Moïse dans un livre

 

La loi d'Elohim a été placée dans l'arche de l'Alliance, la loi de Moïse (ses écrits consécutifs à cette loi d'Elohim ) a été placée à côté de l'arche de l'Alliance

 

La loi de Dieu est une loi morale, la loi de Moïse c' est 613 mitzvots : prescriptions morales, sociale et juridiques et cérémonielles propres aux israélites.

 

La loi d'Elohim, Yeshoua l'a développée mais ne l'a jamais abolie, il l'a accomplie, la loi de Moïse, Christ en donnant sa vie en sacrifice et a rendu de fait inopérantes les lois cérémonielles et une partie des lois sociales propres à Israël ( peuple élu ).

 

La loi d'Elohim est spirituelle, la loi de Moïse est charnelle

 

La loi d'Elohim existait avant la chute, la loi de Moïse a été donnée aux israélites après la chute

 

La loi d'Elohim est une loi de liberté qui n'est pas pénible, la loi de Moïse est une loi de condamnation et un joug

 

La loi d'Elohim est parfaite, la loi de Moïse est imparfaite.

 

Quel est l'esprit de cette loi de Moïse ? Cette loi est-elle en toutes choses assimilable à la loi de l'Eternel ?

Yeshoua et la loi de Moïse

 

Les Dix Commandements de Moïse sont probablement les paroles les plus connues de la Bible dans le monde. Pour la majorité des chrétiens c'est une suite de commandements auxquels ils doivent obéir. Mais la plupart d'entre-eux sont en violation quasi permanente de ces derniers.D'où le découragement de beaucoup. Je ne pense pas qu'Elohim prenne plaisir à édicter aux hommes qu'ils ne pourront pas suivre et appliquer pour la plupart.

 

C'est la Loi qui fait prendre conscience de notre état de péché. Elle nous condamne plus qu'elle nous justifie ou nous sauve.

 

Personne ne peut être justifié, transformé ou sauvé par la loi. Nous sommes fils et filles de Dieu par la foi en Yeshoua. Voilà pourquoi nous pouvons être justifiés que par la foi et non par la loi. Nous sommes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ selon Galates 3:24-26

 

«…la loi a été comme un pédagogue…»

 

La Loi confirme notre condition de pécheur et nous conduit vers Yeshoua. La justification du pécheur est un don gratuit que nous recevons par la foi. Lorsque cette œuvre est pleinement réalisée en Christ, le croyant n’est plus dirigé par la loi puisqu'elle est accomplie par Christ en qui nous vivons maintenant.

 

Nous ne sommes plus sous une loi que nous ne pouvons difficilement appliquer. Nous la trouvons accomplie par Christ en nous que si nous vivons sous son autorité et sa communion par l'Esprit.

 

Cela est clairement démontré dans les écritures.

 

Galates 5 : 1 Tenez–vous donc fermes dans la liberté, dont Christ vous a rendus libres, et ne vous remettez pas de nouveau sous le joug de la servitude.( La servitude c'est les règles et les coutumes rajoutées à la loi ) 2 Moi, Paul, je vous dis, que si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. 3 Et je proteste encore à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est obligé d’observer toute la loi. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi, vous êtes déchus de la grâce. 5 Car, pour nous, nous attendons par l’Esprit l’espérance d’être justifiés par la foi. 6 Car en Jésus–Christ ce qui est efficace ce n’est ni la circoncision, ni l’incirconcision, maisla foi agissant par l'amour.

 

Lorsque Jean dit que Yeshoua n'a jamais péché, il ne dit rien d'autre qu’il n’a jamais violé la loi de Dieu-Elohim.

 

La loi de Moïse

 

Marc 7 : 3 Car les pharisiens et tous les Juifs ne mangent point sans se laver les mains jusqu’au coude, gardant en cela la tradition des anciens ; 4 Et lorsqu’ils reviennent des places publiques, ils ne mangent point non plus sans s’être lavés. Il y a aussi beaucoup d’autres choses qu’ils ont reçues pour les observer, comme de laver les coupes, les pots, les vaisseaux d’airain et les lits. 5 Là–dessus les pharisiens et les scribes lui demandèrent : D’où vient que tes disciples ne suivent pas la tradition des anciens, et qu’ils prennent leur repas sans se laver les mains ? 6 Il leur répondit : Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé à votre sujet, quand il a dit : Ce peuple m’honore des lèvres ; mais leur cœur est bien éloigné de moi. 7 Mais c’est en vain qu’ils m’honorent, enseignant des doctrines qui sont des commandements d’hommes. 8 Car, en abandonnant le commandement de Dieu, vous observez la tradition des hommes, lavant les pots et les coupes, et faisant beaucoup d’autres choses semblables. 9 Il leur dit aussi : Vous annulez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition ; 10 Car Moïse a dit : Honore ton père et ta mère ; et que celui qui maudira son père ou sa mère soit puni de mort ; 11 Mais vous, vous ajoutez : A moins qu’il n’ait dit à son père ou à sa mère : Tout ce dont je pourrais t’assister est corban, c’est–à–dire, un don consacré à Dieu. 12 Et vous ne lui permettez plus de rien faire pour son père ou pour sa mère ; 13 Anéantissant la parole de Dieu par votre tradition, que vous avez établie ; et vous faites beaucoup d’autres choses semblables. 14 Alors ayant appelé toute la multitude, il leur dit : Écoutez–moi tous, et comprenez ceci : 15 Rien de ce qui est hors de l’homme et qui entre en lui, ne le peut souiller ; mais ce qui sort de lui, voilà ce qui souille l’homme.

16 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. 17 Quand il fut entré dans la maison, après avoir quitté la multitude, ses disciples l’interrogèrent sur cette parabole. 18 Et il leur dit : Etes–vous aussi sans intelligence ? Ne comprenez–vous pas que rien de ce qui entre du dehors dans l’homme, ne le peut souiller ? 19 Parce que cela ne lui entre point dans le cœur, mais dans le ventre, et va aux lieux secrets, ce qui purifie tous les aliments. 20 Il disait donc : Ce qui sort de l’homme, c’est ce qui souille l’homme. 21 Car du dedans, c’est–à–dire, du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, 22 Les larcins, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l’impudicité, l’œil envieux, la médisance, la fierté, la folie. 23 Tous ces vices sortent du dedans et souillent l’homme.

 

Nous savons que Yeshoua est devenu souverain Sacrificateur, selon l’ordre de Melchisédec, il était un homme comme Aaron appelé de Dieu.

La différence entre Aaron et Yeshoua c'est qu'Aaron faisait des sacrifices pour son péché et ceux du peuple selon la loi de Moïse (loi cérémonielle) tandis que Yeshoua était sans péché, n'a pas eu à offrir des sacrifice pour un péché et s'est offert lui-même en sacrifice pour satisfaire la justice d'Elohim. La loi d'Elohim et l'Esprit de son Père Rouah Ha Kodeshétait en lui.

Aaron était sacrificateur d'une loi imparfaite celle de Moïse et Yeshoua était le sacrificateur de la loi d'Elohim qui allait par son obéissance sacrificielle offrir une offrande parfaite et sainte.

Voilà pourquoi il est l'auteur d'un salut éternel pour ceux et celles qui lui obéissent apportant ainsi la loi de l'Eternel notre Elohim dans nos cœurs pour l'accomplir)

Lorsqu'on comprend cela on comprend mieux ce qu'Elohim dit lorsqu'il

 

Hébreux 4 : 14 Puis donc que nous avons un grand souverain Sacrificateur, qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, retenons ferme notre profession. 15 Car nous n’avons pas un souverain Sacrificateur qui ne puisse compatir à nos infirmités, au contraire, il a été éprouvé en toutes choses, comme nous, mais sans péché. 16 Allons donc avec confiance au trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans le temps convenable. Hébreux 5 : 1 En effet, tout souverain Sacrificateur, pris d’entre les hommes, est établi pour les hommes dans les choses qui regardent Dieu, afin d’offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. 2 , Il peut user de pitié envers ceux qui sont dans l’ignorance et dans l’erreur, puisque lui–même est environné de faiblesses. 3 Et à cause de cela il doit faire des offrandes aussi bien pour ses péchés, que pour ceux du peuple. 4 Et nul ne peut s’attribuer cette dignité, que celuiqui est appelé de Dieu, comme Aaron. 5 De même Christ ne s’est point attribué la gloire d’être souverain Sacrificateur, mais il ( Yeshoua ) l’a reçue de Celui ( Dieu-Elohim )qui lui a dit : C’est Toi qui es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui. 6 Comme il lui dit aussi ailleurs : Tu es Sacrificateur pour l’éternité, selon l’ordre de Melchisédec. 7 C’est lui ( Yeshoua ) qui, pendant les jours de sa chair ( de sa vie ) , ayant offert avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort,( Elohim ) et ayant été délivré de sa crainte, 8 Bien qu’étant Fils, a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, 9 Et ayant été rendu parfait, il est devenu l’auteur du salut éternel pour tous ceux qui lui obéissent ; 10 Dieu l’ayant ( Yeshoua ) déclaré souverain Sacrificateur, selon l’ordre de Melchisédec.

 

C'est un fait établi que Jésus a toujours observé la loi et cela est une chose constante dans les écrits évangéliques qui restent les seuls valables en ce qui concerne sa vie terrestre.

 

Jésus était juif, issu de la race élue d’Israël à laquelle appartenait les alliances, la loi, les cultes, les promesses et les patriarches. Le messie, le Roi des juifs ne pouvait être lui-même que juif et observateur de cette loi. Ses disciples le suivaient parce qu’ils croyaient en la loi et les prophètes. Il observait les fêtes et en particulier la Pâque, la fête des tabernacles, la fête de la dédicace, la fête du Pûrim.

Lors de la purification d'un lépreux de sa lèpre, Yeshoua l'invita à se montrer au sacrificateur et à présenté son offrande selon la loi de Moïse.

Yeshoua portait les signes extérieurs sur ses vêtements pour rappeler tous les commandements à mettre en pratique selon les recommandations de la loi.

A sa mort, des juifs l’ensevelirent selon la coutume juive. Tout cela pour dire qu'il était un observateur averti de la loi.

 

Matthieu 5 : 17 Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. 18 Car je vous le dis en vérité, jusqu’à ce que le ciel et la terre aient passé, il ne passera pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre que tout ne soit accompli. 19 Celui donc qui aura violé l’un de ces plus petits commandements, et qui aura ainsi enseigné les hommes, sera estimé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura observés et enseignés, celui–là sera estimé grand dans le royaume des cieux. 20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.

 

Une des croyances profondément ancrées dans le christianisme est que Yeshoua a mis fin à la loi de Moïse, en l'abolissant par sa mort et sa résurrection. C'est une fausse doctrine engendrée par les Pères de l'Eglise. Ils se sont emparés de l'Eglise de Yeshoua et l'ont séparée à tort de ses racines juives.

 

En Matthieu 5 Jésus va encore plus loin avec plus de précisions : 17 Ne pensez pas que je sois venu abolir la loi ou les prophètes ; je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. 18 Car je vous le dis en vérité, jusqu’à ce que le ciel et la terre aient passé, il ne passera pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre que tout ne soit accompli. 19 Celui donc qui aura violé l’un de ces plus petits commandements, et qui aura ainsi enseigné les hommes, sera estimé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les aura observés et enseignés, celui–là sera estimé grand dans le royaume des cieux. 20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. ( le pb est dans la justice que nous pratiquons )

Il dit ici que la loi de Moïse est un fondement en terme de pratique. Son application détermine même notre rang dans le royaume du Père.

 

Les abolitionnistes doivent réaliser que le ciel et la terre ne sont pas passés et donc ils doivent se mettre en accord avec Yeshoua pour convenir que la loi n'est pas abolie au sens d'être finie mais bien accomplie en Christ pour que nous l'observions et que nous l'enseignons aux autres à faire de même.

Nos positions occupées dans le royaume des cieux dépendent de notreobservation de la loi de Moïse. Les abolitionnistes soutenant l'annulation pure et simple de cette loi auront du mal à être à un rang honorable dans le royaume.

 

David écrit : « La loi de l'Éternel( Il ne s'agit pas exclusivement de la loi donnée à Moïse, mais de celle qui est en essence en Elohim de toute éternité ) est parfaite, elle restaure l'âme; Le témoignage de l'Éternel est véritable, il rend sage l'ignorant.

C'est celle qui est en essence en Elohim, celle qui est immuable avant Moïse elle était inscrite dans les patriarches.

Et Paul ajoute :

« La loi donc est sainte ( C'est encore la loi éternelle d'Elohim à laquelle s'inscrit les dix commandements donnés à Moïse ), et le commandement est saint, juste et bon.» (Romains 7 : 12)

Paul parle dans ses Epîtres de l'abolition de la loi. Des éléments de réponse nous sont donnés par Yeshoua qui a condamné les excès des pharisiens.

 

 

Le mot traduit par "fin" est telos qui veut aussi dire "but" et là nous sommes en phase avec la pensée de Paul qui conçoit la loi ( au sens large du comme un pédagogue et un guide qui conduit à Christ. En d'autres termes : Christ est le « but de la loi, et non la fin ». Elohim a tout confié et tout concentré son autorité et son gouvernement à son Fils Yeshoua »  .

 

Prenons le passage suivant : Matthieu. 5: 20 Car je vous dis que si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux.21 Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens : Tu ne tueras point ; et celui qui tuera sera punissable par les juges. 22 Mais moi je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sans cause, sera punissable par le tribunal ; et celui qui dira à son frère : Raca (homme de rien), sera punissable par le conseil ; et celui qui lui dira : Fou, sera punissable par la géhenne du feu.

 

Les exigences de la loi de Christ sont plus fortes que celles des Moïse on le voit bien en lisant Matthieu 5.

 

Honnêtement, je pense laisser cette étude ouverte et inachevée, car je ne pense pas avoir répondu à toutes les questions, mais j'ai conscience d'en avoir soulevées plusieurs qui pourront aider mes lecteurs. Merci aussi à tous ceux et celles qui auront réagi et apporté leur contribution à cette série..

 

Je termine avec ce passage qui m'interpelle toujours.

 

Hébreux 10 26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. 28 Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; 29 de quel pire châtiment pensez–vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance,par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?

Partager cet article

Dokimos de foi Nicolas Papaïconomou - dans Etudes
commenter cet article

commentaires

Watier Jean Pierre 11/02/2013 14:45

Vous citez Ro 10/4:"Christ est la fin de la loi" en précisant que le mot fin (télos en grec) doit être pris dans le sens de but. N'oubliez pas cependant que le mot fin en français a plusieurs
significations: but, accomplissement, mais aussi: achèvement, terme. Paul, dans toutes ses épîtres, n'a utilisé qu'une fois le mot "télos" dans le sens de but (1 Tim 1/5).
Pour affiner la pensée de Paul, regardez Gal:3/24,25: "Ainsi la Loi a été un précepteur pour nous conduire à Christ afin que nous soyons justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes
plus sous ce précepteur" .
Bien amicalement JP W

Didier Sion 11/02/2013 13:04

Cher frère.

Tu tiens à défendre Paul, en disant que lorsqu'il parle contre la Loi (ou qu'il dit qu'elle n'a plus d'autorité sur nous), cela n'est pas contre la Loi de Moïse, mais contre les "règles" ou
"traditions juives" qu'il s'exprimerait.

Cela me fait penser au frère David Stern qui dans son "Jewish New Testament Commentary" a employé la même tactique, en traduisant "Law" par "legalistic interpretation of the Law" chaque fois que
cela lui semblait nécessaire pour défendre Paul !

Mais cela ne peut pas tenir la route. Je reprends deux des passages que tu cites à ce propos:

1 . Dans Romains
-----------------------
"Romains 10:4 car Christ est la fin de la loi, ( Torah orale avec ses règles des traditions juives ) pour la justification de tous ceux qui croient. 5 En effet, Moïse définit ainsi la justice qui
vient de la loi ( d'Elohim ) : L’homme qui mettra ces choses en pratique vivra par elles. ( personnellement je pense aux 10 commandements )"

Paul ici explique le plus clairement possible que, d'après Moïse et sa Loi, la vie et la justification viennent par la "mise en pratique" des commandements de cette Loi. Paul appelle ce principe la
"justification par la loi", principe qui était valable selon l'alliance ancienne.
Mais, toujours d'après Paul, Christ est "la fin de la Loi" pour la justification, car maintenant le principe nouveau est celui de la "justification par la foi".

Donc je ne vois pas du tout comment tu peux ici parler des "traditions juives", alors que Paul fait explicitement mention de Moïse (et donc de la Loi qu'il a reçue de Dieu) et du principe de la
"justification par la loi" qui fait partie de cette même Loi, selon l'Ecriture elle-même qui dit bien que l'homme "vivra par elle"

2 - Galates
-------------------------------
"Galates 5 : 1 Tenez–vous donc fermes dans la liberté, dont Christ vous a rendus libres, et ne vous remettez pas de nouveau sous le joug de la servitude.( La servitude c'est les
règles et les coutumes rajoutées à la loi ) 2 Moi, Paul, je vous dis, que si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. 3 Et je proteste encore à tout homme qui se fait
circoncire, qu’il est obligé d’observer toute la loi. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui vous justifiez par la loi, vous êtes déchus de la grâce. 5 Car, pour nous, nous
attendons par l’Esprit l’espérance d’être justifiés par la foi. 6 Car en Jésus–Christ ce qui est efficace ce n’est ni la circoncision, ni l’incirconcision, maisla foi agissant par l'amour. "

La "servitude" mentionnée ici par Paul ne peut pas être "les règles et coutumes ajoutées à la Loi", puisque Paul donne explicitement l'exemple de la circoncision, commandement qui fait bien partie
de la Loi de Moïse, et qui n'est pas une "coutume juive" !! Il précise que celui qui se fait circoncire est "tenu d'obéir à toute la Loi", et cela encore est sans doute possible une référence à la
Loi de Moïse, car celui qui se fait circoncire entre dans l'alliance de Dieu avec Israël, et fait donc partie intégrante du peuple d'Israël, à qui la Loi de Moïse a été donnée, et cet homme est
donc logiquement tenu d'obéir à tous les commandements. Ici la logique de Paul se tient. Mais on voit quand même bien qu'il redoute que ses auditeurs se croient obligés d'obéir à la Loi de Moïse,
ou qu'ils se mettent eux-même dans une position qui les y contraigne (en se faisant circoncire)

Par ces deux exemples, tirés de ton article, je pense avoir montré que pour Paul, la Loi de Moïse est dans son ensemble abrogée, comme on le voit par ailleurs en Romains 7.

A cela je veux ajouter que cette appréciation de la pensée de Paul se base sur la supposition que Paul est bien l'auteur des lettres qu'on lui attribut. Mais cela n'est pas du tout évident, ni
aussi l'absence de corruption tardives de ces lettres...

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens