Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 14:57

Peu de personnages ont suscités autant de discussions que cet homme qu'on a appelé Jésus-Christ parce qu'il est unique et dont le vrai nom est Yeshoua.

Au sein même des ses contemporains, des juifs, des religieux et même de sa propre famille, il a suscité l'admiration et la haine, tout cela pour dire qu'il continue à poser question à beaucoup de gens même après plus de 2000 ans.

 

Pierre parle dans sa première épître de lui en disant : que nous l'aimons, sans l’avoir connu, que nous croyons en lui sans le voir encore, et que nous nous réjouissons d’une joie ineffable et glorieuse dans l'attente de son avènement.

 

J'ai repris quelques passages que nous avons déjà lus qui confirment ces déclarations.

 

Marc 6:3 N'est–ce pas là le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont–elles pas ici parmi nous ? Et ils se scandalisaient à son sujet.

 

Luc 4:22 Tous lui rendaient témoignage, et admiraient les paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient : N'est–ce pas le fils de Joseph ?

 

Jean 6:42 Et ils disaient : N'est–ce pas là Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment donc dit–il : Je suis descendu du ciel ?

 

Ces trois versets nous confirment que Yeshoua posait question à son entourage, et laissait les gens perplexes et les mettaient dans l'embarras. Les gens étaient partagés en ce qui concernait l'origine de Yeshoua, de celui que le monde appellera plus tard Jésus-Christ.

 

Jean 7:25 Et quelques–uns de ceux de Jérusalem disaient : N‘est–ce pas celui qu’on cherche à faire mourir ?

 

Marc 7 11 Les Juifs donc le cherchaient pendant la fête, et disaient : Où est–il ? 12 Et il y avait une grande rumeur à son sujet parmi le peuple. Les uns disaient : C’est un homme de bien ; et les autres disaient : Non, mais il séduit le peuple. 13 Toutefois, personne ne parlait librement de lui, par crainte des Juifs.14 Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple, et il enseignait.

 

Il attirait la sympathie, l'admiration, mais aussi la jalousie et la haine, en lisant les témoignages des uns et des autres rapportés das les récits évangéliques on a l'impression qu'il y avait une sorte de jeu du chat et de la souris qui s'était instauré entre lui et certains membres religieux de son peuple .

 

15 Et les Juifs étaient étonnés, et disaient : Comment cet homme connaît–il les Écritures, ne les ayant point apprises 16 Jésus leur répondit : Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. 17 Si quelqu’un veut faire la volonté de Dieu, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.

 

Ses réponses

 

18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, est digne de foi, et il n’y a point d’injustice en lui. 19 Moïse ne vous a–t–il pas donné la loi ? et aucun de vous n’observe la loi. Pourquoi cherchez–vous à me faire mourir ? 20 Le peuple lui répondit : Tu as un démon ; qui est–ce qui cherche à te faire mourir ?

 

21 Jésus répondit et leur dit : J’ai fait une œuvre, et vous en êtes tous étonnés. 22 Moïse vous a ordonné la circoncision (non qu’elle vienne de Moïse, mais des pères), et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. 23 Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez–vous contre moi, parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat ? 24 Ne jugez point selon l’apparence, mais jugez selon la justice.

 

25 Et quelques–uns de ceux de Jérusalem disaient : N’est–ce pas celui qu’on cherche à faire mourir ? 26 Et le voilà qui parle librement, et on ne lui dit rien. Les chefs auraient–ils vraiment reconnu qu’il est véritablement le Christ ? 27 Cependant nous savons d’où il est ; au lieu que, quand le Christ viendra, personne ne saura d’où il est.

28 Et Jésus s’écriait donc dans le temple, enseignant, et disant : Vous me connaissez, et vous savez d’où je suis. Je ne suis pas venu de moi–même, mais celui qui m’a envoyé est véritable, et vous ne le connaissez point. 29 Moi, je le connais ; car je viens de sa part, et c’est lui qui m’a envoyé. 30 Ils cherchaient donc à se saisir de lui ; mais personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.

31 Cependant, plusieurs du peuple crurent en lui, et disaient : Quand le Christ viendra, fera–t–il plus de miracles que n’en fait celui–ci ?

 

32 Les pharisiens, ayant appris ce que le peuple disait sourdement de lui, envoyèrent, de concert avec les principaux sacrificateurs, des sergents pour se saisir de lui.33 C’est pourquoi Jésus leur dit : Je suis encore avec vous pour un peu de temps ; et je m’en vais à celui qui m’a envoyé.34 Vous me chercherez, et vous ne me trouverez point, et vous ne pourrez venir où je suis.

 

35 Les Juifs dirent donc entre eux : Où ira–t–il que nous ne le trouverons point ? Ira–t–il vers ceux qui sont dispersés parmi les Grecs, et enseignera–t–il les Grecs ? 36 Que signifie ce qu’il a dit : Vous me chercherez, et ne me trouverez point, et vous ne pourrez venir où je suis ?

 

 

Jean 5 : 8 Jésus lui dit : Lève–toi, emporte ton lit, et marche. 9 Et aussitôt l’homme fut guéri ; et il prit son lit, et marcha. Or, ce jour–là était un sabbat. 10 Les Juifs disaient donc à celui qui avait été guéri : c’est le sabbat ; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit. 11 Il leur répondit : Celui qui m’a guéri, m’a dit : Emporte ton lit, et marche. 12 Ils lui demandèrent donc : Qui est cet homme qui t’a dit : Emporte ton lit, et marche ? 13 Mais celui qui avait été guéri ne savait qui c’était ; car Jésus s’était retiré secrètement, parce qu’il y avait foule en ce lieu–là.14 Après cela, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voilà, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. 15 Cet homme s’en alla et rapporta aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. 16 A cause de cela, les Juifs poursuivaient Jésus, et cherchaient à le faire mourir, parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat.

 

 

17 Mais Jésus leur dit : Mon Père travaille jusqu’à maintenant, et je travaille aussi. 18 A cause de cela, les Juifs cherchaient encore plus à le faire mourir, non seulement parce qu’il violait le sabbat, mais encore parce qu’il appelait Dieu son propre Père, se faisant lui–même égal à Dieu.

 

Voyez ce que Yeshoua dit lui-même

19 Jésus prenant la parole, leur dit : En vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de lui–même, à moins qu’il ne le voit faire au Père ; car tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. 20 Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait. Et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles–ci, afin que vous soyez dans l’admiration. 21 Car, comme le Père ressuscite les morts et donne la vie, de même aussi le Fils donne la vie à ceux qu’il veut. 22 Le Père ne juge personne, mais il a donné au Fils tout le jugement. 23 Afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé.

 

24 En vérité, en vérité je vous dis, que celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et il ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. 25 En vérité, en vérité je vous le dis, le temps vient, et il est déjà venu, que les morts entendront la voix du Fils de Dieu, et que ceux qui l’auront entendue vivront.26 Car, comme le Père a la vie en lui–même, il a aussi donné au Fils d’avoir la vie en lui–même. 27 Et il lui a donné le pouvoir d’exercer le jugement, parce qu’il est le Fils de l’homme. 28 Ne soyez pas surpris de cela ; car l’heure vient que tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, 29 Et sortiront : savoir, ceux qui auront bien fait, en résurrection de vie ; et ceux qui auront mal fait, en résurrection de condamnation. 30 Je ne puis rien faire de moi–même, je juge selon que j’entends, et mon jugement est juste, car je ne cherche point ma volonté, mais la volonté du Père qui m’a envoyé. 31 Si je me rends témoignage à moi–même, mon témoignage n’est pas digne de foi. 32 Il y en a un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu’il me rend est digne de foi.

33 Vous avez envoyé vers Jean, et il a rendu témoignage à la vérité. 34 Pour moi, je ne recherche point le témoignage de l’homme, mais je dis ceci, afin que vous soyez sauvés. 35 Jean était la lampe qui brûle, et qui luit, et vous avez voulu, pour un moment, vous réjouir à sa lumière. 36 Mais moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean ; car les œuvres que mon Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres même que je fais, rendent de moi ce témoignage, que mon Père m’a envoyé. 37 Et le Père qui m’a envoyé a lui–même rendu témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, ni vu sa face. 38 Et sa parole ne demeure pas en vous ; puisque vous ne croyez point à celui qu’il vous a envoyé. 39 Vous sondez les Écritures, parce qu’en elles vous croyez avoir la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi. 40 Et vous ne voulez point venir à moi, pour avoir la vie. 41 Je ne reçois point ma gloire de la part des hommes ; 42 Mais je sais que vous n’avez point en vous–mêmes l’amour de Dieu. 43 Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez. 44 Comment pouvez–vous croire, quand vous tirez votre gloire les uns des autres, et que vous ne recherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?45 Ne pensez point que moi je vous accuse devant le Père ; Moïse, en qui vous espérez, est celui qui vous accusera. 46 Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi ; car il ( Moïse) a écrit de moi. 47 Mais si vous ne croyez pas ses écrits, comment croirez–vous mes paroles ?

 

Incrédulité des frères de Jésus

 

Jean 7 :4 Car personne ne fait rien en cachette, quand il cherche à être connu. Si tu fais ces choses, montre–toi toi–même au monde. 5 Carses frères même ne croyaient pas en lui. 6 Jésus leur dit : Mon temps n’est pas encore venu ; mais votre temps est toujours venu. 7 Le monde ne peut vous haïr ; mais il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses œuvres sont mauvaises. 8 Pour vous, montez à cette fête ; pour moi, je n’y monte pas encore, parce que mon temps n’est pas encore venu.9 Et leur ayant dit cela, il demeura en Galilée.10 Mais, lorsque ses frères furent partis, il monta aussi à la fête, non pas publiquement, mais comme en cachette. 11 Les Juifs donc le cherchaient pendant la fête, et disaient : Où est–il ?12 Et il y avait une grande rumeur à son sujet parmi le peuple. Les uns disaient : C’est un homme de bien ; et les autres disaient : Non, mais il séduit le peuple. 13 Toutefois, personne ne parlait librement de lui, par crainte des Juifs. 14 Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple, et il enseignait. 15 Et les Juifs étaient étonnés, et disaient : Comment cet homme connaît–il les Écritures, ne les ayant point apprises 16 Jésus leur répondit : Ma doctrine n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé. 17 Si quelqu’un veut faire la volonté de Dieu, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, est digne de foi, et il n’y a point d’injustice en lui.

19 Moïse ne vous a–t–il pas donné la loi ? et aucun de vous n’observe la loi. Pourquoi cherchez–vous à me faire mourir ? 20 Le peuple lui répondit : Tu as un démon ; qui est–ce qui cherche à te faire mourir ? 21 Jésus répondit et leur dit : J’ai fait une œuvre, et vous en êtes tous étonnés.22 Moïse vous a ordonné la circoncision (non qu’elle vienne de Moïse, mais des pères), et vous circoncisez un homme le jour du sabbat. 23 Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez–vous contre moi, parce que j’ai entièrement guéri un homme le jour du sabbat ?24 Ne jugez point selon l’apparence, mais jugez selon la justice. 25 Et quelques–uns de ceux de Jérusalem disaient : N’est–ce pas celui qu’on cherche à faire mourir ?

 

Marc 8 : 7 Et Jésus s’en alla avec ses disciples, dans les bourgs de Césarée de Philippe ; et en chemin il interrogeait ses disciples, en disant : Qui dit–on que je suis ?

28 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean–Baptiste ; et les autres, Élie ; et les autres, l’un des prophètes.29 Et il leur dit : Et vous, qui dites–vous que je suis ? Pierre, répondant, lui dit : Tu es le Christ. 30 Et il leur défendit très sévèrement de dire cela de lui à personne.

 

Matthieu 16:15 Il leur dit : Et vous, qui dites–vous que je suis ? 16 Simon Pierre, prenant la parole, dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. 17 Et Jésus lui répondit : tu es heureux, Simon, fils de Jona ; car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux.

 

Aucun homme n'a été si controversé que Yeshoua voilà pourquoi confesser son Nom entraînera les mêmes réactions que celles qu'il a suscitées au milieu de son peuple, de son entourage et de sa famille. Alors courage et persévérez !

 

Matthieu 10:22 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

Matthieu 24:9 Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens