Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 15:24

Une expérience récente m'a conduit à réfléchir encore plus sur les relations qui se rompent à cause de convictions, de vues spirituelles ou tout simplement de ce que nous croyons.

Le fait de ne pas être en accord avec quelqu'un sur un point doctrinal peut nous faire perdre une relation.

 

Pour bien comprendre voici un déroulé fréquent relatif à la divinité de Yeshoua ( Jésus )

Contenu d'un courriel reçu :

« Bonsoir,
Je suis surpris que tu remets en question la divinité de Christ.

Je prie que DIEU t éclaire Nicolas.

Bon courage pour la suite. »

 

Ma réponse : je garde l'anonymat de cette personne pour ne pas faire de polémique.

« Bonjour ...,

 

C' est un sujet difficile parce que les gens ont été endoctriné par l'église catholique romaine, elle-même influencée par les grecs. ( La trinité n'est pas une seule fois mentionnée dans les écritures, pourquoi en faire un point de doctrine si important )

Cela fait longtemps que je pense de cette manière. Cela a renforcé ma foi en Dieu-Elohim et en son Fils Yeshoua.

Je ne crois pas que Yeshoua soit Dieu. Le fils n' est pas le Père. Je pense qu'il était caché en Dieu-Elohim. Je crois que Dieu-Elohim l'a engendré par Son Esprit et l'a rempli de Sa vie et de Son Esprit. Je ne remets pas en cause la divinité de Yeshoua, puisqu'il est venu du ciel. Ce que je e crois pas c'est qu'il soit « Dieu ». C'est très différent ! Il est fils de Dieu-Elohim, il ne peut pas être Celui qui l'a engendré.

C'est ce que je crois : pas plus et pas moins.

Tout au long des écritures il n' y a jamais de confusion entre le Père et le Fils, entre Dieu-Elohim et Yeshoua..

 

1 Corinthiens 15 20 Mais maintenant, Christ est ressuscité ( Dieu-Elohim ne peut pas mourir, il est esprit, un esprit on ne peut pas le clouer sur une croix), et il est devenu les prémices de ceux qui sont morts. 21 En effet, puisque la mort est venue par un homme, la résurrection des morts est venue aussi par un homme. 22 Car, comme tous meurent en Adam, de même tous revivront en Christ ; 23 Mais chacun en son propre rang ; Christ est les prémices, ensuite ceux qui sont de Christ, à son avènement. 24 Après cela viendra la fin, quand il ( Yeshoua ) remettra le royaume à Dieu le Père, ( Si c'est Dieu qui remet le royaume à Dieu ça fait désordre non ? ) après avoir détruit tout empire, toute domination et toute puissance ; 25 Car il doit régner jusqu’à ce qu’il ait mis tous ses ennemis sous ses pieds. 26 L’ennemi qui sera détruit le dernier, c’est la mort ; 27 Car Dieu-Elohim a mis toutes choses sous ses pieds. ( Dieu-Elohim n'a pas mis toutes choses à Lui-même mais à son fils qu'il a engendré de façon surnaturelle et divine ) Or, quand il ( Dieu-Elohim ) dit que toutes choses lui ( Yeshoua ) sont assujetties, il est évident que Celui ( Dieu-Elohim) qui lui a assujetti toutes choses, est excepté. ( Il y a un seul et unique Dieu pas deux Dieux ) 28 Et après que toutes choses lui auront été assujetties, alors aussi le Fils même sera assujetti à Celui qui lui a assujetti toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

 

1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus–Christ, homme, ( Pas un autre Dieu-Elohim mais bien un homme. )

 

Ces deux passages doivent t'aider à remettre tout à plat et à réfléchir. Je ne suis pas surpris de ta réaction. Maintenant à toi de chercher, j'ai beaucoup écrit sur mon blog à ce sujet.

Je ne peux pas faire ce genre de démarche à ta place.

 

Sois béni Nicolas

 

La réponse de cette personne :

 

Bonsoir Nicolas,

Je t'ai connu dans le Seigneur. Je ne te reconnais plus. Mettre en cause la divinité de Jésus Christ me choque surtout venant de toi car pour moi c'est tellement claire.

Dans tous les cas, je préfère que tu ne m'envoies plus de mails.

On ne partage plus « le même DIEU, JESUS CHRIST ».

 

Que JESUS t' aide.

 

Je n'ai aucun mépris pour cette personne, les échanges ne sont plus possibles car le « Jésus » qu'on lui a enseigné est « Dieu ». Le problème c'est qu'ils n'ont jamais cherché eux-mêmes à valider ce en en qui et en quoi qu'ils ont cru . Le plus terrible c'est qu'ils défendent une position de foi qui n'est pas vraiment la leur, mais celle de la religion qu'on leur a inculquée. N'ayant pas d'arguments bibliques sérieux pour conforter leur foi, ils préfèrent s'éloigner de ceux qui ne croient pas que Yeshoua soit Dieu-Elohim.

 

Tout cela me fait penser à la confession de Yeshoua devant les hommes. Il faut l'admettre ce n'est pas confortable et très plaisant de se voir rejeter de la sorte. Mais notre maître a connu lui-même ce genre de rejet. Il n'est pas venu apporter la paix mais l'épée : c'est à dire la division.

 

Matthieu 10 : 32 Quiconque donc me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est aux cieux. 33 Mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est aux cieux. 34 Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je suis venu apporter, non la paix, mais l’épée. 35 Car je suis venu mettre la division entre le fils et le père, entre la fille et la mère, entre la belle–fille et la belle–mère. 36 Et l’homme aura pour ennemis ceux de sa maison. 37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n’est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n’est pas digne de moi ; 38 Et celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. 39 Celui qui aura conservé sa vie, la perdra ; mais celui qui aura perdu sa vie à cause de moi, la retrouvera. 40 Celui qui vous reçoit, me reçoit ; et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé.

 

Le mot grec que nos traducteurs ont choisi en français par confesser est homologeo (hom-ol-og-eh’-o) L'origine est composé de deux mots : le premier homou (hom-oo’) qui veut dire: ensemble, à l’unisson en rapport avec des personnes assemblées et le deuxième logos (log’-os) parole, propos, discours, enseignement.

 

On peut élargir de mot « confesser » de la sorte : « parler ouvertement en étant en accord avec les propos les enseignements d'une personne » C'est être en accord avec une personne.

En l'occurence ici : c'est être en accord avec Yeshoua Ha-Massiah et son enseignement. A savoir en premier chef être en accord avec lui. Surtout justement qu'il n'a jamais affirmé être « Dieu-Elohim ». Lui faire tenir des propos autres que les siens, apporte immédiatement un discrédit à votre confession de son nom et de sa personne.

 

1 Jean 2:4 Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde point ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui.

 

1 Corinthiens 4:6 Or, mes frères, je me suis appliqué ces choses, ainsi qu’à Apollos, à cause de vous, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas penser au–delà de ce qui est écrit, afin que nul de vous ne mette son orgueil en l’un pour s’élever contre l’autre.

 

Je ne crois pas qu'on puisse soutenir d'être en accord avec Yeshoua ( Jésus ) tout en croyant qu'il soit «Dieu-Elohim» Yeshoua n'a jamais dit qu'il était « Dieu-Elohim ». C'est aussi simple que cela.

 

http://nikkos.over-blog.fr/article-l-effet-de-l-epee-et-la-connaissance-de-115830592.html

 

Partager cet article

Repost 0
Dokimos de foi Nicolas Papaïconomou
commenter cet article

commentaires

Michèle 27/06/2013 00:36

Je trouve cette analyse de Marcel Kahne très intéressante.

http://www.idumea.org/etudes/Croyances/Jesus_Dieu.htm

Jésus n'a t'il pas dit "Moi et mon Père nous sommes Un.

Philippe intervint : “Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffira.” “Eh quoi, lui répondit Jésus, après tout le temps que j’ai passé avec vous, tu ne me connais pas encore, Philippe ! Celui qui m’a vu, a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? »

Esaïe 9:5: "Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule. 0n l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix".

Il y a tant de merveilles dans la parole de Dieu.

Qu'il nous éclaire et nous mène dans toute sa vérité.

Jean Yves Hamon 27/06/2013 16:15

Toujours les mêmes problèmes de fausses traductions grecques et latines !
"Le Père et moi sommes un (ECHAD)" a le même sens que "une seule (ECHAD) chair" pour l'homme et la femme, c'est à dire "intimement unis"... mais l'homme n'est pas la femme et réciproquement ou alors il faut vous inscrire pour le mariage gay.
Quant à Esaïe 9:5, c'est une monstruosité gréco-romaine dans sa traduction anti-Elohim et anti-Mashiah.
Voir: http://jyhamon.eklablog.com/7-dieu-puissant-au-lieu-de-heros-d-el-a80311018

ntjufen 27/06/2013 00:32

Un aîné dans la foi m'a un jour dit:ntjufen, laisse donc les vaines discussions d'homme corrompu d'entendement au sujet d'un mystère: Élohim YHWH/Yeshua HaMashiah/Ruah Hakodesh. Le Père dont parle Yeshua dans les annales chrétiennes est tellement immense que les cieux ne peuvent Le contenir. Yeshua avait un seul corps, et pourtant, Son esprit était en communion avec le Père dont nos esprits ne peuvent percevoir l'immensité. Oui, 2Cor. 5:19 "Car Élohim était en Mashiah…" Aujourd'hui, il est question de Le laisser vivre en nous, et de contempler le mystère que des hommes ébaubis ont appelé la périchorèse (Je traduis de l'anglais: la danse de la divinité –godhead). Il faut pouvoir imaginer un Feu fondamental et intégral, avec une flammèche qui en découle, identifiable, singulière, et qui se propage où elle veut, en conformité avec la nature du Feu fondamental, s'évanouissant un temps et revenant au Feu fondamental dont elle participe. Pardon, c'est l'image du feu dévorant qu'est YHWH qui m'inspire cette idée. Ce n'est pas une faiblesse, encore moins un péché d'énoncer un mystère.
Pensons à Paul écrivant aux Romains: "O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science d'Élohim! Que Ses jugements sont insondables, et Ses voies incompréhensibles! Car Qui a connu la pensée d'Adonay YHWH [traduction malencontreuse: du Seigneur], Ou qui a été Son conseiller? Qui lui a donné le premier, pour qu'Il ait à recevoir en retour? C'est de Lui, par Lui, et pour Lui que sont toutes choses. A Lui la gloire dans tous les siècles! Amen! "(Rom 11:33-36)
Le mystère de Yeshua en qui s'exprime Celui que les cieux ne peuvent contenir se trouve également dans ce verset de Yeshayahou 9:5 [6]: כִּי־ יֶ֣לֶד יֻלַּד־ לָ֗נוּ בֵּ֚ן נִתַּן־ לָ֔נוּ וַתְּהִ֥י הַמִּשְׂרָ֖ה עַל־ שִׁכְמֹ֑ו וַיִּקְרָ֨א שְׁמֹ֜ו פֶּ֠לֶא יֹועֵץ֙ אֵ֣ל גִּבֹּ֔ור אֲבִיעַ֖ד שַׂר־ שָׁלֹֽום׃ Traduction David Martin:. (Esaïe 9:5)
Mystère. La notion de "Fils" est pour moi un anthropomorphisme quand on évoque Yeshua. Il est une "émanation" de YHWH [Feu, flammèche; et la flammèche, c'est toujours du feu]. Car Il était au commencement de toutes choses. Yeshua fut pleinement Homme et pleinement Élohimique:
Act 2:22 "Hommes israélites, écoutez ces paroles: Yeshua le Nazaréen, homme approuvé d'Élohim auprès de vous par les miracles et les prodiges et les signes qu'Élohim a faits par Lui au milieu de vous, comme vous-mêmes vous le savez"
Col 2:9 "car en Lui habite toute la plénitude de la déité corporellement"

Et quand:
Rom 11:36 " C'est de Lui [Adonay YHWH], par Lui, et pour Lui que sont toutes choses "
rejoint
Jean 1:1-3 " Toutes choses furent faites par Lui [le Logos/Verbe d'Élohim: Yeshua], et sans Lui pas une seule chose ne fut faite de ce qui a été fait"
Puis
Col 1:16 "car par Lui [Yeshua] ont été créés toutes choses, les choses qui sont dans les cieux, et les choses qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles, soit trônes, ou seigneuries, ou principautés, ou autorités: toutes choses ont été créés par Lui et pour Lui"

le mystère est encore plus éclatant!
Il y a quelque chose d'urgent à faire pour rendre le mystère à sa dimension véritable: arrêter de traduire le mot Élohim! Et cesser de dire que le nom d'Élohim c'est "Seigneur". Ce faisant, pour moi on rend droite la voie de YHWH.
Shalom

Jean Yves Hamon 27/06/2013 16:09

Le "logos grec" est beaucoup trop réducteur pour être assimilé à "la Parole" de Elohim, celle qui était AVEC Elohim et qui ne pouvait donc pas être en même temps Elohim Lui-même puisque "les cieux et les cieux des cieux ne peuvent Le contenir" (donc encore moins une chair d'homme)
Il faut choisir entre "était AVEC" et "ETAIT lui-même" en Jean 1:1, c'est de la simple logique et le "logos platonicien" est incapable de traduire la riche complexité de l'hébreu.
La "Parole" est une "fonction" de Elohim (tout comme le "Souffle") et ne peut pas le "résumer".
Ce sont les raisonnements avec le "Théos" grec et le "Deus" latin qui faussent tout... car j'ai encore lu hier soir que "Dieu a laissé les cieux pour venir sur Terre" !! (Donc le ciel était "vide" ?!).
Ce n'est pas simplement un problème de "mots" mais c'est une question fondamentale de "saine doctrine" qui oppose la fausse marche triomphante des "chrétiens" aveugles à "marcher comme IL (Yeshoua) a marché Lui-même" (1 Jean 2:1), ce qui suppose de "faire mourir la chair avec ses passions et ses désirs" (Gal 5:24)... mais les "chrétiens" ne veulent pas "mourir", ils veulent "jouir"... de bénédictions qu'ils inventent sous prétexte que quelqu'un d'autre aurait tout fait à leur place et qu'ils n'ont plus rien à faire. Mais alors, pourquoi est-il écrit "travaillez à votre salut avec crainte et tremblement" (Phil 2:12) et "la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur" (Héb 12:14) ?!

Jean Yves Hamon 26/06/2013 21:40

Personnellement, je nie la "déusité" de Yeshoua et sa "théosité" aussi !

JPW, vous connaissez bien mal "l'histoire de l'église" et vous répétez ce qu'en dit votre mère Rome. Ce n'est pas Arius qui est venu semer le trouble, c'est Athanase... et il a fait décider "au vote" (!) et donc "par des hommes" (!) un point fondamental de la seule Foi EN Elohim qui était celle d'Abraham mais aussi celle de Yeshoua (Apoc 14:12). http://jyhamon.eklablog.com/origine-de-la-doctrine-trinitaire-a83626728

Nikkos 26/06/2013 21:14

Bonsoir JP
Les premiers chrétiens sont issus du judaïsme, ils fréquentaient encore les synagogue et se réunissaient aussi dans les campagnes et les maisons. En aucun cas ils soutenaient la pensée que Yeshoua était "Dieu-Elohim". Pour eux il n ' y avait qu'un seul Dieu--Elohim et un seul Ha -Massiah ( Christ et Messie ) Je pense que vous confondez divinité et déité ou Dieu-Elohim. L'homme est divin en tant que créature de Dieu faite à son image ou ressemblance. Nous sommes porteur de ce qui est divin sa nature, sa vie et son Esprit. Relis toutes les entêtes des lettres apostoliques tu te rendras vite compte que les apôtres faisaient la différence entre Dieu-Elohim et Le Seigneur Yeshoua. Ce qui te paraît si évident n'a pas de fondement scripturaire solide Sois béni Nicolas

JPW 26/06/2013 20:46

Ne croyez pas qu'on subit l'endoctrinement de l'église catholique, mais on peut aussi réfléchir, comme vous, n'est-ce-pas ? Quand on étudie l'histoire des premiers chrétiens, on constate qu'il n'y a pas eu de problème à propos de la divinité de Jésus jusqu'à Arius (256-336). C'est lui qui, le premier, a nié sa divinité, ce qui a créé de grands remous à l'époque. Ca veut dire quoi ? Qu'avant lui , il n'y avait pas de problème à ce sujet, donc que les apôtres, entre autres, croyaient à la divinité de Jésus. Ca me semble évident !!
Bien amicalement JPW

Présentation

  • : Dokimos de la foi
  • Dokimos de la foi
  • : Mes recherches personnelles dans les saintes écritures pour persévérer dans la saine doctrine. "Christ en moi" la vraie vie.
  • Contact

Profil

  • Nicolas Papaïconomou
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.
  • Je vis ma foi en Yeshoua ( Jésus) au quotidien. Je fuis la religion des hommes et cherche la présence de Dieu-Elohim comme un trésor. Je m'attends aux directives de l'Esprit de Dieu-Elohim qui est l'Esprit de vie.

Recherche

Archives

Liens